Vous êtes sur la page 1sur 16

12/02/2017 Système 

de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

    

Journal de l'énergie en Afrique australe Services sur demande
Version en ligne  ISSN 2413­3051 Version imprimable  ISSN 1021­447X
Article

J. énergie du Sud. Afr. Cape Town avril de vol.24 2013 English (pdf)

  Article au format xml

ARTICLE DE RECHERCHE Article références

 Comment citer cet article
 
traduction automatique
Système de modélisation et de composants d'un
Envoyer cet article par e­mail
cycle de conversion d'énergie solaire thermique à
basse température Indicateurs

Statistiques de connexion
 
Liens connexes
 
Partager
Shadreck M Situmbeko; Freddie L Inambao
Plus
Université de KwaZulu­Natal, Howard College, génie mécanique, Durban,
Afrique du Sud Plus

 
Permalink
 

ABSTRAIT

énergie thermique (STE) Ingénierie solaire se réfère à la conversion de l'énergie solaire à des formes d'énergie
facilement utilisables. La composante la plus importante d'une technologie de STE est les collecteurs; ceux­ci
absorbent l'énergie solaire de courte longueur d'onde (400­700 nm) et la convertissent en utilisable, plus la
longueur d'onde (environ 10 fois plus long) de l'énergie thermique. En fonction de la qualité (température et
intensité) de l'énergie thermique résultant, d'autres conversions à d'autres formes d'énergie telles que l'énergie
électrique peuvent suivre. Actuellement certaines technologies STE haute température pour la production
d'électricité ont atteint la maturité technique; technologies comme antenne parabolique (disponible dans le
commerce), cylindro­paraboliques et la tour de puissance ne sont entravés par des facteurs de marché
défavorables, y compris beaucoup d'entretien et les coûts d'exploitation. Faible ONC de température ont jusqu'à
présent été limités au chauffage de l'eau et de l'espace; cependant, en raison de leurs coûts d'exploitation plus
faibles et presque sans entretien de fonctionnement, bien que fonctionnant à une efficacité moindre, peut tenir
une clé pour l'utilisation future plus large de l'énergie solaire. Faible technologie de conversion de STE
température utilise généralement plaque plate et capteurs à concentration faible tels que des auges
paraboliques pour exploiter l'énergie solaire pour la conversion en mécanique et / ou de l'énergie électrique.
Ces systèmes de capteurs sont relativement moins coûteux, plus simple dans la construction et plus facile à
utiliser en raison de l'absence d'un équipement de poursuite solaire complexe. Faible ONC de température
fonctionnent dans des plages de températures inférieures à 300 ° C. Ce travail de recherche est orientée vers le
développement de la technologie de conversion possible de STE à basse température pour la production
d'énergie électrique. plantes concept à petite échelle préliminaires ont été conçus à 500Wp et 10kWp. Les
modèles mathématiques des systèmes de la centrale ont été développés et simulé sur la plate­forme SEE
(Ingénierie Equation Solver). Quatorze candidats travaillant fluides et trois configurations de cycle ont été
analysées avec les modèles. Les analyses comprenaient un sélecteur de modèle logique à travers lequel une
configuration de cycle de conversion optimale et travailler mélange fluide a été créé. Cela a été suivi par la
modélisation des composants de l'installation détaillée; le modèle détaillé de la composante du champ solaire a
été achevée et a été basé sur 2 dimensions réseau thermique segmenté, transfert de chaleur et thermo
dynamique des fluides analyses. Les données d'entrée tels que le rayonnement solaire, la température ambiante
et la vitesse du vent ont été obtenues à partir des bases de données de la météorologie nationale. Des modèles

http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 1/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température
détaillés des autres composantes du cycle sont à suivre dans le prochain stade de la recherche. Cet article
présente les résultats du système et des composants solaires sur le terrain.

Mots ­ clés: faible consommation d' énergie solaire thermique de température, modèle mathématique, EEES
simulations informatiques, des fluides de travail, la configuration du cycle, composante et modèles de système.

1. Introduction
énergies se produisant le plus naturellement comme l'énergie lumineuse du soleil, l'énergie chimique en fossiles
et la bio­masse des combustibles, l'énergie mécanique en hydro­courants des rivières et des océans, dans les
raz de marée, et dans le vent, etc., l'énergie thermique dans les ressources géothermiques, et l'énergie
nucléaire dans les combustibles nucléaires sont présents pas sous une forme facilement utilisable et présente
parfois un fardeau technique si une tentative est faite pour le transporter dans sa forme naturelle. systèmes de
conversion d'énergie nous permettent de transformer l'énergie naturelle à des formes facilement utilisables,
stockables et transportables. Ce document se penche sur la conversion de la basse température de l'énergie
solaire thermique en énergie électrique.

La technologie STE se rapporte à la conversion de l'énergie solaire de longueur d'onde courte (400­700 nm) à
une longueur d'onde plus longue (environ 10 fois plus long) de l'énergie thermique. La composante la plus
importante d'une technologie de STE est les collecteurs qui absorbent et convertissent l'énergie solaire en
énergie électrique, par exemple.

Actuellement, certains solaires technologies à haute température de l'énergie thermique (HTSTE) pour la
production d'électricité ont atteint la maturité technique et ne sont entravés par des facteurs de marché
défavorables, y compris beaucoup d'entretien et les coûts d'exploitation. Des exemples de technologies de
HTSTE comprennent antenne parabolique, cylindro­paraboliques, et les systèmes de tour de puissance
(Groenendaal, 2002).

solaires technologies à basse température de l'énergie thermique (LTSTE) ont jusqu'à présent été limité au
chauffage de l'eau et de l'espace avec peu ou pas l'accent sur la production d'électricité. Des exemples
d'application comprennent:

étangs d'évaporation pour l'extraction du sel de l'eau de mer;
Concentrant solutions de saumure dans les mines de lixiviation et l'élimination des solides dissous à partir
de flux de déchets;
Le chauffage domestique et de l'eau de procédé;
Le préchauffage de l'air de ventilation; et
Recadrer séchage dans le séchage des grains de café et de soucis.

Cependant, en raison de leurs faibles coûts de fonctionnement et presque sans maintenance, technologies
LTSTE, bien que fonctionnant à une efficacité moindre, peut tenir une clé pour l'utilisation future plus large de
l'énergie solaire.

Les recherches actuelles sur LTSTE pour la production d'énergie solaire comprennent cycle thermique organique
Rankine cycle Kalina solaire thermique, solaire Cheminée et SNAP (Groenendaal, 2002). La figure 1 montre des
représentations schématiques des cheminées solaires, les plantes SNAP, Rankine et Kalina Cycles.

2. Etude de faisabilité pour le développement de la basse température de l'énergie
solaire thermique
Technologie de conversion LTSTE utilise généralement plaque plate et capteurs à concentration faible tels que
des auges paraboliques pour exploiter l' énergie solaire pour la conversion en énergie mécanique et / ou
électrique. Ces systèmes de capteurs sont relativement moins coûteux, plus simple dans la construction et plus
facile à utiliser en raison de l'absence d' un équipement de poursuite solaire complexes trouvés dans les
systèmes de HTSTE. LTSTE opèrent dans des températures plages inférieures à 300  o  C.

Les figures 2 et 3 montrent deux configurations expérimentales possibles. La disposition générale se compose
du capteur solaire, échangeurs de chaleur, turbine­alternateur, des pompes et de la tuyauterie. Le premier
concept schéma montre le premier montage expérimental par lequel le fluide caloporteur est pompé à travers
le collecteur solaire où il est chauffé et est ensuite passé à travers l'évaporateur , où la chaleur est transférée
au fluide de travail. Dans la deuxième configuration expérimentale, comme illustré dans le deuxième concept
croquis, le fluide de travail est directement chauffée et évaporée par un capteur solaire. Alors que la première
configuration présente l'avantage d'éliminer un échangeur de chaleur, l'évaporateur, et en réduisant la
tuyauterie requise, il présente d' autres défis de conception; par exemple , le capteur solaire doit avoir la

http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 2/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

résistance nécessaire à la corrosion et être capable de résister à des pressions plus élevées associées au fluide
de travail.

http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 3/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

plantes concept à petite échelle préliminaires ont été conçus à 500Wp et 10kWp, où le plus petit modèle est
conçu comme une expérience de laboratoire et le plus grand comme une expérience sur le terrain. Le but de ce
test de laboratoire est d'obtenir un aperçu de la configuration et des résultats d'essai d'enregistrement
expérimental et des analyses, ainsi que pour mettre en œuvre les améliorations nécessaires. Le montage
expérimental sur le terrain comprendra la 10kWp basse température Solar Energy Conversion Model.

La conception du cycle consiste à dimensionner de façon optimale les composants principaux de façon à
atteindre la sortie prévue. Les principaux composants du cycle sont l'évaporateur et du condenseur échangeur
de chaleur, et la turbine et les pompes des dispositifs de travail, la matrice de capteurs solaires et le
générateur. L'autre aspect de la conception consiste à dimensionner le réseau de conduits de manière à
minimiser les pertes de pression et de chaleur, et la détermination des quantités à la fois le fonctionnement et
les fluides de transfert de chaleur ainsi que la spécification du type d'isolation.

Le champ solaire est un aspect important de cette conception car elle implique non seulement la détermination
de la taille du champ, mais aussi la mise en page des capteurs solaires tableau.

La conception du tableau préliminaire est basée sur la taille Solardome SA solaire Collector 1840 x 1650 mm,
zone de 3,04 m donnant  2 ( www.solardome.co.za ). Les rendements de capteur plan de Thermomax Industries
( www.thermotechs.com ) vont de 35 à 50% pour l' eau chaude sanitaire avec la température moyenne T  m  ≈
55  o  C. Lorsque T  m  est la température moyenne du fluide dans le collecteur et est donné par:

où T  dans et T  out sont respectivement les températures d'entrée et de sortie du collecteur solaire. La gamme de


l' efficacité pour fonctionnement du cycle de Rankine à basse à des températures moyennes varie de 9,9 à
14,1% (Nishith, 2009). Moyennes Prendre l'efficacité globale du système pourraient être prises comme 5,1%.
Ainsi , l'énergie thermique solaire disponible devrait être d' environ 9.8kW  Th pour le modèle de laboratoire et
196kW  Th pour le modèle de champ. Moyennes de données Durban Insolation 4.328 kWh / m  2 / jour (
www.gaisma.com ). Une première approximation des champs solaires correspondants sont présentés dans le
tableau 1 et les premières configurations de panneaux solaires sont représentés sur les figures 4 .

http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 4/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

3. La modélisation mathématique
Les modèles mathématiques des systèmes de la centrale ont été développés et simulé sur la plate­forme SEE
(Ingénierie Equation Solver). Quatorze candidats travaillant fluides et trois configurations de cycle ont été
analysées avec les modèles. Les analyses comprennent un sélecteur de modèle logique à travers lequel une
configuration de cycle de conversion optimale et en travaillant mélange fluide est établie.

3.1 Première passe modélisation mathématique (Situmbeko, 2011)

Le premier modèle de passe donne un premier aperçu de la performance de la conception du système de
conversion d'énergie proposé. Cette première sortie du modèle de passe ainsi que les spécifications plus
détaillées des composants pour la conception du système proposé donnera un modèle plus détaillé avec des
paramètres de performance plus réalistes qui peuvent maintenant être incorporés dans la conception, le
développement et la validation du modèle physique. Dans ce travail , un modèle plus général est d' abord
proposé comme dans la figure 6 . C'est ensuite personnalisé pour les propriétés thermo­physiques des différents
fluides de travail proposés. En particulier , un modèle de logique mathématique est incorporé pour attribuer une
configuration de cycle approprié à chaque fluide de travail proposé.

Le premier modèle de passe fait un certain nombre d'hypothèses telles que:

pompage et d'expansion des rendements sont supposés comme hpump = 0,65, hturbine = 0,85
modélisation des échangeurs de chaleur à ce stade est seulement réalisée comme un procédé thermique
pour déterminer l'énergie thermique d'entrée requis et nécessaire de l'énergie thermique des gaz
d'échappement (modélisation de l'échangeur de chaleur détaillé sera fait à un stade ultérieur)
les pertes thermiques dans les composants de cycle et les conduits sont négligeables;

http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 5/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

les pertes de charge de pression dans les échangeurs de chaleur sont négligeables; et
sans travail et sans transfert de chaleur se produisent dans les valves, etc.

Trois types de modèles peuvent être identifiés par des cycles thermiques à basse température en fonction de la
nature du fluide de travail. Sur la base des Ts des fluides (température par rapport à l' entropie) courbes de
saturation de ces trois types de systèmes de conversion d'énergie sont les suivantes : le cycle classique de
Rankine cycle de Rankine avec un récupérateur et le cycle de Rankine avec un surchauffeur comme représenté
sur la figure 7 . Un résumé des résultats des simulations informatiques du premier modèle de passage est
montré dans le tableau 2 .

3.2 modèles de composants détaillés: Champ solaire modélisation du collecteur

modélisation détaillée d'un capteur solaire exige une connaissance des mesures géométriques et propriétés
thermiques des matériaux utilisés dans la construction. Le processus est basé sur la réalisation d'un bilan
énergétique qui peut être soit l'état d'équilibre ou transitoire. Un modèle transitoire est plus utile lorsque les
données solaires peuvent être mesurées et alimentés en synchronisme avec le modèle de simulation.

La figure 8 montre la coupe transversale d'un collecteur thermique d' une seule colonne montante Pipe solaire
qui a été utilisé pour développer le bilan énergétique représenté dans les équations 2 à 6 , ci ­ dessous.

Pour la couverture en verre:

http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 6/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

Pour la plaque absorbante:

Pour le fluide caloporteur:

Pour le réservoir de stockage:

L'efficacité thermique:

Pour l'entrefer la corrélation utilisée pour déterminer le coefficient de transfert de chaleur convective est celle
donnée par Hollands et al (Duffie, 1991); pour les plaques parallèles inclinées avec un angle d'inclinaison de 0­
75 ° qui est donnée comme suit:

où le sens de l'exposant + est que seules les valeurs positives des termes dans les crochets doivent être utilisés
(par exemple, utiliser zéro si le terme est négatif); et le nombre de Nusselt et le nombre Nu de Rayleigh Ra
sont donnés par:

où:

h = coefficient de transfert de chaleur,

L = écartement des plaques

k = conductivité thermique

g = constante gravitationnelle

β = coefficient volumétrique d'expansion (pour un gaz parfait, β = 1 / T)
http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 7/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

Δ T = écart de température entre les plaques

v = viscosité cinématique

α = coefficient de diffusion thermique

Pour un écoulement laminaire dans les tuyaux circulaires de la corrélation utilisée est celle donnée par
Incropera (2007):

pour le flux de chaleur de surface uniforme

la température de surface forconstant

Pour ce cas, le transfert du fluide de transfert de chaleur se situe entre les deux conditions, et donc le nombre
de Nusselt utilisé est la moyenne des deux.

Pour le vent Convection Coefficients, Duffie (1991) recommande d'utiliser:

où la vitesse du vent et L (m) V (m / s) est est la racine cubique du volume de la maison.

Le rayonnement horaire moyen peut être estimé à partir du rayonnement total quotidien en utilisant l'équation
suivante (Silva, 2011):

Le coefficient pour convertir le rayonnement quotidien total, H (Wh / m  2 ­jour) à un rayonnement horaire
moyen I (W / m  2 ) est donnée par:

où w est l'angle horaire et W  s est l'angle de l' heure du coucher du soleil en degrés. Les coefficients a et b sont
donnés par:

Le modèle nécessite également des entrées de la température ambiante; ceux ­ ci sont inclus dans le tableau 3
.

http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 8/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

conditions transitoires

Compte tenu du modèle de régime permanent ci­dessus, les modèles transitoires correspondant peut être
développé. Celles­ci ne sont toutefois pas utilisées dans le modèle actuel comme transiency est modélisé dans
le modèle de l'étape de segmentation du temps.

modèle de stockage

Le modèle de stockage thermique est constituée d'un bilan énergétique constitué par la charge, de décharge et
les pertes thermiques. Dans ce modèle cependant que la charge a été envisagée. La décharge et les pertes
thermiques seront pris en considération au moment de l'accouplement du sous­modèle de cycle solaire au sous­
modèle de cycle de conversion thermique. Le modèle de charge est donnée par les équations suivantes:

où:

Q  réservoir (J / s) i  s le taux de transfert de chaleur vers le stockage thermique;

m  wg (kg / s) est le débit de masse de l'éthylène glycol de l' eau fluide de travail;

m  wg, réservoir (kg) la masse de l'éthylène glycol de l' eau dans le réservoir de stockage;

Cp  wg (J / kg­K) est la capacité thermique spécifique de l'éthylène glycol de l' eau;

tcycle (s) est la durée du cycle pour le cycle en cours; GTT, à 30 (° C) est la température du fluide de travail
sortant du modèle de collecteur et entrant dans le réservoir de stockage pour le cycle en cours;

GTT, dans,  1 (° C) est la température du fluide de travail entrant dans le modèle de collecteur au cours du cycle
précédent (il est également la température de la cuve de stockage au cycle précédent); et

T  réservoir (° C) est la nouvelle température du réservoir de stockage pour le cycle en cours.

4 simulations informatiques
4.1 Description du modèle d'ordinateur

Le modèle se compose d'un code écrit en EES. SEE a l'avantage que, en dehors de ses capacités de solveur
flexible, il contient également déjà des propriétés thermodynamiques de la plupart des fluides de travail et de
matériaux, y compris le mélange de l'eau de l'éthylène glycol utilisé dans ce modèle et l'air contenu dans
l'espace d'air. Les propriétés thermodynamiques comprennent la densité, la chaleur spécifique, la conductivité
thermique, viscosité, etc.

Le code est disposé dans le format suivant:

Programme principal: Appels deux procédures NusseltNumber et HourCycle; et les sorties de données de
stockage thermique.
Subprogram SegmentedModel: calcule le bilan énergétique pour chaque cycle; appelle la I_sol
Fonction I_sol: calcule le rayonnement solaire heures
Procédure NusseltNumber: calcule le nombre de Nusselt pour chaque segment de l'entrefer.
Procédure HourCycle: compile les données d'énergie pour tous les cycles dans chaque heure

validation 4.2 Modèle

Le modèle a été exécuté pour les températures ambiantes horaires choisies de la journée typique Mars­Avril
comme dans le tableau 3 . Le modèle a calculé le rayonnement total horaire comme dans les équations 12 à 14.
Deux tests ont été effectués pour le champ 9­solaires collecteurs et le champ 180­solaire­col­Lectors. Le modèle
utilisé est un modèle d' un tuyau; par conséquent , on a supposé pour les 9 capteurs solaires trois monotube
capteurs solaires sont connectés en série et pour les 180 capteurs solaires dix ­ huit monotube capteurs solaires
sont connectées en série. Les dimensions géométriques et les propriétés thermiques de la colonne montante
modèle de capteurs solaires unique sont donnés dans le tableau 4 .

http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 9/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

5. Résultats des modèles informatiques et des simulations
Les résultats des simulations informatiques solaires de modèle sont présentés dans les tableaux suivants:

modèle de rayonnement solaire 5.1 de l'ordinateur

La figure 9 montre les valeurs de rayonnement heure calculées. Le rayonnement solaire est le plus élevé calculé
à midi et est presque symétriquement réduit à zéro sur les côtés, l'avant ­ midi et l'après ­ midi. Le pic à midi
est 613.2 W / m  2 . Le modèle simplifié semble adéquat à des fins de conception. Dans les situations réelles du
modèle devrait prendre en compte d' autres paramètres météorologiques tels que la couverture nuageuse, le
vent et les précipitations. La courbe de rayonnement solaire suit de près le quatrième ordre polynôme:

résultats de la modélisation 5.2 de température

La figure 10 montre les profils de température le long des segments de collecteurs. T_P est le profil de
température pour la plaque d'absorbeur et T_wg est le profil de température du fluide d' éthylène ­ glycol à
l'eau de travail. Les chiffres entre parenthèses dans les représentent le nombre de collecteurs d' un tuyau­
modèle comme ils sont connectés en série. Ces résultats sont pour une passe un cycle sans modèle de stockage
connecté.

http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 10/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

La figure 11 montre les profils de l' énergie le long des segments de collecteurs. Q_dot_wg est le profil de
transfert de chaleur au fluide de travail et Q_dot_loss représente les pertes thermiques du collecteur au niveau
de chaque segment. De même , ces résultats sont pour une passe un cycle sans modèle de stockage connecté.

Le taux de gain de chaleur par le fluide de travail diminue le long de segments linéaires du collecteur tandis que
le taux de pertes des capteurs augmente le long des segments linéaires du collecteur de chaleur.

Figure 12 montre les résultats pour le modèle du champ tuyau collecteur unique de 180 solaire. Le modèle
informatique se compose de 18 modèles monotube connectés en série pour représenter le champ de collecteur
180 solaire.

http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 11/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

Il y a une accumulation constante de la température pour tous les composants le long des segments du modèle
et des banques.

La température est la plus élevée dans la plaque absorbeur et le plus bas dans le couvercle transparent; aussi
le taux d'augmentation de la température est la plus faible dans le couvercle transparent. Le taux
d'augmentation de la température suit de près le même profil aussi bien l'absorbeur et le fluide de travail.

Courbe des résultats d'ajustement ont donné les polynômes de second ordre suivants:

La figure 13 montre les profils de température horaires. Ces simulations se compose de plusieurs cycles (114
cycles) calculés pour faire une heure. La mesure de température est prise à la fin de l'heure. Ces simulations
incluent un stockage thermique représenté par la T_tank de température du réservoir.

La plaque d' absorption a atteint la température la plus élevée , suivie par le fluide de travail (eau éthylène
glycol) à la sortie du champ solaire et le stockage du réservoir. Les trois profils de température se suivent de
près et l' accumulation lente du matin à un haut vers midi. L'absorbeur augmente la température de la
température ambiante de 20  ° C à un peu plus de 100  ° C à midi; l'éthylène glycol , de l' eau atteint un
maximum légèrement inférieur à 100  ° C et environ 90  ° C à la sortie du collecteur solaire et respectivement
dans le réservoir de stockage. Ceci est souhaitable pour le transfert thermique de continuer à écouler de
l'absorbeur au fluide de travail.

http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 12/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

Le couvercle transparent a une température beaucoup plus basse allant de la température ambiante à environ
40  ° C. Cela garantit des pertes thermiques plus faibles.

d'ajustement de courbe a donné les résultats suivants:

5.3 Résultats de la modélisation de l'énergie

Les figures 14 et 15 montrent des gains de chaleur utile et les pertes thermiques.

Les niveaux de transfert de chaleur au fluide de travail dans le réservoir de stockage augmente avec le temps
des valeurs les plus basses du matin (7 heures) pour les valeurs les plus élevées en milieu de matinée (11
http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 13/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

heures), puis diminue avec le temps d'atteindre des valeurs inférieures à midi et 13 heures respectivement .

Les niveaux de transfert de chaleur diminuent également au sein de chaque heure, en étant plus élevée au
début de l'heure de fin; cela, cependant, pourrait être due à l'intensité de rayonnement horaire étant supposé
constant.

Le niveau des pertes thermiques augmente avec le temps à partir du plus bas au début de la période de
modélisation (7 heures) à la plus haute et la fin de la période de modélisation (à 13 heures). les pertes de ciel
sont les plus élevées allant d'environ 50% à 100%.

La figure 16 montre l' efficacité thermique moyenne horaire. Les rendements thermiques sont les plus près du
début de la période de modélisation (7h du matin, 8h et 9 heures sont les plus élevés, les gains d' efficacité les
plus bas sont à 13 heures suivie de 24:00).

Le rendement moyen a un maximum de 56% à 20 heures et un minimum de 35% à 13 heures; l'analyse de
régression a abouti à l'ajustement de courbe qui suit:

6. Les discussions et conclusions
plantes concept à petite échelle préliminaires, 500Wp et 10kWp, ont été présentés, le modèle et l'ordinateur
simulé. La première modélisation de passe utilisé 14 candidats liquides organiques et trois configurations de
plantes optionnelles qui ont donné des rendements thermiques allant de 10,38% à 12,20%; le plus élevé étant
isopentane et organique de Rankine avec Récupérateur et le plus bas étant R245fa avec le cycle organique
classique Rankine.

La modélisation du champ solaire a été effectuée avec de l'éthylène glycol à l'eau (concentration de 50%) en
tant que fluide de transfert de chaleur. Le modèle comprenait des simulations de valeurs d'insolation horaire, et
collecteur et de stockage d'énergie du réservoir soldes solaires.

La tendance générale présentée par les profils de température de l'absorbeur, de l'eau de l'éthylène glycol et le
couvercle transparent le long de la direction d'écoulement du fluide de transfert de chaleur est celle d'un second
polynôme d'ordre croissant de façon continue mais avec un gradient décroissant.

Les profils de température horaires pour l'absorbeur, le couvercle transparent, fluide de transfert de chaleur à
la sortie du collecteur et le fluide de transfert de chaleur dans le réservoir de stockage, d'autre part,
présentaient un caractère polynomiale du troisième ordre en commençant avec un gradient plus faible, se
développant en une pente raide puis ralentir à un gradient plus faible.

La courbe de rendement horaire présentait également un troisième ordre profil polynôme commençant par des
valeurs plus élevées et de résidus à des valeurs plus basses.

Par régression on est capable de déterminer mathématiquement les totaux et les moyennes pour les futures
analyses.

Une simple analyse du modèle 9­collecteur montre la production d'énergie thermique étant moins THE­
exigences approchées. Ceux­ci seront ajustés dans les simulations complètes une fois que les modèles des
autres composants ont été finalisés.
http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 14/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

La limitation principale dans les simulations a été le plus faible nombre de variables admissibles de la version
commerciale académique du logiciel et de la faible vitesse de calcul dans la mesure où certains cycles de
simulation ont dû être ventilés pour permettre saisie manuelle de mi­chemin de données à travers les
simulations.

Les indications précieuses tirées de ces simulations fourniront une base solide pour les concepts finaux dessins
et validations physiques.

Les références
JA Duffie et Beckman WA, (1991). Ingénierie solaire des procédés thermiques, 2e éd., John Wiley & Son, États ­
Unis, P281. [  Liens  ]

Ingénierie Equation Solver (SEE). Groenendaal BJ, (2002). ECN numéro de projet 7,7372: Solar Technologies de
centrales thermiques. [  Liens  ]

Incropera FP et al, (2007) Fondements de la chaleur et de masse Transfert; John Wiley & Sons, États ­ Unis. [ 
Liens  ]

Nishith BD et Santanu B., (2009). L' intégration des procédés de cycle de Rankine organique, Energy Journal,
Vol. 34 pp 1674 à 1686. [  Liens  ]

J. Schlaich et Robinson M., (1995). Principe d'une cheminée solaire: Solar Chimney, Axel Menges GmbH. [  Liens
 ]

Situmbeko SM, Inambao F L., (2011). Modélisation mathématique et simulation de basse température solaire
thermique Conversion des systèmes énergétiques, Actes ISES Congrès mondial solaire, Kassel, en Allemagne. [ 
Liens  ]

Silva M R. et al, (2011). Outil interactif pour enseigner solaire Parabolique Trough Concepts; Actes ISES, SWC,
Kassel, Allemagne, Septembre 2011. [  Liens  ]

Site Web: www.weather.com/weather/hourbyhour/graph/SFXX0011?begHour=2&begDay=95#hhView (consulté
Avril 03 2012). [  Liens  ]

Site Web: http://www.ienergyinc.com/ (consulté le 5 Novembre, 2013). [  Liens  ]

Site Web: sys­tems.html www.nrel.gov/csp/troughnet/power_plant_
http://www.nrel.gov/csp/troughnet/power_plant_systems.html (consulté le 5 Novembre, 2013). [  Liens  ]

Site Web: www.brightsourceenergy.com/technology (consulté le 5 Novembre, 2013). [  Liens  ]

Site Web: www.montaraventures.com/energy/wp­content/uploads/2008/05/rankine­cycle­diagram.jpg (consulté
le 13 Janvier 2010). [  Liens  ]

Site Web: www.eng.usf.edu/~hchen4/Kalina%20Cycle.htm (consulté Avril 04 2012). [  Liens  ]

Site Web: www.solardome.co.za/documents/file/25­solar­dome­sa­priclelist.html (consulté le 12 Mars 2012). [ 
Liens  ]

Site Web: www.thermotechs.com/Downloads/Thermomax%20Handbook.pdf (consulté le 12 Mars 2012). [  Liens
 ]

Site Web: www.gaisma.com/en/location/durban.html (consulté le 12 Mars 2012). [  Liens  ]

Reçu le 23 mai 2012 
Révisée le 4 Octobre 2013

 Tout le contenu de ce journal, sauf indication contraire, est distribué sous licence Creative Commons Attribution License

Energy Research Centre de l' 
Université de Cape Town, Private Bag Rondebosch, 
Cape Town, Western Cape Province, ZA, 7701, 
Tel: +27 21 650 3892 

http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 15/16
12/02/2017 Système de modélisation et de composants d'un cycle de conversion d'énergie solaire thermique à basse température

mok.roberts@uct.ac.za
 

http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1021­447X2013000400007 16/16

Vous aimerez peut-être aussi