Vous êtes sur la page 1sur 15

CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

Edition 1 - 20/03/2018

AMPLIFICATION DU
SIGNAL

CHAÎNE D’INFORMATION

ACQUERIR TRAITER COMMUNIQUER


ACTION

ALIMENTER DISTRIBUER CONVERTIR TRANSMETTRE

CHAÎNE D’ENERGIE

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 1/15


CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

Problématique Edition 1 - 20/03/2018


PROBLEMATIQUE

« Les capteurs fournissent souvent des signaux électriques


de (très) faible valeur. Afin de les rendre exploitables par le
traitement des informations, il va donc falloir les amplifier»

B - MODELISER
B1 : Identifier et caractériser les grandeurs physiques Identifier la nature de l’information et la nature du signal
agissant sur un système

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 2/15


CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

Sommaire Edition 1 - 20/03/2018


Sommaire
A.Conditionnement du signal!__________________________________________________4

B.Caractéristiques de l’Amplificateur Linéaire Intégré! _____________________________5

B.1.Symbolisation 5

B.2.Caractéristique et principe de fonctionnement 5


B.2.1. Principe de fonctionnement
B.2.2. Caractéristique d’un ALI parfait
C.ALI en mode non linéaire!____________________________________________________7

C.1.Comparateur simple 7
C.1.1. Comparateur simple avec
C.1.2. Comparateur simple avec
C.2.Comparateur à hystérésis 9
C.2.1. Comparateur à hystérésis non inverseur
C.2.2. Comparateur à hystérésis non inverseur, avec seuils non symétriques
D.ALI en mode linéaire! ______________________________________________________11

D.1.Méthode d’étude des montages linéaires 11

D.2.Montages amplificateur 11
D.2.1. Montage amplificateur non inverseur
D.2.2. Montage amplificateur inverseur
D.3.Montage amplificateur de différence 13
D.3.1. Cas général
D.3.2. Cas particulier
D.4.Montage amplificateur de somme 14
D.4.1. Cas général
D.4.2. Cas particulier
D.5.Montage dérivateur 15

D.6.Montage intégrateur 15

Crédits : TSI Riquet - TSI Jules Ferry

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 3/15


CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

Généralités Edition 1 - 20/03/2018


A. Conditionnement du signal
Les capteurs ont pour fonction de fournir une image d’une grandeur physique sous la forme d’un signal le plus
souvent électrique. Le courant ou la tension en sortie du capteur sont alors représentatifs de la grandeur à mesurer.
Cependant, cette grandeur est généralement de faible intensité, ce qui la rend difficilement exploitable
directement par le bloc «Traiter l’information».
Ainsi, un électroencéphalogramme mesure les tensions des ondes alpha à gamme, d’une amplitude de
quelques µV.
Une jauge de contrainte délivre, par l’intermédiaire d’un pont de Wheatstone, des tensions de l’ordre du mV.
Le rôle de la chaîne de conditionnement du signal est d’amplifier ces signaux électriques. Nous verrons dans
les cours suivants qu’il sera de plus nécessaire :
• de filtrer ces signaux afin de s’affranchir des fréquences parasites amplifiées lors de l’amplification du
signal.
• de convertir la grandeur analogique en grandeur numérique

Le composant qui est à l’origine de cette amplification, et qui sera étudié dans ce cours,
est l’Amplificateur Linéaire Intégré (A.L.I.), connu également sous l’ancien terme
d’Amplificateur OPérationnel.

Capteur Filtrage Amplification

Notes

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 4/15


CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

Caractéristiques de l’Amplificateur Linéaire Intégré Edition 1 - 20/03/2018


B. Caractéristiques de l’Amplificateur Linéaire Intégré


B.1. Symbolisation

Le symbole de l’ A.L.I. est le suivant :


Norme française : Norme américaine :


Il s’agit d’un composant actif, qui nécessite une tension d’alimentation Vcc pour fonctionner.

B.2. Caractéristique et principe de fonctionnement

B.2.1. Principe de fonctionnement

Le fonctionnement d’un ALI est défini par sa tension différentielle ε = V + −V − , et sa tension de sortie VS qui ne
peut dépasser la tension d’alimentation Vcc

Pour de très faibles valeurs de ε , l’ALI se comporte comme un


amplificateur, de gain très élevé : de l’ordre de 105.
La tension de sortie est alors :

VS = Avd (V + −V − ) = Avdε

Cette tension de sortie est théoriquement limitée à Vcc . En


réalité, sa valeur maximale est légèrement inférieure, notée Vsat
(tension de saturation).

Notes

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 5/15


CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

Caractéristiques de l’Amplificateur Linéaire Intégré Edition 1 - 20/03/2018



La différence Vcc −Vsat est appelée tension de déchet (1 à 2 V)
EN «boucle ouverte», l’ALI fonctionne donc en mode
linéaire sur pour de très faibles valeurs de ε (quelques mV),
et en mode non linéaire (l’ALI est saturé) au-delà.
En dehors de la zone de fonctionnement linéaire, l’ALI
fonctionne donc dans un mode «Tout Ou Rien» en fonction
du signe de ε .

Nous verrons par conséquent que pour faire


fonctionner ce composant en amplificateur, il faut le faire
travailler en «boucle fermée» en insérant une boucle de
réaction, consistant à relier sa sortie à l’entrée inverseuse.

Nous étudierons dans ce cours les deux modes de


fonctionnement de l’ALI : le mode non linéaire puis le mode non linéaire.
Le mode non linéaire, donc en saturation, permettra d’effectuer les opérations de comparaison et de mise en
forme d’un signal (génération d’un signal périodique carré)
Le mode linéaire permettra d’effectuer les opérations de multiplication (amplification), somme et différence
B.2.2. Caractéristique d’un ALI parfait

Un Amplificateur Linéaire Intégré parfait est caractérisé


par :
* une impédance d’entrée infinie :
i+ = 0 , i− = 0
* une impédance de sortie nulle :
VS est indépendant du courant de sortie is

* un coefficient d'amplification Vad infini :


ε = 0 en régime linéaire, donc V + = V −

Notes

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 6/15


CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

ALI en mode non linéaire Edition 1 - 20/03/2018


C. ALI en mode non linéaire


Un Amplificateur Linéaire Intégré fonctionnera en mode non linéaire s’il n’existe pas de boucle de contre-
+
réaction (donc pas de liaison entre la sortie et l’entrée inverseuse V ).

Une boucle de réaction positive (liaison entre la sortie et l’entrée non inverseuse V − ) peut exister.

Dans ce mode de fonctionnement, l’ALI permet :


• de comparer un signal à une tension de référence
• de générer des signaux, périodiques ou non (mise en forme)

C.1. Comparateur simple

Un montage comparateur simple est un montage dans lequel un signal est comparé à une tension unique de
référence.
Un montage à ALI sera un montage comparateur simple dès lors que sa sortie n’est pas reliée à son entrée
non inverseuse
C.1.1. Comparateur simple avec Vref = 0

Montage non inverseur :


si Ve > 0 alors ε > 0 , et Vs = +Vcc

si Ve < 0 alors ε < 0 , et Vs = −Vcc

Notes

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 7/15


CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

ALI en mode non linéaire Edition 1 - 20/03/2018


Montage inverseur :
si Ve > 0 alors ε < 0 , et Vs = −Vcc

si Ve < 0 alors ε > 0 , et Vs = +Vcc

C.1.2. Comparateur simple avec Vref ≠ 0

si Ve > Vref alors ε > 0 , et Vs = +Vcc

si Ve < Vref alors ε < 0 , et Vs = −Vcc

Notes

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 8/15


CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

ALI en mode non linéaire Edition 1 - 20/03/2018



C.2. Comparateur à hystérésis

Lorsque la sortie de l’ALI est reliée à son entrée non inverseuse, alors le montage sera un comparateur à
hystérésis, avec 2 seuils.
C.2.1. Comparateur à hystérésis non inverseur

Appliquons le théorème de Millmann sur l’entrée


non inverseuse de l’ALI :
Ve Vs
+
+ G1Ve + G0Vs R1 R0
V = =
G1 + G0 1 1
+
R1 R0

R0Ve + R1Vs
ε=
R1 + R0

Or Vs = +Vcc si ε > 0 , donc si R0V1 + R1Vcc > 0

R1
Vs = +Vcc si Ve > − Vcc
R0

De même Vs = −Vcc si ε < 0 , donc si R0V1 − R1Vcc < 0

R1
Vs = −Vcc si Ve < Vcc
R0
R1 R1
Vb = − Vcc Vh = Vcc
R0 R0
Vb et Vh sont les seuils de basculement bas et haut.

La bascule se fait toujours au second seuil.

Notes

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 9/15


CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

ALI en mode non linéaire Edition 1 - 20/03/2018



C.2.2. Comparateur à hystérésis non inverseur, avec seuils non symétriques

L’application du théorème de Millmann aboutirait à la


relation :
R0V1 + R1Vs
ε= −Vref
R1 + R0

C.2.2.1. Intérêt du comparateur à hystérésis

La comparaison d’un signal analogique par rapport à un seuil permet de


convertir une grandeur analogique en une grandeur logique Tout-Ou-Rien.
Si le signal est bruité, donc superposé à des variations à hautes fréquences
de faible intensité, alors un montage comparateur simple basculera plusieurs
fois au franchissement du seuil.

Le montage comparateur à hystérésis permet de s’affranchir de


ces bruits, en attendant que le signal soit passé sous le seuil Vb avant
de changer le signe de la tension de sortie Vs

Notes

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 10/15


CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

ALI en mode linéaire Edition 1 - 20/03/2018


D. ALI en mode linéaire


Un Amplificateur Linéaire Intégré fonctionnera en mode linéaire si une boucle de contre réaction est installée :
liaison entre la sortie et l’entrée inverseuse.

D.1. Méthode d’étude des montages linéaires

La méthodologie décrite ci-dessous permet de mener à bien l’étude de ces montages linéaires :
1. Mise en évidence du mode de fonctionnement linéaire, par la présence d’une contre-réaction
2. Caractérisation de la nature du montage : non inverseur si le signal est relié à E+, inverseur sinon
3. Définition de la méthode analytique de calcul déployée : théorème de Millmann ou pont diviseur de tension
+ −
4. Conduite du calcul en exprimant le potentiel V ou V , et en exploitant les caractéristiques d’un ALI
+ − + −
parfait : ε = 0 , V =V , i = i = 0
5. Conclusion sous la forme d’une fonction de transfert Vs / Ve

D.2. Montages amplificateur

D.2.1. Montage amplificateur non inverseur

D.2.1.1. cas général

1. Présence d’une contre-réaction ➢ Fonctionnement linéaire


2. Signal d’entrée sur E+ ➢ Montage non inverseur
3. Résolution par application du théorème de Millmann sur
l’entrée inverseuse
4. Développement des calculs :
Vs
G0Vs R0 RV
V− = = = 1 s
G0 + G1 1 + 1 R0 + R1
R0 R1

Notes

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 11/15


CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

ALI en mode linéaire Edition 1 - 20/03/2018


R1
Or Ve = V + = V − . Donc Ve = Vs
R0 + R1
5. D’où la fonction de transfert du montage :

Vs R0 + R1
=
Ve R1

D.2.1.2. Cas particulier : suiveur de tension

Vs R
Si R0 = 0 et R1 = ∞ alors = 1+ 0 = 1
Ve R1
Il s’agit du montage suiveur de tension

D.2.2. Montage amplificateur inverseur

1. Présence d’une contre-réaction ➢ Fonctionnement linéaire


2. Signal d’entrée sur E- ➢ Montage inverseur
3. Résolution par application du théorème de Millmann sur
l’entrée inverseuse
4. Développement des calculs :
Vs Ve
+
− G0Vs + G1Ve R0 R1 R1Vs + R0Ve
V = = =
G0 + G1 1 1 R0 + R1
+
R0 R1

Or V− = 0
Donc R1Vs + R0Ve = 0

Vs R
5. D’où la fonction de transfert du montage : =− 0
Ve R1

Notes

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 12/15


CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

ALI en mode linéaire Edition 1 - 20/03/2018



D.3. Montage amplificateur de différence

D.3.1. Cas général

1. Présence d’une contre-réaction ➢ Fonctionnement linéaire


2. Signal d’entrée sur E+ et E- ➢ Pas de conclusion
3. Résolution par application du théorème de Millmann sur
l’entrée inverseuse puis non inverseuse
4. Développement des calculs :
Vs V1
+
− G0Vs + G1V1 R0 R1 R1Vs + R0V1
V = = =
G0 + G1 1 1 R0 + R1
+
R0 R1

G2V2 RV
V+ = = 3 2
G2 + G3 R2 + R3

Or V− =V+
R1Vs + R0V1 RV
Donc = 3 2
R0 + R1 R2 + R3
5. D’où la fonction de transfert du montage :

R0 + R1 R
Vs = R3V2 − 0 V1
R1 ( R2 + R3 ) R1
D.3.2. Cas particulier

Si R3 = R0 et R2 = R1 alors la fonction de transfert s’écrit :

R0
! Vs = (V2 −V1 )
R1
Il s’agit alors d’un montage soustracteur de tension

Notes

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 13/15


CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

ALI en mode linéaire Edition 1 - 20/03/2018



D.4. Montage amplificateur de somme

D.4.1. Cas général

1. Présence d’une contre-réaction ➢ Fonctionnement linéaire


2. Signaux d’entrée sur E+ ➢ Montage non inverseur
3. Résolution par application du théorème de Millmann sur
l’entrée inverseuse puis non inverseuse
4. Développement des calculs :
G0Vs RV
V− = = 3 s
G0 + G3 R0 + R3

G1V1 + G2V2 R2V1 + R1V2


V+ = =
G1 + G2 R1 + R2

Or V− =V+
R3Vs R V + RV
Donc = 2 1 1 2
R0 + R3 R1 + R2
5. D’où la fonction de transfert du montage :

R0 + R3 ⎛ R2 R ⎞
Vs = ⎜ V1 + 1 V2 ⎟
R1 + R2 ⎝ R3 R3 ⎠
D.4.2. Cas particulier

Si R3 = R0 et R2 = R1 alors la fonction de transfert s’écrit :

! Vs = V1 +V2
Il s’agit alors d’un montage sommateur de tension

Notes

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 14/15


CI2 : Acquisition et conditionnement des informations

AMPLIFICATION DU SIGNAL COURS

ALI en mode linéaire Edition 1 - 20/03/2018



D.5. Montage dérivateur

1. Présence d’une contre-réaction ➢ Fonctionnement linéaire


2. Signaux d’entrée sur E- ➢ Montage inverseur
3. Résolution par application des lois de Kirchhoff
4. Développement des calculs :
! Ve − uC − R0iR −Vs = 0

Or! Ve = uc car ε = 0 (ALI parfait)

! ic = iR car i − = 0 (ALI parfait)

duc
! ic = C (relation caractéristique)
dt
dVe
5. D’où! la fonction de transfert :!! Vs = −R0C ! ➢ Montage dérivateur inverseur
dt

D.6. Montage intégrateur

1. Présence d’une contre-réaction ➢ Fonctionnement linéaire


2. Signaux d’entrée sur E- ➢ Montage inverseur
3. Résolution par application des lois de Kirchhoff
4. Développement des calculs :
! Ve − R0iR − uC −Vs = 0

Or! Ve = R0iR car ε = 0 (ALI parfait)

! ic = iR car i − = 0 (ALI parfait)

duc
! ic = C (relation caractéristique)
dt
dVs 1
5. D’où! la fonction de transfert :!! Ve = −R0C
dt
, soit! Vs = −
R0C
∫ V dt
e ➢ Montage intégrateur inverseur

Notes

Lycée Jules Ferry - 06400 Cannes ats.julesferry.cannes@gmail.com 15/15

Vous aimerez peut-être aussi