Vous êtes sur la page 1sur 14

J~CCORD

ENTRE

LE GOUVERNEMENT
DE LA REPUBLIQUE DE SAINT-MARIN

- LE GOUVERNEMENT
DE LA PRINCIPAlITE DE MONACO

EN VUE DE L'ECHANGE
DE RENSEIGNEMENTS EN MA TŒRE FISCALE

~ Le Gouvernement de la République de Saint-Marin, d'une part,

Le Gouvernement de Son Altesse 5érl:nissitne le Prince de Monaco, d 'autre part,

- Ci-apr!:s conjointement de3ign~s par" lei Parties M,

Attendu que la République de Saint-Marin et 1/1 Pril'lCipautt de Monaco souhaitent


faciliter l'écltange de renseigneml,lnts en matière fiscale,

Les Partiu sont convenues de ce qui luit:


Arli de 1

Objet et thamp d'applkatton de l'Accord

Us Parties, pa! l'intermédiaire de leurs 'l\.Itont61 compétentes, s'accordent une


assistance par l'échange de renseignements vTllisemblllblement pertinents pour
l'administration ou l'application de la lêgislarion intllrne des Parties relative aux
impOts visés par le présent Açcord, y compris les renseignements
v ra isemblablement pertiJ'lènts pour la délermiNition, l'établissement, ou la
perception de l'impOt en cc qui cOl"lœrne les personnes soumises a ces impOts ou
pour les enquêtes ou poursuites en mlltière fisc:'lle se rapportant li ces personnes.
Les renseignements semt echaJ1gés co"fo~ment !lUX dispositions du présent
Accord ct t:rllit~ comme confidentiels selon les modali tés prévues !l l'article 8.

-
Arlide 2
Compétence

Une Partie requise n'II pu obligation de fournir des !"el'lSeignements qui ne sont pas
détenus par ses autorités ou en III possession de personnes relevant de sa compétence
territoriale, ou qu i ne peuvent (!tre obtenus par des personnes relevant de sa
cornpêtence territoriale.

Article 3
ImpOt& vish

1. Le present Accord s'.. pplique auJo: 'TlpOts suivants perçus par ou pour le compte
des Parties :

al en cc qui concerne la Principiluté d e Monaco :


-l'impOt sur les bénéfices !
-- ,

hl en cc qui c;onceme la République de Saint-Marin;


- l'impôt g~~raJ sur Je leVf,;nu ( «imposta generale sul rOOdito »).

2. Le présent Accord s'applique lIussi aux impOts de nllru~ identique ou arutlogue


qllÎ seraient (!tablis après la date de signature du pr~nt Accord et qui s'alouteraient
aux impôts actuels ou qui les remplaceraient si let Parties, par l'intermédiairo;o de leurs
autorités compélenlC9, en conviennent. L'autorité comp(!tenie de chaque Partie notifie
à l'autre toute modification substantielle de sa légi,lation susceptible d 'affecter les

obligations de cette Partie résultant du prkent Accord.

Artid l! 4
DéfinJ tio nB

1. Dans le prtsenl Accord:

- a) .. Monaco .. 8ignifie la Principauté de Monaco, employé da.ru; un sen,


géographique, ce terme désigne le territoire de la Principauté de Monaco.
y compris la mer territoriale ainsi que les lOne5 maritimes et les ~spare.~

aériens sur lesquels, en con/onnitt liVe<: le droit international. la


Principa uté de Monaco ~"Xerce des droits souverains ou sa juridiction;

b) .. Saint-Marin. signifie la République de Saint-Muin, employé daos un


sens g(!ographiquc, cc terme désisne le territoire de la R~publique de
Saint-Marin. y compris tout espace sur lequel, en conformité avec le droit
intematiOI\ilI, la République de Saint-Marin exerce des droits souverains OU
sa judd icnon ;

<, .. fonas ou dispositif de placement collectif. signifie tout il\stnlment de


placement groupé, quelle que ~oit sa forme juridique;

-----~I---'

dl "Iond, ou di5posilu de placement collectif public' signifie tout fonds ou


dispositif de placement collectiJ dans lequel l'achat.. la vente oU I.e rachat
des actions ou ~utres participations n'est pas implicitement ou

..
explicitement restreint à un groupe limité d 'investisseurs;

0) 'ooc::il!t~' signifie toute persoMe mor31e OU tOLIte en tite qui est consideree
comme une pcTSOJ\N! morale au.: fins d 'i mpo.iition ;

"autorité compétente" signifie :


(il en ce qui concerl"le Monaco, le Conseiller de Gouvernement pour
le!!' Finances ~ j' Economie OU son représentalH autorisé, et
(Hl en cc qui concerne Saint- Marin, le Ministre des Finances ou &On
reprtsentatlt autorisé;

- il 'droit pénal' signifie IOute disposition ~nale qualifiée comme telle en droit
in~rne, qu'elle fIgure dans la l~gislation fiscale, la IOgislarion pénale ou


dans d 'a utres lois;

Il) ' en matit!re fiscale pénale" signifie toute affaire fiscale faisant intervenir un
acte intentionnel IlVan t ou aprè!ll'entrte en vigueur du pr~nt Accord, qui
est pusible de poUl'$uites en vertu du droit pénal de la Partie reqlltrlUltc;

i) "renseignemeM' signifie tout fait, énoncé ou document, quelle qu'en soit la


forme;

j) "mesures de coUeete de TcnscigT1ements" signifie les dltpositions


législatives et réglemen taires et les proœdul'C5 administr~tives ou
judiciaires qui permettent à une Partie requise d 'obtenir et de fournir lei
renseignc:ments dem.lndts;

k) "personne" signifie une personne physique. une société ou tou t autre


groupel'l'U!nt ou groupe de pc "SOnnC!s;

5

1) ' princi pale catégorie d'actions' signifie la ou les catégories d'actioN


représentant la majorité des droitll de vote et de la valeur de société;

m) 'société cotée' signifie toute société don! J~ principale cilt(:gorie d 'actiolU


est cotée sur une bourse l't.'Connue, les actions cotées de la société devant
pouvoir I!tre facilement achetées ou vendues pay le public. Les actions
pc:uvcnt être achetées ou vendues 'par le public' si l'achat ou la vente des
actions n'est pas implic:itcmcnt ou explicitement l'C!Itrcinl li un groupe
limité d'investisseurs;

n) 'bout'SQ reconnue' ~ignlfie toute bourse déterminée d 'un commun accord


par les autorité:!; compétentes des Parties;

- 0) ·Partie requisc ' signifie la Partie au présent Accord il laquene des


renseignemcntll sont demand~ ou qUI il fourni des rl:!nscignements en
r<!poru.e li une demande;

p) ' Partie requérMtc" signifie la Partie au present Accord qui present(! Ul'lC
dcmll ndc de renseignements 0\1 qui a reç\l des renseignements de la Partie
requis<! ;

q) "impôt" signifie tout impOt visé par le présenl Accord.

:i!. Pour J'application du présent Accord:' \In moment dOMé par une Partie, lout
terme ou toute expression qui n'y e~t pas défini a, SIIU! $i Je contexte exige une
interprétation différente, le sens '1\1e lui atb;ibue,;Ii ce moment, le droit de cette
Partie, 1<; sens attribué;li ce terme 0\1 expression par le droit fiscal ilpplicable de
cette Partie prév",lant sur le s.::ns que lui attribuent les autres branches du droit
de cette Partie.

6

Article 5
Ed\iu\ge des renaeignements 8 UT demande

..
1. L'autori~ compétente de la Partie requise foumit, sur demande de la Partie
requ&ante, les renseignements sux fins visées ~ l'article 1 . Ces rer'lSeignements sont
&:hangés, que la Partie requise en ", it ou non besoin à ses propres fins fiscales ct que
l'acte [ ... isant l'objet de l'enquCte constitue ou non une infractiOl'l p&ule scIon le droit
de la plU"tic Tl;!qui~ s'il s'titait produit sur le telTÎtoire de cette Partie. L'autorité
compétente de la Partie requérante n'effectue une demande de renseignements Cl"!

vertu du présent article que lorsqu'elle n'est pas 11 même d'obtenir les renseignements
dema"d~ par d'aull:es moyens, sauf lorsque le recours! ces autres moyens
susciterait des difficultés disproportionntes.

2. Si les renseignements en la possession de l'autorité compétente de la Pattic


- requise ne sont pas suffisants pour lui permettre de donner suite" la demande de
renseignements, la Putie requise prend toutes les mesures de collecte de


renseignement:a appropriées pour fournir à la Partie requérante les renseignement:a
demandés, même si la Partie requi~ n ' ~ pas besoin de ces renseignement:a .il ses
propres fins fiscales.

). Sur .iemande 5~fique de l'autorité compétente de la Pa rtie requérante,


l'autorité compétente de la Partie requise foumi t les renseignemcnœ visés au présent
article, dans III mesure où son droit interne le lu i permet.. sous III forme de
d~positions de témoins et de copies certifiées conformes aux documents origiraux.

4. Nonobstant toute disposition contraire de son droit interne, chaque Partie a le


pouvoir, soU!! réserve dC!s termes des artidesl et 2 du présent Accord, d 'obtenir C!t de
fournir ;

a) les renseignements détenu~ par les banques, lea autres ~tablissemen ts

financiers, les trusts, [el! fonda tions et toute pC!rson!'lc llgissanl en qua lité
de mandatairC! ou Je fiducil'lire ;

7
"------- , - -----_.

b) les renseignements concernant 111 propri(!té dC$ sociétés, soci(!tès de


personnes, dispositifs de placement collectif, trusts, fondations ct autres
personnes, y compris les renseignements concernant toutes ces personnes
lorsqu'eUes font partie d'une chaine de propriété, et:

(il en ce qui concerne les dispositifs de placement coUectil, let!


renseignements sur les actioN, parts et autres participations;
(ii) en ce qu i concerne les fidudes (lnuIl), les renseignements SUl' les
constituants (sdt/ol'$), les fiduciaires (tr"$Ius), les protecteurs et les
bén(jficiaire$ ;
(üi) en ce qui concerne les fondatioIl5, les renseignements sur le!!
fondateurs, les membres du conseil de la fondation ct les
bén(!fjciaires, et
(iii) en cc qui concerne les personnes qu i ne sont ni des dispositifs de
placement collectif, ni des fiducies ni des fonCÙltions, des
renseignements équivalents aUl( renseignements mentionnés au x
sous-paragraphes (il à (iii).

5. Toute demande de renseignements est formulte de Iii! manière aussi détaUlte


que possible ct précise par krit :

al l'identité de la personne faisant l'objet d'un contrOle ou d 'une enquele,


ainsi que tous documents probants el autres pièees circonstanciées su r lesquels
sc fonde la de~nde;

b) ÙI période pour laquelle les renseignements sont demlU"\dès;

cl la nature des renseignements demandés et la forme sous l~quelle 1" Partie


nquét/lnte préférerait les re.:evoiT;

d) le but fiscal dans lequel les renseignements sont demsndés;


el la raisons qui donnent à considérer que les renseignements demandés


sont vraisemblablement pertinents pou.r J'administration ou l'application
des impOl~ de la Partie requérante visés à l'article 3 en ce qui concerne une
personne identifiée au sous-paragraphe (a) du présent pilTagraphe;

1) les raisons qui donnent A considé.rcr que lC9 renseignements demandè!!


sont dêtenus dans la Partie requise, ou root en la possession d'une
personne relevant de la compétence de cette Pntie, ou peuvent être
obtenus par lOne personne relcvant de la com~tence de cette Partie;

8) dans la mesure oil ils :;ont connus, les nom et IIdresse de toute per50lUlC
dont il y il lieu de pen$CT qu'elle est en possession des renseignements
demandés ;

- hl unc dklaration pro!:cisant que la demande est conforme aux dispositions


législatives et réglementaires ainsi qu'aux pratiques admirti"trativcs de la
partie requérante. que, si les renseignements demandh relevaient de la
com pétence de la partie requérante, J'autorité compétente de cette partie
pourrait obtenir le; I\."flseignements en vertu de son droit ou dans le cadre
notmtll de ses pratiques adminisl:TIIDVtS et que la demande est conforme
au présent Accord;

i) une dklararion précisant que la PartIe requérante a utilisé pour obtenir les
renseignements tous les moyens disponibles sur IKln propre territoire,
honnis eeu" qui susciter",itnt des difficultés disproportionnées,

6, L'autorité comp6tcnte de la Partie requise accuse réception de la demande à


l'autorité compétente de li) Plirtie requérante, l'informe de to .. t retonrd imprévu dans la
collecte des renseignements d=nd~ et s'efforce de tTansmettre les renseignements
denundês à la Partie tcquérante dans le plus bref délai possible.

,

Articlt 6
ContTOlu fi5(ôlUX à l'~tranl!ier

1. L'ilutOrit~ compétente de la Partîe requérante peut demander que l'autorité


com~tente de l.l Partie requise autorise des représentants de l'autorité
compétente de la Partie requérante 11 entrer sur le temtoire de la Pllrtie requ ise
pour interroger des personnes physiqul!S et examiner des dOCtlments, avec le
consentement écrit préalable des personnes physiques, ou des autres personnes,
c:onccmœs. L'autorité compétente de la Partie requérante fai t COMlltl:J'e .6

" autorité compétente de la Partie requise la date et le lieu de la réunion prévue


avec les personnes physiques concem~.

2. A la demande de l'autorité compétente de la Partie requérante, l'autorité


compétente de la Partie requise peut autoriser des représentants de J'autoritt:
compétente de la Partie requérante il ass;sb:r à un contrOle fi!ICal sur Je terrltoire

- de la Plirtie requise.

3. Si la demande visee au paragraphe 2 est acceptee, l'autorité com~tente de ln


Partie req u ise qui conduit le contrOle f~it connattre, aussitOt que possible, 11
l'autorité compétente de la Partie requérante la d.ue et le lieu du contrOle,
l'autorité ou i.1 personne llutoris6e l conduire le contrOle ainsi q ue les
procb:lure3 et conditions exigéeS par la Partie requise pour la conduite du
contrOle. Toute décision relative 11 la conduite du conrrole fiS("lI! est prise par I.o!
Partie requise qui conduit le contrOle.

Article 7
Po~~iblli lé de d éclin er un e d emande

1. L'autorité compétente de la Partie requise peut refuser l'assistance:

1) lorsque la dem~nde n 'est pas soum ise en cOluorl1\ité IIvec le pr~~ent Accord,

10

b) lorsque 1<1 Partie requénmte n'a pas épuisé tous les moyens dOM
eUe dispose pour obtenir les renseignements s\U' son propre territoire, ~uf
lorsql.lc le l'CC01US à ces moyens susciterait dl!!! diffieu1t~

..
disproportionnées; ou

0) lorsque la communication des ren.seignement~ !>etait contraire à J'ordre


public.

2. Le présent Accord n'oblige pas une Partie requise a fournir des renseignements
qu i révéleraient un secret commercial, industriel ou professioMel OIJ un
procklé commercial nonobstant ce qu.l pr~de, les renseignements du type vÎSt!
.II l'ar ticle 5, paragra phe 4, ne seront pas tra.îtés comme un tel secret ou procédé

commercial du simple fait qu 'ils remplissent les critères prévus à ce paragraphe.

). Une demande de renseignements ne peul être rejetce au motiJ que la créance

- fiscale faisant l'objet de la demande est contestée.

4. 1..a Partie I\.'quisc peut rejeter une demande de renseignements si les


renscignemeL\ts sont demandés plie la Partie requérante pOUf appliquer ou
exécuter une disposition de la législation fiscale de la Partie requérante, ou

toute obligation s'y rattachant, qui est discriminatoire III l'encontre d 'un citoyen
de la P:o.rtic requise par rapport Il un citoyen de la Partie requérante
se trouvant dans les mémes circonstances.

ArtIcle 8
Co nfidentialité

Tout renseignement reçu pllr une PlIrtie en vertu du présent Accord est tl!nu
confidentiel et ne peu t être divulgué qu 'aux persoMes ou lIutorité-s (y compris les
tribunaux et le5 organes .:'IdministTlItifs) relev"nt de la compétence de cette Partie

11

1
qui sont concerntes par l'établissement, la perception, le recouvrement ou l'exetution
des impOts visé!; par le pT<:sent Accord, ou par les poursuites ou les décisions en 1
mati~re de recou ~ se rapportant" ces impOts. Ces personnes ou autorités ne peuvent
utiliser ces renseignements q\l 'à ces fins. Elles peuvent en faire étal lo r5 d 'audiences
publique, de tribunaux ou dans des décisioTlll judiciaires. Les renseignements
ne peuvel'lt être divulgués Il toute autre personne, entité ou autorité o u toute autre
autoriU! étrangère sans l'autorisation écrite expresse de l'autorité compêtent<! de la
Partie requise.

Article 9
FrAis

A moins que les autorités compélCTItes des Parties n'en conviennent autrement, les
frai~ indirects exposés pour fournir l'as,;istance IOnt support~ par la Partie requise,
cl les rrais directs exposés pour fournir l'assistance (y compri~ les frllis r~ullant du
recours li des consciUers externes dal'\S le cadre du contentieux ou • d'autres fins) sont
!rupport~ par la Partie requ(!rante, Les autorités compétentes se con.sult<::nt
p(!rio<liquement au sujet du présent article; en particulier. l'autodtê compétente de la
Partie requise se concerte ~ J'avance avec l'autorité compêtente o.ie la P~rtie requérante
si elle s'attend à ce que la fourniture de renseignements en ce 'lui conceme une
demande spj!ciflque donne lieu /1 des frais importants.

Article 10
Procédure amiable

L En cas de difficultés ou de doutes entre les Parties 3U sujet de l'.!Ipplication ou de


l'intetpreration du prèsent Accord, les autorités compétentes s'efforcent de
résoudre la question par voie d'accord amiable.

12

2. Ou~ les accords vÏ5él 3U paragraphe 1. les autorités com~tenles d~ Parties


peuvent déterminer d'un commun accord les procédures à 5UÎYTe en application
des articles 5, 6 et 9.

J. Les autoritês compttentes des Parties l'cuvent communiquer entre elles


directement en vue de parvenir à un accord en application du présent IIrticle.
..
Article 11
Entr~e en vigu.e ur

Ouu:une des Parties notiflera Il l'autre l'IIccomplis.sement des pn;ld:dures requîtel pu


!;a It:gislation pour l'el'ltréc en vigueur du présent Accord . Le present Accord entreri'l
en vigueur Il la date de la seconde de ces notificarions, el prendra cffet:

- a) en matière fJsc.)!e p<iNole a compler de cette date, et à titre d!Togaroire pour tout
;J,te commis dans les deu..: .nn6es précédant cette datc! et,

b) pour toUtes les autres questions visœs 11 l'article 1. en ce qui concerne les
ptriodes impo5.!lbles commençant Il ~rtir du 1er janvier de l',nnée qui luit
imm~dialcment celle de l'entT~e el'l vigueur de l'Accord 01.1, à défaut de période
imposable, en ce qui concerne les impOts dus 111.1 titre d 't!!vt!!nements imp05ables
se produisant à partir du 1'" janvier de l'année qui su it immt!!dlatement celle de
l'entrée en vigueu.r de l' Acco rd .

Article 12
Dé no nciation

1. Chacune des Parties peut do!lnoncer le présent Accord en notifiant cette


dénonciation par ~rit.

i3
,

2. Cette dénonciation prend effet le premier jour du mois 'lui suit l'o:"pirl'ltiol\
d'une ~riode de trois mois à compter de la date de réception par l'autre Partie
de la notification de dénonciation. Toutes les demandes reçues jusqu'ilia date
effective de dénonciation seront traitéefl conformément aux termes du présent
Accord.

3. Lo. Partie qui dénonce l'Accord re9te liée par les dispositions de l'article 8 pour
tous renseignements obtenus en application du présent AC«lrd.

EN fOl DE QUOI les soU5signé:!l, dQment auto~ par leuN; Gouvernementll


respectifs, ont signé le présent Accord.

Fait à Rome, le vingt_neuf juillet deux mille neuf, en double exemplaire en langue
française.

Pour le GouvcmcmeJ'\t Pou. le Gouvernement


de la R!!publ.ique de Salnt.Marin,. de Son AIh:!$SI! Sér~sslmc
le Prince de Mon.«o,

L'AmbuSildclU Extraordinaire et L' Ambll!iioildeu r Extraordinaire et


P1én.ipon.ntiairc de la République PI&Upotentia lro de la Pri.ndp~utl!
de Saint·Miu'il'I en rttalie de Monaco 3uprès de la R~publique
de S;o;nt-Marin

,
,,,
,
••
-.