Vous êtes sur la page 1sur 3

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DE TRAVAIL SUR LA

CARTOGRAPHIE DES GROSSESSES EN MILIEU SCOLAIRE

La
séance de travail s’est tenu ce Jeudi 02 Septembre 2021 et a duré une heure dans les
locaux du Service Promotion de la Santé et de la Mobilisation Sociale. Cette séance de
travail a été présidé par M. Kouamé Baudelaire, Ingénieur des services de santé. Était
présent, trois membres du personnel du PNSSU-SAJ et le Coordonnateur de RESCOM
CONSULT en la personne de M. Bony Valérie (voir liste de présence). Cette séance de
travail a été initié par RESCOM CONSULT suite à une demande d’information sur la
cartographie des grossesses en milieu scolaire.

Description du phénomène
Au plan national, ce phénomène touche la quasi-totalité des établissements scolaire, y
compris les écoles primaires et près de 40% de ces filles ont abandonné l’école. En côte
d’ivoire, le début de la vie sexuelle est précoce, car l’âge médian des premiers rapports
sexuels est de 17 ans chez la jeune fille et environ deux femmes sur cinq ont eu leur
premier enfant avant l’âge de 18 ans. La cartographie des grossesses en milieu scolaire
permettra de connaitre les zones ou le phénomène est plus récurrent et dans la même
veine orienter les efforts dans ces zones pour réduire le nombre de grossesse. Il y a des
études qui existent dans ces sens menées par l’ENS ou par le gouvernement et le constat
que nous faisons est que ses grossesses ne sont pas occasionné par les enseignants mais
plutôt par les hommes de petit métier. Les zones où il y a des pic sont celles ou l’activité
économique est développé (cacao, anacarde, l’or …)

Ebauches de solutions
A travers le financement des partenaires techniques et financier, le PNSSU-SAJ a mis
en place des espaces sûrs pour les adolescent (es) et jeunes afin de leur permettre
d’acquérir des compétences de vie. La stratégie des espaces sûrs repose sur une

1
intervention tridimensionnelle à savoir : sur la fille, sur la communauté et sur les
institutions. Cette stratégie vise donc la réduction des mariages précoces en les retardant
à l’âge de 18 ans, ensuite, la réduction des grossesses précoces des adolescentes et enfin
le recours à la planification familiale. Offrir aux jeune filles des soins de santé de qualité,
y compris les services de santé sexuelle et reproductive et l’éducation à la sexualité.
Nous avons également remis sur la table de discussion la reprise de la construction des
collèges de proximité avec des internats et l’autonomisation financière de la jeune fille.

Existence et disponibilité des données liées aux grossesses en milieu scolaire

Ces dernières années, le PNSSU-SAJ a eu à enregistrer des cas de grossesses en milieu


scolaire. Ces cas de grossesse ont été notifié grâce au système de collecte des données
mise en place à travers ses services spécialisés que sont les Services de Santé Scolaire et
Universitaire-Santé Adolescent (es) et Jeunes (SSSU-SAJ). Les données liées aux
grossesses en milieu scolaire sont disponibles, mais ne peuvent être transmissent au
cours de cette séance de travail. La personne ressource habilité à le faire étant absente.

Recommandation
Organiser une seconde rencontre qui permettra de mieux répondre à la demande de
RESCOM CONSULT.

Plus rien n’étant inscrit à l’ordre du jour, la séance fut levée à 10 h 45 min.
Tel est le compte rendu que nous vous soumettons pour adoption.

Fait à Abidjan le 02 Septembre 2021


Le Secrétaire de Séance

KOUAME K. Baudelaire

2
3

Vous aimerez peut-être aussi