Vous êtes sur la page 1sur 13

Traduction

Annexe-6
Description détaillée du projet

Objectifs du projet : L'objectif de développement est d'améliorer les moyens


de subsistance de la population rurale dans les districts de Hencha, Menzel
et Bir Ali Ben Khelifa à travers (i) des investissements locaux prioritaires
dans les infrastructures rurales, (ii) la production agricole et animale et
l'amélioration de la productivité, et (iii) Accès pour tous à une économie
inclusive Autonomisée grâce à la microfinance islamique. Ensemble, ces
initiatives visent à soutenir les objectifs clés du GoT de lutte contre la
pauvreté rurale, le chômage et la sauvegarde de la place de la Tunisie en
tant que l'un des principaux acteurs du marché mondial de l'olive. Ces
objectifs seront atteints grâce aux éléments suivants :
(i) Développement des infrastructures rurales,
(ii) Appui aux Systèmes de Production et à la Commercialisation,
(iii) l'accès à l'autonomisation économique inclusive grâce à la
microfinance islamique ; et
(iv) Appui à la gestion de projet.

Composante A- Développement des infrastructures rurales :


Les activités agricoles dans la zone du projet sont entravées par la rareté de
l'eau et des terres arables, la sécheresse récurrente et l'érosion des sols – des
défis qui sont aggravés par l'insuffisance des infrastructures rurales. Cette
composante vise à répondre aux contraintes de la production agricole à
travers le développement des infrastructures rurales nécessaires.
L'infrastructure fournie permettra d'étendre les zones arables, d'améliorer les
conditions sociales, d'améliorer la production et d'accéder aux opportunités
de marché.
Le choix des infrastructures à financer a pris en compte les priorités définies
des ressources naturelles pour éviter la surexploitation, les eaux
souterraines ne doivent plus être utilisées. Tous les projets sélectionnés sont
de conception techniquement simple et sont présentés dans des documents
normatifs rédigés par le
Le gouvernement tunisien s'appuie sur l'expérience de nombreux projets de
développement dans le pays. Les principales contraintes à la réussite des
actions d'aménagement de la Conservation des Eaux et des Sols s'articulent
autour du manque de consolidation, d'entretien et de sensibilisation de la
population locale quant à l'importance de ces ouvrages. L'intervention du
projet se concentrera sur les activités d'aménagement des bassins versants
et de protection des cours d'eau.
Sous-composante A1-Travaux de conservation des sols et de l'eau :
Le projet financera des activités qui amélioreront la disponibilité de l'eau
pour les cultures, le bétail et la reconstitution des eaux souterraines à
travers :
(i) l'aménagement de 4800 ha et la réhabilitation de 1800 ha de terrasses-
bancs de conservation ;
(ii) la construction de 44 barrages Check en Gabion,
(iii) construction de 4 mares collinaires,
(iv) la réhabilitation de 30 cours d'eau, et
(v) caractériser le potentiel des aquifères quantitativement et qualitativement
en ce qui concerne l'utilisation pour l'eau potable et l'irrigation. De plus,
cette sous-composante explorera d'autres sources d'approvisionnement en
eau grâce à des technologies de dessalement à la ferme.
Sous-composante A2-Développement de l'irrigation :
Financera l'aménagement de 50 ha de terres, installera des équipements
d'irrigation et consolidera 1900 ha pour faire de la taille des exploitations
plus d'unités viables. Cette sous-composante assurera :
(i) la fourniture d'équipements économes en eau sous système
d'irrigation goutte à goutte,
(ii) le remembrement des terres agricoles : les exploitations de plusieurs
agriculteurs de la zone du Projet comprennent plusieurs parcelles
sans titre de propriété. Avec des exploitations aussi fragmentées, il
est difficile pour l'agriculteur d'investir, notamment dans l'irrigation,
car l'investissement ne profitera qu'à une partie de l'exploitation. Le
morcellement des terres freine également l'introduction de la
mécanisation, du fait de la petite taille des parcelles, d'une part, et de
la forme géométrique, peu propice à la mécanisation, d'autre part.
Enfin, la fragmentation des terres augmente également la charge de
travail de la main-d'œuvre familiale. Le remembrement consiste à
réunir des agriculteurs d'un territoire donné, par une approche
participative, pour accepter d'échanger des parcelles de terre
permettant ainsi à chacun d'être propriétaire d'une terre d'un seul
tenant.
Sous-composante A3-Gestion des parcours :
Développera 4000 ha de pâturages intensifs grâce à des techniques de
revégétalisation et de gestion des parcours.
Sous-composant A4 - Infrastructure habilitante :
Financera :
(i) la construction de 53 km de nouvelle piste rurale et la réhabilitation
de 7 km,
(ii) la construction de 138 km de conduites d'eau et le raccordement
d'au moins 2 000 ménages, et
(iii) le développement de l'électrification rurale à travers une ligne de
réseau de 63 km. Les routes (largeur de la bande goudronnée, 5 m ;
largeur de la plate-forme, 7 m) amélioreront l'accès des petits
producteurs aux principaux marchés et centres commerciaux.

Composant-B. Soutien aux systèmes de production et à la


commercialisation :
Cette composante vise à répondre aux principales contraintes à la
production agricole dans les zones ciblées. L'appui à l'amélioration de la
production sera complété par des activités ciblées sur le développement des
chaînes de valeur agricoles pour les principaux produits de base régionaux,
notamment les produits arboricoles et d'élevage.
Cette composante améliorera les revenus et le bien-être des agriculteurs et
des éleveurs de la zone du projet. L'intervention du projet dans le
développement de la chaîne de valeur conduira à une transformation et une
commercialisation accrue de la production qui, à terme, fourniraient des
emplois et augmenteraient les revenus des habitants de la région.
Sous-composante B1-Appui à la production végétale :
Financera :
(i) la replantation d'Oliviers sur 9500 ha ;
(ii) permettre aux agriculteurs d'être certifiés en tant qu'agriculteurs
biologiques, et
(iii) développer la technologie et les pratiques de résistance à la
sécheresse des olives et sur des parcelles de démonstration
agricoles.
Sous-composante B2-Appui à la production animale ;
Financera :
(i) l'acquisition de 210 Dairy Milk cooler Tanks (300 et 500L) pour
améliorer la conservation du lait donc la vente,
(ii) le traitement du fourrage, 8 broyeurs d'aliments, et
(iii) l'exploration des techniques hydroponiques pour faire pousser des
fourrages dans cette région en manque d'eau (7 unités de
démonstration).
Sous-composante B3- Renforcement des organisations paysannes :
Financera le renforcement des capacités des agriculteurs à travers plus de
40 sessions de formation et fournira un soutien administratif aux
organisations paysannes (fournitures de bureau) pour améliorer la
production et la productivité ainsi que la commercialisation de leurs
produits.
Composante-C Accès à la finance inclusive :
Cette composante consiste en un produit de microfinance innovant sur
mesure pour promouvoir l'accès pour tous dans le gouvernorat de Sfax à des
ressources financières d'investissement appropriées et à l'autonomisation
économique des agriculteurs à faible revenu potentiellement actifs et des
jeunes ruraux sans emploi. Cette composante est conçue de manière
innovante pour compléter les deux composantes principales du projet, les
composantes Développement des infrastructures rurales et Appui à la
production à travers la promotion des partenariats public-privé. Cette
composante soutiendra la création et le développement de micro et petits
projets en renforçant les capacités des petits agriculteurs potentiels, des
jeunes actifs et des femmes en leur donnant accès à une microfinance
conforme à la charia.
À cet égard, le coût total de cette composante est de 6,79 millions d'euros
représentant la contribution de la BID dans les investissements promus en
faveur du bénéficiaire cible mentionné ci-dessus. Il est important de noter
que les opportunités d'investissements de financement des Micro & PME et
des groupes de la chaîne de valeur générées par le projet sont ouvertes au
cofinancement en partenariat par les deux principaux programmes de
microfinance islamique financés par la BID en Tunisie, à savoir le
programme de soutien à l'emploi des jeunes (OUI-Tu 50 millions de dollars)
exécuté par la Banque BTS et les institutions de microfinance islamique
Zaitouna Tamkeen. Les deux Institutions ont exprimé leur intérêt à
contribuer auxdits Investissements Micro & PME promus par le Projet PDAI-
Sfax. (Annexe 14)
160. La BID mettra en place une ligne de financement de 6,79 millions
d'euros pour soutenir le développement et la promotion des micro, petites et
moyennes entreprises et un renforcement des capacités de l'agence
d'exécution du projet et l'autonomisation économique des micro-
entrepreneurs du projet 0,45 euro.
Les projets à financer sont provisoirement regroupés en trois groupes selon
le document de projet et une étude de recherche fournie par le
gouvernement tunisien sur les besoins en activités génératrices de revenus
dans les zones du projet (principalement les zones rurales) :
C1- Le premier Groupe, Groupe A est pour les projets de travaux
hydrauliques.
La zone du projet est entravée par la rareté de l'eau et des terres arables, des
sécheresses récurrentes et l'érosion des sols. Les financements à fournir
permettront d'étendre les zones arables grâce à des puits, d'améliorer et de
moderniser les systèmes d'irrigation et d'intensifier les exploitations agricoles
existantes. Il se concentrera également sur le renforcement des capacités
techniques et de gestion des bénéficiaires finaux.
C2-Le deuxième Groupe,
Le groupe B est destiné aux projets de chaîne d'approvisionnement et
d'autres activités génératrices de revenus. Cette composante vise à répondre
aux principales contraintes à la production agricole dans les zones ciblées et
à soutenir les systèmes de production. La composante financera la
distribution d'intrants agricoles (semences, engrais etc.) et appuiera le
développement de l'arboriculture. Il facilitera également les processus de
développement de la chaîne de valeur des principaux produits de l'élevage et
des cultures. L'intervention du projet dans le développement de la chaîne de
valeur conduira à une transformation et une commercialisation accrues de
la production qui, à terme, fourniraient des emplois et augmenteraient les
revenus des habitants de la région. Il se concentrera également sur le
renforcement des capacités techniques et de gestion de l'entreprise agricole
et sur la fourniture d'un soutien à la production et à la commercialisation
par le biais de prestataires de services d'appui agricole des secteurs public et
privé.
C3-Le troisième Groupe,
Le groupe C concerne les projets de travaux de construction, qui couvriront
la construction d'entrepôts, de hangars et de kiosques pour la vente de
produits. Cette composante contribuera à augmenter les revenus des
habitants de la région et à ouvrir de nouvelles opportunités de marché.
Composante-D Soutien à la gestion de projet :
La composante gestion et appui du projet couvrira les trois domaines clés à
savoir l'UGP, les CEP et les services de consultants. L'Unité de Gestion du
Projet sera située à Tunis, Ministère de l'Agriculture, des Ressources
Hydrauliques et de la Pêche sous la DGFIOP. La CEP sera implantée au
CRDA de la Région de Sfax. En outre, des services de consultants seront
fournis pour assurer la supervision des travaux. Le bureau du GoT concerné
mènera des activités d'audit annuelles. Un atelier de démarrage du projet et
une visite de familiarisation seront organisés.
Pour l'Appui à la Gestion des Schémas de Microfinance, la CEP comprendra
un Responsable des Activités de Microfinance Solidaire Participative
(RPSma). A cet égard, un Agro-économiste ayant une expérience notable
dans la promotion des investissements dans l'Agrobusiness devrait être
recruté et bénéficiera d'une facilité spéciale de renforcement des capacités
sous forme de Formation, Coaching et Mentoring en « Autonomisation
économique des Micro-entrepreneurs à travers la Microfinance Solidaire
Participative ». Le RPSma sera en charge de la préparation des Plans
Opérationnels de Microfinance, de la supervision de l'exécution, du Suivi de
ses Activités et de l'Evaluation de son impact à Sfax.
Start-up, Mid-Term et Achèvement Workshop/Visite de familiarisation : Un
atelier de démarrage du projet sera organisé après l'approbation du projet
pour familiariser les agences d'exécution sur les procédures de passation des
marchés et de décaissement de la BID et pour mettre à jour et développer
davantage les dispositions de suivi et de supervision du projet, les
dispositions opérationnelles du projet et les modalités de gestion. L'agence
d'exécution recevra les documents d'appel d'offres et les contrats standard
de la BID, les procédures de décaissement de la BID, et un plan d'action
opérationnel détaillé sera convenu pour la mise en œuvre du projet.
L'atelier de démarrage servira également à mettre en évidence les
interventions de la BID en Tunisie. Une visite de familiarisation sera
effectuée par les membres des agences d'exécution et de mise en œuvre au
siège de la BID. Les missions comprendront le personnel clé de PMU/PUI et
de la DG-FIOP activement impliqué dans la mise en œuvre du projet. Le but
de cette visite sera d'entreprendre une évaluation de la mise en œuvre du
projet et de discuter de tout problème entravant l'avancement du projet. Il
donnera également l'occasion à l'AE et à l'UGP/PUI de se familiariser avec la
procédure de passation des marchés et de décaissement de la BID.
Rapports de planification et d'avancement  :
Des rapports d'étape détaillés seront préparés chaque trimestre. Les
rapports présenteront à la fois l'avancement du projet en termes
d'informations physiques et financières pour produire un rapport de suivi
financier et physique consolidé. Il montrera les progrès vers les résultats
cumulatifs du projet, le respect des plans mensuels, trimestriels et annuels,
les principaux risques et les écarts. Les actions correctives et la matrice de
planification mise à jour feront partie intégrante de tous les rapports. Outre
la production et la conduite d'activités de suivi et d'évaluation, l'un des
éléments majeurs des termes de référence du spécialiste du suivi et de
l'évaluation sera la fourniture d'un retour d'information de routine et d'une
matrice de planification mise à jour aux équipes de mise en œuvre pour
améliorer les résultats du projet.
Supervision sur le terrain  :
Les missions de supervision sur le terrain par les départements de
coordination de l'EA seront un élément crucial du système de S&E. Les
Missions pour les supervisions sur le terrain auront pour objectif de vérifier
les progrès décrits dans les rapports d'avancement. Ceux-ci seront menés
sur une base trimestrielle. A la fin de chaque mission, un rapport décrivant
les conclusions et les résultats sera publié.
Services de conseil:
Des bureaux d'études seront recrutés pour la conception et la supervision
des travaux de construction et d'hydraulique et travailleront sous la
supervision du CRDA. Le bureau d'études sera chargé de la conception des
travaux de génie civil, de l'étude hydrologique pour l'aménagement du point
d'eau et supervisera la construction ou les travaux.
Audit:
Les comptes du projet seront audités annuellement par l'Inspection Générale
des Finances ou tout autre auditeur agréé par le Ministère des Finances et la
BID. Il est à noter que l'Inspection Générale du Premier Ministère est la seule
autorité compétente pour l'audit des projets comptes en Tunisie et est bien
expérimenté et accepté par tous les financiers opérant en Tunisie et cet
organisme vérifie les comptes de tous les projets.
Annex-6
Detailed Project Description

Project Objectives : The development objective is to improve the


livelihoods of the rural population in Hencha, Menzel & Bir Ali Ben
Khelifa districts through (i) priority local investments in rural
infrastructure, (ii) crop and livestock production and productivity
improvement, and (iii) Access-for-All to inclusive Economic Empowered
through Islamic Microfinance. Taken together, these initiatives aim to
support the GoT’s key objectives of tackling rural poverty, unemployment,
and safeguarding the place of Tunisia as one of the main player in world
olive market. These objectives will be achieved through the
components of:
(i) Rural Infrastructure Development,
(ii) (ii) Support to Production Systems and Commercialization,
(iii) (iii) Access to inclusive Economic Empowerment through Islamic
Microfinance; and (iv) Support to Project Management.

Upon completion, the project’s outputs will be as follows:


(i) an additional 60 km of rural roads constructed,
(ii) 138 km of water pipes constructed and/or rehabilitated,
(iii) 63 km power grid line and house connections developed,
(iv) 50 ha of land managed and equipped for irrigation,
(v) 6600 ha of land equipped with water harvesting techniques,
(vi) additional 4 hill lakes developed,
(vii) 4000 ha of grazing land developed,
(viii) 9500 ha of olive re-planted and rejuvenated,
(ix) milk collection tanks totalling 75,000 liters provided,
(x) 1000 Micro & SMEs projects created through access to Euro 6.79
million finance line, and
(xi) farmers and cooperatives techniques and practices improved.

The results indicators for the proposed project are:


(i) at least 10% increase per year household incomes of farmer;
(ii) 30% increase in incomes for targeted beneficiaries involved in
microfinance;
(iii) 20% increase in value of olive production; and
(iv) at least 2000 households will have access to potable water.
Project Location:
The project will be implemented in three districts of the Sfax Region namely
Hencha, Menzel Chaker and Bir Ali Ben Khelifa. The population benefiting
from the project will be about 140,000 (of which 50% women), making
up 35,000 households. Agriculture and livestock are the main economic
activities covering about 318,000 ha of arable land. The area is characterized
by migration of its population to urban areas because of poverty, lack of
jobs, and weak infrastructure. The agriculture, mainly based on olives and
olive oil, is affected by low production and productivity due to old
plantation and traditional production systems, decline in
precipitations and water scarcity as well as land degradation.

Project Scope/Components
The project scope consists of four major components:
(i) Rural Infrastructure Development,
(ii) Support to Production Systems and Commercialization,
(iii) Access to inclusive Finance; and
(iv) Support to Project Management.

Component A- Rural Infrastructure Development:


Agricultural activities within the project area are hampered by scarcity of
water and arable land, recurrent drought and soil erosion – challenges
that are compounded by inadequate rural infrastructure. This
component aims at addressing agricultural production constraints
through the development of necessary rural infrastructure. The
infrastructure provided will enable expansion of the arable areas, improve
social conditions, enhance production, and to access market opportunities.
The choice of the infrastructure to be financed has taken into account
priorities defined natural resources to avoid overexploitation, underground
water should no longer be used. All the selected projects are technically
simple in design and are presented in normative documents drafted by the
Tunisian government based on the experience of many development projects
in the country. The main constraints to the success of the Water and
Soil Conservation development actions are articulated around the lack
of consolidation, maintenance and raising awareness of the local
population as for the importance of these structures. The project
intervention will focus on watershed development and waterways
protection activities.
Subcomponent A1-Soil and water conservation works:
The Project will finance activities that will enhance water availability for
crops, livestock, and groundwater replenishment through :
(i) development of 4800 ha and rehabilitation of 1800 ha of
conservation bench terraces;
(ii) construction of 44 Gabion made Check dams,
(iii) construction of 4 hill ponds,
(iv) rehabilitation of 30 water ways, and
(v) characterize the potential of aquifers quantitatively and qualitatively
in regards to use for potable and irrigation. Additionally, this
subcomponent will explore alternative water supplies through on
farm desalination technologies.

Subcomponent A2-Irrigation Development:


will finance the development of 50 ha land install irrigation equipment and
consolidate 1900 ha to make farm sizes more units that are viable. This
subcomponent will ensure (i) provision of water-efficient equipment under
drip irrigation system, (ii) the consolidation of agricultural land: the farms of
several farmers in the Project area comprise several parcels of land without
property titles. With such fragmented farms, it is difficult for the farmer to
invest, especially in irrigation, since the investment will be beneficial only to
one part of the farm. Land fragmentation also hinders the introduction of
mechanization, because of the small size of the plots, on the one hand, and
of the geometric form, which is not conducive to mechanization, on the
other hand. Finally, land fragmentation also increases the workload of
family-based labor. Land consolidation consists in bringing together
farmers in a given area, through a participatory approach, to accept to
exchange pieces of land thus allowing each of them to own land that is all in
one piece.

Subcomponent A3-Rangeland Management :


will develop 4000 ha of intensive pastureland through re-vegetation and
rangeland management techniques.

Subcomponent A4-Enabling Infrastructure  :


will finance (i) the construction of 53 km of new rural road and rehabilitation
of 7 km, (ii) construction of 138 km of water pipes and connection of at least
2,000 households, and (iii) development of rural electrification through a grid
line of 63 km. The roads (width of the tarred strip, 5m; width of platform,
7m) will improve access of the smallholder producers to the main market
areas and commercial centers.

Component-B. Support to Production Systems and Commercialization:


This component aims to address the key constraints to agricultural
production in the targeted areas. The support to enhanced production will
be complemented by activities targeted at developing the agricultural value-
chains for the major regional commodities, especially arboriculture and
livestock products.
This component will improve the incomes and welfare of farmers and
pastoralists in the project area. The project intervention in the value chain
development will lead to increased production transformation and marketing
that would ultimately provide employment and increase in incomes of the
inhabitants of the region.
Subcomponent B1-Support to Crop Production;
will finance :
(i) the replantation of Olive orchids covering 9500 ha;
(ii) enable farmers to be certified as organic farmers, and
(iii) develop Olive Drought Resistance Technology and practices and on
farm demonstration plots.

Subcomponent B2-Support to Livestock production;


will finance :
(i) the acquisition of 210 Dairy Milk cooler Tanks (300 and 500L) to
improve milk conservation therefore sale,
(ii) forage processing, 8 feed grinding machines, and (iii) explore
hydroponic techniques to grow forages in this water scared region (7
demonstration units).

Subcomponent B3- Strengthening of Farmers Organization;


will finance capacity building of farmers through more than 40 trainings
sessions and provide administrative support to farmer organizations (office
supplies) to improve production and productivity as well as marketing of
their products.

Component-C Access to Inclusive Finance:


This component consists of a tailored innovative microfinance product for
promoting Access-for-All in the Governorate of Sfax to appropriate
investment financial resources and Economic Empowerment of potentially
active low-income farmers and unemployed rural youth. This component is
designed innovatively to complement the project two main components,
Rural Infrastructure Development and Support to Production
components through promoting private public partnerships. This
component will support the creation and development of micro and small
projects by building the capacity of potentially, small farmers, active youth
and women providing them access to Sharia-compliant microfinance.
In this regard, the total cost of this component is Euro 6.79 Million
representing the contribution of IDB in the promoted investments in favor
of the target beneficiary above mentioned. It is important to note that
the opportunities of Micro & SMEs and Value-Chain group financing
investments generated by the project is opened up to partnership co-
financing by the two main IDB financed Islamic Microfinance Programs in
Tunisia namely, the Youth Employment Support program(YES-Tu US$50
million) executed by the BTS Bank and the Zaitouna Tamkeen Islamic
Microfinance Institutions. Both Institutions expressed their interest in
contributing to the said Micro& SMEs Investments promoted by the PDAI-
Sfax Project. (Annex 14)
160. IDB will establish a line of financing of Euro 6.79 million to support
the development and promotion of Micro, Small and medium-enterprises
and a capacity building of the Executing Agency of the Project and
economic empowerment of Project micro-entrepreneurs Euro 0.45.
Projects to be financed are tentatively grouped into three groups
according to the projects document and a research study provided by the
Tunisian government of the income generating activities needs in areas of
the project (mainly rural areas):

C1- The first Group, Group A is for hydraulic works projects.


The project area is hampered by scarcity of water and arable land, recurrent
drought and soil erosion. Finance to be provided will enable expansion of the
arable areas through wells, improve and upgrade irrigation systems, and
intensification on existing farms. It will also focus on building up
technical and managerial capacity of the end beneficiaries.
C2-The second Group,
Group B is for supply chain and other income generating activities projects.
This component aims to address the key constraints to agricultural
production in the targeted areas and support the production systems. The
component will finance the distribution of agricultural inputs (seeds,
fertilizers etc.) and support development of arboriculture. It will also
facilitate the processes for developing the value chain of major livestock and
crop products. The project intervention in the value chain development
will lead to increased production transformation and marketing that
would ultimately provide employment and increase in incomes of the
inhabitants of the region. It will also focus on building up technical and
managerial capacity of the agricultural business and providing production
and marketing support through public and private sector agricultural
support service providers.
C3-The third Group,
Group C is for construction work projects, which will cover building
warehouses, sheds and Kiosk for selling products. This component will
assist in increasing incomes of the inhabitants of the region and assist in
opening new market opportunities.

Component-D Support to Project Management:


The project management and support component will cover the three key
areas namely the PMU, PIUs and consultancy services. The Project
Management Unit will be located in Tunis, Ministry of Agriculture Water
Resources and Fisheries under DGFIOP. The PIU will be established in the
CRDA of Sfax Region. In addition, the consultancy services will be provided
to ensure work supervision. Concerned GoT office will conduct annual
auditing activities. A project start-up workshop and a familiarization visit
will be conducted.
For the Microfinance Scheme Management Support, the PIU will include a
Responsible of the Participative Solidarity Microfinance activities (RPSma).
In this respect, an Agro-economist having a notable experience in
Agribusiness investment promotion should be recruited and will benefit from
a Special Capacity building facility in the form of Training, Coaching and
Mentoring in “Economic Empowerment of Micro-entrepreneurs through
Participative SolidarityMicrofinance”. The RPSma will be in charge of the
Microfinance Operational Plans preparation, Execution supervision,
Monitoring of its Activities and Evaluation of its impact in Sfax.
Start-up, Mid-term and Completion Workshop/ Familiarization Visit: A
project start-up workshop will be conducted following the project
approval to familiarize the Executing and Implementing agencies on the
IDB procurement and disbursement procedures and to further update
and develop the project monitoring and supervision arrangements,
project operational arrangements and financial management arrangements.
The Executing Agency will be provided with IDB standard bid documents
and contracts, IDB disbursement procedures, and a detailed operational
action plan will be agreed upon for project implementation.
The start-up workshop will also serve the purpose of highlighting IDB
interventions in Tunisia. A familiarization visit will be undertaken by the
members of the Executing and Implementing agencies in IDBHQ. The
Missions will include the key staff of PMU/PUI and DG-FIOP actively
involved in project implementation. The purpose of this visit will be to
undertake assessment of the project implementation and to discuss any
impeding issues hampering project progress. It will also provide an
opportunity to EA and PMU/PUI to familiarize with IDB procurement
and disbursement procedure.
Planning and Progress Reports:
Detailed progress reports will be prepared every quarter. The reports will
present both the project progress in terms of physical and financial
information to produce a consolidated financial and physical monitoring
report. It will show progress towards cumulative project results, compliance
with monthly, quarterly and annual plans, key risks, and deviations.
Corrective actions and updated planning matrix will be crucial part of all the
reports. Apart from producing and conducting monitoring and
evaluation activities, one of the major element of the M&E Specialist
ToRs shall be the provision of routine feedback and updated planning
matrix to the implementing teams for improving the project results.
Field Supervision:
Field supervision missions by the EA coordinating departments will be
a crucial element of the M&E system. The Missions for the field supervisions
will aim to verify the progress described in the progress reports. These will be
conducted on quarterly basis. At the end of each mission, a report
describing findings and the outputs will be released.
Consultancy Services:
Consulting firms will be recruited for design and supervision of the
construction works and water works and will work under the
supervision of the CRDA. The consultancy service will be responsible for
the design of civil works, hydrological survey for the water point development
and supervise the construction or works.
Audit:
Project accounts will be audited on an annual basis by the General
Inspectorate of Finance or any other auditor approved by the Ministry of
Finance and IDB. It is worth mentioning that the General Inspection Body of
the Prime Ministry is the only competent authority for auditing project
accounts in Tunisia and is well experienced and accepted by all the
financiers operating in Tunisia and this body is auditing the accounts of all
the projects.

Vous aimerez peut-être aussi