Vous êtes sur la page 1sur 4

Professeur 

: Souad SLASSI
Niveau : 2ème Bac
Module : 1
Compétence : étudier les caractéristiques d’un conte philosophique
Séquence : 5

Activité : lecture
Support : Extrait : Chapitre 19 :
« En approchant de la ville (…) et en pleurant, il entra dans Surinam ». (pp : 75-76)

Durée : 2h
Objectifs :
 Etudier le thème de l’esclavage.
 Repérer les spécificités du réquisitoire dans le passage.

Déroulement de la séance
Etapes de la leçon Tâches de l’enseignant Tâches des élèves

I-Mise en situation Procéder à un rappel des dernières séances de lecture.

Lecture magistrale et Extrait : Chapitre 19 : -ils suivent


lectures individuelles « En approchant de la ville (…) et en pleurant, il entra -quelques lectures individuelles
dans Surinam ». (pp : 75-76)

II- Identification du Après la lecture des élèves : - Situation du passage :


passage :. Candide et Cacambo quittent le pays
- Situez le passage ? d’Eldorado avec le projet de retrouver
Cunégonde et d’acheter un royaume grâce
1- Situation : aux cents moutons chargés d’or et de
pierreries qu’ils amènent.
Mais en faisant route vers Surinam, colonie
hollandaise, ils perdent leur richesse.
Ils conservent cependant leur rêve de
bonheur. C’est alors qu’ils rencontrent un
esclave noir

-texte narratif.

-imparfait, P.S
- De quel type de texte s’agit-il ?
2- Caractéristiques : -le Surinam
- Quels sont les temps verbaux dominants ?

- Le lieu de l’action ? -Candide, Cacambo, le nègre

-quels sont les personnages mis en scène ?


-faites le portrait des personnages cités ?
IV-Axes de Lecture
Axe 1: La rencontre du nègre
-Ils ne s’attendent pas à trouver sur leur
-qui ont rencontré les deux voyageurs ? chemin un homme dans un état aussi
déplorable.

-comment est décrit ce nègre par l’auteur ? -La description du nègre est sobre 
pathétique.
Situation d’humiliation : il est « étendu par
terre ». Son dénuement est traduit par
l’adverbe négatif « ne…que ». L’auteur ne
s’apitoie pas mais constate les infirmités : « il
manquait à ce pauvre homme la jambe
gauche et la main droite ». Présentation
réduite où ne sont retenus que les détails
marquants. L’expression « pauvre homme »
possède un sens à la fois matériel et affectif.

-Réaction émue de Candide : « Eh ! mon


Dieu ! [...] où je te vois ? ».
Spontanéité de Candide, toujours sensible à la
souffrance d’autrui. Tournures interrogatives
et exclamatives  intensité de l’émotion.
-quelle était la réaction de Candide ? - Adjectif « horrible  omniprésence (dans
tout le roman) des malheurs qui frappent
l’Homme.

-Le nègre explique la raison de son état.


Voltaire concentre l’effet du pathétique en ne
retenant que les détails frappants : caleçon,
main, jambe.
« C’est l’usage » : désigne le traitement dont
le nègre a été victime ; sous-entend une
Axe 2: Le discours du nègre logique de l’habitude à laquelle le nègre
semble se soumettre ; ses malheurs obéissent
-que explique le nègre ? à une loi supérieure qui n’a d’autre
justification que la tradition.

- le nègre s'autorise un commentaire critique :


Ici Voltaire prend la parole par la bouche de
son personnage pour dénoncer le scandale.
Par cette phrase incisive, le conte devient
pamphlet (= court récit satirique attaquant
avec violence un gouvernement, une
institution ou un personnage connu). Ce que
Voltaire met en évidence, c’est le décalage
monstrueux entre l’insouciance des
Européens et les souffrances de ceux qui sont
-que critique le nègre par cette phrase ? à leur service aux colonies.

- Il dénonce d’une autre façon l’absurdité de


l’esclavage, en reprenant le thème de
l’optimisme, qui est le sujet du roman. Sa
mère lui tient en effet un discours qui
ressemble à ceux de Pangloss : « Mon cher
enfant […] et de ta mère ». Elle prêche à son
fils l’acceptation de l’ordre établi et le
persuade, contre toute évidence, de son
bonheur. Par un renversement absurde propre
aux raisonnements de Pangloss, la condition
d’esclave devient un « honneur ».
- Les « fétiches », qui sont d’ordinaire des
objets matériels adorés par les primitifs,
désignent dans ce contexte les prêtres de la
religion catholique. Par cette appellation
-comment le nègre dénonce t-il l’esclavage ? amusante, Voltaire se moque d’elle en la
réduisant à du fétichisme.

-Le discours du nègre provoque une évolution


capitale chez Candide
-Pour la première fois dans le roman, il rejette
fermement les enseignements de Pangloss et
s’avise avec netteté que la réalité contredit
tout à fait : « Ô Pangloss ! […] je renonce à
ton optimisme. ».

-La révolte se traduit par l’exclamation pleine


de reproche et par le mot « abomination », qui
-pourquoi Voltaire utilise t-il le mot fétiches ? a le sens très fort de : chose inspirant horreur
et répulsion.
-L’expression familière « c’en est fait »
affirme la détermination du héros.
-L’adjectif possessif « ton » dans l’expression
« ton optimisme » a une valeur péjorative et
méprisante.
-Le mot « optimisme » (en tant que désignant
Axe 3: La révolte de Candide un système philosophique) suscite une
question naïve du valet : « Qu’est-ce
-Que provoque le discours du nègre chez Candide ? qu’optimisme ? disait Cacambo » ; l’absence
d’article à « optimisme » présente, d’une
manière amusante, le terme comme
extraordinaire. Candide répond par une
définition qui résume son expérience : «
Hélas !... c’est la rage de soutenir que tout est
bien quand on est mal ». « Hélas ! » exprime
ici la détresse ; et l’antithèse qui oppose les
-par quoi se traduit cette révolte ? adverbes « bien » et « mal » dénonce
l’imposture de cette philosophie. Le mot «
rage » en fait une maladie, une folie obstinée.
• L’esclavage illustre ce que Voltaire appellera
plus loin dans ce chapitre « la méchanceté des hommes
».
• Par le pathétique et par l’ironie, il en dévoile le
caractère ignoble afin de secouer la bonne conscience
des européens.
• Cette page porte en outre un coup
V-Synthèse globale supplémentaire à l’optimisme par la dénonciation du Noter au fur et mesure au tableau
paradoxe entre le discours de l’Eglise catholique et le
sort lamentable réservé, dans les faits, aux Noirs.
• Candide entame alors une évolution décisive :
pour la première fois, il se révolte contre les leçons de
son maître Pangloss. C’est le début d’une conquête de
soi-même qui l’amènera à l’indépendance complète dans
le chapitre final.

Vous aimerez peut-être aussi