Vous êtes sur la page 1sur 5

INSTITUT SUPERIEUR DU SPORT ET DE L'EDUCATION PHYSIQUE DE

GAFSA

ANNEE UNIVERSITAIRE 2020/2021

COURS DE GYMNASTIQUE

2eme ANNEE

(Spécialité gymnastique)

LES DIFFERENTES ETAPES DU PROCESSUS

D’ENTRAINEMENT EN GYMNASTIQUE

Enseignant  : hamad mohamed

1
LES DIFFERENTES ETAPES DU PROCESSUS D’ENTRAINEMENT EN
GYMNASTIQUE

‘’ Si l’on s’interroge sur l’évolution suivie par les gymnastes vers le haut
niveau pendant toutes ces années, on saisit l’entrainement sportif en
gymnastique comme un seul et même processus, comme un cheminement
continu allant du débutant au champion’’.A. GADJOS
Par ce fait le processus ou le cheminement continu allant du débutant
au champion doit passer par quatre étapes très liées entre elles , qui se
présentent de la façon suivante :
(a) Etape préliminaire « formation gymnique » .
- préparation physique et motrice général et spécifique.
-préparation technique.
-culture gymnique.
(b) Etape de spécialisation.
(c) Etape de plus haut niveau.
(d) Etape terminale.
ETAPE PRELIMINAIRE (de 6 à 8 ans) :
Dans cette étape nous construisons chez le débutant ’’les bases de la
performance sportive’’.Elle est connue par l’importance du
développement général du débutant et l’acquisition des éléments
indispensables pour l’accès au haut niveau.
La phase de préparation de base du gymnaste correspond à l’entrainement
sportif élémentaire (préparation sportive gymnique. Début de spécialisation
gymnique) Dont les objectifs sont des suivants :
* Veiller au développement harmonieux du corps et améliorer sa santé.
* Développer la conscience du gymnaste dans sa relation avec
l’entrainement.
* Développer les qualités spécifiques nécessaires à la pratique gymnique.
* Apprendre et améliorer les activités motrices de base relatives à
chaque discipline gymnique.
* Évaluer régulièrement l’évolution du gymnaste surtout en ce qui
concerne la dynamique de l’amélioration des performances motrices
générales et spécifiques en étroite relation avec les résultats de la
préparation technique.
* Préparer les premières compétitions

2
ETAPE DE SPECIALISATION
l’étape de spécialisation est caractérisée par l’entrainement gymnique
systématique et la préparation du programme technique exigé par la
Fédération Tunisienne De Gymnastique. Cependant, l’entrainement ne s’arrête
pas seulement à ce programme : car si nous avons des possibilités et des
moyens. Nous pouvons avancer au-delà de celui-ci tout en respectant les
besoins de débutant à cet âge et durant cette étape.
Le but de cette étape est la sélection et détection des gymnastes prometteurs
par des tests techniques, morphologiques, physiques et psychomoteurs
adaptés au niveau de ces jeunes gymnastes et en second la formation
gymnique par l’initiation spéciale et l’approfondissement de la spécialisation
cette formation s’étend sur :
*les bases techniques et les éléments de base
* la culture gymnique.
*la préparation physique.
L’étape de spécialisation s’étend sur deux périodes :

-premiere période « l’initiation spéciale »

(pour les filles de environ 8 à 10 ans)


Elle comprend les bases techniques simples et leur renforcement.les
éléments de bases à chaque agrès présenté au début dans des conditions
facilitées : exemple le saut de mains en contre bas. Le salto avant
réception dans une fosse…
Instaurer correctement les schémas d’actions et les généralités sur les
différents agrès. Grâce au travail des familles gymnique de base et les
renforcer par un travail de préparation physique correspondant.
Il est important de noter que dans « l’étape préliminaire » il y avait
d’abord formation des « pouvoir faire » pour accéder aux « savoir
faire ».Cette relation persiste encore plus et montre que plus les « savoir
faire » évoluent plus « les pouvoir faire » se développent.
Les mauvaises attitudes et mauvaises techniques ne sont pas admises.
Insister sur les répétitions correctes et pluralité des situations (multitude
de combinaison gymniques)
Approfondir la culture gymnique en faisant connaitre les règles
constitutives de l’activité (exigences spécifiques à chaque agrès. Des
mini-enchainements guidés)
La gymnastique étant une discipline d’expression. Il est important de
laisser aux gymnastes la possibilité de s’exprimer, ce qui peut l’aider à
développer sa faculté de créativité.

-Deuxième période :

3
L’approfondissement de la spécialité (pour les filles d’environ 10 à
12ans). Approfondir la culture gymnique par la connaissance des parties
de difficultés et les notions du code de pointage .sureté, élégance et
amplitude sont trois facteurs capitaux en gymnastique représentant les
atouts nécessaires dans la compétition.
Cette deuxième période est un passage vers l’approfondissement
de la préparation spécifique, lié à un grand nombre de répétition des
éléments nouvellement appris dans la technique juste.
Pour « GODJAS A. (7) » cette période peut être désignée comme
période de sélection ».Cette période est décisive pour l’avenir et la
carrière du gymnaste.

3- ETAPE DE PLUSHAUT NIVEAU :


C’est l’étape de perfectionnement des anciens exercices en amplitude,
en difficultés et l’apprentissage des exercices de haute difficulté
correspondant aux caractéristiques de chaque gymnaste.
Cette étape se décompose en trois périodes :
1ére période : Entrainement pour la maitrise des programmes
obligatoires de la fédération international de gymnastique (F.I.G)
les imposés d’une part et, de l’autre. L’apprentissage individuel de
l’exercice libre avec le plus grand nombre de difficultés spéciales dans la
composition des enchainements.
2éme période : Ici le gymnastique atteint son point culminant son niveau
le plus élevé.
3éme période : stabilité au niveau élevé. Cette phase se caractérise par la
stabilisation du niveau élevé sans progrès prévisible. Chez les sportifs
connus, cette étape du plus haut niveau de capacités peut durer
longtemps : par exemple la participation du gymnaste japonais
« KATO » à quatre jeux olympiques, ainsi que celles de certains
gymnastes soviétiques à trois jeux olympiques (L.LATYNINA ,
L.TURISCHT-SHENA. B .SCHACHLIN).

4. ETAPE TERMINALE
Un déclin progressif du niveau après la longue période du plus haut
niveau. La carrière sportive se termine en évoluant lentement vers le
sport de compensation et de santé.

4
EFFETS DE LA GYMNASTIQUE SUR L’ORGANISME HUMAIN
la gymnastique constitue un moyen efficace pour l’amélioration de la santé et
le développement harmonieux du corps des pratiquants.
Elle éduque chez ces derniers les qualités morales et psychologiques telles que
le courage, la décision, la discipline. L’esprit d’initiative. L’entraide et autre
qualités. Elle perfectionne également les qualités physiques et motrices des
gymnastes (force, souplesse, résistance, équilibre, coordination, etc…)
La pratique de la gymnastique améliore, non seulement, l’état de l’appareil
articulo-musculaire, mais aussi l’état des organes internes.
En effet, les exercices gymniques provoquent très souvent des déplacements
des organes internes (viscères) lorsque le gymnaste se trouve dans des
positions inhabituelles (en appui tendue renversé, en suspension renversée,
etc…). Grâce aux répétitions des exercices, l’organisme réagit de moins en
moins aux effets négatifs qui apparaissent lorsque le corps se trouve dans des
positions inhabituelles (lorsque le gymnaste se met en appui tendue renversé
les viscères se déplacent vers le bas et provoquent ainsi une certaine pression
sur le diaphragme qui a son tour, complique le travail des poumons, la
représentations devenant plus difficiles.la gymnastique éduque chez le
pratiquant la qualité de coordonner le rythme respiratoire avec les différentes
phases des mouvements.les exercices gymniques améliore le systèmes cardio-
vasculaire et pulmonaire.les changements des positions du corps provoquent
des modifications au niveau du tonus vasculaire et capillaire. Lors du
renversement du corps la tète en bas les veines se contractent (phénomène de
vasoconstriction) ce qui évite l’apparition de la couleur rouge sur le visage due
a une accumulation du sang dans la tète.
La pratique systématique des exercices gymniques améliore le fonctionnement
du système cardiovasculaire. Favorise la formation des réflexes conditionnés
permettant une meilleure circulation et répartition sanguine pendant le travail
dans des positions inhabituelles.
Il faut signaler, egalement, l’effet des exercices gymniques sur l’appareil
vestibulaire.la gymnastique développe chez le pratiquant la stabilité motrice
pendant les déplacements du corps en appui et sans appui, améliore la qualité
d’orientation dans l’espace et dans le temps.
La gymnastique joue un grand rôle dans le perfectionnement des différents
types de sensibilités :
*proprioceptive (appareil vestibulaire)
*extéroceptive (vision, toucher, audition…)
*intéroceptive (organe interne).

Vous aimerez peut-être aussi