Vous êtes sur la page 1sur 32

Sommaire 

Introduction
Enonce du problème
Différentes étapes de l’analyse fonctionnelle
Schéma cinématique du vérin
Les composantes hydraulique et le dimensionnement de ces
composantes
Le vérin
 Les efforts
 Les débits
 Le flambage
 La tenue au flambage
 La limite dynamique
 Le temps minimum d’accélération
Le moteur hydraulique
La pompe hydraulique
Le distributeur
Le limiteur de pression
Le régulateur de débit
Le réservoir
La tuyauterie
Le fluide minéral
Les matériaux de la conception
Conclusion
Introduction :
Ce projet qui est soumis à notre étude consiste à réaliser un système
hydraulique.

Enonce du problème : soit un système hydraulique


industriel dans un atelier mécanique de fabrication, qui permet de
presser des voitures de recyclage. Soit la représentation circuit
hydraulique du système en question :

Le système du vérin hydraulique (double effet)


Un vérin hydraulique (double effet) transforme l’énergie hydraulique
(pression, débit) en énergie mécanique (effort, vitesse). Il a deux
directions de travail.
Il comporte deux orifices d’alimentation et la pression est appliquée
alternativement de chaque côté du piston ce qui entraine son
déplacement dans un sens puis dans l’autre.
A- Les différentes étapes de l’analyse fonctionnelle
L’analyse d’un besoin est composée de partie c’est-à-dire l’analyse
fonctionnelle du besoin et l’analyse fonctionnelle technique.
1- L’analyse fonctionnelle du besoin
Elle permet de caractériser les fonctions de service pour obtenir le
cahier des charges.
Elle est composée de trois étapes
Etape 1 : Analyse du besoin (exprimer le besoin)
Elle permet de verbaliser ce besoin en répondant aux trois
questions fondamentales qui sont :
 Le produit rend service à qui ?
 Dans quel but ?
 Pour quoi faire ?
Le diagramme de la bête a corne pour le vérin hydraulique.
Dans notre cas on considère qu’on est dans un industrie et que le
vérin d’écraser les voitures de recyclages.
A qui…. ? sur quoi… ?
Technicien Voiture

Vérin

Pour quoi faire… ?


Pour Presser la
voiture
Le vérin rend service au technicien en agissant sur la voiture pour le
presser aux recyclages.
Etape 2 : analyse fonctionnelle du besoin (AFB)
Recherche des fonctions de service
Elle consiste à recenser et caractériser les fonctions de service d’un
produit (bien, service, processuel). Elle permet aussi d’identifier et
caractériser ces éléments du milieu extérieur (EME).
Les fonctions de service contribuent à satisfaire le besoin

Milieu
ambiant
Pompe
Distributeur
FP1
FS8
FS3
FS7

FP3 Vérin
Limiteur
Moteur
Hydraulique
De débit
Électrique
FS6 FS2

FS5
FS4
FS1
FP2 Limiteur
Filtre Réservoir
De pression
Diagramme pieuvre des fonctions de service
Etape 3 : analyse fonctionnelle du besoin
Caractériser les fonctions de service pour obtenir le cahier des
charges.
Elle permet de classer les fonctions principales et les fonctions
constantes.

Milieu
Pompe ambiant
FP1 Distributeur
FC8
FC3
FC7
FP3 Vérin
Limiteur
Moteur
De débit Hydraulique
FC6 FC2 Électrique

FC4 FC5
FC1
FP2
Filtre Limiteur
Réservoir
De pression

Diagramme pieuvre des fonctions principales et constantes.


Caractérisation des fonctions de service
Caractériser une fonction de service c’est caractériser une action vis-
à-vis d’un EME.
FP1 : communiquer la vitesse rotation et couple du moteur à la
pompe.
FP2 : limiter les pressions dans les conduites.
FP3 : contrôler le débit à la sortie du distributeur.
FC4 : contrôler les impuretés dans les conduites
FC5 : Assurer la sécurité de la pompe et du vérin.
FC6 : Assurer le sens de l’écoulement du fluide et la quantité.
FC7 : S’adapter au vérin.
FC8 : Résister à l’ambiance extérieur
 Tableau de caractérisation des fonctions de services :
Fonction de Critère Niveau Flexibilité
service
FP 1
Adhérence 0,15 F1
vitesse maxi 3000 tr /min F0
FP2 Pression maxi 210bars- F0
Mobilité 0.3 mm/s F2
FP3
Dth maxi 35l/min F2
Equilibre - F0
FC4
Adhérence 0,15 F1
Ph maxi 900w F1
FC5
Sens de mvt - F0
impuretés - F0
FC6
Débit réel 42l/min F1
Adhérence 0.15 F1
FC7
FC8 Température 40℃ F2
maxi
Cahier des charges fonctionnel (CDCF)
Généralité :
Ingénierie Mécanique
Constructeur (s) de la machine Groupe 4
Utilisateur Modéliste
Domaine d’activité

Caractéristiques du vérin :
Désignation Nombre Disposition
Nombres de vis 4 Horizontale
Tige du vérin 1 Translate continue
Piston 1 Horizontale
Joints 6 Circulaire

Le CDCF récapitule les résultats de l’AFB.


Il est porte essentiellement sur les fonctions de service.
L’élaboration du cahier des charges fonctionnelles consiste à deux
grandes parties : identification des phases de vie du produit et pour
chaque phase de vie (identifier les EME, FS, caractériser les EME, FS)

- Identification des phases de vie du produit.


La phase de vie d’un comprend trois grandes étapes qui sont :
utilisation normale, utilisation anormale et maintenance.
Utilisation normale : est l’étape de mise en marche du produit
dans lequel le produit est en bonne phase de fonctionnement
Utilisation anormale : elle u au premier signe de défaillance du
produit jusqu’à l’état de marche du produit.

- Maintenance : cette phase en existe 2 : la maintenance


préventive et collective.
La maintenance préventive consiste à prévoir les défaillances du
produit en avance, quand a la maintenance collective, elle consiste
à mettre à l’état de marche le produit lorsqu’il est en panne.
2- Pour chaque phase de vie
a- Identification des EME
Milieu ambiant
Pompe Distributeur
Vérin

Limiteur de débit limiteur de pression


Filtre réservoir

 Le cahier des charges fonctionnel :


Tableau : identification des phases de vie du produit et pour
chaque phase de vie (identifier les EME, FS, caractériser les EME,
FS) :
EME Critère Niveau Flexibilité/Durée
d’amortissement
estimée
Adhérence 0,15 F1/10ans
Moteur 3000 tr /min
vitesse maxi F0
Pompe Pression maxi 70N.m F0/15ans
Protéger contre 0.3 m/s F2/
Filtre impurete 3à6ans
Dth maxi 57l/min F2
Protéger le - F0
Limiteur de
circuit 3à5ans
pression
Pression maxi 210bars F0
Réguler le
débit du fluide 57l/min F0
Régulateur de
à la sortie du 2à5ans
débit
distributeur
Sens de mvt - F0
Stocker le - F0
fluide 3à6ans
Réservoir
Température 100℃ F1
maxi
Adhérence 0.15 F1
Tuyaux 3à6ans

Sens
d’écoulement F2
distributeur
du fluide 3à5ans
B- L’analyse fonctionnelle technique : elle consiste
à traduire le cahier de charge fonctionnel au produit fini c’est-à-
dire elle est l’étape de la conception du produit.

C – Schéma cinématique minimal :

29 Isolement de
30
{30+29}

Il y’a une seule liaison entre le corps 30 et la


pièce 29 qui est la liaison glissière

D -Les composants hydrauliques

1 - Vérins hydraulique

2 - Moteur hydraulique

3 -Pompe hydraulique
4 –Distributeurs

5 - Régulation de la pression

6 - Le contrôle de débit

7 – Réservoir

1 -Les vérins hydrauliques :


1 – 1 . Définition :

Les vérins sont des moteurs linéaires qui transforment une


puissance hydraulique en puissance mécanique au travers du
déplacement linéaire d'une tige. On obtient donc directement un
mouvement de translation.
L’ensemble tige piston peut se
déplacer dans les deux sens sous
l’action du fluide. L’effort en
Les vérins
poussant est légèrement plus grand
linéaires que l’effort en tirant.
double effet
Avantages :
- Plus souple, réglage plus facile de
la vitesse,amortissement de fin de
course réglable.

Inconvénient :
- Plus coûteux.

(1)– Orifice d’alimentation en pression ou d’échappement


(2)– Piston
(3)– Orifice d’alimentation en pression ou d’échappement
(4)– Tige

- les données choisies pour le vérin :


Masse déplacée M = 500kg
La course C = 480mm
Vitesse de sortie et d’entrée Vs = Vr = 0.3m/s pour le style
B
Diamètre du piston et de la tige D = 50mm et d = 22mm
( choix dans le tableau normalisé).
𝞰 = 0.9 et g = 9.81m/s²

A - Caractéristiques : Pour déterminer les dimensions d’un vérin


nous devons faire certains calculs en tenant compte de toutes les
forces.
Force nécessaire pour équilibrer la masse :
. = 500*9.81 = 4905N
Force nécessaire pour communiquer l’accélération :
. = mv/t
La durée de l’accélération représente du temps total

t=  ; C= v*T ce qui implique T= C/v= 0.48/0.3=1.6s

t=1*T/5=1*1.6/5=0.32s

alors . = mv/t= 500*0.3/0.32=468.75N

Force réelle totale nécessaire à déplacer la charge :

Fr = (F1+F2)/𝞰= (468.75+4905)/0.9=5971N

Efforts exercés dans les deux sens :


*Sortie du vérin :
Fr 4 Fr
P1= S1 = π D²
=3.04MPa

P1=30.4bars

2.22 : Sortie du vérin


*Rentrée du vérin :

4 Fr
P2= π (D ²−d ²)
= 3,77 MPa = 37,7 bars
On prend la perte de charge 15%
30 x 15
P1’= P1+ 15%P1 = 30 + 100

= 34,5bars

Figure 2.23 : Rentrée du vérin


37,1 x 15
P2’= P2+ 15%P2 = 37,1 + 100

= 48,23 bars
P1 et P2 sont les pressions au niveau du vérin
P1’ et P2’ sont les pressions au niveau de la pompe.
Le débit d’aller
π VrD ²
QV1 = S1Vs = 4
= 5,9.10-4 m³/s =0,59 l/s

QV1= 35.4 l/min


Le débit de retour
Vs( D ¿ ¿ ²−d ²)
QV2 = S2Vs = π 4
¿= 4,75.10-4 m³/s = 0,475l/s

QV2 =28,5 l/min


La puissance
P = Fr*Vs = 5971x0,3 = 1791,3W = 1.79KW.

LE FLAMBAGE
Le flambage (ou flambement) est un phénomène de rupture
brutal qui survient lorsqu’une poutre élancée est soumise à de la
compression, la tige de vérin se détermine par la formule d’Euler,
pour les différents cas de montage, on définit la longueur libre
d’Euler L0 (la longueur L va du point d’attache du corps de vérin
au point d’attache de la tige).
LA TENUE AU FLAMBAGE
La vérification de la tenue au flambage s’effectue en assimilant
le vérin complètement ouvert a un cylindre du diamètre de la
tige (critère de sécurité) :
 Sur la base de limites prévues pour la fixation mécanique
du vérin sur la structure, lire le facteur de course Fc sur le
tableau
 Calculer la longueur idéale Li en multipliant le facteur Fc
par la course effective du vérin (mm) : Li = Fc*C.
 A partir du graphique 2.2 on trouve le point intersection
de la valeur de longueur idéale Li et de la valeur de
poussée maxi ( en N ) prévue pour le vérin.
La tige répondant à la tenue est celle qui correspond à la courbe
située immédiatement au-dessus du point d’intersection lue sur le
graphique 2.3

Figure 3.2 : Choix du mode de fixation.

On a un vérin de style B alors Fc=2


D’où Li = Fc*C = 2*480 = 960mm
Fr = 597.1daN
Figure 3.6 : Abaque de flambage

Alors d=22mm la tige tient au flambage.


- Limites dynamiques dans l’application
des vérins hydrauliques
40. EA 1 1+ √ α A2
W0 = √ C .M
* 2
, α = A1 = 0,83

E = 1.4*107 kg/cm.s²(module d’élasticité de l’huile), C = la course


7
40 x 1.4∗10 x 19.6 1+ √ 0,83
W0 =
√ 500∗48
x 2
= 646.19 W0 = 646.19 rad/s

Temps minimum d’accélération


35
tmin = Wo = 0.054 s

2 - Moteur hydraulique :
2 .1- Définition :
Le moteur hydraulique transfère l’énergie hydraulique en
énergie mécanique, il utilise le débit d’huile qui est poussé dans
le circuit hydraulique par une pompe hydraulique et le transforme
par un mouvement rotatoire pour entraîner un autre dispositif.

Une différence de pression existe entre l'admission et le


refoulement du moteur, cette différence de pression s'applique
sur les parties mobiles internes du moteur qui sont reliées
mécaniquement à l'arbre d'accouplement du moteur, sous l'effet
de la différence de pression les pièces mobiles internes se
déplacent et entraînent ainsi l'arbre du moteur et la charge à
déplacer.

Les différents types de moteurs hydrauliques sont :

- Moteurs à engrenage
- Moteurs à palettes
- Moteurs à pistons

Le moteur hydraulique et la pompe hydraulique sont similaires dans


la construction, mais différent dans les caractéristiques
opérationnelles.
Paramètres du moteur hydraulique :
C = 40daN
Vitesse de rotation N =1500tr/min
Le rendement ɳ𝑣𝑜𝑙=0.95 ; ɳ𝑚é=0.85 ( 𝑒𝑛 𝑟𝑎𝑖𝑠𝑜𝑛 𝑑𝑒𝑠 𝑝𝑒𝑟𝑡𝑒𝑠 𝑑𝑎𝑛𝑠
𝑙𝑒 𝑐𝑖𝑟𝑐𝑢𝑖𝑡 )
Pression P=110bar
Détermination de la cylindrée :
𝞰=𝞰v*𝞰m=0.95*0.85=0.8
C 400
C=Cth*𝞰 ce qui implique que Cth= η = 0.8 =500N.m
Cyl∗∆ p 2 πCth
Cth= 2π alors Cylg= ∆ p =2.86
10−4 m³ /tr
Cylg 286
Cylr= ηv = 0.95 =301.05cm³/tr
Sur le catalogue du constructeur Eaton, nous avons trouvé un moteur
Gerotor de cylindrée 315 cm³
Figure 3.10 : Catalogue du constructeur Eaton.
Avec :
Qth=57l/min
57∗110∗10 5
Ph=C𝟂=PQ= 60000 =10450W
Ph
𝟂= C =26.125rad/s
60∗ω
N= 2 π =249.47tr/min
Pression de travail
Cyl∗∆ p 2 πη∗C 2 π∗400∗0.8
C= 2 πη d’où ∆p= Cyl = 0.000315 =63.8bars
Le débit absorbe par le moteur
Cyl∗ω 400∗2 π∗60000∗249.47
Qr= P = 60∗110∗105
=56.99l/min
3 - La Pompe hydraulique :
1. Définition :
La pompe hydraulique est un dispositif permet de transformer
l'énergie mécanique de rotation en énergie hydraulique, permettant
d'aspirer et de refouler un fluide.
L'orifice d'aspiration est raccordé à un réservoir approprié d'où elle
puise le fluide
L'orifice de refoulement est raccordé au circuit hydraulique.
La pompe alimente un réseau de canalisation qui achemine le fluide
aux organes de distributions, ceux-ci à leur tour dirigent l'énergie ainsi
véhiculée vers les organes récepteurs qui convertissent à nouveau
l'énergie hydraulique en énergie mécanique de mouvement.
On distingue deux grandes familles de pompes hydrauliques :
 Les pompes centrifuges.
 Les pompes volumétriques.
– Détermination de la pompe hydraulique :
La pression maximale retenue est de 48.23bars à laquelle s’ajoutent
les pertes de charge du circuit, pour augmenter la durée de vie de la
pompe, il faut que la pompe ne fonctionne pas en charge donc on fixe
la pression sur 75 bars.
Le débit total est 56.99 l/mn.
Pour un moteur électrique tournant à 1500 tr/mn, il faut une pompe de
cylindrée :
Q 56990
Cyl= N = 1500 =37.99cm³/tr
Sur le catalogue du constructeur (HYDRO LEDUC) pour les pompes
à pistons, nous avons trouvé une pompe (TXV 40) de cylindrée 40
cm³et à travers cette valeur on va essayer de déterminer les différentes
caractéristiques de la pompe
A 75bars et vitesse de rotation de 1500 tr/mn on a un débit de 60 l/mn
On a : C=75N.m
Avec un rendement mécanique de : 𝞰m=0.85
La puissance absorbée par la pompe :
75∗2 π∗1500
P=C𝟂= 60 =11.78KW
Détermination du rendement volumétrique :
Qréel Qréel 56990
𝞰v= Qth Cyl∗N 40∗1500 =0.94
= =
Le rendement total
𝞰t=𝞰v*𝞰m=0.85*0.94=0.79
Détermination de la puissance du moteur électrique :
𝞰e=0.85
Pa 11.78
P= η = 0.85 =13.85KW
La pompe étant entrainée par un moteur électrique, nous choisissons
une pompe dans le catalogue en fonction du produit pompés, la
vitesse de rotation et du débit réel calculé.
Q=56.99l/min
D’après le tableau des pompes volumétrique celle qui répond le plus
en considérant les trois facteurs cités est : LA Pompe à pistons axial à
bloc cylindre tournant (voir tableau ci-dessous)

Types Figure Composants Caractéristiques


techniques

(1) Le boisseau fixe


Les pompes (2) Un bloc cylindre
à pistons (3) La couronne extérieure Cylindrée = 16-80 cm³/tr
radiaux à (4) La course des pistons Pression = 280-350 bar
bloc cylindre (5) Les alésages Vitesse de rotation maxi
tournant (e) Désaxage permet un = 3500 tr/min
mouvement de pompage
(1)Carter
Les pompes (2)Eléments de pompage
à pistons (3)Alésage Petite cylindrée = 0.4-2
radiaux et (4)Piston cm³/tr
(5)Excentrique Pression = 600-700 bar
cylindres
(6)Ressort Vitesse de
fixes (7) Clapet d’alimentation rotation=10003500
(8) Clapet de refoulement tr/min
(9) Croisillon
(10) Les sorties

Types Figure Composants Caractéristiqu


es techniques

(1) Piston
(2) Barillet
Les pompes (3) Arbre menant Cylindrée =
à (4) Embout Pression =
pistonsaxia sphérique 280300 bar
ux à barillet (5) Patin Vitesse de
rotatif à axe (6) Plateau fixe rotation
droit incliné =1000 tr/min
(7) Plaque d’appui
(8) Glace
dedistribution

(1)
Les pompes Arbred’entraîneme Cylindrée =
à nt (2) Le plateau Pression =17-
inclinable 210 bar
pistonsaxiau
(3) Le Vitesse de
x et
bloc cylindre rotation
débitvariabl (4) Pisto = 3500 tr/min
e n (5) La tête
dedistribution
(1) L’arbre
menant
(2) Roulement
Pompes à s Cylindrée =
pistons (3) Plateau de Pression =
axiaux a axe l’arbre jusqu’à 350 bars
coude : à d’entraînement (4) Vitesse de
Bielles de piston rotation =
cylindrée
(6) Pistons 1500/2800 tr/min
constante (7)Une Débit = 30/500
lumière (8) l/mn
Orifice
derefoulemen
t
(9) Orifice
d’aspiration (10)
Barillet avecles
alésages des pistons

Le fluide minéral :
La pompe a une viscosité maximale de 0.4 à 2000mcst par
conséquence nous allons choisir une huile ISO VG 100 qui se trouve
une plage de température -30°c à 60°c

4 - Les Distributeurs :

4.1- Définition :
Les distributeurs sont des robinets directionnels qui dirigent le
fluide selon les besoins du circuit hydraulique. Il peut être
bloqué, orienté ou stoppé en fonction de la configuration du
tiroir.
Position ∶ Chaque position d’un distributeur est représentée par
une case qui peut être carré ou rectangulaire. Au nombre de case
correspond le nombre de positions de service de l’appareil.

Orifice ∶ Le sens d’écoulement du fluide hydraulique pour


chaque position, est représenté par des flèches et l’arrêt par des traits
transversaux.
Dans notre systèmes le distributeur 4/2 sera le plus adéquat à
commande électrique.

5- Limiteurs de pression :
Les limiteurs de pression permettent d’assurer la sécurité d’un
circuit ou d’une partie de circuit, en limitant la pression à un
maximum.
Le limiteur de pression est installé en dérivation entre la ligne de
circuit et la basse pression.
De par sa conception, cet appareil provoque une perte de charge
qui est fonction du débit à évacuer.

Figure 2.29 : Réducteur de pression avec vérin a double effet

6 - Le contrôle de débit :
Le rôle de limiteur de débit ou de régulateur de débit est de faire
varier la section dans laquelle le fluide circule.

Figure 2.32 : Régulateurs de débit

(1) –Vis de réglage


(2) –Cale de réglage
(3) – Débit entrée
(4) – Débit réduit

2.6.1 - Symboles :
Figure 2.31 : Symb
oles des régulateurs de débit

(1) – Réducteur de débit réglable


(2) – Réducteur de débit non réglable

La tuyauterie du vérin :
On a : Q=0.95l/s
En retenons une vitesse de circulation de 4 m/s car la vitesse de
circulation du fluide à l’intérieur des conduites peut avoir comme
valeur :
- 4 à 6 m/s dans les conduites
de pression. - 2 m/s dans les
conduites de retour.
Les conduites de pression :

S=Q/V=950/400=2.375cm²

4S
D= √ π
=17.38mm

Dans le tableau des tubes on trouve un tube de 19,1 mm qui est


utilisable jusqu’à 80.7 bars

7-Réservoir : c’est récipient dans lequel le fluide e


Représentation finale du circuit

La nature de l’écoulement :
πD ² π 1.91²
Sr= 4 = 4 =1.5cm²
Q
Vr = Sr =633 cm²/s=6.33 m²/s

Nombre de Reynolds :
VD 6.33∗0.0191
Re= ƴ = 32∗10−6 =3778.21

2000<Re<100000 l’écoulement est turbulent lisse.

Les matériaux de la conception du système :


Le vérin : les matériaux employés sont le bronze, l’aluminium, le fer,
sachant que nous travaillons l’acier chromé pour les vérins.
La pompe : fonte et acier.
Moteur : acier rapide inoxydable.
Distributeur : le corps est en laiton, pièce interne laiton acier
inoxydable.
Limiteur de pression : corps en aluminium, parties internes en
aluminium, acier, laiton et matériaux synthétiques, membranes et
joints à de caoutchouc.
Régulateur de débit : les matériaux standard sont : laiton, acier
inoxydable, le nickel, …
Réservoir : dans notre cas le matériau du réservoir est acier
inoxydable qui peut supporter une température maxi de 60°C

CONCLUSION : Ce mini projet nous a permis de connaitre


beaucoup de fonctionnalité au logiciel soliworks et en plus le
dimensionnement d’un circuit hydraulique et aussi de savoir utiliser
les abaques. En bref il nous a permis de mettre en pratique les
théories de logiciel.

Vous aimerez peut-être aussi