Vous êtes sur la page 1sur 7

CHAPITRE 6

SEMELLE DE FONDATION SUR 2 PIEUX


soumise à un moment

1 DÉFINITIONS
Les justifications et calculs des armatures sont effectuées en distinguant les 2 situations
suivantes :
• Cas où les 2 pieux ne sont pas tendus
• Cas où l’un des 2 pieux est tendu

1.1 Notations
a

Pu
Mu

Ash Asv
h d

As

7.5 à 10 cm Ø Ø

Pu
bw b

Chapitre 6 – Semelles sur 2 pieux avec moment – Révision C 18/11/2021 10:38 P JANEX 1
2 CAS OÙ LES 2 PIEUX NE SONT PAS TENDUS

2.1 Réactions d’appuis dans les pieux


Pu Mu
Pieu le plus comprimé : R D = Fcd1 = +
2 A
P M
Pieu le moins comprimé : R A = Fcd2 = u − u
2 A
Les 2 pieux sont comprimés si les 2 réactions d’appuis Fcd1 et Fcd2 sont positives.

2.2 Dimensions de la semelle


Pour le calcul des sollicitations, il est admis de considérer la semelle comme un corps
infiniment rigide si elle respecte la condition suivante :
A
h≥ et L = A + Ø + ≈ 0.15 m
2 .5

avec A : Entraxe entre 2 pieux de l’ordre de 2.5 à 3 Ø pour éviter les effets de groupe.

2.3 Schéma de calcul


Le schéma de diffusion des efforts du poteau vers les pieux retenu par l’Eurocode 2 est le
suivant :
a

Pu
e

x
Fcd
Fcd2 Fcd1

yo

B C
θ' θ
σRd2 σRd1

x2 x1
y F'cd2 F'cd1
d− o
2 a'2
a'1

A D
A a x A a x1
+ − x1 − 2 − +
2 2 2 2 2 2

Chapitre 6 – Semelles sur 2 pieux avec moment – Révision C 18/11/2021 10:38 P JANEX 2
2.4 Vérifications de la bielle CD la plus chargée
2.4.1 Calcul de la distance x1

Fcd1
x1 = avec b dimension hors plan du poteau
b σRd,max

et σRd,max = k 1 ν' fcd avec k1 = 1 (Annexe Nationale Française)

fck
et ν' = 1 −
250

2.4.2 Détermination de la hauteur yo du triangle de diffusion

La hauteur yo est obtenue par résolution de l’équation du second degré suivante :

y o2 ⎛A a x ⎞
− d y o + x1 ⎜ − + 1 ⎟ = 0
2 ⎝2 2 2⎠

2.4.3 Détermination de l’angle θ de la bielle CD la plus chargée

yo
d−
tg θ = 2 d’où l’angle θ qui doit vérifier : 45° ≤ θ ≤ 55°
A a x1
− +
2 2 2

2.4.4 Largeur a’1 de la bielle CD

x1
a1' =
sin θ

2.4.5 Vérification de la bielle CD au droit du poteau

Il convient de vérifier que la contrainte σRd1 est inférieure ou égale à la contrainte maximale
réglementaire σRd,max pour un nœud soumis à compression sans tirant (figure 6.26 de
l’Eurocode 2).

'
Fcd Fcd1
σRd1 = 1
avec '
Fcd1 = et Fcd1 = RD
b w a1' sin θ

σRd,max = k1 ν' fcd avec k1 = 1 (Annexe Nationale Française)

Chapitre 6 – Semelles sur 2 pieux avec moment – Révision C 18/11/2021 10:38 P JANEX 3
2.4.6 Vérification de la bielle CD au droit du pieu D

Il convient de vérifier que la contrainte σpieu calculée reste inférieure ou égale à la


contrainte maximale réglementaire σRd,max pour un nœud soumis à compression et à
traction avec armatures dans une direction (cas de la figure 6.27 de l’Eurocode 2).

Fcd1
σpieu = avec So = section droite du pieu
So sin2 θ

σRd,max = k 2 ν' fcd avec k2 = 0.85 (Annexe Nationale Française)

2.4.7 Calcul des armatures de la bielle CD la plus chargée


L’Eurocode 2 précise qu’il convient de concentrer les armatures principales de traction
(tirant principal) résistant aux effets des actions dans les zones tendues situées entre les
pieux. Il convient de prévoir un diamètre minimal de barres en HA 8.
Les bielles inclinées entre le poteau et les pieux développent des poussées au vide (tirants
secondaires) que l’on reprend par des armatures verticales et horizontales.

• Armatures principales As
Les règles Françaises déterminent l’effort Fa dans le tirant principal par :

Fcd1
Fa =
tg θ

Fa
La section des armatures As est donnée par A s =
fyd
Ces armatures sont à disposer en fibre inférieure de la semelle.

• Armatures anti-éclatement des bielles Ash et Asv


L’effort T dans le tirant secondaire est donné par :

2
1⎛ 0.7 a'1 ⎞ Fcd1 z
T= ⎜1 − ⎟ et H=
4⎝ H ⎠ sin θ sin θ

@ Armatures verticales Asv

Les armatures secondaires verticales respectent :

2 T cos θ
A sv =
fyd

⎛ A a x1 ⎞
Ces armatures sont à disposer sur une longueur égale à 0.8 ⎜ − + ⎟ en
⎝2 2 2⎠
complétant la zone par le même ferraillage.

Chapitre 6 – Semelles sur 2 pieux avec moment – Révision C 18/11/2021 10:38 P JANEX 4
@ Armatures horizontales Ash

Les armatures secondaires horizontales respectent :

2 T sin θ
A sh =
fyd

Ces armatures sont à disposer sur une longueur égale à 0.8 z .

2.5 Vérifications de la bielle AB la moins chargée


2.5.1 Calcul de la distance x2

Fcd2
x2 = avec b dimension hors plan du poteau
b σRd,max

et σRd,max = k 1 ν' fcd avec k1 = 1 (Annexe Nationale Française)

fck
et ν' = 1 −
250

2.5.2 Détermination de l’angle θ’ de la bielle AB la moins chargée

yo
d−
tg θ' = 2 d’où l’angle θ’
A a x
+ − x1 − 2
2 2 2

Remarque : L’inclinaison de l’angle θ’ n’est pas limitée.

2.5.3 Largeur a’2 de la bielle AB

x2
a'2 =
sin θ'

2.5.4 Vérification de la bielle AB au droit du poteau


Il convient de vérifier que la contrainte σRd2 est inférieure ou égale à la contrainte maximale
réglementaire σRd,max pour un nœud soumis à compression sans tirant (figure 6.26 de
l’Eurocode 2).

'
Fcd 2 ' Fcd2
σRd2 = avec Fcd 2 = et Fcd2 = RA
b w a'2 sin θ'

σRd,max = k1 ν' fcd avec k1 = 1 (Annexe Nationale Française)

Chapitre 6 – Semelles sur 2 pieux avec moment – Révision C 18/11/2021 10:38 P JANEX 5
2.5.5 Vérification de la bielle AB au droit du pieu A
Il convient de vérifier que la contrainte σpieu calculée reste inférieure ou égale à la
contrainte maximale réglementaire σRd,max pour un nœud soumis à compression et à
traction avec armatures dans une direction (cas de la figure 6.27 de l’Eurocode 2).

Fcd2
σpieu = avec So = section droite du pieu
S o sin2 θ'

σRd,max = k 2 ν' fcd avec k2 = 0.85 (Annexe Nationale Française)

2.5.6 Calcul des armatures de la bielle AB


On retiendra les sections maximales obtenues pour les bielles AB et CD.

• Armatures principales As
Les règles Françaises déterminent l’effort Fa dans le tirant principal par :

Fcd2
Fa =
tg θ'

Fa
La section des armatures As est donnée par A s =
fyd
Ces armatures sont à disposer en fibre inférieure de la semelle.

• Armatures anti-éclatement des bielles Ash et Asv


L’effort T dans le tirant secondaire est donné par :

2
1⎛ 0.7 a' 2 ⎞ Fcd2 z
T= ⎜1 − ⎟ et H' =
4⎝ H' ⎠ sin θ' sin θ'

@ Armatures verticales Asv


Les armatures secondaires verticales respectent :

2 T cos θ'
A sv =
fyd
⎛A a x ⎞
Ces armatures sont à disposer sur une longueur égale à 0.8 ⎜ + − x1 − 2 ⎟ en
⎝ 2 2 2 ⎠
complétant la zone par le même ferraillage.

@ Armatures horizontales Ash


Les armatures secondaires horizontales respectent :

2 T sin θ'
A sh =
fyd
Ces armatures sont à disposer sur une longueur égale à 0.8 z .

Chapitre 6 – Semelles sur 2 pieux avec moment – Révision C 18/11/2021 10:38 P JANEX 6
3 CAS OÙ L’UN DES 2 PIEUX EST TENDU
Le pieu tendu correspond à la réaction d’appui RA négative.

Pu
e

x
Fcd
Fcd2 Fcd1
Fsd

yo

B C
A’
σRd1

x2 x1
a'1
F'cd1

A D
B’

RA RD

Pu Mu Fsd = R A + Fcd2 Pu Mu
RA = − RD = +
2 A Pu = Fcd − Fsd 2 A

La compression Pu amenée par le poteau est équilibré par les bielles BB’ et CD.
Le nœud B’ s’équilibre sur les bielles BB’ et B’A’
La bielle en A’ s’équilibre sur les cadres du chevêtre qui viennent se recouvrir sur les attentes
du pieu.
La composante horizontale s’équilibre par traction sur les armatures supérieures.
Le tirant Fsd s’équilibre par bielles sur RA et Fcd2, Fsd étant obtenu par l’étude de la section du
poteau en flexion composée avec compression, RA par l’équilibre statique.

Chapitre 6 – Semelles sur 2 pieux avec moment – Révision C 18/11/2021 10:38 P JANEX 7

Vous aimerez peut-être aussi