Vous êtes sur la page 1sur 15

Fondation de la Mosquée Hassan II de Casablanca

Académie des Arts Traditionnels

COMPTABILITE ANALYTIQUE
ET AUDIT FINANCIER

Pr Kaoutar ESSAF
Année universitaire 2021-2022
CHAPITRE 1:

LES COÛTS
COMPLETS
Section 2 :

EVALUATION DES STOCKS


La détermination du coût de revient commence par la mesure des charges de
matières, c.à.d. la valeur des biens achetés par l’entreprise, stockés par elle en vue
de la fabrication ou de la vente, puis utilisés pour l’exécution des fabrications ou
des ventes.
Le plan comptable distingue :
 Les marchandises: objets acquis en vue d’être revendus en l’état
 Les matières premières: objets incorporés aux produits fabriqués
 Les matières consommables: fournitures accessoires à la production
 Les emballages commerciaux
Ces différentes marchandises et matières sont destinées à être achetées,
stockées, utilisées pour la fabrication ou vendues. Pour chacune d’elles, il y aura:
 Une entrée
 Une mise en stock
 Une sortie
I. Définition des stocks

Les stocks sont constitués par l’ensemble des biens qui interviennent dans le
cycle d’exploitation pour être:

 Vendues en l’état (marchandises)


 consommés au premier usage (matières premières et autres
approvisionnements)
 Vendus au terme d’un processus de production (produits finis)

La comptabilité des stocks est tenue suivant la méthode de l’inventaire


permanent . L’enregistrement comptable des mouvements d’entrées et de sorties
permet de connaitre de façon constante, en cours d’exercice, les existants chiffrés
en quantité et en valeur
II. Gestion et contrôle des stocks

Le service des approvisionnements doit, entre autres, surveiller les stocks, lancer
les commandes à temps pour permettre la non-rupture du fonctionnement des
autres services. Il s’agit de la gestion rationnelle des stocks. Ceci signifie que les
stocks ne doivent être:
 ni trop importants (sécurité excessive), car ils représenteraient une
immobilisation importante de capitaux, d’où charges financières plus lourdes
 Ni trop peu importants (manque de sécurité), ce qui risque de mettre en rupture
le fonctionnement des autres services, c.à.d. la production et donc d’entrainer
un accroissement relatif des charges fixes

La fixation du stock minimum, du stock de sécurité ou du stock outil permettent


d’assurer le minimum d’immobilisation de capitaux dans les stocks, tout en
permettant un approvisionnement régulier
III. Problèmes posés par l’évaluation des entrées et des sorties
Quelle valeur donner aux quantités entrées et aux quantités sorties ?
❖ Les entrées
L’enregistrement des entrées en valeur ne pose pas de problème théorique difficile:
 Les entrées de la période correspondent aux stocks de départ plus les entrées en stock
au cours de la période
 La valeur des entrées au cours de la période sera leur coût d’achat c.à.d. le prix d’achat
plus les frais d’achat (frais de transport, frais d’emballage et frais d’assurance) plus
éventuellement une fraction des frais d’approvisionnement, c.à.d. une partie des charges
indirectes entraînées par l’ensemble des approvisionnements
❖ Les sorties
Les sorties de stock devraient normalement être évaluées au même prix que celui qui
leur a été appliqué à l’entrée
Le problème est facile à résoudre si chaque entrée est individualisée dans le stock. Mais
le plus souvent lorsqu’il s’agit d’une même matière première, le stock est constitué par des
entrées faites à des prix différents, sans qu’il soit possible d’individualiser les lots entrés
Afin d’évaluer les sorties, différentes méthodes sont alors envisagées
III. Problèmes posés par l’évaluation des entrées et des sorties
Pour évaluer les stocks, il est nécessaire de valoriser :

LES ENTREES LES SORTIES

Approvisionnement Production Consommation Distribution

Selon les méthodes


Au Au d’évaluation des stocks
coût coût
d’achat de production
IV. Méthodes d’évaluation des stocks

Il existe une panoplie de méthodes d’évaluation des stocks permettant la


valorisation des sorties des stocks. Le plan comptable Marocain en préconise deux:

A. La méthode du coût moyen pondéré


1. Méthode du « coût moyen unitaire pondéré CMUP en fin de période »
2. Méthode du « coût moyen unitaire pondéré CMUP après chaque entrée »

B. La méthode de l’épuisement des stocks


1. Méthode du « Premier entré, premier sorti (PEPS) (FIFO) »
2. Méthode du « Dernier entré, premier sorti (DEPS) (LIFO) »
IV. Méthodes d’évaluation des stocks

1. Coût moyen unitaire pondéré CMUP en fin de période

En cas d’adoption par l’entreprise de la méthode du CMUP en fin de période,


l’évaluation des sorties de stocks en valeur ne s’effectue qu’à la fin de la période
après avoir déterminé le coût unitaire moyen pondéré

𝑽𝒂𝒍𝒆𝒖𝒓 𝒅𝒖 𝒔𝒕𝒐𝒄𝒌 𝒊𝒏𝒊𝒕𝒊𝒂𝒍 + 𝑽𝒂𝒍𝒆𝒖𝒓 𝒅𝒆𝒔 𝒂𝒄𝒉𝒂𝒕𝒔 (𝑬𝒏𝒕𝒓é𝒆𝒔 𝒆𝒏 𝒗𝒂𝒍𝒆𝒖𝒓)


𝑪𝑴𝑼𝑷𝒇𝒊𝒏 𝒅𝒆 𝒑é𝒓𝒊𝒐𝒅𝒆 =
𝑸𝒖𝒂𝒏𝒕𝒊𝒕é 𝒅𝒖 𝒔𝒕𝒐𝒄𝒌 𝒊𝒏𝒊𝒕𝒊𝒂𝒍 + 𝑸𝒖𝒂𝒏𝒕𝒊𝒕é 𝒂𝒄𝒉𝒆𝒕é𝒆 (𝑬𝒏𝒕𝒓é𝒆𝒔 𝒆𝒏 𝒒𝒖𝒂𝒏𝒕𝒊𝒕é)

La méthode du CMUP en fin de période ne permet une valorisation des sorties


de stocks qu’à la fin de la période analytique, ce qui est en contradiction avec le
principe de base de l’inventaire permanent
IV. Méthodes d’évaluation des stocks

2. Coût moyen unitaire pondéré CMUP après chaque entrée

Selon la méthode du CMUP après chaque entrée, l’évaluation des sorties et des
stocks en valeur s’effectue au fur et à mesure. Il est nécessaire de calculer un
nouveau coût unitaire à chaque fois qu’intervient une entrée à un prix différent

𝑽𝒂𝒍𝒆𝒖𝒓 𝒅𝒖 𝒔𝒕𝒐𝒄𝒌 𝒑𝒓é𝒄é𝒅𝒆𝒏𝒕 + 𝑽𝒂𝒍𝒆𝒖𝒓 𝒅𝒆𝒔 𝒂𝒄𝒉𝒂𝒕𝒔


𝑪𝑴𝑼𝑷𝑨𝒑𝒓è𝒔 𝒄𝒉𝒂𝒒𝒖𝒆 𝒆𝒏𝒕𝒓é𝒆 =
𝑸𝒖𝒂𝒏𝒕𝒊𝒕é 𝒅𝒖 𝒔𝒕𝒐𝒄𝒌 𝒑𝒓é𝒄é𝒅𝒆𝒏𝒕 + 𝑸𝒖𝒂𝒏𝒕𝒊𝒕é 𝒂𝒄𝒉𝒆𝒕é𝒆

𝑺𝒐𝒎𝒎𝒆 𝒅𝒆𝒔 𝒗𝒂𝒍𝒆𝒖𝒓𝒔 𝒆𝒏 𝒔𝒕𝒐𝒄𝒌


=
𝑺𝒐𝒎𝒎𝒆 𝒅𝒆𝒔 𝒒𝒖𝒂𝒏𝒕𝒊𝒕é𝒔 𝒆𝒏 𝒔𝒕𝒐𝒄𝒌

La méthode du CMUP après chaque entrée permet un valorisation en temps


réel des sorties, ce qui correspond à l’esprit de l’inventaire permanent
IV. Méthodes d’évaluation des stocks

3. Premier entré, premier sorti (FIFO ou PEPS)

 Chaque entrée constitue un lot. Les sorties sont valorisées au prix de l’article le
plus ancien des stocks. Le principe consiste à épuiser l’ancien lot avant
d’entamer le nouveau
 Les lots les plus anciens sortent les premiers jusqu’à épuisement total

4. Dernier entré, premier sorti (LIFO ou DEPS)

 Chaque entrée constitue un lot. Les sorties sont valorisées au prix de l’article le
plus récent des stocks. Le principe consiste à épuiser le nouveau lot avant
d’entamer l’ancien
 Les lots les plus récents sont les premiers à sortir
IV. Méthodes d’évaluation des stocks

MODELE « FICHE DE STOCKS »

Entées Sorties Stocks


Date Libellés

Quantité Prix Montant Quantité Prix Montant Quantité Prix Montant


unitaire unitaire unitaire
Application : Méthodes d’évaluation des stocks

La société commerciale « LAFFITTE » a réalisé les opérations


suivantes au cours du mois de Mai 2020:

 1er Mai: Stock initial 3 000 articles à 105 dh l’un


 04 Mai: Bon de sortie N° 14 : 1 700 articles
 12 Mai: Bon d’entrée N° 3 : 5 000 articles à 108 dh l’un
 17 Mai: Bon de sortie N° 15 : 2 000 articles
 20 Mai: Bon de sortie N° 16 : 1 500 articles
 26 Mai: Bon d’entrée N° 4 : 3 000 articles à 112 dh l’un

T.A.F:
Etablir la fiche de stocks selon les méthodes du coût moyen unitaire
pondéré, du FIFO et du LIFO
Cas de synthèse: Evaluation de stocks

Les informations concernant le stock de matières premières de l’entreprise


« C&G » pour le mois de Novembre 2020 sont les suivantes :

Date Libellés Quantité Coût unitaire


01 Novembre Stock initial 500 kg 40 DH
05 Novembre Entrée (B.E N°10) 1 500 kg 44 DH
10 Novembre Sortie (B.S N°50) 600 kg -
14 Novembre Entrée (B.E N°20) 400 kg 52 DH
18 Novembre Sortie (B.S N°60) 700 kg -
25 Novembre Sortie (B.S N°70) 900 kg -
30 Novembre Stock final réel 190 kg -

T.A.F :

Etablir la fiche de stock de matières premières selon les méthodes


suivantes :
a. CMUP fin de période b. CMUP après chaque entrée
c. FIFO d. LIFO

Vous aimerez peut-être aussi