Vous êtes sur la page 1sur 45

République de Côte d’Ivoire

Union-Discipline-Travail

Rapport de la licence professionnelle en vue de


l’obtention du Diplôme en Science de Gestion
Comptable
Thème :

LA GESTION DES PAIEMENTS Tuteur de stage

:M. ASSI
FOURNISSEURSDirecteur KAUDJHIS Paul
Administratif et Financier
TGCC-CI
CAS DE TGCC CÔTE D’IVOIRE

Année académique : 2013- 2014

Session de novembre 2021


Présentée par : KOUA CYNTHIA COLOMBE
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

SOMMAIRE

DEDICACE................................................................................................................................................ - 5 -

REMERCIEMENTS................................................................................................................................... - 6 -

AVANT-PROPOS...................................................................................................................................... - 7 -

RESUME................................................................................................................................................... - 8 -

LISTE DES ABBREVIATION..................................................................................................................... - 9 -

INTRODUCTION GENERALE................................................................................................................. - 10 -

PREMIERE PARTIE :.............................................................................................................................. - 12 -

PRESENTATION GENERALE DE LA SOCIETE TGCC CÔTE D’IVOIRE..............................................- 12 -

CHAPITRE I : HISTORIQUE ; MISSIONS ET ACTIVITES DE TGCC CÔTE D’IVOIRE.........................- 13 -

CHAPITRE II : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE TGCC COTE D’IVOIRE........................- 16 -

DEUXIEME PARTIE :.............................................................................................................................. - 21 -

ETUDE DE CAS PRATIQUE DE LA GESTION DES PAIEMENTS FOURNISSEURS DE TGCC CÔTE


D’IVOIRE, CRITIQUES ET RECOMMANDATIONS................................................................................- 21 -

CHAPITRE I : ETUDE DE CAS PRATIQUE............................................................................................- 22 -

CHAPITRE II : CRITIQUES ET RECOMMANDATIONS..........................................................................- 30 -

CONCLUSION GENERALE.................................................................................................................... - 33 -

BIBLIOGRAPHIE..................................................................................................................................... - 34 -

ANNEXES................................................................................................................................................ - 35 -

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


2
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

DEDICACE

Avec ma profonde gratitude et grand amour, je dédie ce travail à mes très chers parents
qui ont consacré leur vie pour bâtir la mienne, je leurs serai éternellement
reconnaissante.

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


3
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

REMERCIEMENTS

Avant tout développement sur cette expérience professionnelle, il apparaît opportun de


commencer ce rapport de stage par des remerciements, pour ce faire ; nous tenons à
remercier le Bon Dieu tout puissant de nous avoir donné énormément de patience, de
courage et de volonté pour réussir notre rapport.
Nous souhaiterions également exprimer notre sincère reconnaissance à tous ceux qui
ont contribué à quelques niveaux que ce soit à notre formation autant académique que
professionnelle, notamment :
- M. TCHALLA K., le DGA de TGCC CI pour l’honneur de nous avoir acceptés en
stage au sein de son entreprise.
- M.KAUDJHIS P, le Directeur Administratif et Financier de TGCC CI et notre
Directeur de mémoire pour avoir accepté de nous encadrer toute la période de
notre stage jusqu'à la réalisation de ce travail.
- A tout le personnel autant administratif et financier que technique de TGCC CI
pour leur collaboration, encouragement et soutien pour le bon déroulement de
notre stage.
- M. ALLOUE pour l’expérience dont il a fait preuve durant lors de notre
encadrement.
- M. KOUAME D., le Directeur de la filière IPEC, pour ses conseils précieux.
- A notre famille, notamment mère et frères pour l’immense soutien tant au niveau
moral, financier et spirituel.
- A tous nos amis et connaissances pour leur soutien et leur encouragement durant
toute la période de notre formation
Enfin, nous remercions les membres du jury d’avoir accepté d’évaluer notre modeste
travail, ainsi que toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à l’élaboration
de ce rapport.

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


4
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

AVANT-PROPOS

Le Groupe CSI (Groupe Conseil et Stratégie International) - Pôle Polytechnique créé


en 1998, a pour objectif le conseil et l’assistance aux entreprises ainsi que
l’enseignement supérieur. L’objectif majeur de l’établissement est d’adapter la formation
des étudiants aux besoins réels des entreprises.
L’école est dirigée par les hommes d’expériences imprégnés des réalités pratiques de
l’entreprise et ayant des qualités pédagogiques. Pour ces dirigeants, une grande école
ne vaut que par la qualité de ses diplômés et surtout par sa bonne politique d’insertion
professionnelle. C’est pourquoi, l’entreprise reste au cœur de la politique de formation de
l’institut.
Le GROUPE CSI POLE POLYTECHNIQUE propose des formations du 1er, 2ème et
3ème cycle dans plusieurs domaines représentés par les écoles de formation ci-après :

 L’Institut de Préparation à l’Expertise Comptable et Financière – IPEC


 L’Institut Africain de la Qualité Totale - IAQT
 L’Institut Supérieur en Management des Activités Minières, Pétrolières et
Énergétiques – Sup MINE
 L’Ecole Supérieure de Management - ESM
 L’Institut de Développement de la Logistique et du Commerce International -
IDELCI
 L’Institut Supérieur de Gestion des Ressources Humaines – Sup GRH
 L’Ecole Supérieure d’Informatique Appliquée et des Télécommunications - ESIAT
 L’Ecole Supérieure de Préparation au BTS – Esup BTS
 Le Centre de Spécialisation et de Développement des Compétences – CESDEC

L’Institut de Préparation à l’Expertise Comptable et Financière – IPEC, est celle dont


nous sommes issus après une année de formation théorique (suite à l’obtention du
Diplôme Universitaire Professionnel en Comptabilité et Finance - DUPCF),
ponctuée par un stage au sein de l’entreprise TGCC CÔTE D’IVOIRE, exigence
pédagogique et impératif pour se familiariser aux réalités de l’entreprise.
Le temps passé en entreprise nous a permis de comprendre son fonctionnement,
mais mieux de maîtriser ses activités et de réfléchir sur le sujet suivant :
« La gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE ».

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


5
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

RESUME

Dans le processus de validation définitive de la Licence Professionnelle en gestion


financière et comptable que nous avons préparée au Groupe CSI Polytechnique nous
avons été amenés à réaliser un stage en entreprise afin de mieux appréhender les
réalités professionnelles. Au cours de ce stage mon thème d’étude fut « LA GESTION
DES PAIEMENTS FOURNISSEURS ».
Le développement de ce thème a consisté à présenter la structure et ses fournisseurs,
ainsi que la procédure de gestion des paiements de ceux-ci.
Nous avons émis des suggestions dont la mise en place devrait, à notre sens, permettre
de traiter les risques qui pèsent sur la structure.
Cette étude cadre parfaitement avec nos études puisqu’elle porte sur la trésorerie qui est
un module très important dans le planning de nos programmes universitaires de la
Licence Professionnelle en Science de gestion Comptable et Financière.
Le management de la société d’accueil a marqué un intérêt certain pour nos travaux ce
qui nous permet de dire que les objectifs ont été atteints.

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


6
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

LISTE DES ABBREVIATION

TGCC CI : Travaux Généraux de Construction de Casablanca Côte d’Ivoire


BTP : Bâtiment Travaux Public
DGA : Directeur Général Adjoint
Le DAF : Le Directeur Administratif et Financier
DT : Directeur Technique
TGCC : Travaux Généraux de Construction de Casablanca
VRD : Voirie et Réseau Divers
PME : Petites et Moyennes Entreprise
TVA : Taxe sur la Valeur Ajoutée
MP : Matières Premières

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


7
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

INTRODUCTION GENERALE

L’entreprise est une structure économique et sociale regroupant des moyens matériels,
immatériels, et financiers qui sont combinés d’une manière organisée pour fournir des
biens et des services à ses clients, dans un environnement concurrentiel et non
concurrentiel avec l’objectif de la rentabilité. Sa vie est caractérisée par les mouvements
d'entrées et sorties de fonds. Toutes les opérations effectuées par elle avec le monde
extérieur engendrent les dettes ou créances d'une part et d'autres parts les pertes ou
bénéfices.
Pour fonctionner, l’entreprise a besoin de partenaires (salariés, clients, fournisseurs,
créanciers et actionnaires, dont les principaux sont les clients et les fournisseurs. Dans
l’idéal, chacun de ces partenaires entretient une relation de confiance avec l’entreprise.
Le fait de rencontrer des difficultés peut contribuer à modifier les rapports entre
l’entreprise et ses partenaires ; ainsi impacter négativement la trésorerie.
Toute entreprise se voulant pérenne se doit d'arborer une méthode de gestion efficiente
tendant à équilibrer ces différentes interactions afin d’assurer sa rentabilité au fil des
années.
Cette rentabilité n’est atteinte que si la gestion de l’entreprise est efficace et efficiente.
La gestion quant à elle devra obligatoirement prendre en compte l’impact des délais de
paiement de ses partenaires.
C’est dans cette optique que nous avons opté pour le thème : « LA GESTION DES
PAIEMENTS FOURNISSEURS DE TGCC CÔTE D’IVOIRE »
Nous avons utilisé deux (2) méthodes de recherche dans le cadre de cette étude à savoir
la recherche documentaire et les entretiens avec les cadres et agents du département
administratif et financier de TGCC CÔTE D’IVOIRE
- La recherche documentaire : afin d’obtenir un résultat satisfaisant, nous avons eu
recours à différents ouvrages, aux travaux de recherche de nos prédécesseurs
ainsi qu’à des recherches sur internet.
- Les entretiens : nous nous sommes entretenus avec le Directeur Administratif et
Financier de TGCC CÔTE D’IVOIRE
Cette étude revêt un double intérêt pour nous, pour TGCC CÔTE D’IVOIRE
- Pour nous stagiaire : cette étude nous permettra de mettre en pratique les
connaissances acquises tout au long de notre formation, et d’acquérir une
certaine expérience en matière de trésorerie
- Pour TGCC CÔTE D’IVOIRE : cette étude permettra d’améliorer le processus des
paiements de ses fournisseurs.

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


8
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

PREMIERE PARTIE :
PRESENTATION GENERALE DE LA SOCIETE
TGCC CÔTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


9
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

CHAPITRE I : HISTORIQUE ; MISSIONS ET ACTIVITES DE TGCC CÔTE D’IVOIRE

Dans cette partie nous traiterons successivement :

 L’Historique de la société

 La mission de la société

 Les activités

Section 1 : Historique de TGCC CÔTE D’IVOIRE

TGCC CÔTE D’IVOIRE filiale de TGCC MAROC, qui est une société axée dans la
construction de tout bâtiment et ouvrage. C’est une société anonyme au capital de
50 000 000 FCFA localisée à Abidjan, Cocody quartier Ambassade. Soumise au régime
du réel d’imposition, elle comptabilise à ce jour, plus de 100 salariés permanents, et plus
de 300 ouvriers.

Monsieur Mohammed BOUZOUBAA en est le Président Directeur Général.

Depuis sa création en 1991, le développement de TGCC a été fondé sur les valeurs
qu’elle a toujours privilégiées, à savoir la qualité de ses prestations et la mise en œuvre
de partenariats constructifs.

Son évolution dynamique au fil des années et sa constante croissance, ont permis de la
propulser au rang de leader dans son domaine d’activité, le BTP.

Grâce à des actions en profondeur et une remise en question permanente, nous


avançons à pas réguliers dans la transformation de notre entreprise en un acteur
toujours plus innovant, à la marque distinctive et au réseau géographique dense aussi
bien au Maroc qu’à l’international, notamment en Côte d’Ivoire.

Forte de ses ressources humaines hautement qualifiées, TGCC CI investit aussi dans
l’innovation, afin de disposer des moyens matériels les plus performants et développer
des procédés et méthodes à la pointe de la technologie.

Notre réussite, basée sur la confiance continuellement manifestée par nos partenaires,
est le résultat du travail accompli et du respect de nos engagements. Ce sont des
valeurs fondamentales qui font la signature de TGCC CI :

- La qualité de nos prestations ;

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


10
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

- Le respect du délai de livraison de nos produits ;


- Nos prix totalement étudiés et compétitifs.

Enfin, et non des moindres, la sécurité de nos collaborateurs représente également, pour
nous, une priorité au quotidien.

Dans la lignée de son développement à l’international, TGCC continue son expansion en


Afrique Subsaharienne à travers son introduction sur le marché ivoirien.
En septembre 2015, deux premiers chantiers hôteliers de grande envergure sont ainsi
lancés à Abidjan via la construction tout corps d’état d’un 5 étoiles et d’un 3 étoiles.
Ces deux projets représentent pour TGCC, un engagement de près de trois ans, pour le
compte de Mangalis Hôtel Group, pilier de l’industrie touristique africaine et filiale du
groupe Teyliom, et sont la première étape d’une installation durable en Côte d’Ivoire.
A travers cette implantation, TGCC aspire à exporter son savoir-faire et à devenir un
acteur local de référence, veillant au respect de ses engagements en termes de délais,
de qualité et de sécurité.

Section 2 : Missions de TGCC CÔTE D’IVOIRE

TGCC CÔTE D’IVOIRE obéi à la politique du groupe, guidée essentiellement par deux
missions :
 Construire des projets innovants et durables.
Tous les projets que TGCC CI a à son actif ont été réalisés avec un seul objectif : bâtir
sur la confiance, avec des partenaires de qualité, des projets innovants, de qualité et
durables. Et ce, en respectant les délais, les budgets, les normes environnementales et
en maintenant la sécurité sur ses chantiers.

 Devenir leader du marché national dans son domaine.


TGCC CI a pour but de s’imposer de par la qualité de ses prestations, sur le marché
local, et se hisser comme leader dans son domaine d’activité, le BTP.
Pour l’atteinte de ses missions, la vision de TGCC CI repose sur cinq (05) principaux
axes :
- Des partenariats efficients, optimisant la collaboration avec les clients, les sous-
traitants et les fournisseurs.
- L’excellence dans la qualité de nos prestations, la rapidité et l’efficacité de mise en
œuvre.

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


11
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

- Une croissance rentable et pérenne liée à un effort permanent de réduction des


coûts.
- Des procédures claires, transparentes et unifiées.
- Sécurité et respect des normes environnementales
L’atteinte de ses missions passe avant tout par le capital humain de l’entreprise. Elle a
donc fondé sa politique des ressources humaines sur deux principes : l’humain et la
valorisation du travail bien fait.
Ces principes s’appuient sur quatre valeurs fondamentales :
- La qualité : Aucun compromis n’est possible sur la qualité. La satisfaction des
clients passe par la qualité des constructions et l’expertise professionnelle des
équipes.
- L’intégrité : Une culture fondée sur l’intégrité est essentielle à la concrétisation de
nos aspirations stratégiques.
- L’excellence : Un esprit pragmatique et une capacité à mobiliser les équipes en
les entraînant vers des objectifs ambitieux.
- L’endurance : Les équipes avancent dans un esprit de performance et cultivent
l’art du détail, qui s’acquiert à force de précision et rigueur, pour transformer
l’expertise en excellence.
Section 3 : Activités de TGCC CÔTE D’IVOIRE

TGCC CI, est une entreprise de référence dans le secteur des BTP, son activité
principale activité est la construction de tout bâtiment et ouvrage. A ce titre elle propose
les activités suivantes :
- Bâtiment tout corps d’état
- Génie civil
- Route
- Charpente métallique
- Rénovation
- Ponts et chaussées
- VRD

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


12
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

CHAPITRE II : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE TGCC COTE D’IVOIRE

Section 1 : Organigramme de la société TGCC COTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


Direction Internationale 13
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Section 2 : Fonctionnement de la société TGCC COTE D’IVOIRE

TGCC CÔTE D’IVOIRE est une société Anonyme avec Conseil d’Administration.
Pour une bonne organisation, elle est compartimentée en 3 directions :
 La Direction Générale : elle a pour rôle de définir les stratégies de
fonctionnement de l’entreprise à court et moyen termes. Elle supervise toutes les
autres directions et constitue le point focal décisionnel de la structure. Elle est
composée du directeur général, qui est le fondateur de l’entreprise, ainsi que du
directeur général adjoint, qui est le représentant légal de la société.

 La Direction Technique : elle a pour rôle de gérer l’ensemble des activités et des
ressources techniques de la structure, afin d’accompagner les projets de
production. Elle est composée de 4 départements :

- Le département projet et études techniques


- Le procurement
- Le département qualité et sécurité
- Le département Hygiène Sécurité et Environnement (HSE)

 La Direction Administrative et Financière : elle a pour rôle de mettre en place


les stratégies en concordance avec les projets de développement de l’entreprise.
Elle se doit d’anticiper les besoins financiers de l’entreprise afin d’en assurer
l’équilibre et la survie. Elle est constituée de 3 services :

- Le service achat et logistique


- Le service administration et RH
- Le service financier
A côté de ces 3 directions, se trouve le service du développement commercial, qui est
directement rattaché à la direction générale. Ce service s’occupe de préparer les
dossiers de soumission pour les appels d’offres choisis, et d’effectuer les négociations
avec les prospects.
Il faut également noter que toutes ces directions reportent directement à la direction
internationale, qui se trouve au Maroc, au sein de la maison mère.

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


14
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Section 3 : Présentation des Fournisseurs et des critères de choix au sein de


TGCC COTE D’IVOIRE

Pour mener à bien ses activités TGCC CI entretient des relations avec plusieurs
partenaires économiques dont les plus nombreux sont les fournisseurs et les sous-
traitants. On distingue les fournisseurs de biens et matériels et les fournisseurs de
services.
- Les fournisseurs de biens et matériels : ils fournissent la société en biens
(consommables, matériels, matériaux, immobilisations, …). On distingue les
fournisseurs locaux des fournisseurs étrangers.
- Les fournisseurs de services : ils fournissent l’entreprise en services ponctuels
(évacuation de déblais, nettoyage du chantier, …) ou en services qui constituent
tout ou partie d’un marché ; on parle dans ce cas de sous-traitance.
Pour comprendre les spécificités découlant de la différenciation des types de
fournisseurs, il faut d’abord noter que la construction de bâtiments se distingue par
plusieurs lots, qui peuvent être regroupés en deux types :
- Le gros-œuvre : il comprend les travaux de structure du bâtiment. Il part des
travaux de terrassement jusqu’à la charpente du bâtiment. Toute la solidité et la
stabilité de l’ouvrage dépend des travaux de gros-œuvre.
- Le second-œuvre : il comprend l’ensemble des travaux d’aménagement intérieurs
et extérieurs de l’ouvrage. Il s’agit essentiellement des travaux de finitions
(plomberie, peinture, façade).
Dans sa politique de réalisation des travaux, TGCC CI confie une grande partie (plus de
50%) des travaux de second-œuvre à des sous-traitants ayant de bonne référence dans
le secteur d’activité.
Le traitement des fournisseurs s’effectue en fonction des différents types identifiés plus
haut.
I. Les critères de choix du fournisseur
La méthodologie de choix est différente selon le type de fournisseur.
 Les critères de choix de fournisseur de matériels
Après réception de la demande d’achat du chantier qui traduit la manifestation du besoin,
une demande de cotation est faite par l’assistant achat à trois ou quatre fournisseurs qui
commercialisent le matériel demandé, ensuite un test est éventuellement fait sur les

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


15
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

matériaux, suivi d’un comparatif de tous les devis et enfin le responsable achat
sélectionne le fournisseur qui a le meilleur produit au meilleur prix.
En ce qui concerne les achats à l’étranger, la consultation, les négociations sont faites en
amont par le service procurement, le service achat prend le relai une fois que le service
procurement s’accorde avec le fournisseur. Il est important de signifier que le service
trésorerie intervient par moment pour négocier les conditions de règlement.
Il faut noter nous priorisons le rapport qualité/prix pour tout achat.
 Les critères de choix du Sous-traitant
En ce qui concerne les sous-traitants, le chef projet recueil tout d’abord des dossiers de
présentation de chaque structure, ensuite il procède à la vérification des références, en
plus il recueil également les cotations et après comparatifs des devis il opère le choix qui
doit faire l’objet de validation par la maison mère.

II. Les garanties de collaboration


Tous les contrats de sous-traitance comportent une clause relative à une avance de
démarrage, qui part de 10 à 30 % du montant du marché selon le cas. La remise de cette
avance de démarrage est conditionnée par le dépôt d’une caution d’avance de
démarrage par le sous-traitant. Cette condition permet de se prémunir contre tout risque
de non-respect des clauses du contrat. Cette avance est déduite au fur et à mesures des
situations mensuelles du sous-traitant.
Concernant les fournisseurs, les garanties sont fonctions de la localisation du fournisseur
:
- Les fournisseurs étrangers demandent à être payés à l’avance, avant envoi
de la fourniture. TGCC CI procède donc au paiement de tout ou partie du
montant de la commande. La preuve de paiement constitue la confirmation
de la commande.
- Les fournisseurs locaux demandent à être payés au comptant en début de
collaboration. Il est important de souligner que, l’ouverture de compte
créditeur auprès de ces fournisseurs, en plus de la caution bancaire du
montant du plafond de crédit, facilite l’obtention de délai de paiement plus
long, ainsi que de plafond relativement élevé.

III. Les délais de paiement


Les délais de paiement diffèrent également selon le type de fournisseurs.
- Les sous-traitants : Ils ont un délai contractuel moyen de 30 jours.
Néanmoins, compte tenu de leur fonds de roulement insuffisant, et de la
taille de leurs structures (des PME pour la plupart), TGCC CI effectue leur
règlement dans un délai moyen de 10 jours. Ce délai de paiement

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


16
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

avantageux, permet à TGCC CI de réclamer certaines exigences


notamment le respect de planning de travaux.
- Les fournisseurs : Ils sont réglés dans un délai moyen de 30 jours, pour les
fournisseurs locaux, et à l’avance pour les fournisseurs étrangers.

IV. Les composantes de la facture

Les composantes de la facture, diffèrent selon le type de fournisseurs, en raison des


retenues effectuées sur les factures des sous-traitants. Ce sont :
- L’amortissement de l’avance de démarrage : il s’agit de la récupération sur les
décomptes périodiques, de l’avance de démarrage payée en début de contrat.
- La retenue de garantie : il s’agit d’une provision faite sur chaque situation établie
en fonction de l’avancement des travaux. Ce montant permet de couvrir
éventuellement les réserves formulées, lors de la réception des travaux. Il est d’un
minimum de 5% des travaux réalisés. La retenue est reversée intégralement au
sous-traitant en général un an après la réception provisoire des travaux, à
condition que toutes les réserves soient levées.
- Le compte prorata : il s’agit de la participation du sous-traitant aux charges
communes du chantier (consommation d’eau, électricité, internet, gardiennage…).
- La retenue de bonne finition : elle vient en complément de la retenue de garantie.
Le taux est entre 5 et 10%.

A noter qu’une évaluation des fournisseurs est faite chaque fin d’année, en vue d’évaluer
la qualité des prestations, des biens fournis, du service après-vente, ainsi que des
conditions de vente (délai, prix de vente, délai de livraison, …). Les résultats de cette
évaluation, permettent de ressortir les actions à mener telles que :
- Rechercher de nouveaux fournisseurs
- Demander des délais plus longs
- Demander des réductions commerciales
- Réduire l’encours des factures impayées, etc…

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


17
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

DEUXIEME PARTIE :
ETUDE DE CAS PRATIQUE DE LA GESTION DES
PAIEMENTS FOURNISSEURS DE TGCC CÔTE
D’IVOIRE, CRITIQUES ET RECOMMANDATIONS

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


18
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

CHAPITRE I : ETUDE DE CAS PRATIQUE

Nous allons d’abord pour l’étude de ce chapitre présenter brièvement la demande


d’achat et l’élaboration du bon de commande et du contrat, le circuit de traitement des
factures et enfin décrire la méthodologie de gestion des paiement fournisseurs.

Section 1 : Traitement des factures fournisseurs

I. La demande d’achat et l’élaboration des bons de commande et des


contrats

La procédure d’achat est enclenchée par un document appelé « demande d’achat » (voir
en annexe 1). Celle-ci est émise par le demandeur et adressé au service achat par mail.
Après réception de la demande formelle, l’acheteur (service achat) effectue des
demandes de cotation, auprès de plusieurs fournisseurs.
Sur la base des cotations reçues, il établit un tableau comparatif (voir en annexe 2),
présentant les coûts, qualité, délai de livraison et conditions de règlement de chaque
fournisseur ayant fourni une cotation. L’analyse du tableau comparatif, permet d’effectuer
un choix afin d’établir soit le bon de commande (voir annexe 3) ou le contrat. Le bon de
commande ou le contrat est signé soit par le DAF, soit par le DGA, après vérification de
la liasse l’accompagnant (demande d’achat, cotations, tableau comparatif).
En effet le bon de commande ou le contrat permet aux parties prenantes de prendre
connaissance de leurs obligations réciproques pour ce qui concerne le fournisseur
l’exécution conforme de la commande ou la réalisation de la prestation suivant les délais
impartis et pour TGCC CI le respect des délais de règlement. Ces bons de commande
ou contrats font parties des conditions de règlements donnant lieu à l’établissement de
facture.

II. Circuit de traitement des factures

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


19
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

II.1. Gestion des factures

II.1.1. La réception des factures

Les factures sont reçues au secrétariat ; elle consiste à mener une série de vérifications
de certaines mentions obligatoires que toute facture doit comporter.
Tels que :
 La vérification administrative qui consiste à vérifier les éléments suivants :
- Le nom de l’entreprise ;
- L’adresse du fournisseur ;
- La date d’établissement de la facture ;
- Le numéro de la facture ;
- Les références du contrat ou du bon de commande ;
- La période de la facture ;
 La vérification arithmétique qui consiste à contrôler les calculs aboutissant aux
montants qui figurent sur la facture.
En ce qui concerne les fournisseurs sous-traitants, un contrat est préalablement établi
entre TGCC CI et les sous-traitants. Ce contrat décrit les différentes prestations que
doivent effectuées les sous-traitants, les modes et le délai de règlement, le montant de
l’avance de démarrage ainsi que les taux d’amortissement de l’avance et des retenues à
effectuer.
L’ingénieur travaux par la suite établit une proposition de paiement (voir annexe 4), après
vérification de la qualité des travaux effectués. La proposition de paiement doit refléter le
contrat, ainsi que la réalité des travaux réalisés. Elle doit également être accompagnée
du décompte (voir annexe 5).
Une fois les vérifications effectuées, le secrétariat réceptionne les factures (tamponnées
avec la date d’arrivée), les inscrit dans le registre de réception de documents, les scanne
et se charge de l’affectation dans les différents services.
S’agissant des factures, elles sont acheminées au service trésorerie, afin d’être intégrées
à l’échéancier de paiement qui constitue le tableau de bord de base de gestion des
paiements.
Il est à noter que la comptabilité de l’entreprise est tenue par un cabinet comptable en
externe. Les pièces comptables sont donc acheminées vers le cabinet régulièrement,
pour comptabilisation.

II.1.2. L’enregistrement des factures

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


20
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Une fois les factures reçues, le service trésorerie procède à une seconde vérification de
la concordance entre facture et liasse l’accompagnant. Il vérifie également que les délais
mentionnés sont ceux négociés et que la facture ne comporte pas d’erreurs.
Il les insère ensuite dans l’échéancier de paiement. L’échéancier de paiement, est un
tableau de bord mis en place par la DAF, qui sert à renseigner quotidiennement toutes
les factures fournisseurs qui sont réceptionnées (fournisseur, montant, échéance, état de
la facture, mode de règlement, …), en vue d’avoir la visibilité des dettes de l’entreprise
ainsi que leurs différentes échéances. Il tient lieu de base de vérification, pour tout
paiement. Il est transmis chaque fin de journée au Directeur administratif et financier
(DAF). Elle devra enfin acheminer les factures vers le cabinet comptable, à J+1.
Les informations renseignées dans l’échéancier sont les suivantes :
- Le numéro d’ordre d’arrivée ;
- La date d’arrivée ;
- Le nom du fournisseur ;
- Le numéro et la date d’établissement de la facture ;
- L’objet de la facture ;
- Le montant net à payer ;
- Le site bénéficiaire de la prestation ou de la fourniture.

II.2. Comptabilisation des factures


La comptabilisation d’une facture fournisseur nécessite au préalable une certaine
assurance de l’exactitude des éléments qui la composent.
Le traitement de ces pièces suit les dispositions prévues par le plan comptable OHADA
selon les étapes ci-après :
II.2.1. Analyse de la facture
La facture est le document de base de l’enregistrement des opérations d’achat qui fait
l’objet d’une analyse avant d’être comptabilisée. Elle consiste à la lecture du contrat ou
de l’objet de la facture pour prendre connaissance de la nature de l’opération, à la
vérification du procès-verbal de réception, du bon de commande ou du bon de livraison.
II.2.2. Imputation de la facture
Elle consiste à la recherche des comptes à mouvementer pour l’enregistrement de la
facture. L’imputation se fait de façon manuelle sur la facture (confère facture). A ce titre
le comptable affecte un numéro à la facture selon un ordre d’arriver successif et
croissant. Son but est de faciliter l’enregistrement de la facture sur le logiciel comptable «
SAGE LIGNE 1000 ».

II.2.3. L’enregistrement des factures dans le logiciel


L’enregistrement comptable est un moyen qui permet à l’entreprise de conserver la
mémoire des opérations financières qui suivent la vie de l’entreprise, de connaître à tout
moment le niveau réel de l’activité de la société.

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


21
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

L’enregistrement des achats à TGCC CI est fonction du type d’opérations effectuées


mais selon qu’il s’agisse d’un type opération ou d’un autre, la saisie des écritures
nécessite l’introduction des informations suivantes ci- après :
- Le numéro du compte fournisseur ;
- Le numéro de la pièce ;
- La date d’établissement de la facture ;
- Le libellé de la facture ;
- Les comptes à débiter et à créditer.

Cas 1 : Achat de Fer à Béton chez SOTACI


(Voir facture en annexe 6)
Date N° N° Facture Compte Compte tiers Libellé Débit Crédit
Pièce Général
14/06/21 1 LO695002 6021 Achat de MP 2 600 000

14/06/21 1 LO695002 4452 TVA récupérable sur 468 000


achat
14/06/21 1 LO695002 401 401SOTACI Fournisseur de MP 3 068 000

Cas 2 : Travaux de revêtement durs ROOM + FOH chez INGEST CÔTE D’IVOIRE
(Voir facture en annexe 7)
Date N° N° Compte Compte tiers Libellé Débit Crédit
Pièce Facture Général
14/12/20 2 155 6211 Revêtement sol 419 602

14/12/20 2 155 4454 T.V.A. récupérable sur 67 975


achats
14/12/20 2 155 4017 4017 INGEST Fournisseur, retenues de 41 960
garantie.
14/12/20 2 155 4093 4093 INGEST Fournisseur, retenues de 0
garantie.
14/12/20 2 155 4013 4013 INGEST Fournisseur sous-traitants 445 517

Cas 3 : Acquisition d’une Cisaille hydraulique HC32 TRI 380V chez BERNABE
(Voir facture annexe 8)
Date N° N° Facture Compte Compte tiers Libellé Débit Crédit
Pièce Général
29/12/20 3 F0085/2020 24 Acquisition 2 568 814
d’immobilisation
29/12/20 3 F0085/2020 4451 T.V.A. récupérable 462 381
sur immobilisation
29/12/20 3 F0085/2020 481 481BERNABE Fournisseur 3 031 201

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


22
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

d’investissement

Section 2 : Règlement des factures fournisseurs

Avant de procéder au paiement d’une facture, l’entreprise s’assure dans un premier


temps de savoir si sa trésorerie la lui permet avant d’user d’un des instruments de
paiement à sa disposition pour effectuer le règlement en fonction des différentes
contraintes.
La trésorerie est un terme économique et comptable désignant les sommes
immédiatement mobilisables par une entreprise. La trésorerie correspond à la différence
entre les actifs disponibles dont dispose une entreprise, qui regroupe les comptes
bancaires créditeurs et les sommes disponibles en caisse, et ses dettes à court terme
(achat d'actif, paiement de charges...).
Chaque début de semaine, une séance de travail est organisée entre le service
trésorerie et le DAF pour définir les règlements à effectuer eu égard de l’échéancier. Le
service trésorerie devra présenter au DAF une proposition de paiement des différentes
factures arrivant à échéance. Après vérification et selon la trésorerie, le DAF validera la
proposition de paiement (ou non selon le cas). Après cette séance de travail, le service
trésorerie remplit les différentes demandes de paiement, en fonction des montants
validés pour la semaine, qu’il transmet au DAF pour validation et visa. A noter que la
demande de paiement précise le mode de règlement et la banque proposée. Ces
informations doivent être également validées par le DAF.
Le service trésorerie renseigne les moyens de paiement (chèques et virements), sur la
base des demandes de paiement validées, et les transmet pour validation et signature au
DGA. Les demandes de paiement à effectuer en espèces sont acheminées vers la
caisse, pour exécution.
Les moyens de paiement sont remis au secrétariat, pour enregistrement et remise aux
fournisseurs. Il achemine ensuite les décharges au service trésorerie, pour
enregistrement dans l’échéancier avant d’être acheminées au cabinet comptable à J+1.

I- Les instruments de paiements de TGCC CÔTE D’IVOIRE


L’instrument de paiement est la forme matérielle qui sert de support au paiement. C’est
le véhicule monétaire qui annule la dette contractée auprès du créancier. L’entreprise
TGCC CI dispose de plusieurs moyens de paiements
- Les paiements en espèces :
Les espèces sont composées de billets de banque et de pièces de monnaie ayant cours
légal en Côte d’Ivoire. Elles représentent la monnaie fiduciaire.

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


23
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

L’approvisionnement se fait par le biais d’une mise à disposition de fonds non plafonnés
alloués au responsable de la caisse de TGCC CI pour gérer toutes les dépenses. Il s’agit
entre autre des dépenses auprès des fournisseurs et les dépenses aux remboursements
des frais médicaux ou frais de déplacement. Le besoin est émis par le service concerné,
à la caisse. Celle-ci s’assure de la validation du responsable de service, avant
soumission au DAF. Dès validation, le bon de caisse est émis et le montant décaissé. A
noter qu’un brouillard de caisse est actualisé quotidiennement et envoyé par la caissière
au DAF. Il n’existe pas de limite de paiement en espèces.
A noter que certains paiements sont effectués avant réception de la facture, pour
régularisation après paiement. Les bons sont ensuite remis après régularisation des
pièces justificatives au trésorier.
- Les paiements par chèque :
Le chèque est un écrit qui, sous la forme d'un mandat de paiement, sert au tireur à
effectuer à son profit ou au profit d'un tiers, le retrait de tout ou partie des fonds portés au
crédit de son compte chez le tiré. Dès que le chèque est émis, une provision préalable,
suffisante et disponible sur le compte est nécessaire. La provision doit donc être au
moins égale au chèque pour que celui-ci puisse être honoré par le tiré.
Un chèque se libelle sans rature et comporte quelques mentions obligatoires comme :
- Le montant du chèque avec la somme écrie en chiffres et en lettre sachant qu’en
cas d’erreur se sera la somme en lettre qui est retenue,
- Le nom du bénéficiaire du chèque, écrit lisiblement,
- Le lieu et la date du jour de l’émission du chèque. N’émettez pas ou n’acceptez
pas un chèque postdaté.
- La signature du débiteur qui doit être conforme à celle du modèle déposé auprès
de l’établissement bancaire.
La société TGCC CI règle une grande de ses fournisseurs locaux par chèque.
L’avantage de ce mode de règlement est qu’il n’engendre pas de frais bancaire ; mais
comporte un principal danger pour le vendeur qui est celui de l’émission d’un chèque
sans provision. Le besoin est émis par le service concerné à la trésorière, qui après les
étapes de vérification et de validation décrites plus haut, établit le chèque et le soumet à
la signature du DGA. Il faut souligner que le DGA est le seul signataire des comptes
bancaires.
- Les paiements par virement bancaire ou par transfert :
Le virement est une opération par laquelle TGCC CI donne l’ordre à sa banque à l’aide
d’un document appelé Ordre de Virement (OV) indiquant le montant de la facture à payer
et ces références (l’identité bancaire) de virer ou de transférer cette somme au compte
du fournisseur. Le virement concerne les fournisseurs locaux et le transfert les
fournisseurs étrangers.
La société TGCC CI effectue une grande quantité de transferts internationaux en raison,
de la part importante de matériaux à importer pour le second-œuvre des ouvrages. Les
transferts sont émis vers plusieurs pays, dont principalement : le Maroc, l’Espagne, la

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


24
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

France, la Tunisie. Ils constituent le paiement non seulement de matériaux de


construction, mais également la rémunération de sous-traitants étrangers effectuant des
prestations sur les différents chantiers. Ce volet est assuré par le service importation, qui
se charge également du suivi de toutes les importations. Après les différentes étapes de
vérification et de validation, ledit service remet la fiche de transfert validé par le DAF, au
service trésorerie, pour soumission à la signature du DGA.

- Le paiement par lettre de crédit :


La lettre de crédit (aussi appelée accréditif, L/C, crédit documentaire ou « crédoc ») est
un document prouvant un engagement de paiement souscrit par la banque d'un acheteur
vis-à-vis du vendeur. La banque s'engage par ce document à payer le vendeur, pour le
compte de l'acheteur, si le vendeur fournit les documents (document de transport, la
facture, le document d'assurance, la liste de colisage "packing list", la lettre de change si
besoin, le délai de présentation du dossier), conformément aux conditions énoncées
dans le crédit documentaire Ces documents sont censés attester de la bonne exécution
de ses obligations par le vendeur. Très souvent, la lettre de crédit est utilisée dans le
cadre de transactions internationales, qui sont plus risquées à la fois pour l'importateur,
qui souhaite être livré, et pour l'exportateur, qui souhaite être payé. Le crédit
documentaire est donc aujourd'hui souvent utilisé pour sécuriser les transactions de
commerce international. Cependant, rien n'interdit d’utiliser une lettre de crédit pour une
transaction domestique.
La société TGCC CI pour des questions de gestion de trésorerie et de garantie effectue
une partie de ces achats à l’étranger par lettre de crédit

- Les paiements par leasing :


Le crédit-bail ou leasing est un contrat de location d’un bien ou immeuble, corporel
incorporel, assorti d’une possibilité de rachat par le locataire à certaines dates et en
particulier à la fin du contrat12. Une fois le contrat conclu, le bailleur acquiert le bien
auprès du fournisseur, et le met à la disposition de l’entreprise. Celle-ci obtient un droit
de jouissance sur le bien, en vue de son utilisation pour une période déterminée, contre
le paiement d’une redevance périodique. A la fin de la période déterminée dans le
contrat, l’entreprise a la possibilité d’acquérir le bien contre le paiement d’un prix
convenu à l’avance : il s’agit de la levée de l’option d’achat.
TGCC CI utilise le leasing, pour l’acquisition des véhicules de service et des véhicules
utilitaires (camions, bennes…) ; nécessaires à son fonctionnement. Elle a opté pour des
redevances à périodicité mensuelle. Ainsi, à la date anniversaire de l’acquisition, la
banque choisie pour la transaction, effectue le prélèvement des loyers mensuels.

II- Ecritures comptables

Cas 1 : Ecriture de règlement par la caisse


(Voir pièce de caisse annexe 9)
Date N° N° Pièce Compte Compte tiers Libellé Débit Crédit
Pièce Général
04/02/21 2 21-2-4-8-Cai-D 401 401SUPERSHIELD Fournisseurs 10 500
MP

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


25
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

04/02/21 2 21-2-4-8-Cai-D 571 Caisse 10 500

Cas 2 : Ecriture de règlement de la facture d’ETS BEDZRA par chèque


(Voir ordre de virement en annexe 10)
Date N° N° Compte Compte tiers Libellé Débit Crédit
Pièce Paiement Général
14/0120 1 1002909 401 401 CIA Fournisseurs 821 160
ESPANOLA MP
14/01/20 1 1002909 521 Banque 821 160

Cas 3 : Ecriture de règlement de la facture d’INGEST par virement


(Voir ordre de virement en annexe 11)
Date N° N° Paiement Compte Compte tiers Libellé Débit Crédit
Pièce Général
13/01/21 1 TGCC CI-21-1-52-ODV 4013 401INGEST Fournisseurs 445 517
MP
13/01/21 1 TGCC CI-21-1-52-ODV 521 Banque 445 517

Cas 4 : Ecriture de règlement de la facture de CIA ESPANOLA par transfert


(Voir ordre de virement en annexe 12)
Date N° N° Compte Compte tiers Libellé Débit Crédit
Pièce Paiement Général
06/03/20 1 T0320 401 401 CIA Fournisseurs 15 411 218
ESPANOLA MP
06/03/20 1 T0320 521 Banque 15 411 218

CHAPITRE II : CRITIQUES ET RECOMMANDATIONS

Notre stage s’est effectué au sein du Département Administratif et financier.


Sans remettre en cause le fonctionnement de la Société TGCC CI, nous avons décelé
quelques remarques pour lesquelles nous souhaitons apporter notre modeste
contribution par des suggestions.

Section 1 : Critiques


- Les erreurs de saisie que ce soit sur les montants ou les dates d’échéance
impactent - directement la trésorerie de l’entreprise
- La perte des factures lors du transfert des pièces vers le service trésorerie

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


26
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

- La possibilité de double paiement des factures, du fait de la non implication du


service achat lors de la réception des factures (Exemple : un bon de livraison
facturée doublement).
- Le blocage des commandes, dû au dépassement des plafonds de crédit accordés
par les fournisseurs
- Les délais de paiement des fournisseurs sont largement inférieurs à ceux des
clients. Il est à noter que le délai de paiement contractuel moyen des clients est de
30 jours. Néanmoins, des retards allant jusqu’à plus de 60 jours sont observés
(voir tableau des délais de paiement client ci-après). A ces délais s’ajoute le délai
de validation des situations mensuelles. En effet, TGCC CI ne procède à la
facturation du client qu’après réception de la validation du client, quant au
décompte effectué.
- Les délais de paiement contractuel des sous-traitants ne sont pas toujours
respectés : les paiements se font bien avant la date d’échéance contractuel en
vue d’accélérer la production du chantier. Cette inadéquation, génère un décalage
de la trésorerie ce qui pousse la société à s’appuyer sur le découvert bancaire
pour faire face à son besoin de trésorerie,
- Le risque fiscal dû au montant trop élevé des paiements en espèces allant jusqu’à
5 000 000 FCFA. En effet, l’administration fiscale ivoirienne, demande la
réintégration des montants payés en espèces supérieurs à 250 000 FCFA, lors du
calcul du BIC ; ce qui constitue une augmentation de l’impôt BIC à payer (article
18 bis du code général des impôts). Également, l’article 373 du code, dispose que
la TVA afférente aux achats, travaux ou services dont le montant est supérieur à
250 000 FCFA, n’ouvre pas droit à déduction lorsque le règlement est effectué en
espèces.
- Le risque de perte des pièces de caisse, en raison du manque d’enregistrement et
de sauvegarde effectué par le service dédié de la société
- Le risque d’informations erronées dans l’échéancier

Section 2 : Recommandations


- Faire vérifier l’échéancier quotidiennement par une tierce personne
- Vérifier le registre de réception lors du transfert des pièces comptables vers la
trésorerie, afin de s’assurer de l’exhaustivité des pièces reçues
- Faire vérifier les liasses par le service achat, dès la réception des factures, afin de
procéder aux régularisations nécessaires et réclamer les éventuelles factures
d’avoir aux fournisseurs et/ou demander les corrections de factures
- Faire scanner toute la documentation accompagnant les factures, afin de pouvoir
effectuer une vérification au moment du paiement
- Exiger à tous les fournisseurs de joindre aux factures la liasse complète : bon de
commande + bon de livraison, afin de permettre dès le service de réception de

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


27
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

faire un premier contrôle de la documentation et de rejeter les factures non


conformes
- Intégrer la notion de plafond de crédit dans l’échéancier, afin de baisser l’encours
des fournisseurs, dès que le plafond est atteint
- Demander des délais plus longs aux principaux fournisseurs
- Veiller au respect des délais contractuels, lors des paiements des sous-traitants
- Proposer aux clients qui ont de longs délais de paiement de faire des paiements
par traite, avec les frais d’escompte à leur charge.
- Réduire le montant maximum de paiement en espèces
 Privilégier les paiements par chèque ou par virement
 Faire transiter les pièces de caisse par le service dédié, pour
enregistrement et scan, avant transmission au cabinet comptable
- Inclure le service trésorerie dans le processus de paiement par espèces, pour
information et contrôle
- Réduire le délai de régularisation des pièces justificatives, pour transmission des
pièces au cabinet comptable

Section 3 : Apport personnel


Nous avons effectué notre stage de fin d’étude de la Licence en Science de Gestion
Comptable et Financière, au sein de la Direction Administrative et Financière de la
société TGCC COTE D’IVOIRE, filiale marocaine du groupe TGCC, œuvrant dans le
domaine du BTP.
Lors de ce stage, nous avons pu mettre en pratique nos connaissances théoriques
acquises durant notre formation et nous confronter aux réalités du monde du travail.
Ce stage a été très enrichissant pour nous, car il nous a permis de découvrir le secteur
du BTP et ses particularités il nous a également permis de participer concrètement à ses
enjeux et à apporter notre petite pierre à l’édifice. Nous avons été autorisés à travailler
dans toutes les directions de l’entreprise afin de mieux appréhender l’activité.
Nous avons pu au cours de notre stage, participer à la mise en place et à l’élaboration
certains tableaux de bord de la Direction Administrative et Financière, notamment :
- L’échéancier de règlement des fournisseurs
- L’outil de gestion de caisse
- Tableaux de bord pour le suivi des créances clients
Aussi, nous avons participé à la mise en relation de l’entreprise avec des entreprises de
paiement électronique pour la paie de son personnel occasionnel évitant ainsi de
grandes transactions en espèces.
Enfin, nous avons travaillé en collaboration avec le service achat, pour la rallonge des
délais de paiement des fournisseurs.

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


28
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

CONCLUSION GENERALE

Au terme de notre étude qui a porté sur la gestion des paiements fournisseurs de TGCC
CI, nous pouvons dire que nous avons beaucoup appris car il nous a permis de découvrir
un peu la vie en entreprise.
Il nous a surtout permis de jauger l’importance que peu avoir la gestion des paiements
fournisseurs dans l’équilibre de la structure financière d’une entreprise. Car une
mauvaise gestion des paiements fournisseurs peut entrainer un manque de trésorerie et
par ricochet la faillite. Pour ne pas se retrouver dans ce cas de figure, les entreprises se
doivent y accorder une attention particulière.
Nous avons aussi pu constater que certaines qualités telles que le sens de la
responsabilité ; le dévouement et le goût du travail bien fait sont nécessaires pour une
intégration réussie en entreprise
En terminant ; je voudrais réitérer mes vifs remerciements et mes affectueuses pensées
a tous ceux qui ont contribué à la réalisation et à la réussite de ce stage.

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


29
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

BIBLIOGRAPHIE

- Ouvrages

Les sécurités de paiement à l’international Juin 2003 par DENIS


Guide du banquier de l’UMOA
Les instruments de paiement et de crédit par FADY NAMMOUR Professeur à l'université
libanaise

- Sites web
www.tgcc.ma
www.lacompta.org/articles/moyens-de-reglement.php

www.scribbr.fr/rapport-de-stage
www.wikipedia.org

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


30
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Table des matières


DEDICACE................................................................................................................................................ - 3 -
REMERCIEMENTS................................................................................................................................... - 4 -
AVANT-PROPOS...................................................................................................................................... - 5 -
RESUME................................................................................................................................................... - 6 -
LISTE DES ABBREVIATION..................................................................................................................... - 7 -
INTRODUCTION GENERALE................................................................................................................... - 8 -
PREMIERE PARTIE :................................................................................................................................ - 9 -
PRESENTATION GENERALE DE LA SOCIETE TGCC CÔTE D’IVOIRE................................................- 9 -
CHAPITRE I : HISTORIQUE ; MISSIONS ET ACTIVITES DE TGCC CÔTE D’IVOIRE.........................- 10 -
Section 1 : Historique de TGCC CÔTE D’IVOIRE...............................................................................- 10 -
Section 2 : Missions de TGCC CÔTE D’IVOIRE.................................................................................- 11 -
Section 3 : Activités de TGCC CÔTE D’IVOIRE..................................................................................- 12 -
CHAPITRE II : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE TGCC COTE D’IVOIRE........................- 13 -
Section 1 : Organigramme de la société TGCC COTE D’IVOIRE.......................................................- 13 -
Section 2 : Fonctionnement de la société TGCC COTE D’IVOIRE......................................................- 14 -
Section 3 : Présentation des Fournisseurs et des critères de choix au sein de TGCC COTE D’IVOIRE...-
15 -
I. Les critères de choix du fournisseur.........................................................................................- 15 -
II. Les garanties de collaboration.................................................................................................- 16 -
III. Les délais de paiement........................................................................................................ - 16 -
IV. Les composantes de la facture............................................................................................ - 17 -
DEUXIEME PARTIE :.............................................................................................................................. - 18 -
ETUDE DE CAS PRATIQUE DE LA GESTION DES PAIEMENTS FOURNISSEURS DE TGCC CÔTE
D’IVOIRE, CRITIQUES ET RECOMMANDATIONS................................................................................- 18 -
CHAPITRE I : ETUDE DE CAS PRATIQUE............................................................................................- 19 -
Section 1 : Traitement des factures fournisseurs.................................................................................- 19 -
I. La demande d’achat et l’élaboration des bons de commande et des contrats.........................- 19 -
II. Circuit de traitement des factures............................................................................................- 19 -
Section 2 : Règlement des factures fournisseurs.................................................................................- 22 -

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


31
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

I- Les instruments de paiements de TGCC CÔTE D’IVOIRE......................................................- 23 -


II- Ecritures comptables................................................................................................................ - 25 -
CHAPITRE II : CRITIQUES ET RECOMMANDATIONS..........................................................................- 26 -
Section 1 : Critiques............................................................................................................................. - 26 -
Section 2 : Recommandations............................................................................................................. - 27 -
Section 3 : Apport personnel................................................................................................................ - 28 -
CONCLUSION GENERALE.................................................................................................................... - 29 -
BIBLIOGRAPHIE..................................................................................................................................... - 30 -
ANNEXES................................................................................................................................................ - 33 -

ANNEXES

Annexe 1 : Demande d’achat


Annexe 2 : Tableau comparatif
Annexe 3 : Bon de commande
Annexe 4 : Proposition de paiement
Annexe 5 : Décompte
Annexe 6 : Facture SOTACI
Annexe 7 : Facture INGEST CÔTE D’IVOIRE
Annexe 8 : Facture BERNABE
Annexe 9 : Pièce de caisse
Annexe 10 : Chèque
Annexe 11 : Ordre de virement
Annexe 12 : Fiche de transfert

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


32
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


33
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


34
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


35
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


36
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


37
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


38
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


39
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


40
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


41
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


42
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


43
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


44
La procédure de gestion des paiements fournisseurs : cas de TGCC CÔTE D’IVOIRE

Cynthia Colombe KOUA, Elève en Science de Gestion Comptable et Financière


45

Vous aimerez peut-être aussi