Vous êtes sur la page 1sur 6

ELECTRICITE

Cours sur le dipôle (R,L)

Présenté par
Chaambane Mohamed Soibaha
Ingénieur en électromécanique
Eude d’un dipôle (R,L)
Dipôle RL : association série d’un conducteur ohmique de résistance R et d’une bobine d’inductance L
et de résistance interne r.
 Symbole de la bobine :
r = résistance interne (Ω)
Schéma équivalent L= inductance de la bobine [H]

 Tension aux bornes de la bobine

𝑑𝑖
𝑢𝐿 = 𝐿 + 𝑟𝑖
𝑑𝑡

 Influence de la bobine dans un circuit est :


Une bobine permet de retarder l’établissement ou la rupture (annulation) du courant et ceci est dû au
𝑑𝑖
produit 𝐿 .
𝑑𝑡
Eude d’un dipôle (R,L)
1. Etablissement du courant Solution de l’équation différentielle
𝑑𝑖
𝑖 𝑡 = 𝐴𝑒 −𝛼𝑡
+𝐵 soit = −𝛼𝐴𝑒 −𝛼𝑡
𝑑𝑡

Dans (1) : 𝐸 = −𝐿𝛼𝐴𝑒 −𝛼𝑡 + 𝑅𝑡 𝐴𝑒 −𝛼𝑡 + 𝐵

⇒ 𝐸 − 𝐵𝑅𝑡 + 𝐴 𝐿𝛼 − 𝑅𝑡 𝑒 −𝛼𝑡 = 0

𝐸 − 𝐵𝑅𝑡 = 0 𝑒𝑡 𝐴 𝐿𝛼 − 𝑅𝑡 𝑒 −𝛼𝑡 = 0

𝐸 − 𝐵𝑅𝑡 = 0 𝑒𝑡 𝐿𝛼 − 𝑅𝑡 = 0 𝑐𝑎𝑟 𝐴𝑒 −𝛼𝑡 ≠ 0


A t=0, on ferme 𝐾1 et on laisse 𝐾2 ouvert.
Equation différentielle 𝐸 𝑅𝑡 𝑅
− 𝐿𝑡 𝑡 𝐸
𝑆𝑜𝑖𝑡 𝐵 = 𝑒𝑡 𝛼 = ⟹ 𝑖 𝑡 = 𝐴𝑒 +
𝑅𝑡 𝐿 𝑅𝑡
D’après la loi de maille :
𝑑𝑖 𝐸 𝐸
𝐸 = 𝑈𝐿 + 𝑈𝑅 𝑜𝑟 𝑈𝑅 = 𝑅𝑖 𝑒𝑡 𝑈𝐿 = 𝐿 + 𝑟𝑖 𝑜𝑟 à 𝑡 = 0 ; 𝑖 = 0 ⟹ 𝐴 + = 0 ⟹ 𝐴 = −
𝑑𝑡 𝑅𝑡 𝑅𝑡
𝑑𝑖 𝑑𝑖
𝐷𝑜𝑛𝑐 ∶ 𝐸 = 𝑅𝑖 + 𝐿 + 𝑟𝑖 ⟹ 𝐸 = 𝐿 + 𝑅 + 𝑟 𝑖 𝐸 −𝑅𝑡𝑡 𝐸 𝐸 −
𝑡

𝑡
𝑑𝑡 𝑑𝑡 ⇒𝑖 𝑡 =− 𝑒 𝐿 + = 1 − 𝑒 𝜏 = 𝐼0 1 − 𝑒 𝜏
𝑑𝑖 𝑅𝑡 𝑅𝑡 𝑅𝑡
𝑃𝑜𝑠𝑜𝑛𝑠 𝑅𝑡 = 𝑅 + 𝑟 ⟹ 𝐸 = 𝐿 + 𝑅𝑡 𝑖 1
𝑑𝑡
Eude d’un dipôle (R,L)
𝐸 𝐸
Courant permanent: 𝐼0 = =
𝑅𝑡 𝑅 + 𝑟

Constante du temps du dipôle (R.L)


La constante de temps τ, en seconde (s), représente le
temps nécessaire pour que l'intensité du circuit
𝐸 −
𝑡
Allure de la courbe i(t) : 𝑖 𝑡 = 1−𝑒 𝜏 atteigne 63 % de sa valeur maximal :
𝑅𝑡
𝐿 𝐿
𝜏= = 𝑜ù 𝑅𝑡 = Résistance totale du circuit
𝑅 + 𝑟 𝑅𝑡

Expression de 𝑈𝐿 𝑡
𝑑𝑖 𝑑𝑖 𝐸 −𝑡
𝑈𝐿 = 𝐿 + 𝑟𝑖 𝑜𝑟 = 𝑒 𝜏
𝑑𝑡 𝑑𝑡 𝐿
𝑡
−𝜏 𝑟𝐸 𝑡
−𝜏
⟹ 𝑈𝐿 = 𝐸𝑒 + 1−𝑒
𝑅𝑡
𝑟𝐸 𝑟 −
𝑡
𝑈𝐿 (𝑡) = +𝐸 1− 𝑒 𝜏
𝑅𝑡 𝑅𝑡
Eude d’un dipôle (R,L)
2. Rupture du courant 𝑑𝑖 𝑅𝑡
𝑃𝑜𝑠𝑜𝑛𝑠 𝑅𝑡 = 𝑅 + 𝑟 ⟹ + 𝑖=0 1
𝑑𝑡 𝐿
Solution de l’équation différentielle :
𝑖 𝑡 = 𝐴𝑒 𝛼 𝑡
𝑑𝑖 𝑅𝑡
= 𝛼𝐴𝑒 𝛼𝑡 on a : 𝛼𝐴𝑒 𝛼𝑡 + 𝐴𝑒 𝛼𝑡 =0
𝑑𝑡 𝐿

𝑅𝑡 𝛼𝑡 𝑅𝑡 𝑅𝑡
⇒𝐴 𝛼+ 𝑒 =0⟹𝛼+ =0⟹𝛼=−
𝐿 𝐿 𝐿
Quand l'intensité a atteint son seuil maximal, on
ouvre l'interrupteur 𝐾1 et on ferme en même 𝑅
− 𝑡𝑡 𝐸
temps l'interrupteur 𝐾2 . 𝑖 𝑡 = 𝐴𝑒 𝐿 𝑜𝑟 à 𝑡 = 0 𝑜𝑛 𝑎 ∶ 𝑖 = 𝐼0 =
𝑅𝑡
Equation différentielle de la rupture du courant
𝐸 𝐸
La loi d’additivité de tensions : 𝑈𝑅 + 𝑈𝐿 = 0 𝑖 0 =𝐴= ⟹𝐴=
𝑅𝑡 𝑅𝑡
𝑑𝑖
𝑜𝑟 𝑈𝑅 = 𝑅𝑖 𝑒𝑡 𝑈𝐿 = 𝐿 + 𝑟𝑖 𝐸 −𝑅𝑡𝑡 𝐸 −𝑡 𝑡
𝑑𝑡 −
𝐷 ′ 𝑜ù ∶ 𝑖 𝑡 = 𝑒 𝐿 = 𝑒 𝜏 = 𝐼0 𝑒 𝜏
𝑑𝑖 𝑑𝑖 𝑅𝑡 𝑅𝑡
𝑠𝑜𝑖𝑡 𝑅𝑖 + 𝐿 + 𝑟𝑖 = 0 ⟹ 𝐿 + 𝑅 + 𝑟 𝑖 = 0
𝑑𝑡 𝑑𝑡
Eude d’un dipôle (R,L)
Tension aux bornes de la bobine :

𝑑𝑖 𝑑𝑖 𝐸 −𝑡
𝑈𝐿 = 𝐿 + 𝑟𝑖 𝑜𝑟 =− 𝑒 𝜏
𝑑𝑡 𝑑𝑡 𝐿


𝑡 𝑟𝐸 −𝑡
⟹ 𝑈𝐿 = −𝐸𝑒 𝜏 + 𝑒 𝜏
𝐸 −𝑡 𝑅𝑡
Allure de la courbe i(t) : 𝑖 𝑡 = 𝑒 𝜏
𝑅𝑡
𝑟 𝑡
−𝜏
𝑈𝐿 (𝑡) = 𝐸 −1 𝑒
𝑅𝑡

Energie emmagasinée dans la bobine


L'énergie emmagasinée par une bobine est
donnée par la relation suivante :
1
𝐸𝐵 = 𝐿𝑖 2
2

Vous aimerez peut-être aussi