Vous êtes sur la page 1sur 13

Contexte historique

• On parle de la société du second empire

• Se dessin représente un immeuble dans la période précédant les


grands travaux d’haussmann de paris. À l'intérieur d’un immeuble on
peut retrouver toutes les classes sociales selon les étages de
référence. Plus l'étage augmente, plus la classe sociale est basse.
Au moment où Haussmann projette la nouvelle capitale et que les
travaux commencent on a une distinction entre les classes sociales

◦On ne retrouvera plus la situation d’un même immeuble pour


toutes les classes sociales, car en divisant paris en
arrondissement, on donne aussi aux arrondissements des buts:

‣ des affaires

‣ des grands magasins et de commerce

‣ résidentiel

• seulement les hôtels et les pales des plus riches dans


le centre ville de paris

• Tandis que la classe ouvrières, la classe émergente de cette période,


se déplacent vers l'extérieur du centre ville car les usines sont
implantées dans ces lieux

• À la fin des travaux Paris devient le phare, la ville lumière, de la culture européenne

◦Les travaux aident à changer le visage de Paris et à la rendre plus confortable

• À l'intérieur de cette nouvelle ville de Paris on retrouve 3 figures particulières qui représentent les
différentes typologies des intellectuels dans la culture de cette époque. Tous les 3 le peuvent être
associé à des intellectuels, des écrivains de cette époque. Tous les 3 on peut les retrouver dans
le personnage de Baudelaire: dandy, bohèmien et flâneur.

◦les flâneurs

‣ Flâner indique le fait de se promener en toute tranquillité, sans être pressé de faire quoi
que ce soit et sans atteindre des objectifs précis

‣ Donc il y a des intellectuels qui le considère presque comme un travail: flâner pour
observer les chantiers des travaux

◦les bohémiens

‣ Au XIX siècle, le mot indiquait les artistes et gens de lettres qui vivaient au jour le jour. La
bohème galante ou bohème littéraire était un groupe de jeunes gens sans profession -
Gautier et Nerval en ont fait partie - qui fréquentaient les théâtres et discutaient d'art et
de littérature. Ils se présentent surtout comme critiques plus que écrivains. Elle n'a pas
grand-chose à voir avec le cliché de l'artiste qui se débrouille pour vivre dans une
mansarde froide et insalubre, croulant sous les dettes et dans l'incertitude la plus totale
quant à son futur. Ça c’est le vrai Bohème, le poète, l’artiste

◦les dandys

‣ c'est un culte de soi-même, un désir de distinction fondé sur l'originalité personnelle. Il


soigne sa parure, sa parole, il pratique la transgression. Il ne se repose pas sur le travail
ou les privilèges de la naissance. Le dandy ne crée pas son œuvre, son œuvre est la vie
même. Pour Baudelaire il est le dernier éclat de l'héroïsme dans une période de
décadence. Le dandysme c'est l'élégance de la vie

• Courantes littéraires

◦Art pour l’art

‣ Mouvement poétique théorisé en angleterre avec oscar wilde et correspond au italien


esthétisme

‣ Commence à être théorisé par Théophile Gautier, qui se détache du romantisme et qui
affirme que les artistes doivent se consacrer à son travail pour obtenir une beauté
parfaite. Le culte de la beauté se trouve au milieu de la théorie de l’art pour l’art et cela
porte les artistes à s'éloigner complètement au romantisme

‣ Rejoindre un art pur fondé sur un haut niveau d'élaboration technique

‣ Théorie est contenu dans le raccolte poétique « emaux et camées » de Théophile


Gautier, où il annonce le manifeste du Parnasse à travers cette poésie

◦Parnasse

‣ groupe littéraire français de la 2nde moitié du XIXème siècle

‣ Ils succèdent à la période romantique où ils trouvaient que le lyrisme était à l'excès ainsi
que l'engagement politique. Ces nouveaux principes littéraires furent définis dans la
préface de mademoiselle de Maupin de Théophile Gautier

‣ Les parnassiens refusaient une poésie de l'expression, de l'effusion des sentiments et


privilégiaient le travail sur la versification

‣ Ils étaient à la recherche d'une perfection technique

‣ Pour les thèmes, ils avaient recours à l'érudition, au savant, à l'étrange, à l'archaïque, à
l'exotique ou l'antique

‣ Ce mouvement fut un échec car les poèmes étaient trop compliqués et obscurs

◦ Symbolisme

‣ mouvement littéraire de la fin du XIXème siècle qui mit l'accent sur les valeurs
suggestives du langage

‣ Le symbolisme est une opposition au monde matériel => suprématie de la sensibilité, du


plaisir des sensations (champ lexical du flou [cf : impressionnisme])

‣ La Fonction du poète

• Beaudlaire

◦La fonction du poète pour Beaudlaire est celle de traduire les symboles au
lecteur

◦Beaudlaire voit la poésie comme une religion dont le poète est le prêtre et donc
le seul qui connaît les mystères liées à cette religion et le seul capable de les
expliquer

◦Symbole = visage cacher des choses, dés éléments qui nous entourent et ils
sont aussi la clé qui permet le passage vers l’idéal

◦Être le moyen à travers le quel le lecteur peut connaître les symboles

◦Le poète voit les symboles à travers la correspondance/synesthésie/analogie


universelle

• Rimbaud

◦Il dit que ce n’est pas nécessaire que le poète traduit au lecteur, il associe le
poète à l’image d’un visionnaire et il dit que chaque un d’entre nous peut voir
les symboles en appliquant le dérèglement des sens

‣ Tout le monde peut devenir voyant

• Mallarmé

◦Il applique l’hermétisme poétique, il affirme que la poésie est seulement pour
les poètes, il ne soucie pas que le lecteur ne comprend pas

‣ Il voit les poètes au dessus du public et donc le but est d’écrire pour soit
même

◦Réalisme

‣ mouvement littéraire et culturel du XIXe siècle qui a pour mission au roman d’exprimer le
plus fidèlement possible la réalité, de peindre le réel sans l’idéaliser

‣ Les histoires réelles sont privilégiées, les personnages ont des sentiments
vraisemblables et le milieu ainsi que le physique des personnages sont évoqués avec
minutie et objectivité (→ importance de la documentation, des descriptions)

Paris

• Elle devient un symbole pour l’Europe entière

• On la retrouve dans plusieurs romans de cette époque

◦En effet on peut la considérer un des protagonistes des oeuvre de cette époque, soit pour le
symbolisme que pour le mouvement du réalisme

• Paris maintenaient n’est pas seulement la capitale de la France mais à partir de la moitié des
années 70 de siècle elle subit beaucoup de transformations surtout sous le seconde empire avec
Napoléon III qui confie les travaux au préfet Haussmann qui changera complètement le visage de
la ville

◦car en 1848 en France on assiste à la révolution civile pendant laquelle les parisiens ont
construit des barricades dans le centre ville, en particulier dans les quartiers qui remontent
au moyen age, où les routes sont plus petites et donc c’est plus facile de bloquer l’arme
française

◦Au moment où Louis Napoléon Bonaparte fait le coup d’état et se proclame empereur avec
le nom de Napoléon llI il veut éliminer le danger qu'un chose pareil puis se reproduire, il
pense “s’il y aura d'autres des insurrections je ne veux pas qu’il y aura des barricades” donc
il veut que l'armée puisse passer dans les rues

• L’idée de napoléon III de changer le visage de la ville sers pour

◦Empêcher que les insurgent puissent construire des barricades

◦Pour rendre paris la capitale culturelle d’Europe, c’est le moment où la ville prend le nom de
ville lumière

‣ Paris devient un phare sur la culture européenne, mais pour cela faire il faut que change
de visage, qu’elle devient un ville plus moderne

• Les travaux les plus im ortant

◦Destruction des quartiers du moyen âge

◦Naissance de nouveaux boulevards et avenus qui changent complètement le visage de la


ville, parce qu'il destine de nouveaux axes, et surtout Napoléon veut le grande axe qui est la
vision qui part de l’Arc de Triomphe, passe pour les champs elysées, le louvre et arrive
jusqu'au quartier de La Défense (les avenues sont des rues bordées d'arbres, les boulevards
sont des avenues à deux voies seulement)

‣ cette ligne imaginaire qui réunit les monuments les plus fameux de Paris s’appel la
grand axe

◦La construction des nouveaux monuments par Napoléon III: l’église de la Madeleine, tout à
fait semblable à un temple grec et qui est juste en face de la sangle nationale qui a la même
typologie de façade. Se regarde des deux côtés de la place

◦On commence les travaux pour la première ligne du métro, construit les égouts souterraines

◦La naissance des arrondissements en conséquence de la naissance des avenus et


boulevards, cela aura des répercussions sur la vie social, surtout sur le rapport entre les
différentes classes sociales

‣ dans un seul immobile on peut trouver toutes les classes sociales: les riches, les
bourgeois, les artisans, les pauvres. En général plus haut sont les étages, plus sont les
personnes pauvres

‣ Avec la réorganisation de la ville on a différente quartieres

• des affaires: banque, bourse, siège des grandes sites commerciaux

• des grands magazines

◦Donc la naissance d’un économie très différente

• Quartiers résidentielles réservés aux riches: où seulement les riches peuvent


habiter, l’une des places les plus célèbres est l’île de saint louis

• Quartiers des ouvriers qui se déplacent et qui vont vivre dans la bans lieu de paris,
on ne le trouve plus dans le centre ville

Charles Beaudlaire

• Baudelaire est né en 1821, l'année où Lamartine publie son recueil de poésie

◦Il se forme donc au milieu de la période romantique

◦il fait partie du groupe de poètes maudits avec Verlaine et Rimbaud

‣ sont les fondateurs du groupe des poètes symbolistes

‣ Les poètes maudits s'appelle ainsi parce que la société les appelle ainsi, à cette époque
la classe sociale la plus important est la bourgeoisie, et la bourgeoisie veut imposer ses
valeurs... alors quand ces poètes décident de scandaliser la société ils sont surnommés
les poètes maudits, ils sont donc rejetés par la société de leur temps

‣ Les poètes maudits sont nés d’une conséquence de l'esthétisme anglais, dont le
représentant est Oscar Wilde: ils sont très farfelus, des dandies, meme le dandysme est
un mouvement littéraire qui se développe d’abord en Angleterre puis arrive en France, et
a la volonté de choquer le public, même à travers des habits très farfelus. L’esthète est
constamment à la recherche du plaisir et ses manières excentriques choquent les gens.
Les Dandies pour s’offrir ce train de vie devaient être très riches et n’avaient pas à
travailler

• Baudelaire vit ainsi tant qu’il a de argent, car il a une situation familiale très difficile,
il perd son père étant enfant et sa mère se remarie un général d’armée, qu’il déteste
de tout lui-meme, parce qu’il est très jaloux de sa mère; au point de demander aux
révolutionnaires de tenter de la tuer lors des barricades de 1848

• Lorsque Baudelaire obtient la succession de son père, il commence à dépenser, et


cette phase coïncide avec sa période de Dandy, mais cet argent s’épuise
rapidement car ce n’est pas un héritage substantiel. À ce stade, la mère et le père
inquiets de la situation, décident de le mettre dans un pensionnat, dont il s’évade.
Alors ils décident de l’envoyer en voyage en Inde, dans l’espoir que l’éloignement
de Paris lui sera bénéfique, mais il a le mal du pays et repart. C'est Alors que sa
mère et son Beau-père le mettent sous protection judiciaire, il décident de lui
donner un pauvre mensuel jusqu'à ce qu'il retrouve une situation d'emploi stable, et
à c'è stade qu’il est obligé de trouver un travail, car ce qu'ils lui donne ne suffit pas
à mener la vie qu'il voulait mener. C'est Alors qu'il débute sa carrière de critique
littéraire et de critique d'art, c'è sera lui qui traduira toutes les ouvres d'Egdar Allan
Poe en Français. À c'è stade, il abandonne l'esthétisme et décide de rejoindre un
autre mouvement poétique littéraire de l'époque, celui du bohémien; les bohémien
vivent au jour le jour parce qu'ils don't très pauvre; la syphilis est associée à la
figure du bohème qui était très mal vu par la société de l'époque; une maladie qui
rappelle une situation de promiscuité sexuelle. Ce modèle de vie était combattu par
la bourgeoisie de l'époque, mais on retrouve ces aspects de l'ouvre de Baudelaire,
qui souffre beaucoup de cette situation, car il se retrouve avec le sentiment
d'abandon par sa mère et le rejette par la Société du temps, il est d’oncologies est
à la recherche d'un bonheur impossible qui s'è prime dans son œuvre la plus
célèbre qui est Le Fleurs du Mal

• Les Fleurs du mal

◦Récolte poétique avec une structure précise

‣ 6 section où le poète va à la recherche du bonheur

‣ Les poésies indiquent des expédients que l’auteur utilise pour arriver au bonheur

‣ À la fin de chaque section on comprend que l’expédient utilisè dans la section


précédente n’a pas réussi

• Jusqu’à arriver à la mort

‣ Elle n’est pas vue négativement parce que le poète est tellement
désespéré qu’il pense qu’après la mort il peut continuer son voyage dans
une autre dimension et arriver au bonheur

◦1857 année dans la quelle Flaubert écrit Madame Bovary

• Condamné pour immoralité (fermer les tentes)—> Mme Bovary

◦il obtient l’absolution car il à l’argent

‣ Condamnée parce que il y a beaucoup de drogues et la corruption de la chère et


indirectement on parle de siphilide—> Fleurs du mal

• Il n’y a rien d’explicite mais les juges devaient trouver quelque chose pour le
condamné a payer une amande

• Ils ne connaît personne dans le tribunal donc il paye et il réécrit l’œuvre

◦Il va en dépression (spleen)

◦126 poèmes dont 6 seront condamnés

‣ La condamnation signifie pour Beaudlaire détruire l’architecture qu’il avait composé

‣ + 3 années pour récrire les poèmes détruit (1861)

• Parce que chaque poésie a une place dans l’ensemble des poésies pour pouvoir
créer un parcourt

‣ Dans l’édition de 1861 Baudelaire ajoute une préface

• “Je dédie ces fleurs maladives à T.G. (Théophile Gautier, un poète parnassien)
orfèvre de la langue française

◦Leggere i Fiori del male significa entrare nella mente del poeta e seguirne il crescendo verso
la disperazione, ma anche capirne la grande speranza che riesce a conservare dentro di se

• Spleen

◦Èvolution négative du mal du siècle

◦Maladie physique, métaphysique et spirituelle

◦Il appelle se sentiment comme ça parce que il se réfère au livres de médecine grecque qui
croyaient que la rate produisait un liquide noir et pour beaudlaire ça représente une situation
qui l’enveloppe et de laquelle il ne réussi pas à ce libérer

Honoré de Balzac

• Dans sa vie, il a eu quelques aventures avec des femmes. Tout au long de sa vie, il aura des
problèmes économiques qui l'obligent à travailler constamment. Le jour il écrivait des feuilletons,
la nuit ses romans. Parce que en n'étant pas célèbre, il devra gagner de l'argent d'une autre
manière. Il achètera une imprimerie qui échouera. Il a toujours besoin d'argent pour pouvoir
maintenir des situations car il a eu des enfants avec différentes femmes. On parle toujours
d'argent dans ses œuvres, lié à la classe bourgeoise aussi parce qu'il a eu une vie difficile par
manque d'argent

• Une des protagonistes de ses romans est la ville de paris

• L’idée de Balzac est d'écrire une série de romans pour construire une œuvre générale qu’il
appellera la comédie humaine

• Dans ses romans on trouve comme protagonistes des représentants de la bourgeoisie

• Le but est de critiquer la bourgeoisie, donc la ville de paris devient la protagoniste avec tous ses
changements

◦L'oeuvre s’associe à une reprise cinématographique

◦Il commence par décrire la situation de l’extérieur, comme dans le père goriot, puis il entre
dans le quartier de la pension où le protagoniste vit, puis on entre dans la rue où se trouve la
pension et enfin dans la pension

‣ C'est comme un grand plan qui peu à peu se rapproche du sujet, qui sera le sujet
principal

• L'une des innovations du réalisme est l’introduction des descriptions à l'intérieur du roman où
Balzac excelle

• En plus le souci principal des écrivains réalistes est celui de se documenter s' ils ne connaissent
pas l'argument qu’on va décrire

◦Vu que le romans doit être le plus réaliste possible, comme une photographie du lieu,
l'écrivain doit se documenter sur les aspect qu’il ne connaît pas

‣ Il fera des études sur l’architecture des immeubles, sur le style ecc. Jusqu’en connaître
touts d'aspects

• seule à ce moment on peut écrire sur ces arguments

• On peut considérer son œuvre comme une fresque de son époque, qui reproduit fidèlement: les
lieux, l'histoire et les gens dans leur façon de vivre, de s’habiller… C’est une œuvre qu’on peut lire
sur plusieurs niveaux. Ses oeuvres on peut les lire pour se documenter sur l’époque, il est habitué
à fréquenter les archives et le musée carnavalet, dédié à la ville de Paris (à partir de sa fondation
jusqu'à aujourd'hui). Le carnavalet est toujours renouvelé, il s'agit de l'histoire de paris, il a
toujours de nouveaux projets. Il peut être associé à Manzoni, car tous les deux se documentent
bien avant d'écrire leurs œuvres. Le faite qu’il se documente fait de son œuvre une reproduction
fidèle de la ville au XIXe siècle. Il parle de la bourgeoisie mais entre dans toutes les classes
sociales, les différents personnages viennent de la bourgeoisie et de la noblesse mais aussi de la
rue. Grâce à eux, nous comprenons comment ils vivent, dans quel genre de maisons, comment
ils s’habillent et quelle était la dynamique de la société

La comédie humaine

Nous avons vu que Balzac a introduit les éléments du réalisme mais en effet dans son style il reste
encore romantique. Presque tous les romans écrits par Balzac s’organisent à l'intérieur d'une
structure que Balzac appelle “la comédie humaine”, qui n’est rien d’autre que l’illustration de la
société de son temps, dans les différentes classes sociales, et surtout dans les descriptions qui
concernent la bourgeoisie. En cette période la bourgeoisie est la classe sociale qui est en train de
s’affirmer et qui donne le valeur morale pour les autres. Balzac souligne en particulier l'hypocrisie de
la bourgeoisie qui propose des valeurs morales mais qui en réalité est dominée par la corruption, en
effet le but principal des bourgeois c’est de s’enrichir de plus en plus

Pourquoi la comédie humaine s’appelle comme ça?

• comédie, car elle représente:

◦un fresque de la société de son époque où on voit plusieurs personnages se déplacer d’un
roman à l’autre en représentant un sorte de scène de théâtre.

◦Le mot vient même de l'œuvre de Dante (la divina commedia), donc l'idée d’un parcour qui
porte le lecteur à travers des étapes différentes.

• Humaine, car l’homme est le protagoniste de tous les romans de Balzac.

Balzac s'intéresse aux sciences naturelles et se propose de “faire concurrence à l'état civil”, ou bien
être capable d'écrire une oeuvre ou les descriptions et les particuliers soit si minutieuse qu'on se
sente comme entrées dans le bureau de l'état civil: pouvoir reconstruire les arbres généalogiques
des certaines familles. Dans les romans de la comédie humaine balzac introduit entre les deux et le
trois mille personnages. Ce sont des romans qui illustrent toutes les classes sociales et toutes les
typologies humaines. À l'intérieur des romans on a différentes typologies d’homme qui sont
représentés comme des types, c’est un peu l'idée qu’avait Molière de son théâtre: décrire des types
universelles dont le caractéristiques peuvent s'associer à n’importe quelle époque. Les hommes
sont conditionnés par le milieu dans lequel ils vivent, comme les animaux, mais aussi par leur sexe,
leur niveau d'instruction, leurs conditions économiques. A partir de cette époque dans les oeuvres
littéraires on verra toujours la préséance de science jusqu'à arriver à Zola qui configure son roman
comme un expérimentation scientifique. C’est à cette époque qui commencent à se développer
toute un série d'études sur les sciences en particulier sur la biologie grâce à l’oeuvre de Darwin sur
les espèces animales, qui sera traduit en français. Les intellectuelles de cette période commence à
entrer en contact avec les théories darwinienne, mais aussi on commence à voir des oeuvres
critiques d’histoire et en particulier on a l’affirmation de la Théorie du déterminisme historique,
l’auteur est Hippolyte Taine, qui écrit une oeuvre en expliquant ce que est le déterminisme ou bien
cette science qui dit que les hommes sont signés par la classe sociale, la période historique et a
cela on associe les théories darwinienne. Déjà Balzac affirme que ses personnages sont influence
par le période, le sexe, l’instruction, le niveau d’instruction… et que si on change un de ces facteurs
tout la vie de personnages changerait. Il nous le démontre dans l'histoire du père goriot. Chaque
roman de cette œuvre gigantesque porte sur un type social différent et constitue le fragment d'un
mosaïque (les œuvres des Balzac peut être considéré comme un fresque de son époque grâce aux
descriptions minutieuses, il reproduit les situations de l'époque) qui, comme dans un classement
scientifique, s'organise en sections et divisions. En 1845, après une gestation de plus de dix ans,
Balzac peut enfin rédiger le plan de La Comédie humaine.

L'idée est d'écrire 137 romans, dont 86 seront achevés alors que 51 resteront sous forme
d'ébauches plus ou moins avancées car il meurt. Le projet sera par la suite revu, complété et
réorganisé. La composition définitive comporte 89 titres, répartis en 3 sections inégales. Pendant
toute sa vie Balzac a travaillé, il écrivait aussi des romans feuilleton pour gagner d'argent, mais il
commence a être connu et apprécié et il est force le même à écrire tout le jour et la nuit

Intentions de Balzac par rapport aux romans qu’il a écrit et les différentes thèmes:

Études de mœurs: Les romans se divisent dans


tous les domaines de l'époque. Même si dans les
romans les bourgeois sont les personnages
principaux il y a bien sûr des différences entre la
bourgeoisie de la ville de paris, de province et de
campagne. Balzac représente toutes les nuances
des personnes de l'époque. Toutes les typologies
de romans ont des buts, veulent démontrer des
situations particulières comme on peut voir dans
les causes (études philosophiques) et les principes
(études analytiques).

Le nombre de personnages est impressionnant: il y en a plus de 2 000 et près de 550 reviennent


dans plus d'un roman. Lui le chiama aide memoire. Nelle opere troviamo tra i due e tremila
personaggi quindi per ricordarsi i vestiti si costruiva delle bambole e essere preciso nel corso
dell’opera.

La description est physique, psychologique puis de l'environnement, puis des conditions de vie.

La narration s'étend de la Révolution française à l'époque de Balzac, avec quelques échappées


antérieures. Il y a quelques accents qui dérivent d’une période antécédent de la révolution française.
En réalité, on a 80 années d’histoire qui sont représentés a l'intérieur des romans.

Le père goriot et eugénie grandet

si riesce a vedere la differenza tra la vita di campagna e nella città di parigi. i due personaggi sono
due ricchi borghesi: il padre di eugenie e il père goriot. poi seguiranno strade diverse perchè
influenzati dal luogo in cui vivono, le condizioni economiche, tutto ciò determinerà storie diverse,
entrambe però legate al denaro.

Le Père oriot

La description de la richesse personnelle par rapport aux immeubles. Les protagonistes qui étaient
au début de roman un riche commerçant qui vendait de la pâte, c'est pour cette raison qu'il est
devenu très riche, mais peu en peu dépenser tout son argent pour les deux filles car il veut qu'elles
passent un bonne mariage, en effet elles se marient avec deux nobles, mais elles ne veulent plus
avoir des rapports avec lui. À l'intérieur de la pension où il vit, il est au début au premier étage (des
richesses), puis quand il dépense

son argent pour les filles commencent à monter des étages, donc sa façon de s'habiller de plus en
plus pauvre. Il mourra seul, dans le grenier, sans les filles qui sont à une fête, et le soir un étudiant
universitaire à le trouver à la fin. Au fur et à mesure que la pièce devient pauvre, jusqu'au grenier où
les chambres n'ont qu'un lit bébé et une chaise, pas même une armoire. Les filles ne pourront pas
aller le saluer avant sa mort, ce sera l'amour filial qui le mènera à une ruine qui ne sera pas
réciproque. D'un autre côté nous avons la figure de l'étudiant sans le sou qui étudie le droit à Paris
et qui peu à peu fait connaissance avec les bonnes personnes aux bons endroits, il aura une
ascension sociale, mais au fur et à mesure qu'il monte il se rend compte qu'il va devoir compromis,
il ne se corrompt pas», sera la maîtresse de la fille du père goriot, dont le mari saura s'introduire
dans la haute société. Une fois devenu juge, il punira sévèrement la corruption, une revanche qu'il
voue au père goriot. Il se termine par la scène des funérailles, où les filles ne seront pas présentes.
Dans cette société, il ne s'agit pas d'être bon, il s'agit de connaître les bonnes personnes. Certains
personnages nous les retrouvons en avant comme personnages secondaires dans d'autres de ses
romans.

Le roman le plus connu de Balzac, traduit en presque toutes les langues. Le roman se trouve dans
la catégorie "scène de la vie privée" même si en effet il pourrait faire partie de “scène de la vie
parisienne” car tout l’histoire se déroule à Paris dans un pension, la pension Vauquer, assez infime,
pour les pauvres. Le but principal du roman est de montrer quelle est l'influence de la vie dans une
grande ville sur un provençal (dalla Provenza) qui ne connaît rien de la capitale et qui n’a pas
d'argent mais qui se concède le luxe que la capitale offre. même ce roman peut être lu au plusieur
niveau, on peut le lire:

• pour connaître la vie de Paris à cette époque

• comme l'histoire du père goriot et ses filles

• roman de formation d’un jeune étudiant qui arrive à paris de la provence car il veut étudier et il
doit rapidement se confronter à la capitale et surtout à la corruption qui règne dans l’haute
société bourgeoise

En ce moment on trouve la Paris du commerce, la Paris des pauvres mais aussi la Paris des nobles,
des fêtes… Les protagonistes sont deux:

• pere goriot

• Eugène de Rastignac, l'étudiant qui vient de la Provence

• 2 filles du père goriot

• un série des personnages qui tournent autour de ces quatres personnages, les plus nommés

◦madame Vauquer

◦les pensionnaires

◦les amis étudiantes de rastignac

◦les maris des filles du père goriot

L’action

En 1819, dans la pension sordide de Madame Vauquer, au Quartier latin, logent toutes sortes
d'individus parmi lesquels des étudiants provinciaux, un ancien fabricant de pâtes (le Père Goriot),
une jeune héritière

répudiée par son père et un mystérieux personnage qui semble vouloir dominer tous les autres,
Vautrin. Le jeune étudiant Eugène de Rastignac reçoit ses offres ambiguës de protection; l'homme
lui propose notamment d'épouser la fille d'un banquier s'il parvient à se débarrasser du frère de
cette dernière. Eugène refuse ce marché criminel et ouvre peu à peu les yeux sur la véritable nature
d'une société sans scrupules. L'évolution morale de Rastignac croise le destin des autres
pensionnaires, du Père Goriot en particulier, qui s'est ruiné par amour pour ses deux filles et vit
désormais dans l'indigence et la solitude car celles-ci, après avoir contracté un mariage
avantageux, le négligent et ne pensent qu'à lui soutirer (sottrarre) de l'argent. Rastignac sera le seul
à accompagner le cercueil de ce père mort de dévouement. Il a parfaitement compris la leçon du
monde parisien: il faut être impitoyable pour pouvoir y survivre

Rastignac veut devenir juge donc il doit faire ses études de droit mais il comprend très rapidement
que pour être juge il doit avoir des connaissances. Au moment il comprend cela il décide de faire
semblant d'accepter la corruption morale qui lui est nécessaire pour arriver au chargé du juge mais
on verra dans un autre roman, que au moment il devient juge il utilisera sa charge pour punir la
corruption morale. Même si dans ce roman qui se termine avec l’enterrement du père goriot, on a
l’impression que Rastignac a aussi accepté la corruption morale. Eugène passe de la naïveté et de
la bonté initiales à l'acceptation de la corruption, il doit descendre au compromis, nécessaire pour
gravir les échelons de la société. Célèbre à cet égard est la dernière phrase que, du haut du
cimetière du Père Lachaise, il lance à Paris : « Et maintenant, à nous deux ! ». Mais en lisant l’autre
roman où Rastignac est présent comme personnage, on comprend qu'en réalité il a fait semblant
d’accepter l'idée de corruption moral pour pouvoir devenir juge

L’argent et le fait d'accumuler sont les éléments principaux qui guident la bourgeoisie de l'époque

En plus on a l’histoire entre le père goriot et ses filles qu’il a toujours chéri et pour lesquelles il a
dépensé tout son argent pour qu’elles puissent faire des mariages avantageux, elles épousent deux
nobles et elles réussissent d’entrer dans la société des nobles. Mais au moment elles réussissent à
faire cela elles cessent d’aller chez leur père si non pour lui demander de l’argent. Au moment où
l'argent est terminé elles ne vont plus lui trouver et elles n'iront pas à lui même au moment de la
mort quand il les appelle, parce qu'elles devaient se préparer pour une fête.

La figure du père est exploitée jusqu'au moment où il a de l'argent pour pouvoir leur donner.

Déjà dans les premiers vers nous avons une


connotation particulière, Les sentiments que
Baudelaire décrit se réfère à la couleur grise. Paris
est décrite comme une ville grise, monotone et
triste... on retrouve déjà en sentiment de tristesse.
Dans le deuxième vers, nous entrons dans la
maison du poète. Le chat est mince et galeux. Les
poètes et le chat sont en état de résignation.

Le bourdon va dans la pièce en faisant du bruit, le


bois est mouillé et donc il n’y a pas de chaleurs, il
ne chauffe pas, mais surtout il fait de la fumée;
situation inconfortable. Le bruit de l’insecte et la
fumée de la bouche accompagnent l'horloge qui a un bruit qui n’est pas le sien.

On image une maison en ruines. Il y a l’odeur d’urine de l’ancien locataire. Le poète joue seul aux
cartes et le bruit que font les cartes lui rappelle un dialogues sinistre qui parle d’amours défunts.

De ce premier sonnet nous tirons d’abord la tristesse, la monotonie, la sensation de froid


quand il s’agit de la souche qui fume. L’atmosphère devient de plus en plus sombre jusqu’à
ce que vous parlerez de la mort avec des amours décédés.

Le premier couplet est isolé pour que le lecteur le remarque. Ces


vers contiennent le sentiment du poète, le poète est fatigué.
Baudelaire fait une comparaison entre son cerveau et un
classeur qui est plein de bilans, de notes d’amour, de factures et
de mèches de cheveux qui lui ont été remises. La tête du poète
est plein de pensées. Le cerveau du poète est une pyramide
(vers le ciel, idéal), un caveau (vers le bas, le spleen), qui contient
plus de mots que la fosse commune. Le poète se décrit comme
un cimetière détesté même par la Lune, donc un cimetière
sombre. Le spleen commence à attaquer le cerveau du poète et
il commence à être incapable de se concentrer et d’écrire.

Le poète se décrit comme un vieux boudoir plein de roses


fanées, un lieu abandonné où elles restaient habillées.

La neige est lourde et alourdit le poète. L’ennui au sens de


manque de désir, un sentiment précurseur de désespoir. Baudelaire se voit comme un grain de
sable dans un Sahara brumeux; introduit à nouveau la couleur grise. Il se décrit aussi comme un
vieux sphinx ignoré du monde.

Dans ce poème, nous avons un seul verset. Le sentiment


dominant est la solitude et l’impuissance. Rien ne peut
rendre le souverain heureux et le distraire de son ennui.
L’image du poète qui se donne renvoie à un mourant. Le
poète devient un cadavre et dans son corps il n’y a plus de
sang que l’eau du fleuve Léthé, comme le poète voudrait
bien l’oublier. Dans ce poème, la mort est explicitement
mentionnée.

Dans le vers nous avons une croissance du sentiment du


spleen qui envahit lentement l’esprit et le corps du poète.

Le trois premières strophes commencent toutes quand le


poète nous donne des images qui, si elles sont présentes
favorisent le fait que quelque chose se passe.

1. Idée d’être dans un contenant qui se ferme et le poète


tombe dans le noir. Un espace fermé qui ressemble
déjà à une prison de plus en plus étroite. Crise de
désespoir qui enveloppe de plus en plus le poète. Le
premier élément de la nature est le ciel qui se
transforme en couvercle.

2. La terre se transforme en une celle humide, dans


laquelle l’Espoir comme une chauve-souris frappe les
murs; sentiment d'emprisonnement plus présent. Le
ciel est devenu une prison où l’espoir d’échapper à la
crise n’a plus d’issue car il est prisonnier. Il y a une
frénésie dans le mouvement de la chauve-souris frappant les murs à la recherche d’une issue,
qui, dans ce cas, n’existe pas.

3. Il pleut très fort, et la pluie compose les barreaux de l’unique fenêtre de la cellule. Le poète se
sent prisonnier de tout son corps et maintenant aussi dans son esprit, maintenant les araignées
sont dans son cerveau.

4. Au quatrième couplet, tout à coup les cloches sonnet et envoient un cri terrible vers le ciel. Des
esprits sans patrie tantent le poète se sent marginalisé. Les cloches sonnent à mort.

5. Dans le cinquième vers, nous avons les funérailles. Alors que les cloches sonnent les morts, de
longs cortèges funéraires sans musique se déplacent lentement. Le Spleen gagne
définitivement le poète, l’angoisse plante le drapeau noir sur le crâne du poète --->symbole de
conquête.

Dans ce dernier poème le monde entier se transforme en prison, faisant toujours référence à la
couleur grise, à la pluie, à la monotonie. Lorsque les trois conditions décrites dans les trois
premières strophes sont remplies, alors les cloches sonnent; le poète, bien qu’ayant lutté, ne
parvient pas à échapper au sentiment d’angoisse.

Les symboles se trouvent dans la nature, qui est assimilée à


un temple. Les mots confus sont les symboles, confus parce
que l’homme n’est pas capables de les reconnaître; c’est le
poète qui les lui explique. Ces mots que l’homme entend
traverser la nature, se confondent au loin parce que l’homme
n’est pas capable de les comprendre .

ils se fondent en une unité sombre et profonde; l’union des 5


sens nous permet de saisir la face cachée des choses (le
symbole), elle renvoie au fait que nous avons tendence à
analyser les objects avec un seul sens. Baudelaire dit que les
sens peuvent etre être utilisés ensemble pour capturer des
symboles

Baudelaire dit qu’il existe des senteurs aussi fraiches que la


chair d’un enfant (le sens de le toucher), aussi douces que les hautbois (gli oboei) (le sens de l’ouie),
vertes comme les prairies (la senteur verte renvoie à l’herbe). Il fait donc percevoir avec les sens
avec lesquels on ne les perçoit pas habituellement, qui nous donnent une idée plus complète de
l’object.

Autres parfums corrumps, richec et triomphants; ils ont l’expansion des choses infinies et sont
capables de stimuler l’esprit non seulement les sens physiques, et de cette manière ils nous
permettent de nous élever au-dessus du monde physique pour atteindre le monde spirituel, c’est la
correspondace verticale.

correspondance verticale : réel => irréelle, visible => invisible (inspiré du suédois Swedenborg)

- correspondance horizontale : évocation des sens

L’albatros est un oiseau marin, c’est aussi un poème théorique


comme Baudelaire explique son sentiment entre Spleen et Idéal.
Le poète s’imagine comme un Albatros, et nous le décrit dans
deux situations:

quand il vole vers le ciel

en marchant sur le sol

Le poète parle de l’habitude des marins d’attraper ces oiseaux qui


suivent généralement les navires comme compagnons de voyage.

Au moment où les Albatros s’installent au sol, il se transforment;


au ciel étaient les rois du ciel; lorsqu’ils atterrissent au sol, ils sont
maladroits et traînent des ailes.

les marins pour ça les attrapant pour se moquer d’eux. Ce sont les
deux aspects que Baudelaire voit dans la vie du poète, dans l’idéal
il est heureux et tout est sous lui; quand il est en société, il devient
maladroit parce qu’il se sent moqué.

Le poète est semblable à l’Albatros que lorsqu’il vole les flèches ne l’atteignent pas et il n’est pas
mouillé par la tempête, mais isolé au sol au milieu de la dérision ses ailes l'empêchement de
marcher.

Vous aimerez peut-être aussi