Vous êtes sur la page 1sur 47

GENERALITE SUR LE SOLAIRE PV

Formation
professionnelle
FLEXY ENERGY

Pr. Yao AZOUMAH (yao.azoumah@2ie-edu.org)


Dr. Daniel YAMEGUEU (daniel.yamegueu@2ie-edu.org)

Dimensionnement, Installation et Maintenance des


Systèmes Solaires PV, 24-28 Mars 2014
Ouagadougou
SOMMAIRE
(1) LES ENJEUX ENERGETIQUES

(2) NOTIONS DE BASE SUR LE SOLAIRE PV

(3) LES ELEMENTS D’UNE INSTALLATION PV

(4) LES DIFFRENTES APPLICATIONS DU


SOLAIRE PV

(5) LE DIMENSIONNEMENT D’UNE


INSTALLATION PV 27.03.14 2
Enjeux énergétiques dans le monde: Focus sur
l’Afrique
Enjeux dans le monde: demande énergétique mondiale sans
cesse croissante
Mtoe

18 000 • Forte croissance de la demande


Other renewables
16 000 énergétique mondiale au cours
Hydro des 40 dernières années: de
Consommation énergétique mondiale (Mtep)

14 000 5000 Mtep en 1970 à 12 000


Nuclear
12 000 Mtep en 2010 (soit 2,24% de
Biomass croissance annuelle)
10 000
8 000 Gas

6 000 Coal • Doublement de la demande en


2050 % 2010
4 000 Oil
2 000 • Raréfaction des énergies
fossiles notamment le gaz et le
0
pétrole
1980 1990 2000 2010 2020 2030

27.03.14 3

©LESEE-2iE
Enjeux énergétiques dans le monde: Focus sur
l’Afrique
Enjeux dans le monde
Répartition des ressources dans la production mondiale d’énergie primaire

1,6% 1,2% 0,2%


0,3% Géothermie 0,3%
0,2%
Eolien 1,6%

16,3% Biomasse 1,2%

Déchets non
renouvelables 0,2%
Solaire 0,2%
13%
Hydraulique 16,3%
67,2%
Nucléaire 13,0%

Fossile 67,2%

http://www.energies-renouvelables.org/observ-er/html/inventaire/pdf/13e-inventaire-chap01-fr.pdf

27.03.14 4

©LESEE-2iE
Enjeux énergétiques dans le monde: Focus sur
l’Afrique
Enjeux dans le monde: problèmes environnementaux, en partie
liée aux ressources fossiles

Pollution environnementale
Variabilités climatiques + en + sensibles

27.03.14 5

©LESEE-2iE
Enjeux énergétiques dans le monde: Focus sur
l’Afrique
Enjeux en Afrique: plus faible taux d’électrification
Populations sans Taux Taux Taux
électricité d’électrification d’électrification d’électrification
(en millions) % urbaine rurale
% %
Afrique : 587 41.9 66,9 25
Afrique du Nord 2 99,0 99,6 98,4
Afrique Sub-saharienne 585 30,5 59,9 14,3
Asie 799 78,1 93,9 68,8
Chine et Asie de l’Est 186 90,8 96,4 86,5
Asie du Sud 612 62,2 89,1 51,2
Amérique latine 31 93,4 98,8 74,0
Moyen-Orient 22 89,5 98,6 72,2
Pays en voie de 1.438 73 90,7 60,2
développement
Les économies en 3 99,8 100 99,5
transition et OCDE
Monde 1.441 78,9 93,6 65,1
Source: IEA,World Energy Outlook 2010.

L’Afrique Sub-Saharienne a le taux d’électrification le plus


bas 30% en moyenne ; taux encore plus faible en milieu27.03.14
rural 6

©LESEE-2iE 14% (où se concentre près de 70% de sa population).


Enjeux énergétiques dans le monde: Focus sur
l’Afrique
Potentiels en Afrique: pétrole et gaz

27.03.14 7

©LESEE-2iE
Enjeux énergétiques dans le monde: Focus sur
l’Afrique
Potentiels en Afrique: les ENRs

Biomasse
Hydraulique 25% de la
1440 TWh/an biomasse totale
mondiale

Potentiel
en ENRs
de l’Afrique

Eolien Solaire:
20% des 74% du continent
ressources reçoit plus de
mondiales 1900 kWh/m²/an

27.03.14 8

©LESEE-2iE
Enjeux énergétiques dans le monde: Focus sur
l’Afrique
Enjeux en Afrique

Maîtriser les ressources énergétiques et mieux les exploiter:


efficacité et sobriété énergétiques

Faire croître considérablement le taux d’accès aux services


énergétiques surtout en milieu rural (+ de 70% de la population en
Afrique subsaharienne)

Accompagner la croissance actuelle et préparer une alternative


au pétrole : prendre toute sa place dans le développement des
ENRs

Limiter les émissions de CO2 en utilisant les énergies


renouvelables

27.03.14 9

©LESEE-2iE
NOTION DE BASE
SUR LE SOLAIRE
PV

27.03.14 10
•L’éclairement ou la radiation solaire correspond à l’intensité du rayonnement
solaire reçue sur un plan à un moment donné. Il s’exprime habituellement en
W/m2.

•L’ensoleillement ou irradiation solaire exprime la quantité d’énergie solaire


captée sur un plan pendant un intervalle de temps déterminé. Il s’exprime
habituellement en kilowattheure par mètre carré (kWh/m2).

•Une cellule photovoltaïque ou photopile est un dispositif qui transforme


l'énergie lumineuse du soleil en courant électrique.

•Un module ou panneau solaire photovoltaïque est un assemblage de


plusieurs cellules photovoltaïques reliées entre elles électriquement (par des
connecteurs métalliques).

11

27/03/2014
•La puissance-crête correspond à la puissance que peut délivrer une cellule, un
module ou un champ PV sous des conditions optimales et standardisées
(éclairement de 1000 W/m², température de 25°C et la lumière ayant le spectre
attendu pour une pression atmosphérique de 1,5 AM).

•Un champ photovoltaïque est un ensemble de plusieurs modules


photovoltaïques connectés en série/parallèle.

12

27/03/2014
•Un système photovoltaïque est un ensemble qui comporte un champ
photovoltaïque et plusieurs autres composants (supports, boitiers de connexion,
régulateurs, onduleurs, batteries, câbles, etc…) que les photovoltaïciens
regroupent dans leur jargon sous le terme « B.O.S » pour « Balance of the
System »

13

27/03/2014
1839 : Le physicien français Edmond Becquerel découvre le processus de l’utilisation de
l’ensoleillement pour produire du courant électrique dans un matériau solide. C’est l’effet photovoltaïque.

Une photopile est une diode plate qui présente une DDP et qui placée au soleil libère
des électrons qui sont arrachés à la photopile par les photons solaires.

Pour créer une DDP dans un semi-conducteur on


réalise une jonction P-N comme dans une diode.
Dopage N Dopage P
Un dopage est réalisé en introduisant des atomes avec avec
apparition
d’un corps étranger dans le semi-conducteur. d’électrons
création
de trous
libres
Un dopage N (ajout de bore) libère des électrons en
excès.
Un dopage P (ajout de phosphore) crée des trous ou
lacunes avides d’électrons. Avec le silicium cette DDP est de 0,6 V 14

. 27/03/2014
La DDP créée par la jonction P-N est à l’origine d’un
courant électrique qui peut être entretenu par la
dissociation continuelle de paires électrons trous dû
à l’énergie solaire.

Tous les photons solaires n’ont pas suffisamment


d’énergie pour arracher des électrons. Seuls une
fraction est efficace. C’est la plus grande limitation
au rendement de conversion de l’énergie solaire en
électricité photovoltaïque.

Ce rendement varie de 9 à 18 % suivant la


technologie de fabrication utilisée.
15

27/03/2014
Effet photovoltaïque
La cellule photovoltaïque
C’est un dispositif qui convertit directement l'énergie du rayonnement solaire en énergie
électrique.

La cellule solaire PV est l'élément de base des systèmes PV.

Différentes technologies définies par le type de semi-conducteur et le processus de


fabrication des cellules.
27.03.14 16

©LESEE-2iE
Effet photovoltaïque
Les différentes technologies solaires PV
Technologies de Technologies de
Technologies de
deuxième génération troisième génération
premiere génération
Les couches minces: 1. Cellules multi-
Le silicium massif:
jonctions à haut
1- Silicium en couche rendement > 40%
1- Silicium
mince (amorphe et (GaAs, AlGaAs, InGaAs,
monocristallin (C-Si)
microamorphe) etc)
2. Cellules avec
2- Silicium
2- CdTe concentrateur
multicristallin (mc-Si)
photovoltaïque (CPV)
3- CIGS 3. Cellules organiques

27.03.14 17

©LESEE-2iE
Effet photovoltaïque
Les différentes technologies solaires PV
Technologie 1ère Avantages Inconvénients
génération

Rendement Prix et coût de production élevés


Durée de vie (jusqu’à 30 Sensible à la température et au
ans) manque de luminosité
Silicium monocristallin Technologie maitrisée

Rendement Coût de production


Durée de vie (jusqu’à 30 Sensible à la température et au
Silicium multicristallin
ans) manque de luminosité
Rapport qualité/prix

27.03.14 18

©LESEE-2iE
Effet photovoltaïque
Les différentes technologies solaires PV
Technologie 2ème génération Avantages Inconvénients

Fonctionne avec un éclairement Faible rendement en plein soleil


faible Performances qui diminuent
Supporte la température avec le temps
Prix Faible durée de vie
Silicium amorphe
Facilité d’installation Stabilisation sous lumière
(pertes de rendement au début
de l’exploitation)

Faible coût de production Composant dangereux pour


Fonctionne avec un éclairement l’homme et l’environnement
CdTe faible
Supporte la température
Durée de vie (> 25ans)

Meilleur des couches minces


Faible coût de production Rendement reste inférieure au
Durée de vie (>25ans) cristallin
CIS-CIGS Fonctionne avec un éclairement
faible
Supporte la température 27.03.14 19

©LESEE-2iE
Effet photovoltaïque
Les différentes technologies solaires PV
Technologie 3ème génération Avantages Inconvénients
Faible épaisseur Peu de recul sur la
Pose facile technologie
Supporte mieux la Process industriels non
Multijonction température maitrisés
Fonctionne avec un
éclairement faible

Haut rendement pour un Tracker obligatoire


minimum de cellules Centrales au sol
Nécessite un fort
Cellules à concentration ensoleillement

Très faible épaisseur Cellules encore


Pas de silicium instables(risque de
Cellules organiques destruction et instabilité dans
la durée)
27.03.14 20

©LESEE-2iE
Effet photovoltaïque
Les différentes technologies solaires PV : processus de
fabrication
Matériau monocristallin SOG Equarrissage
Wafering Cellule mono

Lingot mono
Matériau multicristallin SOG

27.03.14 21

©LESEE-2iE
ELEMENTS
D’UNE
INSTALLATION PV

27.03.14 22
Les modules PV dérivent d’un assemblage de cellules PV . La majorité des cellules
PV présentes dans le commerce sont à base de silicium
Il en existe trois principaux types :
Les photopiles au silicium monocristallin
Les photopiles au silicium polycristallin
Les photopiles au silicium amorphe

Il existe également des technologies « amorphe évolué » constituée d’une


combinaison de cellules amorphes et monocristallines.

23

27/03/2014
Les photopiles au silicium monocristallin

Elles ont en général une forme ronde de 100 mm


environ de diamètre. Elles sont obtenues à partir du
silicium pur et à partir de l’industrie électronique. Leur
rendement est bon mais elles sont chères .

η = 13 à 17 %

Module monocristallin
(14,3%)
24

27/03/2014
Les photopiles au silicium polycristallin

Elles sont obtenues à partir des rebuts de l’industrie


électronique. Elles ont en général une forme carrée de
100 à 150 mm de côté avec des grains nettement
visibles. Elles sont moins chères comparées aux
photopiles monocristallines. Leur rendement est
également plus faible.
η = 12 à 14 %
Module polycristallin
(13,4%)
25

27/03/2014
Les photopiles au silicium amorphe

Elles permettent la réduction des coûts de


fabrication en utilisant très peu de silicium
disposé directement sur le substrat. Un autre
avantage de cette technique est que les
cellules sont directement mises en série dans
le module en un seul procédé à l’aide d’une
technique au laser. On réduit
considérablement les coûts de fabrication
mais le rendement obtenue est faible.
η ≅ 9% Module amorphe
26

27/03/2014
Les photopiles « amorphe évolué »
Elles résultent de la combinaison des
technologies cristallines et amorphes :

SANYO, HIT (Heterojunction


SHARP couche mince : with Intrisic Thin layer) :
couches de silicium couches de silicium amorphe et
amorphe et de silicium de silicium cristallin 17%
cristallin 9,5 %
27

27/03/2014
Technologies n’utilisant pas le silicium
CdTe : Tellure de Cadmium
CIGS : Indium de gallium
CIS: Indium de cuivre

Quelques fournisseurs de différents types de


modules (cristallin ou autres) :
- Sharp,
- Photowatt,
- BP Solar, Module CdTe
- Sanyo,
-Grundfos,
- etc. 28

27/03/2014
Plaque signalétique d’un module PV
Paramètre valeur
Puissance crête Pc (puissance électrique) 75Wc
Tension en circuit ouvert Vco (si aucun récepteur n’est 21V
connecté au module)
Tension nominale Vmpp (lorsque le module alimente une 17V
charge électrique et qu’il délivre sa puissance maximale)
Courant nominal Impp (lorsque le module alimente une 4,45A
charge électrique et qu’il délivre sa puissance maximale)
Courant de court-circuit Icc (module court-circuité) 4,75A
29

27/03/2014
Ce sont les éléments de stockage qui emmagasinent sous forme
chimique l’énergie électrique produite par les modules solaires,
pour la restituer sous forme électrique selon les besoins.

Il existe plusieurs types d’accumulateurs :


Les accumulateurs au plomb (Pb/acide),
au nickel ( Ni-Cd, ..),
au Lithium (Li-ion, ..),
etc..

Pour des applications en réseau, les batteries d’accumulateurs ne


sont pas nécessaires, puisque le réseau peut agir comme élément
de stockage, en absorbant les surplus de production.
30

27/03/2014
L’onduleur est un dispositif électrique utilisé pour convertir
en courant alternatif (CA), le courant électrique continu (CC)
produit par les modules PV.
On distingue deux familles d’onduleurs photovoltaïques:
les onduleurs couplés au réseau appelés communément
« onduleur solaire »
et les onduleurs en ilotage communément appelés
« onduleurs autonome ou chargeur »

L’onduleur n’est pas utile dans un système sans charge en


courant alternatif.
31

27/03/2014
Un contrôleur de charge est un dispositif électrique
qui gère le stockage de l’énergie dans les
accumulateurs et contrôle la distribution de
l’énergie vers la charge.
Il protège ainsi les batteries contre les surcharges
et les décharges profondes.

Il existe des onduleurs possédant une régulation


intégrée, dans ce cas, l’utilisation d’un régulateur
externe n’est pas nécessaire lorsque toutes les
charges sont en courant alternatif

32

27/03/2014
LES
APPLICATIONS
DU SOLAIRE PV

27.03.14 33
Une installation photovoltaïque est dite
autonome ou isolée lorsqu’elle n’est pas
reliée à un réseau public de distribution
d’électricité.
Le système PV autonome permet ainsi de
fournir du courant électrique à des endroits
où il n’y a pas de réseau.

Ce type de système est adapté pour des


applications comme:
-l’éclairage en zone isolée,
-les relais de télécommunications,
-la signalisation autoroutière,
-etc 34

27/03/2014
Dans ce type de système l’onduleur
solaire injecte directement sa production
sur un réseau de distribution .

Le fonctionnement de l’onduleur
nécessite la présence d’une tension sur
le réseau.

L’utilisation des batteries n’est pas


nécessaire ici.

35

27/03/2014
Plusieurs architectures de systèmes PV/diesel existent :

Les systèmes PV/diesel série ou « single master »


GE
•Ce type de système est destiné aux petits systèmes incluant un
générateur diesel .
•Le générateur diesel ainsi que les sources renouvelables sont = ~
connectés sur le bus DC de la batterie. = =
•L’onduleur autonome est uni- directionnel et contrôle la tension
réseau.
DC BUS
Lorsque l’énergie produite par le champ photovoltaïque et
= =
l’énergie stockée sont suffisantes pour répondre à la demande de =

la charge, le générateur diesel est déconnecté ~ ~ ~

AC BUS

36

27/03/2014
Les systèmes PV/diesel commutés

-Le générateur diesel est connecté sur le bus AC =

-L’utilisation d’onduleur-batteries bi-directionnels DC BUS

permet la charge des batteries depuis le bus AC.


= =
GE
-La tension est contrôlée par l’onduleur-batterie ou ~ ~
par le générateur diesel quand il est en opération.
AC BUS

- La charge peut être alimentée soit par le générateur


diesel, soit par l’onduleur mais le fonctionnement en
parallèle n’est pas encore possible. 37

27/03/2014
Les systèmes PV/diesel « multi-master » avec générateurs diesel

-Configuration typique pour les grands systèmes,

- Au moins un générateur diesel produit et contrôle GE GE GE


la tension,
=
-Un stockage de production n’est pas indispensable
~
-Un système de contrôle central peut être installé
Bus DC
afin d’optimiser l’opération des générateurs, (niveau
de puissance, synchronisation, démarrage, arrêt)

38

27/03/2014
Plusieurs architectures de systèmes PV/diesel existent :
GE
Les systèmes PV/diesel « multi-master » avec onduleurs

•Couplage sur le bus AC de la majorité des générateurs via =


un onduleur, ~

Bus AC
•Augmentation aisée de la capacité du système,
~ ~ ~
•Toutes les sources peuvent alimenter la charge
= = =
•séparément à faible et moyenne demande et peuvent
aussi suppléer les pointes en combinant les sources. Bus DC

•L’onduleur bidirectionnel peut fonctionner, soit comme un


redresseur soit comme un onduleur, 39
.
27/03/2014
DIMENSIONNEME
NT D’UNE
INSTALLATION
SOLAIRE PV
27.03.14 40
Les critères de dimensionnement à respecter sont sensiblement identiques.
Seule la réflexion diffère :
– pour une installation autonome, il faut trouver le meilleur compromis entre les
besoins en électricité et le coût d’investissement

– pour une installation raccordée au réseau le dimensionnement consiste à


produire le plus d’énergie possible en fonction de la surface disponible et de la
capacité d’investissement du maître de l’ouvrage.

Plusieurs méthodes existent.


Elles utilisent pratiquement toutes les mêmes paramètres listés ci-dessous pour
calculer la puissance crête (Pc) du générateur :
- Ej est l’énergie journalière consommée (Wh/jours)
- E est l’irradiation du lieu en (kWh/m²/jour)
- η Les rendements respectifs des équipements utilisés
41

27/03/2014
Méthode des rendements:
La puissance crête en watt est évaluée par :

E j (wh)
Pc =
E ηond η bat η reg k p
Ej est l’énergie journalière consommée
E est l’irradiation du lieu en kWh/m²/jour
Kp est appelé coefficient panneau et vaut 0,8
Les η sont les rendements respectifs de l’onduleur, de la batterie et du régulateur et
valent 0,8 en moyenne

42

27/03/2014
Méthode des rendements.
La capacité des batteries d’accumulateurs est évaluée par :

E j . Autonomie (jours)
C =
D η bat Vbat
Ej est l’énergie consommable par jour
C es la capacité des batteries en Ah
D est la profondeur de décharge
Vbat est la tension de la batterie
ηbat est le rendement de la batterie

43

27/03/2014
Le dimensionnement d’un générateur PV de pompage de l’eau consiste à
rechercher la puissance crête Pc nécessaire pour la satisfaction les besoins
en eau identifiés.

44

27/03/2014
FORMATION CONTINUE SOLAR CUP, 19-23 Mars 2012
2iE, Ouagadougou, Burkina Faso
La puissance crête est donnée par :

2,725 Qj x HMT
Pc = en Wc
Rg x E

- Qj est le débit journalier en m3/jour


- HMT est la hauteur manométrique totale en m
- E est l’irradiation du site en kWh/m²/jour (5 à 6 pour le
BF)
- Rg est une rendement global journalier. Rg = kp*ηond*
ηpompe ≅ 0,27 45

27/03/2014
Exercice 1 : Générateur Photovoltaïque pour un centre de loisir

Calculer la puissance d’un générateur photovoltaïque d’un centre de loisir pour jeunes situé au Burkina Faso. Le
centre comprend :
- 5 lampes fluorescentes dont deux de 13 watts allumées toute le nuit (10 h) et trois de 18 Watts allumée 3
heures chaque nuit.
- Un téléviseur et un magnétoscope de 150 W qui marchent au total 2 heures par nuit.
- Un brasseur d’air plafonnier de 36 watts qui fonctionne 6 heures par jour.
1. Calculer le nombre de modules de 75 Wc nécessaires pour l’équipement du centre ainsi que la capacité des
batteries d’accumulateurs appropriée pour une autonomie de 36 heures.
2. Evaluer le coût moyen de l’installation à partir des coûts unitaires ci-après :
- Modules : 5 000 F/Wc
- Accumulateurs : 950 F/Ah
- Accessoires et main d’œuvre : 1 500 F/Wc installé

Exercice 2 : Pompage solaire

Un village dispose d’un forage et d’un château d’eau qu’il désire équiper d’une pompe solaire pour résoudre
une partie seulement des besoins en eau du village. Il comprend un château d’eau de 60 m3 et de 3,15 m de
haut et un forage dans lequel le niveau moyen de la nappe phréatique est de 20 m.
• Déterminer le nombre de modules en série et en parallèle si le convertisseur CC/AC requiert 48 Volts à
l’entrée et si l’on désire installer des modules de 75 Wc.
• Le coût moyen de l’installation est de 6000 FCFA le Wc installé. Quel est le coût du générateur ?

46

27/03/2014
MERCI POUR
VOTRE
ATTENTION

27.03.14 47

Vous aimerez peut-être aussi