Vous êtes sur la page 1sur 10

La génétique : transmission de deux couples d’allèles chez les diploïdes

Le di hybridisme : c’est le croisement entre deux individus de la même espèce qui diffèrent par deux caractères
contrôlés par deux couples d’allèles :

A/ Si les deux couples d’allèles du gène sont portés par deux paires de chromosomiques différentes : on
parle d’un di hybridisme à gène indépendant . Exemple : soit deux couples d’allèles (A,a) et (B,b) :

Représentation génotypique Représentation génotypique pour Représentation génotypique pour


pour un sujet double hétérozygote un sujet simple hybride ou un sujet double homozygote
ou double hybride monozygote

B/ Si les deux gènes sont portés par la même paire chromosomique et à des loci différents on parle alors
d’un di hybridisme à gène liés et dans ce cas on peut distinguer deux sous cas

 Les deux gènes sont totalement proche de telle sorte qu’on peut négliger la présence d’un crossing
over ou brassage intra chromosomique : on parle de gênes totalement liés

Représentation génotypique Représentation génotypique pour Représentation génotypique pour


pour un sujet double hétérozygote un sujet simple hybride ou un sujet double homozygote
ou double hybride monozygote

 Les deux gènes sont portés par la même paire de chromosomes mais distants et donc on peut
déterminer la distance qui les sépare :gènes partiellement liés :

Représentation génotypique Représentation génotypique pour Représentation génotypique pour


pour un sujet double hétérozygote un sujet simple hybride ou un sujet double homozygote
ou double hybride monozygote

1
Problématique :

 Comment peut-on interpréter les résultats statistiques d’une descendance de parents


différant par deux caractères ?
 Comment établir la carte génétique chez un organisme tel que la drosophile ?

I. Transmission d’un couple d’allèle chez les diploïdes :rappel

Activité 1 :

On croise des drosophiles à ailes longues [vg+] avec des drosophiles à ailes vestigiales [vg].
La F1 obtenue est constituée uniquement de drosophiles de phénotype sauvage à ailes longues [vg+].
Le croisement des individus F1 donne une descendance F2 constituée de:
• 77 drosophiles à ailes longues ;
• 23 drosophiles à ailes vestigiales
Questions :

 Préciser le type d’hybridation.


 Montrer que les parents sont de lignées pures.
 Proposer des hypothèses concernant le nombre de gènes contrôlant le caractère étudié et la
relation de dominance entre les allèles.
 Ecrire les génotypes des parents, des gamètes émis par les parents, des individus F1 et des
descendants F2.
Résolution de l’exercice :
o Les parents diffèrent par un seul caractère concernant :…………………………………..il s’agit :d’un
…………………………..
o La F1 est uniforme et de phénotype sauvage……… ,ce résultat ne peut etre obtenue que si chacun des
parents appartient à une lignée pure
o Hypothèse :
 Le caractère étudié est contrôlé par un seul gène ou un couple d’allèle ………………..avec

Vg+ : ………………………………………………………………………………….
Vg :………………………………………………………………………………….

 Au niveau de la F1 ,seul le phénotype sauvage se manifeste donc ……..domine ………….

Détermination des génotypes des parents et de F 1 :

Parents

Phénotypes

Génotypes

Gamètes

2
F1

Détermination des génotypes des parents et de F2 :

Parents mâle de la F1 X femelle de la F1 Echiquier de croisement:


Phénotypes

Génotypes

Gamètes

 Confrontation des résultats expérimentaux et des résultats théoriques :

Nombre total des drosophiles est égal à 100.

Phénotypes Résultats théoriques Résultats expérimentaux


75°/° 77°/°
25°/° 23°/°
 Les résultats théoriques sont à peu près égaux aux résultats expérimentaux
Conclusion : l’hypothèse d’un couple d’allèles (Vg+ ,Vg) avec dominance est retenue

Activité 2 :

Un horticulteur a réussi a sélectionné deux lignée pures d’une plante ornementale qui diffèrent par la couleur des
fleurs, l’une possède des fleurs rouges, l’autre des fleurs blanches .il effectue un croisement entre deux plantes
appartement à des lignées différentes .toutes les plantes issues de ce croisement (génération F1) ont des fleurs
plantes à fleurs roses. Il croise ensuite les individus de F1. Les plantes issues de ce croisement constituent la
génération F2 plantes à fleurs composée de :
• 88 plantes à fleurs rouges
• 182 plantes à fleurs roses
• 90 plantes à fleurs blanches.
Questions :

A partir des résultats de ces croisements :

 Précisez le caractère étudié et le couple d’allèles qui détermine ce caractère

3
 Faites une interprétation des croisements afin de déterminer la nature de la relation entre
les allèles de ce couple.
 Représentez par un échiquier de croisement les probabilités de rencontrer des gamètes de la
F1
 Comparez les résultats théoriques donnés par l’échiquier aux résultats expérimentaux.

Résolution de l’exercice :
On croise deux variétés de plantes de belle de nuit l’une à fleurs rouges l’autre à fleurs blanches, on obtient une F1
composées par 100°/° d’individus à fleurs roses.
Les individus croisés sont de même espèce mais de lignées différentes qui diffèrent par un seul caractère : Mono
hybridisme
Le caractère étudié est la couleur des fleurs qui se manifeste par deux phénotypes :
[Fleurs rouges] ou [R]
[Fleurs blanches] ou [B]
Hypothèse : le caractère couleur des fleurs est contrôlé par un gène qui se présente sou deux formes alléliques
(R,B) avec absence de dominance R=B
Interprétation des résultats du premier croisement : Echiquier du croisement
Parents

Phénotypes

Génotypes

Gamètes

F1

Interprétation du 2ème croisement :


Parents Echiquier du croisement :

Phénotypes

Génotypes

Gamètes

F1

Comparaison entre les résultats théoriques et les résultats expérimentaux :

4
Activité 3 : On veut déterminer le génotype d’une drosophile à ailes longues (sachant que le gène contrôlant la
phénotype long domine celui vestigiale), pour cela, on pratique un croisement test qui consiste à croiser cette
mouche (individu testé) avec une mouche à ailes vestigiales (individu testeur).

1. Précisez pourquoi l’individu à ailes vestigiales est obligatoirement homozygote.


2. Indiquez les génotypes possibles d’une drosophile à ailes longues
3. Envisagez les résultats du croisement d’une drosophile à ailes longues avec l’individu testeur dans les
différents cas.

Expliquez l’intérêt du choisis d’un individu homozygote récessif entant que testeur
Résolution de l’exercice :

5
II. Transmission de deux couples d’allèles chez les diploïdes :

Activité 1 :

On croise 2 souches de drosophiles ,l’une à ailes longues et corps gris ,l’autre à ailes vestigiales et à corps noir

 En F1 toutes les drosophiles ont des ailes longues et corps gris


 La F2 issue de ce croisement entre les individus de la F1 entre eux comprend :

1860 drosophiles à ailes longues et à corps gris


595 drosophiles à ailes longues et corps noirs
615 drosophiles à ailes vestigiales et corps gris
195 drosophiles à ailes vestigiales et corps noir.

1. Déterminez le nombre de caractère qui intervient dans ces croisements et citez-les


2. Analysez le résultat du premier croisement afin de déterminer la relation entre les allèles
3. Emettez des hypothèses concernant la localisation des gènes étudiés puis vérifiez laquelle est valide
par une interprétation rigoureuse des deux croisements.(utilisez deux méthodes différentes)
4. Faites une interprétation chromosomique des croisements réalisés

Activité 2 : Détermination de génotype d’un individu de phénotype dominant : Test cross

On connaît chez le maïs deux caractères héréditaires: la couleur et l'aspect des graines codés respectivement par
les couples d'allèles indépendants (N, j) et (L, r).

On a montré que les allèles N, déterminant le phénotype graines noires et L contrôlant le phénotype graines lisses
sont dominants. Les allèles j et r déterminant respectivement les phénotypes graines jaunes et graines ridées sont
récessifs. On veut déterminer le génotype d'une plante de maïs M de phénotype dominant, c'est-à-dire à graines
noires et lisses. On la croise avec une plante bi récessive à graines jaunes et ridées.

Les graines obtenues suite à ce croisement présentent quatre phénotypes qui se répartissent de la façon suivante :
• 2515 graines noires et lisses
• 2490 graines jaunes et ridées

6
• 2512 graines noires et ridées
• 2505 graines jaunes et lisses.
Questions :

 Donner les génotypes possibles de la plante M (sans prendre en considération les résultats
du test-cross).
 Quel est le pourcentage des 4 phénotypes obtenus ?
 A partir de l'analyse des résultats expérimentaux obtenus, préciser le génotype de la plante
M.
 Préciser, à partir de l’analyse des résultats obtenus, que la 3ème loi de Mendel est vérifiée.

Activité 3 :

On dispose de deux variétés de plantes :


Une variété A, à fleurs rouges et à fruits épinés
Une variété B, à fleurs blanches et à fruits lisses

1. On sème les graines issues du croisement entre les deux variétés A et B .Toutes les plantes obtenues ont
données des fleurs roses et des fruits épinés
a. Quelles conclusions pouvez titrer
b. Ecrivez les génotypes des parents (A et B) et des individus de la première génération
2. La germination des graines de la F1 a donné lieu à une deuxième génération F2 composée de :

605 plantes à fleurs roses et fruits épineux


306 plantes à fleurs rouges et fruits épineux
304 plantes à fleurs blanches et fruits épineux
199 plantes à fleurs roses et fruits lisses
103 plantes à fleurs blanches et fruits lisses
99 plantes à fleurs rouges et fruits lisses
a. Proposez une hypothèse concernant la localisation des gènes étudiés
b. Vérifiez cette hypothèse par deux méthodes différentes
c. Donnez une interprétation chromosomique de ce croisement
d. Faites un schéma expliquant l’origine des gamètes produits par l’hybride

Activité 4 :

On croise une drosophile à ailes longues et aux yeux rouges avec un mâle à ailes vestigiales et aux yeux bruns
.Les individus de la F1 ont tous les ailes logues et les yeux rouges.
Le croisement test male F1 avec une femelle à ailes vestigiales et aux yeux bruns fournit
492 drosophiles à ailes longues et aux yeux rouges
508 drosophiles à ailes vestigiales et aux yeux bruns.
Le croisement test femelle F1 avec un mâle à ailes vestigiales et aux yeux bruns fournit :
712 drosophiles à ailes longues et aux yeux rouges
298 drosophiles à ailes longues et aux yeux bruns
300 drosophiles à ailes vestigiales et aux yeux rouges
690 drosophiles à ailes vestigiales et aux yeux bruns.

7
1. Déterminez les caractères étudiés
2. déterminez les couples d’allèles intervenant dans ces croisements ainsi que la relation entre eux
3. A partir des résultats du premier croisement dites si les gènes sont liés ou indépendants. Justifiez
4. Peut-on confirmer cette hypothèse à partir de l’exploitation du 2 ème croisement. Expliquez
5. Déterminez la distance séparant ces deux gènes puis dressez la carte génétique ou factorielle

Activité 5 :

On croise deux races pures de pois de senteur .La première a des fleurs rouges et étendards dressés, la seconde a
bleues et à étendards enroulés.

On obtient des plantes F1 dont toutes les fleurs sont bleues et à étendards dressés .Ces individus F1 sont croisés
entre eux, on obtient :

98 pieds à fleurs bleues et à étendards enroulés


104 pieds à fleurs rouges et à étendards dressés
209 pieds à fleurs bleues et étendards dressés
Analysez les résultats obtenus afin de

 Déterminer la relation entre les allèles


 La relation entre les gènes ; Expliquez ces résultats

8
Série d’exercices application :

Sujet bac 2018 session de contrôle :

Sujet bac 2017 session de contrôle :

9
10

Vous aimerez peut-être aussi