Vous êtes sur la page 1sur 7

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/313398669

Modélisation par la méthode des éléments finis en utilisant le modèle de


comportement pour béton implémenté dans Abaqus CDP : Concrete Damaged
Plasticity.

Conference Paper · May 2015

CITATIONS READS

0 2,206

4 authors, including:

Marwa Loukil Imen Kallel-Kamoun


École Nationale d'Ingénieurs de Tunis Ecole Nationale d'Ingénieurs de Sfax
5 PUBLICATIONS   6 CITATIONS    20 PUBLICATIONS   217 CITATIONS   

SEE PROFILE SEE PROFILE

Mongi Ben Ouezdou


National Engineering School of Tunis, University of Tunis El Manar
167 PUBLICATIONS   1,186 CITATIONS   

SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

Building materials View project

Concrete, RCC, Strength, pavement, roads, materials, View project

All content following this page was uploaded by Mongi Ben Ouezdou on 09 February 2017.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


1

Modélisation par la méthode des éléments finis en utilisant le


modèle de comportement pour béton implémenté dans Abaqus
CDP : Concrete Damaged Plasticity
Marwa LOUKIL1, Ali ELLOUZE1,2, Imen KALLEL KAMMOUN1,2, Mongi BEN OUEZDOU1
1 : Laboratoire de Génie Civil LGC, Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis « ENIT », Université
Tunis El Manar.
2 : Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sfax « ENIS »
E-mail du premier auteur: marwa.loukil@yahoo.fr
Résumé
Le béton est un matériau hétérogène, il présente ainsi un comportement mécanique très complexe et
fortement non linéaire. Cette non-linéarité se manifeste essentiellement dans la fissuration en traction
et l'écrasement en compression. Dans la modélisation du comportement du béton plusieurs échelles
peuvent être envisagées. A l'échelle macroscopique le matériau est considéré continue homogène avec
des propriétés moyennes équivalentes. A l'échelle méso le matériau n'est plus homogène et la
structure granuleuse et composite du béton est considérée dans le modèle. Une analyse micro tient
compte également des particules constitutives de la pâte de ciment.
Dans cette étude, on propose une simulation numérique du comportement mécanique du béton en
utilisant le modèle CDP (Concrete Damaged Plasticity) implémenté dans le code Abaqus. Il s'agit
d'un modèle de béton à fissuration diffuse basé sur la théorie plastique en dommageable. L’objectif
est d’expliquer les notations utilisées par ce modèle ainsi que la façon de les introduire dans
ABAQUS. Une batterie de tests est effectuée sur des éléments de béton pour assigner au matériau une
loi de comportement dans le modèle Concrete Damaged Plasticity. L’objectif est d’obtenir une
réponse la plus proche de la loi introduite en faisant varier les paramètres du modèle.
Mots clés : béton, simulation numérique, comportement non-linéaire endommageable.

1. INTRODUCTION
Le béton, armé et non armé, est utilisé depuis plus d'un siècle dans la construction de
divers ouvrages à travers le monde. Il est de nos jours le matériau de construction le plus
utilisé aumonde. Malgré cette utilisation étendue, il est toujours considéré comme un
matériau complexe principalement à cause de son hétérogénéité, de sa composition
microstructurale aléatoire et de son comportement hautement non-linéaire. Cet article a pour
objectif d’étudier le comportement mécanique du béton en utilisant le modèle CDP (Concrete
Damaged Plasticity) implémenté dans le code Abaqus en se basant sur la théorie plastique
endommageable. Le but est d’obtenir une réponse plus proche de la loi introduite tout en
variant les paramètres du modèle. Dans ce travail, on commence par présenter le modèle
d’endommagement CDP puis d’identifier les paramètres de ce modèle. Une batterie de tests
est effectuée sur des éléments de béton pour assigner au matériau une loi de comportement.
2. PRESENTATION DU MODELE D’ENDOMMAGEMENT CDP
Le modèle Concrete Damaged Plasticity a été proposé par Lubliner et al. [1] et amélioré par
la suite par Lee et Fenves[2] .La relation constitutive basé sur le concept de module
d’élasticité endommagé est exprimée par :
  1  
:      
:     (2.1)
Où  est la contrainte de Cauchy, est le tenseur de déformation, est la variable
d’endommagement, 
la rigidité élastique initiale non endommagé du matériau et

 1  
est la rigidité élastique endommagée.

JOURNEES NATIONALES DU BETON JNB’15 Hammamet, 29-31 mai 2015


2

Le tenseur des contraintes effectives σ% est défini par :


  
:     (2.2)
Ainsi le tenseur de contraintes de Cauchy est relié au tenseur de contraintes effectives à
travers le paramètre d’endommagement 1  par la relation suivante:
  1   (2.3)
Les états d’endommagement en compression et en traction sont caractérisés indépendamment
par deux variables   et   etqui sont respectivement les déformations plastiques


équivalentes en compression et en traction :


   
        Avec       (2.4)
  
  
     
 
Avec      (2.5)

Il existe également une relation pour décrire l’endommagement en compression dans la phase
d’adoucissement ainsi que l’endommagement en traction après fissuration en fonction des
paramètres tel que le montre les équations 2.6 et 2.7.
      , !, φ  0≤ "1
(2.6)
      , !, φ  0≤ "1
(2.7)

3. IDENTIFICATION DES PARAMETRES DU MODELE CDP


L'ensemble des paramètres sur lesquelles est basé le modèle d’endommagement CDP sont
l’angle de dilatation φ , une excentricité de la surface potentielle plastique #, le paramètre !,
le paramètre $ et le paramètre de viscoplasticité µ .
L’angle de dilatation φ est mesuré dans le plan p–q à haute contrainte de confinement relatif
au potentiel plastique. Il varie entre 0° et 50° et dans les simulations on considère
généralement les valeurs comprises entre 36°et40°.Le paramètre ! est défini à partir de la
résistance du béton à la compression,! , et celle à la compression sous un état de chargement
-
biaxial, !+, , par la relation !  -., . Il peut être déterminé également à partir de la courbe de Kupfer

[9]. On considère généralement la valeur de 1.16 pour !.Le paramètre $ a été introduit par Drucker –
Prager [6] et il a une influence sur la surface de la rupture. Physiquement ce paramètre représente la
distance entre l’axe hydrostatique et respectivement le méridien de compression (CM) et le méridien
de traction (TM). Selon MAJEWSKI[3], la valeur de K vaut 0.6. On considère dans le modèle CDP,
K  0.66.
Le paramètre viscoplasticité µ a une influence directe sur la relation contrainte déformation. En effet
plus la viscosité est grande plus on s’éloigne du modèle [4].On prend 1  0.001 .L’excentricité est
un paramètre qui n’a pas d’importance dans les simulations pour connaitre le comportement du
matériau en compression et en traction .Dès lors une valeur par défaut de 1 est assignée au modèle
(telle que proposée par Abaqus).

4. TESTS DU LABORATOIRE ET SIMULATIONS NUMERIQUES


La composition du béton témoin considéré est présentée dans le tableau 1.
Tableau 1. Composition du béton témoin B50 (pour un mètre cube)

JOURNEES NATIONALES DU BETON JNB’15 Hammamet, 29-31 mai 2015


3

Le module d'Young E est mesuré à partir de 3 essais sur des cylindresø16 x 32 cm. Pour ce faire,
nous utilisons un extensomètre spécial.

Figure 1.Module d’élasticité du béton témoin

4.1. Comportement en compression uniaxiale et en traction uniaxiale


Les essais de compression monotones ont été réalisés en utilisant une presse hydraulique à
commande numérique de capacité maximale égale à 500023. Les essais ont été réaliséssur neuf
éprouvettes cylindriques ø16 x 32 cm [7] à une vitesse de chargement de compression
de0.005445.Les essais de traction directe ont été réalisés sur six éprouvettes (formes de huit) .Les
courbes contrainte - déformation obtenues sont illustrées sur la figure 2.

(a) Essai de compression (b) Essai de traction.


Figure 2.Courbes contrainte-déformation

D’après la figure 3,la rupture du béton est de type fragile .En effet,le module d’Young E peut
directement être déduit de la courbe. Il est proportionnel à la pente de la droite dans la zone élastique.
On remarquera toutefois que cette valeur est difficilement exploitable en raison d’une pente très raide
avec une imprécision sur la valeur de l’allongement.

Figure 3. Réponse du modèle en compression

JOURNEES NATIONALES DU BETON JNB’15 Hammamet, 29-31 mai 2015


4

Les paramètres d’endommagement en compression dc ainsi que celui en traction dt sont calculés à
partir des équations (2.4) et (2.5).Afin
(2.5) Afin d’introduire le modèle du béton en compression dans Abaqus,
il faut d’abord définir les paramètres du comportement contrainte déformation du béton que l’on
souhaite modéliser tel que montré le tableau récapitulatif 2.

Tableau 2. Les différents paramètres du modèle CDP pour B50


Paramètres du
Paramètres d'Elasticité Valeurs
modèle CDP
Angle de
Module de Coefficient de 38°
dilatation
Young poison
Excentricité 1
E (MPa) v f 1.12
K 0.66
34000 0.2
0.001
Endommagement en
Comportement en compression compression
Contrainte Endommagement
Déformation (MPa) dc Déformation
0 0.1 0 0
0.00029 34.9 0 0.00029
0.00043 48.2 0.006 0.00043
Comportement en traction Endommagement en traction
Contrainte Endommagement
Déformation (MPa) dt Déformation
0 1.5 0 0
0.000045 1.98 0 0.000045
0.000057 2.44 0.06 0.000057

Dans les calculs des applications standard,on a utilisé le code d'élément fini, mis en œuvre dans
l'environnement d'ABAQUS / Explicit.
Explicit. Les résultats numériques obtenus sont en accord avec les
résultats expérimentaux tel que montré sur la figure 4.

Figure 4.. Courbe de Contrainte –Déformation utilisant le modèle CDP en compression.

Pour décrire les avantages du modèle ConcreteDamagedPlasticity surtout pour le cas où la rupture du
béton évolue d’un mode fragile vers un mode de type ductile (cas des bétons renforcés par des fibres)
ce qui rend possible de bien d’écrire le comportement avec écrouissage en compression etavec
adoucissement en traction.
4.2. Comportement en flexion 3 points

Les essais de flexion 3 points ont été effectués en utilisant une presse hydraulique à commande
numérique de capacité de charge maximale de 300 KN [7]. [7]. Les essais sont réalisés sur des
éprouvettes prismatiques 7x7x28 cm à une vitesse de chargement de 0.05 mm/minute.
mm/minute
Après introduction du modèle du béton dans le logiciel
log ABAQUSmontrémontré dans la Figure 5 et en se
basant sur les résultats effectués sur des éléments de béton, il en ressort que le modèle CDP est adapté
pour modéliser le comportement du béton.

JOURNEES NATIONALES DU
U BETON JNB’15 Hammamet, 29-31
29 mai 2015
5

Figure 5.Modélisation et maillage du prisme en flexion trois points


Les résultats obtenus numériquement sont comparés aux résultats expérimentaux sur la figure 6.

Figure 6. Courbe de Contrainte –Déformation utilisantle modèle CDP en flexion trois points.

La rupture du béton est associée à une fissuration qui confère un comportement fragile au matériau,
particulièrement en traction. Pour décrire les avantages du modèle Concrete Damaged Plasticity
surtout pour le cas où la rupture du béton évolue d’un mode fragile vers un mode de type ductile (cas
des bétons renforcés par des fibres), on a estimé les paramètres d’endommagement en compression
dci ainsi que les paramètres d’endommagement en traction dti proche du comportement fragile du
béton (rupture après le pic) .Les valeurs obtenues sont résumées au tableau 3.

Tableau 3. Les différents paramètres du modèle CDPavec l’estimation de dommage après rupture

Comportement en compression Endommagement en compression


Déformation Contrainte (MPa) Endommagement dc Déformation
0 0.1 0 0
0.00029 34.9 0 0.00029
0.00043 48.2 0.006 0.00043
0.00025 7 0.9 0.0025
0.01 5 0.95 0.01
Comportement en traction Endommagement en traction
Contrainte
Déformation Endommagement dt Déformation
(MPa)
0 1.5 0 0
0.000045 1.98 0 0.000045
0.000057 2.44 0.06 0.000057
0.00058 0.5 0.8 0.00058
0.0056 0.02 0.98 0.0056

La Figure 7(a) montre que le modèle et les calculs conduisent à des résultats numériques qui sont
proches avec les résultats expérimentaux.

JOURNEES NATIONALES DU BETON JNB’15 Hammamet, 29-31 mai 2015


6

(a) Courbe en compression(b)Courbe en flexion 3 points


Figure 7. Courbe de Contrainte –Déformation utilisantle modèle CDP en compression et en flexion
trois points avec l’estimation de dommage après rupture.

Les résultats numériques de l’essai de flexion trois points sur une éprouvette (7x7x28) en béton avec
l’estimation de dommage après rupture sont montrés schématiquement à la figure 7 (b).On remarque
que le résultat obtenu est proche du résultat expérimental.

5. CONCLUSION
Le modèle d’endommagement plastique proposé dans cet article est caractérisé par un grand nombre
de paramètres qui sont indépendants entre eux. Certains d’entre euxont été introduits juste pour
simplifier la notation et sont directement liés aux autres paramètres par des expressions explicites.
D’autres paramètres ont étédéterminés à partir des hypothèses, ou pris par défaut à partir des valeurs
recommandées par le logiciel.
Les exemples ont montré que l'utilisation de CDP modèle permet une définition correcte des
mécanismes de défaillance dans les éléments en béton ainsi que le lien entre le comportement réel du
béton et sa modélisation numérique. Le CDP peut être utilisé pour modéliser le comportement du
béton etainsi que celuides structures en béton fibré.

Références bibliographiques
[1] Lubliner J., Oliver J., Oller S, al.(1989). A plastic-damage model for concrete, International
Journal of Solids and Structures.
[2] Lee J., Fenves G.L (1998). Plastic-damage model for cyclic loading of concrete structures,
Journal of Engineering Mechanics.
[3] Majewski S. The mechanics of structural concrete in terms of elasto-plasticity, Silesian
Polytechnic Publishing House, Gliwice, 2003.
[4] Kmiecik, P., &Kamiński, M. (2011).Modelling of reinforced concrete structures and composite
structures with concrete strength degradation taken into consideration. Archives of civil and
mechanical engineering.
[5] Jankowiak, T., &Lodygowski, T. (2013). Identification of parameters of concrete damage
plasticity constitutive model.
[6] Desrues, J. (2002). Limitations du choix de l'angle de frottement pour le critère de plasticité de
Drucker-Prager. Revue française de génie civil, 6(5), 853-862.
[7] EllouzeA. (2013). Béton à fibres métalliques : Essais sur les poutres et les dalles; thèse de
doctorat en génie civil à l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis.
[8] ABAQUS. Abaqus analysis user's manual, Version 6.9, 2009, DassaultSystèmes.
[9 ] Kupfer, H.B., Hillsdorf, H.K. et Rusch H. (1969). Behavior of concrete under biaxial stress.ACI
Journal, 66, 356-366.

JOURNEES NATIONALES DU BETON JNB’15 Hammamet, 29-31 mai 2015

View publication stats

Vous aimerez peut-être aussi