Vous êtes sur la page 1sur 30

NF P31-301 (juillet 1985) : Tuiles de terre cuite à emboîtement

ou à glissement (Indice de classement : P31-301)

Ce document est à usage exclusif et non collectif

Société : DEKRA INDUSTRIAL SA


N° client : DEKRA INDUSTRIAL SA
Téléchargé le : 10/01/2020 11:50

Ce document est protégé par le droit d’auteur. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque
procédé que ce soit, des pages publiées dans Batipédia, est illicite et constitue une contrefaçon.
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com

NF P 31-301
Juillet 1985

Tuiles
Tuiles de terre cuite à emboîtement ou à glissement
E : Clay grooved roofing tiles

D : Falzziegel mit kopf-und/oder seitenverfalzung aus gebranntem ton

Statut
Norme française homologuée par décision du Directeur Général de l'AFNOR le 20 juin 1985 pour prendre effet
le 20 juillet 1985.
Remplace la norme homologuée de même indice de septembre 1974.

Correspondance
Il n'existe pas de norme européenne ou internationale ayant le même objet.

Analyse
Dans la série des normes traitant des tuiles de terre cuite, la présente norme s'applique aux tuiles à emboîtement
ou à glissement dont elle spécifie les caractéristiques, les méthodes d'essais et les modalités de réception. La
nouvelle norme prend en compte, notamment, les caractéristiques de planéité des tuiles ayant des reliefs en sous-
face et des tuiles ayant une forme incurvée, nécessitant, de ce fait, la fixation des spécifications et du mode
opératoire correspondants.

Descripteurs
Thesaurus International Technique: couverture en tuiles, produit en terre cuite, tuile, spécification,
caractéristique géométrique, caractéristique physique, caractéristique mécanique, essai de vieillissement
accéléré, résistance au gel-dégel, essai de flexion, essai de perméabilité à l'eau, emboîtement.

Modifications
Par rapport à la version précédente de 1974, la présente norme diffère par : le domaine d'application (format
des tuiles, prise en considération des mesures sur des tuiles déjà posées) l'introduction d'un paragraphe relatif
aux modalités d'application induites par l'existence d'une marque NF, certaines définitions dont celles de
particularités se différenciant des défauts, l'expression, les valeurs et le mode de mesure de la planéité, la prise
en compte des reliefs éventuels en sous-face lors des mesures, les valeurs limites de perméabilité, les conditions
de réception.

© AFNOR 1985

Distribué par le CSTB — www.cstb.fr avec l’autorisation de l'AFNOR pour la reproduction des normes.
84, avenue Jean Jaurès - Champs-sur-Marne - 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

Sommaire
Page

1 Généralités....................................................................................................................................................5
1.1 Objet.................................................................................................................................................... 5
1.2 Domaine d'application.........................................................................................................................5
1.3 Modalités d'application....................................................................................................................... 5
1.4 Définition du produit...........................................................................................................................5
1.5 Définitions........................................................................................................................................... 6
1.5.1 Emboîtement............................................................................................................................... 6
1.5.2 Tuile à emboîtement...................................................................................................................6
1.5.3 Tuile à glissement.......................................................................................................................6
1.5.4 Tuiles à joints droits...................................................................................................................6
1.5.5 Tuiles à joints croisés.................................................................................................................6
1.5.6 Tuiles spéciales...........................................................................................................................6
1.5.7 Tenon.......................................................................................................................................... 7
1.5.8 Trou de pannetonnage................................................................................................................ 7
1.5.9 Trou de clouage..........................................................................................................................7
1.5.10 Format....................................................................................................................................... 7
1.5.11 Nuance...................................................................................................................................... 7
1.5.12 Pureau....................................................................................................................................... 7
1.5.13 Défauts d'aspect et de structure................................................................................................8
1.5.14 Autres caractéristiques..............................................................................................................8
2 Spécifications............................................................................................................................................... 9
2.1 Caractéristiques d'aspect et de structure............................................................................................. 9
2.1.1 Défauts superficiels.................................................................................................................... 9
2.1.2 Défauts de structure....................................................................................................................9
2.2 Fixation..............................................................................................................................................10
2.3 Caractéristiques géométriques...........................................................................................................10
2.3.1 Planéité......................................................................................................................................10
2.3.2 Rectitude................................................................................................................................... 10
2.3.3 Spécifications............................................................................................................................10
2.4 Caractéristiques physiques et mécaniques........................................................................................ 10
2.4.1 Vieillissement accéléré par cycles de gel et dégel 1 ............................................................... 10
2.4.2 Perméabilité.............................................................................................................................. 11
2.4.3 Résistance à la flexion..............................................................................................................11
3 Technique des essais et mesures............................................................................................................... 12
3.1 Examen d'aspect................................................................................................................................ 12
3.2 Mesures des caractéristiques géométriques.......................................................................................12
3.2.1 Eprouvettes............................................................................................................................... 12
3.2.2 Planéité......................................................................................................................................12
3.2.3 Rectitude................................................................................................................................... 14
3.3 Essai de vieillissement accéléré par cycles de gel et dégel.............................................................. 15
3.3.1 Eprouvettes............................................................................................................................... 15
3.3.2 Mode opératoire........................................................................................................................15
3.3.3 Procès-verbal d'essai.................................................................................................................19
3.4 Essai de perméabilité........................................................................................................................ 19
3.4.1 Eprouvettes............................................................................................................................... 19
3.4.2 Principe..................................................................................................................................... 19
3.4.3 Appareillage..............................................................................................................................19
3.4.4 Préparation des éprouvettes...................................................................................................... 20
3.4.5 Mode opératoire........................................................................................................................20
3.4.6 Expression des résultats............................................................................................................21
3.4.7 Procès-verbal d'essai.................................................................................................................21
3.5 Essai de résistance à la flexion......................................................................................................... 21
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

3.5.1 Eprouvettes............................................................................................................................... 21
3.5.2 Principe..................................................................................................................................... 21
3.5.3 Appareillage..............................................................................................................................21
3.5.4 Mode opératoire........................................................................................................................23
3.5.5 Procès-verbal.............................................................................................................................23
4 Marquage 11 .............................................................................................................................................24
Annexe A (homologuée) Conditions de réception applicables aux fournitures de tuiles de terre cuite à
emboîtement ou à glissement........................................................................................................................... 25
A.1 Conditions de réception....................................................................................................................25
A.2 Généralités........................................................................................................................................ 25
A.2.1 Caractéristiques contrôlées...................................................................................................... 25
A.2.2 Date et lieu de réception......................................................................................................... 25
A.2.3 Choix du laboratoire................................................................................................................ 25
A.2.4 Frais de réception.................................................................................................................... 25
A.3 Echantillonnage................................................................................................................................ 25
A.3.1 Lots de contrôle....................................................................................................................... 25
A.3.2 Echantillon............................................................................................................................... 26
A.3.3 Choix et marquage...................................................................................................................26
A.4 Conditions d'acceptation ou de rejet du lot......................................................................................26
A.4.1 Tuiles cassées...........................................................................................................................26
A.4.2 Vérification des caractéristiques d'aspect et de structure........................................................ 26
A.4.3 Vérification des caractéristiques géométriques....................................................................... 27
A.4.4 Vérification des caractéristiques physiques.............................................................................28
A.4.5 Vérification des caractéristiques mécaniques (flexion)........................................................... 28
Documents à consulter..............................................................................................................................29
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

Page 4
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

1 Généralités

1.1 Objet
La présente norme a pour objet de définir les tuiles de terre cuite des types dits « à emboîtement » ou « à glissement », de fixer leurs
caractéristiques générales et les essais propres à déterminer celles-ci, ainsi que le marquage permettant d'identifier les produits.

1.2 Domaine d'application


La présente norme s'applique à toutes les tuiles définies à l' article 1.4 .
Elle définit des caractéristiques qui, si elles sont satisfaites au moment de la livraison, permettent au produit de supporter, tout en
continuant à assurer ses diverses fonctions, les modifications que tout matériau est susceptible de subir lorsqu'il se trouve placé
dans ses conditions normales d'utilisation.
En conséquence, si des essais sont effectués sur des tuiles prélevées sur un ouvrage, seuls les critères géométriques peuvent être
appliqués sans interprétation.
Les autres critères ne peuvent être appliqués qu'en tenant compte des sollicitations que ces tuiles ont subies à partir de leur état
initial dans lequel elles étaient tenues de satisfaire aux prescriptions de la norme.
Les tuiles canal et les tuiles plates font respectivement l'objet des normes NF P 31-305 et NF P 31-306 .

1.3 Modalités d'application


Le fabricant qui, pour la vente de ses produits, se réfère à la présente norme ou à un texte qui fait référence à certains de ses
articles, doit être en mesure de fournir les éléments propres à justifier que les prescriptions énumérées sont respectées.
Pour une livraison déterminée, cette justification peut être apportée par une réception effectuée selon l' annexe A de la présente
norme . Pour les produits faisant l'objet d'un droit d'usage de la Marque NF, les vérifications correspondant à ces prescriptions
ont déjà été effectuées sous le contrôle du Comité Particulier.

Note
Les fabricants de tuiles admis à l'usage de la marque NF ont pris à l'égard de la Marque l'engagement de :
• disposer de tous les moyens d'essais nécessaires pour vérifier que ces produits satisfont à la présente norme.
• soumettre la totalité de leur production aux essais de contrôle concernant les produits considérés.
• procéder d'une façon régulière à l'ensemble des essais prévus.
• consigner sur des registres spéciaux les résultats de tous ces essais.

De plus, le Comité Particulier fait effectuer en usine des prélèvements inopinés de produits finis pour s'assurer que les vérifications
précitées sont effectives et qu'elles donnent la certitude que les conditions prescrites sont respectées.
Le Comité Particulier a également la faculté d'effectuer dans le commerce des prélèvements de produits finis, ces prélèvements
sont d'ailleurs faits dans des conditions telles que les constatations auxquelles ils donnent lieu ne puissent pas être contestées
par les fabricants.
Le fait de mettre dans le commerce des produits revêtus de la Marque ne répondant pas aux conditions prescrites constitue
un manquement aux engagements pris par le fabricant et comme tel donne lieu aux sanctions prévues par les règles régissant
la Marque, lesquelles, suivant l'appréciation du Comité Particulier peuvent aller d'un simple avertissement, à la radiation du
droit d'usage de cette Marque. Un tel manquement peut éventuellement donner lieu à des sanctions pénales, tant au titre de la
contrefaçon réalisée, que des chefs de fraude et publicité mensongère.

1.4 Définition du produit


Les tuiles de terre cuite à emboîtement ou à glissement sont des éléments de couverture obtenus par façonnage, séchage et cuisson
d'une pâte argileuse.
Les dimensions du produit sont telles que, en oeuvre, le nombre d'éléments par mètre carré dans le plan de la couverture n'est
pas inférieur à 6, la plus grande dimension n'étant pas supérieure à 65 cm.

Page 5
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

1.5 Définitions

1.5.1 Emboîtement
Dispositif conçu pour permettre l'assemblage de deux tuiles contiguës et pouvant comporter une ou plusieurs parties en relief
appelées « nervures » et une ou plusieurs parties en creux appelées « cannelures ». La hauteur minimale des nervures doit être
de 3 mm.

1.5.1.1 Emboîtement longitudinal


L'emboîtement longitudinal permet l'assemblage de deux tuiles d'un même rang horizontal.

1.5.1.2 Emboîtement transversal


L'emboîtement transversal permet l'assemblage de deux tuiles de rangs horizontaux contigus.
(Le dispositif consistant en reliefs transversaux tels que schématisés sur la figure 1 , limitant les possibilités de glissement et
destinés à améliorer la résistance au cheminement de l'eau est considéré comme un emboîtement).

Figure 1

1.5.2 Tuile à emboîtement


Tuile comportant un dispositif d'emboîtement longitudinal et un dispositif d'emboîtement transversal.

1.5.3 Tuile à glissement


Tuile comportant un dispositif d'emboîtement longitudinal mais ne comportant pas de dispositif d'emboîtement transversal.

1.5.4 Tuiles à joints droits


On appelle « tuiles à joints droits » des tuiles conçues pour être posées de telle sorte que les joints longitudinaux des rangs
successifs soient alignés.

1.5.5 Tuiles à joints croisés


On appelle « tuiles à joints croisés » des tuiles conçues pour être posées de telle sorte que les joints longitudinaux soient décalés
d'une demi-tuile entre rangs successifs.

Note
Certains modèles de tuiles sont conçus pour être posés soit à joints droits soit à joints croisés.

1.5.6 Tuiles spéciales


Les tuiles spéciales sont destinées à compléter les éléments utilisés en partie courante de la couverture en vue de permettre la
réalisation des ouvrages de raccordement et des divers accidents de la toiture.

Page 6
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

Dans tous les cas, les tuiles spéciales visées par la présente norme sont celles dont les caractéristiques de conception et de
dimensions sont liées aux caractéristiques des tuiles utilisées en partie courante de la couverture.

1.5.6.1 Tuiles spéciales à fonction ponctuelle


Ces tuiles sont utilisées par unités isolées ou par unités contiguës en nombre réduit.
Exemples : Tuile chatière (simple ou double)
Tuile à douille
Demi-tuile gauche
Demi-tuile droite
...

1.5.6.2 Tuiles spéciales à fonction linéaire


Ces tuiles sont utilisées par unités contiguës réalisant la totalité d'une ligne particulière (transversale, longitudinale ou oblique)
de la couverture.
Exemples : Tuile de rive (droite ou gauche)
Tuile sous faîtage
Tuile de noue
Tuile d'arêtier
...

1.5.7 Tenon
Relief profilé en sous-face de la tuile et permettant son accrochage sur le support, généralement constitué par des liteaux.

1.5.8 Trou de pannetonnage


Trou ouvert parallèle au plan de la couverture, pratiqué dans un relief en sous-face de la tuile dit « panneton », et destiné à
permettre la fixation de cette dernière au support à l'aide d'une tige ou d'un lien approprié.

1.5.9 Trou de clouage


Trou ouvert ou facilement dégageable sans dégradation de la tuile, destiné à permettre le clouage sur les supports.

1.5.10 Format
On exprime le format par le nombre approximatif de tuiles nécessaires à la réalisation d'un mètre carré de couverture.

1.5.11 Nuance
Variation de ton à l'intérieur d'une même couleur et, par extension, couleurs différentes dans une même fabrication.

1.5.12 Pureau
Le pureau est la longueur, suivant la ligne de plus grande pente de la couverture, de la partie vue de la tuile en oeuvre, par un
observateur placé au-dessus de la couverture.

1.5.12.1 Pureau « catalogue »


Le pureau « catalogue » est indiqué par le fabricant. Il est caractérisé par les deux valeurs extrêmes du pureau défini ci-dessus,
article 1.5.12 .

1.5.12.2 Pureau de pose


1
Le pureau de pose est le pureau choisi par l'entrepreneur dans les limites fixées par le pureau « catalogue ».
1)

Ce pureau est déterminé suivant les règles du DTU en vigueur.

Page 7
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

1.5.13 Défauts d'aspect et de structure

1.5.13.1 Défauts superficiels

1.5.13.1.1 Cratère
Départ de matière souvent dû à l'expansion d'un grain de chaux ou de pyrite.
La dimension du cratère est définie par son diamètre moyen, qui est égal à la moyenne arithmétique entre la plus grande et la
plus petite dimension de ce cratère.

1.5.13.1.2 Défaut d'ébarbage


Défaut dû à une mauvaise coupure dans le plan du joint des deux parties du moule sur le pourtour de la tuile.

1.5.13.1.3 Bavure
Collage accidentel, en surface, de pellicules de terre.

1.5.13.1.4 Cloquage
Soulèvement superficiel localisé de la matière, survenu en cours de fabrication.

1.5.13.1.5 Eclat
2
Fraction de matière détachée du tesson ; l'éclat laisse une brisure nette.
2)

Le mot tesson désigne le matériau constitutif du produit cuit.

Il est couramment dénommé :


• « épaufrure » lorsqu'il affecte soit des nervures d'assemblage, soit tout autre relief de la tuile. Dans ce cas, il s'agit
généralement d'un défaut linéaire,
• « écornure » lorsqu'il affecte un des angles de la tuile.

1.5.13.2 Défauts de structure

1.5.13.2.1 Fêlure
Fente au tracé plus ou moins irrégulier intéressant toute l'épaisseur du produit.

1.5.13.2.2 Cassure
Séparation de la tuile en deux ou plusieurs fragments.

1.5.14 Autres caractéristiques


Ne sont pas considérés comme des défauts :
• pli de terre : solution de continuité n'affectant que la surface du produit, due à la formation d'un plissement, au cours de
l'opération de pressage,
• stratification : présence de strates dans le tesson,
• particularités de surface telles que creux, reliefs, taches ou points colorés, etc. caractérisant l'ensemble d'une fourniture et
obtenues volontairement dans un but esthétique (aspect tuiles anciennes par exemple),
• nuançage : présence de nuances telles que définies à l' article 1.5.11 , caractérisant l'ensemble d'une fourniture, et obtenue
volontairement dans un but esthétique.

Page 8
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

2 Spécifications

2.1 Caractéristiques d'aspect et de structure

2.1.1 Défauts superficiels

2.1.1.1 Cratères

2
2.1.1.1.1 Tuiles sans revêtement de surface de couleur différente de celle du tesson
Sur l'extrados, les tuiles ne doivent présenter aucun cratère de diamètre moyen supérieur à 15 mm, en outre les tuiles ne doivent
3
pas présenter plus d'un cratère de diamètre moyen compris entre 7 mm et 15 mm par décimètre carré de surface projetée .
3)

On appelle surface projetée la surface de projection de la tuile sur le plan de la couverture.

2
2.1.1.1.2 Tuiles avec revêtement de surface de couleur différente de celle du tesson
Sur l'extrados, les tuiles ne doivent présenter aucun cratère de diamètre moyen supérieur à 12 mm, en outre les tuiles ne doivent
3
pas présenter plus de 0,5 cratère de diamètre moyen compris entre 5 mm et 12 mm par décimètre carré de surface projetée .

2.1.1.2 Défauts d'ébarbage


Ce défaut n'est pas toléré lorsqu'il empêche l'assemblage des tuiles entre elles.

2.1.1.3 Bavures
Les bavures ne sont pas admises sur les parties d'assemblage.

2.1.1.4 Cloquages

2.1.1.4.1 Parties d'assemblage


Les tuiles ne doivent présenter, sur leurs parties d'assemblage, aucun cloquage de diamètre moyen supérieur à 15 mm.

2.1.1.4.2 Autres parties


Sur l'extrados, les tuiles ne doivent présenter aucun cloquage de diamètre moyen supérieur à 40 mm, en outre les tuiles ne doivent
3
pas présenter plus d'un cloquage de diamètre moyen compris entre 15 mm et 40 mm par décimètre carré de surface projetée .

2.1.1.5 Eclats

2.1.1.5.1 Parties d'assemblage


Les tuiles ne doivent présenter sur leurs parties d'assemblage, aucun éclat d'une longueur supérieure à 50 mm, ou réduisant la
hauteur des nervures de plus de 30 % ou à moins de 3 mm, ou réduisant la largeur des nervures de plus de 40 %.

2.1.1.5.2 Autres parties


Sur l'extrados, les éclats sont additionnés aux cratères éventuels définis en 1.5.13.1.1 , et les limites admissibles pour l'ensemble,
en nombre et en dimensions, sont celles définies pour les cratères à l' article 2.1.1.1 .

2.1.2 Défauts de structure

2.1.2.1 Fêlures
Les tuiles ne doivent présenter aucune fêlure visible, ou décelable au son consécutif au choc d'une pièce métallique sur le produit
sec.

Page 9
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

2.1.2.2 Cassures
Aucune cassure n'est admise.

2.2 Fixation
Toutes les tuiles doivent comporter au moins un tenon d'accrochage.
Elles peuvent comporter un trou de pannetonnage ou un trou de clouage, tels que définis aux articles 1.5.8 et 1.5.9 .

2.3 Caractéristiques géométriques

2.3.1 Planéité
La planéité est mesurée par l'angle de déplacement de l'arête transversale supérieure de sa position théorique à sa position réelle.

2.3.2 Rectitude
La rectitude est caractérisée par le couple des valeurs de flèche longitudinale et de flèche transversale prises sur le bord de la tuile.

2.3.3 Spécifications

2.3.3.1 Planéité
La valeur moyenne du coefficient de planéité, mesuré comme indiqué à l' article 3.2.2.2 , ne doit pas être supérieure à 8, et aucune
valeur individuelle ne doit être supérieure à 18. Par ailleurs, aucune valeur de la hauteur de calage h ne devra être supérieure
à 20 mm.

2.3.3.2 Rectitude
L'écart maximal entre les flèches de même nature (longitudinale ou transversale), mesurées comme indiqué à l' article 3.2.3.2 ,
ne doit pas être supérieur à 6 mm.

2.3.3.3 Emboîtement
La hauteur minimale des nervures doit être de 3 mm.

2.4 Caractéristiques physiques et mécaniques

2.4.1 Vieillissement accéléré par cycles de gel et dégel 1

L'attention des utilisateurs est attirée sur le fait que le bon comportement en oeuvre des tuiles ayant satisfait aux
prescriptions de l' article 2.4.1 est conditionné par la mise en oeuvre, l'utilisation et l'entretien conformes aux règles
de l'art et aux prescriptions des cahiers des charges des documents techniques unifiés. Il est rappelé en particulier que
la ventilation de la sous-face des tuiles doit être assurée conformément aux règles édictées par le cahier des charges
DTU en vigueur.

Les essais de vieillissement par cycles de gel et dégel exécutés selon le mode opératoire décrit à l' article 3.3 ne doivent provoquer
aucune des altérations indiquées ci-dessous (telles que définies à l'article précité) :
• cassure, fissure, désagrégation, désolidarisation du ou des tenons d'accrochage, feuilletage d'une profondeur supérieure à
10 mm à partir du bord de la tuile.
De plus, les pertes de masse dues aux altérations, mesurées dans les conditions indiquées à l' article 3.3 , ne doivent pas, pour
chaque tuile, dépasser 1 % de la masse initiale de celle-ci, et la résistance à la flexion doit rester au moins égale à 100 daN.
Les amorces de fissures, les microfissures, les feuilletages de profondeur inférieure ou égale à 10 mm ne sont pas pris en
considération.

Page 10
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

2.4.2 Perméabilité
4
Les valeurs de la perméabilité mesurée comme indiqué à l' article 3.4 ne doivent pas excéder 0,5 cm³/(cm².d) en moyenne,
aucune valeur n'étant supérieure à 0,6 cm³/(cm².d).
4)

d est le symbole de jour ou 24 h.

2.4.3 Résistance à la flexion


Aucune des éprouvettes sollicitées en flexion, comme indiqué à l' article 3.5 , ne doit se rompre sous une charge inférieure à
100 daN.

Page 11
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

3 Technique des essais et mesures

3.1 Examen d'aspect


Contrôler l'aspect sur toutes les tuiles prélevées.

3.2 Mesures des caractéristiques géométriques

3.2.1 Eprouvettes
Les mesures des caractéristiques géométriques sont effectuées sur 10 éprouvettes constituées chacune par une tuile entière.

3.2.2 Planéité

3.2.2.1 Appareillage
( Voir schémas de principe, figure 2 où « L » est le pureau moyen et où « a » est susceptible de différer de la largeur de la tuile.

Figure 2 Mesures de la planéité - schémas de principe (L = pureau moyen)


L'appareillage comprend :
• deux barres métalliques de 25 mm × 25 mm × 500 mm et une barre métallique de 50 mm × 25 mm × 500 mm (dite « de
basculement »), qui font office de liteaux.
• un marbre métallique d'au moins 500 mm × 800 mm, rectifié au dixième de millimètre près,
• une cale métallique « en escalier » graduée en demi-millimètres et de 8 mm de largeur maximale,
• une tuile auxiliaire qui, accrochée sur l'une des barres et reposant à l'autre extrémité sur la barre de basculement, comme
si elle était en oeuvre, « ne boîte pas ».
(Dans le cas des tuiles à joints croisés, il faut deux tuiles auxiliaires emboîtées latéralement).

3.2.2.2 Mode opératoire


Fixer au moyen d'une bande adhésive et parallèlement entre elles les barres sur le marbre, avec un écartement L entre bords
supérieurs égal au pureau défini à l' article 1.5.12 .
Placer sur les deux liteaux inférieurs la (ou les) tuile(s) auxiliaire(s) appuyée(s) sur le liteau médian par ses (leurs) tenons
d'accrochage.
Placer la tuile à essayer en l'appuyant sur le troisième liteau (supérieur) par ses tenons d'accrochage et reposant à son extrémité
inférieure sur la (ou les) tuile(s) auxiliaire(s), de la même manière qu'elle reposerait en oeuvre.
En maintenant la partie inférieure de l'éprouvette appuyée sur la tuile auxiliaire, mesurer la distance h en millimètres, arrondie
au demi-millimètre supérieur, entre la face supérieure du liteau amont et la face inférieure de l'éprouvette, au bord de cette face.
Si le modèle de tuile considéré comporte en sous-face un relief, ou un profil interdisant, par conception, à l'endroit de la mesure,
le contact entre la sous-face et le liteau, diminuer la valeur de h de la valeur de l'écart systématique qui en résulte. Dans ce cas,

Page 12
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

h' étant la distance réelle entre la face supérieure du liteau amont et e l'écart systématique, la valeur à prendre dans le calcul est
h = h' - e ( voir schéma de principe figure 3 )

Figure 3 Planéité des tuiles comportant un relief en sous-face - schéma de principe

Figure 3 Planéité des tuiles comportant un relief en sous-face - schéma de principe/tuile (coupe transversale)
Mesurer la distance a en millimètres à 1 mm près entre le point de l'éprouvette où est effectuée la mesure de h et le point opposé
le plus éloigné par lequel elle repose sur le même liteau.

Note
La valeur de a ainsi déterminée est telle que le rapport h/a correspond à la tangente de l'angle de déplacement défini
à l' article 2.3.1 .
Il en résulte que le second poind déterminé comme indiqué ci-dessus peut n'être pas symétrique du premier par rapport
à l'axe longitudinal de l'éprouvette.

Cas particulier
Certains modèles de tuiles présentant une courbure sur l'ensemble de leur section transversale peuvent conduire à une
indétermination de la valeur de a.

Page 13
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

Dans ce cas, l'angle de déplacement peut être déterminé en disposant par son extrados l'éprouvette sur le marbre et en mesurant
la hauteur de calage entre le marbre et un angle de l'éprouvette, les valeurs de a et de h répondant aux conditions énoncées ci-
avant ( voir schéma de principe figure 4 ).

Figure 4 Planéité - cas particulier - schéma de principe

3.2.2.3 Expression des résultats


Le coefficient de planéité C est donné par la formule :

Dans laquelle :
h = hauteur de calage, en millimètres, mesurée perpendiculairement au liteau, au bord de la tuile,
a = distance mesurée dans les conditions prévues en 3.2.2.2 (dernier alinéa) en millimètres
L = longueur du pureau, en millimètres.
Le coefficient moyen de planéité de l'échantillon essayé s'obtient en faisant la moyenne arithmétique des coefficients de planéité
des 10 éprouvettes.

3.2.2.4 Procès-verbal d'essai


Le procès-verbal d'essai doit mentionner :
• l'identification de l'échantillon,
• le coefficient de planéité de chaque éprouvette (la valeur maximale étant repérée),
• la valeur moyenne du coefficient de planéité,
• les détails opératoires non prévus ainsi que les incidents susceptibles d'avoir agi sur les résultats.

3.2.3 Rectitude

3.2.3.1 Appareillage
L'appareillage est constitué d'une règle à pige graduée en millimètres permettant de mesurer les flèches sur des longueurs
inférieures ou égales à 65 cm.

Page 14
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

3.2.3.2 Mode opératoire


Mesurer la flèche longitudinale f l en millimètres, à 0,5 mm près, sur chaque tuile, dans le fond d'une même cannelure, en prenant
comme base la plus grande longueur possible.
Mesurer la flèche transversale f t en millimètres à 0,5 mm près.
Les flèches correspondant à une courbure dont la concavité est située du côté de l'extrados de la tuile sont comptées négativement
et inversement.

3.2.3.3 Expression des résultats


Calculer la différence algébrique entre la plus grande et la plus petite flèches longitudinales (respectivement transversales).
Soit :
∆ f l = f l maximale - f l minimale
∆ f t = f t maximale - f t minimale
Exemple : f l maximale = + 1
f l minimale = - 3
∆ f l = (+ 1) - (- 3) = 4

3.2.3.4 Procès-verbal d'essai


Le procès-verbal d'essai doit mentionner :
• l'identification de l'échantillon,
• la longueur de base des mesures de flèches longitudinales,
• la longueur de base des mesures de flèches transversales,
• les valeurs individuelles des différentes flèches,
• les écarts maximaux des flèches longitudinales et transversales ∆ f l et ∆ f t ,
• les détails opératoires non prévus ainsi que les incidents susceptibles d'avoir agi sur les résultats.

3.3 Essai de vieillissement accéléré par cycles de gel et dégel

3.3.1 Eprouvettes
5
Effectuer l'essai sur 7 tuiles entières .
5)

Les tuiles soumises à l'essai ne doivent pas comporter d'altérations duex aux manutentions préalables.

Les tuiles ayant subi l'essai de flexion peuvent convenir à cet usage.
Trois tuiles supplémentaires sont prélevées en vue de la détermination éventuelle des pertes de masse dues à l'élimination de
sels solubles au cours de l'essai.

3.3.2 Mode opératoire


Examiner d'abord attentivement les tuiles pour repérer les défauts d'aspect qui peuvent déjà exister.
Sécher les tuiles à l'étuve 100-110 °C jusqu'à masse constante (écart de masse entre deux pesées successives effectuées à 24 h
d'intervalle inférieur à 0,1 %). Les peser et noter leur masse M.
Placer les tuiles dans un caisson étanche dans lequel on réalise un vide de 4.10 4 Pa ± 0,13.10 4 Pa (0,4 bar ± 0,013 bar), en
ayant soin de les disposer sur la tranche de façon à permettre une immersion progressive lors de l'opération suivante.
Au terme d'un délai de 1 h, et tout en maintenant le vide pendant 1 h supplémentaire, introduire par dépression de l'eau dans le
caisson, de telle sorte que l'immersion complète soit obtenue en un temps de 30 min environ. La durée totale du séjour des tuiles
dans le caisson à partir de la réalisation du vide doit être au minimum de 2 h.

Page 15
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

Procéder ensuite aux opérations de gel et dégel suivantes :


Placer les tuiles dans une cuve remplie d'eau, elle-même placée au sein d'un appareil frigorifique, et refroidir cette eau jusqu'à
une température de + 4 °C ± 1 °C en un temps de 80 min environ (ce refroidissement de l'eau a pour but de limiter, avant la
phase de gel, l'évaporation de l'eau absorbée par la tuile).
Evacuer l'eau, et continuer le processus de refroidissement de telle sorte que la température au coeur de la tuile atteigne - 15
°C ± 5 °C en un temps de 2 h environ.
Pendant cette phase de l'essai, l'air de l'enceinte réfrigérée est brassé au moyen de ventilateurs.
Introduire dans la cuve de l'eau à + 15 °C ± 5 °C jusqu'à immersion complète des tuiles qui sont conservées pendant environ 30
min dans l'eau maintenue à cette température par réchauffage et brassage afin que la température au coeur de la tuile atteigne
+ 15 °C ± 5 °C au terme de ce délai (compte tenu des temps d'évacuation et d'introduction de l'eau, la durée totale de chaque
cycle de gel et dégel est de 4 h).
Répéter ces opérations de gel et dégel 25 fois consécutives.
A l'issue de la dernière immersion, arroser chaque tuile pendant 1 min environ 6 sur toute sa surface (intrados et extrados) au
moyen d'un jet d'eau sous une pression de 0,6 bar ± 0,06 bar, émanant d'une « douchette » comportant une cinquantaine de trous
de diamètre 1 mm ± 0,1 mm, maintenue à une distance de 15 à 20 cm du produit et successivement orientée dans toutes les
directions, de façon à éliminer les parties éventuellement dégradées et peu adhérentes au tesson.
6)

Si nécessaire, cette opération est prolongée jusqu'à ce qu'elle ne provoque plus le départ d'aucune fraction supplémentaire
de matière.

Sécher ensuite les tuiles à l'air pendant 24 h puis à l'étuve à 100-110 °C jusqu'à masse constante M'.
Calculer la perte de masse due aux altérations éventuellement subies par chaque tuile :

Cas particulier :
Si la perte de masse ainsi obtenue est comprise entre 1 % et 3 % de la masse initiale pour une ou plusieurs tuiles et si la tuile ne
présente pas par ailleurs de dégradations éliminatoires au terme de l' article 2.4.1 , procéder aux opérations suivantes :
Sécher les trois tuiles supplémentaires visées à l' article 3.3.1 à l'étuve à 100-110 °C jusqu'à masse constante. Les peser et noter
leur masse M. Leur faire subir ensuite trois immersions consécutives de 24 h dans l'eau, chaque immersion étant suivie d'un
séchage à l'étuve à 100-110 °C pendant 24 h.
Peser les trois tuiles à l'issue du dernier séchage, noter leur masse M 1 et calculer la moyenne arithmétique ∆ 1 M des pertes
de masse obtenues sur chaque tuile.

Calculer, pour chacune des sept tuiles soumises aux cycles de gel et dégel, une perte de masse corrigée, par la formule :

Si la valeur ainsi obtenue est inférieure à 1 % pour tous les produits, elle est définitivement prise en compte pour l'établissement
du procès-verbal.
Si la valeur ainsi obtenue est supérieure à 1 % pour une ou plusieurs tuiles, réaliser sur les trois mêmes tuiles supplémentaires
trois nouveaux cycles d'immersion et de séchage et calculer comme précédemment la nouvelle moyenne arithmétique ∆ 2 M des
pertes de masse obtenues par rapport à la masse initiale M.
Calculer pour chacune des sept tuiles soumises aux cycles de gel et dégel, une nouvelle perte de masse corrigée, par la formule :

La valeur ainsi obtenue est définitivement prise en compte pour l'établissement du procès-verbal.

Page 16
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

Variante :
Ce mode opératoire concerne le cas où le laboratoire dispose d'une installation automatique.
Des variantes manuelles peuvent être utilisées, à la condition que toutes précautions soient prises pour limiter autant que possible,
avant chaque phase de gel, l'évaporation de l'eau absorbée par la tuile. L'on peut, à cet effet, placer la tuile dans un sac en plastique
avant de l'introduire dans une enceinte réfrigérée, et la retirer du sac pour chacune des immersions successives. Les conditions
de gel et dégel doivent rester conformes aux modalités de l' article 3.3.2 .
Noter les altérations apparues, le cas échéant, du fait de l'essai (les défauts d'aspect éventuellement préexistants n'étant pas pris
en considération) en utilisant le vocabulaire suivant :

Page 17
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

Note
Les types d'altérations définies ci-dessous en b, d, e, f, g, h, i, j, sont représentés sur les photographies ci-après données
à titre d'exemples (figure 5).
a cratère : voir article 1.5.13.1.1 (ne pas confondre avec l'éclat défini en b),
b éclat : voir article 1.5.13.1.5,

Figure 5 Types d'altérations sur tesson/b) éclat


c cassure : voir article 1.5.13.2.2,
d fissure : fente ouverte intéressant ou non toute l'épaisseur du produit,

Figure 5 Types d'altérations sur tesson/d) fissure


e microfissure : fente très fine, de dimensions difficilement mesurables,

Figure 5 Types d'altérations sur tesson/e) microfissure


f amorce de fissure : fente traversante ou non ne dépassant pas 40 mm de longueur,

Figure 5 Types d'altérations sur tesson/f) amorce de fissure


g écaillage : soulèvement superficiel de matière sous forme de plaques restant solidaires du tesson,

Figure 5 Types d'altérations sur tesson/g) écaillage


h exfoliation : fraction de matière détachée du tesson sous forme de plaque,

Figure 5 Types d'altérations sur tesson/h) exfoliation


i effritement : départ de matière sous forme pulvérulente,

Figure 5 Types d'altérations sur tesson/i) effritement

Page 18
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

• j) feuilletage : altération par gonflement de couches superposées, visible sur la tranche de la tuile,

Figure 5 Types d'altérations sur tesson/j) feuilletage


• k) désagrégation : dislocation du tesson dans sa masse. La désagrégation peut constituer l'aboutissement de
certaines des altérations définies précédemment,
• l) désolidarisation d'un tenon : rupture du tenon à sa section de jonction avec la tuile.

Les altérations définies ci-dessus doivent être assorties des adjectifs éventuellement nécessaires : « minime », « important », «
localisé », « généralisé ».
Noter également la longueur des amorces de fissures, ainsi que le nombre et la dimension des cratères.
A l'issue de ces diverses opérations, soumettre les tuiles à l'essai de résistance à la flexion selon le mode opératoire défini à l'
article 3.5.4.

3.3.3 Procès-verbal d'essai


Le procès-verbal d'essai doit mentionner :
• l'identification de l'échantillon,
• les altérations, désignées et qualifiées comme indiqué à l'article précédent,
• l'indication de la rupture ou de la non rupture sous charge de 100 daN,
• les pertes de masse exprimées en pourcentage de la masse initiale de chaque éprouvette,
• les détails opératoires non prévus ainsi que les incidents susceptibles d'avoir agi sur les résultats.

3.4 Essai de perméabilité

3.4.1 Eprouvettes
Effectuer l'essai sur trois tuiles préparées comme indiqué à l' article 3.4.4 .

3.4.2 Principe
Mesure de la quantité d'eau traversant la tuile en 24 h ramenée à l'unité de surface projetée de l'éprouvette, sous une charge d'eau
de 10 cm maintenue constante durant toute la durée de l'essai.

3.4.3 Appareillage
( Voir schéma de principe figure 6 ).
L'appareillage comprend :
• des plaques transparentes, pouvant être assemblées facilement, n'absorbant pas l'eau 7
, et d'au moins 20 cm de largeur,
destinées à confectionner une enceinte étanche autour de l'éprouvette,
7)

Des plaques de méthacrylate de méthyle de 8 mm d'épaisseur minimale remplissent ces conditions.

• un récipient destiné à recevoir les éprouvettes après préparation et dont les dimensions sont supérieures à celles de l'enceinte
étanche,
• un dispositif à niveau constant constitué d'un flacon gradué ayant une capacité d'au moins 2 l. L'écart entre deux graduations
successives doit être au plus égal à 20 cm³.

Page 19
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

3.4.4 Préparation des éprouvettes


Découper les bords de chaque tuile de manière que sa surface projetée soit un rectangle ayant les plus grandes dimensions
possibles, les trous de clouage étant éliminés.

3.4.5 Mode opératoire


Sécher l'éprouvette pendant 24 h dans une étuve à 100-110 °C. La laisser refroidir à la température ambiante pendant au moins
12 h.
Mesurer les dimensions rectangulaires de l'éprouvette et calculer sa surface projetée S.
Coller entre elles les plaques transparentes et les chants de la tuile de manière à former une enceinte étanche d'une profondeur
de plus de 10 cm par rapport au point le plus haut de l'éprouvette et un débord inférieur d'environ 3 cm. Le joint doit être souple
8
et présenter une bonne résistance aux chocs et aux vibrations . A 1 cm environ au-dessous de la face inférieure de l'éprouvette,
percer un trou d'axe horizontal de 2 ou 3 mm de diamètre.
8)

Pour obtenir ce résultat et compte tenu des matériaux à assembler, un adhésif constitué à parties égales d'une résine d'époxyde
et d'un durcisseur, tous deux à haute viscosité convient.

Immerger l'ensemble pendant 48 h dans de l'eau bi-permutée ou déminéralisée.


Le placer ensuite dans le récipient extérieur contenant une quantité d'eau telle que le niveau à l'extérieur de l'enceinte étanche
soit supérieur à tout point de la tuile essayée.
Verser de l'eau froide bi-permutée ou déminéralisée dans l'enceinte étanche. Régler l'alimentation de telle sorte que le niveau
d'eau intérieur soit supérieur de 10 cm au niveau d'eau extérieur pendant toute la durée de l'essai. L'enceinte d'essai doit être
saturée afin de limiter les phénomènes d'évaporation.

Note
Dans le cas des tuiles très perméables, il peut être nécessaire de réajuster le niveau d'eau extérieur (par retrait d'eau),
afin de maintenir constante la différence de 10 cm avec le niveau intérieur.
La durée de l'essai est de 7 jours.

Figure 6 Essai de perméabilité - schéma de principe

Pendant les trois premiers jours, mesurer à intervalles de 24 h la quantité d'eau qui a été nécessaire pour maintenir à 10 cm la
différence des niveaux d'eau intérieur et extérieur (par différence de lecture du niveau d'alimentation). Reprendre la mesure le
sixième jour (intervalle de 72 h) et le septième jour (intervalle de 24 h).

Page 20
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

Faire la somme des cinq valeurs ainsi obtenues (volume d'eau d'alimentation pendant sept jours exprimé en centimètres cubes) 9 .
9)

Cette façon de procéder permet, en traçant la courbe des volumes d'eau en fonction du temps, de détecter les anomalies qui
pourraient se produire pendant l'essai.

3.4.6 Expression des résultats


La perméabilité d'une tuile est donnée par la formule :

Dans laquelle :
V = volume d'eau d'alimentation pendant 7 jours en centimètres cubes.
S = surface projetée de l'éprouvette en centimètres carrés.
La perméabilité s'exprime en cm³/(cm².d).
La perméabilité moyenne des tuiles essayées est caractérisée par la moyenne arithmétique des perméabilités mesurées sur les
trois tuiles.

3.4.7 Procès-verbal d'essai


Le procès-verbal d'essai doit mentionner :
• l'identification de l'échantillon,
• les dimensions des éprouvettes,
• la perméabilité de chaque éprouvette (la valeur maximale étant repérée),
• la valeur moyenne de perméabilité,
• les détails opératoires non prévus ainsi que les incidents susceptibles d'avoir agi sur les résultats.

3.5 Essai de résistance à la flexion

3.5.1 Eprouvettes
Effectuer l'essai sur 7 tuiles entières.

3.5.2 Principe
Vérification de l'aptitude du produit, sollicité en flexion sur deux appuis simples, à résister à une charge centrée.

3.5.3 Appareillage
( Voir schéma de principe, figure 7 ).

Page 21
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

Figure 7 Essai de résistance à la flexion - schémas de principe/cas général

Figure 7 Essai de résistance à la flexion - schémas de principe/exemple de montage ayant nécessité un calage
L'appareillage comprend :
• un dispositif permettant l'application de la charge comme défini à l' article 3.5.4 , avec une précision de 0,5 daN 10
,
10)

A cet effet, il est possible d'utiliser une machine hydraulique (classe C) pour essais de compression, flexion et traction
des matériaux durs, répondant aux spécifications des normes NF P 18-411 et NF P 18-413 .

• deux fers demi-ronds (rayon 15 mm, longueur 600 mm) servant d'appuis inférieurs.
• deux fers carrés (section 30 mm × 30 mm, longueur 600 mm) permettant de réhausser les fers demi-ronds si les parties
saillantes en sous-face de la tuile le nécessitent,
• un fer rond (rayon 15 mm, longueur 600 mm) s'adaptant à la partie inférieure du dispositif d'application de la charge, par
un axe horizontal perpendiculaire à la direction des appuis horizontaux,
• un jeu de cales en bois dur, qui permettent de réaliser le calage défini à l' article 3.5.4 .

Page 22
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

3.5.4 Mode opératoire


Poser la tuile sur les deux appuis situés dans le même plan horizontal constitués par les fers demi-ronds dans des conditions
semblables aux conditions de pose d'une part sur le liteau et d'autre part sur le rang de tuiles inférieur.
Placer l'ensemble ainsi constitué dans une position telle que le fer rond d'application de la charge soit parallèle aux deux appuis
inférieurs et à égale distance de l'un et de l'autre.
Si nécessaire, réaliser à l'aide des cales en bois, un calage de la tuile sur ces appuis et un calage maintenant horizontal le fer
rond d'application de la charge.
Noter l'écartement entre axes des appuis.
Appliquer la charge progressivement et à une vitesse de l'ordre de 5 daN/s, jusqu'à ce que la charge atteigne la valeur de 100
daN, sauf rupture prématurée.
Dans le cas des appareils où le poids de la tuile et des accessoires est pris en compte dans la lecture de la charge, la tare
correspondante n'est pas comprise dans la valeur de 100 daN.
Noter pour chaque éprouvette s'il y a rupture ou non sous l'application de la charge.

3.5.5 Procès-verbal
Le procès-verbal d'essai doit mentionner :
• l'identification de l'échantillon,
• les valeurs des entraxes des appuis inférieurs,
• l'indication de la rupture ou de la non-rupture sous la charge de 100 daN,
• les détails opératoires non prévus ainsi que les incidents susceptibles d'avoir agi sur les résultats.

Page 23
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

11
4 Marquage
11)

Dans le cas où les tuiles font l'objet d'un droit d'usage de la marque nationale NF de conformité aux normes, les modalités
de marquage sont déterminées par le règlement particulier de la marque NF Tuiles de terre cuite.

Toutes les tuiles doivent comporter une indication indélébile permettant d'identifier la société productrice ainsi que l'année et
le mois de fabrication.

Page 24
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

Annexe A (homologuée)
Conditions de réception applicables aux fournitures
de tuiles de terre cuite à emboîtement ou à glissement

A.1 Conditions de réception


Sauf spécifications contraires formulées à la commande, les conditions de réception sont celles décrites dans la présente annexe
12
.
12)

Les parties peuvent convenir de se dispenser totalement ou partiellement des conditions de réception, objet de la présente
annexe, en s'en remettant à la certification de conformité matérialisée par l'apposition, sur les tuiles, de la Marque NF de
conformité aux normes.
Dans un tel cas, en effet, les tuiles sont soumises, d'une part en usine, aux contrôles permanents portant sur les matières
premières et les produits fabriqués prévus au règlement de la Marque, d'autre part aux contrôles périodiques et inopinés
effectués par le Comité Particulier de la Marque.

A.2 Généralités

A.2.1 Caractéristiques contrôlées


La réception porte :
• sur le nombre de tuiles cassées
• sur les caractéristiques d'aspect et de structure
• sur les caractéristiques géométriques
• sur les caractéristiques physiques
• sur les caractéristiques mécaniques.

A.2.2 Date et lieu de réception


La réception est effectuée au moment de la prise en charge des produits par l'acquéreur, c'est à dire, soit chez l'acquéreur, soit
chez le fournisseur, soit sur le lieu de livraison.
Quel que soit le lieu de réception, la date est fixée d'un commun accord, les parties sont présentes ou représentées.
Sauf convention expresse, la réception ne peut être effectuée sur le lieu de livraison, ou chez l'acquéreur, que si le transport est
à la charge du fournisseur.

A.2.3 Choix du laboratoire


13
Les essais sont effectués dans un laboratoire choisi d'un commun accord par l'acquéreur et le fournisseur.
13)

L'attention des acquéreurs est attirée sur le fait que l'exécution des essais de laboratoire destinés à vérifier la conformité des
tuiles aux spécifications de la norme nécessite un délai minimal de six semaines.

A.2.4 Frais de réception


Les frais de réception sont, sauf stipulation contraire, à la charge de l'acquéreur si les conditions de réception concluent à
l'acceptation du lot, et à la charge du fournisseur dans le cas contraire.

A.3 Echantillonnage

A.3.1 Lots de contrôle


La fourniture est divisée en lots de 35 000 tuiles au plus provenant d'une même fabrication. Une fourniture ou une fraction de
moins de 35 000 et de plus de 2 000 tuiles compte pour un lot.

Page 25
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

A.3.2 Echantillon
Il est prélevé 50 tuiles par lot.

A.3.3 Choix et marquage


Les prélèvements sont faits suivant un processus de hasard convenu au préalable entre les parties. Les tuiles sont affectées d'une
marque permettant d'identifier le lot dont elles sont issues.

A.4 Conditions d'acceptation ou de rejet du lot

A.4.1 Tuiles cassées


14
Le nombre de tuiles présentant une cassure est contrôlé. La vérification est effectuée sur les 50 tuiles prélevées dans les
conditions décrites précédemment.
14)

Au sens de la présente norme, voir article 1.5.13.2.2 .

15
La réception est prononcée au vu d'un plan d'échantillonnage double par attributs ;
• Soit k 1 le nombre d'éléments défectueux dans l'échantillon prélevé :
• si k 1 ≤ 3 le lot est accepté,
• si k 1 ≥ 7 le lot est refusé,
• si 4 ≤ k 1 ≤ 6 il est prélevé un deuxième échantillon du même nombre de tuiles dans les conditions définies
précédemment.
• Soit k 2 le nombre d'éléments défectueux dans ce deuxième échantillon :
• si k 1 + k 2 ≤ 8 le lot est accepté,
• si k 1 + k 2 ≥ 9 le lot est refusé.

15)

Au sens de la norme NF X 06-022 .

Si le résultat de ce contrôle satisfait aux conditions d'acceptation, l'on passe à l'examen d'aspect, les tuiles cassées des échantillons
ayant été remplacées par des tuiles entières prélevées au hasard selon le processus retenu initialement.
Il est bien entendu que le cas d'acceptation d'un lot ne dispense pas le fournisseur du remplacement des tuiles éventuellement
cassées de son fait.
Dans le cas contraire, le lot est refusé, à moins que l'acquéreur n'accepte que le fournisseur prenne à sa charge le remplacement
des tuiles cassées du lot, dans un délai à convenir entre les parties.

A.4.2 Vérification des caractéristiques d'aspect et de structure


La vérification est effectuée sur les 50 tuiles prélevées dans les conditions décrites précédemment.
15
La réception est prononcée au vue d'un plan d'échantillonnage double par attributs :
• soit k 1 le nombre d'éléments défectueux dans l'échantillon prélevé :
• si k 1 ≤ 3 le lot est accepté,
• si k 1 ≥ 7 le lot est refusé,
• si 4 ≤ k 1 ≤ 6 il est prélevé un deuxième échantillon du même nombre de tuiles et dans les mêmes conditions.

• Soit k 2 le nombre d'éléments défectueux dans ce deuxième échantillon :

Page 26
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

• si k 1 + k 2 ≤ 8 le lot est accepté,


• si k 1 + k 2 ≥ 9 le lot est refusé.

A.4.3 Vérification des caractéristiques géométriques


La vérification est effectuée sur 10 des tuiles ayant subi l'examen d'aspect conformément aux méthodes décrites au paragraphe
3.2 .

A.4.3.1 Vérification de la planéité


La réception est prononcée en retenant les conditions d'acceptation ou de refus suivantes :
• Soient m 1 la valeur moyenne et k 1 le nombre de valeurs individuelles non conformes relatifs à l'échantillon prélevé :
• si la moyenne m 1 est conforme :
• si k 1 = 0 le lot est accepté,
• si k 1 ≥ 3 le lot est refusé,
• si 1 ≤ k 1 ≤ 2 il est prélevé un deuxième échantillon du même nombre de tuiles parmi celles ayant subi l'examen
d'aspect.
• Si la moyenne m 1 est non conforme :
• si k 1 = 1 il est prélevé un deuxième lot du même nombre de tuiles parmi celles ayant subi l'examen d'aspect.
• si k 1 ≥ 2 le lot est refusé.

• Soient m 2 la valeur moyenne et k 2 le nombre de valeurs individuelles non conformes relatifs au deuxième échantillon
prélevé :
• Si la moyenne m 2 est conforme :
• Si k 2 = 0 le lot est accepté.
• Si k 2 ≥ 1 le lot est refusé.

• Si la moyenne m 2 est non conforme, le lot est refusé.

A.4.3.2 Vérification de la rectitude


Tant en ce qui concerne la rectitude longitudinale que la rectitude transversale, la réception est prononcée en retenant les
conditions d'acceptation ou de refus suivantes :
Après détermination de l'écart maximal sur l'échantillon initial de 10 tuiles, retirer éventuellement les tuiles en nombre strictement
nécessaire pour que l'écart maximal sur les tuiles conservées soit inférieur ou égal au maximum admis par la norme.
• Soit k 1 le nombre d'éléments retirés dans l'échantillon prélevé :
• Si k 1 = 0 le lot est accepté.
• Si k 1 ≥ 3 le lot est refusé.
• Si 1 ≤ k 1 ≤ 2 il est prélevé un deuxième échantillon du même nombre de tuiles parmi celles ayant subi l'examen
d'aspect.
• Soit k 2 le nombre d'éléments retirés dans ce deuxième échantillon :
• Si k 1 + k 2 ≤ 2 le lot est accepté.
• Si k 1 + k 2 ≥ 3 le lot est refusé.

Page 27
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

A.4.4 Vérification des caractéristiques physiques

A.4.4.1 Vieillissement accéléré par cycles de gel et dégel


La vérification est effectuée conformément à la méthode décrite à l' article 3.3 sur 7 des tuiles prélevées comme indiqué à l' article
15
A.3.2 et la réception est prononcée au vu d'un plan d'échantillonnage double par attributs ;
• Soit k 1 le nombre d'éléments défectueux dans l'échantillon prélevé :
• Si k 1 = 0 le lot est accepté.
• Si k 1 ≥ 2 le lot est refusé.
• Si k 1 = 1 il est prélevé un deuxième échantillon du même nombre de tuiles dans les conditions définies en A.3.2 .

• Soit k 2 le nombre d'éléments défectueux dans ce deuxième échantillon :


• Si k 2 = 0 le lot est accepté.
• Si k 2 ≥ 1 le lot est refusé.

A.4.4.2 Perméabilité
La vérification est effectuée conformément à la méthode décrite à l' article 3.4 sur deux séries de trois tuiles prises dans
l'échantillon de tuiles prélevé comme indiqué en A.3.2 , et la réception est prononcée en retenant les conditions d'acceptation
ou de refus suivantes :
• Soient m 1 et m' 1 les valeurs moyennes des deux séries et k 1 le nombre total pour les deux séries confondues de valeurs
individuelles non conformes :
• Si les deux valeurs moyennes m 1 et m' 1 sont conformes :
• Si k 1 ≤ 1 le lot est accepté.
• Si k 1 ≥ 2 le lot est refusé.

• Si les deux valeurs moyennes m 1 et m' 1 sont non conformes, le lot est refusé.
• Si l'une des deux valeurs moyennes m 1 ou m' 1 est conforme :
• Si k 1 ≤ 1 il est prélevé un deuxième échantillon dans les conditions définies en A.3.2 .
• Si k 1 ≥ 2 le lot est refusé.

• Soient m 2 la valeur moyenne et k 2 le nombre des valeurs individuelles non conformes relatifs à une nouvelle série de
trois tuiles :
• Si la valeur moyenne m 2 est conforme :
• Si k 2 = 0 le lot est accepté.
• Si k 2 ≥ 1 le lot est refusé.

• Si la valeur moyenne m 2 est non conforme, le lot est refusé.

A.4.5 Vérification des caractéristiques mécaniques (flexion)


La vérification est effectuée conformément à la méthode décrite à l' article 3.5 sur 7 des tuiles prélevées comme indiqué en A.3.2
15
et la réception est prononcée au vu d'un plan d'échantillonnage double par attributs :
• Soit k 1 le nombre d'éléments défectueux dans l'échantillon prélevé :
• Si k 1 = 0 le lot est accepté.

Page 28
CSTB Editions pour DEKRA INDUSTRIAL SA le 10/01/2020 11:50
mohammed atif - mohammed.atif@dekra.com NF P 31-301

• Si k 1 ≥ 2 le lot est refusé.


• Si k 1 = 1 il est prélevé un deuxième échantillon du même nombre de tuiles dans les conditions définies en A.3.2 .

• Soit k 2 le nombre d'éléments défectueux dans ce deuxième échantillon :


• Si k 2 = 0 le lot est accepté.
• Si k 2 ≥ 1 le lot est refusé.

Documents à consulter

NF P 30-101
Couverture - Terminologie.
NF X 06-022
Application de la statistique - Sélection de plans d'échantillonnage pour le contrôle par comptage (proportion
d'individus non conformes et nombre moyen de caractères non conformes par unité).
DTU N° 40-21
Couverture en tuiles de terre cuite à emboîtement ou à glissement.

Page 29

Vous aimerez peut-être aussi