Vous êtes sur la page 1sur 3

TRAVAUX DIRIGES SUR LA DYNAMIQUE DES FLUIDES

Exercice 1 (Installation d’une turbine hydraulique): Une turbine est alimentée par une retenue d'eau selon le schéma ci-dessous. On
donne :
Diamètre de la conduite d'alimentation et du déversoir : d = 700 mm
Pression aux points A, B, C et D : pA = pD =1.01 bar pC = 1.1 bar
Cotes des points A, B et C : zA = 363 m zB = 361 m zC = 353 m
-3
Viscosité dynamique de l'eau : 1.00∙10 Pa· s

L'eau sera considérée comme un fluide parfait incompressible et on


supposera que le niveau de l'eau dans la retenue est constant.
1. Calculer, dans ces hypothèses, la vitesse d'écoulement vc du fluide
au point C (c'est-à-dire à l'entrée de la turbine).
2. En déduire le débit-volumique q de l'eau dans la conduite.
3. Justifier que les vitesses d'écoulement en B et en C sont égales.
4. Calculer la pression pB à l'entrée de la conduite.
5. Calculer la puissance fournie par l'eau à la turbine.
6. Calculer le nombre de Reynolds de l'écoulement de l'eau. En
déduire la nature du régime de cet écoulement.

Exercice 2 (Conduite forcée et Phénomène de cavitation) : Une


conduite amène de l’eau à la température moyenne de 10 °C , de
masse volumique 𝜌 constante, d’un barrage vers la turbine d’une
centrale hydroélectrique. La conduite cylindrique, de diamètre
constant D = 30.0 cm et de longueur L = 200 m, se termine
horizontalement, son axe étant situé à H = 120 m au-dessous de la
surface libre de l’eau dans le barrage de très grande capacité. Le
départ de la conduite est à H0 = 20 m au-dessous du niveau
pratiquement constant. On néglige tout frottement et on prendra les
valeurs numériques suivantes :
-2 -3
g = 9.81 m.s , 𝝆 = 1000 kg.m , patm = 1.01 bar. pression de vapeur
saturante de l'eau à 10 °C : 12.4 mbar
1- Calculer littéralement la vitesse VA du fluide à la sortie A (extrémité à l’air libre) ; faire l’application numérique. Calculer le débit-
volumique q à la sortie.
2 – Déterminer littéralement la pression pM au point M de cote z. Donner l’allure de pM = f(z) ; pour quelle valeur de z la pression de
l’eau devient-elle inférieure à la pression saturante de l’eau ? Quel serait le phénomène observé pour cette valeur limite de z ?
3 - Pour éviter ce problème dans la conduite, on dispose à l’extrémité A de la conduite une tubulure de section décroissante
(injecteur), de diamètre de sortie d et d’axe horizontal.
Expliquer qualitativement comment sera modifiée la pression à l’intérieur de la conduite.

Ecoulement laminaire ; pertes de charge : Applications

Exercice 3 :
1- On pompe de l'huile de densité 0,86 par un tuyau horizontal de diamètre D = 5.0 cm, de longueur L = 300 m, avec un débit-
4
volumique q = 1.20 l/s ; la différence de pression entre les extrémités du tuyau vaut 20.6x10 Pa. Calculer la viscosité cinématique et
dynamique de l'huile (on fera l'hypothèse d'un écoulement laminaire que l'on justifiera à posteriori).
2- Pour du fuel lourd, on donne les valeurs numériques suivantes :
-3 -4 2 -1 -1
ρ= 912 kg.m ; ν = 2.05x10 m .s ; q = 20.0 l.s ; L = 1.0 km.
2.1- Pour une canalisation de longueur L, la perte de charge vaut 2.0 bar. Exprimer Δp en Pascal et en mCF.
2.2- En faisant l’hypothèse d’un écoulement laminaire, en déduire le diamètre D de la canalisation.
2.3- Calculer ensuite le nombre de Reynolds Re et vérifier que l’hypothèse de l’écoulement laminaire est bien justifiée.

Exercice 4 : Un écoulement d'huile de graissage de viscosité dynamique moyenne μ= 0.275 Pa.s et de masse volumique ρ = 890
-3
kg.m se fait dans un tube horizontal de diamètre nominal DN = 150 mm et de longueur L = 120 m. On installe sur ce tube, deux
capteurs de pression statique constitués par deux manomètres de Bourdon (PI indicateur de pression sur le schéma) ; les valeurs des

1
5
pressions relatives données par ces appareils sont : p2 = 1.12 bar et p3 = 0.465 bar. patm = pression atmosphérique = 1.00x10 Pa,
-2
g = 9,81 m.s .
1- Calculer la différence de pression Δp23 = p2 – p3 en utilisant la loi de Poiseuille et en déduire la valeur du débit-volumique q puis la
vitesse moyenne v du fluide dans le tube.
2- En déduire la valeur du nombre de Reynolds Re. Montrer qu'il s'agit bien d'écoulement laminaire.
3- Calculer la valeur du coefficient de perte de charge linéaire λ.
4- Exprimer la relation de Bernoulli ; quelles sont les conditions d'application ?
Appliquer la relation de Bernoulli entre les points 1 et 2 en négligeant tout frottement entre ces deux points (notamment au point
A).
En déduire l'expression littérale donnant H en fonction de patm , p2 , v, ρ et g. Calculer numériquement H.

Exercice 5 : Installation hydroélectrique


Une installation hydroélectrique comporte une retenue d'eau amont, trois conduites forcées parallèles de diamètre 300 cm
chacune, un ensemble de turbines, un bassin aval selon le schéma donné ci-dessous. Lors du turbinage, le débit-volumique total est
3
q = 217 m /s. On supposera nulles les vitesses de l'eau en 1 et en 3.
1- Calculer la vitesse d'écoulement de l'eau dans les conduites forcées.
2- Calculer le nombre de Reynolds pour l'écoulement de l'eau dans la conduite forcée ; l'écoulement est-il laminaire ou turbulent ?
3- Calculer les pertes de charge dans une conduite forcée entre les points 1 et 2.
4- Calculer la puissance échangée entre l'eau et l'ensemble des turbines entre les points 2 et 3 en supposant qu'il n'y a pas de pertes
de charge lors de cet échange.
5- La puissance utile fournie par les turbines est de 1200 MW. Calculer le rendement de ces dernières.
On donne
-6
viscosité cinématique de l'eau : 1.00x10 m²/s
p1 = p3 = 1100 mbar
p2 = 73 bar
z1 = 1695 m
z2 = z3 = 740 m

Exercice 6 : Pipe-Line
Un pipe-line de 50.0 cm de diamètre intérieur est destiné à transporter du pétrole brut de viscosité dynamique 0.27 Pa.s et de
-3
masse volumique 900 kg·m avec un débit-massique de 350 tonnes par heure. Des stations de pompage sont régulièrement
réparties le long de la conduite ; chaque pompe augmente la pression de 4.5 bar et est actionnée par un moteur de rendement 75%.
1- Calculer le nombre de Reynolds et en déduire le type d’écoulement auquel on a affaire.
2- Calculer la distance maximale entre deux stations de pompage permettant l'écoulement du pétrole.
3- Calculer la puissance de chaque moteur.

Exercice 7 : Pompe
Une pompe, ayant une puissance utile de 36 kW, remonte de l'eau entre un bassin et un réservoir à travers une conduite de
diamètre 135 mm selon le schéma ci-dessous à gauche. La vitesse d'écoulement de l'eau dans la conduite est de 6.0 m/s. On donne :
z1 = 0 ; z2 = z3 = 20 m ; z4 = 35 m (l'axe Oz est vertical ascendant) ; p1 = p4 = 1013 mbar
-3
viscosité dynamique de l'eau : 1.00x10 Pa·s. On négligera les pertes de charge singulières dans les coudes et dans la pompe.
1- Calculer le débit-volumique de l'eau dans la conduite.
2- Calculer le nombre de Reynolds pour l'écoulement de l'eau dans la conduite ; l'écoulement est-il laminaire ou turbulent ?
3- Calculer la différence de pression entre la sortie et l'entrée de la pompe.
4- Calculer les pertes de charge systématiques (linéaires) dans la conduite entre les points 1 et 4.
5- Calculer le coefficient de perte de charge linéaire dans la conduite de longueur égale à 65 m.

2
6- Le rendement de la pompe étant de 84 %, calculer la puissance absorbée par la pompe.

Exercice 8 : Viscosité
Pour mesurer la viscosité d'une huile, on utilise le dispositif schématisé ci-dessus (à droite). On fait couler l'huile dans un tube
horizontal de 7.0 mm de diamètre et comportant deux piézomètres situés à L = 600 mm l'un de l'autre. On règle le débit-volumique
-6 3
de cet écoulement à 4.0x10 m /s. La dénivellation de l'huile entre les deux piézomètres est alors Δh = 267 mm. La masse
3
volumique de l'huile est de 910 kg/m . On suppose que l'écoulement est de type laminaire.
1- Calculer la viscosité dynamique de l'huile.
2- Calculer le nombre de Reynolds de cet écoulement ; justifier l'hypothèse initiale.

Exercice 9 : Une pompe centrifuge transporte de l’eau à T = 20 °C, entre deux points (réservoir-appareil) distants l’un de l’autre de L
= 125 m (y compris la dénivellation Δz = 25 m), à travers une conduite de diamètre d = 100 mm.
3
Débit véhiculé : Q = 0,008 m /s
3
Masse volumique de l’eau à 20 °C : ρ = 998 kg/m
Viscosité dynamique de l’eau à 20 °C : µ = 1,0 mPa.s
Rendement total de la pompe : ηp = 0,7
a) Calculer les pertes de charge totales.
b) Calculer la puissance du moteur nécessaire à la pompe.
On donne les coefficients de pertes de charge singulières : sortie réservoir (k1=0.55), entrée appareil (k2=1) ; deux coudes identiques
(k3=k4=0.75). Le coefficient de frottement doit être évalué à partir du diagramme de Moody pour une rugosité de 0.04 mm.

Exercice 10 : Dans le système montré ci-dessous, calculer le débit dans chacun des tubes 1 et 2 si la courbe caractéristique de la
pompe a pour équation :
-6 2
La rugosité des tubes est ε = 0.046 mm et la viscosité cinématique de l’eau ν = 10 m /s.

2(A-B-C) :
Pompe D2 = 0.5 m
L2 = 6000 m
1(A-C) :
D1= 0.5 m
L1 = 2000 m
3
Q = 0.6 m /s
A C

Vous aimerez peut-être aussi