Vous êtes sur la page 1sur 23

LE ROSAIRE

Qu'est-ce que le Rosaire

« Le Rosaire est ma prière préférée. C’est une prière merveilleuse. Merveilleuse de simplicité et de
profondeur. Dans cette prière nous répétons de multiples fois les paroles de l’Archange et d’Elisabeth
à la Vierge Marie. Toute l’Eglise s’associe à ces paroles. Cette prière si simple et si riche, de tout
cœur, je vous exhorte à la réciter. » (Jean-Paul II, angélus du 29-10-78)

Pourquoi réciter le Rosaire ?

« Chers frères et sœurs, pour vivre d’une façon vraiment chrétienne, il faut d’abord que vous soyez
animés du dedans par l’Esprit de Dieu ; et je voudrais pour cela que vous vous tourniez davantage
encore vers la Vierge Marie, votre Mère, la Mère de l’Eglise. Qui, mieux que Marie, a vécu une vie
simple en la sanctifiant ? Qui, mieux que Marie, a accompagné Jésus dans toute sa vie, joyeuse,
souffrante et glorieuse, est entrée dans l’intimité de ses sentiments filiaux pour le Père, fraternels pour
les autres ? Qui, mieux que Marie, associée maintenant à la gloire de son Fils, peut intervenir en notre
faveur ? Elle doit maintenant accompagner votre vie. Nous allons lui confier cette vie. L’Eglise nous
propose pour cela une prière toute simple, le Rosaire, le chapelet, qui peut calmement s’échelonner au
rythme de nos journées. Le Rosaire, lentement récité et médité, en famille, en communauté,
personnellement, vous fera entrer peu à peu dans les sentiments du Christ et de sa Mère, en évoquant
tous les événements qui sont la clef de notre salut. Au gré des Ave Maria, vous contemplerez le
mystère de l’Incarnation du Christ, la Rédemption du Christ, et aussi le but vers lequel nous tendons,
dans la lumière et le repos de Dieu. Avec Marie, vous ouvrirez votre âme à l’Esprit Saint, pour qu’Il
inspire toutes les grandes tâches qui vous attendent. Que Marie soit votre guide et votre soutien. »
(Jean-Paul II, 6 mai 1980)
LES PRIERES DU ROSAIRE.

PROFESSION DE FOI DES APÔTRES.

Je crois en Dieu, le Père Tout-Puissant, Créateur du Ciel et de la Terre, et en Jésus-Christ, son Fils
unique, Notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous
Ponce-Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour est
ressuscité d'entre les morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu, le Père Tout-Puissant,
d'où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois au Saint-Esprit, à la Sainte Eglise Catholique,
à la Communion des Saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie Eternelle.
Amen.

LE NOTRE PERE.

Notre Père qui es aux cieux, que Ton Nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta Volonté soit
faite sur la Terre comme au Ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos
offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la
tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen.

LE JE VOUS SALUE MARIE.

Je vous salue, Marie, pleine de Grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les
femmes, et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous,
pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

LE GLOIRE AU PERE.

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours


dans les siècles des siècles. Amen.

LA PRIERE DE FATIMA. (Après chaque dizaine du Saint Rosaire, dire la prière suivante,
demandée par la Sainte Vierge à Fatima).

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez au Ciel toutes
les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde.

LE SALVE REGINA.

Salut, ô Reine, Mère de Miséricorde, notre vie, notre douceur, notre espérance, salut ! Enfants d'Eve,
malheureux exilés, nous élevons nos cris vers vous. Nous soupirons vers vous, gémissant et pleurant
dans cette vallée de larmes. Ô notre Avocate, tournez donc vers nous vos regards Miséricordieux. Et
au sortir de cet exil, montrez-nous jésus, le Fruit béni de vos entrailles. Ô clémente, ô charitable, ô
douce Vierge Marie ! Priez pour nous, Sainte Mère de Dieu. Afin que nous devenions dignes des
promesses de Jésus-Christ.

PRIERE DU ROSAIRE.

O Dieu, dont le Fils unique, par sa vie, sa mort et sa résurrection, nous a mérité les récompenses du
Salut éternel, faites, nous vous en prions, qu'en vénérant ces Mystères du très Saint Rosaire de la
Bienheureuse Vierge Marie, nous initions les exemples qu'ils contiennent et obtenions les Grâces
qu'ils promettent, par le même Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.
La Vierge Marie, fiancée à Joseph, est en prière. L'Ange Gabriel paraît soudain et la salue. Jamais on
n'a entendu une telle salutation : " Je vous salue, pleine de grâce". Ces paroles troublent Marie, la très
humble Vierge. "Ne craignez point, dit l'Ange, car vous avez trouvé grâce devant Dieu". "Voici que
vous concevrez et enfanterez un Fils: et vous lui donnerez le nom de Jésus ". "Il sera grand, et on
l'appellera Fils du Très-Haut ". "Comment cela se fera-t-il ?" dit Marie. "L'Esprit-Saint viendra en
vous et la puissance du Très-Haut vous prendra sous son ombre". Et voici qu'Elisabeth, votre cousine,
à conçu, elle aussi, un fils sur le tard de sa vie, et ce mois-ci est le sixième pour elle que l'on appelait
stérile, "car rien n'est impossible pour Dieu". Marie dit alors : "Voici la servante du Seigneur : Qu'il
me soit fait selon votre parole ! " Et l'Ange la quitta. Et le Verbe se fait chair en son sein.

Prions pour une profonde humilité :

Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-
dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...

A la fin de cette dizaine:

le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,


maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."

Et la Prière de Fatima :

"O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez au Ciel toutes les
âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Marie par en hâte vers la montagne, en une ville de Juda. Elle entre dans la maison de Zacharie, et
salue Elisabeth sa cousine. Or, quand Elisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant tressaillit dans
son sein, et elle fut remplie du Saint-Esprit. Elle s'écria à haute voix, disant : "Tu es bénie entre toutes
les femmes, et béni est le fruit de ton sein ". "Et d'où m'est-il donné que la Mère de mon Seigneur
vienne à moi ?" Lorsque tu m'as saluée, ta voix, n'a pas plus tôt frappé mes oreilles, que l'enfant à
tressailli de joie dans mon sein. "Bienheureuse, dit Elisabeth, celle qui à cru en l'accomplissement de
ce qui lui a été dit de la part du Seigneur !" Et Marie dit : "Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon
esprit en Dieu mon Sauveur. Il s'est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me
diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son Nom ! Son Amour s'étend
d'âge en âge sur ceux qui le craignent". Marie demeure chez sa cousine jusqu'à la naissance de Jean le
Précurseur.

Prions pour l'Amour vrai envers notre prochain.

Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-
dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...

A la fin de cette dizaine:

Le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,


maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."

Et la Prière de Fatima :

"O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez au Ciel toutes les
âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Sur l'ordre de l'Empereur Auguste, Marie et Joseph partent de Nazareth pour se faire recenser à
Bethléem. Arrivée dans la ville de David, Marie mit au monde son Fils premier-né Jésus dans une
étable à Bethléem, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie. Elle l'emmaillota et le
coucha dans une crèche. Il y avait dans la même région des bergers qui vivaient aux champs et qui
veillaient la nuit sur leur troupeau. Un Ange du Seigneur parut auprès d'eux et la gloire du Seigneur les
enveloppa de clarté, et ils furent saisis d'une grande crainte. Mais l'Ange leur dit : " Ne craignez point,
car je vous annonce une grande nouvelle qui sera pour tout le peuple une grande joie; il vous est né
aujourd'hui, dans la ville de David, un Sauveur, qui est le Christ Seigneur. Et voici ce qui vous en sera
le signe: vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une crèche".

Prions pour le détachement du monde, le mépris des richesses et l'Amour de la pauvreté

Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-
dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...

A la fin de cette dizaine:

Le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,


maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."

Et la Prière de Fatima :

"O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez au Ciel toutes les
âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Puis, lorsque les jours de leur purification furent accomplis, selon la Loi de Moïse, Marie et Joseph
menèrent Jésus au Temple à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon qu'il est écrit dans la Loi
du Seigneur : Tout mâle premier-né sera regardé comme consacré au Seigneur. Ainsi qu'il est écrit
dans la Loi du Seigneur, Marie et Joseph offrent en sacrifice, une paire de tourterelles ou deux petites
colombes. Or, il y avait à Jérusalem un homme nommé Siméon; c'était un homme juste et pieux, qui
attendait la consolation d'Israël, et l'Esprit-Saint était sur lui. L'Esprit-Saint lui avait révélé qu'il ne
mourrait point avant d'avoir vu le Christ du Seigneur. Il vient donc dans le Temple, poussé par l'Esprit-
Saint. Et comme Marie et Joseph amenaient l'enfant Jésus pour observer les coutumes légales à son
égard, Siméon le prend dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : " Maintenant, ô Maître, vous
congédiez votre serviteur en paix, selon votre Parole; car mes yeux on vu le salut, que vous avez
préparé à la face de tous les peuples, lumière qui doit éclairer les nations et Gloire d'Israël, votre
peuple." Marie et Joseph étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Jésus leur Fils.
Siméon les bénit, et il dit à Marie, sa Mère: " Voici qu'il est placé pour la chute et le relèvement d'un
grand nombre en Israël, et pour être un signe en butte à la contradiction, vous-même un glaive
transpercera votre âme, afin que soient révélées les pensées d'un grand nombre de cœurs".
La prophétesse Anne à son tour loue Dieu. Puis la Sainte Famille rentre à Nazareth. Déjà, dans le
Coeur de Marie, est enfoncé un premier glaive de douleur.

Prions pour la Grâce de l'obéissance et de la pureté de corps et d'âme :

Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-
dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...

A la fin de cette dizaine :

Le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,


maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."

Et la Prière de Fatima : "O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et
conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Jésus grandit et se développe. Il est plein de Sagesse. A l'âge de douze ans, il accompagne ses parents
à Jérusalem pour la Pâque. Au moment du retour, il resta à Jérusalem sans que Marie et Joseph s'en
aperçoivent. Le croyant dans la caravane, ils font une journée de chemin, puis ils le cherchèrent parmi
leurs parents et leurs connaissances. Ne l'ayant point retrouvé, ils s'en retournèrent à Jérusalem en le
recherchant. Mais comment retrouver un enfant de douze ans parmi tant de monde venu de partout ?
Au bout de trois jours de recherches anxieuses, ils le trouvèrent au milieu des docteurs de la Loi.
En le voyant ils furent stupéfaits, et sa mère lui dit: " Mon Fils, pourquoi nous avoir fait cela ? Avec
angoisse nous te cherchions". Jésus leur répondit :"Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas
qu'il me faut être dans les affaires de mon Père ?" Mais ils ne comprirent pas la parole que disait Jésus.
Il descendit avec ses parents et revient avec eux à Nazareth, et il leur était soumis. Marie conserva
toutes ces choses dans son Coeur. Et Jésus progressait en sagesse, en taille et en grâce, auprès de Dieu
et des hommes.

Prions pour le Don de la véritable sagesse :

Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-
dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...

A la fin de cette dizaine:

Le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,


maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."

Et la Prière de Fatima :

"O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez au Ciel toutes les
âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."

A la fin des cinq dizaines, récitez les prières en fin de pages !


Jean, s'adressant à tous, dit : "Moi, je vous baptise avec l'eau; mais il vient, celui qui est plus puissant
que moi, et dont je ne suis pas digne de délier la courroie de ses sandales; Lui, il vous baptisera dans
l'Esprit-Saint et le feu". Or, quand tout le peuple eut reçu le baptême, Jésus venant de Nazareth en
Galilée, fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Au moment où il sortit de l'eau, les Cieux s'ouvrir,
L'esprit-Saint descendit sur Lui comme une Colombe, et du Ciel une voix se fit entendre : " Tu es mon
Fils bien-aimé : en toi j'ai mis toute mon affection !"

Prions afin d'être renouvelé dans la Grâce de notre Baptême :

Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-
dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...

A la fin de cette dizaine:


le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,
maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."

Et la Prière de Fatima :

"O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez au Ciel toutes les
âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Il y eut des noces à Cana. La Mère de Jésus était là, ainsi que Jésus et ses disciples. Le vin venant à
manquer, Marie dit à Jésus, "ils n'ont plus de vin" Jésus répondit : " Que me veux-tu, femme ? Mon
heure n'est pas encore venue. Sa Mère dit aux serviteurs, " Faites tout ce qu'il vous dira". Alors Jésus
leur dit : " remplissez d'eau ces jarres. Puisez maintenant, leur dit-il, et portez-en au maître du repas".
Lorsque le maître eut goûté l'eau changée en vin, il appela l'époux, et lui dit : "Tout homme sert
d'abord le bon vin, puis le moins bon après qu'on s'est enivré ; toi tu as gardé le bon vin jusqu'à
présent". "Tel fut le premier Miracle de Jésus ; alors ses disciples crurent en Lui".

Prions pour la Grâce de l'unité dans les familles :

Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-
dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...

A la fin de cette dizaine:

Le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,


maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."

Et la Prière de Fatima :

"O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez au Ciel toutes les
âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Or, ayant appris que Jean avait été arrêté, Jésus se retira en Galilée. Et après avoir quitté Nazareth, il
vint s'établir à Capernaüm, au bord de la mer, dans le territoire de Zabulon et de Nephtali ; pour que
s'accomplit ce qui avait été prononcé par l'entremise d'Esaïe le prophète, disant : "O pays de Zabulon
et pays de Nephtali, sur la route de la mer, de l'autre côté du Jourdain, Galilée des nations ! Le peuple
assis dans les ténèbres a vu une grande lumière, et quand à ceux qui sont assis dans une région d'ombre
mortelle, sur eux s'est levée la Lumière". A partir de ce moment Jésus commença à prêcher et à dire:
" Repentez-vous, car le royaume des cieux s'est approché". "Convertissez-vous et croyez à la Bonne
Nouvelle".

Prions pour la Grâce de vivre en disciple de Jésus :

Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-
dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...

A la fin de cette dizaine :

Le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,


maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen.

Et la Prière de Fatima :

"O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez au Ciel toutes les
âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Jésus prit avec Lui Pierre, Jacques et Jean, Et il les conduisit seuls à l'écart sur une haute montagne. Il
fut transfiguré devant eux; ses vêtements devinrent resplendissants, et d'une telle blancheur qu'il n'est
pas de foulon sur la terre qui puisse blanchir ainsi. Elie et Moïse leur apparurent, s'entretenant avec
Jésus. Pierre, prenant la parole, dit à Jésus : Rabbi, il est bon que nous soyons ici ; dressons trois
tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie. Car il ne savait que dire, l'effroi les ayant saisis.
Une nuée vin les couvrir, et de la nuée sortit une voix : Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le !
Aussitôt les disciples regardèrent tout autour, et ils ne virent plus que Jésus seul avec eux. Comme ils
descendaient de la montagne, Jésus leur recommanda de ne dire à personne ce qu'ils avaient vu,
jusqu'à ce que le Fils de l'homme fût ressuscité des morts.

Prions pour la Grâce d'écouter la Parole de Dieu :

Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-
dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...

A la fin de cette dizaine :

Le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,


maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."

Et la Prière de Fatima :

"O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez au Ciel toutes les
âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Moi, Paul, J'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; C'est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où
il fut livré, prit du pain, et après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna à ses disciples, en disant :
" Prenez et mangez-en tous, ceci est mon Corps livré pour vous". De même, à la fin du repas, il prit la
coupe; de nouveaux il rendit Grâces, et la donna à ses disciples, en disant : " Prenez, et buvez-en tous,
car ceci est la coupe de mon Sang, le Sang de l'Alliance nouvelle et éternelle, qui sera versé pour vous
et pour la multitude en rémission des péchés. Vous ferez cela, en mémoire de Moi !" Car toutes les
fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur,
jusqu'à ce qu'il vienne.

Prions pour la foi en la présence réelle de Jésus dans l'Eucharistie :

Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-
dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...

A la fin de cette dizaine:

Le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,


maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen.

Et la Prière de Fatima :

"O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez au Ciel toutes les
âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."

A la fin des cinq dizaines, récitez les prières en fin de pages !


Jésus alla avec ses disciples dans un lieu appelé Gethsémané, et il dit aux disciples : asseyez-vous ici,
pendant que je m'éloignerai pour prier. Il prit avec lui Pierre, jacques et Jean, et il commença à
éprouver de la tristesse et des angoisses. Il leur dit alors : Mon âme est triste jusqu'à la mort; restez ici,
et veillez avec moi. Puis, ayant fait quelques pas avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi : Mon Père,
s'il est possible, que cette coupe s'éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu
veux. Et il vint vers les disciples, qu'il trouva endormis, et il dit à Pierre : Vous n'avez donc pu veiller
une heure avec moi ! Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation; l'esprit est bien
disposé, mais la chair est faible. Il s'éloigna une seconde fois, et pria ainsi : Mon Père, s'il n'est pas
possible que cette coupe s'éloigne sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! Il revint vers ses
disciples, et les trouva encore endormis ; car leurs yeux étaient appesantis. Il les quitta, et, s'éloignant,
il pria pour la troisième fois, répétant les mêmes paroles. Puis il alla vers ses disciples, et leur dit :
Vous dormez maintenant, et vous vous reposez ! Voici, l'heure est proche, et le Fils de l'homme est
livré aux mains des pécheurs. Levez-vous, allons; voici celui qui me livre s'approche. Comme il parlait
encore, voici, Judas, l'un des douze, arriva, et avec lui une foule nombreuse armée d'épées et de
bâtons, envoyée par les principaux sacrificateurs et par les anciens du peuple.

Prions pour le repentir de nos péchés : Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes
sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue
Marie...de cette dizaine du chapelet...

A la fin de cette dizaine: Le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il


était au commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."

Et la Prière de Fatima : "O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et
conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Ils conduisirent Jésus de chez Caïphe au prétoire: c'était le matin. Ils n'entrèrent point eux-mêmes dans
le prétoire, afin de ne pas se souiller, et de pouvoir manger la Pâque. Pilate sortit donc pour aller à eux,
et il dit: Quelle accusation portez-vous contre cet homme? Ils lui répondirent: Si ce n'était pas un
malfaiteur, nous ne te l'aurions pas livré. Sur quoi Pilate leur dit: Prenez-le vous-mêmes, et jugez-le
selon votre loi. Les Juifs lui dirent: Il ne nous est pas permis de mettre personne à mort. C'était afin
que s'accomplît la parole que Jésus avait dite, lorsqu'il indiqua de quelle mort il devait mourir. Pilate
rentra dans le prétoire, appela Jésus, et lui dit: Es-tu le roi des Juifs? Jésus répondit: Est-ce de toi-
même que tu dis cela, ou d'autres te l'ont-ils dit de moi? Pilate répondit: Moi, suis-je Juif? Ta nation et
les principaux sacrificateurs t'ont livré à moi: qu'as-tu fait? Mon royaume n'est pas de ce monde,
répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que
je ne fusse pas livré aux Juifs; mais maintenant mon royaume n'est point d'ici-bas. Pilate lui dit: Tu es
donc roi? Jésus répondit: Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre
témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. Pilate lui dit: Qu'est-ce que la
vérité? Après avoir dit cela, il sortit de nouveau pour aller vers les Juifs, et il leur dit: Je ne trouve
aucun crime en lui. Mais, comme c'est parmi vous une coutume que je vous relâche quelqu'un à la fête
de Pâque, voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs? Alors de nouveau tous s'écrièrent: Non pas
lui, mais Barabbas. Or, Barabbas était un brigand. Alors Pilate prit Jésus, et le fit flageller. Les soldats
font pleuvoir les coups sur Jésus. Sa chair se détache en lambeaux. Le sang ruisselle jusqu'à terre.
Mais Jésus n'ouvre pas la bouche pour se plaindre, son corps adorable n'est plus qu'une plaie.

Prions pour la mortification de nos sens : Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes
sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue
Marie...de cette dizaine du chapelet...

A la fin de cette dizaine: le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il


était au commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."

Et la Prière de Fatima : "O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et
conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Les soldats tressèrent une couronne d'épines qu'ils posèrent sur sa tête, et ils le revêtirent d'un manteau
de pourpre; puis, s'approchant de lui, ils disaient: Salut, roi des Juifs! Et ils lui donnaient des
soufflets. Pilate sortit de nouveau, et dit aux Juifs: Voici, je vous l'amène dehors, afin que vous
sachiez que je ne trouve en lui aucun crime. Jésus sortit donc, portant la couronne d'épines et le
manteau de pourpre. Et Pilate leur dit: Voici l'homme. Lorsque les principaux sacrificateurs et les
huissiers le virent, ils s'écrièrent: Crucifie! Crucifie ! Pilate leur dit: Prenez-le vous-mêmes, et
crucifiez-le; car moi, je ne trouve point de crime en lui. Les Juifs lui répondirent: Nous avons une loi;
et, selon notre loi, il doit mourir, parce qu'il s'est fait Fils de Dieu. Quand Pilate entendit cette parole,
sa frayeur augmenta. Il rentra dans le prétoire, et il dit à Jésus: D'où es-tu? Mais Jésus ne lui donna
point de réponse. Pilate lui dit: Est-ce à moi que tu ne parles pas? Ne sais-tu pas que j'ai le pouvoir de
te crucifier, et que j'ai le pouvoir de te relâcher? Jésus répondit: Tu n'aurais sur moi aucun pouvoir, s'il
ne t'avait été donné d'en haut. C'est pourquoi celui qui me livre à toi commet un plus grand péché.
Dès ce moment, Pilate cherchait à le relâcher. Mais les Juifs criaient: Si tu le relâches, tu n'es pas ami
de César. Quiconque se fait roi se déclare contre César. Pilate, ayant entendu ces paroles, amena Jésus
dehors; et il s'assit sur le tribunal, au lieu appelé le Pavé, et en hébreu Gabbatha. C'était la préparation
de la Pâque, et environ la sixième heure. Pilate dit aux Juifs: Voici votre roi. Mais ils s'écrièrent: Ote,
ôte, crucifie-le! Pilate leur dit: Crucifierai-je votre roi? Les principaux sacrificateurs répondirent: Nous
n'avons de roi que César. Alors il le leur livra pour être crucifié et prirent donc Jésus, et l'emmenèrent.

Prions pour le pardon de nos mauvais désirs : Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques
secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous
salue Marie...de cette dizaine du chapelet...
A la fin de cette dizaine :
le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,
maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."
Et la Prière de Fatima : "O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et
conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Sur le long chemin qui mène au Calvaire, Jésus porte sa Croix en peinant et trébuchant. Elle est très
lourde du poids de tous nos péchés. Escorté de soldats, il s'en va vers le Calvaire. Une foule hostile
hurle et raille. Un groupe de femmes d'Israël pleurent sur Lui. Il les console et leur dit: " Si l'on traite
ainsi le bois vert, qu'en sera-t-il du bois sec ?" Jésus tombe sous son pesant fardeau. Il se relève et
continue d'avancer, mais ses forces l'abandonnent. Alors un homme venant des champs, appelé Simon
de Cyrène aide Jésus à porter sa Croix. Jésus tombe ; il retombe encore une fois pour expier nos
fautes, portant sa Croix il arrive enfin au Calvaire, à bout de Forces.

Prions pour obtenir la Grâce de la patience dans les épreuves :

Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-
dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...

A la fin de cette dizaine :

Le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,


maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."

Et la Prière de Fatima :

"O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez au Ciel toutes les
âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Lorsqu'ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, qui se nomme en hébreu Golgotha, ils le crucifièrent là,
ainsi que les deux malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche. Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne
savent ce qu'ils font. Les soldats, après avoir crucifié Jésus, prirent ses vêtements, et ils en firent quatre
parts, une part pour chaque soldat. Ils prirent aussi sa tunique, qui était sans couture, d'un seul tissu
depuis le haut jusqu'en bas. Et ils dirent entre eux: Ne la déchirons pas, mais tirons au sort à qui elle
sera. Cela arriva afin que s'accomplît cette parole de l'Écriture. Ils se sont partagé mes vêtements, Et ils
ont tiré au sort ma tunique. Voilà ce que firent les soldats. Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère
et la sœur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala. Jésus, voyant sa mère, et auprès
d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà ton fils. Puis il dit au disciple: Voilà ta mère.
Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui. Après cela, Jésus, qui savait que tout était déjà
consommé, dit, afin que l'Écriture fût accomplie: J'ai soif. Il y avait là un vase plein de vinaigre. Les
soldats en remplirent une éponge, et, l'ayant fixée à une branche d'hysope, ils l'approchèrent de sa
bouche. Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit: Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l'esprit.
Et les ténèbres couvrent la Terre.

Prions pour la conversion des pécheurs, la persévérance des justes et le soulagement des âmes du
Purgatoire : Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien
l'image ci-dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet

A la fin de cette dizaine :


le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,
maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."

Et la Prière de Fatima : "O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et
conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait
encore obscur; elle vit que la pierre avait été déplacée du sépulcre. Elle courut vers Simon Pierre et
vers Jean l'autre disciple que Jésus aimait, et leur dit: Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne
savons où ils l'ont mis. Pierre et Jean, courent ensemble. Mais Jean courut plus vite que Pierre, et
arriva le premier au sépulcre; il vit les bandes qui étaient à terre, cependant il n'entra pas. Simon
Pierre, qui le suivait, arriva et entra dans le sépulcre; il vit les bandes qui étaient à terre, et le linge
qu'on avait mis sur la tête de Jésus, non pas avec les bandes, mais plié dans un lieu à part. Alors Jean,
qui était arrivé le premier au sépulcre, entra aussi; et il vit, et il crut. Car ils ne comprenaient pas
encore que, selon l'Écriture, Jésus devait ressusciter des morts. Et les disciples s'en retournèrent chez
eux. Cependant Marie de Magdala se tenait dehors près du sépulcre, et pleurait. Comme elle pleurait,
elle se baissa pour regarder dans le sépulcre; et elle vit deux anges vêtus de blanc, assis à la place où
avait été couché le corps de Jésus, l'un à la tête, l'autre aux pieds. Ils lui dirent: Femme, pourquoi
pleures-tu? Elle leur répondit: Parce qu'ils ont enlevé mon Seigneur, et je ne sais où ils l'ont mis. En
disant cela, elle se retourna, et elle vit Jésus debout; mais elle ne savait pas que c'était Jésus. Jésus lui
dit: Femme, pourquoi pleures-tu? Qui cherches-tu? Elle, pensant que c'était le jardinier, lui dit:
Seigneur, si c'est toi qui l'as emporté, dis-moi où tu l'as mis, et je le prendrai. Jésus lui dit: Marie! Elle
se retourna, et lui dit en hébreu: Rabbouni! C'est-à-dire, Maître! Jésus lui dit: Ne me touche pas; car je
ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon
Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. Marie de Magdala alla annoncer aux disciples qu'elle
avait vu le Seigneur, et qu'il lui avait dit ces choses. Le soir de ce jour, qui était le premier de la
semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermés, à cause de la crainte qu'ils
avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d'eux, et leur dit. La paix soit avec vous !
Prions pour que grandissent en nous, l'Amour de Dieu et la ferveur à son service :
Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-
dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...
A la fin de cette dizaine: Le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il
était au commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."
Et la Prière de Fatima :"O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et
conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
En se montrant à ses disciples, Jésus ressuscité leur dit plus d'une fois qu'il va s'en aller vers son Père.
Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre
ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d'eau, mais vous,
dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint Esprit. Alors les apôtres réunis lui demandèrent:
Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël? Il leur répondit: Ce n'est pas à vous
de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez
une puissance, le Saint Esprit viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la
Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. Après avoir dit cela, il fut élevé pendant
qu'ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le
ciel pendant qu'il s'en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent: Hommes
Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu
de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel. Alors ils retournèrent à
Jérusalem. Quand ils furent arrivés, ils montèrent dans la chambre haute où ils se tenaient d'ordinaire;
c'étaient Pierre, Jean, Jacques, André, Philippe, Thomas, Barthélemy, Matthieu, Jacques, fils d'Alphée,
Simon le Zélote, et Jude, fils de Jacques. Tous d'un commun accord, avec les femmes, et Marie, mère
de Jésus, se préparent dans la prière à recevoir le Saint-Esprit.

Prions pour un ardent désir du Ciel : Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur
celui-ci, en regardant bien l'image ci-dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue
Marie...de cette dizaine du chapelet...
A la fin de cette dizaine: Le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il
était au commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."
Et la Prière de Fatima :"O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et
conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Le jour de la Pentecôte. Tous d'un commun accord, les Apôtres, les disciples et Marie, mère de Jésus, se
préparent dans la prière à recevoir le Saint-Esprit. Ils sont là, 120, attendant le Saint-Esprit.
Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient
assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent
sur chacun d'eux. Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que
l'Esprit leur donnait de s'exprimer. Or, il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux, de toutes les
nations qui sont sous le ciel. Au bruit qui eut lieu, la multitude accourut, et elle fut confondue parce que chacun
les entendait parler dans sa propre langue. Ils étaient tous dans l'étonnement et la surprise, et ils se disaient les
uns aux autres: Voici, ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens? Et comment les entendons-nous dans
notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle? Comment les entendons-nous parler dans nos
langues des merveilles de Dieu? Ils étaient tous dans l'étonnement, et, ne sachant que penser, ils se disaient les
uns aux autres: Que veut dire ceci? Mais d'autres se moquaient, et disaient: Ils sont pleins de vin doux. Alors
Pierre, se présentant avec les onze, éleva la voix, et leur parla en ces termes: Hommes Juifs, et vous tous qui
séjournez à Jérusalem, sachez ceci, et prêtez l'oreille à mes paroles! Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le
supposez, car c'est la troisième heure du jour. Mais c'est ici ce qui a été dit par le prophète Joël: Dans les derniers
jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos jeunes gens
auront des visions, Et vos vieillards auront des songes. Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit
baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit. Car la
promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le
Seigneur notre Dieu les appellera. Et, par plusieurs autres paroles, il les conjurait et les exhortait, disant: Sauvez-
vous de cette génération perverse. Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des
disciples augmenta d'environ trois mille âmes. L'Eglise est fondée, les Apôtres vont partir pour annoncer
l'Evangile dans le monde entier.

Prions pour la venue du Saint-Esprit dans nos âmes : Après la lecture de ce Mystère, méditer
quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-dessus, puis réciter le Notre Père et les dix
Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...
A la fin de cette dizaine : Le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il
était au commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."
Et la Prière de Fatima :"O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et
conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Enfin la Vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle, ayant accompli
le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire du ciel, et exaltée par le Seigneur comme
Reine de l'univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs,
victorieux du péché et de la mort". L'Assomption de la Sainte Vierge est une participation singulière à
la Résurrection de son Fils et une anticipation de la résurrection des autres chrétiens". Tout comme
dans le ciel où elle est déjà glorifiée corps et âme, la Mère de Jésus représente et inaugure l’Eglise en
son achèvement dans le siècle futur, de même sur cette terre, en attendant la venue du jour du
Seigneur, elle brille déjà comme un signe d’espérance assurée et de consolation devant le peuple de
Dieu en pèlerinage. C’est dans le Christ que tous revivront, mais chacun à son rang : en premier, le
Christ ; et ensuite, ceux qui seront au Christ lorsqu’il reviendra.

Prions pour la Grâce d'une bonne mort :

Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image ci-
dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...

A la fin de cette dizaine :


le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,
maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."

Et la Prière de Fatima :

"O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez au Ciel toutes les
âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
Quelle explosion de joie dans le Ciel, à l'arrivée de la Très Sainte Vierge !
Les neuf Chœurs des Anges acclament leur Reine.
Les Patriarches saluent celle qui est la Gloire du genre Humain.
Les prophètes exultent en saluant Celle dont ils avaient entrevu les grandeurs.
Tous les Saints acclament leur Reine.
Avec quel Amour son Fils vient au-devant d'Elle !
Avec quels Transports le Père salue sa Fille de prédilection !
Avec quelle affection le Saint-Esprit salue son Epouse incomparable !
La Sainte Trinité couronne Marie Reine de l'Univers.
Un Signe grandiose apparut dans le Ciel : une Femme ayant le Soleil pour manteau, la Lune sous les
pieds, et sur la tête une Couronne de douze Etoiles.

Prions pour tous les chrétiens : Qu’ils adressent à la Mère de Dieu et des hommes d'intenses
supplications afin qu'après avoir assisté de ses prières l'Eglise naissante, maintenant encore, exaltée
dans le Ciel au-dessus de tous les Bienheureux et des Anges, Elle continue d'intercéder près de son
Fils. Après la lecture de ce Mystère, méditer quelques secondes sur celui-ci, en regardant bien l'image
ci-dessus, puis réciter le Notre Père et les dix Je vous salue Marie...de cette dizaine du chapelet...
A la fin de cette dizaine:
le Gloire au Père...."Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement,
maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen."
Et la Prière de Fatima : "O Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et
conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde."
A LA FIN DES CINQ DIZAINES, RECITEZ LES PRIERES SUIVANTES

SALVE REGINA :

Salut, ô Reine, Mère de miséricorde, notre vie, notre douceur, notre espérance, salut ! Enfants d'Eve,
malheureux exilés, nous élevons nos cris vers vous. Nous soupirons vers vous, gémissant et pleurant
dans cette vallée de larmes. Ô notre Avocate, tournez donc vers nous vos regards miséricordieux. Et au
sortir de cet exil, montrez-nous Jésus, le Fruit béni de vos entrailles. Ô clémente, ô charitable, ô douce
Vierge Marie ! Priez pour nous, sainte Mère de Dieu. Afin que nous devenions dignes des promesses
de Jésus-Christ.

PRIERE DU ROSAIRE :

Ô Dieu, dont le Fils unique, par sa vie, sa mort et sa résurrection, nous a mérité les récompenses du
Salut Eternel, faites, nous vous en prions, qu'en vénérant ces Mystères du Très Saint Rosaire de la
Bienheureuse Vierge Marie, nous initions les exemples qu'ils contiennent et obtenions les grâces qu'ils
promettent, par le même Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

Vous aimerez peut-être aussi