Vous êtes sur la page 1sur 19

Chapitre 2 : Le système de

fichiers d’UNIX
PLAN DU CHAPITRE

1. Introduction.
2. Organisation des fichiers.
3. Les différents types de fichiers.
4. Notion d’i-nœud.
5. Commandes de base du système de fichiers.
Chapitre II: Le système de
fichiers d'UNIX
• 1. Introduction
Fichier = Objet typé sur lequel on peut appliquer
des opérations Il a une signification plus
large que celle connue usuellement (fichier
disque).
Exemples : Fichier lecteur CD, Fichier
imprimante, Fichier terminal, etc.

Cours Unix-User 2
T.KOUKI
1. Introduction (suite)
• Le système UNIX, attribue, pour chaque fichier,
une entrée dans une table décrivant ses
différentes propriétés; une telle entrée est
appelée i-nœud (index node).
• Un fichier s'identifie, dans le système, au travers
la connaissance de l'identificateur de la table
contenant ses propriétés (appelée disque
logique) et de l'indice dans cette table de
l'entrée contenant ces propriétés.

Cours Unix-User 3
T.KOUKI
2. Organisation des fichiers
• « Tout est considéré comme fichier » même les répertoires.
• Répertoire : Structurer l'ensemble des fichiers en
arborescence.
• Répertoire : Construire un mécanisme de désignation
(naming).
• Désignation basée sur l'association faite, dans les
répertoires, entre les chaînes de caractères et les numéros
d'index des fichiers (relativement à un répertoire).
• Ce dernier sera désigné de la même manière que le fichier,
etc. Il s'agit donc d'une organisation arborescente qui
devrait s'arrêter à un niveau donné: le répertoire racine (/)

Cours Unix-User 4
T.KOUKI
2. Organisation des fichiers
(suite)
• Le système UNIX n'utilise pas une table de
fichiers mais plusieurs et chacune est relative
à une arborescence bien déterminée.
• L'accès à l'une des arborescences est
possible grâce au mécanisme de montage
(mounting): il s'agit de créer un point d'accès
à cette arborescence à partir de la racine
absolue (/) du système de fichiers.

Cours Unix-User 5
T.KOUKI
2. Organisation des fichiers
(suite)
/

bin boot dev etc


home
38913 2 8193 28673 2

cp df passwd
exports group mourad
28682 28877 28825 32769
38934 38936

liste Desktop

32797 65537

Internet. Desktop

65560

Cours Unix-User 6
T.KOUKI
2. Organisation des fichiers
(suite)
• Un chemin d'accès à un fichier (appartenant à un disque
monté) est un chemin de la racine au fichier lui-même.
Un tel chemin (appelé aussi référence absolue) sera
matérialisé par un ensemble de noms (chaînes de
caractères) identifiant le fichier sans équivoque.
• La référence absolue sera de la forme:
/nom1/nom2/…/nomn. Avec cette convention d'écriture,
la racine absolue du système de fichiers aura comme
référence absolue le répertoire / .
• Avec l'exemple ci-dessus, le fichier dont le numéro
d'index est 32797 aura comme référence absolue :
/home/mourad/liste

Cours Unix-User 7
T.KOUKI
2. Organisation des fichiers
(suite)
• Simplifier le repérage des fichiers en utilisant des
références relatives. Ces références ont comme point de
départ le répertoire courant ou répertoire de travail qui
pourrait changer au cours de la session de travail
ouverte par l'utilisateur. Une référence relative est un
ensemble de noms séparés par le caractère ‘/’ et ne
commençant pas par ‘/’ .
• Le système de fichiers définit deux répertoires assez
spéciaux: le répertoire . et le répertoire ..
• Le répertoire .. permet de remonter dans l'arborescence.
Il référence le répertoire parent du répertoire en cours.
Un répertoire peut utiliser . pour se désigner lui-même.

Cours Unix-User 8
T.KOUKI
2. Organisation des fichiers
(suite)
Exemple
• Étant positionné sur le répertoire ayant comme
référence absolue /home/mourad/Desktop , les
fichiers ayant comme numéros d'index 32797 et
8193 ont respectivement les références relatives:
../liste et ../../../dev
• UNIX définit aussi, pour chaque utilisateur déclaré,
un répertoire privé (home directory) représenté
par le symbole ~ qui est son répertoire courant lors
de l'ouverture de sa session de travail.

Cours Unix-User 9
T.KOUKI
3. Les différents types de fichiers
3.1. Les fichiers réguliers
Fichiers disque, leur contenu n'est pas
nécessairement structuré : exécutables,
programmes en code source, données, etc.
3.2. Les fichiers répertoires
Ils permettent aux utilisateurs de désigner
leurs fichiers. Les répertoires suivants sont
particulièrement importants dans tout
système UNIX:
Cours Unix-User 10
T.KOUKI
3. Les différents types de
fichiers (suite)
• /bin et /usr/bin
• /dev
• /etc
• /home ou /users
• /tmp
• /boot
• /root
• /lib et /usr/lib
Cours Unix-User 11
T.KOUKI
3. Les différents types de
fichiers (suite)
3.3. Les fichiers spéciaux
Les fichiers spéciaux en mode bloc
Comme les disques. Le transfert de données
dans une opération d'entrée-sortie est réalisé
par blocs (512 ou 1024 octets).
Les fichiers spéciaux en mode caractère
Comme les terminaux et les imprimantes. Ce
type de périphériques transfère les données
octet par octet et il n'y a pas d'utilisation de
caches d'entrée-sortie.

Cours Unix-User 12
T.KOUKI
3. Les différents types de
fichiers (suite)
3.4. Les liens symboliques
Fichiers qui pointent sur d'autres fichiers (ou
répertoires). Ces derniers peuvent exister ou non.
Les liens symboliques et les fichiers (ou
répertoires) peuvent appartenir, ou non, au même
système de fichiers.
3.5. Les tubes nommés (fifo)
Permettent aux processus, n'ayant pas de liens de
parenté, d'échanger des informations. (manipulés
par des appels système open, read et write)

Cours Unix-User 13
T.KOUKI
3. Les différents types de
fichiers (suite)
3.6. Les sockets
Il s'agit d'objets permettant la communication
bidirectionnelle entre les processus. Les
sockets permettent aussi la communication
entre des applications distantes (applications
réparties).

Cours Unix-User 14
T.KOUKI
4. Notion d'i-nœud
Un i-nœud contient, typiquement, les informations
suivantes:
Le uid et le gid du fichier
Le type du fichier
Les droits d'accès des utilisateurs
La taille du fichier (en octets)
Le nombre de liens physiques sur le fichier
Les dates du dernier accès et de dernière
modification du fichier
L'adresse, sur disque, du fichier

Cours Unix-User 15
T.KOUKI
4. Notion d'i-nœud (suite)
• Remarques importantes:
– Un i-nœud ne contient aucun nom pour le
fichier correspondant.
– Chaque utilisateur est caractérisé par un
numéro d'utilisateur et appartient à un groupe
particulier (ou à plusieurs). Pour tout fichier,
UNIX définit trois classes d'utilisateurs: User
(propriétaire) Group (groupe auquel Є le
propriétaire) et Others (autres utilisateurs)

Cours Unix-User 16
T.KOUKI
4. Notion d'i-nœud (suite)
Remarques importantes : (suite)
• Sous UNIX, un utilisateur ayant tous les
privilèges sur tous les fichiers est appelé le
super-utilisateur ayant comme nom d'utilisateur
root et comme numéro d'identification (uid) 0.
• UNIX définit par ailleurs, trois types d'opération
sur les fichiers:
– La lecture
– L'écriture
– L'exécution

Cours Unix-User 17
T.KOUKI
5. Commandes de base du
système de gestion de fichiers
• 5.1. La commande pwd
• 5.2. La commande cd
• 5.3. La commande ls
• 5.4. La commande cat
• 5.5. La commande cp
• 5.6. La commande ln
• 5.7. La commande mv
• 5.8. La commande rm
• 5.9. La commande mkdir
• 5.10. La commande rmdir
• 5.11. La commande chmod
• 5.12. La commande umask
Cours Unix-User 18
T.KOUKI
Fin Chapitre 2

Cours Unix-User 19
T.KOUKI

Vous aimerez peut-être aussi