Vous êtes sur la page 1sur 5

PAYS BENEFICIARE:

NIGER

SEDE EXTERNE AICS OUAGADOUGOU

TITRE PROVISOIRE: “PROJET D’ELECTRIFICATION


RURAL PHOTOVOLTAIQUE AU NIGER -
DEPARTEMENTS DE KEITA ET ILLELA”

Concept Note Programmation 2019

1. DONNEES IDENTIFICATIFS DE L’INITIATIVE

Pays/Région Níger
Localité Région de Tahoua, Départements de Keita et Illela
Canale de financement Bilateral
Secteurs Code OCSE/DAC: 23230 (Solar energy);
43040 (Rural Development);
SDG (Objectifs de Développement Durable) Objectif 7: garantir l’accès se tous à des services
énergétiques fiables, durables et modernes, à un cout
abordable
Target Agenda 2030 (es. 3.b, 16.9, etc.) 7.1, 7.2, 7.a, 7.b

Brieve description (max 10 lignes) Le projet s’insère dans un plus grand projet étatique
d’électrification rural photovoltaïque dans le Pays, promu par
le Ministère de l’Energie et qui est mis en exécution par
l’Agence Nigérienne pour la promotion de l’Electrification
Rurale (ANPER). Le projet prévoit d’installer deux mini
réseaux solaire photovoltaïques (et/ou hybrides) qui vont
approvisionner 2 localités dans le département de Keita et 2
localités dans le département d’Illela, et l’installation
d’environs 100 kit solaire photovoltaïques à bénéfice des
structures communautaires (centres de santé et écoles) et
d’infrastructures productives (per l’irrigation en particulier).
Durée (en mois) 36
Cout global estimé Euro 3.000.000 % 100
Partecipation Financière AICS Euro 3.000.000 % 100
Autre partecipation financière:
 Partner local Euro %
 Autres: Euro %
2

2. CADRE GENERALE

Selon une récente étude (ENGIE IMPACT 2019) le taux d’accès à l’électricité au Niger en 2013 se
situe à 50% in milieu urbain et au 0,39% en milieu rurale. Conscient des limites des actions menées
en précédence, le Gouvernement Nigérien a décidé de concevoir une Stratégie nationale d’Accès
à l’Electricité entre le 2016 et le 2017. La Banque Mondiale, dans le cadre de l’initiative NESAP
(Niger Solar Electricity Acces Project) a financé donc l’élaboration des documents de politique et
de la stratégie d’acces à l’elettricité, qui ont été adoptés par le Gouvernement Nigérien.

L’objectif est d’arriver à une couverture électrique universelle dans le pays à l'horizon 2035. Le Plan
directeur d'accès à l'électricité au Niger (2019-2035) a été présenté en août 2019 et devrait être
adopté par le Conseil des ministres dans les prochains mois.

Dans ce contexte, le Ministère de l'Energie nigérien a lancé depuis 2018 un programme défini pour
l'électrification des zones rurales du pays par l'énergie solaire photovoltaïque. Le programme
prévoit l'installation de 45 000 kits solaires photovoltaïques pour des unités familiales dans 15
localités rurales du pays, fournissant également de l'énergie à 2.300 infrastructures
communautaires (centres de santé, écoles, places publiques, etc.) et 450 infrastructures de
production. Le projet prévoit également l'installation de 100 mini-réseaux alimentés par des
centrales solaires photovoltaïques de 20 à 100 kWc. La mise en œuvre du programme est assurée
par le Ministère de l'Energie, à travers l'Agence Nigérienne pour la Promotion de l'Electrification
Rurale (ANPER). Le programme a été présenté au gouvernement italien comme l'un des
programmes prioritaires d'aide au pays.

Après échange avec le ministère nigérien du Plan en juin 2019, il est ressortis que, selon le
gouvernement nigérien, il serait pertinent pour la Coopération italienne de développer un projet
d'électrification photovoltaïque dans les zones où il est devenu plus familier au Niger, notamment
dans la région de Tahoua, dans les départements de Keita et Illela. Après contact avec l'ANPER
en début septembre 2019, la pertinence d'intervenir avec un projet AICS d'appui à l'électrification
rurale dans les deux départements a été confirmée. Il est à noter qu'une première étude
d'identification des besoins généraux dans toutes les régions du pays vient de se terminer et que
les données sont maintenant disponibles.

Enfin, il semble prioritaire et tout à fait cohérent d'inclure ce projet parmi les actions soutenues par
le Fonds pour les énergies renouvelables durables, en particulier dans le cadre de l'initiative
"Piattaforma Energia – Investimenti in progetti multi-stakeholder ", composée de partenaires du
secteur universitaire (Politecniques de Milano et Torino), du secteur non gouvernemental et du
secteur privé (notamment ENI et Enel). L'ENEA pourrait peut-être jouer un rôle de soutien à
l'ANPER, tandis que l'ESMAP (Energy Sector Management Assistance Program)/WB de
Washington DC pourrait accompagner le suivi et l'évaluation du projet, sur la base de l'accord de
coopération spécifiquement signé au cours du 2018.
3

2.1 Cohérence et pertinence de l'initiative par rapport au programme de


développement du pays et/ou au programme de coopération pays/accord bilatéral (le
cas échéant), intégration possible avec d'autres initiatives italiennes déjà en cours.

Le projet présenté s'inscrit dans le cadre des stratégies nationales et sectorielles de développement
du Niger, notamment en contribuant à la mise en œuvre du Plan de développement économique et
social (PDES 2017-2021), de la Stratégie nationale d'accès à l'électricité (SNAE) et du récent " Plan
directeur d'accès à l'électricité au Niger (PDAE) 2019-2035 ".

2.2 Cohérence et pertinence de l'initiative par rapport au document triennal de


planification et de politique actuel.

Le projet s'inscrit dans le cadre du document de programmation triennale 2017-2019, en mettant


l'accent sur le secteur prioritaire de l'énergie et sur les possibilités de matching entre la pénétration
des énergies renouvelables et le développement local dans le pays. Le projet contribue en
particulier à l'ODD 7, et vise à l'implication directe du Ministère de l'Energie et de l'Agence
Nigérienne pour la Promotion de l'Electrification Rurale (ANPER). Le programme est cohérent avec
les priorités en matière de développement des sources d'énergie renouvelables et durables et avec
les orientations de la coopération italienne, et représente un champ d'application idéal pour elles.

2.3 Synergies avec la coopération de l'UE et division du travail avec d'autres


donateurs

Le projet sera mis en œuvre en synergie avec l'initiative NESAP (Niger Solar Electricity Access
Project) de la Banque Mondiale, dont l'objectif principal est d'accroître l'accès à l'électricité par
l'énergie solaire dans les zones rurales et périurbaines du Niger. Le NESAP accompagne
notamment la Société Nigérienne d'Electricité (NIGELEC), le Ministère de l'Energie du Niger,
l'Agence Nigérienne pour la Promotion de l'Electrification Rurale (ANPER) et le Centre National
d'Energie Solaire (CNES). Le projet s'appuiera également sur les enseignements tirés du projet
financé par l'UE et de l'AFD "CNE - 1157. Extension des réseaux électriques et électrification
rurale", qui vient de s'achever après un cycle de 6 ans (commencé en 2014).

2.4 Quels sont les changements à moyen et à long terme que l'on entend réaliser au
profit des principaux groupes cibles ?

Le principal changement à moyen et long terme que le projet veut réaliser est d'assurer l'accès à
une énergie fiable, durable et abordable à toutes les zones géographiques du pays.

2.5 Participation, si prévu, du Sistema Italia de coopération (Capo VI, L.125)

Il est proposé de promouvoir la participation du Fonds pour les énergies renouvelables durables,
en particulier dans le cadre de l'initiative " Piattaforma Energia " et des lignes guides pour le secteur
de l'énergie et l'environnement, adoptées en 2017-2018.
4

3. OBJECTIF GÉNÉRAL ET OBJECTIFS SPÉCIFIQUES DE L'INITIATIVE,


RÉSULTATS ESCOMPTÉS, BRÈVE DESCRIPTION DES ACTIVITÉS

Objectif général
Contribuer à la valorisation des ressources énergétiques nationales et à l'amélioration des
conditions de vie des populations rurales par l'accès à des services énergétiques modernes via
l'installation de systèmes solaires photovoltaïques.

Objectif spécifique
Améliorer l'accès à l'électricité durable pour les populations des zones rurales des départements
de Keita et Illela (Région de Tahoua) au Niger.

Résultats escomptés

R1 : Au moins 4.500 personnes dans les départements de Keita et d'Illela ont accès à l'électricité
grâce à 2 mini-réseaux de production photovoltaïque.

R2 : 100 kits solaires photovoltaïques sont installés et fonctionnels dans les écoles et les centres
de santé.

R3 : Au moins 25 kits de pompes d'irrigation solaires photovoltaïques sont fonctionnels.

Principales activités :
1. Réalisation d'études (identification des sites, impact environnemental, etc.).
2. Installer 2 mini-réseaux alimentés par des centrales solaires photovoltaïques (dont au
moins une hybride) entre 106 et 130 kWc.
3. Électrifier 50 écoles dans les zones rurales.
4. Électrifier 50 centres de santé dans les zones rurales.
5. Identifier les sites/groupes d'agriculteurs appropriés et mettre en place des systèmes
d'irrigation avec des pompes à énergie solaire.
6. Fournir des pièces de rechange.
7. Embaucher des opérateurs de services délégués.
8. Renforcer les capacités des bénéficiaires et des acteurs clés pour la pérennisation des
acquis.

La phase d'identification des sites pour l'installation tiendra compte des spécificités géographiques
et climatiques réelles et locales, ainsi que du plan directeur adopté par le gouvernement dans le
cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale d'accès à l'électricité à l'horizon 2035. Les
installations seront réalisées avec des technologies appropriées et en même temps, dans la mesure
du possible, simples. Le projet favorisera également le développement des connaissances locales
en matière d'entretien des installations.
5

4. LES ORGANISMES D'EXÉCUTION/PARTENAIRES DE L'INITIATIVE (Y


COMPRIS LES RAISONS ET LES CRITÈRES DE LEUR IDENTIFICATION)
La mise en œuvre du programme est assurée par le Ministère de l'énergie, par l'intermédiaire de
l'Agence Nigérienne pour la Promotion de l'Electrification Rurale (ANPER), qui a fait ses preuves
dans le secteur et qui est également l'agent d'exécution de l'initiative NESAP (Niger Solar Electricity
Access Project) de la Banque Mondiale. Il est proposé que l'ENEA fournisse une assistance
technique à l'ANPER, étant donné son expertise technique dans le secteur des énergies
renouvelables.

5. PRINCIPAUX MACRO-LIGNES DE DÉPENSES (INDIQUANT EVENTUELLE PART DE


L'ASSISTANCE TECHNIQUE) DIVISÉS PAR ANNÉE.

Description Année 1 Année 2 Année 3 Total


Etudes initiales
(identification du site, impact 100.000,00 50.000,00 0,00 150.000,00
environnemental, etc.)
Achat d'équipement,
installations et mise en
service
Kit pompes solaires pour
80.000,00 150.000,00 100.000,00 300.000,00
irrigation
Kit solaires pour ecoles 95.000,00 230.000,00 80.000,00 405.000,00
Kit solaires pour centres santé 91.000,00 280.000,00 162.000,00 533.000,00
Mini réseaux solaires et/ou
300.000,00 500.000,00 200.000,00 1.000.000,00
hybrides (2)
PMU ANPER 101.000,00 30.500,00 30.500,00 162.000,00
Missions supervision 85.000,00 50.000,00 50.000,00 185.000,00
Subtotal 752.000,00 1.240.500,00 622.500,00 2.615.000,00
Dépenses génerales 50.820,00 89.500,00 44.680,00 185.000,00
Total investissements 802.820,00 1.330.000,00 667.180,00 2.800.000,00

Assistance Technique
70.000,00 70.000,00 60.000,00 200.000,00
ESMAP

Vous aimerez peut-être aussi