Vous êtes sur la page 1sur 16

CORRIGÉ DU BAC D 2010 session normale

Exercice 1
Généralités sur les fonctions

On considère une fonction numérique f dérivable sur son


domaine de définition Df , de dérivée f ' . Son tableau de
variation est donné ci-dessous. On nomme (C) la courbe
représentative de la fonction f dans le plan muni d’un repère

orthogonal (O; i , j ) .

x −∞ −2 1 +∞
f '(x) + - 0 +
+∞ +∞ +∞
f (x)
−3 −4

Pour chaque question, parmi les réponses proposées, une


seule réponse est exacte.
1) L’ensemble de définition de f est :
A.  \ { −2 }
B.  \ { −2;1 }
C.  \ { 1 }
2) L’équation f (x) = 0 admet dans Df exactement :
A. 3 solutions
B. 2 solutions
C. 1 seule solution
3) La courbe (C) admet une asymptote d’équation :
A. x=1
B. x = −2
C. y = −2

E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 1


4) La fonction f est une fonction :
A. Paire
B. Impaire
C. ni paire ni impaire
5) L’équation de la tangente à (C) au point d’abscisse
x 0 = 1 est :
A. x = 1
B. y = 0
C. y = −4

N° Réponse
Recopie sur la feuille de réponse et exacte
complète le tableau ci-contre. 1
Aucune justification n’est demandée. 2
3
4
5

Solution

N° Réponse
exacte
1 A
2 A
3 B
4 C
5 C

Quelques justifications ;
1) f(1)=-4 donc les réponses B et C sont rejetées. De plus 2
n’a pas d’image, f est définie pour tout x différent de 2.
2) f change de signe exactement trois fois.

E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 2


3) lim f (x) = +∞ , donc C admet une asymptote verticale
x →−2
d’équation x = −2 .
4) Le domaine de définition n’est pas centré en zéro. Donc f
n’est ni paire ni impaire
5) La dérivée s’annule en 1 , donc il ya une tangente
horizontale y = −4

Exercice 2
Nombres complexes

1. Pour tout nombre complexe z on pose :


P(z) = z 3 − z 2 − 4z − 6 .
a) Calculer P(3) .
b) Déterminer les réels a et b tels que pour tout z on a:
P(z) = (z − 3)(z 2 + az + b) .
c) Résoudre, dans l’ensemble des nombres complexe,
l’équation P(z) = 0 .
2. On considère, dans le plan complexe muni d’un repère
orthonormé (O; u , v) , les points A , B , C et D d’affixes
respectives z A = 3 + 2i , z B = −1 + i , z C = −1 − i et z D = 3 .
a) Placer les points A , B , C et D dans le repère (O; u , v) .
b) Comparer l’affixe du milieu de [ AC] à celle du milieu
de [ BD] .
c) En déduire la nature du quadrilatère ABCD .
d) Déterminer et construire l’ensemble des points M
d’affixe z telle que z − 3 = z + 1 − i .

Solution
1. Pour tout nombre complexe z on pose :
P(z) = z 3 − z 2 − 4z − 6 .

E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 3


a) Pour calculer P(3) on remplace dans l’expression de
P(z) :
P(3) = 33 − 32 − 4i 3 − 6 = 27 − 9 − 12 − 6 = 0
b) Pour déterminer les réels a et b tels que pour tout z
on a: P(z) = (z − 3)(z 2 + az + b) , on peut utiliser une
identification ou une division euclidienne :

z 3 − z 2 − 4z − 6 z−3
z 3 − 3z 2 z 2 + 2z + 2
2z 2 − 4z − 6
2z 2 − 6z
2z − 6
2z − 6
0

On en déduit que P(z) = (z − 3)(z 2 + 2z + 2) , soit


a = 2 et b = 2 .

Remarque :
L’utilisation du tableau d’Horner permet à la fois de
calculer P(3) et factoriser P(z) , (si P(3) = 0 ) :
1 -1 -4 -6
3 3 6 6
1 2 2 0
D’où : a=2 , b=2 , P(3) = 0 et
P(z) = (z − 3)(z 2 + 2z + 2)

c) Pour résoudre l’équation P(z) = 0 :


soit z − 3 = 0 , d’où z 0 = 3 .
soit z 2 + 2z + 2 = 0 , d’où ∆ = −4 = (2i)2 , et les solutions
sont : z1 = −1 − i et z 2 = −1 + i .

E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 4


Alors l’ensemble de solutions de l’équation P(z) = 0 est :
S = { 3, −1 + i, −1 − i}
2. Le plan complexe est muni d’un repère orthonormé
(O; u , v) ,
a) Pour placer les points A , B , C et D on a :

z A = 3 + 2i ⇒ A(3, 2)
z B = −1 + i ⇒ B( −1,1) y
4

z C = −1 − i ⇒ C( −1, −1) B 1
z D = 3 ⇒ D(3, 0)
b) L’affixe du milieu O 1
D
5 x
de [ AC] est égale à : C

z A + z C 3 + 2i − 1 − i
=
2 2
2+ i
=
2
1
= 1+ i
2
L’affixe du milieu de [ BD] est égale à :
zB + zD 3 − 1 + i 2 + i 1
= = = 1+ i
2 2 2 2
On constate que les milieux des segments [ AC] et [ BD]
ont la même affixe.
c) D’après le résultat précédent on déduit que les
segments [ AC] et [ BD] ont le même milieu. Donc le
quadrilatère ABCD est un parallélogramme.
E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 5
d) Soit Γ l’ensemble des points M d’affixe z telle que
z − 3 = z +1− i .
Alors M ∈ Γ ⇔ zM − z D = zM − zB
M ∈ Γ ⇔ MD = MB
Alors Γ est la médiatrice du segment [ BD] .
Remarque :
En utilisant la forme algébrique z = x + iy on trouve que Γ
est l’ensemble des points M(x, y) tels que:
x − 3 + iy = x + 1 + (y − 1)i
Après le calcul des modules et la simplification on obtient
une équation cartésienne de Γ : 8x - 2y - 7 = 0 . C’est
l’équation d’une droite qu’on peut représenter facilement.
On peut vérifier que c’est la médiatrice du segment [ BD] .

Exercice 3
Suites numériques

On considère la suite numérique (Un ) définie pour tout


n2 + n + 1
entier n ≥ 1 par : Un = .
n(n + 1)
1.a) Calculer U1 , U2 et U 3 .
b) Justifier que la suite (Un ) :
• N’est pas arithmétique ;
• N’est pas géométrique ;
• Est convergente.
n2 − 1
2. Pour tout entier n ≥ 1 , on pose : Vn = .
n
a) Montrer que : Un = Vn +1 − Vn
b) En déduire l’expression de la somme :

E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 6


Sn = U1 + U 2 +  + Un en fonction de n .
3. Pour tout entier n ≥ 2 , on pose : Wn = ln Vn et
S'n = W2 + W3 +  + Wn . Démontrer que :
 (n + 1)! 
S'n = ln  .
 2n 

Solution
La suite numérique (Un ) est définie pour tout entier n ≥ 1
n2 + n + 1
par : Un = .
n(n + 1)
1.a) Calcul de termes :
12 + 1 + 1 3
U1 = =
1(1 + 1) 2
22 + 2 + 1 7
U2 = =
2(2 + 1) 6
32 + 3 + 1 13
U3 = =
3(3 + 1) 12
b) On a :
7 3 1
• U 2 − U1 =
− =− et
6 2 3
13 7 1
U3 − U2 = − =−
12 6 12
Comme U 2 − U1 ≠ U 3 − U 2 , la suite (Un ) n’est pas
arithmétique.
7 13
U2 6 7 U 3 12 13
• = = et = = .
U1 3 9 U2 7 14
2 6

E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 7


U2 U3
Comme ≠ , la suite (Un ) n’est pas géométrique .
U1 U 2
n2 + n + 1 n2
• lim Un = lim = lim =1.
n →+∞ n →+∞ n2 + n n →+∞ n 2

La suite (Un ) admet une limite finie, donc (Un ) est


convergente.

n2 − 1
2. Pour n ≥ 1 , Vn = .
n

a) On a :

(n + 1)2 − 1 n 2 − 1 n 2 + 2n + 1 − 1 n 2 − 1
Vn +1 − Vn = − = −
n+1 n n+1 n
2 2
n + 2n n − 1
Vn +1 − Vn = −
n+1 n
n(n + 2n) − (n + 1)(n 2 − 1)
2
=
n(n + 1)
n 3 + 2n 2 − (n 3 − n + n 2 − 1)
=
n(n + 1)
n 3 + 2n 2 − n 3 + n − n 2 + 1
Vn +1 − Vn =
n(n + 1)
n2 + n + 1
=
n(n + 1)
Alors : Un = Vn +1 − Vn
b) On utilise le résultat précédent pour simplifier la
somme Sn = U1 + U 2 +  + Un . On obtient :

E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 8


 U1 = V2 − V1

 U 2 = V3 − V2

 U 3 = V4 − V3

.

.
.

 U n −1 = Vn − Vn −1

 U n = Vn + 1 − Vn

En faisant la somme on trouve Sn = Vn +1 − V1 .
n 2 + 2n n 2 + 2n
On sait que Vn +1 = et V1 = 0 . Alors Sn = .
n+1 n+1
3. Pour tout entier n ≥ 2 :
Wn = ln Vn et S'n = W2 + W3 +  + Wn .
On a : S'n = ln V2 + ln V3 +  + ln Vn = ln(V2 × V3 ×  × Vn )
n 2 − 1 (n − 1)(n + 1)
D’autre part, on peut écrire : Vn = = .
n n
Donc :
1× 3 2 × 4 3 × 5 4 × 6 (n − 1)(n + 1)
V2 × V3 ×  × Vn = × × × × ×
2 3 4 5 n
Après simplification, on peut écrire :
1 × 2 × 3 × 4 ×  × (n − 1)
V2 × V3 ×  × Vn = × (n + 1)
2
On peut aussi écrire :
1 × 2 × 3 × 4 ×  × (n − 1) × n × (n + 1)
V2 × V3 ×  × Vn =
2n
D’où :
(n + 1)!  (n + 1)! 
V2 × V3 ×  × Vn = . Enfin S'n = ln  .
2n  2n 
E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 9
Exercice 4
Fonctions logarithmes et exponentielles

On considère la fonction numérique f définie par :


f (x) = x + 2 + ex . Soit (C) sa courbe représentative dans un

repère orthonormé (O; i , j ) d’unité 1cm .
1.a) Calculer lim f (x) et lim f (x) .
x → −∞ x → +∞

b) Calculer et donner une interprétation graphique de :


f (x)
lim (f (x) − (x + 2)) et lim .
x → −∞ x →+∞ x

2. Dresser le tableau de variation de f .


3. Montrer que f réalise une bijection de  sur un
intervalle J que l’on déterminera.
4. Montrer que l’équation f (x) = 0 admet une unique
solution α puis vérifier que −2, 5 < α < −2 .
5. Construire les courbes (C) et (C') représentant
respectivement la fonction f et sa réciproque f −1 dans le

repère (O; i , j ) .
6.a) Déterminer la primitive F de f qui vérifie : F(0) = 0 .
b) Soit A(α) l’aire du domaine plan limité par la courbe
(C) , l’axe des abscisses et les droites d’équation respectives
x = α et x = 0 .
Calculer A(α) en fonction de α . Montrer que
6 − 2α − α 2
A(α) = .
2
7.a) Déterminer une équation de la tangente (T) à (C) au
point d’abscisse x 0 = α .
−1
b) Vérifier que : (f −1 )'(0) = .
α+1
8. On considère la fonction numérique g définie par :

E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 10


g(x) = ln(x + 2 + ex ) .
a) Déterminer l’ensemble de définition de g .
b) Dresser le tableau de variation de g .
c) Construire la courbe ( Γ ) de g dans un nouveau repère

orthonormé (O; i , j ) .

Solution

La fonction numérique f est définie par : f (x) = x + 2 + ex .


(C) sa courbe représentative dans un repère orthonormé

(O; i , j ) d’unité 1cm .
1.a) On a :
lim (x + 2) = −∞ et lim e x = 0 + . Alors lim f (x) = −∞ .
x →−∞ x →−∞ x →−∞
x
lim (x + 2) = +∞ et lim e = +∞ . Alors lim f (x) = +∞ .
x →+∞ x → +∞ x →+∞

b) On a :
lim (f (x) − (x + 2)) = lim e x = 0+
x →−∞ x → −∞

Interprétation graphique :
La courbe (C) admet une asymptote oblique d’équation
y = x + 2 au voisinage de −∞ .
f (x) x + 2 + ex 2 ex
lim = lim = lim (1 + + ) = +∞ .
x →+∞ x x →+∞ x x →+∞ x x
Interprétation graphique :
La courbe (C) a une branche parabolique de direction
(Oy) au voisinage de +∞ .

2. Tableau de variation de f
f '(x) = 1 + ex . Donc f '(x) > 0 pour tout x de  . Alors f est
strictement croissante sur  .

E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 11


x −∞ +∞
f' +
f +∞

−∞

3. La fonction f réalise une bijection de  sur  car :


• f est continue sur  ;
• f est strictement croissante sur  ;
• f ( ) =  .
4. D’après le théorème des valeurs intermédiaires, puisque :
• f est continue sur  ;
• f change de signe sur  .
Alors l’équation f (x) = 0 admet une solution α dans  .
Cette solution est unique car f réalise une bijection de 
sur  .
En utilisant la calculatrice on trouve f ( −2, 5) ≈ −0, 418 et
f ( −2) ≈ 0,135 . Donc f ( −2, 5)if ( −2) < 0 . D’où −2, 5 < α < −2 .

5. Construction :
Les courbes (C) et (C') sont symétriques par rapport à la
droite d’équation y = x :

La courbe (C) La courbe (C’)


Admet une asymptote Admet une asymptote
oblique d’équation y = x + 2 oblique d’équation x = y + 2
au voisinage de −∞ au voisinage de −∞
Admet une branche Admet une branche
parabolique de direction parabolique de direction
(Oy) au voisinage de +∞ . (Ox) au voisinage de +∞ .
Coupe (Oy) en (0,3) Coupe (Ox) en (3,0)
Coupe (Ox) en ( α ,0) Coupe (Oy) en (0, α )

E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 12


y
5
y = x +2
y=x
4

3 y=x-2
(C)
2
(C')
1

-3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 x
-1

-2

-3

1 2
6.a) Comme les fonctions x  x + 2x et x  ex sont
2
respectivement des primitives sur  des fonctions
x  x + 2 et x  ex ; on déduit que la fonction F définie
1
par F(x) = x 2 + 2x + ex + k où k est un réel quelconque, est
2
une primitive de g sur  .
Si F(0) = 0 , alors on a 1 + k = 0 , d’où k = − 1 et on obtient :
1
F(x) = x 2 + 2x + e x − 1
2
b) Soit A(α) l’aire du domaine plan limité par la courbe
(C) , l’axe des abscisses et les droites d’équation respectives
x = α et x = 0 .

E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 13


Pour calculer, en fonction de α , l’aire A(α ) du domaine
plan limité par la courbe C, l’axe (Ox) et les droites
d’équations x = 0 et x = α où α est la solution de
l’équation f (x) = 0 ; on constate que f est continue et
0
positive sur l’intervalle [ α;0] . Alors : A(α ) = ∫ f (x)dx
α
A(α ) = F(0) − F(α ) = − F(α )
1 2
donc : A(α ) = α + 2α + eα − 1 .
2
Puisque α est la solution de l’équation f (x) = 0 ; on a
α + 2 + eα = 0 , alors eα = −α − 2 .
1 1
F(α ) = α 2 + 2α + ( −α − 2) − 1 = α 2 + α − 3 d’où
2 2
2
α + 2α − 6
F(α ) =
2
6 − 2α − α 2
Comme A(α ) = − F(α ) , on trouve A(α ) = .
2
7.a) L’Equation de la tangente (T) à (C) au point d’abscisse
x 0 = α est donnée par : y = f '(α )(x − α ) + f (α ) .
On a f '(α) = 1 + eα et f (α ) = 0 , d’où l’équation de T :
y = (1 + eα )(x − α) soit y = (1 + eα )x − α(1 + eα ) .
Comme eα = −α − 2 , on obtient l’équation suivante de T :
y = −(1 + α )x + α(1 + α )
1
b) On sait que (f −1 )'(x) = −1
.
f '(f (x))
1
Donc (f −1 )'(0) = −1
f '(f (0))
1
Comme f (α ) = 0 , on a (f −1 )(0) = α . Donc (f −1 )'(0) =
f '(α )

E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 14


1
Comme f '(α ) = 1 + eα , on a (f −1 )'(0) = .
1 + eα
Mais f (α ) = 0 implique α + 2 + eα = 0 , donc
α
(α + 1) + (1 + e ) = 0 .
1 1
Alors 1 + eα = −(α + 1) et α
=
1+ e −(α + 1)
−1
Conclusion : (f −1 )'(0) = .
α+1
8. La fonction numérique g définie par :
g(x) = ln(x + 2 + ex ) ,
a) On remarque que g(x) = ln(f (x)) .
Donc g est définie si f (x) > 0 .
D’après le tableau de variation de f on a : f (x) > 0 ⇔ x > α .
D’où l’ensemble de définition de g est Dg = ]α, +∞[ .
b) On a :
lim+ f (x) = 0 + ⇒ lim+ g(x) = lim+ ln t = −∞
x →α x →α t→0

lim f (x) = +∞ ⇒ lim g(x) = lim ln t = +∞


x →+∞ x → +∞ t →+∞

Comme f est dérivable et strictement positive sur


Dg = ]α, +∞[ , la fonction g est dérivable sur Dg = ]α, +∞[ ,
f '(x)
et g'(x) = .
f (x)
On sait que f '(x) > 0 et f (x) > 0 sur Dg = ]α, +∞[ . Alors
g '(x) > 0 . Donc g est strictement croissante sur
Dg = ]α, +∞[ .
Remarque :
On peut remarquer que la fonction g est la composée de
deux fonctions croissantes : x  f (x) et x  ln x .
Donc g est croissante.

E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 15


Tableau de variation de g :
x α ∞ +∞
c) Pour la construction de la g' || +
courbe ( Γ ) de g , on a: g || +∞
lim+ g(x) = −∞ , donc la ||
x →α
−∞
courbe Γ admet une
asymptote verticale d’équation x = α .
x 2 x 2
On peut écrire : g(x) = ln ex ( x + x + 1) = x + ln( x + x + 1)
e e e e
x 2
lim (g(x) − x) = lim ln( x + x + 1) = 0
x →+∞ x →+∞ e e
Alors la courbe Γ admet une asymptote oblique
d’équation y = x au voisinage de +∞ .

y
5

3
y=x

2
x =α
1

-3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 x
-1

-2

-3

E.P.Elmaarif et Erraja Corrigé du Bac 2010 SN Horma Page 16

Vous aimerez peut-être aussi