Vous êtes sur la page 1sur 4

Nom : Classe :

Prénom : Groupe :

2D8 / 2D9 - Correction Devoir Maison pour le 4 janvier


Un prélèvement sanguin permet de dépister une consommation d’éthanol récente. L’éthanol est l’alcool comestible
de formule chimique : 𝐶2 𝐻5 𝑂𝐻.

1.1. L’atome d’hydrogène donne un anion monoatomique stable. Lequel ? Justifier en écrivant la configuration
électronique de l’hydrogène.
Configuration de l’atome d’hydrogène : (Z=1) 1s1 (1 électron de valence)
Gaz rare le plus proche de l’hydrogène : Hélium He (Z=2) 1s2 (2 électrons de valence)
Il manque un électron à l’atome d’hydrogène pour avoir la même configuration électronique que
l’hélium (gaz rare le plus proche) et respecter la règle du duet.
En gagnant 1 électron : l’hydrogène forme l’anion H-
1.2. L’atome d’oxygène peut donner un anion monoatomique stable. Lequel ? Justifier en écrivant la
configuration électronique de l’oxygène.
Configuration de l’atome d’oxygène : (Z=16) 1s2 2s2 2p6 3s2 3p4 (6 électrons de valence)
Gaz rare le plus proche de l’hydrogène : Néon Ne (Z=2) 1s2 2s2 2p6 3s2 3p6 (8 électrons de valence)
Il manque 2 électrons à l’atome d’hydrogène pour avoir la même configuration électronique que le
Néon (gaz rare le plus proche) et respecter la règle de l’octet (8 électrons sur la couche de valence)
En gagnant 2 électrons : l’oxygène forme l’anion O2-
1.3. Pour se stabiliser, les atomes peuvent également s’assembler sous forme de molécules. Dans la formule de
l’éthanol ci-contre, préciser en justifiant votre choix si le modèle de Lewis est respecté et proposer des
modifications si besoin :
On vérifie d’abord le nombre de liaisons covalentes :
Tous les atomes ont le bon nombre de liaisons (1
pour H; 2 pour O; 4 pour C).
On regarde ensuite le nombre de doublets non
liants : l’oxygène doit en avoir 2 et H et C n’en ont
pas) : On voit que O n’en a pas sur le schéma, il faut
les ajouter sur le schéma.
2. Le modèle moléculaire ci-contre représente l’acide caféique. Proposez sa structure de Lewis
Modèle moléculaire Schéma de Lewis On représente le schéma de Lewis
Données : en représentant : tous les atomes
Atomes rouges : oxygène
Atome noirs carbone
avec leur symbole (ici C, H et O). Les
Atomes blancs : hydrogène atomes sont placés dans le même
ordre que sur le modèle moléculaire
H H H O de gauche.
H C C C C On représente tous les liaisons entre
O C C C O les atomes, en faisant attention aux
liaisons simples et aux liaisons
C C H H doubles.
H O H on représente tous les doublets non
liants (0 pour H ; 0 pour C ; 2 pour O)
3. Donner la structure (=configuration) électronique des atomes suivants :
Atome H C N O Cl
Structure 1s2 2s2 2p6
1s2 1s2 2s2 2p2 1s2 2s2 2p3 1s2 2s2 2p4
électronique 3s2 3p6
Rappel de la méthode pour déterminer l’ion que va former un atome.
1) Ecrire la configuration électronique de l’atome.
2) Identifier le gaz rare le plus proche et écrire sa configuration électronique.
3) Identifier le nombre d’électrons à ajouter ou à enlever à la configuration électronique
de l’atome dont on veut écrire l’ion afin d’obtenir la même configuration que celle du
gaz rare le plus proche. Il s’agit de respecter les règles de stabilité :
- Pour les atomes Z<= 4 la règle du duet : c’est-à-dire 2 électrons sur la couche de
valence.
- Pour les atomes Z< 4 la règle de l’octet : 8 électrons sur la couche de valence.
4) Déduire du nombre d’électrons ajouté ou retiré la charge de l’ion formé :
- Si on ajoute des électrons on ajoute un ou plusieurs charge(s) négative(s) donc on
formera un anion.
- Si on enlève des électrons on enlève une ou plusieurs charge(s) négative(s), on
formera donc un cation.
Rappel de la méthode pour l’écriture d’un schéma de Lewis.
Dans un schéma de Lewis il faut représenter :
- Tous les atomes en utilisant leur symbole chimique.
- Toutes les liaisons covalentes (c’est-à-dire tous les doublets liants)
- Tous les doublets non liants (pour les atomes qui en ont)
Si un modèle moléculaire est proposé en illustration (cas du DM) l’ordre d’écriture des atomes est le même que dans
le modèle moléculaire. Il faut alors :
1) Remplacer les boules colorées par les symboles des atomes.
2) Ajouter les doublets non liants pour les atomes concernés.
Si l’on ne dispose que de la formule brute donnant le nombre de chaque atome (comme
dans le tableau figurant dans le cours et l’activité) il faut alors :
1) Déterminer l’ordre dans lequel on va écrire les atomes (en seconde dans ce cas le
nombre d’atome sera limité à 3). Il faut procéder au brouillon par des essais-erreur.
2) Relier les atomes entre eux par des liaisons covalentes en respectant le bon nombre
de liaisons que doit former chacun des atomes. SI nécessaire on peut placer plusieurs
liaisons simples entre deux atomes (on parle alors de liaisons doubles ou triples).
C’est à ce moment que l’ont doit se rendre compte que l’ordre des atomes est le bon
(si on ne peut pas relier tous les atomes sans respecter le nombre de liaisons, c’est
que l’ordre choisi n’est pas le bon.
3) Ajouter sur chacun des atomes le nombre de doublets non liants qui lui correspond.
Exemple : Quel ion monoatomique forme l’azote (Z=7)

1) Configuration électronique de l’azote : 1s2 2s2 2p3 (5 électrons de valence)


2) Gaz rare le plus proche : le Néon 1s2 2s2 2p6 (8 électrons de valence) = octet
3) L’azote Z=7 va respecter la règle de l’octet
Pour passer de 1s2 2s2 2p3 à 1s2 2s2 2p6 il faut ajouter 3 électrons.
4) En ajoutant 3 électrons l’azote gagne 3 charges négatives (car les électrons sont chargés négativement)
On obtient 𝑁 3−
En effet :
Atome (Autant de protons que d’électrons Charge globale de l’atome :
d’azote Z=7 car atome voir ch.4)
7 x (+1) + 7 x (-7) = 0
7 protons (de charge +1e)
7 électrons (de charge -1e)
Ion formé par Nombre d’électrons différent du Charge globale de l’atome :
l’azote (pas nombre de protons car on vient de
neutre car voir qu’il pouvait gagner 3 électrons 7 x (+1) + 10 x (-7) = -3
ion) pour satisfaire la règle de l’octet)
L’ion formé possède 3 charges
7 protons (de charge +1e) négatives en plus que l’atome neutre,
7 + 3 = 10 électrons (de charge -1e) on le note 𝑁 3−

Exemple 2 : Quel ion monoatomique forme le magnésium (Z=12)

1) Configuration électronique de l’azote : 1s2 2s2 2p6 3s2 (2 électrons de valence)


2) Gaz rare le plus proche : le Néon 1s2 2s2 2p6 (8 électrons de valence) = octet
3) Le magnésium Z=12 va respecter la règle de l’octet
Pour passer de 1s2 2s2 2p6 3s2 à 1s2 2s2 2p6 il faut retirer 2 électrons.
4) En retirant 2 électrons le magnésium perd 2 charges négatives (car les électrons sont chargés négativement)
On obtient 𝑀𝑔2+
En effet :
Atome de (Autant de protons que d’électrons Charge globale de l’atome :
magnésium car atome voir ch.4)
Z=12 12 x (+1) + 12 x (-7) = 0
12 protons (de charge +1e)
12 électrons (de charge -1e) On retrouve bien que l’atome est
neutre.
Ion formé par Nombre d’électrons différent du Charge globale de l’atome :
l’azote (pas nombre de protons car on vient de
neutre car voir qu’il pouvait perdre 2 électrons 12 x (+1) + 10 x (-7) = +2
ion) pour satisfaire la règle de l’octet)
L’ion formé possède 2 charges
12 protons (de charge +1e) négatives en moins que l’atome
12 - 2 = 10 électrons (de charge -1e) neutre, on le note 𝑀𝑔2+
Exemple de schéma de Lewis de la molécule HCl à partir de sa formule.

𝐻𝐶𝑙 : un atome d’hydrogène (H) et un atome de chlore (Cl)

1) Il y a 2 atomes : il n’existe qu’une seule façon de relier deux atomes


𝐻 𝐶𝑙 (l’écriture dans l’ordre inverse Cl H étant strictement identique.)
2) H doit former 1 liaison covalente
Cl doit former 1 liaison covalente

On place donc cette liaison entre les deux atomes H Cl


3) On place ensuite le bon nombre de doublets non liants sur chacun des atomes
H n’a pas de doublet non liant
Cl a 3 doublets non liants
H Cl
On a donc : que l’on peut aussi écrire H Cl

Exemple de schéma de Lewis de l’acide éthanoïque à partir de son modèle moléculaire

1) On remplace les boules par


L’ordre des atomes les symboles et on place les
Modèle moléculaire reste le même liaisons covalentes (simple
doubles ou triples comme sur le
modèle

2) On ajoute les doublets


non liants sur les atomes
qui en ont

Atome (Z) Configuration Gaz


Règle Configuration Nombre de Nombre de
électronique rare le
de électronique du gaz rare liaison doublet
Règle de (électrons de plus
stabilité le plus proche formées non liant
stabilité suivie valence souligné) proche
1s1 1s2
Hydrogène Z=1 duet Hélium 1 0
1 él. de valence 2 él. de valence = duet
1s2 2s2 2p2 1s2 2s2 2p6
Carbone Z=6 octet Néon 4 0
4 él. de valence 8 él. de valence = octet
1s2 2s2 2p4 1s2 2s2 2p6
Oxygène Z= 8 octet Néon 2 2
6 él. de valence 8 él. de valence = octet
1s2 2s2 2p3 1s2 2s2 2p6
Azote Z=7 octet Néon 3 1
5 él. de valence 8 él. de valence = octet
1s2 2s2 2p6 3s2 3p5 1s2 2s2 2p6 3s2 3p6
Chlore Z=17 octet Argon 1 3
7 él. de valence 8 él. de valence = octet

Vous aimerez peut-être aussi