Vous êtes sur la page 1sur 35

Institut Privé Polytechnique Des Sciences Avancées De Sfax

Département de Génie Civil

Compte rendu MC
Essais de Contrôle des matériaux de construction et formulation de Béton

Élaboré par :

Elmachey Hsen
Akrout Mouna

Année universitaire 2019 - 2020


Essais sur granulats

Echantillonnage

TP 1 : Analyse granulométrique
TP 2 : Masses volumiques des granulats
TP 3 : Masse volumique absolue
TP 4 : Équivalent de sable
TP 5 : Micro Deval
TP 6 : Los Angeles
Echantillonnage
Objectif:
Les essais effectués en laboratoire portent nécessairement sur des quantités
réduites de matériaux, ceux-ci doivent permettre de mesurer des paramètres
caractéristiques de l'ensemble du matériau dans lequel on a fait le prélèvement.

Par conséquent il faut que l'échantillon utilisé au laboratoire soit représentatif de


l'ensemble.

En général le prélèvement d'échantillons se fait en deux temps :

 Prélèvement sur le chantier, la carrière ou l'usine d'une quantité de


matériaux nettement plus grande que celle qui sera utilisée pour l'essai. Le
matériau n’étant pas homogène, le nombre de prélèvements doit être
aussi grand que possible.

 Au laboratoire, prélèvement par partage de la quantité nécessaire à l'essai et


qui soit également représentative de l'échantillon de départ.

 Quartage : consiste à séparer l’échantillon en 4 parties (figure). L’échantillon étalé est


partagé en 4 quarts sensiblement égaux. On élimine 2 fractions opposées et on réunie
les 2 autres fractions. Si la quantité est encore trop importante, le quartage se
poursuit selon le même processus jusqu’à l’obtention de la quantité désirée.
TP 1 : Analyse granulométrique
Normes : NF EN 933-1 (1997) / NT 21-07 (1984)

I. Objectif
Cet essai permet de déterminer la grosseur et le pourcentage pondéreux respectifs des
différents familles des grains constitutifs

II. Matériels utilisés

Série de tamis de maillage métallique Balance de


carré précision
compris entre d et D, avec un fond et un
couvercle.

III. Matériaux utilisés :

Sable Gravier Fayedh


Wslatiya
IV. Mode opératoire :

 Emboîter les tamis utilisés les uns sur les autres, les dimensions croissantes
de bas en haut, on prévoit en dessous un récipient à fond plein pour recueillir
les éléments fins et en dessus un couvercle pour éviter la dispersion des
poussières.
 Verser le granulat (séché à l’étuve) sur le tamis supérieur, mettre le couvercle
et faire agiter manuellement ou mécaniquement puis prendre tamis par
tamis et agiter manuellement.
 Le refus (masse de matériau retenu par un tamis) sera pesé à 0.1% et le tamisât
verser sur le tamis suivant, avec ce qui se trouve déjà.
 Faire de même jusqu’au dernier tamis. Le dernier (récipient à fond plein)
est ajouté sur la balance aux refus précédents.

V. Mesure :
1. Tableau de mesures pour le sable

Masse sèche totale M1 =1075 g.


Masse sèche après lavage M2 =1073,5g.
Masse sèche des fines retirées par lavage M1 – M2=1,5 g.

Ouverture des tamis Masse de refus (Ri) Pourcentage de Pourcentages cumulés


(mm) (g) refus cumulés de tamisât
(Ri/M1) 100 100 – (Ri/M1 * 100)
(au nombre entier le plus
proche)
31 0 0 100
20 0 0 100
16 0 0 100
12,5 7 0,69 99,31
10 7 0,69 99,31
8 8 0,78 99,22
6,3(on a utilisé5mm) 10,45 1,02 98,98
4 11,70 1,15 98,85
2 15,05 1,47 98,53
1(on a utilisé 1,25mm) 22,6 2,21 97,79
0,5 254.3 24,94 75,06
0,25 808.15 79,15 20,85
0,125 1007,13 98,6 1,4
0,063(on a utilisé 1016,05
0,08mm) 99,51 0,49
Matériau resté au fond 0,93
P=
( M 1−M 2 ) + P
Le Pourcentage de tamisât de fines (f) sur le tamis de 63 mm = * 100 =……….. ٪.M 2−¿ ¿%
M1

2. Tableau de mesures pour le gravier

Ouverture des tamis Masse de refus Pourcentage Pourcentages cumulés


(mm) (Ri) de refus de tamisât
(g) (Ri/M1) 100 100 – (Ri/M1 * 100)
(au nombre entier le plus
proche)
31,5 0 100 100
20 0 100 100
16 0 100 100
12,5 0.515 0.018 99.98
10 1.525 0.05 99.95
8 2.285 0.08 99.92
6,3(on a utilisé5mm) 2.720 97.147 99.9
4 2.79 99.64 99.9
2 2.7920 99.64 99.9
1(on a utilisé 1,25mm) 2.7920 99.64 99.9
0,5 2.800 100 0
0,25 2.800 100 0
0,125 2.800 100 0
0,063(on a utilisé 2.800
0,08mm) 100 0
Matériau resté au fond
P=

3. Représentation graphique
VI. Interprétation :

1. Classes granulaires

Petite Moyen Gros %


% %
Sable 14.5 81.15 4.35
Gravier 29.5 67.75 2.75

 La majorité des grains sont moyennes pour le sable (0.315<D<1.25) et le


gravier (8<D<12.5).

2. Module de finesse

Mf = (Refus cumulés) /100 Des tamis (5, 2.5, 1.25, 0.63, 0.315 et 0.16)

= (3+7+9+20+55+92)/100 =1.86

1,8< Mf =1.86<2,8

 La majorité des grains de sable sont fins

3. Coefficient de courbure et d'uniformité

𝐷302
𝐶𝑐 = 0,282 =1,18
𝐷60𝑥𝐷10 = 0,39𝑥0,17

1< Cc =1.18<3

 Matériau bien gradué

D60 0.39
𝐶𝑢 = = =2.2
𝐷10 0.17
Cu =2.2>2
 Granulométrie étalée
4. Conclusion :

A la fin de ce TP nous avons maitriser les principes de l’essai de l’analyse


granulométrique ( les étapes de l’analyse, méthode de mesure et méthode de calcul)

On peut conclure que la taille des grains des granulats avait une grande influence sur
l’utilisation dans l’industrie.
TP 2 : Masses volumiques des granulats
Norme : NF EN 1097-3 (2001) / NT 21-127 (1990)

Masses volumiques apparente

I. Objectif
Déterminer la masse volumique apparente (compris les vides) du sable et du
gravier.

II. Matériel et matériaux utilisée

Récipient ( D=10,15 , H= 11,7)


Balance +Règle a araser Gravier Fayedh Sable Wslatiya

III. Mode opératoire :


 Placer l’entonnoir au-dessus du centre d’un récipient de volume V (1L).
 Verser un échantillon de sable sur la passoire avec opercule fermé.
 Faire descendre le sable lentement sans tassement jusqu’à avoir
débordement du récipient.
 Araser avec une règle et peser le contenu
 Refaire la même chose pour le gravier sans passer par la passoire
 Calculer la masse volumique suivant la formule :

ρapp = M2 − M1
V
IV. Mesures

Essai Sable argileuse Gravier Sable laver


Prise initiale M (g) 4920 4745 4750
3395 3395 3395
974 974 974

Ess Sabl Gravier


ai e
Prise initiale M (g) 3385 338
5
Masse du récipient rempli M2 (g) 4840 473
5
Volume du récipient V (cm3 ) 946, 946.69
69
Masse volumique apparente : ρapp 1,53 1,4
(g/cm3) 7 26

Masses volumiques absolue


I. Objectif
Déterminer la masse volumique absolue (sans compris des vides) du sable et du
gravier.

II. Matériel et matériaux utilisée

Eprouvette gradué +Entonnoir


main écope + Balance de Gravier Fayedh Sable Wslatiya
précision

III. Mode opératoire :


 Remplir une éprouvette graduée avec un volume V1 d’eau.
 Peser un échantillon sec M de granulats (environ 300 g) et l’introduire
dans l’éprouvette en prenant soin d’éliminer toutes les bulles d’air
 Lire le nouveau volume V2
 Calculer la masse volumique suivant la formule :
M
ρabs =
𝑉2 − 𝑉1

IV. Mesures
Ess Sabl Gravier
ai e
Prise initiale M (g) 112, 168.17
85
Volume initial V1 (cm3) 200 200
Volume après ajout du granulat V2 (cm3) 243 260
Masse volumique : ρabs (g/cm3) 2.62 2,8

Masses volumiques apparente d’une roche


I. Mode opératoire :
1. Prendre un échantillon de sol et le peser
2. Allurer la résistance pour faire fondre la paraffine.
3. Enduire l’échantillon de paraffine (On fera attention à ce que tout
l’échantillon soit recouvert de paraffine).
4. Peser l’échantillon paraffiné .
5. Vérifier que la balance est en équilibre (le poids de la Corbeille doit être
équilibré avant la pesée dans l’eau).
6. Placer l’échantillon paraffiné dans la corbeille prévue pour la pesée.
7. Peser l’échantillon paraffiné dans l’eau

Pour le calcul:
volume de la paraffine:

𝑚(𝑝𝑎𝑟𝑎𝑓𝑖𝑛𝑒) = 𝑚(𝑟𝑜𝑐ℎ𝑒 + 𝑝𝑎𝑟𝑎𝑓𝑖𝑛) − 𝑚(𝑟𝑜𝑐ℎ𝑒) = 71.25 − 71.04 = 0.21𝑔

𝑚(𝑝𝑎𝑟𝑎𝑓𝑖𝑛𝑒) 0.21
𝑉𝑝𝑎𝑟𝑎𝑓𝑖𝑛𝑒 = 0.23𝑚𝐿
𝛒𝑝𝑎𝑟𝑎𝑓𝑖𝑛𝑒
0.9
=
𝑉𝑟𝑜𝑐ℎ𝑒 = (𝑉2 − 𝑉1) − 𝑉(𝑝𝑎𝑟𝑎𝑓𝑖𝑛𝑒) = 28 − 0.23 = 27.77𝑚𝐿

𝑚(𝑟𝑜𝑐ℎ𝑒) 71.04
𝛒𝑟𝑜𝑐ℎ𝑒 = = = 2.67𝑚𝐿
𝑉𝑟𝑜𝑐ℎ𝑒 27.77
II. Interprétation :
Dans ce TP nous avons fait des différentes manipulations pour déterminer les masses
volumiques ( apparente et absolue) d’un matériau et on a appris aussi comment
utiliser les appareils dans laboratoire.

Ce TP nous permis de mieux choisir les matériaux de construction pour une


composition de bon béton.
TP 4 : Équivalent de sable
Norme NT 21-29 (1990)

I. Objectif
Il s'agit de déceler la présence d'éléments fins dans un sable et d'en caractériser l'importance
par une valeur numérique.

II. Matériel et matériaux utilisée

Eprouvette Tube laveur , tuyau souple , Sable Wslatiya Machine d'agitation


et réglet métallique , piston
bouchon taré solution
floculant

III. Mode opératoire :

 L’essai se fait sur la fraction 0/2 des sables (120g)


 Remplir l’éprouvette jusqu’ au trait inferieur
 Verser la quantité du sable préparé pour l’essai
 Éliminer les bulles d’air (frapper contre la paume de la main) et laisser
se reposer pendant 10 mn
 Boucher les éprouvettes et les agiter à l’agitateur mécanique
 Laver et remplir les éprouvettes avec le tube laveur
 Le sable et les fines floculées sont laissés en repos pendant 20 minutes
 On mesure la hauteur du sable sédimenté H2 et la hauteur du sable propre
plus les fines floculées H1
 Le rapport en pourcentage est d’autant plus proche de 100 que le sable
testé est propre (pas d’argile ou d’ultra fines)
 L’équivalent de sable ES est calculé par la formule suivante :
𝐻2
ES = x100
𝐻1
IV. Mesures :

Sable
wislatia
H1(cm) 11
,1
H2(cm) 9,
6
ESV% 84

V. Interprétation

Dans ce TP nous avons fait les différents manipulations pour


déterminer la propreté du sable Wislatia et on peut conclure après
avoir les résultats que notre sable est très propre : ESV=84% > 70%
TP 5 : Micro Deval
I. Objectif
Détermination du coefficient d'usure par attrition (frottements mutuels ) des granulats
en présence d'eau à l'aide de l'appareil Micro Deval

II. Matériel et matériaux utilisée

Machine Micro Deval Cylindre Micro Deval Gravier Fayedh

III. Mode opératoire :


Préparer un échantillon de gravier de masse M = 500 g

Mettre en place la prise d’essai dans un cylindre de Micro Deval avec la masse de la charge
abrasive correspondante donnée par le tableau suivant :

 Rajouter une quantité de 2.5 litres d’eau si l’essai est fait à l’eau et non pas
à sec.
 Replacer le couvercle et serrer les vis de fixation
 Appliquer une rotation de 12000 tours au cylindre avec la vitesse 100 tours/mn
 Recueillir et laver l’echantillon au dessus d’un tamis de 1.6 mm.
 Peser, après séchage à l’etuve pendant 24 h, la masse du refus de ce tamis
notée m’.

IV. Mesures et interprétation

m’
𝑀𝑑𝑒 = 𝑥100
𝑀

Masse de Charg
Origine Classe Nomb m m M
l'échantill e
du granulai re de ' de
on g abrasi
matéria re Tours g g %
ve g
u
Gravier
10-14 5 5000 12000 43 6 13,
Fayedh
0 3 7 4
0

V. Interprétation

On peut conclure après avoir faire l’expérience de Micro Deval sur le


gravier Fayedh (10/14) que ce gravier possède une bonne résistance vis-à-
vis l’usure : 10<MDE<20
TP 5 : Essai de résistance à l’abrasion : Los Angeles
N.F. P18.573

I. Objectif
Déterminer la résistance à l'abrasion ( fragmentation par chocs plus usure par
frottements réciproques des granulats.

II. Matériel et matériaux utilisée

Machine Los Angeles Boulets métalliques Gravier Fayedh

III. Mode opératoire :

 Préparer un échantillon de gravier de masse M= 5 Kg.


 Mettre l’échantillon dans le tambour de la machine Los Angeles avec la charge
de boulets relative à la classe granulaire choisie selon le tableau suivant :

 Replacer le couvercle et serrer les boulons de fixation.


 Appliquer une rotation de 500 tours au tambour avec une vitesse
régulière comprise entre 30 et 35 tr/mn.
 Recueillir le granulat dans un bac placé sous l’appareil, en ayant soin d’amener
l’ouverture juste au-dessus de ce bac, afin d’éviter les pertes de granulat.
 Tamiser et laver l’échantillon recueilli sur le tamis de 1,6 mm.
 Peser le refus du tamis 1.6 mm, une fois séché, soit m’ le résultat de la pesée.
IV. Mesures et interprétation :

m’
𝐿𝐴 = 𝑥100
𝑀

Origine Classe Masse Nombr Nomb m m


LA
du granulai de e de re de '
%
matéria re l'échantill boulets Tours K K
u on g g
Gravier
6,3-10 5000 9 5000 457 422 8,4
Fayedh
8 8

VI. Conclusion

On peut conclure après avoir faire l’expérience de Los Angeles sur le


gravier Fayedh (10/14) que ce gravier possède une bonne résistance vis-à-
vis le choc :

LA = 8.48%<15%

Après avoir la valeur de MDE et LA on peut conclure que le gravier utiliser


est un bon gravier est appartient à la catégorie A

LA+MDE = 21.84 < 25


Essais sur les Liants Hydrocarbonés

TP 1 : Essai de pénétrabilité du bitume

TP 2 : Essai d’extraction

TP 3 : Viscosité Englert

TP 4 : Densité relative à 25°C


TP 1 : Essai de pénétrabilité du bitume

I. Objectif :

Cet essai a pour but de mésurer la résistance à la pénétrabilité d’un


bitumen afin de lui donner sa classe correspondante.

II. Appareillage :

- Aiguille de penetration;
- Pénétromètre;
- Recipient d’échantillon de l’essai;
- Bain-marie;
- Dispositive de chronométrage.

Représentation des différentes parties d’un pénétromètre


analogique permettant de réaliser l’essai de pénétrabilité à
l’aiguille.
III. Mode opératoire :
 Prélever un échantillon de bitumen en s’assurant que l’échantillon
de l’essai est bien représentatif que l’échantillon de laboratoire tout
en vérifiantque ce drnier soit homogène;
 Chauffer le matériau pour le liquefier àune temperature de 30°C
maximum;
 Prendre au minimum grs de l’échantillon et procéderà son
remplissage dans le recipient d’échantillon(la profondeur du
bitumen dans le recipient doit etre supérieure d’au mm)
 Le chauffer pour qu’il devienne liquid à une temperature comprise
entre 125°C et 147°C.
 Placer l’echantillon dans un bain- mari à une temperature constant
pendant 10min;
 Mettre en place le recipient;
 Abaisser lentement l’aiguille jusqu’àce que sa pointe coincide
avec son image réfléchie par la surface de l’échantillon,puis
libérer rapidement la porte aiguille pendant un laps de temps
prescript(5secondes);
 Mesurer avec l’indicateur le déplacement verticalde l’aiguille avec
une pécision de 0.01mm;
 Effectuer omoins 2 opérations pour plus de précision.
Tableau récapitulatifs des résultats obtenus au laboratoire

Pénétrabilité : 87 (1/10) mm

Densité (𝛒bitume =1.074 g/cm3 et 𝛒 eau =1 g/cm3 ) donc densité 1.074

Masse Éprouvette vide (g) 35


Masse Éprouvette + ech (g) 249.8
Volume(ml) 200
1.074

Interprétation : Au vu du tableau qui précède , on constate que la densité


est légèrement supérieure à 1.

Tableau caractéristique des bitumes

caractéristiques clas
se
80-100
Pénétrabilité(1/10mm) 80-100
TBA(°C) 41 à 51
Densité 1 à 1.07
Perte de masse au <0.8
chauffage(%)
Point d’éclair(°C) ˃23
0
Ductilité ˃10
0
Solubilité dans le C2CI4(%) ˃99.
5
On a à faire a un bitume pur.
IV. Conclusion :

Cet essai nous a permi de determiner la résistance à la pénétrabilité


du bitume. Après essai nous avons constaté que c’est un bitumen
pur.

Les bitumes sont utiliées dans les connstructions routières et pour


l’étanchéité.
TP 2 : ESSAI SUR L’EXTRACTION DU BITUME
PAR DISPOSITIF KUMAGAWA

I. Objectif :
Cet essai consiste à extraire un liant (bitume) à partir d’un enrobe
bitumineux afin de pouvoir controler les caractéristiques physiques et
chimique du liant recupéré et determiner sa teneur en liant.

II. Appareillage :
 Cartouche (filtre)
 Extracteur kumagawa
 Balance

Extracteur kumagawa

III. Mode opératoire :


 Peser la cartouche
 Y introduire l’enrobé (granulat+bitume)
 Peser la cartouche+echantillon
 Introduire dans l’extracteur kumagawa
 Après extraction, repeser la cartouche+granulat et le bitumen.
Tableau recapitulative

Teneur en
bitumen
Essai d’extraction
1 Masse cartouche 32.99
2 Poids du cartouche+echantillon avant extraction 502.74
3 Poids du cartouche +echantillon après extraction 484.29
4 Masse bitume (2-3) 18.45
5 Masse echantillon sec (agrégat 3-1) 451.30
6 Teneur en bitume (4/5) 4.08

Interpretation :

Dans le but d’obtenir un bon enrobé pour les differentes constructions,


des essais telque l’extraction du bitume sont essentiels. Ici, on a
TL=4.08%.

IV. Conclusion :

Dans le domaine du genie civil, la formulation d’un bon enrobe necessite


une bonne teneur en liant surtout dans les travaux routier.
TP 3 : Viscosité Englert

I. Appareillage :

-Viscosimètre Englert
- Récipient avec obturateur spécifique
- Bain thermostaté à régulateur électronique

Viscosimètre Englert

II. Manipulation :
Le viscosimètre Englert est permet une détermination direct de la viscosité des
liquides.
Le test consiste à mesurer le temps mis par une quantité spécifiée d’émulsion (200 ml)
pour s’écouler à travers un orifice de dimension donnée à une de température de
25°C. Ce temps d’écoulement est alors divisé par le temps d’écoulement d’un même
volume d’eau dans les mêmes conditions expérimentales. Le résultat est exprimé en °E
(degré Englert).

Temps d’écoulement de l’eau (s) 21


Temps d’écoulement 35
d’émulsion (s)
Viscosité d’Englert (E°) 1.66

Pour être utilisée de façon satisfaisante dans les travaux routiers, une émulsion de
bitume doit avoir une viscosité suffisamment basse pour pouvoir être pulvérisée sans
difficultés et suffisamment élevée pour ne pas ruisseler sur les côtés de la route.
TP4 : Densité relative à 25°C

I. But de l’essai :
C’est de Déterminer de la densité relative des produits bitumineux à 25°C

II. Appareillage :

 balance
 moule cubique de laiton préalablement amalgamé d’environ 12 mm de coté
 plaque de laiton amalgamé
 eau distillée , mercure
NB :Durée d’essai c’est 1 jour

III. Manipulation

Masse Éprouvette vide (g) 35


Masse Éprouvette + ech (g) 249.8
Volume(ml) 200

Masse volumique de bitume 1.074

Densité (𝛒 bitume =1.074 g/cm3 et 𝛒 eau =1 g/cm3 ) donc densité 1.074


ρ bitume
Densité = = 1.074
ρ eau

Pour T°=25°C la densité varie de 1.07 jusqu’à 1.1


Les Essais sur le béton
Composition du béton dosé à 350 Kg

TP 1 : A l’état frais : Essai


D’affaissement (Cône
d’Abrams)
TP 2 : A l’état durcis : Essai de
compression (Ecrasement des éprouvettes)
Composition d’un béton dosé à 350kg/m³ HRS I42.5 :

Dosage pour 3
Composants
éprouvettes
Dosage pour 1m³ 16*32
= 0.02m³

Gravier 4/12 612K 42 12.24KG


G 8L

Gravier 12/20 516 36 10.32KG


KG 3L

Sable 0/5 659 43 13.18KG


KG 9L

Ciment HRS 350K 7Kg


I42.5 G

Adjuvant Plast plus MR (0.50%)

Eau : sonede 180L 3.6L

Rapport E/C 0.51 0.51


TP1 : A l’état frais : Essai D’affaissement (Cône
d’Abrams)
I. But de l’essai :
L’essai d’affaissement au cône d’Abrams est un essai réalisé sur le béton de
ciment frais peu fluide pour déterminer sa consistance. L’affaissement est aussi connu
sous le nom de lumps provenant de l’anglais.
II. Les étapes de l’essai :

Remplissage de Faire le piquetage Faire le Mesure de la


l’éprouvette sur 3 (25 coups pas démoulage d’une hauteur
couches. couche). façon brusque . d’affaissement.

III. Interprétation des résultats


Tp2 : A l’état durcis : Essai de compression
(Ecrasement des éprouvettes)

I. But de l’essai :

C’est de déterminer la résistance du béton à la compression après 1 jour et après 7


jours pour vérifier si la résistance demandé et atteinte ou non.
II. Les étapes de l’essai

Mise en place de l’éprouvette (16x32) dans l’appareil de compression

Ecrasement de l’éprouvette
III. Mesures et interprétation des résultats

N° Dimensio Masse Age (jours) Charge Rc(MPa)


éprouvette ns (KG) max
(cm) F (KN)
1 16x32 15.505 7 475.32 23.64
2 16x32 15.705 7 502.544 25
3 16x32 16.235 1 82.168 4

 La résistance maximale est atteinte après le 7éme jours.


 Une bonne résistance après 1 jours de préparation de l’éprouvette (4 MPA).
 La forme de rupture est incorrecte et cela peut être a cause d’un défaut de dosage
ou un manque de vibration.

Vous aimerez peut-être aussi