Vous êtes sur la page 1sur 48

FONCTION ACQUERIR

© PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 0/47


FONCTION ACQUERIR
FONCTION ACQUERIR
Actionneurs
FONCTION COMMUNIQUER
Acquisition
des données
Dialogue Homme/
Machine

Commande de
Traitement des puissance

31 données

FONCTION COMMANDER
2
FONCTION TRAITER

FONCTION PROTEGER

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 1/47


© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 2/47
Cockpit avion DC7

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 3/47


Aujourd’hui ‘’Les écrans de Supervision’’ Force de
l’image

Cockpit du BOING 777

Cockpit de l’A380

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 4/47


SCADA Un système de contrôle et d’acquisition de données en
temps réel (SCADA) (anglais : Supervisory Control And Data Acquisition[1],
sigle : SCADA) est un système de télégestion à grande échelle permettant
de traiter en temps réel un grand nombre de télémesures et de contrôler à
distance des installations techniques[2]. C'est une technologie industrielle
dans le domaine de l'instrumentation, dont les implémentations peuvent
être considérées comme des frameworks d'instrumentation incluant une
couche de type middleware. Source Wikipédia

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 5/47


AUTOMATIQUE

APPROCHE STRUCTURÉE DES SYSTÈMES AUTOMATISÉS

CHAINE D’ACQUISITION DES


DONNÉES

Comment atteindre ce degré d’intégration matérielle et


logicielle (hardware et software) pour commander, contrôler,
communiquer, traiter, programmer... ?

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 6/47


Objectifs
Être capable de

• Appréhender l’architecture d’un système automatisé


• Identifier les fonctions et constituants d’un système automatisé.
• Choisir un capteur, les éléments en entrée des API.
• Caractériser les signaux transmis.
• Comprendre relation Homme/Machine appelée aussi PR partie
Relationnelle.
• Choisir les panels HMI
• Comprendre l »approche SCADA

INTRODUCTION
La conduite d’un process sur un site industriel implique la connaissance et la maîtrise de certains paramètres
tels que la pression, la température, le débit, la force, la vitesse, la position etc.

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 7/47


A partir de ces grandeurs physiques souvent quantifiées, on agit sur le process par l’intermédiaire d’un
actionneur ou pré actionneur (vanne de régulation, contacteur, variateur de vitesse ,distributeur…) générant
une action au niveau d’un actionneur (Ouverture ou fermeture de la vanne, commande d’une motopompe,
d’un variateur de vitesse, d’un vérin …).

L’évolution technologique notamment celle des microprocesseurs rend les systèmes intelligents
intégrant la communication, la supervision, la commande des process , l’instrumentation n’y échappe
guère.

SCADA
Un système de contrôle et d’acquisition de données en temps réel
(SCADA) (anglais : Supervisory Control And Data Acquisition1, sigle : SCADA) est un
système de télégestion à grande échelle permettant de traiter en temps réel un grand
nombre de télémesures et de contrôler à distance des installations techniques2. C'est une
technologie industrielle dans le domaine de l'instrumentation, dont les implémentations
peuvent être considérées comme des frameworks d'instrumentation incluant une
couche de type middleware. Wikipédia

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 8/47


© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 9/47
Cockpit Boeing 737 Max

Fort de constater, l’instrumentation au Congo a le vent en poupe, du fait d’un besoin récurrent et
croissant des entreprises pétrolifères, au point que certaines écoles de la place en ont fait une spécialité à
tort, alors les savoirs technologiques associés à l’instrumentation relèvent de l’automatique ,la formation
qui colle bien au besoin des pétroliers est le B.T.S C.I.R.A (Contrôle Industriel et Régulation Automatique).

En effet, à ma qualité d’ingénieur en Informatique – Mesures -Automatique alliée à mon expérience de


20 ans en France, Professeurs Certifié d’électrotechnique, je redéfinis le concept d’instrumentation en
simple applicatif de l’automatique en chapitre régulation et asservissement.

Afin de répondre à vos attentes, ce cours donne des bases scientifiques solides qui vous faciliteront
d’appréhender les différentes technologies, d'avoir les outils de base pour une compréhension des process
industriels

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 10/47


1-GENERALITES

Transmetteurs différentiels de pression

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 11/47


Un besoin d’acquérir, c’est-à-dire de mesurer une grandeur
physique nous conduit à afficher cette dernière, les écrans
de supervision.

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 12/47


Les écrans de supervision

La supervision

On gère les informations

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 13/47


Caractère d’une information
• Fonction d’un capteur

information Acquérir un état


source du système

capteur

• information logique

Information image

Elle est caractérisée par une propriété qui peut être


vérifiée ou non ; son codage correspond à une
variable pouvant prendre deux états distincts (0 ou 1).

• information analogique

Elle caractérise l’état d’une grandeur physique qui varie


de manière continue au cours du temps ; le nombre
d’états n’est pas dénombrable.

• information numérique

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 14/47


2. STRUCTURE D’UNE CHAINE D’ACQUISITION

La structure de base d'une chaîne de mesure comprend au minimum quatre étages :



Un capteur sensible aux variations d'une grandeur physique et qui, à partir de ces variations, délivre un
signal électrique.

Un conditionneur de signal dont le rôle principal est l'amplification du signal délivré par le
capteur pour lui donner un niveau compatible avec l'unité de numérisation; cet étage peut parfois
intégrer un filtre qui réduit les perturbations présentes sur le signal.

Une unité de numérisation qui va échantillonner le signal à intervalles réguliers et affecter un nombre (image
de la tension) à chaque point d'échantillonnage.

L'unité de traitement informatique peut exploiter les mesures qui sont maintenant
une suite de nombres (enregistrement, affichage de courbes, traitements Mathématiques,
transmissions des données …).

De nos jours, compte tenu des possibilités offertes par l'électronique et l'informatique, les capteurs
délivrent un signal électrique et la quasi-totalité des chaînes de mesure sont des chaînes
électroniques et informatiques.
Certains capteurs, par exemple le thermomètre DALLAS DS1621, délivrent directement un
mot binaire, image de la température, en leur sortie. Ils intègrent, dans un seul boîtier (DIL
08) le capteur + le circuit de mise en forme + le CAN.

Un capteur qui transforme une grandeur physique en grandeur


électrique quantifiée est appelé TRANSMETTEUR ou CAPTEUR
INTELLIGENT

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 15/47


Normalisation des signaux
Les valeurs des différents signaux sont normalisés

En électrique (intensité) :

0% échelle ----> 4mA 0% échelle ----> 0mA


100% échelle ----> 20mA 100% échelle ----> 20mA

En électrique (tension) :

0% échelle ----> 0V 0% échelle ----> 0V


100% échelle ----> 10 V 100% échelle ----> 5 V

En pneumatique (pression) :
0% échelle ----> 200 mb 0% échelle ----> 3 psi
100% échelle ----> 1000mb 100% échelle ----> 15 psi

En numérique, les signaux sont codés en binaire sur 8, 16, 32 ou 64 bits en


liaison série ou parallèle.

Les convertisseurs sont indispensables à différents points de la boucle pour normaliser les
signaux en fonction de la nature des capteurs, des actionneurs et des régulateurs
(analogiques ou numériques).

3-PRINCIPE DES CAPTEURS ACTIFS

un capteur actif fonctionnant en générateur, il fonde dans son principe sur un effet physique assurant la
conversion d’énergie à partir de la grandeur physique à prélever, énergie thermique, mécanique ou de
rayonnement.

Les effets physique les plus classiques sont :



Effet thermoélectrique : Un circuit formé de deux conducteurs de nature chimique
différente, dont les jonctions sont à des températures T1 et T2, est le siège d'une force
électromotrice d'origine thermique e(T1,T2).

Effet piézo-électrique : L'application d'une contrainte mécanique à certains matériaux


dits piézo-électriques (le quartz par exemple) entraîne l'apparition d'une déformation et
d'une même charge électrique de signe différent sur les faces opposées.

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 16/47


APPLICATIONS

La tension VS de sortie sera proportionnelle à la force F : VS = k.(F+F) = 2k.F avec k constante.

Capteur de pression

Définition : Lorsqu'un corps (gaz, liquide ou solide) exerce une force F sur une paroi S
(surface); on peut définir la pression P exercée par ce corps avec la relation ci-dessous
P=F/S
Le capteur de force est inséré dans la paroi d'une enceinte où règne une pression P.
Une face du capteur est soumise à la force F (pression P) et l'autre face est soumise à la
force F0 (pression extérieure P0).



© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 17/47


Il s'agit ici d'un capteur de pression qui mesure la somme de la pression extérieure P0 et de
la pression de l'enceinte P.


Effet d'induction électromagnétique : La variation du flux d'induction magnétique
dans un circuit électrique induit une tension électrique (détection de passage d'un objet
métallique).

Effet photoélectrique : La libération de charges électriques dans la matière sous


l'influence d'un rayonnement lumineux ou plus généralement d'une onde
électromagnétique.

Effet Hall : Un champ magnétique B et un courant électrique I créent dans le matériau


une différence de potentiel UH .
Un barreau de semi-conducteur soumis à un champ magnétique uniforme B et traversé par
un courant I, est le siège d'une force électromotrice UH sur deux de ses faces.




RH : constante de Hall (dépend du semi-conducteur)
I : intensité de la source de courant (A)
B : intensité du champ magnétique (T)
e : épaisseur du barreau de silicium.
Si on maintient le courant I constant, on a donc une tension UH
proportionnelle au champ magnétique B : UH = k.B avec k =RH.I/e

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 18/47


La structure typique d'un capteur de champ magnétique est la suivante :
La sensibilité de ce capteur pourra être ajustée en agissant sur I et sur A.
APPLICATIONS



Effet photovoltaïque : Des électrons et des trous sont libérés au voisinage d'une jonction
PN illuminée, leur déplacement modifie la tension à ses bornes.

Principe des effets

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 19/47


4-PRINCIPE DES CAPTEURE PASSIFS

Il s'agit généralement d'impédance dont l'un des paramètres déterminants est sensible à la grandeur
mesurée. La variation d'impédance résulte :

Soit d'une variation de dimension du capteur, c'est le principe de fonctionnement d'un grand nombre
de capteurs de position, potentiomètre, inductance à noyaux mobile, condensateur à armature
mobile.

Soit d'une déformation résultant de force ou de grandeur s'y ramenant, pression accélération
(armature de condensateur soumise à une différence de pression, jauge d'extensomètre liée à
une structure déformable).

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 20/47


5-CAPTEURS MECANIQUES OU INTERRUPTEURS DE POSITION

Ce sont des détecteurs de position et de présence

il est constitué :

• d’un dispositif d’attaque (à poussoir, à levie

• d’une tête de commande (à mouvement rect angulaire…)

• d’un corps (fixe ou embrochable, métallique équipé de


contacts électriques caractérisés p o la catégorie d’emploi
AC-15 : commande d’électro-aima
AC-12 : commande de charge ohm
AC-13 : commande d’électro-aima o le courant assigné d’emploi o le contact
 à action brusque (la vitesse d déplacement des contacts est de la vitesse de l’organe de c
 à action dépendante (la vites déplacement des contacts est
proportionnelle à la vitesse d commande)
o la tension d’isolement

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 21/47


6 - DETECTEURS DE PROXIMITE :

• magnétique : interrupteur à lames souples (ILS)


Ce sont des contacts scellés sous vide ; lorsqu ‘un champ magnétique extérieur apparaît, ce
champ circule dans les lamelles de contact qui sont alors attirées, le contact s ‘établit.

champ nul champ important contact


ouvert contact fermé

7 -PHOTOELECTRIQUE

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 22/47


Ce sont des appareils de détection de présence ou de position qui
utilisent des convertisseurs courant-lumière et lumière-courant
optoélectroniques.

Un capteur photo-électrique comprend :


• un élément d’émission (ex : diode à émission infrarouge)

• un élément de réception (ex : photodiode, photorésistance,


phototransistor)

• des éléments optiques (lentilles)

• un étage de commutation (à relais, triac, thyristor,

transistor)

critères de choix du mode de détection :

8-INDUCTIFS

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 23/47


Capteurs adaptés à la détection d’objets métalliques.

Principe :
Un oscillateur crée un champ magnétique alternatif ;

Lorsqu’un écran métallique est placé dans ce champ, des courants sont
induits et provoquent l’arrêt des oscillations, un signal de sortie est
délivré (fermeture d’un contact…)

Critères de choix

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 24/47


8-CAPACITIF

Capteurs adaptés à la détection d’objets isolants, liquides ou


pulvérulents.

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 25/47


Principe :

le matériau à détecter vient modifier la capacité C d’un circuit


oscillant ; il en résulte une variation de courant, un signal de
sortie est délivré.

critères de choix

9-UTILISATION DES CAPTEURS DE PROXIMITE


Selon le type d’unité de traitement, la « charge » pouvant être un relais ou une entrée API,
l’étage de sortie comportera un relais, un transistor, un triac…

o technique 2 fils

La charge est reliée en série avec le capteur

o technique 3 fils

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 26/47


le capteur est alimenté indépendamment de la charge

• caractéristiques o
alimentation

o portée nominale : Sn

S portée conventionnelle servant à désigner le détecteur


n

détect.

Portée réelle : Sr mesurée sous tension nominale Un et à température nominale Tn


0,9 Sn < Sr < 1,1 Sn

o courant résiduel : Ir

courant traversant le
détecteur à l’état non actionné
(ouvert)

o tension de déchet : Ud

chute de tension aux bornes


du détecteur à l’état actionné
(fermé)

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 27/47


• avantages des détecteurs de proximité

o Il n’y a pas de contact physique entre le détecteur et l’objet à détecter, il n’y a donc
pas d’usure.

o Si la commutation est de type statique, il n’y a pas de pièces en mouvement, la durée


de vie du détecteur est indépendante du nombre de manœuvres.
o Les cadences de fonctionnement peuvent être élevées.

Démarche de choix d’un détecteur de position

1e phase : déterminer la famille de détecteurs adaptée à l’application

2e phase : déterminer la référence du détecteur recherché en tenant compte de paramètres liés


 à l’environnement (température, humidité…),
 à la source d’alimentation,
 au signal de sortie,
 au type de raccordement (câble, connecteur…).

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 28/47


10-PRESSOSTATS,VACUOSTATS

11-LES CAPTEURS ANALOGIQUES

Le signal de sortie est une grandeur électrique variable, fonction de la grandeur mesurée.

Capteurs potentiométriques de déplacement

Principe : Pour mesurer la position d'un objet, il suffit de le relier mécaniquement au curseur C
d'un potentiomètre (schéma ci-dessous).

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 29/47


Conditionneur de signal (pont de Wheatstone)

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 30/47


variation de résistance

• résistance à coefficient de température négative (CTN)


1 1
B --- - -----
équation : Rθ = R25 e T 298 avec T(°K) = 273 + θ(°C)

12-THERMISTANCE OU THERMORESISTANCE

ex : sonde
au platine PT100 (100 Ω à 0 °C)

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 31/47


© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 32/47
V
V
V















© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 33/47


13-LES THERMOCOUPLES

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 34/47


14-VARIATION DE TENSION

La dynamo tachymétrique

la polarité de la tension de sortie dépend du


sens de rotation

variation de courant

Ex : détecteur de proximité à sortie analogique

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 35/47


© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 36/47
15-CAPTEURS NUMERIQUES

Ils traduisent une grandeur ou une position en code numérique.

ex : le codeur rotatif
• principe

- l’axe du codeur, lié à l’arbre de la machine qui


l’entraîne, fait tourner un disque qui lui est solidaire ;
ce disque comporte une succession de parties
opaques et transparentes ;

- une lumière émise par des diodes


électroluminescentes traverse les fentes du disque et
crée, grâce aux photo-diodes réceptrices, un signal.

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 37/47


• schéma d’un codeur rotatif standard

deux types :
• codeur incrémental
Mesurer en code incrémental signifie mesurer par comptage.

Le disque comporte :
. une piste extérieure divisée en « n » intervalles
alternativement opaques et transparents ; pour un tour du
disque, le faisceau lumineux est interrompu « n » fois et
délivre « n » signaux ;  résolution = n derrière cette
piste, deux photo-diodes décalées délivrent
des signaux carrés (A et B) en quadrature ; ce déphasage
permet de définir le sens de rotation ;

. une piste intérieure comportant une seule fenêtre et


délivrant un seul signal par tour ; ce signal ; ce signal
(Z) détermine une position de référence et permet la
réinitialisation à chaque tour.

• codeur absolu

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 38/47


le disque comporte « n » pistes :
. la piste intérieure (moitié opaque, moitié
transparente) représente le bit de poids fort ; . la
piste extérieure comportant 2n secteurs représente le
bit de poids faible, ou la résolution du codeur ;

Pour chaque position angulaire de l’axe, le disque fournit un code binaire

B4 B3 B2 B1
0 0 0 0
0 0 0 1
0 0 1 0
0 0 1 1
0 1 0 0

1 1 1 1

G4 G3 G2 G1
0 0 0 0
0 0 0 1
0 0 1 1
0 0 1 0
0 1 1 0

1 0 0 0

Deux gammes :

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 39/47


. le codeur absolu simple tour donne une position absolue dans chaque tour ; . le
codeur absolu multitour permet, grâce à un
système d’axes supplémentaire, d’indiquer le
nombre de tours.

• critères de choix o type


de codeur,

o diamètre et taille,
o type d’axe,

o résolution calcul du nombre de points : n  mouvement circulaire


360
n = ----------------
précision (°) 
mouvement de
translation
P
n = -------------------
Précision (mm)
Avec P : rapport de conversion du mouvement de rotation en mouvement de
translation

o étage de sortie.

exemples : application au système Transgerbeur

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 40/47


o mesure du déplacement selon l’axe X

poulie

courroie

la précision souhaitée est de d1 = 1,5 mm le codeur est raccordé sur une


entrée de comptage rapide de l’API (TSX17) :
 alimentation en 24 V continu,
 fréquence maximale admissible : 2 KHz

o mesure du déplacement selon l’axe Z

la précision souhaitée est de d1 = 4 mm

le codeur est raccordé sur des entrées « Tout ou Rien » le


l’API (TSX17) :
• alimentation 24 V continu,
• logique positive,
• commun des capteurs au + 24 V

Codeur

Exercice 1 : Ligne de remplissage de produits alimentaires

On souhaite choisir un capteur de position permettant de détecter le passage de boîtes métalliques vides.
La distance moyenne entre les boîtes et le capteur est de 8 mm ; le capteur est raccordé à une entrée A P I
24 V continu, +24 commun.

Justifier le type de capteur choisi et donner sa référence ; indiquer sa fréquence maximale de


commutation.

Exercice 2 : Traitement de surface

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 41/47


Pour détecter les positions extrêmes du chariot, on a choisi des interrupteurs de position avec tête à
mouvement rectiligne, à action brusque, avec un contact « F ».

Donner la référence du capteur ; indiquer la vitesse d’attaque maximale, l’effort minimal


d’actionnement et la durabilité mécanique. Exercice : Convoyeur de ligne d’embouteillage

• Description du système

Le système permet d’acheminer des bouteilles de soda. Une unité de remplissage et de bouchage
assure le remplissage des bouteilles et la pose d’une capsule métallique. Ces opérations étant
réalisées, les bouteilles sont étiquetées et transférées vers une unité d’encaissage.

• Cahier des charges


Le flux de bouteilles sur la chaîne de production doit être contrôlé en continu afin de permettre au
responsable de ligne de connaître exactement les quantités produites.
Un dispositif de contrôle doit vérifier la présence des capsules métalliques sur les bouteilles (les
bouteilles non bouchées sont déviées vers un poste de bouchage manuel).
• Travail à réaliser
a. Définir et justifier le type de capteur à installer sur le convoyeur pour assurer la fonction
comptage des bouteilles.
b. Définir et justifier le type de capteur à installer pour assurer la fonction de détection de la
présence des capsules.

Documents techniques

Démarche générale de choix d’un détecteur de présence

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 42/47


© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 43/47
© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 44/47
© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 45/47
© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 46/47
ANNEXES
Formation des multiples et sous multiples des unités

© Janv 2021 PASSI PAMBA Ferdinand Ingénieur Polytech de Lille-France 47/47

Vous aimerez peut-être aussi