Vous êtes sur la page 1sur 8

UE 4 du DSCG audit

2ème journée
19 février 2015 Enoncés

Cas n°5 - Contrôles de prévention et contrôles de détection

Cas n°6 - Points-clé de contrôle interne

Cas n°7 - Tests de procédures

Cas n°8 - Indépendance


Cas n° 9 - Responsabilité

page 1
UE 4 du DSCG audit
2ÈME SÉANCE
19 février 2015 Cas n°5

Contrôles de prévention et contrôles de détection

Donner des exemples de contrôles de prévention et de détection pour le cycle achats


fournisseurs.

page 2
UE 4 du DSCG audit
2ÈME SÉANCE
19 février 2015 Cas n°6

Points clé de contrôle interne

Quelles sont les questions que le commissaire aux comptes va poser pour vérifier
que le contrôle interne des achats de marchandises est satisfaisant ?
Donner des exemples de questions.

page 3
UE 4 du DSCG audit
2ÈME SÉANCE
19 février 2015 Cas n°7

Tests de procédures (Cas Bérout)

Thème : bonnes et mauvaises procédures de contrôle interne et leurs conséquences


sur les contrôles de substance menés par l'auditeur

NEP 330 du 19 juillet 2006 Procédures d'audit mises en œuvre par le commissaire
aux comptes à l'issue de son évaluation des risques

NEP 330-5 du 19 juillet 2006

En réponse à son évaluation du risque au niveau des assertions, le commissaire aux


comptes conçoit et met en œuvre des procédures d'audit complémentaires à celles
réalisées pour cette évaluation.

Ces procédures d'audit comprennent des tests de procédures, des contrôles de


substance, ou une approche mixte utilisant à la fois des tests de procédures et des
contrôles de substance.

Le commissaire aux comptes détermine la nature, le calendrier et l'étendue des


procédures d'audit qu'il réalise en mettant en évidence le lien entre ces procédures
d'audit et les risques auxquels elles répondent.

Déterminer, pour chacune des procédures suivantes (qui peuvent être bonnes ou au
contraire mauvaises), leurs conséquences sur les contrôles de substance que
l'auditeur va mener. Toutes les situations sont indépendantes les unes des autres.

1 - Le dirigeant de la PME est la seule personne à pouvoir autoriser une dépense ; il


vise toutes les factures pour bon à payer.

2 - Les rapprochements de banque sont préparés par le trésorier et vérifiés par le


chef comptable qui les vise. Les contrôles réalisés montrent que ces rapprochements
sont faits correctement et réellement vérifiés par le chef comptable.

page 4
3 - Les immobilisations sont saisies par l'expert-comptable et traitées sur un logiciel
qui lui est propre et dont le CAC a vérifié la fiabilité.

4 - Les factures de service (charges) reçues par la comptabilité de l'entreprise sont


adressées aux utilisateurs de l'entreprise pour qu'ils délivrent leur bon à payer ;
considérer deux hypothèses successives :
4.1 - sans que la comptabilité en garde une trace ;
4.2 - la comptabilité les numérote et en assure le suivi avant envoi aux utilisateurs.

5 - Les doubles des factures fournisseurs ne sont pas annulés dès leur réception au
service courrier (Nota : dans la PME le service courrier correspond à un seul
employé, par exemple l'assistant du directeur administratif).

6 - Le service de paye reçoit sur fichier EXCEL, de la part du service comptable, le


montant de toutes les factures de vente ; il traite ce fichier pour calculer les
commissions à verser aux représentants. [Il est inutile d’évoquer le problème des
ventes impayées].

7 - La société comptabilise une dépréciation des comptes clients seulement lorsque


les soldes sont virés au compte client douteux.

8 - Le comptable qui reçoit les règlements, prépare également les chèques


fournisseur et tient les comptes de banque sur informatique ; il a également pour
fonction de préparer sur informatique les rapprochements de banque dont il fait
ensuite un tirage papier pour que le trésorier les vise.

page 5
UE 4 du DSCG audit
2ÈME SÉANCE
19 février 2015 Cas n°8

Indépendance

Rédiger les réponses aux questions suivantes (ou les commentaires aux situations
évoquées), toutes indépendantes les unes des autres.

1) Vous êtes un des deux commissaires aux comptes de la société anonyme X (la
SAX), maison mère de nombreuses filiales qu'elle consolide par intégration globale.
Le directeur général de la SAX convoque ses commissaires aux comptes, à savoir
vous-même, l'autre commissaire titulaire et les deux suppléants, et annonce que le
responsable comptable de la consolidation du groupe SAX doit prochainement partir
à la retraite ; puis il ajoute : "Je ne veux plus de salarié à ce poste ! il me faut de la
continuité ! Vous appartenez tous les quatre à des cabinets importants et je veux
savoir quel cabinet accepte d'établir les comptes consolidés du groupe". Qui peut
accepter ?

2) Vous êtes le commissaire aux comptes de la société anonyme X (la SAX). Vous
aviez l'an dernier suggéré, dans le cadre de votre rapport L. 823-16 (225-237 en
2000, 230 en 1966), de modifier les procédures d'établissement des situations
trimestrielles et des comptes consolidés car celles-ci étaient coûteuses et lentes. Le
directeur général de la SAX désire cette année lancer une mission d'ingénierie
informatique dans le but de mettre en place des procédures informatisées
performantes. Il envisage de confier cette mission à un cabinet d'expertise comptable
spécialisé en informatique dont vous possédez 45% du capital social. Quelle est
votre réaction ?

3A) Un commissaire aux comptes détient une action d'une société d'expertise
comptable. Peut-il être le commissaire aux comptes d'un client de cette société
d'expertise comptable ?

3B) Un commissaire aux comptes détient une action de la SAX, société anonyme
dont il est le commissaire aux comptes.

page 6
4) M. Scotto est le commissaire aux comptes de la société anonyme XX et l'expert-
comptable de la société en nom collectif ZZ. La société anonyme XX détient à 100%
la société en nom collectif ZZ.

5) M. Karembeu est le commissaire aux comptes de la société anonyme X (la SAX)


et l'expert-comptable de l'EURL ZZ. Madame Manisha est à la fois le PDG de la
SAX et le gérant de l'EURL ZZ.

6A) Mme Zidane est le commissaire aux comptes de l’association ASS. Un


collaborateur de Mme Zidane est un membre élu et bénévole du bureau directeur de
l’association ASS. Ce collaborateur n’intervient bien entendu pas dans le
commissariat de l’association ASS.

6B) Un commissaire aux comptes membre d'une association en est le commissaire


aux comptes.

7) M… est le CAC de la société anonyme X (la SAX) dont le président est également
le gérant d'une SARL n'ayant aucun lien avec la SAX. M… peut-il être l'expert-
comptable de la SARL ?

page 7
UE 4 du DSCG audit
2ème journée
19 février 2015 Cas n°9

Responsabilité

Commenter les situations (ou répondre aux questions) suivantes, toutes


indépendantes les unes des autres :

1) Le commissaire aux comptes suppléant peut-il être poursuivi (responsabilité civile)


en cas de comptes qui ne donnent pas une image fidèle ?

2) Quelle est la juridiction compétente pour connaître de l'action en responsabilité


civile dirigée contre un commissaire aux comptes ?

3) Le lien de causalité entre la faute du commissaire aux comptes et le préjudice subi


est-il établi lorsque l'exécution des diligences normales auraient empêché la
réalisation du dommage ? Et quand la mauvaise exécution des diligences est sans
effet déterminant sur la réalisation du préjudice ?

4) Quelle doit être l'attitude du commissaire aux comptes lorsqu'il constate le défaut
de reconstitution des capitaux propres dans le délai légal (article L. 225-248 al. 2 du
code de commerce) ?

5) Le commissaire aux comptes de la société anonyme X (la SAX) relève de graves


irrégularités dans les comptes annuels de la SAX ; il le signale par écrit au président
du conseil d'administration, puis il établit sans réserve son rapport sur les comptes.

6) Dans quels textes le secret professionnel du collaborateur du commissaire aux


comptes est-il abordé?

page 8

Vous aimerez peut-être aussi