Vous êtes sur la page 1sur 17

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP

ECOLE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE

Département Génie Mécanique

DM d’Electronique Numérique
Etude théorique et pratique des compteurs
Présenté par : Sarah MORITOUA

2018-2019
DM d’Electronique Numérique

SOMMAIRE
Liste des figures ............................................................................................................................... 3
PARTIE A :...................................................................................................................................... 4
I. Etude théorique .......................................................................................................................... 4
I .1. Type de compteur................................................................................................................... 4
I.2 Vérification théorique .............................................................................................................. 5
I.2.1. Table de vérité .................................................................................................................. 5
I.2.2. Simplification par la table de Karnaugh .......................................................................... 5
I.3. Interprétions du schéma .......................................................................................................... 7
Conclusion ..................................................................................................................................... 7
Partie B ............................................................................................................................................. 8
I. Méthode en utilisant les entrées set et reset des bascules .......................................................... 8
I.1. Etude théorique ....................................................................................................................... 8
I.1.1 Table de vérité ................................................................................................................... 8
I.1.2. Choix des composants...................................................................................................... 9
I.3. Etude pratique ..................................................................................................................... 9
II. Méthode en utilisant des bascules et un transcodeur .............................................................. 10
II.1. Etude théorique .................................................................................................................... 10
II.1.1Table de vérité ................................................................................................................ 10
II.1.2. Simplification de Karnaugh .......................................................................................... 10
II.2. Pratique sur Multisim ...................................................................................................... 12
PARTIE C ...................................................................................................................................... 14
I.1. Etude théorique ..................................................................................................................... 14
I.1.3. Table de vérité ................................................................................................................ 14
I.1.2. Simplification par la méthode de Karnaugh .................................................................. 14
II. Pratique sur Multisim ............................................................................................................. 16

Sarah MORITOUA M1/EM Page 2


DM d’Electronique Numérique

Liste des figures


Figure A. 1 : Compteur synchrone modulo 16 à cycle naturel .......................................................... 4

Figure B. 1 : Décompteur asynchrone modulo 6 avec les entrées set et reset................................... 9


Figure B. 2 : Décompteur asynchrone modulo 6 avec bascules et transcodeur .............................. 13

Figure C. 1 : Compteur asynchrone modulo 16 à cycle quelconque : 0 2 4 6 8 10 12 14............... 17

Sarah MORITOUA M1/EM Page 3


DM d’Electronique Numérique

PARTIE A :

I. Etude théorique
Nous avons réalisé le compteur ci-dessous :

Figure A. 1 : Compteur synchrone modulo 16 à cycle naturel


I .1. Type de compteur

Interprétation du schéma :

Le Générateur XFG1 n’est autre que la source du signal d’horloge. Il est envoyé au niveau de
toutes les bascules.

Cette description nous montre qu’il s’agit d’un compteur synchrone Modulo16 car toutes les
bascules sont commandées par le même signal d’horloge.

Les valeurs lues sur l’afficheur nous montrent un cycle complet naturel :

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15

Sarah MORITOUA M1/EM Page 4


DM d’Electronique Numérique

I.2 Vérification théorique

I.2.1. Table de vérité

C’est en fonction de notre table de vérité que nous détermineront les expressions des entrées J et K
de chaque bascule.

Etat présent Etat future Entrées des bascules


N° D C B A D’ C’ B’ A’ JD KD JC KC JB KB JA KA
0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 X 0 X 0 X 1 X
1 0 0 0 1 0 0 1 0 0 X 0 X 1 X X 1
2 0 0 1 0 0 0 1 1 0 X 0 X X 0 1 X
3 0 0 1 1 0 1 0 0 0 X 1 X X 1 X 1
4 0 1 0 0 0 1 0 1 0 X X 0 0 X 1 X
5 0 1 0 1 0 1 1 0 0 X X 0 1 X X 1
6 0 1 1 0 0 1 1 1 0 X X 0 X 0 1 X
7 0 1 1 1 1 0 0 0 1 X X 1 X 1 X 1
8 1 0 0 0 1 0 0 1 X 0 0 X 0 X 1 X
9 1 0 0 1 1 0 1 0 X 0 0 X 1 X X 1
10 1 0 1 0 1 0 1 1 X 0 0 X X 0 1 X
11 1 0 1 1 1 1 0 0 X 0 1 X X 1 X 1
12 1 1 0 0 1 1 0 1 X 0 X 0 0 X 1 X
13 1 1 0 1 1 1 1 0 X 0 X 0 1 X X 1
14 1 1 1 0 1 1 1 1 X 0 X 0 X 0 1 X
15 1 1 1 1 0 0 0 0 X 1 X 1 X 1 X 1

I.2.2. Simplification par la table de Karnaugh

Déterminons les expressions simplifiées des entrées de nos bascules.

Sarah MORITOUA M1/EM Page 5


DM d’Electronique Numérique

1ère bascule : 𝑱𝑫 et 𝑲𝑫

𝑸𝑩 𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨 𝑸𝑩 𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨
𝑸𝑫 𝑸𝑪 𝑸𝑫 𝑸𝑪
̅̅̅̅
𝑸𝑫 . ̅̅̅̅
𝑸𝑪 0 0 0 0 ̅̅̅̅
𝑸𝑫 . ̅̅̅̅
𝑸𝑪 X X X X
̅̅̅̅
𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 0 0 1 0 ̅̅̅̅
𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 X X X X
𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 X X X X 𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 0 0 1 0
̅̅̅̅
𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 X X X X ̅̅̅̅
𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 0 0 0 0

𝑱𝑫 = 𝑸𝑨 . 𝑸𝑩 . 𝑸𝑪 𝑲𝑫 =𝑸𝑨 . 𝑸𝑩 . 𝑸𝑪

2ème bascule : 𝐽𝐶 et 𝐾𝐶

𝑸𝑩 𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨 𝑸𝑩 𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨
𝑸𝑫 𝑸𝑪 𝑸𝑫 𝑸𝑪
̅̅̅̅
𝑸𝑫 . ̅̅̅̅
𝑸𝑪 0 0 1 0 ̅̅̅̅
𝑸𝑫 . ̅̅̅̅
𝑸𝑪 X X X X
̅̅̅̅
𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 X X X X ̅̅̅̅
𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 0 0 1 0
𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 X X X X 𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 0 0 1 0
𝑸𝑫 . ̅̅̅̅
𝑸𝑪 0 0 1 0 𝑸𝑫 . ̅̅̅̅
𝑸𝑪 X X X X

𝑱𝑪 = 𝑸𝑨 . 𝑸𝑩 𝑲𝑪 =𝑸𝑨 . 𝑸𝑩

3ème bascule : 𝑱𝑩 et 𝑲𝑩

𝑸𝑩 𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨 𝑸𝑩 𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨
𝑸𝑫 𝑸𝑪 𝑸𝑫 𝑸𝑪
̅̅̅̅
𝑸𝑫 . ̅̅̅̅
𝑸𝑪 0 1 X X ̅̅̅̅
𝑸𝑫 . ̅̅̅̅
𝑸𝑪 X X 1 0
̅̅̅̅
𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 0 1 X X ̅̅̅̅
𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 X X 1 0
𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 0 1 X X 𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 X X 1 0
𝑸𝑫 . ̅̅̅̅
𝑸𝑪 0 1 X X 𝑸𝑫 . ̅̅̅̅
𝑸𝑪 X X 1 0

𝑱𝑩 = 𝑸𝑨 𝑲𝑩 = 𝑸𝑨

4ème bascule : 𝑱𝑨 et 𝑲𝑨

Sarah MORITOUA M1/EM Page 6


DM d’Electronique Numérique

̅̅̅̅ 𝑸𝑩 𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨
𝑸𝑩 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . 𝑸𝑨 𝑸𝑩 . ̅̅̅̅
𝑸𝑨
𝑸𝑫 𝑸𝑪 𝑸𝑫 𝑸𝑪
̅̅̅̅ ̅̅̅̅
𝑸𝑫 . ̅̅̅̅
𝑸𝑪 X 1 1 X
𝑸𝑫 . ̅̅̅̅
𝑸𝑪 1 X X 1
̅̅̅̅ ̅̅̅̅
𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 X 1 1 X
𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 1 X X 1
𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 1 X X 1 𝑸𝑫 . 𝑸𝑪 X 1 1 X
𝑸𝑫 . ̅̅̅̅
𝑸𝑪 1 X X 1 𝑸𝑫 . ̅̅̅̅
𝑸𝑪 X 1 1 X

𝑱𝑨 = 1 𝑲𝑨 = 1

Synthèse

Après simplification, nous avons obtenu respectivement :

𝑱𝑨 = 𝑲𝑨 = 𝟏 , 𝑱𝑩 = 𝑲𝑩 = 𝑸𝑨 , 𝑱𝑪 = 𝑲𝑪 = 𝑸𝑨 . 𝑸𝑩 et 𝑱𝑫 = 𝑲𝑫 = 𝑸𝑨 . 𝑸𝑩 . 𝑸𝑪

I.3. Interprétions du schéma

1ère bascule : Au niveau de la bascule A, représentant le bit de poids faible. Les entrées J et K
sont alimentés en VCC 5v qui en binaire correspond à l’état logique 1. Donc on a 𝐽𝐴 = 𝐾𝐴 = 1

2ème bascule : On constate que le signal de sortie de la bascule A, 𝑄𝐴 est directement envoyé au
niveau de la bascule B. Elle représente les entrées J et K de la bascule B. On a donc : 𝐽𝐵 = 𝐾𝐵 =
𝑄𝐴

3ème Bascule : Les entrées J et K sont connectées à la sortie de la porte Et sommant les sorties 𝑄𝐴
et 𝑄𝐵 . Ce qui donne : 𝐽𝐶 = 𝐾𝐶 = 𝑄𝐴 . 𝑄𝐵

4ème bascule : Les entrées J et K de cette bascule sont connectés à la sortie d’une porte AND à 3
entrées regroupant les signaux de sortie des 3 autres bascules. 𝐽𝐷 = 𝐾𝐷 = 𝑄𝐴 . 𝑄𝐵 . 𝑄𝐶

Conclusion

Après l’étude théorique et interprétation du schéma, nous avons pu observer que la séquence du
schéma correspond au compteur synchrone modulo 16.

Sarah MORITOUA M1/EM Page 7


DM d’Electronique Numérique

Partie B

Réalisation d’un décompteur asynchrone modulo 6 à cycle naturel avec :

• Les entrées set et reset des bascules


• Une méthode en utilisant des bascules et un transcodeur

I. Méthode en utilisant les entrées set et reset des bascules

I.1. Etude théorique

I.1.1 Table de vérité

Tableau 1: Table de vérité d’un décompteur asynchrone modulo 8

Etat Entrées
𝑸𝑪 𝑸𝑩 𝑸𝑨 Comme il s’agit d’un décomptage, nous ferons notre
0 0 0 0 comptage dans le sens indiqué par la flèche. Le
décomptage doit logiquement se faire de 7 à 0, mais
1 0 0 1
comme nous voulons d’un compteur modulo 6. Nous
2 0 1 0 allons faire un forçage lorsque notre compteur voudra
3 0 1 1 amorcer l’état(7)10 = (1 1 1)2 , pour avoir
l’état(5)10 = (101)2. Entre les deux états, le
4 1 0 0
changement se fait au niveau du bit 𝑄𝐵 , donc nous
5 1 0 1 feront un reset à ce niveau pour que le décomptage
6 1 1 0 démarre à l’état 5.

7 1 1 1

D’où on obtient finalement la table de vérité suivante :

Etat Entrées
𝑸𝑪 𝑸𝑩 𝑸𝑨
5 1 0 1
4 1 0 0
3 0 1 1
2 0 1 0
1 0 0 1
0 0 0 0

Sarah MORITOUA M1/EM Page 8


DM d’Electronique Numérique

I.1.2. Choix des composants

Il nous est demandé un décompteur modulo 6. C’est donc un cycle incomplet.

On sait que Mod X= 2𝑛 avec n : nombre de bascules.

22 <6 et 23 >6. Nous utiliserons donc 3 bascules.

Le cycle de comptage étant de 𝑄0 à 𝑄𝑛−1. On aura donc 0 1 2 3 4 5

I.3. Etude pratique

Comme nous l’avons dit précédemment, nous utiliseront 3 bascules.

Le principe de fonctionnement d’un décompteur étant :

- Elles agissent sur les fronts descendants

- Le signal d’horloge n’est envoyé que sur la 1ere bascule

- La sortie complémenté de la bascule prétendante est l’entrée de la suivante. Dans notre cas, nous
avons utilisé la sortie non complémentée car nos bascules agissent sur front montant.

Figure B. 1 : Décompteur asynchrone modulo 6 avec les entrées set et reset

Sarah MORITOUA M1/EM Page 9


DM d’Electronique Numérique

II. Méthode en utilisant des bascules et un transcodeur

Il nous est demandé de réaliser un décompteur à l’aide de bascules et d’un transcodeur. Il sied de
préciser qu’un transcodeur a pour rôle de transformer une information codé en un code A en un
autre code B sans pourtant changer l’information à transmettre.

Nous somme en DCB et nous allons essayer notre code sur un afficheur 7 segments.

II.1. Etude théorique

II.1.1Table de vérité

Notre afficheur contient 7 segments : a b c d e f g, qui s’allumeront respectivement en fonction des


états que nous voulons afficher.

Etats Entrées Afficheur


C B A a b c d e f g
0 0 0 0 1 1 1 1 1 1 0
1 0 0 1 0 1 1 0 0 0 0
2 0 1 0 1 1 0 1 1 0 1
3 0 1 1 1 1 1 1 0 0 1
4 1 0 0 0 1 1 0 0 1 1
5 1 0 1 1 0 1 1 0 1 1
6 1 1 0 X X X X X X X
7 1 1 1 X X X X X X X

II.1.2. Simplification de Karnaugh

Nous considérerons tous les étés indéterminés comme étant des 0.

*Segment a

̅̅̅̅̅̅̅
𝑄𝐵 𝑄𝐴 ̅̅̅̅
𝑄𝐵 𝑄𝐴 𝑄𝐵 𝑄𝐴 𝑄𝐵 ̅̅̅̅
𝑄𝐴
̅̅̅̅
𝑄𝐶 1 0 1 1
𝑄𝐶 0 1 0 0

a= ̅̅̅̅
𝑸𝑪 𝑸𝑩 + 𝑸𝑪 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 𝑸𝑨 + ̅̅̅̅
𝑸𝑪 ̅̅̅̅
𝑸𝑨

*Segment b

Sarah MORITOUA M1/EM Page 10


DM d’Electronique Numérique

̅̅̅̅̅̅̅
𝑄𝐵 𝑄𝐴 ̅̅̅̅
𝑄𝐵 𝑄𝐴 𝑄𝐵 𝑄𝐴 𝑄𝐵 ̅̅̅̅
𝑄𝐴
̅̅̅̅
𝑄𝐶 1 1 1 1
𝑄𝐶 1 0 0 0

b= ̅̅̅
𝑸𝑪 + ̅̅̅̅̅̅̅
𝑸𝑩 𝑸𝑨

* Segment c

̅̅̅̅̅̅̅
𝑄𝐵 𝑄𝐴 ̅̅̅̅
𝑄𝐵 𝑄𝐴 𝑄𝐵 𝑄𝐴 𝑄𝐵 ̅̅̅̅
𝑄𝐴
̅̅̅̅
𝑄𝐶 1 1 1 0
𝑄𝐶 1 1 0 0

c= ̅̅̅
𝑸𝑪 𝑸 + ̅
𝑸̅̅𝑩̅
𝑨

*Segment d

̅̅̅̅̅̅̅
𝑄𝐵 𝑄𝐴 ̅̅̅̅
𝑄𝐵 𝑄𝐴 𝑄𝐵 𝑄𝐴 𝑄𝐵 ̅̅̅̅
𝑄𝐴
̅̅̅̅
𝑄𝐶 1 0 1 1
𝑄𝐶 0 1 0 0

d= ̅̅̅̅
𝑸𝑪 𝑸𝑩 + ̅̅̅̅
𝑸𝑪 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 ̅̅̅̅
𝑸𝑨 + 𝑸𝑪 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 𝑸𝑨

*Segment e

̅̅̅̅̅̅̅
𝑄𝐵 𝑄𝐴 ̅̅̅̅
𝑄𝐵 𝑄𝐴 𝑄𝐵 𝑄𝐴 𝑄𝐵 ̅̅̅̅
𝑄𝐴
̅̅̅̅
𝑄𝐶 1 0 0 1
𝑄𝐶 0 0 0 0

e= ̅̅̅̅
𝑸𝑪 ̅̅̅̅
𝑸𝑨

*Segment f

̅̅̅̅̅̅̅
𝑄𝐵 𝑄𝐴 ̅̅̅̅
𝑄𝐵 𝑄𝐴 𝑄𝐵 𝑄𝐴 𝑄𝐵 ̅̅̅̅
𝑄𝐴
̅̅̅̅
𝑄𝐶 1 0 0 0
𝑄𝐶 1 1 0 0

̅̅̅̅̅̅̅
f =𝑸 𝑸 +𝑸𝑪 ̅
𝑩 𝑨
𝑸̅̅𝑩̅

*Segment g

Sarah MORITOUA M1/EM Page 11


DM d’Electronique Numérique

̅̅̅̅̅̅̅
𝑄𝐵 𝑄𝐴 ̅̅̅̅
𝑄𝐵 𝑄𝐴 𝑄𝐵 𝑄𝐴 𝑄𝐵 ̅̅̅̅
𝑄𝐴
̅̅̅̅
𝑄𝐶 0 0 1 1
𝑄𝐶 1 1 0 0

g = 𝑸𝑪 ̅
𝑸̅̅𝑩̅ + 𝑸𝑩 ̅̅̅
𝑸𝑪

Synthèse

Après simplification, nous avons obtenu :

a= ̅̅̅̅
𝑸𝑪 𝑸𝑩 + 𝑸𝑪 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 𝑸𝑨 + ̅̅̅̅
𝑸𝑪 ̅̅̅̅
𝑸𝑨

b= ̅̅̅
𝑸𝑪 + ̅̅̅̅̅̅̅
𝑸𝑩 𝑸𝑨

c= ̅̅̅
𝑸𝑪 𝑸 + ̅
𝑸̅̅𝑩̅
𝑨

d= ̅̅̅̅
𝑸𝑪 𝑸𝑩 + ̅̅̅̅
𝑸𝑪 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 ̅̅̅̅
𝑸𝑨 + 𝑸𝑪 ̅̅̅̅
𝑸𝑩 𝑸𝑨

e= ̅̅̅̅
𝑸𝑪 ̅̅̅̅
𝑸𝑨

̅̅̅̅̅̅̅
f=𝑸 𝑸 +𝑸𝑪 ̅
𝑩 𝑨
𝑸̅̅𝑩̅

g = 𝑸𝑪 ̅
𝑸̅̅𝑩̅ + 𝑸𝑩 ̅̅̅
𝑸𝑪

II.2. Pratique sur Multisim

Sarah MORITOUA M1/EM Page 12


DM d’Electronique Numérique

Figure B. 2 : Décompteur asynchrone modulo 6 avec bascules et transcodeur

Sarah MORITOUA M1/EM Page 13


DM d’Electronique Numérique

PARTIE C

Réalisation avec Multisim d’un compteur synchrone modulo 16.

I.1. Etude théorique

I.1.3. Table de vérité

Nous avons la table de vérité suivante :

Etat 𝑸𝟑 𝑸𝟐 𝑸𝟏 𝑸𝟎
0 0 0 0 0
2 0 0 1 0
4 0 1 0 0
6 0 1 1 0
8 1 0 0 0
10 1 0 1 0
12 1 1 0 0
14 1 1 1 0

Sur la base de cette table de vérité, nous pouvons conclure qu’il s’agit d’un cycle quelconque :

0 2 4 6 8 10 12 14

Nous définirons les entées des bascules en fonction de la variation des bits entre les états présents
et les états futurs.

Etat présent Etat suivant Entrées des bascules


N° 𝑸𝟑 𝑸𝟐 𝑸𝟏 𝑸 𝟎 𝑸𝟑 ′ 𝑸𝟐 ′ 𝑸𝟏 ′ 𝑸 𝟎 ′ 𝑱𝟑 𝑲𝟑 𝑱𝟐 𝑲𝟐 𝑱𝟏 𝑲𝟏 𝑱𝟎 𝑲𝟎
0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 X 0 X 1 X 0 X
2 0 0 1 0 0 1 0 0 0 X 1 X X 1 0 X
4 0 1 0 0 0 1 1 0 0 X X 0 1 X 0 X
6 0 1 1 0 1 0 0 0 1 X X 1 X 1 0 X
8 1 0 0 0 1 0 1 0 X 0 0 X 1 X 0 X
10 1 0 1 0 1 1 0 0 X 0 1 X X 1 0 X
12 1 1 0 0 1 1 1 0 X 0 X 0 1 X 0 X
14 1 1 1 0 0 0 0 0 X 1 X 1 X 1 0 X

I.1.2. Simplification par la méthode de Karnaugh

Simplifions les expressions des entrées des bascules par la méthode de Karnaugh. Les états
manquants seront considérés comme étant indéterminés.
Sarah MORITOUA M1/EM Page 14
DM d’Electronique Numérique

1ère bascule : 𝑱𝟑 et 𝑸𝟑

Nous considérons que les cas indéterminés qui sont dans le carré sont à 1.

̅̅̅̅
𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎 ̅̅̅̅
𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎 ̅̅̅̅
𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎 ̅̅̅̅
𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎
̅̅̅̅ ̅̅̅̅𝟐 0
𝑸𝟑 . 𝑸 X X 0 ̅̅̅̅
𝑸𝟑 . ̅̅̅̅
𝑸𝟐 X X X X
̅̅̅̅
𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 0 X X 1 ̅̅̅̅
𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 X X X X
𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 X X X X 𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 0 X X 1
𝑸𝟑 . ̅̅̅̅
𝑸𝟐 X X X X 𝑸𝟑 . ̅̅̅̅
𝑸𝟐 0 X X 0

𝑱𝟑 = 𝑸𝟏 .𝑸𝟐 𝑲𝟑 = 𝑸𝟏 .𝑸𝟐

2ème bascule : 𝑱𝟐 et 𝑲𝟐

Pour cette bascule nous considérerons les cas indéterminés comme étant égal à 1.

̅̅̅̅
𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎 ̅̅̅̅
𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎 ̅̅̅̅
𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎 ̅̅̅̅
𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎
̅̅̅̅ ̅̅̅̅𝟐 0
𝑸𝟑 . 𝑸 X X 1 ̅̅̅̅
𝑸𝟑 . ̅̅̅̅
𝑸𝟐 X X X X
̅̅̅̅
𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 X X X X ̅̅̅̅
𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 0 X X 1
𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 X X X X 𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 0 X X 1
𝑸𝟑 . ̅̅̅̅
𝑸𝟐 0 X X 1 𝑸𝟑 . ̅̅̅̅
𝑸𝟐 X X X X

𝑱𝟐 = 𝑸𝟏 𝑲𝟐 =𝑸𝟏

3ème bascule : 𝑱𝟏 et 𝑲𝟏

Nous considérerons pour cette bascule que les états indéterminés sont égal à 0.

̅̅̅̅
𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎 ̅̅̅̅
𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎 ̅̅̅̅
𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎 ̅̅̅̅
𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎
̅̅̅̅ ̅̅̅̅𝟐 1
𝑸𝟑 . 𝑸 X X X ̅̅̅̅
𝑸𝟑 . ̅̅̅̅
𝑸𝟐 X X X 1
̅̅̅̅
𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 1 X X X ̅̅̅̅
𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 X X X 1
𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 1 X X X 𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 X X X 1
𝑸𝟑 . ̅̅̅̅
𝑸𝟐 1 X X X 𝑸𝟑 . ̅̅̅̅
𝑸𝟐 X X X 1

𝑱𝟏 = ̅̅̅̅
𝑸𝟎 𝑲𝟏 = ̅̅̅̅
𝑸𝟎

4ème bascule : 𝑱𝟎 et 𝑲𝟎

Sarah MORITOUA M1/EM Page 15


DM d’Electronique Numérique

̅̅̅̅
𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎 ̅̅̅̅
𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎 ̅̅̅̅
𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎 ̅̅̅̅
𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . 𝑸𝟎 𝑸𝟏 . ̅̅̅̅
𝑸𝟎
̅̅̅̅
𝑸𝟑 . ̅̅̅̅
𝑸𝟐 0 X X 0 ̅̅̅̅
𝑸𝟑 . ̅̅̅̅
𝑸𝟐 X X X X
̅̅̅̅
𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 0 X X 0 ̅̅̅̅
𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 X X X X
𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 0 X X 0 𝑸𝟑 . 𝑸𝟐 X X X X
𝑸𝟑 . ̅̅̅̅
𝑸𝟐 0 X X 0 𝑸𝟑 . ̅̅̅̅
𝑸𝟐 X X X X

𝑱𝟎 = 𝟎 , nous considérons que tous les états indéterminés de 𝐾0 sont égal à 0. Donc on a :

𝑱𝟎 = 𝑲𝟎 = 𝟎

Synthèse

Après simplification, nous avons eu respectivement :

- 𝑱𝟑 =𝑸𝟑 == 𝑸𝟏 .𝑸𝟐

- 𝑱𝟐 = 𝑲𝟐 =𝑸𝟏

̅̅̅̅𝟎
-𝑱𝟏 = 𝑲𝟏 =𝑸

- 𝑱𝟎 = 𝑲𝟎 = 0

II. Pratique sur Multisim

Sur la base du résultat théorique que nous avons eu, nous avons obtenu le schéma suivant :

Sarah MORITOUA M1/EM Page 16


DM d’Electronique Numérique

Figure C. 1 : Compteur asynchrone modulo 16 à cycle quelconque : 0 2 4 6 8 10 12 14

Sarah MORITOUA M1/EM Page 17

Vous aimerez peut-être aussi