Vous êtes sur la page 1sur 8

Ecole national supérieur des arts et métiers

TP d’électrotechnique
Machine synchrone

Réaliser par :
Oussama Chriss
Encadré par :
M. Salhi
M. Saadi

Année universitaire : 2011/2012


I-But de la manipulation :
Le but de la manipulation est de déterminer la caractéristique à vide et en court-
circuit du la machine synchrone (l’alternateur) afin de déterminer le circuit
électrique équivalent de l’alternateur

II-Préparation :
-Fréquence de l’alternateur f est réglée on ajustant la fréquence de rotation du
rotor et on a f=pn avec : p: nombre de paires de pôles
n : vitesse de rotation du rotor en tour/seconde
-On règle la tension au borne de l’alternateur en ajustant le courant d’exitation et
le fréquence de rotation du rotor.
-L’alternateur peut être excité par un aimant permanent ou par un électroaimant
alimenté par un courant continu.

III-Manipulation :
On dispose d’un alternateur triphasé de plaque signalétique

On réalise la connexion ci-dessous pour coupler les enroulements du stator en


étoile
(U1-U2), (V1-V2), (W1-W2) représentent les bornes des 3 enroulements
statoriques
III-1-essai à vide :
Caractéristiques a vide pour n= 1 500 tours/min

On réalise le circuit suivant les bobine du stator étant couplé en étoile et on


entraine l’alternateur a une vitesse n=1500 tours/min via un moteur a courant
continu

On prélève la f.é.m. E par phase pour différents valeurs du courant continu on


obtient les résultats suivant

Iext E
0 0
20 46
24,75 51,66
30 53
40 82,5
56 77,5
60 115
70 138
80 154
100 185
120 215
150 257
Tracé de la caractéristique à vide avec le logiciel Excel :
300
y = 1,7993x
250
Tension efficace v

200

150
E
100 Linéaire (E)

50

0
0 50 100 150 200
courant d'exitation mA

Figure 1 : caractéristique à vide E(Ie)

Caractéristiques à vide pour n= 860 tours/min :


On réalise la même manipulation cette fois l’alternateur entrainé avec une vitesse
n=860 on obtient les résultats résumé dans le tableau suivant :

Ie E
0 0
10 15
20 25
30 35
40 45
50 57
60 69
70 75
120 117
150 140
Tracé de la caractéristique à vide avec le logiciel Excel :
E
160
140 y = 0,9976x
120
100
80 E
60 Linéaire (E)
40
20
0
0 50 100 150 200

Figure 2 : caractéristique a vide pour n=860

Remarque : on remarque que l’alternateur délivre une pour le même courant


d’excitation une tension proportionnelle avec la vitesse n avec lequel il est
entrainé.

III-2-Essai en court-circuit
Iex Icc
0 0
20 195
30 276
On court-circuite les 3 phases du stator et on mesure l'intensité de court-circuit
Icc on obtient les résultats suivant

On trace la caractéristique en court circuit

Icc
300
y = 9,3692x
250

200

150 Icc
Linéaire (Icc)
100

50

0
0 10 20 30 40

Figure 3 : caractéristique en court circuit Icc(Ie)


III-3-Détermination de la résistance de la bobine

Par méthode volt-ampèremétrique en courant continu


Méthode direct

La résistance du voltmètre est plus importante que celle des enroulements on


branche donc le voltmètre donc en a val par rapport a l’ampèremètre

On trouve R= 2.87Ω

Deuxième méthode

En pratique les pole des enroulements d’un moteur ne sont pas tous accessible
on doit alors déduire R a partir de la tension composé entre deux enroulements

On réalise un couplage triangle en connectant les bornes des enroulements


comme indiquer dans l’image ci-dessous

En gardant la même disposions du voltmètre et ampèremètre on calcule la


résistance d’un seul enroulement par la relation R=

V et I la tension et l’intensité du courant mesurer

On trouve V=2,6V pour un courent I=0.6A R=2,89

IV-Exploitation des résultats


IV-1-Modèle d'une phase de l’alternateur
-U : la tension simple et U=220 v.

-E : la f.é.m. synchrone.

-R : résistance d’un enroulement du stator

-X : réactance synchrone d’un enroulement du stator

IV-2-Détermination des composants du circuit équivalent


Pour un courant d’excitation Ie =100mA on calcule Ev la f.é.m. induite donc
d’après l’équation de la courbe déduite de la caractéristique a vide de E(Ie) on a

Ev=1, 7993

On a Icc=9.3692 =936,92 mA

on peut maintenant calculer l’impédance de d’une phase de l’alternateur on a

On détermine alors la valeur de la réactance de la phase par la relation

X =110,83 Ω
Remarque : On remarque que X donc R est négligeable devant X, ceci est
souvent le cas.

Conclusion :
Ce TP était d’un grand apport par rapport à ma connaissance dans la mesure
où il m’a permit d’anticipé des notions pas encore traité dans le cours, dans ce
TP j’ai pu réaliser le schéma équivalent d’un alternateur synchrone et déterminer
la réactance synchrone d’un enroulement, on a fait cette modélisation sous
l’hypothèse que la machine n’est pas saturé magnétiquement et on a travailler
seulement dans la zone linéaire du réponse de la machine synchrone, cette
hypothèse est fausse car l’alternateur n’est pas un système linéaire. On a pas pus
faire la suite du TP a cause de manque de matériels dans le laboratoire

Vous aimerez peut-être aussi