Vous êtes sur la page 1sur 15

MI – IV - 110A

DECRIRE UN SYSTEME
AUTOMATISE D’UN POINT DE VUE
FONCTIONNEL ET TEMPOREL

MAINTENANCE INDUSTRIELLE

Niveau IV
2006

CAFOC - GIP de l’académie de Lyon -


39, rue Pierre Baizet - CP201 - 69336 Lyon cedex 09
 04 72 80 51 53 -  04 78 47 27 11 -  gipal-cafoc@ac-lyon.fr
MI –IV 110A
TITRE DE LA RESSOURCE

Décrire le fonctionnement d’un système à l’aide d’un chronogramme

PROBLEME PROFESSIONNEL :
Afin de rendre plus rapide le dépannage sur le système Ecolpap, le service maintenance de l’atelier vous
demande de compléter le chronogramme de fonctionnement de l’Ecolpap, en fonction du GRAFCET. On vous
demandera de compléter la partie Soudage du système.

OBJECTIF : Décrire le fonctionnement d’un système à l’aide d’un chronogramme

PRÉREQUIS :
• Connaître les différents points de vue du GRAFCET.

• Connaître les règles d’évolution du GRAFCET.

• Connaître les différentes cellules logiques.

SÉCURITÉ : - Avant toute manipulation sur le système, appeler le professeur et lui


énoncer les consignes de sécurité à appliquer et à respecter.
o Lors de manipulations sur le système, faire attention aux chutes éventuelles de pièces lourdes.
o Port des équipements de travail obligatoire (bleu de travail, chaussures de sécurité, etc…)
o Avant toute ouverture de carter ou d’armoire électrique, appel du professeur obligatoire.

MATÉRIEL ET RESSOURCES NÉCESSAIRES :

 Dossier technique de l’Ecolpap incomplet (il manque la page8/11, programmation API).


 Le système Ecolpap en état de fonctionnement.
 Tous les documents de la salle ressources (documents fournisseurs, normes, etc…)
 Le document unique de sécurité de l’atelier.


Durée de la séquence : Voir avec le collègue qui fait le Durée du module : 3 heures.
reste du cycle….

0
MI –IV 110A

SOMMAIRE :

A- Installation situation professionnelle.

1 - Installation problème professionnel


2 - Précautions à prendre
3 - Système support

B- Réalisation apprentissage.
4 - Dossier apprentissage
5 - Documentation ressources

C- Synthèse
6 – Synthèse

D- Evaluation
7 - Evaluation éventuelle

E- Correction
8 - Correction (sur un autre fichier pour le prof)

Auteur : PRUNET Version : 30 Avril 2006 N°1

Ce pictogramme indique que cette activité nécessite une évaluation. Lorsqu’il est présent,
faites appel à votre formateur

1
MI –IV 110A

PREPARATION

Cette ressource vous propose d’étudier les points suivants :

 Décrire le fonctionnement d’une partie d’un système à l’aide d’un


GRAFCET.

 Décrire le fonctionnement de cette même partie du système à l’aide


d’un Chronogramme.

 Associer le fonctionnement de cette partie du système à un


Logigramme.

1 – Installation du problème professionnel :

Afin de rendre les interventions du service Maintenance de l’atelier plus efficaces, on vous demande de
compléter le dossier technique de l’Ecolpap, relatif au soudage de la briquette. Aussi, vous aurez à compléter :

- Le GRAFCET point de vue Partie Opérative.


- Le GRAFCET point de vue Automate.
- Le Chronogramme de fonctionnement.
- Le Logigramme de fonctionnement.

2 - Précautions à prendre :

- Avant toute intervention et après avoir écrit la procédure que vous allez suivre, vous
appellerez le professeur afin qu’il vérifie et surveille votre travail.

2
MI –IV 110A

3 - Support technique :

En premier lieu, vous observerez le fonctionnement du système dans son ensemble. Ensuite, vous vous
intéresserez plus particulièrement à la partie « soudage de la briquette ».
Puis, tout en observant le fonctionnement, en vous aidant du dossier technique et du dossier ressources, vous
compléterez les documents du dossier apprentissage.

REALISATION APPRENTISSAGE

4 – Dossier apprentissage :

Notre étude commencera au moment ou, dans le cycle de fonctionnement automatique, la briquette arrive au
bout du tapis après le compactage (photo 1). L’étude s’arrêtera quand le vérin soudeur a soudé le filme
plastique et qu’il remonte (Photo 2).
Pour cette étude, nous considérerons que le système est réglé pour envelopper une seule briquette à
la fois.

1. Quels sont les différents points de vue du GRAFCET, expliquez chacun d’eux.

La description du fonctionnement d’un système par un GRAFCET peut prendre plusieurs formes, suivant
le « point de vue », que l’on regarde.

Point de vue système : On regarde l’élément sur lequel agit le système (le papier et le filme plastique pour
l’Ecolpap), et on suit son évolution , étape par étape. Il s’écrit de forme littérale, sans tenir compte du choix
des actionneurs. Exemple : souder le filme plastique.
3
MI –IV 110A

Point de vue partie opérative : Il se fait après avoir fait le choix technologique des éléments de la partie
opérative. On regarde les actionneurs : vérins, moteurs…Il s’écrie de forme littérale en nommant les
actionneurs. Exemple : Sortir le vérin soudeuse et chauffer le fil soudage.

Point de vue partie commande : On regarde les préactionneurs : distributeurs, contacteurs…..et les
capteurs qui réalisent les réceptivités. Il est codé. Exemple : 1D+, KM1….

Point de vue automate : C’est la transcription du GRAFCET du point de vue « partie commande », où le
code de l’action associée sera l’adresse de sortie automate , et le code de la réceptivité sera l’adresse de
l’entrée automate.

2. Quelles sont les 5 règles d ‘évolution du GRAFCET

INITIALISATION : la situation initiale du GRAFCET caractérise le comportement initial de la partie


commande sur la partie opérative et correspond aux étapes actives au début de fonctionnement.

FRANCHISSEMENT D’UNE TRANSITION : Le franchissement d’une transition ne peut se produire que


lorsque cette transition est validée et que la réceptivité associée à cette transition est vraie. Lorsque ces
deux conditions sont réunies, la transition devient franchissable et est obligatoirement franchie.

EVOLUTION DES ETAPES ACTIVES : Le franchissement d’une transition entraîne simultanément


l’activation de toutes les étapes immédiatement suivantes et la désactivation de toutes les étapes
immédiatement précédentes.

EVOLUTIONS SIMULTANNEES : Plusieurs transitions simultanément franchissables sont simultanément


franchies.

ACTIVATION ET DESACTIVATION SIMULTANEES D’UNE MEME ETAPE : Si, au cours du


fonctionnement de l’automatisme, une même étape doit être désactivée et activée simultanément, elle
reste active.

3. Complétez le GRAFCET suivant Receptivité


Etape initiale
Action
0

Présence papier à l’entrée de la déchiqueteuse


Etape
ROTATION DECHIQUETEUSE TEMPORISATION
1 DECHIQUETAGE (T1)
Transition
Fin de temporisation

Validation par le professeur OUI NON

4
MI –IV 110A

4. Après avoir observé le cycle de fonctionnement, complétez le GRAFCET ci-dessous :

GRAFCET POINT DE VUE PARTIE OPERATIVE

Présence briquette au bout du tapis

5 Sortir vérin poussoir

Vérin poussoir sorti

6 Rentrer vérin poussoir

Vérin poussoir rentré

Présence briquette sous le poste de soudage

8 Sortir vérin soudeuse et vérin compresseur

Vérin soudeuse et vérin compresseur sortis

9 Sortir vérin soudeuse et vérin compresseur et chauffer fil soudage


et attendre 13 secondes

Vérin soudeuse et vérin compresseur sortis et 13 secondes écoulées

10 Rentrer vérin soudeuse et vérin compresseur

Vérin soudeuse et vérin compresseur rentrés

5
MI –IV 110A

5. A l’aide du dossier technique du système, vous allez compléter le GRAFCET point de vue Automate.

Quelle page du dossier technique allez vous utiliser ?

Page de programmation API n° 1/11 codage des entrée s / sorties


Compléter le tableau des mnémoniques relatifs aux Entrées & Sorties de L’API de ce sous-système.

Complétez les tableaux ci-dessous, en fonction des entrées et sorties que vous aurez besoin dans le
GRAFCET.

LISTES DES ENTREES

DESIGNATIONS VARIABLES FONCTIONS


Deba I 0,8 Détection barrière, présence briquette au bout du tapis de
convoyage.
Fiop I 0,9 Détecteur photo électrique. Il permet de constater la
présence ou l’absence de briquette sous le poste de soudage
Fcevp I 0,16 Capteur fin de course, ILS. Il vérifie que le vérin poussoir est
bien rentré.
Fcsvp I 0,17 Capteur fin de course, ILS. Il vérifie que le vérin poussoir est
bien sorti.
Fcevs I 0,18 Capteur fin de course, ILS. Il vérifie que le vérin soudeuse est
bien rentré.
Fcsvs I 0,19 Capteur fin de course, ILS. Il vérifie que le vérin soudeuse est
bien sorti.

LISTES DES SORTIES

DESIGNATIONS VARIABLES FONCTIONS


Envp O 1,1 Entrer le vérin poussoir

Sovp O 1,2 Sortir le vérin poussoir

Envs O 1,3 Entrer le vérin soudeuse

Sovs O 1,4 Sortir le vérin soudeuse

Reso O 0,6 Relais chauffe soudeuse

6
MI –IV 110A

GRAFCET POINT DE VUE AUTOMATE

I 0,8

5 O 1,2

I 0,17

6 O 1,1

I 0,16

I 0,9

8 O 1,4

I 0,19

9 O 1,4 O 0,6 T1/13s

I 0,19 . t1/13s

10 O 1,3

I 0,18

Validation OUI NON

7
MI –IV 110A

6. A l’aide du dossier ressources, expliquez la fonction d’un chronogramme.

Le chronogramme permet de représenter l’évolution des différents états des actionneurs ou des pré-
actionneurs, des capteurs, etc…. d’un système, en fonction du temps.

7. Complétez le chronogramme suivant, en vous aidant des GRAFCET précédents

Sortir vérin
poussoir

Rentrer vérin
poussoir

Chauffer
soudeuse

Sortir vérin
soudeuse

Rentrer vérin
soudeuse

t
Capteur vérin
soudeuse
rentré

Capteur vérin
soudeuse sorti

T1/13s

t
Capteur
présence
briquette tapis

t
Capteur prése
brique
soudeuse

8
MI –IV 110A

Capteur vérin
poussoir sorti

t
Capteur vérin
poussoir
rentré

8. Représentez ci dessous les cellules logiques suivantes :


OU, ET, OUI, NON

E1
E1
E 1 S E 1 S 1 S & S
E2
E2
OUI NON OU ET

E=S S=E/ S=E1+E2 S=E1.E2

9. Avec les cellules logiques, et pour chacune des sorties ou actions associées aux étapes du GRAFCET
vu précédemment (partie étudiée de l’Ecolpap), représentez le logigramme correspondant.

Présence briquette au bout du tapis 1 Sortir vérin poussoir

Vérin poussoir sorti 1 Rentrer vérin poussoir

Présence briquette sous le poste de soudage 1 Sortir vérin soudeuse et


vérin compresseur

Vérin soudeuse sorti


& Chauffer fil soudage 13 s
Vérin compresseur sorti et sortir vérins soudeuse
et compresseur

9
MI –IV 110A
Vérin soudeuse sorti
&
Vérin compresseur sorti

& Rentrer vérin soudeuse et


13 secondes écoulées vérin compresseur

t
5 - Documentation – ressources :

LE CHRONOGRAMME

• Le chronogramme permet de représenter l’évolution des différents états des actionneurs ou des pré-
actionneurs, des capteurs, etc…. d’un système, en fonction du temps.
A l’état 1, l’élément est alimenté, ou passant, ou il délivre un signal.
A l’état 0, l’élément n’est pas alimenté, ni passant ou ne délivre aucun signal.

Exemples :
S1
1
S1 S1
Non passant passant
0

S2 t
1

S2 S2 T0
passant Non passant

T1 T2 t

De T0 à T1 De T1 à T2

Au repos A l’action

 Si l’on observe le chronogramme, on constate que S1 et S2 sont activés ou désactivés en même


temps durant une période allant de T0 à T2. Le comportement électrique de ces 2 contacts est différent
puisque S1 est passant lorsqu’il est activé de T1 à T2 alors que S2 ne l’est plus durant cet intervalle
de temps. On constate aussi que S2 est passant lorsqu’il n’est pas activé de T0 à T1 alors que S1 est
non passant durant ce même intervalle de temps.
 Dans un chronogramme c’est l’état électrique du contact qui est représenté : s’il est passant ou non
passant.

10
MI –IV 110A
 C’est également l’état électrique du récepteur qui est représenté, s’il est alimenté ou non.

S1 Chronogramme :
24 V

De T0 à T1 et T2 à T3
H1 non alimentée
S1 1

H1 0
t

0V
H1 alimentée
S1
24 V H1 1
t
T0 T1 T2 T3
H1 alimentée
De T1 à T2

H1 0

0V

LE LOGIGRAMME

Le traitement logique des informations peut nécessiter la mise en œuvre d’un nombre important d’opérateurs
binaires qui sont interconnectés.
La représentation graphique de l’association de plusieurs opérateurs binaires est un logigramme ou,
diagramme logique. Il est composé de l’ensemble des cellules logiques.

11
MI –IV 110A
6/
FICHE DE SYNTHESE

DECRIRE LE FONCTIONNEMENT D’UN SYSTEME A L’AIDE D’UN CHRONOGRAMME

• Le chronogramme permet de représenter l’évolution des différents états des actionneurs ou des pré-
actionneurs, des capteurs, etc…. d’un système, en fonction du temps.
A l’état 1, l’élément est alimenté, ou passant, ou il délivre un signal.
A l’état 0, l’élément n’est pas alimenté, ni passant ou ne délivre aucun signal.

Le logigramme :

Le traitement logique des informations peut nécessiter la mise en œuvre d’un nombre important
d’opérateurs binaires qui sont interconnectés.
La représentation graphique de l’association de plusieurs opérateurs binaires est un logigramme ou,
diagramme logique. Il est composé de l’ensemble des cellules logiques.

12
MI –IV 110A

13

Vous aimerez peut-être aussi