Vous êtes sur la page 1sur 32

Dédicaces

Je dédie ce modeste travail, en témoignage de ma


profonde reconnaissance aux personnes qui me sont
chères :

A mon père Salah


Pour ses encouragements, ses conseils précieux et sa
tendresse illimitée qu’il trouve ici l’expression de ma
profonde gratitude.

A ma mère Souade
Qui m’a toujours comblée d’amour et d’affection, je lui
suis infiniment reconnaissante pour ses sacrifices, sa
patience et sa compréhension.

A ma sœur Amira et mon frère Mohamed Amine


Pour leur présence permanents, encouragement et leur
soutien moral

A mes chers amis


A tous ceux que j’aime et qui m’aiment.
REMERCIEMENTS

Tout d’abord, j’ai l’honneur de remercier avec grand plaisir et gratitude, mon
encadreur Mr Salah Selmi, docteur enseignant à l’école Supérieur d’Agriculture
de Mograne, pour son soutien, sa veille, son contrôle et son suivi car il n’a
épargné aucun effort dans l’élaboration de ce rapport.

Je tiens à remercier ensuite Mme Sihem Hbibi, directrice de Service de


financement et d'encouragement agricole dans le commissariat régional de
développement agricole de Manouba qui m’a fourni des données de la région
dont j’ai besoin et m’a simplifié le contact avec la plupart des bénéficiaires des
crédits et ma facilité beaucoup la tache lors de la préparation de l’enquête.

Je suis reconnaissante aussi à Mme Imen Fares cadre dans la banque tunisienne
de solidarité pour son aide à l’obtention des données général sur les crédits
agricoles.

Enfin, je veux remercier tous ceux qui m’ont tendu la main directement ou
indirectement pour l’élaboration de ce travail et je leur en serai toujours
reconnaissante.
RESUME

Ce travail a pour objectif l'étude des effets des microcrédits sur l'amélioration
des conditions de vie dans le milieu rural : cas du gouvernorat de Manouba.
Pour ce but on a pris comme champs d’étude tous les délégations de Manouba
où on a contacté des bénéficiaires des microcrédits et on a discuté avec un leur
point de vue vis-à-vis des crédits offerts par plusieurs acteurs de microfinance
tel que ENDA, BTS et Amal microfinance.

Le présent rapport se compose de trois chapitres le premier s’intéresse au


microcrédit en Tunisie, le deuxième étudie le microcrédit à Monouba et le
troisième est consacrer pour l’étude des effets des microcrédits sur l'amélioration
de niveau de vie dans le milieu rural.

Pour faire cette étude, on a commencé par l’identification des différents


acteurs de microcrédit dans notre zone d’étude, leurs spécificités, leurs
avantages ainsi que leurs inconvénients.

En second lieu, on a étudié à travers l'enquête les divers facteurs pouvoir


intervenir pour garantir la satisfaction des bénéficiaires des microcrédits.
Introduction générale :

Les services financiers ont été historiquement destinés aux couches les plus
riches de la société qui ont de plus possibilités pour rembourser les emprunts et
maintenir un certain niveau d’épargne. Par contre, il est difficile d’obtenir un
crédit dans les banques classiques quand on n’a pas les garanties nécessaires, un
revenu régulier ou quand on habite dans un pays ou l’accès aux services
bancaires est limité pour une catégorie de la société.

Au fur et à mesure que l’offre de produits de la microfinance s’est élargie,


tous les secteurs ont bénéficié des microcrédits. Le secteur agricole est très
intéressant pour tout pays. En effet, il affronte plusieurs difficultés et problèmes
qui influencent la situation économique des petits agriculteurs tels que les
énormes difficultés pour accéder à des services financiers dans des institutions
classiques comme les banques commerciales.

Une étude sur l’effet des microcrédits sur l’amélioration des conditions de vie
dans le milieu rural dans le gouvernorat de Manouba fait l’objet de ce travail.

Ce travail est constitué de trois chapitres : le premier s’intéresse au


microcrédit en Tunisie, le deuxième étudie le microcrédit à Manouba et le
dernier est consacrer pour l’étude des effets des microcrédits sur l'amélioration
de niveau de vie dans le milieu rural.
Problématique

Le microcrédit est l’un des services de micro-financement. Il est de plus en


plus connus et ses services sont transmis aux pauvre et ont montré qu’une
somme minime d’argent est souvent suffisante pour permettre le démarrage
d’une activité génératrice de revenu pour toutes les catégories sociales et surtout
au sein d’un milieu rural.

L’objectif principal de ce travail est de mesurer l’effet des microcrédits sur


l’amélioration des conditions de vie dans un milieu rural.

Dans le cadre de cette problématique, quelque question mérite d’être posées :

 Quel est l’effet des microcrédits sur l’amélioration des conditions de vie
dans le milieu rural ?
 Quels sont les déterminants de l’efficacité des microcrédits agricoles ?
Chapitre 1 : Le financement agricole en Tunisie :
Dans le cadre de la politique du développement du secteur agricole l'Etat s'est engagé
dans le financement de ce secteur et depuis elle crée des établissements public tel que l’APIA
la BNA le BTS et d'autres institutions de financement.
Quels sont les types des crédits accordés aux entrepreneurs Agricole ?
Quels sont les procédures de l’octroi ?

1. Les types de crédits agricoles :

 Le crédit foncier :
Ce type de crédit est destiné non seulement pour l'acquisition d'une terre et la
création d'un projet agricole par les jeunes agriculteurs et aux techniciens agricoles,
notamment les diplômés des écoles supérieures d’agriculture mais aussi pour rajeunir
les exploitants agricoles et de lutter contre le morcellement des exploitations agricoles.
Le montant du prêt foncier est limité à 150 000 DT, la durée de remboursement est de
25 ans avec 5 années de grâce et un taux d’intérêt de 5%. L'autofinancement minimum
requis est de 5%.
 FOSDAP (Fonds Spécial de Développement Agricole et la Pêche) :
Le FOSDAP appuie les agriculteurs sous forme de subventions et de prêts. Il est géré
par la Banque Nationale Agricole, qui assure tout le travail de distribution, de
recouvrement et de comptabilisation selon les règles bancaires et les termes des
conventions signées à cet effet avec l’Etat. La décision de l’octroi des prêts et
subventions relève des instances publiques au niveau du CRDA (commission
régionale).

 Les crédits de campagne :

Ce sont des crédits à court terme (CT) destinés à couvrir une partie des dépenses à
engager au cours d’une campagne agricole. Ils peuvent être renouvelés annuellement
sur simple demande.
 Crédits d'Investissement :

En fonction des besoins de financement et des spécificités de l’activité, la BNA


octroie des crédits différents selon le besoin :

 Crédits pour infrastructure et Bâtiments d’exploitation


 Création de forage
 Création de puits de surface
_ Equipements hydrauliques
 Equipements Agricoles, d’Elevage & Matériel Roulant
 Achat de terrain
 Plantations
 Création d’une Unité d’Elevage Aquacole

1.1Procédures de financement :

En effet, tous les acteurs de microcrédits fournissent deux types de crédits : les crédits
saisonniers et les crédits pour l’investissement. Dans les deux cas, Les services techniques du
CRDA instruisent les dossiers des éventuels bénéficiaires (documents exigés, enquêtes
techniques, évaluation des besoins réels en crédit pour chaque petit et moyen agriculteur) et
les transmettent pour examiner et financement aux agences concernées (BTS, BNA, APIA)
L'encadrement de la CRDA consiste à la revue des dossiers, les visites de terrains, évaluation
des besoins réels en crédit pour chaque bénéficiaire des crédits.

Pour les IMF le client donne une demande accompagnée d’une copie de sa carte d’identité et
de pièces justificatives qui sont des papiers qui fournissent des données sur sa situation socio-
économique et essentiellement la garantie qui est en général un salarié pour pays si le client
n’a pas pu rembourser son crédit. La démarche à suivre par l’acteur de microcrédit est la
suivante : tout d’abord la collecte des demandes des clients, puis aura lieu l’étude technique
des dossiers. Ensuite il faut présenter les dossiers au comité de direction pour accepter ou
refuser ces derniers. En cas de l’acceptation et l’installation de projet, l’institution doit faire
des visites quotidiennes.
Nous constatons que Tunisie la plupart des exploitations agricoles sont de petite taille : 54%
des terres agricoles sont inférieur à 5 ha et 75% sont inferieur à 10ha ce la dû non seulement à
un problème de morcellement mais aussi à cause de petit moyen des agriculteurs. Le passage
d’une agriculture familiale traditionnelle dans des petites superficies à une autre moderne et
plus entrepreneuriale est l’un des premiers objectifs de l’Etat pour développer le secteur
agricole en Tunisie. Pour atteindre cet objectif elle adapte une politique de soutien au secteur
agricole vise à garantir des revenus suffisants et stables aux agriculteurs du coup elle a essayé
de trouver des solutions pour dépasser les problèmes financiers qui ‘ils rencontrent.

En effet, elle aide les agriculteurs à investir en leur donnant des prêts et même en leur
finançant leurs exploitations. Dans la partie suivante on va s’intéressé au microcrédit.

2. Le microcrédit dans la Tunisie :


Le micro financement permet à des gens pauvres, exclus de tout système bancaire formel, de
lancer ses petits projets dont le but d’augmenter leur revenue et par suite améliorer leur niveau
de vie.
Qu’est-ce qu’un microcrédit ?
D’où peut-on prendre ce crédit et quel sont les procédures ?
Qu’elles sont les caractéristiques des institutions de microcrédits ?

2.1 Définition 
Un microcrédit est un prêt de faible montant destiné pour les pauvres gens à faible revenus
et faute de garanties réelles ou d’apport personnel suffisant afin de les intégrer à la vie
économique et sociale. Il favorise l’activités et la création de richesse dans les régions
marginalisées en permettant à ses citoyens de concrétiser ses microprojets à travers des
institutions privées ou publiques. Le montant maximum de microcrédits, les conditions de son
octroi et de son remboursement sont fixés par arrête de ministre de finance.

2.2 Les acteurs de microcrédits :

En Tunisie il existe 3 principaux acteurs de microcrédits :


2.2.1 Les banques de financement des PME :

 BDPME : c’est une banque qui couvre l’intégralité des activités de conseil, le suivi et
le financement accordées aux petits et moyens entreprises. Elle finance tous les
secteurs d’activités sauf les secteurs de tourisme et de la promotion immobilière.
Le BFPME aide les PME à acquérir des biens d’équipement, finance leur fond de
roulement et leur investissement.
 BTS : c’est la banque qui finance les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur et
de la formation professionnel. Elle est spécialisée dans la méso-finance pour la
promotion de très petites entreprises. C’est une banque inclusive et de proximité qui
favorise l’accès au financement à une large frange d’entrepreneurs à travers 25
agences répartit sur le territoire tunisien (une agence par gouvernorat).

 Leurs objectifs :
 Financer les projets générateurs de revenus et créateurs d’emplois dans
différents secteurs de l’économie (petits métiers, artisanat, agriculture,
services) et dans tout le territoire national (milieux rural et urbain);

Les 2 banques ont partagé le marché des petites et moyennes entreprises (PME) de manière à
ce que la BFPME finance les crédits aux personnes morales qui dépassent une valeur de 100
000 de TND. La BTS ne finance alors que les personnes physiques avec un plafond de 100
000 de TND. Les ressources de la BTS dérivent des prêts et des dons de l’Etat, des lignes de
crédit auprès des bailleurs et des dépôts de la clientèle.

Tableau : Evolution de financement des petits investissements par la BTS

Année 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018


Nombre de 6016 9947 11339 12436 12860 13109 13967
crédits
Montant 61,3 103,4 112,3 123,9 129,6 134,5 145,2
(million DT)
Cout 85,6 142,3 150,6 159,9 163,2 169,1 174,9
d’investissement
(Million DT)
Source : BTS :2014,2018

Malgré l’effort fournie par l’Etat, la situation financière des agriculteurs tunisiens est encore
mauvaise. La majorité de nos agriculteurs sont des petits agriculteurs qui ont de petites
exploitations et qui ont des problèmes de financement pour les entretenir ainsi, et pour
résoudre tous ces problèmes les associations de microcrédits sont là.
Qu’est ce qu’elles peuvent ajouter au secteur agricole tunisien ?

2.2.2 Les associations de microcrédits AMC :

Les instruments de microcrédits (les IMF, BTS) font partie des mécanismes mise en place
dans le cadre de la politique socio-économique de la Tunisie pour lutter contre la pauvreté et
faire développer le secteur agricole.

Au lieu d’éliminer, par avance, la clientèle du crédit à cause des méthodes, des critères et des
garanties qui ne sont pas adaptés à leur situation, les associations avec une collaboration de la
BTS donne une chance à ces gens d’inscrire à ce monde de microfinancement et invente des
méthodes et des garanties qui leur convient.

Il existe plusieurs institutions de microfinance sous forme associative en Tunisie elles sont à
l’ordre de 289 associations on cite parmi eux l'association de Kairouan de développement
intégré (AKDI), association AMAL et ASAD tamweel. Ces AMC sont liées à la BTS et ont
été créées à l’initiative des autorités locales sur instructions gouvernementales. Elles ont pour
activités exclusive (ou majoritaire pour les quelques ONG créées avant la BTS) la gestion du
microcrédit sur des fonds de la BTS rétrocédés par convention et sur la base de programme
annuels.

 Leurs objectifs :
 Création de sources de revenus
 Amélioration des conditions de vie
 Aide à l’intégration socio-économique des couches à faibles
revenus
 Renforcement du Rôle des associations matière de développement
 Leurs spécificités :

Le plafond pour les crédits est actuellement fixé à 5 000 TND pour les activités génératrices
de revenus (AGR) et 1000 pour la consommation (‘amélioration des conditions de vie’) avec
un taux d’intérêt annuel appliqué est 5 %, plus une commission de 2,5 % par dossier. Elles
sont caractérisées par leur proximité aux bénéficiaire, la rapidité de leurs procédures, le travail
de terrain, l'intervention à cout limiter et finalement le renforcement du Rôle de la société
civile dans le développement.

 Les actions d’accompagnement :


En accompagnement du financement des programmes des associations la BTS assure
certaines actions dont notamment :

 Formation des agents de crédit et organisation d'atelier de travail


 Sensibiliser les citoyens dans les régions rurales avant le démarrage de l’activité de
l'association.
 Élaboration d'une application informatique relative à la gestion du programme de
microcrédit pour les associations.

La contribution des associations de microcrédits pour le financement des activités agricoles


en dehors de l’interventions classique de l’administration et de la banque est très clair au
niveau des nombres des projets qu’elle finance, son nombre (287 association) qui s’est
multiplié presque 47 fois ainsi qu’avec les montants qu’elles fournissent (397 538 000 DT un
cumule de 2000 à 2010)

2.2.3 Les institutions de microfinance sous forme de société anonyme :

En Tunisie, on trouve presque 6 IMF agréées tel que ENDA Tamweel, Tayssir microfinance,
Zitouna Tamkeen, Microcred Tunisie et Advans Tunisie. Tous ces IMF ont pour mission
d’offrir des produits de microcrédits au profits de populations les plus vulnérables et précaires
aux différents services financières mais elle reste toujours ENDA Tamweel le principal
pourvoyeur de crédits agricole en nombre mais non en montant. Elle offre à ses clients des
services et lignes de crédits diversifiés et adaptés aux besoin de chaque type de micro-
entrepreneur, en particulier les femmes, à travers un réseau de 79 agences dont 42% dans les
zones rurales elle participe avec ferveur à la valorisation de l’entreprenariat des femmes et
encourage leur participation active à l’économie tunisienne grâce à l’octroi de micro-crédits et
le renforcement de leurs capacités entrepreneuriales, elles sont la cible prioritaire d’ENDA.

La part de la femme dans les microcrédits de ENDA pour l'année 2016 :

(Sources : rapport 2016, ENDA)


nombre de
crédits nombre de
accordés: crédits
accordés:
192 300
77 000
Montant de portefeuille
crédit portefeuille Montant de
de crédits: crédit accordés: de crédits:
accordés:
209 000 000 126 500 000 Femmes 126 000 000
313 600 000 Femmes
rurales

clients actifs: % Clients: clients actifs: % Clients:


189 700 64% 77 190 26%

Les produits financiers de ENDA :


Enda tamweel continue d’étendre la gamme de ses produits financiers pour mieux
répondre aux besoins diversifiés et grandissants de ses clients, Enda a développé des
produits financiers de qualité et adaptés à différents secteurs d’activité. L’année 2016
a été marquée par la diversification de l’offre avec le lancement de plusieurs nouveaux
produits financiers portant le total à 16 produits.
Source : ENDA Tamweel
Leur spécificité :

La méthode de sélection des clients s'adapte aux montant octroyés et au type de garantie
exigée. Les agents de ENDA font des réunions de sensibilisation pour les groupes solidaires,
des visites au domicile afin de tester la répartition des clients et analyse de la viabilité de
chaque projet.

ENDA semble à une antenne former par les acteurs de crédit qui disposent des compétences
suffisantes pour leurs tâches. Ils présentent des profils académiques variés, non seulement
mais elle passe par un processus de formation complet et formaliser. De plus ils sont encadrés
par un système de primes bien formulé prenant en compte le nombre de clients, le taux de
rétention et la qualité du portefeuille.
Les acteurs de crédit n’ont pas le droit de donner des crédits a l’un de leurs proches.
Chaque agent a sa propre zone d'intervention, son propre portefeuille et il est responsable
devant le comité de direction comme étant Lui le client.

Dans le cas retard de l'un de ses clients, les mesures de relance s’intensifient rapidement. Si
le retard est d’un mois, les agents rappellent le client par téléphone puis au deuxième mois de
retard un agent se déplace pour le rappeler. Au troisième mois un superviseur à compagne
l’agent concerné par cette tâche et la dernière solution une fois le client n'a pas payé depuis 4
mois, l'institution passe au cas de l'huissier notaire contractuel avec ENDA de la zone
impliquée.

En effet, chaque acteur possède ses spécificités, ses propres avantages ainsi que ses
propres défauts. Le tableau suivant résumera les grandes différences entre eux :

BTS IMF (ENDA) AMC


Opportunités . Amélioration de l’organisation du secteur agricole 
. Investir dans des productions à valeur ajoutée
. Encourager l’utilisation des nouvelles technologies (innovation) et les jeunes promoteurs
diplômés de la formation agricole
Avantages . Des montants important pour le . Rapidité d’octroi. . Taux d’intérêt faible
démarrage . Procédures simples. . Procédures simples
. Réduction de chômage pour les
. Remboursement de . Mensualité légère
jeunes diplômés
100%
. Une période de grâce acceptable
Incontinents . Lourdeur et la lenteur des . Taux d’intérêt élevé . Pas de délais de grâce
procédures administratives. . Durée de crédit courte pour l’élevage
. Délai d’octroi
. Faible montant au
démarrage
. Faible montant
Valeur de . Un plafond de 100 000DT . le crédit est de 200 DT . Le plafond est fixé à
crédits . 150 000 DT pour les diplômés jusqu’ à atteindre un 5000 DT pour les AGR
universitaires plafond de 20 000 DT . 1000 DT pour la
mais 3000 DT pour la consommation
consommation
Période de . elle varie de six mois et trois ans . 1 à 3 mois à l’exception
grâce de l’élevage
Taux . Le taux d’intérêt est fixe à 5 % . le taux d’intérêt annuel . Le taux d’intérêt annuel
d’intérêt par an avec une commission pour est de 5% avec une appliqué est 5 %, plus
le dossier commission d’étude de une commission de 2,5

dossier de 2,5% %par dossier et 2 % pour


le FNG pour les projets
destinés à l’agriculture.
Personnes . Les personnes physiques ayant un . Financer les projets . catégories vulnérables
concernés métier, une qualification générateurs de revenus et ayant la capacité

professionnelle ou scientifique et créateurs d’emplois dans d’exercer une activité

des projets générateurs de revenus différents secteurs de continu

l’économie.

Capital . 40.000.000 de DT 3.000.000 de dinars


Déblocage de . Le déblocage s’effectue liquide Liquide
crédit directement auprès des
fournisseurs de l’emprunteur pour
éviter l’utilisation des crédits à
d’autres fins

D’après le tableau ci-dessus nous constatons que l'essentiel du secteur de microfinance


tunisien est organisé autour de la BTS qui est chargé d'assurer le refinancement des
associations tunisien de microcrédit avec le financement des personnes physiques.

L’efficacité des associations de microcrédit dépend de plusieurs facteurs tel que le nombre des
associations existantes, leur degré de concurrence, le niveau de couverture de la demande et
en fin le niveau d'intégration dans le marché financier.

Conclusion :

On ne peut nier les progrès importants réalisés par le secteur de la microfinance pour
développer l’agriculture en Tunisie. Mais malheureusement plusieurs obstacles le rencontre
tel que le non remboursement des crédits et les projets agricoles en lui-même qui sont à risque
et parfois non rentable à cause des aléas climatiques.

Nous allons consacrer le chapitre suivant pour étudier des microcrédits dans le gouvernorat
Manouba.

Chapitre2 : Situation des microcrédits agricoles dans le


gouvernorat de Manouba :
Le micro financement est né dans la gouvernorat de Manouba depuis longtemps, il est plus
en plus connu au point qu'il y a une extension géographique de ces activités qui s’est traduite
par l’augmentation De nombre des clients bénéficiaires des crédits et du volume des crédits
accordés.

Quelles sont les spécificités de ce gouvernorat ? Quel est la contribution des microcrédits dans
son milieu rural ?

1. Spécificités de gouvernorats de Manouba :

Le gouvernorat de Manouba est situé à 5,5 kilomètres de la capitale et entouré des


gouvernorats de Bizerte, Zaghouan, Béja, Tunis, l'Ariana et Ben Arous. Elle contient 8
délégations dans une superficie de 1 137 km² (1,12 % de la superficie du pays) avec une
population de de 379 518 habitants.
Le Gouvernorat observe un important afflux démographique et une forte expansion urbaine
en raison de la raréfaction observée des réserves foncières de la Capitale et ses banlieues nord
et sud.
Figure : Carte du gouvernorat de Manouba

Source : CRDA Manouba


Le gouvernorat de Manouba est connu pour son caractère typiquement agricole et industriel.
Plusieurs domaines d´investissement sont considérés comme des créneaux porteurs pour les
années futures :
 La transformation industrielle de fruits et légumes,
 La production agricole.
 L´industrie mécanique notamment les composants autos,
 L´industrie électronique,
 Le conditionnement industriel,
 L´industrie du textile,

L’agriculture dans le gouvernorat de Manouba occupe une place primordiale dans sa vie
économique ; vu son emplacement dans le bassin de la basse vallée de la Medjerda (d’environ
26 mille hectares situés sur les terres fertiles de la basse vallée de la Medjerda.) et la
prédominance des terres agricoles qui occupent 89% de sa superficie totale. Ces atouts ont
favorisé la diversification de la production et l’intégration de l’agriculture biologique dans le
système productif agricole régional. En effet, le gouvernorat occupe le premier rang dans la
production de poires et d’artichauts avec 33% et 26% de la production nationale. Le
gouvernorat participe également avec 6% de la production nationale de céréales et 5% de
tomates.

Graphique : Répartition de la production agricole végétale par type de culture à Manouba

Céréaliculture 25%

Fourrage
44%

légumineuses et
d'autres cultures
14%
cultures maraîchères

arboricultures 3% 14%

Source : CRDA Manouba

Tableau : Répartition de cheptel par type


Troupeau Total Bovin Total Ovins Aviculture Cuniculture Apiculture
(Têtes) (têtes) (1000 unités) (unité) (ruches)
Effectifs 19 400 83 580 2 500 2 500 6 000

Source : CRDA Manouba

Le gouvernorat de Manouba Jouit des Ressources hydrauliques importantes grâce à sa


situation dans le bassin vallée de la Madjerda.

 Ressources hydrauliques (en m3)


Ressources disponibles 203 Millions m3
 Ressources superficielles 160.4 Millions m3
 Ressources profondes  42.8 Millions m3
Lacs Collinaires  28 lacs avec une capacité de 1212 mille m3

Source : CRDA Manouba Rapport 2018

La région est caractérisée par climat méditerranéen appartenant à l’étage bioclimatique semi-
aride supérieur, avec des hivers doux et humides et des étés secs et chauds. La température
minimale étant de 6°C et la maximale pouvant atteindre 45°C. avec une moyenne
pluviométrique est de 450 mm.

2. Système de microcrédits dans le gouvernorat de Manouba :


Dès la création du gouvernorat de Manouba en 2001, on a enregistré une progression
importante dans les investissements agricoles. Cette progression peut-être expliquer par les
efforts fournis par l'État et les institutions de microfinance pour encourager les promoteurs à
lancer leurs petits projets agricoles en leur accordant des privilèges (facilité d'accès aux
crédits, accord des dons et réduction des impôts…)

Tableau : Répartition des investissements agricoles par délégation (2010_2017)

Délégation Nombre de projets Investissements (en Million


DT)
Total % Total %
Manouba 61 2,9 13,315 6,6

Mornaguia 242 11,7 38,802 19, 3


Tebourba 400 19, 3 49,583 24,7
Djedaida 555 26,8 35,947 17,9
Oued Ellil 153 7,4 13,582 6,8
Douar Hicher 10 0,5 0,979 0,5
Borj El Amri 288 13,9 29,374 14,6
El Battan 363 17,5 19, 399 9,7
Total 2072 100 200, 984 100

Source : APIA_Manouba

D’après le tableau ci-dessus nous constatons qu’une moyenne de 290 projet est effectuée
par an. C’est un nombre très faible par rapport à d’autres gouvernorat. Ceci est dû au faible
nombre des moyens et acteurs de financement à Manouba.

Le gouvernorat de MANOUBA renferme à 3 types des institutions de microfinance : IMF


(ENDA Tamweel, Amal microfinance et l’agence CFE (Centre Financier aux Entrepreneurs)),
les AMC reliés avec la banque BTS et la BTS lui-même.
Ces acteurs de microcrédits interviennent de la même manière avec leurs clients ainsi que
dans tous les secteurs (activités agricoles, artisanat, petits métiers, commerce ou amélioration
des conditions devis).
Leurs agents sont crédibles et connus par leur bon accueil lors du contact avec la clientèle ce
qui crée une relation morale une confiance durable entre l'acteur et ses clients.
Pour ENDA Tamweel on a trouvé un problème de communication avec ses agents qui ont
refusé de donner même les informations générales sur leur travail et leur relation avec leurs
clients considérant ceci comme des données confidentielles sur leurs clients. Mais d'après
quelques interrogations avec quelques-uns de leurs clients on a compris que leurs activités
dans le secteur agricole dans le gouvernorat de Manouba sont réduites. L’institution accorde
des crédits « Mawssem » pour financer des activités agricoles dans la zone ils sont de l'ordre
de 200 dinars à 5000 dinars c'est un crédit de compagnie et des crédits « Machia » pour
l’élevage. Ce sont des crédits de faible montant pour éviter les risques et ils sont
renouvelables.
Manouba contient 4 agences de ENDA dans 4 délégations différents (Oued ellil, Dawar
Hicher, Tborba et Borj El Ameri) et on remarque que les agences les plus actifs où se trouve
dans les zones rurales et que plus que 42% de ses clients sont des agriculteurs.

Graphique : les crédits agricoles accordés par ENDA Tamweel dans le gouvernorat de
Manouba

Nombre de créditS agricoleS accordés


Montant de crédit agricole accordés (en 1000D)
16000
9540.09
14000

12000 7750.2
6760.3
10000
5460
8000

6000

3291 3643 3549 4349.67


4000

2000

0
2015 2016 2017 2018

Source : Siégé de ENDA tamweel

Les associations de microfinance de cette région ont divisé la superficie du gouvernorat en


unité territorial où chacune D’elle s'occupe uniquement de son unité.
Elles sont assurées gratuitement selon une convention avec la CRDA de Manouba. Ces
associations signent un contrat annuel avec leur bailleur de fonds BTS et elles paient 4
tranches.
Le montant dont elles se servent varie entre 450 000 et 600 000 dinars ans et il est versé
dans un compte spécifique de l’association. En effet ce montant dépend du taux de
recouvrement des créances des clients, de l'ancienneté de l'association et de la relation avec
les autres associations.
Apres l’installation de l’association, ses ressources affectées aux microcrédits vont être
venir des :
 Dons ou aides financières
 Fonds mis à leurs dispositions dans le cadre de conventions et de partenariat.
 Ressources dans le cadre de la coopération bilatérale ou multilatérales.
 Produits provenant des remboursements des microcrédits et des placements des
fonds.

Ces ressources peuvent être affectées à la réalisation de microcrédit et le financement des


actions d'encadrement, de formation et de suivi. Les associations n’ont pas le droit de
distribuer des bénéfices et ne peuvent percevoir de la part des bénéficiaires que les intérêts.
Elles sont sous le contrôle de Ministère des finances et sont aussi soumises à un contrôle
externe des comptes si cela et jugé nécessaire. Au cas où une association manque à son
obligation, elle pourra subir le retrait de son agrément éventuellement sa liquidation.
Les crédits octroyés augmentent de 700 dinars pour un nouveau client jusqu'à 5000 dinars
et ce montant dépend aussi de la nature du projet ou de l’activité que le client va l’exercé.
La période de grâce dépend du secteur d’activité elle est comprise entre 1 et 3 mois tandis
que la durée maximale du crédit et de 36 mois.
L’association subit une prime d’installation de 15000DT et d’une prime d’exploitation de
20DT par dossier avec un plafond de 15 000DT/an.
Malgré leurs évolutions et leurs efforts envers la population défavorisée de la région et leurs
aides pour améliorer le niveau de vie des gens, ces associations ont plusieurs problèmes. Elles
ont une structure informelle, politisée et sans statut en plus que l'enveloppe des bénéficiaires
demeure insuffisant et inférieur aux besoins des clients.
Les procédures d'octroi des crédits dépendent des efforts fournis par les agents de
l'association suite à l'absence des réglementation stricte et claire. De plus que ça ces derniers
ne sont pas qualifiés il leur manque des formations et le recyclage. Chaque association est
dirigée par une constitution directrice dont les membres sont affectés par l'autorité publique.

Conclusion :

Chapitre 3 : les effets des microcrédits sur l’amélioration des


conditions de vie du milieu rural

Pour expliquer l’effet des microcrédits agricoles sur les conditions de vie des populations
marginalisés du gouvernorat de manouba et déterminés les facteurs qui interviennent, on a
préparé une enquête qui a pour but de cibler les gens qui subir des crédits de la part de ENDA
tamweel, la BTS et Amal microfinance.

Zones d’études :
Les déterminants socio-économique :
Pour décrire la situation des individus de l'échantillon on a fait recours aux zones, à l'âge au
sexe, au niveau d'instruction.

1. La zone :

Graphique : Répartition de l’échantillon par délégations


30%

25%
25%

20%
20%

15%
15%
13% 13%
10%
8%
5%
3% 3%
0%

ui
a
rb
a
id
a lil tta
n er
i er ba
g u a El a m ci h o u
or
na ebo jed ue
d
El
b lA H an
T D O E ar M
M orj aw
B D

D'après la répartition des clients par délégation de gouvernorat, on constate que la plupart
des clients enquêtés et qui ont bénéficié de crédit se trouvent dans les délégations de
Mornaguia, Djedaida, Battan, Tebourba et Borj El Amer d’autre partie les délégations de
Manouba, Oued Ellil et Dawar Hicher n’ont pas beaucoup des bénéficiaires. Cette résultat est
peut-être due à la situation socio-économique de ces régions, ils sont plus urbains et très
proche de la capitale et au banlieue ou le travail est abondance et les moyens de transport sont
disponibles par contre le reste des délégations ont un caractère plus rural et plus loin des
zones industrielles d’où l’augmentation de taux de chômages et par suite, les gens vont
demander des crédits pour inscrire dans la vie socio-économique et lancer leurs petits projets
dans le domaine agricole ou dans d’autre domaine et par suite améliorer leur revenus.

2. Acteur de microfinance :

Pour les acteurs de microcrédits, ENDA Tamweel est la plus dominante en terme
de nombre du client ceci est due à plusieurs raisons tel que la facilité des procédures,
la rapidité de l’octroi des crédits et le bon accueil des agents. Tandis que les
procédures sont un peu sévères, lentes et compliqués.

Graphique : Répartition de l’échantillon par acteur de micro-crédit 

20%
35%

45%

bénificiaires de la BTS
Bénificiaires de ENDA Tamweel
bénificiaires de AMAL microfinance

Source : Notre enquête

L’âge :

Après la classification des bénéficiaires de microcrédit par classe d'âge on remarque


qu’environ 60 % des bénéficiaires enquêtés entre 28 ans et 40 ans 32,5 % entre 40 et 60 ans et
ceux qui sont plus âgées ne forment que 7 % de l'échantillon avec une moyenne de 40 ans.

D’après ce résultat on peut constater que le plus part des clients sont des jeunes parce qu’ils
sont ambitieux et ont la volonté de travailler et faire réussir leurs petits projets même avec une
petite somme d’agent pour éviter une période de chômage.

Graphique : Répartition de l’échantillon selon l’âge


7%

[28;40]

[41;60] 33%

60< 60%

Source : Notre enquête

Le genre :
En raisonnant en terme de sexe des bénéficiaires des microcrédits, on trouve que 62,5% de
l’échantillon sont des femmes par contre le pourcentage des hommes est environ 37%. Le
résulte obtenue est logique puisque les montants de crédits fournis ne sont pas assez
satisfaisants pour hommes.

Graphique : Répartition de l’échantillon selon le sexe


Homme 37.5

Femme

62.5

Source : Notre enquête

Le niveau d’instruction :
La répartition selon le niveau d'instruction permet de montrer que le plus petit pourcentage est
celui des clients à niveau inférieur (primaire et analphabète), ils n'ont pas eu une idée sur
l'importance de ses crédits dans le développement de leur vie et ils ne sont pas intéressé des
projets. En contrepartie en trouve que le pourcentage des clients à niveau supérieur et
secondaire est assez élevé, il croit que ces projets présentent la solution pour sortir de cette
crise de chômage et que les microcrédits et avec leurs négligeables valeur peuvent résolu une
partie du problème.

Graphique : Répartition de l’échantillon selon le niveau d’instruction


5%
13%

30%

53%

Analphabéte Primaire Secondaire Supérieur

Source : Notre enquête

Les types d’activités :


Selon la classification de l'échantillon selon le type d'activité, on constate que plusieurs
projets sont installés grâce aux microcrédits mais la plupart d’eux sont de petites tailles. Les
bénéficiaires préfèrent l’activités d’élevage (ovins, bovins, avicole, cunicole et apicole) car
selon eux il est plus rentable.

Tandis que, les autres ont besoin d’un crédit pour entretenir leur exploitation, acquérir un
nouveau matériel ou améliorer leur niveau de vie et leurs logements.

Tableau : Répartition de l’échantillon selon le type d’activité et le degré de


satisfaction
Types d’activités Pourcentage de l’échantillon
Apiculture 5%
Poulet fermier 7,5%
Elevage ovins 22,5%
Elevage bovins 5%
Cuniculture 5%
Culture maraichère 7,5%
Céréalicultures 5%
Entretient de l’exploitation 10%
Dépenses personnelles 27,5%
Acquérir des matériels 5%

Total 100%
Source : Notre enquête

Analyse multidimensionnelle :
On va essayer dans cette partie, de former des relations entre des variables de l’enquête
afin de trouver lesquelles de ces variables interviennent le plus dans le degré de satisfaction
des bénéficiaires de microcrédits dans le cas du gouvernorat de Manouba.

Tableau : Effet de quelques variables socio-économique sur le crédit fourni par les acteurs
de microcrédits

Niveau d’instruction Sexe Age moyenne Crédit fourni moyen


Analphabète Femme 50 1000
Homme 56 1500
Total analphabète 53 1250
Primaire Femme 38 1250
Homme 46 2000
Total primaire 42 1625
Secondaire Femme 33 2140
Homme 37 4350
Total secondaire 35 3245
Supérieur Femme 29 4100
Homme 31 6800
Total supérieur 30 5450
Total 40 2892,5
Source : Notre enquête

D’après le tableau ci-dessus, on peut conclure que les femmes octroient des crédits dont les
montant sont inférieur à ceux qui ont octroyés par les hommes et ceci est dû aux petits
montants des crédits qui sont insignifiants pour ces derniers qui ont beaucoup de charges.
En se basant sur les montants fournis, on trouve que plus le niveau d’étude est élevé plus le
montant de crédit est élevé pour les hommes ainsi que pour les femmes car la plupart des
jeunes diplômés octroient des crédits de la part de la BTS.

D’autres part, on remarque que les femmes bénéficiaires de microcrédits sont plus jeunes que
les hommes ce qui se justifie par le fait qu’elles sont ambitieuses et peuvent épargner et
améliorer leurs projets quelque soit le montant dont elles bénéficient.

Tableau : Relation de degré de satisfaction des bénéficiaires avec les moyennes des montant
fournis, l’usage du crédit et le sexe

Degré de Sexe Dépenses Dépenses Total général


satisfaction moyenne moyenne
d’exploitation personnelles
Pas satisfait Femme 685 945 1630
Homme 1025,5 1904,5 2930
Moyennement Femme 1200 630 2830
satisfait Homme 2461,2 1640,8 4102
Satisfait Femme 3095 935 4030
Homme 2666,3 4951,7 7618
Total général 1339,66 1832,5 2892,5

Source : Notre enquête

On remarque tout d’abord que les bénéficiaires les plus satisfaits sont des femmes malgré
que les montants qu’elles octroient sont les plus petits. Elles disent qu’elles sont satisfaites à
causes des diverses réalisations qu’elles ont pu atteindre avec ces crédits, elles sont plus
indépendantes, elles peuvent rembourser le crédit dans le temps et parviennent même à
épargner.

En se concentrant sur l’usage des crédits, on trouve que les montants les plus élevés sont
consacrés aux dépenses de l’exploitation ce qui explique le rôle de microcrédits dans le
développement agricole et les aides présenté pour les agriculteurs pour faire réussir leurs
petits projets malgré leur situations économique difficile.

Recommandations :

Dans le but d’une meilleure intervention des acteurs de microcrédits pour améliorer les
conditions de vie dans les milieux ruraux de ce gouvernorat je propose les recommandations
suivantes :

 Augmenter le nombre d’acteurs de microcrédits dont le nombre actuel est insuffisant


pour couvrir tout le gouvernorat.
 Augmenter les montants fournis par les acteurs de financement surtout pour les
diplômés du supérieur et les formés en agriculture puisqu’ils peuvent grâce à leurs
formations de gérer des projets et les faire réussir.
 Favoriser les femmes dans l'offre des crédits parce que elles sont les plus satisfaits et
plus solvables des bénéficiaires de microcrédits.

Conclusion :
A partir des analyses descriptives de l’enquête menée auprès d’un échantillon représentatif
des ménages installés dans des milieux ruraux dans la le gouvernorat de Manouba, on a trouvé
que 62% de l’échantillon sont des femmes et que plus que le niveau d’instruction est élevé
plus que les montants demandés augmentent. On outre le degré de satisfaction est meilleur
pour les femmes surtout chez celles qui ont pris des crédits pour lancer un petit projet.

Conclusion générale

Le micro-financement s’intéresse au gens pauvre exclus des systèmes bancaires formels et


leur offre la chance d'améliorer leurs conditions de vie à travers des crédits sans garanties et
qui conviennent à leurs situations.
Pour le cas de la Tunisie, le micro-financement est de plus en plus connu et le nombre des
institutions impliquées est élevé. Actuellement, il y en a deux acteurs ENDA Tamweel et les
associations des microcrédits qui donne la souplesse de la rapidité pour le financement des
activités en dehors des interventions classique des banques.

En effet, plusieurs associations sont nées et ont financer divers investissements agricoles et
ont aidé ces agriculteurs à sortir du cercle vicieux de pauvreté qu’ils connaissent. De ce fait, le
micro-financement de l'agriculture représente une solution importante pour l'amélioration des
conditions de vie des populations rurales défavorisés.

À travers l’enquête que nous avons fait dans le gouvernement de Manouba nous avons pu
conclure que le nombre des femmes bénéficiaires de microcrédit est supérieure à celui des
hommes et qu’elles sont plus satisfaites vis-à-vis des montants fournis par les acteurs de
microcrédit ENDA, BTS et Amal microfinance, les acteurs avec lesquels nous avons fait
l'étude de plus nous avons trouvé que plus le niveau d'étude est élevé plus les montants
demander aussi élevés. En plus le taux de solvabilités est plus élevé chez les femmes que les
hommes.

Vous aimerez peut-être aussi