Vous êtes sur la page 1sur 4

Exemple 3 : Levier de commande de robinet sphérique

Un atelier de fabrication de pièces en tôles, équipé de presses


excentriques de 6, 10, 24, 40, 63 et 110 tonnes, se proposes
de produire les leviers de commande de robinets sphériques.
Ces leviers sont en tôle d’acier doux et sont d’épaisseur 2
mm. (Voir schémas suivant).

La fabrication se fait en 2 opérations :

1 - Avec un outil à suivre de 2 postes : obtention du trou oblong au premier poste et obtention du
flan plat au deuxième poste selon le schéma suivant :

Détails du trou oblong :

2 – Obtention de la forme finale.

Le travail se déroulera dans l’ordre suivant.


Déplier la pièce pour déterminer sa longueur avant pliage (Lt).
Déterminer le périmètre du flan et du trou oblong.
Déterminer l’effort total de découpage.
Déterminer la largeur de la bande et le pas du découpage.
Dimensionner les éléments principaux de l’outil à suivre

1 - Calcul de la longueur et du périmètre du flan

P = 2 Lx + 13 + 26+6+3 + 2 x 2 x3.14
Tous les arrondis sont des congés de rayons 1 mm.

1. Trouvez une relation entre la longueur totale ( Lt ) et la longueur ( Lx ).


Lt = Lx +17
Support de Travaux Dirigés Conception des outils de presses

2. Donnez une estimation du périmètre extérieur ( P ) du flan en fonction de ( Lt ). (pas


d’application numérique).
P = 2 Lx + Ly +26 + 3 + 6 + 4 . 3,14
P = 2 (Lt-17) + 13 + 26 + 9 + 4. 3,14
P = 2 Lt + 26,57

P = 2 Lt + 30
Pour calculer Lt et déterminer le périmètre du flan, nous devons déplier le levier.

3. Exprimez la longueur totale du flan ( Lt ) en fonction de L1, L2, L3, L4, C1, C2 et C3

On donne : L1 = 18 mm ; L2 = 35 mm ; L3 = 32 mm ; L4 = 86 mm
R1 = 2 mm ; R2 = 5 mm ; R3 = 5 mm
A1 = 90° ; A2 = 45° ; A3 = 135°

Lt = L1 + L2 + L3 + L4 - C1 – C2 - C3

4. Calculez C1, C2 et C3
r1 / e = 2 / 2 = 1  k1 = 0,3 ,  1 = 90
C1 = 3,91 mm
 180 − 90   90. 
C1 = 2.(2 + 2). cot g   − (2 + 0.3.2). 
 2   180 
C1 = 2.e = 4 mm
 180 −     . 
C = 2.(r + e). cot g   − (r + k .e). 
 2   180 
C2= 2(R2+e)cotg(67.5) – (R2+k e ) 3,14/4
r 2 / e = 5 / 2 = 2.5  k 2 = 0,45 ,  2 = 45
 180 − 45   45. 
C 2 = 2.(2 + 5). cot g   − (5 + 0.45.2). 
 2   180 
C2 = 1.16 mm
C3= 2(R3+e)cotg(67.5) – (R3+k e ) 3,14/4
C3 = C2 = 1,16 mm

5. Calculez la longueur totale du flan ( Lt ). ( A partir de la question 3 )


L1 = 18 mm ; L2 = 35 mm ; L3 = 32 mm ; L4 = 86 mm
R1 = 2 mm ; R2 = 5 mm ; R3 = 5 mm

A1 = 90° ; A2 = 45° ; A3 = 135°

Lt = 18 + 35 + 32 + 86 - 4 – 1.16 – 1.16 =
Lt = 164.68 mm

Taoufik KAMOUN – ISET SFAX (2013/2014) 2


Support de Travaux Dirigés Conception des outils de presses

6. Calculez le périmètre extérieur du flan( P ). ( A partir de la question 2 )


P = 2 Lt + 26,57 = 2 x 164.68 + 26,57 = 355,9 mm

7. En déduire l’effort nécessaire pour réaliser l’opération (ne pas oublier le périmètre du trou
oblong ( Pt ).
Rc = 40 daN

Fc = Fc1 + Fc2 = [355.9 + 5 x 3.14 + 8 ] x 2 x 39 = 29611 daN = 29.6 Tf

8. Choisissez la presse qui a un tonnage suffisant pour réaliser l’opération.


Une presse de 40T

Le dessin suivant donne une idée sur la matrice utilisée.

9. Sur le dessin de la matrice, indiquez par une flèche le sens de l’avance de la tôle puis
complétez la cotation.
2

Taoufik KAMOUN – ISET SFAX (2013/2014) 3


Support de Travaux Dirigés Conception des outils de presses

Pièce Epaisseur

Guides 5 à 10 mm.

Contre-plaque 20 à 30 mm
15 à 30 mm
Plaque porte-poinçons (suivant l’importance de
l'outil)

Plaque d'appui 4 à 8 mm
(En tôle bleue)

Plaque porte-nez 15 à 30 mm

Semelles 15 à 30 mm

Poinçons 60 à 80 mm

Résistance au cisaillement Rc des matériaux courants Détermination du jeu de découpage.

Epaisseur (e) de la tôle hauteur de coupe Epaisseur de


Epaisseur (e) de la tôle
e ≤ 3 6 matrice
3< e ≤ 6 8 e ≤ 2 25
6< e ≤ 8 10 2< e ≤ 3 30
8 < e ≤ 10 12 3< e ≤ 5 35
Détermination de la hauteur de coupe de la matrice
5 < e ≤ 10 40
Détermination de la hauteur de la matrice

 180 −     .  r/e 1 1,5 2,5 >= 4


C = 2.(r + e). cot g   − (r + k .e). 
 2   180  k 0,3 0,4 0,45 0,5
Détermination de la perte au pli Détermination du coefficient k

Taoufik KAMOUN – ISET SFAX (2013/2014) 4

Vous aimerez peut-être aussi