Vous êtes sur la page 1sur 17

Chapitre 3 : Trigonométrie.

1) Introduction.

La trigonométrie (du grec tri trois, gonos angle, métron mesure) est une branche des mathématiques
qui traite des relations entre la longueur des côtés et l’amplitude des angles dans les triangles. Les
origines de la trigonométrie remontent aux civilisations d’Egypte antique, il y a plus de 4000 ans.

En Europe, la trigonométrie se développe vers le milieu du XIV ème siècle avec la traduction en latin
des œuvres de Ptolémée.

C’est le mathématicien belge (Adrien Romain) qui introduit la notion de sin α.

Médecin et mathématicien
belge né à Louvain en 1561 et
mort à Mayence (Allemagne) en
1615. C’est le premier européen
à trouver 15 décimales du
nombre π.

Les applications de la trigonométrie sont extrêmement nombreuses. En particulier, elle est utilisée en
astronomie et en navigation avec notamment la technique de triangulation. Les autres champs où la
trigonométrie intervient sont : physique, électricité, électronique, mécanique, acoustique, optique,
statistiques, économie, biologie, chimie, médecine, météorologie, géodésie (science qui mesure et
représente la surface terrestre et étudie la pesanteur), géographie,…

2) Angles et cercle.

a) Les angles orientés.

Définition : Un angle orienté est un angle dont un des côtés est origine et l’autre extrémité.

Exemple :
b) Le cercle trigonométrique.

Définition : Dans un repère orthonormé, un cercle trigonométrique est un cercle :

 De rayon 1
 Centré à l’origine du repère
 Orienté positivement (sens inverse des aiguilles d’une montre).

Dans un cercle trigonométrique, tout angle orienté a pour origine la demi-droite [OX.

c) Les quadrants.

Le cercle trigonométrique est divisé en quatre quadrants, numérotés en chiffres romains en suivants le
sens positif.

Remarque : Tout angle orienté admet une infinité d’amplitudes en degrés. En effet 15°, 375° et 735°
sont trois amplitudes d’un même angle orienté.

Dans la suite du cours, nous nous limiterons à des angles compris dans l’intervalle [0°,360°[.
3) Nombres trigonométriques d’un angle orienté.

a) Le triangle rectangle.

Soit le triangle rectangle OAB.

b) Le cercle trigonométrique.

Plaçons le triangle rectangle obtenu précédemment dans le cercle trigonométrique.


c) Sinus et cosinus d’un angle orienté.

Soit B le point du cercle trigonométrique représentant un angle orienté α du premier quadrant et A sa


projection orthogonale sur l’axe des abscisses.

Comme B est un point du premier quadrant, son abscisse et son ordonnée sont positives. Les
coordonnées de B sont

Partant de ce résultat acquis pour un angle orienté du premier quadrant, on généralise les notions de
cosinus et de sinus à tout angle orienté.

Définitions :

 Le cosinus d’un angle orienté est égal à l’abscisse du point qui représente cet angle sur le
cercle trigonométrique.
 Le sinus d’un angle orienté est égal à l’ordonnée du point qui représente cet angle sur le
cercle trigonométrique.

Représentons les sinus et cosinus pour des angles situés dans les autres quadrants.

Nous remarquons que ces nombres trigonométriques ne peuvent varier qu’entre ….

Ainsi, pout tout angle orienté α :


Complète le tableau suivant en indiquant le signe du sinus et du cosinus dans les différents quadrants

I II III IV
sin α

cos α

Complète le tableau suivant en indiquant les valeurs de sinus et cosinus pour les angles demandés.

0° 90° 180° 270°


sin α

cos α

d) Formule fondamentale.

Pour tout angle orienté α, sin2 α + cos2 α =1

Démonstration :
e) La tangente d’un angle orienté.

On trace la droite d d’équation x = 1 tangente en A’ (1,0) au cercle trigonométrique. Notons B’, le


point d’intersection de la droite d et de la droite OB.

Les coordonnées de B’ sont donc …

Définition :

La tangente d’un angle orienté α est l’ordonnée du point d’intersection de l’axe des tangentes
(d’équation x = 1) et de la droite OB, B étant le point représentatif de l’angle α sur le cercle
trigonométrique.

Représentons la tangente pour des angles situés dans les autres quadrants.

Nous remarquons que la tangente peut prendre n’importe quelle valeur réelle.
Complète le tableau suivant en indiquant le signe de la tangente dans les différents quadrants

I II III IV
tan α

Complète le tableau suivant en indiquant les valeurs de la tangente pour les angles demandés.

0° 90° 180° 270°


tan α

Attention !!!

Exemples de calcul de nombres trigonométriques connaissant l’un d’eux.

4
a) Soit sin α = avec α ∈ II
5

−1
b) Soit tan α= avec α ∈ IV
2
4) Relations trigonométriques dans les triangles quelconques.

a) Formule de l’aire.

L’aire de tout triangle est égale à la moitié du produit de la longueur de deux côtés par le sinus de
l’angle compris entre ces côtés.

Hypothèse : Soit un triangle ABC

Thèse : A =

Démonstration :

Nous avons deux possibilités. Un triangle formé de trois angles aigus ou un triangle formé de deux
angles aigus et un angle obtus.

On trace la hauteur issue du sommet C.

1er cas : α est aigu 2ème cas : α est obtus

Aire = Aire =
En traçant d’autres hauteurs, on obtient les deux autres formules.

b) La relation des sinus.

Dans tout triangle, les longueurs des côtés sont proportionnelles aux sinus des angles opposés.

Hypothèse : Soit un triangle ABC

Thèse :

Démonstration :

En reprenant la formule de l’aire, on obtient

1 1 1 1
a b sin γ= a c sin β a c sin β= b c sin α
2 2 2 2

1 1 1
a b sin γ= a c sin β= b c sin α
2 2 2
c) La relation des cosinus (Pythagore généralisé ou théorème d’Al-Kashi)

Dans tout triangle, le carré de la longueur d’un côté est égal à la somme des carrés des longueurs des
deux autres côtés diminuée du double produit des longueurs de ces deux côtés par le cosinus de
l’angle compris entre ces deux côtés.

Hypothèse : Soit un triangle ABC

Thèse :

Démonstration :

Nous avons deux possibilités. Un triangle formé de trois angles aigus ou un triangle formé de deux
angles aigus et un angle obtus.

On trace la hauteur issue du sommet C et on applique le théorème de Pythagore.

1er cas : α est aigu 2ème cas : α est obtus


Les autres formules s’obtiennent en traçant d’autres hauteurs.

Quelle formule utiliser ?

Si on connaît On utilise
Deux angles et un côté
Somme des angles et formule des sinus
Deux côtés et l’angle formé par ces côtés
La formule des cosinus
Deux côtés et l’angle opposé à l’un d’eux
La formule des sinus mais !!! ATTENTION !!!
Trois côtés
La formule des cosinus

Exemples : Dans les triangles suivants, détermine les éléments manquants (les schémas ne sont pas à
l’échelle)
Exercices.

1) Dans quel quadrant appartiennent les angles suivants 150°, 347°, 85°, 214°.

2) Représente, sur le cercle trigonométrique, un angle de 225°. Représente ensuite ses nombres
trigonométriques. Estime leurs valeurs et vérifie le résultat à l’aide de ta calculatrice.

3) Représente, sur le cercle trigonométrique, un angle de 300°. Représente ensuite ses nombres
trigonométriques. Estime leurs valeurs et vérifie le résultat à l’aide de ta calculatrice.

1
4) On te donne sin α = . Représente cette situation sur le cercle trigonométrique. Indique clairement
2
le (les) angle(s). Utilise la calculatrice pour vérifier ton (tes) résultat(s).

5) On te donne tan α=−1,5 . Représente cette situation sur le cercle trigonométrique. Indique
clairement le (les) angle(s). Utilise la calculatrice pour vérifier ton (tes) résultat(s).

6) Vrai ou faux ? Justifie.

a) Si sin α <0 et tan α <0 alors α se trouve dans la quadrant III

b) Si 180 ° <α < 270° alors cos α >0

c) Il est impossible de déterminer l’amplitude dans angle dont la tangente vaut 10.

1 √ 15
d) Si α est un angle du deuxième quadrant et sin α = alors cos α=
4 4

e) Si sin α =1,74 alors α ∈ I


2
7) Sachant que sin α = et 90 ° <α <180 °, calcule d’abord cos α et ensuite son amplitude.
5

−√ 3
8) Sachant que cos α= et α ∈ III , calcule, sans calculer l’angle, sin α et tan α
5

9) Sachant que tan α=1 et 0 ° <α <90 °, calcule, sans calculer l’angle, sin α et cos α

10) Vérifie les égalités suivantes en supposant qu’elles soient définies

2 1
a) 1+ tan α =
cos 2 α

b) (sin α +cos α )²+(sin α −cos α )²=2

c) sin 4 α −cos 4 α=1−2 cos2 α

1 1
+ =1
2
d) 1+ sin α 1
1+ 2
sin α
11) Dans chaque situation, détermine si possible, les éléments manquants (les schémas ne sont pas à
l’échelle).
12) Résoudre les triangles ABC suivants puis calculer leur aire

a b c α β γ
1 20 30 60°
2 150 30 150°
3 2 3 4
4 70,24 82,12 30,69°
5 2 √2 30°
6 25 80 60
7 20 10 120°
8 460,14 335,59 39,37°
9 98,06 364,04 30,65°
10 41,94 96,62 107,26

13) Les arêtes du parallélépipède rectangle HBCDEFGA sont de longueurs 1, 4 et 3 comme indiqué
sur le schéma. Un triangle est construit sur les sommets B, D et G. Détermine a, b, c et β.
14) Calcule l’aire des triangles représentés ci-dessous.
15) Grissom organise des recherches pour retrouver un indice permettant de faire évoluer l’enquête.
Sur la carte, il trace un triangle dont les dimensions réelles sont 5km, 6km et 7km. Quelle est l’aire de
la partie à explorer?

16) Je suis placé au bord d’une rivière. Je vois sous un angle de 65° un arbre planté sur la rive opposée
et je vois son pied à l’horizontale. Je recule de 20 m, dans une direction perpendiculaire à la rivière et
je vois encore le pied de l’arbre à l’horizontale, et l’arbre entier sous un angle de 40°. Quelle est la
hauteur de l’arbre et quelle est la largeur de la rivière?

17) Il s'agit de calculer la distance CD entre les deux maisons.

18) Tu pilotes un avion et tu juges nécessaire de contourner une zone orageuse. Tu effectues un virage
formant un angle de 21° par rapport à la trajectoire initiale. Tu voles un certain temps avant d’effectuer
un nouveau virage et intercepter ta trajectoire initiale avec un angle de 35° à 70 km du début de la
déviation. Quelle distance supplémentaire as-tu parcouru en raison de cette tempête ?

19) Lors d’un voyage scolaire à Paris, les 4A et Monsieur Grégoire se promènent sur le Champ-de-
Mars en direction de la tour Eiffel qui culmine à une hauteur de 324m. Monsieur Grégoire remarque
alors que l’angle d’élévation sous lequel le groupe voit le sommet de la tour est de 32,8°. Cinq minutes
plus tard, il constate que cet angle est passé à 52°. A quelle vitesse le groupe s’est-il déplacé entre les
deux observations du sommet de la tour. On suppose que le sommet de la tour et les points où sont
effectuées les observations sont dans le même plan vertical et que la vitesse, à laquelle le groupe se
déplace, est constante.

20) Un voilier quitte le port à 13h00 et fait route dans la direction 55° Ouest à la vitesse de 17 km/h
(les angles sont mesurés avec la direction Sud-Nord).

Un paquebot quitte le même port à 13h30 et navigue à la vitesse de 38 km/h dans la direction 70° Est.
Calcule la distance séparant les deux bateaux à 15h00.

21) Monsieur Fallais, golfeur amateur, effectue deux coups roulés pour caler sa balle dans le trou. Au
premier coup roulé, la balle franchit 10,2 m dans la direction Nord-Ouest, et au deuxième, la balle
franchit 3,7 m en direction plein Nord et tombe dans le trou.

A quelle vitesse et dans quelle direction Monsieur Fallais aurait-il dû viser son premier coup roulé
pour caler la balle dans le trou en un seul coup ? (on suppose que le sol est plat et horizontal).

Vous aimerez peut-être aussi