Vous êtes sur la page 1sur 3

Fiche pédagogique

A. Phase pré-pédagogique:

 Classe : Tronc commun TCS-F4


 Activité : Lecture méthodique
 Support : Le Bourgeois Gentilhomme de Molière, Acte II, Scène 4
L’extrait : « Je vous expliquerai à fond toutes ces curiosités…ce traitre de tailleur»
 Objectifs: Reconnaitre les différents procédés du comique dans un texte théâtral comique.
 Durée : 1h

B. Phase pédagogique:
I. Mise en situation :
 Q : La dernière fois on avait étudié la première scène de l’acte I. Qu’appelle-t-on cette scène ? et
qu’est-ce qu’elle nous a appris sur la comédie-ballet en cours d’étude?
 R : Elle s’appelle la scène d’exposition : Elle nous a permis de connaitre le cadre-spatiotemporel de l’action
ainsi que le personnage principal de cette comédie qui est Monsieur Jourdain.
 Q : Que nous a-t-elle appris sur ce personnage principal ?
 R : Elle nous a appris que monsieur Jourdain est un riche bourgeois qui veut passer pour un noble et qui, pour
ce faire, se laisse avoir par des personnes profiteuses.
II. Identification :
 Lecture :
 L’enseignant fera une lecture magistrale, et demandera ensuite à deux élèves de lire les répliques de
monsieur Jourdain et de maitre de philosophie tout en s’arrêtant sur l’explication de quelques mots difficiles:

 Confidence : communication d’un secret  cendres : poudre qui reste d’une matière brûlée
 marquise : titre de noblesse.  laquais : valet/ serviteur
 Billet : petite lettre  peste : maladie contagieuse
 Galant : complaisant aux femmes  bourreau : cruel

 Situation du passage :
 Q : De quel acte et de quelle scène est tiré cet extrait ?
 R : L’extrait est tiré de l’acte II, scène 4 de la comédie-ballet Le Bourgeois Gentilhomme
 Q : Que s’est-il passé avant cette scène ?
 R : Monsieur Jourdain a demandé ai maitre de philosophie de lui apprendre l’orthographe.
 Q : Que se passe dans cette scène?
 R : Monsieur Jourdain confesse au maitre de philosophie son amour pour une marquise.

Trace écrite de la situation de passage :


Après avoir demandé au maitre de philosophie de lui apprendre sa science. Monsieur Jourdain renonce à la
science de logique, de physique et de morale pour apprendre l’orthographe, et finit par confesser à son maitre
son amour pour une marquise.

III. Hypothèse de lecture :


 Q : De quoi parlerait cet extrait?
 R : de la déclaration d’amour que veut faire Monsieur Jourdain à une marquise / du maitre de philosophie
qui aiderait monsieur Jourdain à écrire une lettre d’amour/ du manque d’intelligence de monsieur Jourdain /
du caractère orgueilleux de ce personnage
 Q : Quel effet produirait cette scène chez le lecteur ?
 R : Le rire / le comique

Trace écrite de l’hypothèse de lecture:


L’extrait parlerait, dans un ton comique, de Monsieur Jourdain qui demanderait au maitre de philosophie de
l’aider à rédiger une déclaration d’amour à une marquise.
IV. Axes de lecture :
 I- Le comique de caractère :
 On a dit que Monsieur Jourdain est amoureux d’une personne de qualité. Comment compte-t-il lui
révéler son amour?
 R : Il compte le lui révéler en lui donnant un billet dans lequel est écrite une phrase d’amour.
 Q : Pourquoi Monsieur Jourdain a révélé son amour pour cette marquise au maitre de philosophie?
 R : Pour qu’il l’aide à enjoliver la phrase d’amour qui sera adressée à une personne de qualité.
 Q : Quelle est la première question que le maitre de philosophie a posée à monsieur Jourdain après
cette demande?
 R : Il lui a demandé s’il veut que la lettre soit écrite en vers ou en prose
 Q : Quelle était la réponse de monsieur Jourdain ? Est-ce qu’il connaissait la différence entre les vers et
la prose ?
 R : Monsieur Jourdain répondait qu’il ne voulait ni vers ni prose dans son écrit même s’il ne savait même pas
quelle est la différence entre ces deux types d’écriture.
 Q : Quelle était sa réaction quand il a compris ce qu’est une prose ? Relevez du texte les expressions
qui le montrent.
 R : Monsieur Jourdain était surpris de savoir que ses paroles sont de la prose, comme le montre la phrase
interrogative « Quoi ? quand je dis(…), c’est de la prose ? », et la phrase exclamative « Par ma foi ! il y a plus
de quarante ans que je dis de la prose sans que je n’en susse rien »
 Q : Acceptera-t-il les reformulations de son maitre ? Pourquoi ?
 R : Non, parce qu’il insiste à garder ses propres mots.
 Q : D’après les réactions de Monsieur Jourdain face aux questions et propositions du maitre de
philosophie, quels traits de caractère peut on attribuer à ce personnage ?
 R : D’après ses réactions, on peut déduire que monsieur Jourdain est un personnage têtu, stupide et
orgueilleux.
 Q : Relevez du texte une autre réplique du texte qui met en relief le caractère vaniteux de monsieur
Jourdain.
 R : « Cependant je n’ai point étudié, et j’ai fait tout cela du premier coup »
 Q : Comment trouvez-vous le caractère de monsieur Jourdain ? quel effet produit-il chez vous ?
 R : monsieur Jourdain représente un personnage théâtral ridicule qui suscite le rire chez le spectateur.
 Q : Qu’appelle-t-on le type de comique qui consiste à faire rire le spectateur à partir d’un personnage
théâtral dont le caractère est comique.
 R : Le comique de caractère.

Trace écrite de l’axe I :


Dans cette scène, à travers un échange entre monsieur Jourdain et maitre de philosophie, Molière met en relief le
caractère orgueilleux de ce personnage théâtral ridicule qui n’admet pas le décalage existant entre son niveau
intellectuel modeste et la classe de Noblesse à laquelle il veut appartenir.
Ce décalage provoque un effet de rire : C’est le comique de caractère.

 II-Le comique de mots:


 Q : Qu’est-ce-que le maitre de philosophie a commencé de faire quand monsieur Jourdain a insisté
de garder ses propres mots sur le billet ?
 R : Le maitre de philosophie a commencé à appliquer littéralement ce que monsieur Jourdain lui a demandé
en changeant l’ordre des mots de la phrase de ce dernier.
 Q : Lisez la réplique en question. Quel effet produit ce jeu de mots chez vous ?
 R : Ce jeu de mots produit chez le spectateur un effet de rire.
 Q : Qu’appelle-t-on le type de comique qui consiste à jouer avec les mots pour provoquer le rire ?
 R : Le comique des mots
 Q : Est-ce-que le comique des mots consiste uniquement à changer l’ordre des mots dans un énoncé ?
Ce type de comique a-t-il d’autres procédés ?
 R : Il existe d’autres procédés relatifs au comique des mots : La répétition, prendre un accent étranger, jeux de
mots, déformation des mots, bégaiement,…etc.

Trace écrite de l’axe II :


Dans cette scène, le comique de mots se traduit par le jeu avec l’ordre des mots qu’a fait le maitre de philosophie
au niveau de la déclaration d’amour que veut transmettre monsieur Jourdain à une marquise.
 II-Le comique de situation:
 Q : Qu’est-ce qui a interrompu la discussion de monsieur Jourdain avec son maitre de philosophie
vers la fin de cet extrait ?
 R : Un laquais a informé monsieur Jourdain que son habit n’est pas encore arrivé.
 Q : Quelle était la réaction de monsieur Jourdain ?
 R : Monsieur Jourdain s’est mis en colère et a commencé à insulter le tailleur d’une manière familière.
 Q : Où se manifeste le décalage entre la situation initiale et la fin de cet extrait ?
 R : Le décalage se manifeste dans le changement brusque et soudain de sujet de discussion, de niveau de
langue et de comportement de monsieur Jourdain.
 Q : Quel effet produit chez vous ce changement soudain de situation ?
 R : Un effet de rire
 Q : Qu’appelle-t-on ce type de comique ? À quoi consiste-t-il ?
 R : Il s’agit du comique de situation : il consiste à produire le rire à travers une situation ridicule ou inattendue
dans laquelle se trouve un personnage.

Trace écrite de l’axe III :


Le comique de situation se manifeste à travers le changement soudain de sujet de discussion et de niveau de
langue de monsieur Jourdain entre le début et la fin de la scène quand un laquais lui a annoncé que ses habits ne
sont pas encore prêts. Ce décalage inattendu provoque un effet de comique chez le spectateur.

V. Évaluation formative / Synthèse :


 Q : Quels sont les 3 types de comique présents dans cette scène ? et où se manifestent-ils ?
 R : Le comique de caractère se manifeste dans le caractère orgueilleux et stupide de monsieur Jourdain, le
comique de mots se manifeste dans le jeu avec les ordres de mots destinés à la marquise dont monsieur
Jourdain et amoureux et le comique de situation se manifeste à travers la chute de la scène.

Trace écrite de la synthèse :


Dans cette scène, Molière recourt aux trois procédés du comique (de caractère, de mots et de situation) afin de
dresser le portrait moral de monsieur Jourdain dont l’orgueil et le manque de connaissance le font passer pour un
personnage théâtral ridicule qui suscite le rire.

C. Phase post-pédagogique:
Ouverture:
 Q : Que serait d’après vous le sort du tailleur ?
 Lisez chez vous la scène 5 de l’acte II pour avoir la réponse.

Vous aimerez peut-être aussi