Vous êtes sur la page 1sur 4

Règlement

d’ordre intérieur
de l’Entreprise S.C. FlashCourrier S.R.L.

Sommaire :
I. Dispositions générales
II. Droits et obligations du personnel de l’entreprise
III. Conclusion, modification, suspension et cessation du contract individuel de travail avec le
personnel de l’entreprise
IV. Temps de travail et de repos
V. Responsabilité disciplinaire
VI. Dispositions finales et transitoires

I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES

1.1 Le Règlement d’ordre intérieur de l’entreprise, dénommé par la suite Règlement, est un
acte normatif interne, qui réglemente les rapports de travail et d’autres rapports liés directement à
ceux-ci, dans toutes les subdivisions structurales de l’entreprise , en conformité avec les
prévisions des traités internationaux auxquels la Roumanie est partie , du Code du travail, des
contracts de travail et d’autres actes normatifs en vigueur.

1.2 Les prévisions du présent Règlement sont appliquées à tout le personnel de l’entreprise,
sans tenir compte du contenu et de la durée du contract de travail conclu ou de la fonction
occupée.

1.3 Toute l’activité dans le cadre de l’entreprise se réalise avec le respect des principes de la
légalité, de l’égalité, de l’équité, de la collaboration réciproque, ainsi que d’autres principes en
conformité avec la législation en vigueur et compte tenu du spécifique de l’activité de
l’entreprise.

1.4 Dans le cadre de l’entreprise il est interdite toute forme de discrimination sur des critères
de race, de nationalité, d’origine ethnique, de langue, de religion, de sexe, d’opinion,
d’appartenance politique, de fortune, d’origine sociale, de degré de culture ou d’autres critères
similaires, en ce qui concerne l’accès à tous les niveaux d’instruction et de formation
professionnelle.

II. DROITS ET OBLIGATIONS DU PERSONNEL DE L’ENTREPRISE

2.1 Le personnel de l’entreprise a les droits suivants :


a) le droit au travail qui correspond à sa formation professionnelle et à sa qualification ;
b) le droit à la protection du travail, de la santé et de la sécurité du travail ;
c) le droit au perfectionnement professionnel ;
d) le droit à une salarisation dans le volume prévu par la législation en vigueur ;
e) le droit à la distribution des prix compte tenu des résultats du travail ;
f) le droit au repos, qui est assuré en accordant des jours de repos hebdomadaires, des jouirs
de fête et des congés annuels ;
g) le droit à des congés sociaux, garanties et compensations, indemnisations et assurances
sociales d’état, établis par la législation en vigueur ;
h) le droit aux congés non-payés conformément à la législation en vigueur ;
i) d’autres droits prévus par la loi.

2.2 Le personnel de l’entreprise a les obligations suivantes :

a) d’assurer le respect de la Constitution de la Roumanie, des actes normatifs de la


Roumanie, des ordres, des dispositions, des indications, des tâches de l’administration de
l’entreprise, dans la limite des compétences accordées et du présent Règlement ;
b) de présenter à l’embauche les documents nécessaires, de communiquer les données
personnelles, établies par la législation, d’informer immédiatement sur toutes les modifications
concernant les données sollicitées, et notamment concernant le changement de l’adresse du
domicile, de l’état familial, etc ;
c) de respecter dans toutes les circonstances l’ordre et la discipline à son lieu de travail ;
d) d’utiliser le temps de travail pour un travail productif ;
e) de prendre des mesures pour liquider les causes qui empêchent le déroulement normal du
travail et d’en informer immédiatement le Directeur exécutif ;
f) d’avoir une attitude soigneuse vis-à-vis des moyens techniques et d’autres biens de
l’entreprise, de maintenir l’ordre et la propreté sur le lieu de travail, de respecter les règles
établies de conservation des biens matériaux et des documents ;
g) de s’abstenir des actions qui empêchent d’autres salariés à exercer leurs attributions de
service ;
h) de manifester de l’amabilité et de la tolérence ;
i) d’avoir un aspect physique agréable ;
j) d’utiliser économiquement les fournitures de bureau et d’autres ressources matérielles, ne
pas admettre aussi l’entretien des conversations téléphoniques locales, interurbaines et
internationales qui ne sont pas liées aux besoins de service ;
k) de laisser, avant de partir en congé ou en mission, dans un état correspondant les moyens
techniques et d’autres biens matériaux étant dans sa gestion, de transmettre les actes non-
exécutés à son chef supérieur pour prendre la décision concernant la transmission vers un autre
éxécuteur ;
l) dans le cas de la cessation du contrat individuel de travail ou des attributions, sauf celles
exposées, de restituer la pièce d’identité de service et d’utres documents dans le mode prévu par
la législation ;
m) d’autres obligations prévues par la loi.

2.4 On interdit au personnel de l’entreprise :

a) de sortit du siège de l’entreprise des biens matériels, des documents sans avoir la permission
respective ;
b) d’apporter dans le bâtiment de l’entreprise des substances explosives, toxiques et
inflammables, des objets et des marchandises destinés à être vendus, d’utiliser des appareils
électriques et de chauffage qui ne correspondent pas aux standarts;
c) d’afficher des annonces dans d’autres lieux que ceux spécialement attribués sans la
permission respective ;
d) d’exercer à lon lieu de travail des activités qui ne se rapportent pas à la réalisation de ses
attributions de service ;
e) de former dans l’entreprise des structures des partis politiques, d’utiliser la situation de
service dans des intérêts personnels ;
f) de commettre des actes(actions ou inactions) qui peuvent préjudicier la réputation
personnelle, la réputation de l’entreprise ;
g) de fumer dans des lieux non-aménagés spécialement ;
h) de se trouver dans le siège de l’entreprise en état d’ivresse alcoolique, narcotique ou toxique.

III. CONCLUSION, MODIFICATION, SUSPENSION ET CESSATION DU CONTRACT


INDIVIDUEL DE TRAVAIL AVEC LE PERSONNEL DE L’ENTREPRISE

3.1 La conclusion, la modification, la suspension et la cessation du contract individuel de


travail avec le personnel de l’Entreprise s’effectue conformément à la législation en vigueur.

3.2 Le personnel administratif et celui auxiliaire est nommé en fonction par le Directeur
exécutif de l’Entreprise.

3.3 Le personnel didactique est nommé en fonction par le Directeur exécutif après
l’approbation des résultats du concours pour la suppléance des postes didactiques par le Conseil
de l’Entreprise.

3.4 Au cas où un juge ou un procureur sera proposé à une des fonctions administratives ou
didactiques de l’Entreprise, le Conseil de l’Entreprise va solliciter au Conseil Supérieur de la
Magistrature ou, selon le cas, à la Procurature Générale le détachement de celui-ci pour la
période de l’exercice de la fonction respective.

3.5 Le personnel didactique, administratif et celui auxiliaire cesse leur activité dans les
conditions de la loi.

IV. LE TEMPS DE TRAVAIL ET DE REPOS

4.1 Pour les salariés de l’Entreprise on établit une semaine avec 5 jours de travail(40 heures de
travail) et 2 jours de repos – samedi et dimanche.Jours de repos sont et ceux établis par le Code
du travail et par le Gouvernement de la Roumanie.

4.2 Le programme de travail pour le personnel commence à 8.00 et se termine à 17.00, mais pour
le personnel auxiliaire dure de 7.00 à 16.00, exepté les jours à la veille des fêtes, quand le
programme de travail se réduit d’au moins une heure.La pause du déjeuner est établie de 12.00
jusqu’à 13.00.

4.3 En cas de nécessité, par un ordre du Directeur exécutif le programme de travail peut être
modifié, la modification étant conditionnée par les tâches de travail.

4.4 L’Administration de l’entreprise va organiser l’évidence de la présence du personnel au


service dans le mode établi par l’ordre du Directeur exécutif.À l’endroit où sera tenue à jour
l’évidence, on va installer une montre, d’après laquelle on va indiquer, par signature, l’heure de
l’arrivée et du départ du service.

V. LA RESPONSABILITÉ DISCIPLINAIRE

5.1 Le personnel de l’entreprise a une responsabilité disciplinaire en conformité avec la


législation en vigueur.
VI. DISPOSITIONS FINALES ET TRANSITOIRES

6.1 Le présent Règlement entre en vigueur à partir de la date de son approbation par le Conseil
de l’Entreprise et il est porté à la connaissance du personnel de l’Entreprise.

6.2 Le non-respect des normes et des exigences du présent Règlement est considéré comme
une violation de la discipline de travail et attire une responsabilité conformément à la législation
en vigueur.
6.3 Toutes les questions liées à l’application du présent Règlement sont solutionnées par le
Directeur exécutif de l’Entreprise et aussi par le Conseil de l’Entreprise compte tenu de ses
compétences.