Vous êtes sur la page 1sur 4

Comptabilité finncière II Sonia ABDELLAOUI

Chapitre 2 - La résorption des autres actifs non


courants
1- La résorption des frais préliminaires
Soit le bilan d’ouverture suivant de l’entreprise « Alpha » à la date du 21/04/N :

Actifs Capitaux propres et passifs


Immobilisations 120 000 Capital 130 000
Frais préliminaires* 10 000
Total des actifs 130 000 Total des CP et passifs 130 000

*: ensemble des frais relatifs à la constitution de l’entreprise (honoraires d’avocats, droits


d’enregistrements, etc.)

Il est évident que les frais préliminaires ne correspondent pas à une immobilisation mais
plutôt à un actif fictif (imaginaire).

Pourquoi un actif fictif ? Parce que les frais préliminaires ne correspondent pas à un
investissement (qui génèrera un revenu plus tard).

Les frais préliminaires ressemblent plutôt à une charge : il s’agit de dépenses qui ne génèrent
aucun produit dans le futur.

Puisque les frais préliminaires n’ont pas le caractère d’un investissement (d’ailleurs on ne
peut pas vendre ou acheter les frais préliminaires comme les immobilisations) ; on cherchera à
éliminer les frais préliminaires du bilan comptable.

Comment va-t-on éliminer ces frais préliminaires ?

On reprend l’exemple du cours et on vous communique le bilan de fin d’exercice N de


l’entreprise « Alpha » :

Actifs Capitaux propres et passifs


Immobilisations 120 000 Capital 130 000
Frais préliminaires* 10 000 Résultat de l’exercice 15 000
Caisse 15 000
Total des actifs 145 000 Total des CP et passifs 145 000

L’élimination des frais préliminaires s’appelle la résorption : elle doit se faire tout en gardant
l’équilibre du bilan.

Il faut donc supprimer du côté des actifs les 10 000 DT de frais préliminaires et diminuer en
contrepartie du côté des CP et passifs, le résultat de l’exercice de 10 000 DT.

Actifs Capitaux propres et passifs

Résorption des autres actifs non courants Page 1 parmi 4


Comptabilité finncière II Sonia ABDELLAOUI

Immobilisations 120 000 Capital 130 000


Frais préliminaires* 10 000 Résultat de l’exercice 15 000 5 000
Caisse 15 000
Total des actifs 145 000 Total des CP et passifs 145 000
Le bilan au 31/12/N se présentera donc comme suit :
135 000 135 000
Actifs Capitaux propres et passifs
Immobilisations 120 000 Capital 130 000
Caisse 15 000 Résultat de l’exercice 5 000
Total des actifs 135 000 Total des CP et passifs 135 000

Le résultat de l’exercice N (à priori de 15 000 DT) se trouve donc à seulement 5 000 DT et ce


à cause du montant retranché de 10 000 DT.

Ce montant diminué du résultat de l’exercice s’appelle Dotations aux résorptions

Rappelons que le résultat de l’exercice se calcule comme suit :

Résultat de l’exercice (N) = Produits (N) – Charges (N)

Dans notre cas, il est évident que le résultat définitif de l’exercice N s’est calculé comme suit :

Rt de l’ex N = 15 000 – 10 000 = 5 000 DT

Charges

Les dotations aux résorptions sont donc des charges de l’exercice N.

On rappelle à ce propos que les charges constituent la classe 6 du plan des comptes.

Un compte « dotations aux résorptions » sera donc utilisé pour enregistrer l’opération de
résorption (élimination) des frais préliminaires.

Dans notre cas, cette opération se fera comme suit :

271 - Frais Préliminaires 6812 - Dotations aux résorptions des charges reportées
10 000 10000 (31/12/N) (31/12/N) 10000

résorption des frais péliminaires

Frais Préliminaires enregistrés à la date de création de l'entreprise


(date de réalisation du bilan d'ouverture)

On voit bien, à la suite de cette opération comptable, que les frais préliminaires ont été
entièrement résorbés (éliminés) : le compte « Frais Préliminaires » se trouve soldé.

Résorption des autres actifs non courants Page 2 parmi 4


Comptabilité finncière II Sonia ABDELLAOUI

On rappelle aussi, à ce titre, que le numéro du compte ‘‘Dotations aux résorptions des charges
reportées’’ commence par le chiffre 6, puisqu’il s’agit d’un compte de charges (classe 6).

Dans notre exemple de cours, la résorption des frais s’est faite en une seule fois (d’un seul
coup, on a éliminé la totalité des frais préliminaires).

En réalité, la résorption se fait sur 2 ou 3 fois (le plus souvent sur 3 fois).

Reprenons notre exemple et supposons que les frais préliminaires seront résorbés sur 2 ans ; le
schéma des enregistrements comptables dans ce cas, se présentera comme suit :

Enregistrement de la première résorption en fin de l'exercice N

271 - Frais Préliminaires 6812 - Dotations aux résorptions des charges reportées
10 000 5 000 (31/12/N) (31/12/N) 5 000

SD = 5 000

Enregistrement de la deuxième résorption en fin de l'exercice N+1

271 - Frais Préliminaires 6812 - Dotations aux résorptions des charges reportées
(31/12/N) 5 000 5 000 (31/12/N+1) (31/12/N+1) 5 000

On voit bien que les 10 000 DT de frais préliminaires n’ont pas été éliminés d’un seul coup.

On a viré en fin du premier exercice N, seulement 5 000 DT (la moitié des 10 000 DT).
Les 5 000 DT restants ont été éliminés au 31/12 du deuxième exercice N+1.

Les frais préliminaires ont été, dans ce cas, entièrement résorbés au bout de deux exercices (N
et N+1).
Montant des frais
préliminaires
10000
Le montant résorbé en fin de chaque année est égal à  5000 DT
2

Nombre d’années de résorption

Application :

Au cours de l’exercice N et lors de sa constitution, une entreprise « X » a engagé des frais


préliminaires d’un montant de 9 000 DT.

En raison de leur importance, ces frais seront résorbés sur trois exercices.

Travail à faire : il est demandé de passez au journal comptable de l’entreprise « X », les


écritures de résorption des frais préliminaires.

Résorption des autres actifs non courants Page 3 parmi 4


Comptabilité finncière II Sonia ABDELLAOUI

Pour réaliser le travail demandé, on commencera tout d’abord par calculer le montant à
résorber en fin de chaque exercice.

9000
Montant annuel à résorber   3000 DT
3

Résorption des autres actifs non courants Page 4 parmi 4

Vous aimerez peut-être aussi