Vous êtes sur la page 1sur 9

Ø IAS 33.

Résultat par action

1) Résultat de base par action

1/ Calculer :
- Résultat exercice

- Nombre d’actions ordinaires en circulation :

Actions à dividendes anciennes : Valeur action * nb action * taux


Actions à dividendes nouvelles : Valeur action * nb action * taux * prorata
Superdividende : nb action prioritaire * prix premier dividendes

2/ Résultat net attribuable aux porteurs d'actions ordinaires =

Résultat exercice - Nombre d’actions ordinaires en circulation

3/ Calculer nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation

4/ Calculer Résultat de base par action

Pondéré en fonction du temps de circulation des actions sur l’année en mois.

Convention :

o Quand l’augmentation de capitale ne procure pas de ressource, on va


considérer que l’émission a été émisse le premier jour de l’année.
 Action gratuite, action capitalisation des bénéfices, droits de
souscription…

o Les actions propres ne sont pas prises en compte.

2) Résultat dilué par action

1/ Calculer Résultat net de l’exercice ajusté

2/Calculer nombre moyen pondéré d'actions ordinaires ajustés

3/Calculer Résultat dilué par action : Résultat net exercice ajusté / nombre moyen pondéré
d'actions ordinaires ajustés

o Calculé instrument dilutif de manière séparée.

o Travailler dans le sens + dilutif au – dilutif


 Action  Option d’achat  Obligation convertible.

Les actions ordinaires potentielles doivent être traités comme dilutives si, et
seulement si, leur conversion en actions ordinaires avait pour effet de
réduire le bénéfice par action ou d’augmenter la perte par action des
activités poursuivies

Après dilution par les opt°


Rslt Rslt net attribuable aux act ordinaires
Nb act Nb moyen pondéré d’act ordinaires
Augmentat° maximale nb act ((valeur moyenne d’une act – prix d’ex)/ valeur moyenne
liée aux opt° d’une action) * nb options
Rslt par act Rslt/ (nb act + augmentat° nb act liée aux opt°)

Après dilut° par opt° et OC


Rslt Rslt net attribuable aux act ordinaires
Augmentat° du rslt lié aux OC Taux d’int * Vnominale OC * nb OC * (1-taux d’impôt)
Nb act Nb moyen pondéré d’act ordinaires
Augmentat° nb act liée aux opt° Voir au-dessus
Augmentat° nb act liée aux OC Nb OC * relat° de conversion
Rslt par act (Rslt + augmentat° rslt lié OC) / (nb act + augmentat°
nb act liée aux opt° + augmentat° nb act liée aux OC)

Ø IAS 16. Immobilisations corporelles

Évaluation initiale d’une immobilisation corporelle (IAS 16)

Comptabilisation initiale l’immobilisation doit être évaluée à son coût.

Éléments du coût :

o Prix d’achat après remises et rabais, y compris droits de douane et taxes non
remboursables ;

o Ensemble des coûts liés au transfert de l’actif jusqu'à son lieu d’exploitation
et à sa mise en état en vue de permettre son utilisation de la manière prévue ;

o Coûts d’emprunt (IAS 23, si actif éligible : actif exigeant une longue période
préparation avant de pouvoir être utilisé ou vendu, et coûts d’emprunt
directement attribuables) ;

o Coûts de démantèlement estimés, d’enlèvement de l’immobilisation et de


remise en état du site.
Traitement des subventions d’investissement  En IFRS, l’IAS 20 propose le choix entre 2
traitements :

o Enregistrement en produits constatés d’avance et rapport aux résultats sur la


durée d’utilisation du bien (solution 1),

o Enregistrement de la subvention en déduction de la valeur comptable du


bien (solution 2).

Amortissements

Approche par composant

Dès lors que le coût d’un actif immobilisé peut être réparti entre différents composants
ayant des durées d’utilité ou des rythmes d’utilisation différents, ces composants doivent
être obligatoirement comptabilisés séparément.

Montant à amortir : Coût de l’actif (ou montant substitué) – valeur résiduelle de l’actif.

Durée d’amortissement : Durée d’utilité.

Mode d’amortissement : Doit refléter le rythme prévu de consommation des avantages


économiques futurs liés à l’actif.

Date de début d’amortissement : Dès que l’immobilisation est en état de fonctionner.

Évaluation ultérieure d’une immobilisation corporelle (IAS 16)

2 modèles possibles pour la comptabilisation ultérieure :

o Modèle du coût :

Évaluation =

Coût d’entrée – cumul amortissements – cumul des pertes de valeur (= dépréciations)

o Modèle de la juste valeur :

Évaluation =

Juste valeur à la date de réévaluation (écart de réévaluation constaté en capitaux propres)


– cumul des amortissements ultérieurs – cumul des pertes de valeur ultérieure

Éléments Valeur avant réévaluation Valeur réévaluées Écarts de réévaluation


       
       
Valeur total      

Écriture de réévaluation comptabilisée :

Terrains   Écarts  
Constructions Écarts  
  Amort Construction   Écarts
  Écarts réévaluation    
Réévaluation de l'ensemble immobilier

Divergences entre PCG et IFRS

Ø Coûts d’emprunts pour les actifs qualifiés

Prise en compte obligatoire en IFRS des coûts d’emprunts pour les actifs qualifiés.

Ø Composantes du coût d’acquisition d’une immobilisation

Dépenses concernées par la divergence : droits de mutation, honoraires ou commissions,


frais d’actes liés à l’acquisition. Traitement en IFRS : immobilisation systématique

Ø Subventions d’investissement

Traitement en IFRS :

o Soit inscription en produits constatés d’avance et rapportées aux résultats sur la


durée d’utilisation du bien ;
o Soit les subventions viennent en déduction de la valeur comptable de
l’immobilisation.
Ø Dépenses d’entretien faisant l’objet de programmes pluriannuels de gros entretien
ou de grandes révisions

Traitement en IFRS : constituent un composant de l’immobilisation.

Ø Réévaluation des immobilisations corporelles

En IFRS, obligation de revoir à la fin de chaque exercice la valeur des immobilisations


réévaluées.

Ø IAS 40. Immeubles de placement

Bien immobilier, détenu par le propriétaire (ou preneur si location-financement) :

o Pour en retirer des loyers ;


o Pour en valoriser le capital ;
o Ou les deux.

Évaluation initiale de l’immeuble à son coût (y compris les coûts de transaction) ;

Évaluation ultérieure, alternative :

o Modèle du coût ;
o Modèle de la juste valeur.

Méthode choisie à appliquer à tous les immeubles de placement de l’entité.

Ø IAS 8. Méthodes comptables, changements d'estimations comptables et erreurs

Changements de méthode comptable :

Appliquer ce changement de manière rétrospective et imputer ce changement aux capitaux


propres et aux résultats des exercices précédents.

Changements d’estimation comptable :

Effet d’un changement d’estimation comptable doit être comptabilisé de manière


prospective et inclus dans la détermination du résultat :

o Soit de la période du changement, si le changement n’affecte que cette période ;


o Soit de la période du changement et des périodes ultérieures, si celles-ci sont
également concernées par ce changement.

Correction d’erreurs :
Erreur d’une période antérieure doit être corrigée par retraitement rétrospectif, par
imputation sur les capitaux propres et les résultats des exercices précédents.

Retraiter frais mis en charges en PCG :

1) PCG

N (acquisition)

Constructions      
Frais      
  Banques    
État IS      
  Ch. IS    

N à N (chaque année)

Dot Amort      
  Amort    
État IS      
  Ch. IS    

2) IFRS (Cible)

N (acquisition)

Constructions      
  Fournisseurs    

N à N (chaque année suivante)

Dot Amort      
  Amort    
État IS      
  Ch. IS    
3) Passage PCG à IFRS

Bilan :

Constructions      
  Réserves    
  Impôts différés    
Prise en compte des frais

Résultat      
Réserves      
Créances d'ID      
  Amort Construction    
Retraitement amortissements correspondants

Compte de résultat :

Dot Amort      
  Ch. IS    
  Résultat    

Retraiter provision gros entretien mis en charge en PCG :

1) PCG

N (première charge révision)

Dot prov      
  Prov Gros entretien    
État IS      
  Ch. IS    

Première rev-charges    
  Banques    
État IS      
  Ch. IS    
N (chaque année suivante)

Dot prov      
  Prov Gros entretien    
État IS      
  Ch. IS    

2) IFRS (Cible)

N (première charge révision)

Construction Prem rév    


  Banques    
Dot Amort      
  Amort    
État IS      
  Ch. IS    

N (chaque année suivante)

Dot Amort      
  Amort    
État IS      
  Ch. IS    

3) Passage PCG à IFRS

Bilan :

N
Provision      
  Dettes impôt différé    
  Réserves    
  Résultat    
Annulation provision

Construction composant    
  Dettes impôt différé    
  Réserves    
Constatation comme composante de la grosse réparation

Créance impôt différé    


Réserves      
Résultat      
  Amort. Construc    
Amort. En N grosse réparation

Compte de résultat :

N
Résultat      
Impôt sur bénef    
  Dot prov d'exploit    
Annulation provision

Dot Amort immo    


  Résultat    
  Impôt bénef    

Vous aimerez peut-être aussi