Vous êtes sur la page 1sur 3

Extraits : « Pour une théorie de la pédagogie ». Gauthier, C. et al.

Ed De Boeck

Le travail de planification influence positivement l'apprentissage des élèves à savoir la façon


d'organiser le travail en groupe, l'attention générale sur les processus qui se déroulent en
classe et le contenu de la matière vue en classe. L'organisation du travail durant la phase de
planification consiste en l'agencement d'un ensemble de tâches qui visent, par exemple, la
détermination d'objectifs d'apprentissage de même que la mise en priorité et la
transformation des contenus en correspondance avec les objectifs. Les enseignants
cherchent également à identifier les besoins individuels et à anticiper les réactions des
élèves. Les enseignants sont également préoccupés par l'organisation de l'environnement
éducatif (temps, lieu, matériel, ressources), la sélection des stratégies d'enseignement et des
activités d'apprentissage appropriées, la sélection des séquences d'activités et la
spécification des procédures d'évaluations.
Cependant, les décisions prises tôt dans l'année scolaire exercent une profonde influence sur
la planification du reste de l'année.
L'activité de planification diffère significativement d'un niveau d'enseignement à l'autre. Elle
semble également varier selon la matière au programme, les caractéristiques des élèves et
l'organisation de l'enseignement. Il existe plus d'une approche de la planification. Le modèle
rationnel (ou linéaire) de planification proposé par Tyler suit quatre étapes :
❖ la spécification des objectifs ;
❖ la sélection des activités d'apprentissage;
❖ l'organisation des activités d'apprentissages;
❖ la spécification des procédures d’évaluation.
Dans une pratique efficace d’enseignement, les buts de l'apprentissage sont développés et
mis en accord avec les autorités compétentes (exemples : ministère de l'éducation,
commissions scolaires) et choisis ainsi qu'approuvés par les enseignants.
La planification sert à plusieurs fins, entre autres choses :
❖ elle peut répondre à certains besoins immédiats, notamment en réduisant note
degré d'anxiété;
❖ elle nous permet de transformer et d'adopter les contenus de cours aux
circonstances particulières de chaque situation;
❖ elle nous permet d'organiser l'environnement éducatif (temps, lieu, matériel,
etc.)
❖ elle nous sert à organiser les activités d'enseignement et d'apprentissage;
❖ elle nous permet (dans une certaine mesure) d'anticiper la réaction des élèves.
Étant donné que les réponses des élèves sont fortement imprévisibles, la planification est
d'avantage liée à la détermination de l'intention générale de l'interaction qu'aux détails du
comportement verbal durant cette même interaction avec les élèves. En fait, la principale
relation entre les plans écrits et l'interaction réside dans l'organisation et la structuration de
l’enseignement.
La planification de l'enseignement
La planification est le processus par lequel l'enseignante ou l'enseignant s'assure de mettre
en place les dispositifs pédagogiques nécessaires qui vont favoriser, pour l'ensemble des
élèves, les apprentissages prescrits dans le programme cadre, tout en respectant les
principes pédagogiques qui le sous-tendent.
Objectifs de la planification
La planification doit résulter en une situation pédagogique visant à maximiser
l'apprentissage des élèves sur les plans des connaissances, des habiletés et des attitudes.
Ainsi, la tâche principale de l'enseignante ou de l'enseignant est de structurer des
situations pédagogiques riches et significatives.
Le processus de planification est structuré, dynamique, flexible et fluide.
Pour l'enseignant, le fait de créer un plan le sensibilise aux résultats d'apprentissage et aux
besoins des élèves, et il lui permet d'améliorer ses pratiques d'enseignement.
La planification permet aux enseignants d'avoir accès aux ressources ; elle diminue le
stress et augmente l'efficacité.
Les Types de la planification
On peut distinguer trois types de planification de l'enseignement : la planification à long
terme, à moyen terme et à court terme.
La planification à long terme porte sur une longue période d’apprentissage (semestre,
année) et consiste à organiser globalement les compétences, les moyens utilisés pour
favoriser un apprentissage maximal, l’évaluation formative et sommative des
apprentissages, les ressources nécessaires et le temps consacré à chaque domaine. À cet
égard, les programmes cadres seront très utiles.
La planification à moyen terme concerne les unités d’apprentissage ou les domaines plus
courts et portent sur quelques semaines d’enseignement. Les sujets de chacune des
leçons visent à accroître les attentes et les connaissances des élèves en s’appuyant sur ce
qu’ils ont déjà appris. Une planification permet d’éviter les répétitions inutiles.
La planification à court terme est relative aux activités quotidiennes ou à des petits blocs
d’apprentissage. Le fait de préparer un bref aperçu du contenu de vos cours constitue une
bonne pratique d’enseignement. Ces aperçus quotidiens devraient indiquer, notamment,
le matériel que vous comptez utiliser. L’aperçu quotidien devrait être rédigé chaque jour
avant que vous ne quittiez l’école. Au début, il est possible que votre planification prévoie
trop de matière pour une seule journée dans chacun des sujets. Par contre, avec le temps,
vous parviendrez à planifier vos journées de façon beaucoup plus précise.

Vous aimerez peut-être aussi