Vous êtes sur la page 1sur 26

L’

Erudi
tEtHuma
nis
te
MohammadAmi
nShe
ikho

Pr
ésent
éePar
Pr
of.
A. K.J
ohnAl -
Dayra
ni
Cher
cheurEtPense
urIsl
amique
Les sept cieux et l’impressionnante réalité des
six jours de la création
Par:
Le révérend érudit et éminent humaniste
Mohammad Amin Sheikho
(Qu’Allah sanctifie son âme)
§§§§§
Présentée par:
Prof. A. K. John Alias Al-Dayrani
Chercheur et penseur islamique
§§§§§
Traduction par:
Ns. Mohammed Aboubakar Siddik Syn
Revu par
Dr. Ibrahim Moubarak Mbombo
Président du Programme Islamique pour l'Assistance Humanitaire (PIAH)
§§§§§
Published by
Amin-sheikho.com
Copyright © Amin-sheikho.com
All Rights Reserved

Nos sites web


www.rchss.com-info@rchss.com
www.amin-sheikho.com- info@amin-sheikho.com

1
Contents
Introduction ................................................................................. 3

La réalité des sept cieux .............................................................. 5

La réalité des sept cieux .............................................................. 6

Les six jours de la création........................................................ 18

L’impressionnante réalité des six jours de la création. ............. 19

2
Introduction
Nous sommes à un moment où les controverses se sont
multipliées et les gens se sont écartés de la vérité... leurs esprits
s’étant éloignées de leur Créateur, leurs cœurs détournés de la
parole du Tout-Puissant, suite aux interprétations affectés par
des intrusions tendancielles ou tirées de l’imagination des
imitateurs naïfs, qu’il a sous la main; des mots qui rebutent
l’esprit et dont le cœur se détourne, à tel enseigne qu’il ne
subsiste de l'islam que son nom ni du Coran que dimension
superficielle.
Voici venu le vingtième siècle, l’ère des recherches sur l’atome
et la galaxie, de l'exploration spatiale et des voyages vers la
Lune et autres planètes. A travers leurs vaisseaux spacieux, les
chercheurs sont allés au-delà de la zone de l’influence de la terre
et de son attractivité. A leur retour, ils semblent dire: « Nous
n'avons pas trouvé les cieux que votre Prophète a prétendument
dit qu’ils étaient respectivement en or, en cuivre, en argent, etc.
Sûrement que vous délirez. Vous suivez un seul homme! Le
temps passé est révolu. Il révèle de notre preuve scientifique et
pratique que votre Coran ne correspond pas à la civilisation du
XXe siècle. Vous vous trompez! »
Comme les autres, nous aurions pu nous tenir aux paroles
scientifiques, sans y répondre, donnant implicitement raison à
ces scientifiques, si l’érudit (que Dieu sanctifie son secret)
n’avait pas produit des arguments détruisant leur prétention.
Quant aux imitateurs qui suivent les oulémas, ils sont restés
bouches vides, ébahis par la science des chercheurs quand ils ont
trouvé dans l’explication de l’érudit une réalité éminente, la
résultante d’une abreuvassions abondante des marées de l’amour
de Dieu, de l’acheminement vers Lui et l’attachement à Lui par

3
le truchement du Prophète, prière et salut de Dieu sur lui. Lui
qui est la lampe éclairante pour les vérités du Saint Coran.
Les musulmans et les gens du Livre sont eux aussi passés à côté
de la réalité des six jours, au sujet du début de la création,
violant explicitement la logique, la langue, la vérité, voire
remettant en cause la foi en la puissance de Dieu Tout-Puissant.
Ils ont pensé que Dieu se fatiguait, se détendait, et que la
création avait occupé assez de Son temps, contrairement à ce
qu’Il dit de Lui-même: « Quant Il veut une chose, il n’est pour
Lui que de dire: « Sois! », et la chose est. » S.36:82
Eux aussi, sont restés bouche-bée, sans répondre à ces
chercheurs, fût-ce par un seul mot. Notamment ceux-là qui ne se
séparent jamais des livres falsifiés ni des ouvrage de fables.
Voici qu’est venue à leur désert, l’eau destinée à nettoyer leur
religion et purifier leur Seigneur de ce qu’ils disent, leur
Prophète de ce qu’il est accusé. L’érudit a étalé la réalité par les
règles divines, la vérité et la logique. Voici donc à votre
intention la réalité formidable des sept cieux et des six jours.
Par le Prof. A. K. John Al-Dayrani

4
La réalité des sept cieux
«N’avons-nous pas construit au-dessus de vous sept (cieux)
inébranlables (chidâdan)?» S.78: 6-12.

5
La réalité des sept cieux
C’est une énorme grâce que Dieu a faite à l’être humain que de
mettre devant lui un livre déployé contenant des signes
explicatifs qui prouvent Sa puissance, Sa miséricorde, Sa bonté
et Sa justice… et l’ensemble de Ses plus beaux noms. C’est par
à travers cet univers que Dieu, le Tout-Puissant a mis la vie de
l’homme et ses besoins auprès de Dieu. Cet univers est
extrêmement subtil, organisé et fonctionne selon des lois fixes,
stables, immuables; dans un mouvement intentionnel et
complémentaire et pour ton bien, ta vie, ton plaisir, ta gaîté, et
ton développement. Le mouvement de ta vie est presque un
cycle: celle-ci commence où elle se termine, ou encore elle
retourne à son point de départ…
Tout ceci n’est pas vain. C’est pour que l’homme, en regardant
et en réfléchissant sur cet univers, son système et ses dons,
trouve une preuve quant à l’existence du Créateur, l’Educateur,
le Pourvoyeur et le Propulseur. Qu’il trouve en cela une preuve
quant aux beaux noms du Tout-Puissant et croire qu’il n’y a pas
de divinité en dehors de Dieu. Qu’il se guide en méditant sur ces
signes comme l’ont fait avant lui les prophètes, les messagers et
leurs Compagnons respectifs. Tous passèrent par cette école
supérieure. Ils crurent en Dieu en méditant sur Ses signes
cosmiques. Ils contemplèrent le royaume du Tout-Puissant avec
leurs yeux de la clairvoyance
Le Tout-Puissant nous a révélé la foi du père des Prophète et des
messagers et en a fait un grand modèle pour quiconque se donne
à la quête de la vérité et la réalité. Comment avait-il cherché la
vérité et la réalité pour que Dieu lui fasse voir le royaume des
cieux et de la terre et que, grâce à cette grande vision intérieure,
celui-là soit parmi les gens rassurés.

6
Le Tout-Puissant nous exhorte de suivre cette même méthode en
disant dans Son Livre Saint: « Et prenez la station d’Ibrahim
(Abraham) comme lieu de liaison (à Dieu) » S. 2:125
Pour pouvoir accéder à Dieu par cette maison tu dois passer par
la même entrée que notre Maître Ibrahim, paix sur lui. Il a
médité sur le monde et a trouvé qu’il avait un créateur. Il a
réfléchi sur son commencement: de quoi est-il créé? Quand il a
vu la planète, la lune, le soleil, il s’est mis à réfléchir. Il a
persévéré dans la recherche de son Seigneur qu’il a trouvé plus
tard pour devenir croyant. Suis sa marche. Trouve la preuve
selon laquelle il n’y a point de divinité en dehors de Dieu.
Soumets-toi pour bénéficier d’une liaison avec Dieu. Avec la
méditation tu te guideras, tu te mettras sur la bonne voie et
pourras prier et fréquenter les gens de la vérité lesquels
représentent la maisonnée d’où tu accèderas à Dieu. A travers ta
pensé tu peux atteindre la foi sans accourir à aucun prophète,
ainsi qu’on se guide vers la pomme par son goût.
Dans les versets 83 à 88 de la Sourate 6 (al-An`âm) le Tout-
Puissant a cité les noms d’un groupe de prophètes, après avoir
fait mention de la méthode suivit par le Prophète Ibrahim, prière
et salut sur lui, dans sa réflexion sur l’univers. Réflexion grâce à
laquelle le Tout-Puissant le guida et lui montra ce qu’Il lui
montra. En faisant mention des noms de ces célèbres prophètes,
le Tout-Puissant nous explique qu’ils suivirent tous le même
processus que le Prophète Ibrahim, prière et salut de Dieu sur
lui, raison pour laquelle Dieu les choisit, eux-aussi, et les guida.
« Tel est Notre argument..» 6:83, être humain, dit le Tout-
Puissant. Ne te rappelles-tu pas que tu étais une goutte d’eau?
Ne penses-tu pas comme tu étais dans le ventre de ta mère, et
qui est-ce qui avait organisé ta nutrition dans à l’intérieur?

7
Cet argument, «..que Nous avons fourni à Abraham contre
son peuple» quand celui-ci leur dit: cette idole n’est capable de
rien; pourquoi l’adorez-vous?
« C’est ainsi que Nous élevons de plusieurs degrés le rang de
qui Nous voulons, » dit dit le Tout-Puissant. Quand l’homme
médite, achemine vers Dieu par un processus de et
raisonnement, Dieu l’élève d’une station spirituelle à une autre.
Chacun en bénéficie selon son degré de foi. Toute chose est
régie par la justice. Le malheur est exclusif, ainsi que la
miséricorde. Tout le monde reçoit ce qu’il mérite.
«Certes ton Seigneur est Sage et Omniscient.» Il est
parfaitement Sage car tout ce qu’Il fait pour tout un chacun est
relatif à ce qu’Il sait de sa situation. « Et Nous lui donnâmes
pour enfant Issac (Is-hâq) », dit le Tout-Puissant, il fut
Prophète. Grâce à la soumission d’Ibrahim à Dieu et son
acheminement noble vers Lui, Dieu lui accorda les biens de ce
bas monde et ceux de l’au-delà. Nous lui avons donné aussi un
petit-fils « Jacob (Ya`qoub) », lui aussi fut Prophète; l’Eternel
témoigne de ces deux « que Nous (les) avons dirigés dans la
bonne voie ». Car, ils avaient, chacun, entreprit le même chemin
que le Prophète Ibrahim, paix sur lui. Tous ont été guidés
suivant leurs efforts respectifs.
« Et bien avant eux, Noé (Nouh), de même, Nous lui
guidâmes dans la bonne voie» Il s’était orienté sur ce chemin
comme Ibrahim l’a fait plus tard, en partant de la réflexion sur
son commencement. « De sa progéniture », celle de Nouh ou
d’Ibrahim, «David (Dâoud), Salomon (Soulaimân), Jacob
(Ya`qoub), Joseph (Youssouf), Moïse (Moussa) et Aron
(Haroun) », Ils étaient parmi les prophètes bienfaiteurs et
avaient reçu ce qu’ils avaient mérités en bien. « C’est ainsi que

8
nous récompensons les hommes de bien». Toute personne qui
pense et raisonne reçoit cette science et marche sur leur chemin.
« Zacharie (Zakariyâ), Jean Baptiste (Yahyâ), Jésus (`Issâ)
et Elie (Ilyâs)». Eux aussi empruntèrent le même chemin
qu’Ibrahim, et « ils étaient tous des hommes vertueux ». Ils
méritèrent le dont divin.
« Ainsi que Ismaël(Ismâ`îl), Elisée (al-Yassa`), Jonas
(Younous) et Loth (Lout). A tous Nous avons donné une
prééminence sur les mondes ». Eux aussi avaient emprunté le
même chemin et étaient devenus des maîtres à leurs époques
respectives.
« Et Notre faveur est allée également à une partie de leurs
ascendants, de leurs descendants et de leurs proches, que
Nous avons élus et guidés …» pour être dans la bonne voie afin
qu’ils guident les gens vers la vérité. Par la pensé et le
raisonnement ils se sont guidés sur le droit chemin. Quiconque
recherche trouve. D’aucuns d’entre eux devinrent messager et
d’autres guides. « Nous les avons aussi guidés dans une bonne
voie (rectiligne). Si tu ne deviens pas un allié de Dieu, tu
n’auras pas accès au paradis. « Telle est la Voie de Dieu … » Il
n’existe aucune autre loi que celle-ci. Tel est le chemin que le
Tout-puissant a définit à Sa créature, afin qu’ils empruntent le
même chemin que leur père Ibrahim qu’est la méditation puis le
raisonnement. Quiconque procède par ce chemin est guidé; il
bénéficie de la clairvoyance et du témoignage des réalités. «
Voilà ceux dont Dieu guide les pas! Suis donc leur Direction..
» S.6:90, l’homme ne dispose pas d’une autre loi que celle-ci.
S’il n’a pas cette foi, rien ne le profitera, sa prière ne sera jamais
embellie, ni ne sera pleine de sensation, ni d’état spirituel, ni de
saveurs ni de contemplations, et ne sera pas non plus un bon
pâturage pour le cœur dans le cadre d’une connexion certaine

9
avec son Seigneur. L’esprit humain qui, en pleine connexion,
goûte à la pomme, un fruit délicieux, ou s’approche de sa femme
qu’il aime, baise un de ses enfants qu’il aime, ressent un bien
être lui traverser le for intérieur. Ce sont là des atomes de la
beauté du Glorieux Créateur qu’Il a rependus dans ce vaste
univers. Ne parlons pas du bonheur de l’esprit qui se connecte
au Seigneur de la beauté, Créateur des épreuves et des frayeurs.
Si l’homme n’a pas cette foi et n’a pas emprunté le chemin de
notre père Ibrahim sa prière sera dépourvue du bonheur de la
connexion avec le Seigneur de la majesté et de la beauté. Sa
prière ne sera autre chose qu’un ensemble de mouvements sans
vie ni bonheur. Des mouvements habituels mais irréels. Garde-
toi de la négligence en ce que tu fais.
Ne parlons pas de ce que connaît l’esprit du fidèle quand il est
en connexion réelle avec le Très-Glorieux. Grâce à ce genre de
connexion, l’esprit se débarrasse de ses impuretés, de ses
caractères blâmables et gagne en retour la pureté, la chasteté et
la perfection. C’est l’exemple des Compagnons. Ils avaient
connu une transformation. Les attributs blâmables avaient
déserté leur esprit. Parés de plénitude ils sont devenus les
leaders des nations et les maîtres des générations. C’est qu’ils
avaient emprunté pour obtenir la foi le chemin de leur père
Ibrahim, prière et salut sur lui. Devenus vraies, leurs prières
apportèrent de la perfection dans leurs esprits. C’est le lieu ici de
dire avec le Tout-Puissant: « Mais qui donc se détournera, à
moins d’être un esprit insensé, du culte d’Ibrahim?»
Quiconque a emprunté une autre voie que la sienne qui conduit à
la connaissance et la contemplation de son Seigneur et la
rencontre avec Lui, Exalté soit-Il; quiconque néglige cela par
ignorance est celui-là même qui se commet de l’injustice.

10
Dieu a invité l’homme à regarder Ses signes dans le ciel et sur la
terre… Il lui a exhorté de regarder les cieux et ce qu’ils
comportent comme des signes indiquant Ses plus Beaux Noms,
Sa puissance, Sa clémence, Sa sublimité et Sa propulsion bref,
les signes qui mettent en évidence qu’il n’y a point de divinité
en dehors de l’Unique Dieu. Le Seigneur invite l’homme à
regarder les étoiles, le soleil, les planètes, la lune, la nuit et le
jour… Toutes les sourates du Coran regorgent cette
interpellation, notamment dans la trentième partie du Coran dite
Juz` `Amma (soit de la 78ème sourate à la 114ème), à l’instar
des sourates: S.91: « Et le soleil et son premier éclat», S.92: «
Et la nuit quand elle étend son obscurité », S.85: « Et le ciel
orné de constellations »; S.88: 17-18: « Celle qui enveloppe »
dans laquelle Dieu interroge les intelligences (des humaines et
des génies): « N’ont-ils pas remarqué comment les chameaux
ont été créés et comment le ciel a été élevé? ».
Mais, que sont ces sept cieux? Est-il vrai que chacun d’eux a
un toi en tôle, l'autre en cuivre, l’autre en or autre … et l’autre
en argent comme prétendent d’aucuns? Dieu parle de ce que
nous voyons et témoignons. Il dit: « Dis: regardez ce qui est
dans les cieux » si le ciel était voilé avec un toi en argent ou
autre chose comment aurions-nous pu les voir? Au début de la
sourate An-Naba’ (la Grande Nouvelle) Dieu révèle un certain
nombre de versets qui expliquent comment Il a comblé l’univers
et toutes Ses créatures, notamment les êtres humains, de Sa
grâce. L’homme est le maître préposé dans cet univers. Tout lui
est soumis. Le Tout-Puissant a déployé sous son regard un
certain nombre de signes cosmiques par la voie desquels il voit
et reçoit les dons divins. Dieu, le Créateur dit: « N'avons-Nous
pas disposé la terre comme un berceau (d’où la source de
votre bien être » pour que vous en tiriez profit? « Et les
montagnes comme des rivets pour fixer la terre? Ne vous

11
avons-Nous pas créés par couples, institué le sommeil pour
votre repos, étendu la nuit sur vous comme un vêtement et
réservé le jour à la recherche de votre subsistance? » Il dit
ensuite: « N’avons-nous pas construit au-dessus de vous sept
(cieux) inébranlables (chidâdan) » S.78: 6-12. Le terme arabe
chidâdan qui veut dire: renforcés, implique la solidité des cieux,
ils sont inusables. Le terme sept indique la successivité de ses
couches. Un après l’autre; ces cieux enveloppent la terre de tous
les côtés. Ils sont classés comme suit:
1- Ciel de l’air: Sans cet air qui enveloppe la terre il n’y aurait
pas de vie. Sa communication avec la terre, la conservation des
densités variés et des pressions atmosphériques qu’il assure ne
sont-ils pas la preuve de l’existence d’une couche, d’un ciel
pourquoi pas, enveloppe la terre et la préserve de la raréfaction
et de la dispersion dans l’espace.
2- Ciel du nuage: regarde ce nuage. Tu verras qu’il colle à une
couche précise de l’espace qu’il ne peut dépasser. Une barrière
l’empêche de monter continuellement dans l’espace.
3- Ciel de la lune: La rotation de la lune autour de la terre dans
son orbite qu’elle ne peut déborder, est une preuve qu’il existe
une force l’empêchant de se rapprocher davantage de la terre ou
de s’évader dans l’horizon. Celle-ci représente le troisième ciel.
4- Ciel des planètes: Les planètes dans leurs orbites ont elles
aussi un ciel qui les préserve de la dispersion et de ce qu’elles
tombent sur la terre et la réduisent en miettes. C’est le quatrième
ciel.
5- Ciel du soleil: Le soleil a lui aussi un ciel qu’il ne peut
traverser. C’est le cinquième.

12
6- Ciel des étoiles (et amas de galaxies): Les étoiles dispersées
dans l’espace ont un ciel qui les contient toutes et les préserve
de quitter leurs positions. C’est le cinquième ciel.
7- Le ciel enveloppe (sphère céleste): Il existe enfin un
septième ciel qui enveloppe tous les autres. C’est le plus grand,
le plus solide.
Qui est celui qui a créé ces cieux et les dote de cette solidité
énorme et inimaginable? N’est-ce pas le Tout-Puissant dont le
renfort et la grâce englobent toutes les créatures? Tous ce dont le
Tout-Puissant a fait mention sont par ailleurs des signes sous le
regard de l’homme. Il le perçoit avec ses sens. S’il les regardait
avec méditation il se serait représenté la grandeur leur Créateur,
et aurait cru dans Lui.
Si, entre autres, ces cieux étaient en or, en argent, en bronze…
pourquoi Dieu aurait-Il attiré notre regard vers les signes que
nous ne voyons pas, ne sentons pas et n’en percevons aucune
trace ni avec notre vue, ni avec notre ouïe, ni par sensation?
Les sept cieux ne sont que les sept couches successives qui
enveloppent la terre: La première étant le plafond d’air. L’air
ne le franchit point; il demeure en dessous et est tiré vers le sol.
La seconde est le plafond des nuages; ces nuages ne le
traversent point; mais sont tirés vers le sol (sous forme de pluie).
La troisième est le plafond où est la lune, celle-ci ne franchit
guère; elle est tirée vers le sol. La quatrième est le plafond des
planètes que celles-ci ne traversent; elle est également tirée vers
le sol. La cinquième est le plafond du soleil que celui-ci ne
franchit pas. La sixième est le plafond des étoiles,
infranchissable pour ces derniers. Et enfin la septième qui est le
ciel enveloppant tous les autres cieux et ce qu’ils comportent.
Comme le coquille de l’œuf qui enveloppe toutes les

13
composantes de l’œuf et les protège, le septième ciel protège les
six autres et leurs contenus respectifs contre le déséquilibre et la
dispersion aléatoire. Le Très Haut l’affirme par cette
interrogation: « N’avez-vous pas vu comment Dieu a créé sept
Cieux superposés?Et comment il y a placé la Lune comme
une clarté et le Soleil comme un luminaire? » (Noé) S.71:15-
16. Par ces versets Noé (Nouh), prière et salut sur lui, attire le
regard de son peuple afin qu’ils méditent et croient en Dieu.
Ces cieux superposés sont sous leurs yeux, et peuvent leur servir
de matière à réflexion, car ce sont les voies de la vie. Le Tout-
Puissant dit: «Nous avons créé au-dessus de vous sept Voies
(Cieux)… » S.23:17. Les sept cieux sont les voies de ta vie.
Chacune d’elle conduit à la grâce du Tout-Puissant et à travers
elle, te parviennent Ses bienfaits tels que la pluie, les rayons du
soleil qui donnent vie aux plantes pour ne pas dire à toutes les
créatures. Parmi ces bienfaits, la lune qui provoque les flux et
reflux des marées, elle est utile pour les plantes et à l’organisme;
l’air sans quoi les êtres et les plantes ne peuvent vivre; Les effets
des planètes et des étoiles sur les mers en empêchant que leurs
eaux ne quittent leur lits, leurs effets également dans la
régularisation de la rotation de la terre et de la pression de l'air,
etc.
Dieu a ensuite attiré le regard de l’homme vers deux grands
signes dans les cieux en disant: « … Et comment Il y a placé la
Lune comme une clarté et le Soleil comme un luminaire? ».
Il a mis le soleil et la lune entre les cieux, or s’il existait un
plafond matériel et épais entre chaque ciel et un autre, nous
n’aurions pas pu voir le soleil, la lune etc. Dieu s’adresse aux
gens dont les cœurs (raisons) ne sont pas encore ouverts pour
contempler, à l’idée que ces cœurs pourraient s’ouvrir à la

14
lumière et la foi s’ils voient ces signes de leurs yeux et en
méditent.
Dieu, Le Grand Bâtisseur dit: « Nous avons certainement orné
le ciel le plus proche de luminaires…» S.67:5, le ciel le plus
proche est ce dont l’on voit relativement de ses propres yeux. Si
l’homme sortait de la couche aérienne qui englobe la terre, il ne
verra pas ces étoiles comme il les voit étant sur la terre, encore
moins le soleil; il ne verra pas non plus la lune avec cette belle
image qui embellit le ciel telle qu’on voit à partir de la surface
terrestre. Sans le ciel, la terre n’aurait pas gardé son champ de
rotation où elle passe jusqu’ici de façon organisée. Bien plus, la
terre se serait égarée dans l’espace et serait tombée en ruine.
Mais le ciel regroupe les particules de la terre les une avec les
autres qu’il fait entrer dans ce système général; ainsi dans sa
course il ne subit aucun déportement hors de son orbite.
Si le ciel n’avait pas existé, le soleil n’aurait pas gardé sa
distance par rapport à la terre, ou jeté ses rayons sur elle et par
ricochet, les saisons, le jour et la nuit n’auraient pas existé; ces
couches d’air n’auraient pas freiné la vapeur qui provienne de la
mer, et par voie de conséquence les nuages ne se seraient jamais
formés pour tomber par la suite en neige ou pluie, ces vapeurs se
seraient dispersées en l’air, çà et là; la lune n’aurait pas effectué
son cycle autour de la terre, elle s’en serait éloignée et n’aurait
pas assuré les fonctions qu’elle réalise maintenant; l’air ne se
serait pas compressé sur cette atmosphère terrestre, ses
particules se seraient dispersées, il n’y aurait pas compression de
l’air et par conséquent la respiration serait impossible; pour tout
dire, l’homme, l’animal, la plante… rien ne survivrait.
Il en ressort donc que le ciel comporte des signes évidents. Il
s’associe à la terre pour rendre la vie possible. Qui est-ce qui a
créé la terre, l’a cernée avec le ciel? S’est-elle créée seule? Non!

15
C’est impossible. Il existe décidemment une glorieuse Main
Créatrice, Un Bâtisseur.
Qui est-ce qui a fait de la terre une maison (une cité) peuplée
dans cet univers et a fait le ciel comme plafond protecteur au
dessus d’elle, élevé sans poteau visible? Qui a divisé le ciel en
couches? une première couche qui retient les nuages et les
empêchent de se disperser ou de disparaitre; une deuxième qui
encercle l’air de tous les côtés et le consacre à la terre si bien
qu’il ne la sépare pas partout où elle va et s’arrête; une troisième
qui fait que la lune se maintienne dans son orbite autour de la
terre sans le déborder; une quatrième grâce à la quelle les
planètes tirent la plupart de leur lumière du soleil, celle-ci
comporte des lampes (étoiles) qui l’embellissent et la protègent;
une cinquième qui reflète les rayons du soleil vers la terre qu’ils
illuminent, réchauffent son sol, vaporisent les eaux de ses
marées (origine de la pluie); les rayons solaires et le vent feront
descendre la pluie qui emplit les châteaux d’eau et les sources,
et qui fait aussi pousser la plante; une sixième couche qui fait
interagir les étoiles (et les amas de galaxie) parsemées dans leurs
recoins considérablement reculées les unes des autres, telle le
récipient qui conserve son contenu. Tout ceci, pour favoriser la
pérennité de la terre et de ce qui l’entour exerçant leurs
fonctions respectives. Aucun déraillement n’est possible. Et
aucun élément ne peut d’une manière ou d’une autre manquer à
ses fonctions. Et enfin une septième couche qui entoure toutes
les étoiles, tout l’univers. Celle-ci est comme la boîte à conserve
qui regorge tout, comme la peau d’un fruit, le coque d’un noyau
ou la coquille de l’œuf.
Qui est ce qui a créé les sept cieux superposés et a révélé à
chaque ciel sa fonction? Qui en est le propulseur qui les assiste?
Qui a créé la terre d'une créature aussi grandiose et l'a cernée

16
avec le ciel, la dirige nuit et jour avec tout ce qu'elle comporte
comme charges et mers? Qu'Il est Glorieux! Cet agencement
n'implique-t-il pas l'existence d'une Main organisatrice, une
volonté scientifique présente et sage, une puissance infinie qui
commande et gouverne? N'est-ce pas Dieu qui t'a créé, t'a fait
exister, a créé pour toi la terre et ce qu'elle comporte, les cieux et
ce qu'ils comportent, afin d'assurer ta vie et ton éducation? Tout
ceci ne relève-t-ils pas de la science du Tout-Puissant? Tout ce
qui est dans cet univers fonctionne selon la volonté du Très
Miséricordieux, dépend de Lui et fonctionne par Sa science.
Rien n'échappe à Dieu fut-il du poids d'un atome, où qu'il soit:
dans les cieux ou sur la terre. Chaque chose fait son travail,
exerce sa fonction et Lui, Dieu, est le Coordinateur, le
Dominateur, l'Auxiliateur, le Prééminent, l'Assistant, et le
Propulseur; tout ceci pour le bonheur de l'homme. Ne peux-tu
pas être reconnaissant et chercher à te connecter au Glorieux
Bienfaiteur?

17
Les six jours de la création
« Votre Seigneur, c'est Dieu, Celui qui créa les cieux et la
Terre en six jours… » (S.7:54)
« … il y eut un soir et il y eut un matin: sixième jour. Ainsi
furent achevés le ciel et la terre,.. » (Gén.1:1-31 à Gén. 2:1)

18
L’impressionnante réalité des six jours de la
création.
S’agit-il véritablement des six jours de la semaine tel qu’il est
mentionné dans les écrits juifs, chrétiens et islamiques?
Le terme arabe Yaom (le jour) dérive de Amma, Yaoummou qui
veut dire: il dirige. Le jour part d'un clignement d'œil, selon
cette parole de Dieu: «..Il Se manifeste Chaque jour dans la
réalisation d’une œuvre nouvelle » S.55:29. Le jour peut se
prolonger jusqu'à cinquante mille ans. Le Tout-Puissant dit: «
Les Anges ainsi que l'Esprit gravissent, dans leur ascension,
vers Lui, en un jour d’une durée de cinquante milles ans! »
S.70:4. Il peut également durer mille ans d'après cette parole du
Tout-Puissant: «..Un seul jour du Seigneur équivaut à mille
ans selon votre manière de compter » S.22:47.
Ceci dit, pour nous, le jour compte au moyen douze heures, en
sachant que le nombre d'heures augmente et diminue
respectivement en été et en hiver. Il va sans dire que le jour ne
comprend pas la nuit, contrairement à ce que disent les autres en
erreur. Dieu explique en disant: « que Dieu déchaîna contre
eux pendant sept nuits et huit jours consécutifs; au point
qu’à voir leurs cadavres gisant par terre, tel qu’on les
prendrait pour des souches de palmiers évidées. » S.69:7. Il
dit ailleurs: « Et la nuit quand elle enveloppe (de son
obscurité); et le jour, lorsqu’il apparaît. » S.92:1-2. La nuit va
de la tombé de l'obscurité et se termine par la remonté de ladite
obscurité afin de laisser place au jour (sa lumière) qui
commence aussitôt à apparaître; c'est pour cette raison, qu'en
parlant du jeûne on emploie le mot jour; Le Tout-Puissant dit à
propos:« …Mais s’il n’en a pas, il devra jeûner trois jours
pendant le pèlerinage et sept jours une fois rentré chez vous..
»S.2:196.

19
Le jeûne s'observe donc le jour et non la nuit. Ainsi, en
signifiant à Zacharie (Zakariyya) qu'il ne devait plus parler aux
gens, Dieu en mentionna à deux endroits différents en faisant
ressortir la différence entre le jour et la nuit comme suit:
- Dans la Sourate 3: 41; « Ton signe, lui fut-il dit, est que tu ne
pourras parler aux hommes que par gestes et ce pendant
trois jours..». il s’agit ici de l’abstinence de parler pendant le
jour et durant trois journées
- Et dans la Sourate 19:10; « Ton signe, lui fut-il dit, sera que
tu ne pourras pas parler aux gens et ce durant trois nuits..».
Il ressort de ces deux versets que le Messager de Dieu Zacharie
devait donc s'abstenir de parler pendant trois jours (et ses nuits).
Dans la Sourate 92 (la nuit): 1-2; « Et la nuit quand elle
enveloppe (de son obscurité); et le jour, lorsqu’il apparaît. »
Tel qu’il est rapporté dans les versets précédents, Al-Yaom (le
jour) veut dire un moment qui peut se prolonger jusqu’à des
années, une période ou un cycle. Le terme en arabe (Yaom
Zayd) par exemple veut dire l’époque de Zayd, son âge ou sa vie
(de la naissance à la mort). Contrairement au terme Layl (la
nuit) qui est bien déterminée. Soit 12 heures au moyen. Ils disent
que les six jours au cours desquels le Tout-Puissant créa les
cieux et la terre vont du dimanche au vendredi. Or nous savons
pourtant que dimanche ici suppose les nuit et jour du dimanche,
car la nuit du jour le précède, selon cette parole de Dieu: « En
vérité, Votre Seigneur, c'est Dieu qui a créé les cieux et la
Terre en six jours,... Il fait couvre le jour de la nuit que celle-
ci poursuit sans arrêt.». S.7:54. Le verset: « Et la nuit quand
elle enveloppe (de son obscurité)» annonce le jour qui va
apparaître et «et le jour, lorsqu’il apparaît» est le jour apparu
après la sortie de la nuit.

20
Il est rependu de nos jours que c’est après minuit que commence
la nuit du jour suivant qui continuera jusqu’à minuit prochaine;
ce qui n’est pas vrai: ils ont scindé la nuit en deux parties, l’une
avant le jour et l’autre après. Selon la loi divine qui est à la fois
naturelle et perpétuelle, la nuit commence par le couché du
soleil du jour précédent. Ce jour se termine avec le coucher du
soleil du lendemain.
A la question de savoir ici que: Quand le Tout-Puissant créait les
cieux et la terre Il travaillait de jour (pendant les six jours), et se
reposait de nuit? Dieu est loin de partager les mêmes
caractéristiques que la créature. La terre tournait-elle déjà autour
d’elle-même avant et pendant la création des cieux pour qu’on
dise que chaque rotation constituait un jour? La réponse c’est
non! Il n’existait point de rotation. Il suffit à Dieu, « quand Il
veut une chose, il n’est pour lui que de dire: « Sois! », et la
chose est (qu’elle devienne réelle) » S.36:82. C’est du terme
Koun (sois!) que dérive le mot Kawn (l’univers) qui englobe les
cieux et la terre et leurs contenus respectifs. Il est évident que les
jours et les nuits sont produits par la rotation de la terre autour
du soleil. Avant l’existence de l’univers et sa propulsion le jour
n’existait guère.
Quand Dieu veut inculquer une vérité sur l’esprit de l’homme Il
le fait à travers les choses qu’il témoigne et en citant les
exemples qu’il trouve devant lui, c’est pour quoi il est dit que
Dieu les a créées en six jours, et quand Il établit la réalité de la
mort Il dit: « au point de vous rendre aux cimetières pour en
visiter » S.102:2 Nous voyons tous les cimetières et comment
les cadavres y sont enterrés.
Le Tout-Puissant nous entretient avec les versets qui nous
expliquent ce que c’est que l’univers et les systèmes qu’il
renferme, peut-être qu’en y méditant sincèrement, l’homme peut

21
avoir la véritable foi. Le Tout-Puissant dit: « Et qui, s’occupant
ensuite du Ciel qui n’était encore qu’une nébuleuse, lui dit
ainsi qu'à la Terre: "Venez tous deux soumis, bon gré, mal
gré". Ils dirent: « Nous voici entièrement obéissants ». Et de
cette nébuleuse, Il tira la substance de sept Cieux en deux
jours et assigna à chaque ciel une fonction bien déterminée;
tout en couvrant le ciel le plus bas de luminaires pour
l’embellir et aussi pour le protéger. Tel est l'Ordre établi par
le Tout-Puissant, l'Omniscient. » S.41:11-12. Grâce à Sa
manifestation sur le ciel à travers Ses Beaux Noms, la vie a
affecté celui-ci et Dieu en a fait sept cieux, chacun exerçant sa
fonction particulière, et par ailleurs, l’air, les nuages, la lune, les
planètes, le soleil, les étoiles et le ciel enveloppant (sphère
céleste englobant), tous se mirent à y remplir leurs devoirs
respectifs.
Quant aux deux jours dont il est question ici: « Il décréta d'en
faire sept cieux en deux jours» il ne s’agit pas, à mon avis, de
la période qu’a duré la création des cieux et de la terre. En
retournant dans les versets précédents, on retrouve pourquoi la
mention des jours est liée à la création des cieux et de la terre.
Le Tout-Puissant dit:
« Dis: "Eh quoi! Renierez-vous [l'existence] de celui qui créa
la terre en deux jours, et Lui donnerez-vous des égaux?
C’est le Seigneur des mondes. C'est Lui qui a fermement fixé
des (chaînes) montagneuses au-dessus d'elle [la Terre], l'a
bénie, et y a assigné ses ressources alimentaires en quatre
jours (saisons) d'égale durée. [Telle est la réponse] à ceux qui
t'interrogent. Et qui, s’occupant ensuite du Ciel qui n’était
encore qu’une nébuleuse, lui dit ainsi qu'à la Terre: "Venez
tous deux soumis, bon gré, mal gré". Ils dirent: « Nous voici
entièrement obéissants ». Et de cette nébuleuse, Il tira la

22
substance de sept Cieux en deux jours et assigna à chaque
ciel une fonction bien déterminée; tout en couvrant le ciel le
plus bas de luminaires pour l’embellir et aussi pour le
protéger. Tel est l'Ordre établi par le Tout-Puissant,
l'Omniscient. » S.41:9-12. Quand le Tout-Puissant réprime les
mécréants en leur demandant: «.."Eh quoi! Renierez-vous
[l'existence] de celui qui créa la terre en deux jours..? » il
n’entend pas par là leur apprendre que la création de la terre a
duré deux jours; cela n’est pas l’argument qu’attendent les
mécréants et n’est même pas pour eux un sujet à réflexion.
Sinon, ceux-ci pourraient dire: « pourquoi Dieu nous interroge-t-
Il sur ce que nous n’avons pas vu? Nous n’avons pas témoigné
ces deux jours et nous ne les connaissons pas ». Notons
également que Dieu n’interroge Ses serviteurs que sur ce qui est
apparent et visible; et ne leur demande de réfléchir que sur les
signes évidents et visibles qui les conduisent à la glorification de
leur Créateur.
L’évocation des « Deux jours » consiste en somme à attirer le
regard de l’homme au système cosmique au sein duquel la terre
tourne autour d’elle-même produisant le jour et la nuit. Par
ailleurs, tout se qui se crée sur la terre est dû grâce au jour et la
nuit. La terre et les créatures qu’elle contient dépendent du
système du jour et de la nuit… donc, dépendent de ces deux
jours.
Quant au passage: «, et y a assigné ses ressources alimentaires
en quatre jours (saisons) d'égale durée. [Telle est la réponse]
à ceux qui t'interrogent. » il consiste à attirer le regard de
l’homme vers le mouvement de la terre qui produit les quatre
saisons et à travers lequel il y a mutation atmosphérique en été,
automne, hiver, printemps, pluie, vent, chaleur, froid… Tout
ceci permet à la plante de pousser et de fructifier, de conserver

23
les aliments nécessaire aux créatures qui vivent sur la terre. Les
aliments ne mûrissent qu’à travers ces quatre saisons. C’est à ces
saisons que survient le murissement. Ainsi, ces quatre jours
consacrés aux nourritures et les grains consistent dans les quatre
saisons pendant lesquelles les grains et les fruits murissent. Et
ces saisons n’ont lieu qu’avec l’augmentation et la diminution
de la nuit de part et d’autres.
Il s’avère donc que les deux Jours au cours desquels les saisons
interviennent pour apporter de la subsistance aux créatures sont
le jour et la nuit. La rotation de la terre produit le jour et la nuit
qui sont à leur tour responsable de la formation des saisons. Ce
grand système n’est pas un produit du hasard; même pas la
pensé humaine ne le conçoit comme tel. C’est là une preuve qui
indique que Dieu est véritablement le Créateur, l’Omniscient, le
Sage, Le Seigneur, le Très Clément, le Bâtisseur. C’est la voie
de la foi que Dieu a posé sous les yeux de l’homme dans l’espoir
qu’il se guide par la voie de la méditation comme fit nôtre
Maître Abraham (paix et bénédiction de Dieu sur lui.
La nuit est un jour, et la journée en est l’autre. Les quatre
saisons impliquent quatre autres jours. Voilà les six jours dont
Dieu a fait mention dans certains endroits à l’instar de la Sourate
10: 3 où le Tout-Puissant dit: « Votre Seigneur, c'est Dieu,»
l’Unique, à Qui vous devez l’éducation, la vie voire l’existence.
« … qui a créé les cieux et la terre en six jours,… » Six jours
à ton intention, soit: quatre saisons, puis le jour et la nuit.
Ô homme, cette pratique divine d’où émanent ta nourriture et ta
boisson, tient d’un système méticuleux. La création des cieux et
de la terre, le prolongement de la vie sur quatre saisons, le jour
et la nuit, donc cinq jours. En méditant sur ce système tu te
diriges vers le Tout-Puissant. Louange à Dieu, le Seigneur des
cycles d’hydrologique et de nuage des cycles lunaire, solaire et

24
planétaire, le Seigneur de la galaxie, qui procure, par Sa grâce et
Sa générosité, d’agréable alimentation et des boissons à Ses
créatures à travers des Ordres stricts et naturels qu’Il les a
soumis.
O Seigneur! Toi qui nous ouvre les portes du Ciel, nous favorise
les moyens de la gaité, de l’opulence, et du bien-être; ô Toi qui
transforme les cœurs et les regards, le Guide des gens
désorientés, le Secoureur des gens en détresse, viens à notre
secours, nous nous sommes remis à Toi, ô Seigneur des mondes.
C’est à Dieu que les croyants se remettent; Lui qui regarde Ses
créatures, leur accorde la subsistance. Il n’y a ni sagesse ni
puissance que grâce à Lui. Il est le Vivant, l’Eternel. Son
Orgueil est grand. Sa clémence est certaine à l’endroit de toute
Sa créature. C’est à lui que nous nous remettons et revenons. Il
est et demeurera notre destination, Il est la Lumière des mondes.
Louange à Allah, Seigneur de l'Univers
Published by
Amin-sheikho.com
Copyright © Amin-sheikho.com
All Rights Reserved

Nos sites web

25

Vous aimerez peut-être aussi