Vous êtes sur la page 1sur 20

Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

CHAPITRE 1 : GENERALITES SUR LA REPARTITION DES RESULTATS

Au 31 décembre de chaque année, les comptes sont arrêtés et le résultat de


l’entreprise est déterminé avec les comptes de gestion. Ce résultat (perte ou bénéfice) fait
l’objet de répartition sur décision de l’assemblée générale ordinaire des associés.

De façon générale, le résultat bénéficiaire est réparti en deux grandes parties :

- Les réserves
- Le dividende

Ce résultat est réparti suivant la loi et les statuts de l’entreprise.

En cas de résultat déficitaire (perte), il est reporté pour déduction des résultats bénéficiaires
suivants.

I. LES GENERALITES SUR LA REPARTITION DU RESULTAT

C’est uniquement le résultat net qui fait l’objet de répartition. Ce résultat net est
déterminé dans l’ordre hiérarchique suivant :

RESULTAT COMPTABLE

RESULTAT FISCAL

RESULTAT NET

1. La détermination des résultats

1-1- Le résultat comptable (RC)

C’est le résultat calculé en application des règles comptables (SYSCOHADA)


d’imputation des produits et des charges durant toute l’année.

RESULTAT COMPTABLE (RC) = Produits - Charges

1-2- Le résultat fiscal (RF) ou base imposable

C’est le résultat calculé en application des règles fiscales. Ce résultat est obtenu après
correction du résultat comptable. C’est la base de calcul de l’impôt sur les bénéfices.
RESULTAT FISCAL (RF) = Résultat comptable +Réintégrations - Déductions
❖ Les réintégrations : Ce sont généralement les charges comptabilisées sans respect des
règles fiscales ou des produits omis.
❖ Les déductions : Ce sont généralement les produits comptabilisés sans respect des
règles fiscales ou des charges omises.

1
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

NB. Le bénéfice fiscal est toujours arrondi au millier de franc inférieur avant le calcul
de l’impôt.

1-3- Le résultat net (RN)

C’est le résultat après impôt, c'est-à-dire le résultat après déduction de l’impôt sur les
bénéfices industriels et commerciaux (IBIC).

RESULTAT NET (RN) = Résultat comptable- IBIC


Remarque

IBIC = Résultat fiscal × taux IBIC

❖ Actuellement le taux IBIC applicable est de 25%

Application

La SA FCGE a réalisé à la clôture de l’exercice un résultat comptable avant impôt


18 295 710 F
Les réintégrations après examen des charges s’élèvent à 9 517 895 F, et les déductions à
6 497 760 F
TAF :
1-calculer l’impôt BIC
2-déterminer le bénéfice en instance d’affectation

II. LES ELEMENTS CONSTITUTIFS DE LA REPARTITION DU BENEFICE


NET

1- Les réserves

C’est la partie du résultat non distribuée aux associés. Cette partie reste dans les
capitaux propres pour augmenter la valeur de l’entreprise, sa capacité d’autofinancement et la
garantie des tiers. On distingue deux catégories de réserves :

✓ Les réserves indisponibles : Ce sont les réserves fixées par la loi ou les statuts de
l’entreprise. On a : les réserves légales, les réserves statutaires et les réserves
contractuelles. Ces réserves sont obligatoires.
✓ Les réserves disponibles : Ce sont les réserves non obligatoires, elles sont fixées par
une décision de l’assemblée générale des associés si le bénéfice le permet. On les
appelle généralement les réserves facultatives.

1-1- La réserve légale

C’est une réserve imposée par la loi, elle est obligatoire. Son taux est de 10% du bénéfice net.

RESERVE LEGALE = Bénéfice net × 10%

2
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

Dans le cas où l’entreprise à une perte antérieure, il faut la déduire avant de calculer la
réserve légale :

RESERVE LEGALE = (Bénéfice net – perte antérieure) × 10%


Le cumul des réserves légales ne doit pas dépasser 20% du capital social de l’entreprise.

1-2- La réserve statutaire

Elle est dotée si les statuts de l’entreprise l’exigent. Son taux est variable et fixé par les
statuts ou l’assemblée générale des associés.

1-3- La réserve contractuelle

Elle est calculée si un contrat oblige l’entreprise à la déterminer. Son taux sera fixé par
ce contrat.

1-4- La réserve facultative

C’est une réserve non obligatoire. Elle est fixée par l’assemblée générale ordinaire des
associés si le résultat le permet. On l’appelle aussi réserve libre ou réserve disponible. Son
montant ou son taux est donné par l’assemblée générale des associés.

1-5- Le report à nouveau (RAN)

C’est la partie du résultat non affectée ou affectée en trop dans les postes réserves et
dividende. Il existe :

✓ Le report à nouveau débiteur (RAND) : Ce sont des pertes à déduire du prochain


bénéfice net avant dotation de la réserve légale. Il peut être constitué par un résultat
déficitaire ou par un bénéfice trop affecté en réserves et dividende.
✓ Le report à nouveau créditeur (RANC) : C’est la partie du bénéfice non affectée en
réserves et dividende compte tenu des éventuels arrondis pour avoir un dividende ou
un super dividende égal à un nombre entier.

2- Le bénéfice distribuable (BD)

C’est le bénéfice obtenu après déduction des réserves indisponibles.

2-1- Le bénéfice distribuable en cas de RANC antérieur

Eléments Montant

Bénéfice net A

Réserve légale -B

Réserve statutaire -D

Réserve contractuelle -F

RANC antérieur +H

3
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

BENEFICE DISTRIBUABLE I

2-2- Le bénéfice distribuable en cas de RAND antérieur

Eléments Montant

Bénéfice net A

RAND antérieur -H

Réserve légale -B

Réserve statutaire -D

Réserve contractuelle -F

BENEFICE DISTRIBUABLE I

3- Le dividende

C’est la partie du bénéfice distribuée aux associés. Il est divisé en deux parties :

- L’intérêt statutaire ou premier dividende


- Le super dividende ou second dividende

DIVIDENDE = Intérêts statutaires + Super dividende

3-1- L’intérêt statutaires(IS)

C’est la partie du dividende qui récompense le capital libéré. Il est calculé sur le capital libéré
non amorti proportionnellement au temps. Son taux varie entre 3% et 6%.

𝑛
Intérêt statutaire = Capital libéré non amorti × taux IS ×1200
❖ n : est le nombre de mois mis par le capital libéré. Ce < n > ne doit pas excéder 12
mois. Si le décompte donne plus de 12 mois, on retient 12 mois pour le calcul de
l’intérêt statutaire.
❖ Il n’y a pas d’intérêt statutaire sur les versements anticipés sauf si les statuts de
l’entreprise l’exigent.
❖ L’intérêt statutaire est calculé sur le montant de toute la fraction libérée sans
déduction du montant des retards ou des défaillances. Ces cas sont sanctionnés par les
intérêts de retard

3-2- Le super dividende (SD)

C’est la partie du dividende qui récompense toutes les actions. Le super dividende
unitaire est identique pour toutes les actions (libérée ou non libérée) de l’entreprise. Ce
montant est déterminé par l’assemblée générale des associés.

4
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

CHAPITRE 2 : LA REPARTITION DU BENEFICE DANS LES SA ET SARL

La répartition des bénéfices est décidée par l’assemblée générale ordinaire des associés.
Toutes les modalités sont fixées au cours de cette assemblée :

- Fixation des réserves facultatives


- Du montant du dividende ou du super dividende
NB : Le montant des autres réserves est fixé par la loi ou les statuts.

I. LA REPARTITION DU BENEFICE NET

1- Le tableau de répartition du bénéfice net


1-1- En CAS de RANC antérieur
Eléments Calculs Montants
Bénéfice net ou RIA A
Réserves légales A×10% = B -B
SOLDE 1 C
Réserves statutaires -D
SOLDE 2 E
Réserves contractuelles -F
SOLDE 3 G
RANC antérieur +H
BENEFICE DISTRIBUABLE I
Reserve mise en distribution +J
𝑛
Intérêts statutaires Capital libéré × taux × 1200 -K
SOLDE 5 L
Réserves facultatives -M
SUPER DIVIDENDE N
THEORIQUE -O
Super dividende réel
SOLDE 7 P
RAN de l’exercice ±P
SOLDE 8 0

5
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

1-2- En cas de RAND antérieur


Eléments Calculs Montants
Bénéfice net A
RAND antérieur -H
SOLDE 1 C
Réserves légales C×10% = B -B
SOLDE 2 E
Réserves statutaires -D
SOLDE 3 G
Réserves contractuelles -F
BENEFICE DISTRIBUABLE I
Reserve mises en distribution +J
𝑛
Intérêts statutaires Capital libéré × taux × 1200 -K
SOLDE 5 L
Réserves facultatives -M
SUPER DIVIDENDE N
THEORIQUE -O
Super dividende réel
SOLDE 7 P
RAN de l’exercice ±P
SOLDE 8 0

2- Le projet d’affectation ou le tableau 10

C’est le 10ème tableau établi dans l’état annexe. Il permet de faire le résumé des différents
postes de répartition. Il est divisé en deux parties :

➢ A droite :< L’ORIGINE> : montre les différents montant à répartir


➢ A gauche : <LES AFFECTATIONS> : montre les différents montants attribués par
postes de la répartition.

AFFECTATIONS Montants ORIGINES Montants


Réserves légales B Bénéfice net ou RIA A
Réserves statutaires D RAN antérieur : ±H
Réserves contractuelles F Autres prélèvements J
Réserves facultatives M
Dividende (K + O) Q
RAN de l’exercice ±P
TOTAL S TOTAL S

6
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

3- La comptabilisation

3-1- Cas d’un RAN antérieur créditeur

891 Impôts sur les bénéfices de l’exercice X


441 Etat, impôt sur les bénéfices X
(Détermination de l’IBIC)
131 Résultat net : bénéfice T
891 Etat, impôt sur les bénéfices X
1301 Résultat en instance d’affectation : bénéfice A
(Détermination du bénéfice net)
118 Autres réserves J
121 Report à nouveau créditeur antérieur H
129 Report à nouveau débiteur de l’exercice P
1301 Résultat en instance d’affectation : bénéfice A
111 Réserve légale B
112 Réserves statutaires et contractuelles D
1181 Réserve facultative L
121 Report à nouveau créditeur de l’exercice P
465 Associé, dividende à payer Q
(Selon le projet d’affectation)

465 Associé, dividende à payer Q


462 Associé, comptes courants R
4424 Impôts et taxes recouvrables sur associés V
(Virement dans les comptes des associés)

462 Associé, comptes courants R


521 Banque R
(suivant règlement)
4424 Impôts et taxes recouvrables sur associés V
521 Banque V
(Règlement de l’IRVM)
441 Etat, impôts sur les bénéfices X
521 Banque X
(Règlement de l’IBIC)

7
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

3-2- cas d’un RAN antérieur débiteur

891 Impôts sur les bénéfices de l’exercice X


441 Etat, impôt sur les bénéfices X
(Détermination de l’IBIC)
131 Résultat net : bénéfice T
891 Etat, impôt sur les bénéfices X
1301 Résultat en instance d’affectation : bénéfice A
(Détermination du bénéfice net)
118 Autres réserves J
129 Report à nouveau débiteur de l’exercice P
1301 Résultat en instance d’affectation : bénéfice A
111 Réserve légale B
112 Réserves statutaires et contractuelles D
1181 Réserve facultative L
121 Report à nouveau créditeur de l’exercice P
129 Report à nouveau débiteur antérieur H
465 Associé, dividende à payer Q
(Selon le projet d’affectation)

465 Associé, dividende à payer Q


462 Associé, comptes courants R
4424 Impôts et taxes recouvrables sur associés V
(Versement du dividende aux associés)
4424 Impôts et taxes recouvrables sur associés V
521 Banque V
(Règlement de l’IRVM)
441 Etat, impôts sur les bénéfices X
521 Banque X
(Règlement de l’IBIC)
Remarque

Les associés doivent payer l’IRVM (L’impôt sur le revenu des valeurs mobilières) sur leur
dividende. L’IRVM est calculé au taux de :

➢ 10% pour les sociétés cotées à la bourse des valeurs mobilières (BRVM)
➢ 15% pour les sociétés non cotées à la bourse des valeurs mobilières.

8
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

CHAPITRE 3 : L’EVALUATION DES ACTIONS ET PARTS SOCIALES


DANS LES SOCIETES
A la constitution des sociétés, les parts sociales et les actions ont une certaine valeur inscrite
sur les titres : la valeur nominale. Cette valeur multipliée par le nombre des actions donne le
capital social de départ. Au cours de la vie ou du fonctionnement normal de l’entreprise, la
valeur nominale ne change pas mais la valeur réelle des titres peut être différente. Ce
changement probable et inévitable de la valeur réelle amène les dirigeants à procéder
régulièrement à l’évaluation dans le but d’avoir la valeur exacte (réelle).

Ainsi, pour évaluer les titres, il existe plusieurs méthodes d’évaluation. Il peut s’agir d’une
évaluation en fonction des résultats, d’une évaluation en fonction des cours boursiers ou une
évaluation en fonction des éléments du bilan.

I. EVALUATION DES TITRES EN FONCTION DES RESULTATS

L’évaluation des titres sociaux à partir des résultats privilégie l’option financière. Ici, le titre est
considéré comme un placement donc la rentabilité dépend du résultat de la société. Les valeurs
obtenues dépendent des taux d’intérêt ou de placement. On distingue deux valeurs qui sont :
- la valeur financière (Vf)
- la valeur de rendement (Vr)

1. la valeur financière ou valeur de rentabilité


Elle est calculée sur la base du dividende distribué (IS+SD). La valeur financière est la somme
qui placée à un certain taux, produirait un intérêt égal au dividende par action (unitaire). C’est
la capitalisation des dividendes à un certains taux ou taux du marché financier

1.1. Valeur financière globale 1.2. Valeur financière par action

Vf globale
Dividende x 100 𝑉𝑓 /𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 =
𝑉𝑓 𝑔𝑙𝑜𝑏𝑎𝑙𝑒 = Nbre d′actions
t

dividende Dividende/action
𝑉𝑓 𝑔𝑙𝑜𝑏𝑎𝑙𝑒 = 𝑉𝑓 /𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 =
taux taux

2. La valeur de rendement

Elle correspond à la somme qui placée à un certain taux produirait un intérêt égal au bénéfice
par action (unitaire).

9
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

2.1. Valeur de rendement globale 2.2. Valeur de rendement par action

Bénéfice x 100 Vr globale


𝑉𝑟 𝑔𝑙𝑜𝑏𝑎𝑙𝑒 = 𝑉𝑟 /𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 =
t Nbre d′actions

Bénéfice Bénéfice/action
𝑉𝑟 𝑔𝑙𝑜𝑏𝑎𝑙𝑒 = 𝑉𝑟 /𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 =
taux taux

Application

Exemple : La SA DODO au capital de 10 000 actions de nominale 10 000 F a distribué pendant


les trois derniers exercices les dividendes par action de 1560, 2 250 et 1740. Pendant les mêmes
années, les réserves dotées sont respectivement 10 800 000 ; 13 800 000 et 12 300 000. Dans
le bénéfice de l’avant dernier exercice, il a été intégré une plus-value de cession de 6 000 000

Travail à faire : Calculer la valeur financière et de rendement de l'action. Taux 12 %

II. EVALUATION DES TITRES EN FONCTION DES COURS BOURSIERS

La valeur des actions est évaluée en fonction des cours boursiers lorsque la société est cotée en
bourse. Dans ce cas, l’évaluation se fait à partir des cours à la bourse.

III. EVALUATION DES TITRES EN FONCTION DES ELEMENTS DU BILAN

Le bilan permet de calculer :


- La valeur mathématique comptable
- La valeur mathématique intrinsèque
Soit le bilan ci-dessous

Libellé Montant Libellé Montant


Frais d'établissement 1 Capital (x actions) a
Immobilisations incorporelles 2 Réserves b
Immobilisations corporelles 3 Primes c
Immobilisations financières 4 Subventions d'investissement d
Stocks 5 Emprunts e
Créances clients 6 Provisions pour risques f
Avoirs 7 Fournisseurs g
Total actif X Total passif Y

1. Valeur mathématique comptable (Vmc) : Pour calculer la Vmc de l'action, il faut


déterminer l’actif net ou la situation nette de l’entreprise.

10
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

- Actif net comptable = Actif réel - dettes (capitaux étrangers)

= (X - 1) - (e + f + g)

= Capitaux propres - actifs fictifs = (a + b + c + d) - 1

Avec actif réel = Actif total - actif fictif (charges immobilisées)

= (X - 1), et

Capitaux étrangers = Dettes financières + Passif circulent + Trésorerie passif

= (e + f + g)
𝐀𝐜𝐭𝐢𝐟 𝐧𝐞𝐭 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐭𝐚𝐛𝐥𝐞
V.M.C = 𝐧𝐨𝐦𝐛𝐫𝐞 𝐝′𝐚𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬

2. Valeur mathématique intrinsèque

C’est la valeur du titre calculée à partir du bilan financier. Les postes du bilan sont pris à leur
valeur réelle. Elle est généralement appelée valeur mathématique. Cette valeur est déterminée
dans l’optique d’une vente. Pour la calculer il faut déterminer l’actif net corrigé.

Actif net corrigé ou intrinsèque = Capitaux propres +/- value de cessions ou

= Actif total - actif fictif - passif exigible +/- value de cessions ou

= Actif net - passif exigible +/- value de cessions

𝐀𝐜𝐭𝐢𝐟 𝐧𝐞𝐭 𝐜𝐨𝐫𝐫𝐢𝐠é Ou ± 𝒗𝒂𝒍𝒖𝒆


V.M.I = 𝐧𝐨𝐦𝐛𝐫𝐞 𝐝′𝐚𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 V.M.I = V.M.C + 𝐧𝐨𝐦𝐛𝐫𝐞 𝐝′𝐚𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬

• La Vm est appelée Vm comptable si elle est déterminée à partir de l’actif net comptable
• Elle est appelée Vm intrinsèque ou corrigé si elle est déterminée à partir de l’actif net
corrigé ou intrinsèque
• Elle est appelée Vm coupon attaché si dans le calcul de l'actif net on tient compte du
résultat de l'exercice non encore distribué
• Elle est appelée Vm coupon détaché ou ex-coupon si dans le calcul de l’actif net on a
retiré le bénéfice distribuable (dividende). Donc seul le bénéfice mis en réserve et le
report à nouveau est pris en compte.

3. Valeur Substantielle (VS)

Valeur Substantielle Globale (VSG) = Actif net corrigé - immobilisation non exploitée -
Fonds de commerce

La Valeur Substantielle par action = VSG / nombre d’actions

A partir de la VSG, on peut déterminer la VS réduite


11
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

VSR = VSG - passif circulant

La VSR par action = VSR / nombre d’actions

Valeur liquidative (VL) : Elle est calculée au moment de la liquidation de la société. Elle est
déterminée après réalisation de l'actif et règlement des dettes

𝐀𝐜𝐭𝐢𝐟 𝐧𝐞𝐭 𝐫é𝐞𝐥 ± 𝐕𝐚𝐥𝐮𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐢𝐪𝐮𝐢𝐝𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧


VL par action = 𝐧𝐨𝐦𝐛𝐫𝐞 𝐝′𝐚𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬

12
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

CHAPITRE 4 : L’AUGMENTATION DU CAPITAL

L’augmentation du capital dans les sociétés commerciales peut se justifier par le souci :
- D’accroitre les moyens économiques de l’entreprise (absorption partielle ou totale d’une
autre entreprise).
- D’assurer l’auto financement de l’entreprise (apport en nature ou en numéraire).
- D’améliorer ou d’assainir la situation financière de l’entreprise (transformation de dettes
en capital)
La décision de modifier le capital doit être prise par les associés au cours d’une assemblée
générale extraordinaire. La modification du capital est soumise aux formalités juridiques
(enregistrement, publicité, inscription au journal d’annonce, modification du registre de
commerce).
De façon générale, l’augmentation du capital peut se faire par :
- Incorporation de réserves
- Apport nouveau
- Conversion de dette…

I. L’AUGMENTATION PAR INCORPORATION DE RESERVES

Lorsque la société dispose de réserves suffisantes, elle peut décider de leur incorporation au
capital. Toutes les réserves y compris la réserve légale peuvent être incorporées au capital.
Cette augmentation consiste soit à une élévation de la valeur nominale des actions, soit à
l’accroissement du nombre d’action.

1. L’augmentation par élévation de la valeur nominale des actions

Dans le cas d’une augmentation par élévation de la valeur nominale, le nombre d’action ne
change pas. La valeur mathématique avant est identique à la valeur mathématique après
l’incorporation de la réserve. L’opération consiste à changer simplement les anciennes actions
contre de nouvelles avec une nouvelle valeur nominale (plus élevé).

2. L’augmentation par l’accroissement du nombre des actions


Cette opération entraine une augmentation du nombre d’action, la valeur nominale reste
inchangée. Les nouvelles actions émises sont gratuitement distribuées aux actionnaires.
La valeur mathématique des actions après l’incorporation de la réserve diminue (Les actions
sont gratuitement distribuées sans prix d’émission). La valeur mathématique avant
l’augmentation est supérieure à la valeur mathématique après l’incorporation.

3. Modalités de répartition des nouvelles actions


La répartition des nouvelles actions donne lieu au calcul du rapport d’attribution et le droit
d’attribution.
3.1. Le calcul du rapport d’attribution
Les nouvelles actions sont reparties entre les actionnaires proportionnellement à leurs anciennes
actions. Ce qui donne le rapport d’attribution(R.A) suivant :

13
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

𝑁𝑜𝑢𝑣𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠
RA = 𝐴𝑛𝑐𝑖𝑒𝑛𝑛𝑒𝑠 𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠

3.2. Le calcul du droit d’attribution


Le droit d’attribution est le droit qui permet à un ancien actionnaire de bénéficier gratuitement
d’une nouvelle action émise après l’incorporation de la réserve. On calcule le DA de trois façons
différentes :
• selon la position de l’actionnaire ancien
La différence entre les deux valeurs mathématiques représente le droit d’attribution(D.A).
D.A = valeur mathématique avant – valeur mathématique après

• selon la position du nouvel actionnaire

D.A = R.A x VM après augmentation

N.B : Pour un nouvel actionnaire, le droit d’attribution est le droit qu’il doit payer avant de
bénéficier d’une nouvelle action dont la valeur est la valeur mathématique après l’incorporation
de la réserve.
• Selon la formule générale (à partir de la VM avant augmentation)

𝑛𝑜𝑚𝑏𝑟𝑒 𝑑 ′ 𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑛𝑜𝑢𝑣𝑒𝑙𝑙𝑒𝑠 𝑔𝑟𝑎𝑡𝑢𝑖𝑡𝑒 × 𝑉𝑀 𝑎𝑣𝑎𝑛𝑡 𝑎𝑢𝑔𝑚𝑒𝑛𝑡𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛


DA = 𝑛𝑜𝑚𝑏𝑟𝑒 𝑑 ′ 𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙𝑒𝑠

Le tableau de calcul de la valeur mathématique


Eléments Nombre d’actions Valeur de l’action Montant
Situation avant Actions anciennes(A) VM avant(B) Actif net avant
(C= A× B)
Augmentation Actions gratuites (D) 0 0 = D×0
(incorporation) (Zéro franc)
Situation après Actions totales VM après Actif net après
(E = A +D) 𝐶 (C = C+0)
F =𝐸

𝑎𝑐𝑡𝑖𝑓 𝑛𝑒𝑡 𝑎𝑝𝑟è𝑠 𝑎𝑢𝑔𝑚𝑒𝑛𝑡𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛


𝑉𝑀 𝑎𝑝𝑟è𝑠 =
𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙𝑒𝑠

L’augmentation par incorporation de réserve est soumise à un droit d’enregistrement calculé


au taux de 6% sans tenir compte du capital ancien.

14
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

4. La comptabilisation

11 Réserves A
1012 Capital souscrit appelé non versé A
(incorporation de la réserve…)
646 Droit d’enregistrement B
521 Banque B
(Paiement du droit d’enregistrement)
1012 Capital souscrit appelé non versé A
1013 Capital souscrit appelé versé non amorti A
(Solde du 1012)
A : le montant de la réserve incorporée
B : le montant du droit d’enregistrement calculé

Application 1

Le capital d’une société BOYOU SA est constitué de 5 000 actions de 50 000 F de valeur
nominale. La valeur actuelle du titre est de 80 000 F.

Extrait du bilan avant

Capital appelé versé 250 000 000


Prime d'émission 60 000 000
Réserves 100 000 000
Il est décidé d'augmenter le capital par incorporation de réserves pour un montant de 50 000
000 F et la distribution de 1 000 actions gratuites d’une valeur nominale de 50 000 F
Travail à faire :
1 / Calculer la Vm après augmentation, le DA ainsi que le droit d’enregistrement.
2 / Passer les écritures correspondantes.
3/ Présenter l’extrait du bilan après augmentation

II. L’AUGMENTATION DU CAPITAL PAR APPORT NOUVEAU

L’apport nouveau peut être constitué de numéraire ou d’élément en nature. Les nouvelles
actions émises ont la même valeur nominale que les anciennes mais à un prix d’émission
généralement supérieur à la valeur nominale.

1. L’augmentation par apports en numéraire

1.1. Le prix d’émission(PE)


C’est la valeur à laquelle l’action nouvelle est vendue au tiers. Il peut être :
- Egal à la valeur nominale : c’est le prix minimal d’émission. Ce type d’émission est
appelé émission au pair.
- Egal à la valeur mathématique avant augmentation : C’est le prix maximum d’émission

15
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

1.2. La prime d’émission(Pe) :


Les actions nouvelles sont émises à un prix appelé prix d’émission. Ce prix étant généralement
supérieur à la valeur nominale des actions. Il faut calculer la prime d’émission.
La prime d’émission est la différence entre le prix d’émission et la valeur nominale.

Prime d’émission(Pe) =Prix d’émission(PE) – valeur nominale(VN)

1.3. Le droit préférentiel de souscription


Très souvent le prix d’émission est inférieur à la valeur mathématique ou à la valeur boursière
de l’action. Pour éviter de léser les anciens actionnaires qui verront baisser la valeur de leur
action après l’augmentation, ils bénéficient d’un droit appelé droit préférentiel de souscription
(DPS ou DS). La souscription peut se faire à titre irréductible ou à titre réductible
1.3.1. Les souscriptions à titre irréductible
Ce sont les souscriptions faites proportionnellement aux anciennes actions. Cette souscription
se fait en fonction du rapport de souscription (RS).
𝑁𝑜𝑢𝑣𝑒𝑙𝑙𝑒𝑠 𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠
RS = 𝐴𝑛𝑐𝑖𝑒𝑛𝑛𝑒𝑠 𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠

1.3.2. Les souscriptions à titre réductible


Ce sont les souscriptions faites par les actionnaires nouveaux ou par les anciens au-delà de leur
droit.
1.4. Le calcul du DS
Selon la position de l’ancien actionnaire

DS=valeur mathématique avant – valeur mathématique après.

Selon la position du nouvel actionnaire


DS = (VM après augmentation – Prix d’émission) x RS
Selon la formule générale

(𝑉𝑀 𝑎𝑣𝑎𝑛𝑡 𝑎𝑢𝑔𝑚𝑒𝑛𝑡𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 − 𝑃𝑟𝑖𝑥 𝑑 ′ é𝑚𝑖𝑠𝑠𝑖𝑜𝑛) × 𝐴𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑛𝑜𝑢𝑣𝑒𝑙𝑙𝑒


𝐷. 𝑆 =
𝐴𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙𝑒𝑠

Le tableau de calcul de la valeur mathématique

Eléments Nombre d’actions Valeur de l’action Montant


Situation avant Actions VM avant (F) Actif net avant
anciennes(A) G = (A×F)
Augmentation Actions émises (B) Prix d’émission (D) Montant total
(Actions nouvelles) E= (B×D)
Situation après Actions totales VM après Actif net après

16
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

(C = A +B :) 𝐻 H= G+E
I =𝐶
Remarque : Comme à la constitution, la valeur nominale des nouvelles actions doit être
libérée d’au moins ¼ à la souscription.
Quant à la prime d’émission, elle est libérée intégralement à la souscription.
Au plan fiscal, l’apport en numéraire est traité comme à la constitution, en tenant compte du
capital ancien.

2. La comptabilisation

➢ Lors de la souscription
4615 Associés, versement /aug de kl A
109 Actionnaire, k.s.n.a B
1012 Capital Souscrit appelé non versé C
1011 Capital souscrit, non appelé B
1051 Primes d’émission E
(souscription de l’augmentat°)

521 Banque A
4615 Associés, versement/aug de kl A
(libération)
62 S.E (publicité…) F
63 S.E (honoraire…) G
646 Droit d’enregistrement H
4454 T.V.A/service I
521 Banque J
(paiement des droits)
1012 Capital Souscrit appelé non versé C
1013 KSAVNA C
(solde du 1012)

A : le montant de la fraction appelée + le montant de la prime d’émission


B : le montant fraction du capital non appelé
C : le montant de la fraction appelé
E : le montant de la prime d’émission
F ; G ; H ; I : le montant des frais et de la TVA sur ces frais
J : le montant des frais TTC

➢ Lors de l’appel de la fraction ultérieure

1011 Capital souscrit, non appelé M


1012 Capital souscrit appelé non versé M
(appel des ¼ suivants)
467 Actionnaires, restant dû/kl appelé M
109 Actionnaires, kl souscrit non appelé M
(appel des ¼ suivants)

17
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

521 Banque M M
467 Actionnaires, restant dû / kl appelé
(libération des ¼ appelés)
1012 Capital souscrit appelé non versé M
1013 Capital souscrit appelé versé non A M
(solde du 1012)
M : le montant de la fraction restante appelé
3. L’augmentation par apport en nature
La loi autorise une augmentation par apport en nature même si l’ancien capital n’est pas
totalement libéré. Il n’y’a pas de droit de souscription(DS), de ce fait, les actions sont émises à
la valeur réelle. La différence entre la valeur réelle et la valeur nominale est appelée prime
d’apport. Les apports en nature sont libérés intégralement à la souscription.

4611 Associés, apport en nature A


1012 Capital souscrit non appelé B
1052 Prime d’apport C
(souscription)
2… Immobilisations D
3… Stocks E
41… Créances F
5… Trésorerie G
4611 Associés, apport en nature H
(libération de l’apport)
63… S.E (honoraire …) I
646 Droit d’enregistrement J
521 Banque K
(paiement des frais)
1012 Capital souscrit non appelé B
1013 Capital souscrit A N V B
(solde du 1012)
A : le montant total des apports en nature + la prime d’apport
B : la valeur nominale des apports en nature
C : la prime d’apport
D ; E ; F ; G : la valeur brut des différents apports en nature
I ; J : le montant des frais

Application 2

Le capital de la SA MARIE ANGE est composé de 4 000 actions de 20 000 F. L’assemblée


de la société a décidé de procéder à une augmentation de capital en numéraire par
émission d’actions nouvelles selon les modalités suivantes .
- Valeur nominale : 20000F
- Valeur d'amission : 30 000 F
- Nombre d'actions émises : 2 000
- Libération immédiate de 25 % de la valeur nominale s'est effectuée par virement bancaire et
le règlement des droits par prélèvement sur les versements
Travail à faire :
a- Quel est le montant de la prime d’émission ?
b- Quel est le montant des fonds recueillis immédiatement ?
18
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

c- Passer les écritures correspondantes


d- Présenter l'extrait du bilan de cette augmentation du capital

III. LA DOUBLE AUGMENTATION DU CAPITAL

La double augmentation peut être successive ou simultanée : apport en numéraire et


incorporation de réserves ou vice versa.
1. L’augmentation successive
Cette opération peut se réaliser soit par :
- Incorporation de réserves puis par apport du numéraire
- Apport en numéraire puis par incorporation de réserves
Au cours de l’opération, les droits de souscription(DS) et d’attribution(DA) appartiennent aux
anciens actionnaires lors de la première augmentation. Les droits de la deuxième augmentation
appartiennent aux anciens et nouveaux actionnaires (ceux ayant acquis des actions lors de la
première augmentation).Les droits (DS et DA) se calculent successivement.

2. L’augmentation simultanée
En cas d’augmentation simultanée, les droits (DS et DA) appartiennent exclusivement aux
anciens actionnaires. Les droits (DS et DA) se calculent simultanément.

DA+DS=valeur mathématique avant – valeur mathématique après.


DA=valeur mathématique après × RA
DS= (valeur mathématique après – prix d’émission) × RS

Application 3 :

La SA SOMDA dont le capital divisé en 120 000 actions de 10 000 F entièrement libérées
décide le 3/5/2012 de porter son capital à 2 000 000 000 par :
- incorporation de 200 000 000 de réserves facultative avec création de 20 000 actions gratuites
- Emission de 60 000 actions de numéraires au prix de 10 500 F
La valeur mathématique avant augmentation est de 17 955 F
Travail à faire : Déterminer la valeur théorique des Da et Ds dans les cas suivants :
a- augmentation successive (actions gratuites ensuite émission d'actions nouvelles)
b- augmentation successive (émission d'actions nouvelles ensuite actions gratuites)
c- augmentation simultanée
d- Montrer que dans tous les cas la somme des droits est toujours la même
- passer les écritures d'augmentation sachant que les actions de numéraire sont libérées
du minimum légal

IV. L’AUGMENTATION DE CAPITAL PAR CONVERSION DE DETTES

Pour assainir sa situation financière, la société peut décider d’incorporer une dette (la dette
fournisseur, la dette d’un actionnaire…) dans le capital. La conversion de la dette n’est pas
réellement un apport nouveau.
Les nouvelles actions seront émises à une valeur inférieure à la valeur réelle des actions
existantes pour attirer le créancier. Cette opération se fait sans droit de souscription.
La différence entre la valeur d’émission et la valeur nominale des actions (valeur nominale est
identique à celle des anciennes actions) donne la prime de conversion.

19
Dr DAO Zié Comptabilité des sociétés Licence 2_UIPA Juin 2021

Prime de conversion = Prix d’émission ou de conversion – valeur nominale


Au plan fiscal les droits sont calculés comme lors d’un apport nouveau, c'est-à-dire
application du barème dégressif (0,3% et 0,1%).

1- La comptabilisation

4618 Associés, autres apports A


1012 Capital souscrit non appelé B
1054 Primes de conversion C
(souscription)
401 Fournisseurs D
462 Associés, comptes courants E
4712 Créditeurs divers F
4618 Associés, autres apports A
(libération)
646 Droits d’enregistrement G
521 Banque G
(paiement des droits)
1012 Capital souscrit non appelé B
1013 Capital souscrit A N V B
(solde du 1012)

Application 4

Le 3/2/2018, la société YVETTE SA dont le capital est composé de 1 000 actions de 100 000
F de valeur nominale procède à une augmentation de capital par conversion des créances
détenues par des fournisseurs de biens et services d’un montant de 75 000 000 F.
Nombre d’actions émises : 500
Prix d’émission : 150 000 F
Travail à faire
a- Calculer la prime de conversion
b- Passer les écritures

Application 5

La SA ANGE procède à une conversion de 4 000 obligations convertibles de nominal 22 000


F. Le rapport de conversion : 1 obligation pour 2 actions. La valeur nominale est de 10 000 F
Travail à faire: Passer les écritures correspondantes

20

Vous aimerez peut-être aussi