Vous êtes sur la page 1sur 51

Stéphanie Bata, Ande-Margueríte Bonvallet, Christian Rodier

Ecritures P . e

créatives
propor
La collectionOUTILSMALINS DU FLE est dirigée
AllianceFrançaisede Vichy.
L vains, de leur donner des outils «techniques ),pour écrire : comment organiser
es ateliers d'écriture sono nés aux États-Unis avec pour but de 6ormer des écri-

le texte, quel style adopter, etc. lls se sono développés ensuite en Europe et ont pais
divers aspects,sociaux, littéraires, psychanalytiques, etc.*

Élllll:EllXI l:l;EIHlli:
llHEiill
humaines.
Qu'est-ce qu'un atelier d'écriture ?
DÉJÀ PARAS
En ce qui concerne la littérature, les ateliers proposent des activités favorisant la
M Branellec-Sorensen M.-L Chalaron. Jeux de rales 2017 créativité et I'écriture : des textes à imitei, des déclencheurs* (une question, une
V.Petitmengin. C Faia La grammafre enjeux, 2017 situation, des éléments de récits . . .), des jeux littéraires (notam ment les contraintes
C.Vorger. D. Abry. K. Bouchoueva. Jeux de soam.Áfeffers de poésfe orale. 201 6 de I'OuLiPo*), etc.
G Briet.V. Collige E Rassart. La prononcfation en classe, 2014
R.-M Chaves. L. Favier, S. Pelissier, L'ínterculturer en classe. 2012
M. Pierré et F.Treffandier. Jeux de fhéáfre. 201 2
Pourquoides activités d'écriture
1.Barriêre H Emile et F. della Les T/C,des ouf/[s tour la classe. 2011
en classe?
S Baia. A.-M Bonvallet et C Rodier. Ecrffures créaf/ves 201 1 [yun point de vue méthodo]ogique, ]'ate]ier d'écriture a pour vertu de dép]acer
I'objet de I'apprentissage : lesparticipants n'écrivent plus pour apprendre,pour être
évaluéspar le professeur,pour passerun test ou un examenmais bien pour pren-
Pour'tes autres collections, consultez le catalogue
sur notre site internet dre du plaisir. l;atelier les emmênedans une Fonction du langageque le linguiste
Roman Jakobson nomme «poétique », oü la forme du texte devient I'essentiel du
message.
Cette 6onction est peu utilisée en classeoü I'enseignementse concentre le plus
souvent sur une langue utile, fonctionnelle, efRcace.C'est pourtant un élément
essentielde I'apprentissage: le plaisir pris par les étudiants est une source de moti-
vation incomparableet la «découverte» de leur créativité, de leur imagination en
langue étrangêre leur faia prendre conscience que cette langue n'est pas seulement
Création graphique : studio Bizart
Bloc-notes : Fotolia.com ©) Nimbus
une matiêre scolaire mais aussi un vecteur de communication. lls « oublient » qu'ils
travaillent en françaiset qu'ils sont en train d'apprendre.
© Pressasuniversitaires de Grenoble, juiz 201 1 Le príncipe des ateliers traditionnels est ici conservé. ll s'agir de paireécrire à partir
15. rue de I'Abbé-Vincent -- 38600 Fontaine de déclencheurs à imitei, reproduire, parodier, modifier, de contraintes et de jeux
pug@pug.fr / www.pug.fr littéraires Oulipiens*. Quand cela estpossible, chaque participant lit sesproductions
ISBN 978-2-7061-1662-9 (sanscaractereobligatoire). Comme dans les ateliers de I'écrivain François Bon*

ÉC RITU RES C RÉATIVES


E nH
d'eau, déménageur de 6orêts) ou des personnes, (des écrivains, des peintres) qui

nEn
n'exisrent pas. ll s'agit de permettre d'écrire, sans pour autant avoir les connaissances
culturelles nécessaires.

Hlouer, créer aveclesjeux et contraintes littéraires devenus classiquesdepuis I'OuLiPo


un nutre.
en les rendant accessiblesaux participants étrangers.
Les trois parties proposent des lesteset des inventaires. C'est la dormela plus simple
à produire car elle ne demande pas d'organisation textuelle. C'est un type de texte
proche du texte injonctifou prescriptif Pour reprendre Robert Bouchard (CIEF,
Université Lumiêre Lyon 2, in Zlz#/n' 12, septembre 1995, Prestesuniversitaires
de Grenoble, 1995, pp. 97-1 18), cet exercice est de I'ordre de I'oral, de I'empi-
lement paradigmatique: peu importe dans quel ordre les élémentsapparaissent,
I'important est la som me d'in6ormations -- comme par exemple dans un rêglement.
Les participants n'ont pas à sesoucier de I'enchaínement des idéesni de la dorme du
[exte : ils la reproduisent en se concentrant uniquement sur le vocabulaire. Le plus
souvent, {{I'inspiration )>est simple puisque les exercicespuisent dans le réel et le
vécu des participants
Les lestes peuvent être utilisées aux niveaux AI et A2. [)ês ]e niveau B] , e]]es sono
à nos occasions manquees »
un point de départà une écriture plus construite, plus organisée.

H::l:=:Ê:tll:;'J: : ::: =i==':Sl;.=:=;=='=:i:: l;écriture de poêmes est également proposée dans les trois parties : poêmes qui
jouent sur le hasard,I'aléatoire (par exemple en utilisant des dormessimplifiées de
aideront à vivre. . .
cadavresexquis) et la production collective. C'est un moyen de révéler la créativité
des participants qui sont souvent surpris par les résultats.Écrire un polme peut
paraitre complexo mais en proposant des techniques, c'est en réalité assezsimple
et les résultats sonoparfois magnifiques. Plusieurs techniques sont utilisées : imitei,
reproduire une dorme, mélanger des poêmes, les créer en utilisant des phrasesdéjà
ecntes
possible de rêver en étant éveillé, un stylo à la main. »
La production de phrases,proverbes, dialogues, textos est le troisiême axe pédago-
gique. Ces productions ont souvent comme point de départ les listas, I'aléatoire,
L'otganisation dulivte le collectiC I'imaginaire et les jeux littéraires, les con traintes (classiques)adaptées
aux participants.
Cet ouvrage est découpé en trois parties: imitei, inventei, créer à partir de jeux
littéraires, et trois axes de travail : les lestes,les poêmes et les textes. Les techniques et les príncipes (I'aléatoire, le collectifl I'imitation, les inventaires) se
retrouvent dans les diüérentes parties. Naus avons essayéde propuser des activités

!Blil R IHH ? :l::nH=;=:


allant du plus simple au plus difncile, ce qui n'exclui en rien de les pairepratiquer
à diüérents niveaux : une liste accessibleau niveau A2 será plus intéressanteà
un niveau B2 et un exercicedu niveau B2 peut être pratiqué à un niveauAI : le
résultat será poussé moins loin mais tour aussi utile.
Les activités proposéesne nécessitentaucun matériel. [)e cette eaçon,se]on ]a
situation d'enseignement, les «déclencheurs » peuvent être lus ou écrits au tableau,
mais aussi distribués projetés sur un Tableau numérique interactif('llql) ou intégrés

ÉC RITU R ES C R ÉATIVES 5
ÉC RITU RES C R ÉATIVES
4
' /
à un diaporama. Certames aches n'ont pas de déclencheur, junte une propôs't'on Chapitre 1: Leslistas et les inventaires
de consigne d'écriture.
Enfin, il arrive assezsouvent que les participante ne respectent pas st'ictement ies == Ficha 1 / Parfois si, parfois non (AI)

consignesdonnées : peu importe, ils sono alors dana leur rale créatif et n'agissent == Feche 2 / Les choses safes importante (A2)
en tant qu'apprenants mais en tant quêtres soclaux.
== Ficha 3 / Inventaire parental (A2)

pourconclure == Feche 4/ ll ya un temps pour tour(Az/Bi)


== Feche 5 / Les choses à falte (avant de mourir) (BI)

== Ficha 6 / La lista des lestes (teus niveaux)

Chapitre 2 : Lespoàmes

== Ficha 7 / Parodíer /ard/n d'bíverd'ilenri Salvador (A2)

= = Ficha 8 / Les outils posés sur une table (A2)

== Ficha 9 / Anaphore (BI)

== Ficha 10 / Écrireun polme en imitant Prévert(Bi)


== Ficha ll / je t'mime (BI)
* Les mots suivis d'un astérisque sont explicités dons I'abécédaire de I'écriture
créative proposé en fin d'ouvrage. == Feche 12 / Autoportrait collectif (BI)

== Ficha 13/ Un objet ordinaire(Bi)


== Ficha 14 / Quelqu'un, quelque part (Bz)

Chapitre 3 : Lesphrases et les tartes

== Ficha 15 / Écrire comme Marguerite Duras (A2)

== Ficha 16/ Leslíeux oü on a vécu(BI)

== Feche 17 / Les prédictions de François Rabelais (Bi)

== Ficha 18/ Nouvelles en trois ligues(Bt)

== Ficha 19 / La rencontre de mes parents (BI)

= = Ficha 20 / Autoportraít à 54 ans (BI)

== Ficha 21 / Portrait à la façam d'Adamsberg (BI/Bz)

== Ficha 22 / Les petits bonheurs (BI/Bz)

== Ficha 23/ Emprunter une phrase(B2)

6 ÉC RITU RES C RÉATIVES


«Inventeren toutes chores, L que
e príncipe est de propuser une leste, un polme, un [exte ou une phrase pour
les participants I'imitent en seconcentrant avant tour sur le lexique ou le
contenu culturel. Le modêle donne un exemple et simplifie la tâche.
c'est vouloir mourir à petiz feu ;
copiei, c'est vivre. » Pourquoi imíter?
Honoré de Balzac
Imiter permet de simplifier I'entrée en écriture et développe tour d'abord la fluidité,
le plaisir d'écrire et la longueur des textes. On invite les participants, et ce dês les

«C'estes copiantqu'oninvente.» petits niveaux, à selaisserporter, tour en restant à I'intérieur d'un cadre,et à donner
libre court à I'imagination et à la créativité. On les mine dana une vale oü sont
Paul Vãléry valorisées leurs compétences lexicales et culturelles. Le participant écrivant se révêle
de Eãt en tant qu'acteur social avant même d'être un apprenant.
Imitei un proverbe ou une citation, par exemple, permet de produire une phrase
«Un éctivain,c'estd'abotd avecun risque minimal d'erreur, mais ausside s'approprier un élément culturel

quelqu'un quis'arien à dito. >>


de la langue-cible ou de sapropre langue. Ainsi Boileau disait : « Ce qui seconçoit
bien s'énonceclairement et les mots pour le durearrivent aisément». Un participant
Alain Robbe-Grillet peut par exempleI'imiter pour écrire à son tour : {.Ce qui s'imite bien s'énonceclai-
rement et les mots pour le durearrivent aisément >>.Imiter I'écriture de Marguerite
Duras permet de produire et aussi de comprendre intuitivement ce qui eait la
spéciíicité d'un style. liimitation est par essenceun outil d'apprentissage: il est
impossible d'écrire une lettre en français safesavoir été confionté à un modêle,
impossible de parler sans avoir imité un dialogue. Dans I'apprentissage naturel,
I'enfant imite sesparenta, sesfrêres et sceurs, les adultes, et de cette imitation, il
,.==$=« construtt sa propre expression.

!:..:::':==
Demander d'imiter, c'est donner un outil d'apprentissage qui va servir à prendre

ã::!T5"":-'';"" son envol. Et plus la maitrise de la langue est pente, plus le modêle sécurise. En
revanche, plus I'exigence augmente et plus le modêle permet d'avancer et incite à

:.;ll=ll
**«*:;?':llf:
aller plus loin, à oser se lancer dans des écrits plus complexes.

Les écrivains s'imitent entre eux, se nourrissent les uns les autres. Lorsque naus

aR":""lfllil
écrivons, nous sommes teus des imitateurs qui mettons I'ensemble de nos lectures
au service de nutre créativité. D'autre part, imiter enrichit les connaissanceset
provoque d'heureuses rencontres avec des textes et des auteurs qui peuvent ensuite
donner envie de lire aux participants.

U$HI.::'::'UEE'i!: H: ?: Quels modêles propuser? Qui imitei?


déc\encheurs; Qu'imitei?
En écriture créative,les modêlessont d'ordre diüérent. On les trouxe dais les
journaux, les Eaitsdivers par exemple, dans les écrits eonctionnelsdu quotidien

classe.\e
PARTIE l IMITER. EMPRUNTER 9
1. LES LISTES ET LES INVENTAIRES

Ficha l Fin Ai et +

Ü) l5min. ou+
Parfoissi, parfois non.
L'idée
et non comme une períection à atteindre. Suivreun canevas
trêssimplepour créerun polme, à I'oral d'abord,et Êavoriser
un climat
créatifen début de cours.

H
Le déclencheur
Quelques verá extraits du polme de Georges Perec, Z)eü Z%@faü/gzí:i/.7 .z27maW er z//zf
caféi2Za&, P?/zier#&lsser(Hachette, 1985).
je n'aimeraís pas vívre en Amérique mais parfois si
avec'legroupedont ils font pa'tie. je n'aimerais pas vivre à la belle étoile mais parfois si l
l 'aimerais bien vivre en Francemais parfois non
Ainsi,lespossibilitéssontmultiples: . ..

HiÍ#ún8nEüü:i:iii!;::.:'.::
I'aimerais Lied vivre dons le grand Nora mais pas trop longternps[... ]
le n'aimerais pas vivre à lssoudun mais parfois si l...l
I'murais bien aimé aller dons la lumemais c'est un peu tard [...]
je n'aimerais pas vibre sur un récíf mais parfois si[... ]
je n'aimerais pas vívre dons un seus-marin mais parfois sí [... ]
Babelweet;confronter sesécrits à ceux des autres en langue maternelle, étran-
Le déroulement
re ou seconde en publiant sestextes sur des ateliers d'écriture en digne (voar
HSelonle niveaudesparticipante,lira le polme ou proposeroralementdesphrues com-
Sitographie) .
mençant systématiquemen [ par «J'aimerais. . . )} Expliquer aux participants que dàs qu'ils
ont comprasla consigne, ils peuvent tour à tour proposer oralement autant de phrases
qu'ils le souhaitent.
BLaisserle «polme oral » s'enrichir au fiar et à mesuredes idéesdes participante, sana
commenter, sanacorriger, en laissantles phrasess'additionner, serépondre, voire même se
contredire. Lorsque les propositions serarénient,clore le polme.
HProposer ensuite aux participanrs d'écrire au tableau les phrasescrééespour qu'ils puissent
garder une [race écrite de ce « polme oral ».
(Gallimard, 1947).
HÀ la fin de I'activité, il est possible de paire découvrir le polme proposé ci-dessus,s'il n'a
passervi de déclencheur à I'acEivité.
H Cette activité est tour à Eait réalisable dês le niveau AI , dês que les participants connaissent
I'expression de la politesse <(Jevoudrais » ou « J'aimerais » suivi d'un verbe à I'infinitif:

Variante
HFaire créerun nouveaupolme, à I'écrit cette bois,en s'appuyantsur la aramedu polme
déclencheur. La même démarche est possible, avec I'amorce « La premiêre bois que.. . » au
niveauBI, ou «j'auraisaimé.. . » au niveau B2. 1;objectif étant ausside créer un climat
créatifdans la classeet de dynamiser le groupe en début de cours.
HCette activité de débucde cours peut se prolonger et être le prétexte d'un écrit plus long
selon le climas créé et la motivation des participanrs.

PARTIE l IMITER, EMPRUNTER


ÉC R ITU RES C RÉATIVES
10
1. LES LISTES ET LES INVENTAIRES
l LES LESTES ET LES INVENTAIRES

Ficha 2 Ficha 3
Les choses safesimportante Inventaire parental
L'idée
FaiL'ire
la riste de toutes les choressansimportance qu'on Eaitchaquejour. Une eaçonde Faire la lestede ce que chacun a reçu en héritage biologique et psychologique de ses
parenta.
reprendre le vocabulaire du quotidien vu en classe
Le déclencheur
Le déclencheur
Un extrair du roman de Frédéric Beigbeder, C/n ram z #a/zçuü(Grasset, 2009).
Un extrait de la piêce de Trago Rodrigues, C»ararzüsama zü, non publiée maisjouée sur
Cequi me vient de rna mare
scêne. La premiàe de ce spectaclea eu lieu à Lisbonne en 2006.
-- la myopíe
et je pense: pourquoi? à regarder le journal télévisé
le romantisme
tant de temps perdu à lide les journaux
aimer [a so]itude [...]
à pairedes chores de riemdu tout à prendre des cafés
Cequi me vient de rnon pêra
des pentes chores safesimportance à parler au téléphone
-- la fantaisie
Le déroulement -- la folie des grandeurs
le gros nezl...l
Écran:les phrasesau tableau et demander aux participants, .par groupes de deux, de Erre en
5 minutos la listo la plus longue possiblede toutes cesactions sansimportance qu'on Eãt Le déroulement
chaque tour en commençant le texto par "Tant de tempo perdu à . .» et en utilisant I'infinitif.
Écrire I'extrait au tableau. Aprês I'explication du lexique si nécessaire,demander aux partici-
La mime en commun pants, individuellement, de rédiger une leste similaire en mélangeant les héritages physiques
psychologiques, culturels, etc.
Les groupes lisent tour à tour leurs propositions. Les écrire au tableau pour une correction
collective si nécessaire.Les participante peuvent discuter les propositions(est-ce du temps La mime en commun
perdu ou pas?) mais elles sont toutes acceptées.
Chacun, tour à tour, lit un élément de sa lestejusqu'à ce que les textes de chacun soient
Variante épuisés.La parole « [ourne » dans la classeet cela produit un polme collectif:

g
Le premiar prolongement
HDemander aux participante d'interroger un maximum de personnesdans la classepour
établir deux nouvelles lestes: celle des héritages parernels et celle des héritages maternels
des participante. Le résu]tat est a]ors un héritage parental collectiC composite et insolite
cobgm.
associantdes in6ormaúons parfois contradictoires.
Exemplo de ploduction HChacun lit tour à tour un élément des deux nouvelles lestesjusqu'à ceque celles-cisolene
À bavarder Éinies
Tant de temps perdu .
À réfléchir à I'avenir
À manger des petits pains
À imaginer les pensées des autres
À regarder les autres
À se faire du souci Pour lesniueam auancés,pvéuoir un temosFins ng
À s'irriter de la politique
À discuter sons but À arroserles fleurs
A être triste À écouter le prof de physique
À attendre le train
À se regarder dana le miroir
À regarder des séries télévisées
À parler avec des amis
À imaginei un monde sansguerre
Staged'écriture, Seitenstetren, février 2010

PARTIE l IMITERp EMPRUNTER PARTIE l IMITER. EMPRUNTER i3


12
1. LES LISTES ET LES INVENTAIRES
l LES LESTES ET LES INVENTAIRES
Az et +
Exemplo de p1141ç!!!! Feche 4 VaríanteBt
Cequi mevient de ma more
5'20 mln.
Le goüt pour le piano et les concerts classiques 11y a un temps pour tour
Mes yeux et mes cheveux
Être « addict » au <(shopping )>et les vieux filma L'idée
Lesfilma romantiques et les filma d'horreur Faire écrire une liste et travailler le vocabulaire en utilisant les antonymes
L'envie de lire (et les livres que I'aime) Le déclencheur
Le don pour les langues et ma taille Utiliser un extrait de I'JlbrZálm/f,livre de la Bible hébralque.
Lagentillesse
et voyager ily a un temospour tour, sur la torre et seuslescieux;
Ladétestationdesventilateurs ün tempo paul naitre et un tempo pour mourir
un temps pour pleurer et un tempo pour Tire
ün tempo tour chercheret un tempo tour trouver
Ce qui me vient de mon pare
un ternpstour setaire et un tempopouí parler
D'être tc)uJoursen retard eatles, Rolling Stones, David Bowie et plusieurs autres) ün temos tour la guerre et un temos pour la paíx
ün ternps pour le chaud et un tempo pour le froid
Mon nez, I'impatience
Le goüt pour les mathématiques Le déroulement
Ledonpourles langues . Écrire quelques phrasesau tableau ou distribuer le texte. Laisser les participante découvrir
Ne pas être une personne matinale qu'íl s'agirici de phrasescomposées
de deux verbesou deux nomequi ont un senoopposé.
Lemêmehumour Les arder si besoin. Leur demander de paireà deux la lestela plus langue possible et d'écrire
D'être capable de travailler beaucoup en imitant le modêle. JZ.7d zl fe npspazlr. . . ef an /empípozir. . . en utilisant deux verbes ou
Stage d'écriture, Drosendorf. novembro 20]0 deux noms antonymes. Rappelerqu'en français, on peut former un nom avecun adjectif
(le blanc, le noir).
Le second prolongement (BI) HAprês 5 à 10 minutos, demander aux participants de lire leurs productions. Fairetire une
phrasepar groupe pour pairetourner la parole dans la classe.Les participants ne doivent

gHliHE ;Ül:Bu: pas redige ce qui a déjà été dit, ce qui oblige à I'écoute.
HOn peut discuter les oppositions : manter peut être le contraire de jeüner mais aussi
de boire. En général, le príncipe est d'accepter [outes les propositions, sauf si elles sono
vrument hors sulet.

Variante (Bi)
HUtiliser la phrase de Lao Tseu, Zf #z,x?dr áz Hojefaze óz %?rm(Descléede Brouwer, 2002) :
«Celui qui a inventéle bateaua inventéle naufrage.»
Hlci, íl s'agirde choisir un objet, une machine, une institution... et de chercherle plus
grand nombre possible de conséquences négatives et posítives
Celui qui a inuenték bateaua inuenték nclufage, le mal de mer, ks maréesnoites maisil a
aussi inuenté b uoyage,les marina, les pores, Christophe Cobmb et t'Amériqw.
Celui qui a inuenté le mariage a inuenté k diuorce, ks scênesde méntage,L'(üuLtàremais il a
aussi inuenté t'amotLrfou, Rombo etJutiene.

PARTIE l IMITER, EMPRUNTER E

PARTIE l IMITERr EMPRUNTER


1. LES LISTES ET LES INVENTAIRES
1. LES LISTES ET LES[NVENTAIRES

Feche 5 Bi et + Feche 6 Teus


niveaux
6) zo mín. La liste des lestes
Leschoses à paire (avant de mourií)
Voici quelques possibilités de lestes et inventaires à propuser dês la fin du niveau AI, com me
L'idée
Faire un inventaire des choses que I'on aimerait Erre(avant; de mourir) incitation à la production. On peut les utiliser [out au long de I'apprentissage
pour Érre
pratiquer les tempo, réviser le vocabulaire, écrire, imaginar. Â partir de A2, la consigne est
Le déclencheur d'expliquei la réponsepour que la production soir pauslangue et plus intéressante.
Un exttait ae Cinqmnte choresqwj'aimnaisjainauantde moutir, Gea gFSPerec, enregistrement Pour les modesde déroulementet de mimeen commun s'inspirer des achesissuesdes
novembre 1981
de I'émission de Bertrand Jérâme J14Z:/Üuemi-xaíf/pz,France Culture, (X\ap es Les lotes et les inuentaires.
savoírpourquoi
-- Me décider à deter un certain nombre de chores que je tarde safes HListo de ceque j'aimerais changer danama vie ou chez moi
je les garde. HLeste de ce que je ne veux pas être et pourquoi
Ranger une tais tour toutes ma bibliothêque. HListe de ceque j'ai acceptéet refüsé
- Falte I'acquisition de divers appareils électroménagers.
B Leste des petits bonheurs de la vie à la Philippe Delerm dans ZapremiêrfgorgZr zü óiêrp
- M'arrêter de fumei.
efawapr,p&z/sirx
mi/z iczf&s(Gallimard,
1997)
-- M'habiller d'une façamtout à fait différente.
HListo à la maniêre de Sei Shânagon, JUo/es.ü róez,ef(Gallimard/Unesco, 1985) : Choses
-- Aller vivre à I'hotel à Pares.
désolantes, Choses qui Éont battre le cceur, Choses détestables, Chores sana valeur, Choses
-- Vivreà la campagne.
..
qui doivent être courtes, etc.
Le déroulement HLestes à la maniêre de Georges Perec :
n Écrire I'extrair au tableau sansen donner I'auteur ni le titre. listo des lieux oü j'ai dormi(une edis,souvent, mal, peu, etc.)
-- liste de ce dona je me souviens Ue me io z,ifni, Hachette, 1978), de ce que j'ai oublié,
HDemander aux participante d'émeltre deshypothêsessur la provenancedes phrases: qui
a fait cette liste et pour quelle raison? de ce que j'aimerais bien oublier. . .
leste des histoires contenues dana un livre(comme à la fin de Zú z,fe made Z /npbÀ
HPréciser aux parucipants qu'il s'ágil d'un extrait de la listo des C77zgz/a/z/e
cÁalefgz/rj2jm'-
Hachette, 1978)
rau#ülrr dPaMf zü mazzrir de Georges Perec. Les inciter à commenter les phrases puas à en
HLeste de ce que je sais paireet de ce que je ne sais pas paire
poser oralement quelques autres en s'inspirant de ce modêle.
H Demander ensuite d'écrire individuellement une lestedes chores à íàire(avant de mourir). HListe de ce que je sais ou ne sais pas sur quelqu'un
Le texte doit commencer par'4z/anfÉÜmazld j2Ímeznü. . . , suivi d'une lested'activités. HListe de mes livres, de mes 6ilms préférés
HSelon le temps et le nombre de participants, la longueur.de la lestepeut varrer. HLestedes livres qu'on pourrait brüler comme dans Zef cama Hó&f d'Amélie Nothomb
HUne Edisles listas terminées, craque participant en Eaitla lecture en expliquant son choix. (Albin Miche1, 1994)
Encourager les autres à commenter, apprécier, discutem. HListe des gins à qui je pardonne (comme dana un dessin de Sempé oü le personnage dit:
«J'ai toujours pardonné à ceux qui m'ont oHensé mais j'ai la leste.. . )})
- Leste des peurs de I'enfance(comme dana un polme de Charles Juliet, 27 afnd#, POL
1992)
- Lestedes objets que j'ai perdus ou que je cherche tour le tempo
- Livre des pays ou desvilões oü je suis allé et oü je ne suis pas allé, oü j'aimerais aller et oü
je n'aimerais pas ater
HLisre desplus beaux souvenirs de ma vie
HInventaire de ce que je vois en allant de chez moi au travail, au collêge. .
- Listo des mots que je préRere et que je déteste
HListo des plats que je n'aimerais pas manger
- Listo de celles et ceuxà qui j'aimerais écrire

PARTIE l IMITER. EMPRU NTER


PARTIE l IMITER. EMPRUNTER i7
6
2. LES POÊMES 2. LES POÊMES
Az et +

6) 3o min. -- gastronomique (camembert, desserÉ etc.)


Feche 7 (i" étape)

(D 3o min
- mélange absurde (hebdomadaire, dromadaire, matiêre, etc.)
HDemander ausside respecrerle nombre de pieds pour pouvoir ensuitechanter la chanson
(z' étape) obrenue. Un pied en poésie est une syllabe ; mfr a un pied, .pr//z-ffznpr en a deux, ma
Parodiar /ard/n d'&/ver d'Henri Salvador .#gwr en a [roís, etc.

L'idée La mimeen commun


Utiliser une chanson pour en écrire d'autres. Chaquegroupe lit ou chancele texto obtenu en alternant lesvoix

Le déclencheur . Variante
La chanson de Benjamin Biolay et Keren Ann,Jardí zZ%/z,er,chantée par Henri Salvador, Réécrire la chanson en changeant la saison: Jardin de printemps, d'été et d'automne en res-
C»amÓre .zi'er z,zze(Virgin, 2000). pectant le même schéma et en trouvant des rimos avec le son correspondant à la saison choisie.
je voudrais du soleil verá
Desdentelles et des théiêres Exemplode production
Desphotos de bord de mer Je voudrais un matín clair / Marcher dons la lumiàre
Dons mon jardim d'hiver Je voudrais un soir d'été/ Une plage abandonnée/ Du sable sous mes pieds/ À I'ombre
je voudrals de la lumiêre d'un palmier
Comme en Nouvelle-Angleterre Classe
A2,CAVILAM,2008
je veux changer d'atmosphêre
Dons mon jardim d'haver

Le déroulement

Etapa l
Donner aux participante le tigre de la chanson: /an#/z Z%/z/fr.Leur dureque la plupart des
rimossonoen [er] comme danale mot <chiver».Leur demanderalors,par petits groupes,
de rechercher tous les mota qu'ils connaissent qui se terminent par ce son : adJectiís,noms,
verbes, adverbes, nome propres, etc.

La mimeen commun
?a..q«Ú Ü~?d& ')a5

{lli$h:ii: *;*:'::
Écrire au tableau tous les mots trouvés lls serviront par la suite.

Etapa 2
Falte écouter la chanson en demandant de noter teus ]es mots terminés par ]e son [er].
Une bois la chanson écoutée, écrire au tableau les premiers verá.

Au niveau Az
Avec [es mots en [er] trouvés en début de séance,demander d'écrire à deux une strophe ou
deux en imitant le schéma três simple de la chanson :

11 il ilEiZI:B:s'
Je uoudrats + du Ide b lüs ou
Je ueux + in$nitif-. compkment d'objet

À un niveau plusavancé
H Demander d'écrire à deux une listo de noms et d'adJectiesterminés par [er] avec une
conalité de leur choix
triste (amei, solitaire, désert, etc.)
« AU fond, )e me dopnt ldeereg\es ages Perec
poétique (riviêre, pierre, poussiêre, etc.) e
pou'

i8 PARTIE l IMITER. EMPRU NTER


2. LES POÊMES
2. LES POÊMES

Ficha 8 Ficha 9
Anaphore+
Lesoutils poses sur une table
L'idée
t.'idée . . . Créer un polme qui reprennele même mot ou la même expressionau début de chaque
Décrire un métier en imitant un polme de JeanTardieu. verá(ce qu'on appelle une anaphore, três fréquente en poésie).
Le déclencheur
Le dxtrait du polme de Jean Tardieu, O#d&pajá rzlr #ne inÓÜ, ãozzseries(Gallimard, Un extrairdu polme de BlaiseCendrars,ilh, .4# ró?zlrda manü (Denoê1,1957).
1976). êlesoü I'on ne descendia jamais
Mes outils d'artisan
êles couvertes de végétation
soft vieux comme le monde
êles tapies comme des jaguars
vousles connaissez lhesmuettes
je les prenda devant vaus êles immobiles.
verões adverbes participei
pronome substantifs adjectifs. Le déroulement
[...] je ]es pose sur la table HEcrire I'extrait de polme au tableau et demandar aux participante ce qu'il a de particulier.
ils parlent tout seuls je m'en vais. HUne bois que la répétition du mot {{nes)} est repérée,expliquer qu'il s'agir d'une anaphore
HFaire choisir aux participants un mot qu'ils vont utiliser pour composer un polme ana-
Le déroulement
phorique, individuellement ou à deux.
u La dorme et la longueur desvers restent lebres,et variables selon le niveau des participants.
s[)emander aux participanls de trouver le métier décrit. lci, JeanTardieu décrit son métier
Mimeen commun
de noter sur unc feuille le nom d'une pro6ession,puas
;Ktl:Elir=ilz:
ofession,etpasseàsontourla6euilleàsonvoisin.
lui-ci écrit à la suite une lested'outils nécessaires
. . .. , -'
à cette
l:: :
Faire une lecture à voix haute des poêmesobtenus
Variantes
B Demandar ensuite à chaqueparticipant de créer un polme à la mamere Jean "aruiçu a HSuggérer de jouer avec les dormes grammatiales à partir du polme anaphorique
partir de la lested'outils reçue, sans durede quemmétier il s'ágil. dédencheur

La pise en commun - êlesqui.. .


êles dont
H Chaque partic pane li son polme au groupe qui doit deviner le métier décrit par ses -- nesque.
-- êles oü.
a Cette activité nermet d'imiter un ponte de maniêre collective, sanaenjeu stylistique, et - êles + adjectif. participe passé ou présent
constitue une approche simple du texto littéraire, parfois perçu comme inaccessible. HPropuserune anaphoreinversée: composerun polme reprenanrle mêmemot à la fin de
chaque verá et non au début.
Variante
Cette activité peut être un prolongement de la ache 35(Les métiers imaginaires)
Pour ks niueam auancés,préuoir un tempoplu's lona.

PARTIE 1 1 MITER. E MPRUNTER 21


20 PARTIE l IMITERr EMPRUNTER
2. LES POÊMES
2 LES pOÜMES

Exemplos de p1141S!!!! Feche IO


Drosendorf qui est le centre du monde
Drosendorfoü on peut être culbuté par une vache Écrire un polme en imitant Prévert
Drosendorf que les vieux aiment beaucoup
Drosendorfoü on peut trouver de I'air ancien L'idée
Drosendorf qui est prós de la République tchàque Imitar un polme de Prévert en ucilisant des expressionset des compléments de nom
Drosendorf oü je peux me reposer Ledéclencheur
Drosendorf le centre de ma vie Un extrait du polme de JacquesPrévert, Cor/&e, nau/ei(Gallimard, 1949).
Drosendorf
tu es monamour Un vieillard en or avec une montra en deuil
Une reine de peixe avec un homme d'Angleterre
Lechâteauqu'on n'a pastrouvé en arrivantn'était pasdans la cartede notre systêmede Et destravailleurs de la paíx avec des gardiens de la mer
navigation. Un hussard de la force avec un dindon de la mora
Le château dont tour les ancienshabitante sont morts est três mystique Un serpent à café aves un moulin à lunettes
Le château oü on a habité pendant cinq jours a des toilettes dana des armoires. Le déroulement
Lechâteauoü on a mangéavecles doigtsest loin de notre ville
u Ecrire au tableau les premiers vensdu polme. Laisser les participants découvrir qu'il s'agit
Le château qui est três connu à Drosendorfa des murs roses. de I'association combinée de deux expressions : CZnz,/elZbx#e dez//// z/mfmanMPe/zar/ zí/ze
Le château avec une pente place de parking se trouve dans un paysagetriste. rej e ZZz(g#1?/7?/ zz/zAamme drpfi zr etc. Les aider si besoin.
Staged'écriture, Drosendoú, novembre 2010 . Leur demandar ensuite de trouver à deux, en cinq minures, le plus possible d'expressions
ou de complémenrs de nom.
H Commencerla lestepour EaciliterI'entréedanaI'écriture: zür/a/zeffrxzü íaülá zl/ze
ííz/Zí,

baia, un professeuT
ÜF'ançais, un homme ü paitk, un cbien de classe,e\c.
H Le tempo écoulé, leur propuser de les « mélanger » pour obtenir des vensabsurdes:
des Lunenes ü paitk auec un bomme de soleil l un professeuT Ü soleil auec des lunettes de
ka,nça,is,etc.
H Insister pour que les mélangessoient les plus inattendus possibles.
La mime en commun
Tour à tour, lesparticipanrs lisent leurs productions. Les écrire au tableau pour que [ous
notent le polme compler.

PARTIE 1 1MITER, EMPRUNTER 23


22 PARTIE l IMITERr EMPRUNTER
2. LES POÊMES
r' 2. LES POÊMES

Fechell Feche 12
Autoportrait collectif
je t'mime
t.'idée
L'idée Faire un autoportrait de la classeen utilisant uniquement des adjectiFset des nome de
Imitei un polme de PaulÉluard professions.
Le déclencheur . .. . Le déclencheur
i954)
Un extrair du polme de Paul Éluard,Jz f2/mel Zfp#élz& (Seghers Un extrait du polme de Marcel Mariên, .4zz/apor/xn//,Zú .4áarróeEa#êx?(Letempo qu'il
Jet'mime pour toutes les femmes que je n'ai pas connues Eait, 1982).
je t'mime tour teus les temps oü je n ai pas vecu je fus... je suis... je serei... ou je pourrais être
Pour I'odeur du grand largo et I'odeur du paio chaud Distingué -- pouil leux -- jeune -- sinistre -- hábil lé -- estropié -- prolétaire -- gai --
Pour la neige qui fond pour les premiêres fleurs débraillé -- solítaire -- moustachu brutal -- heureux -- fale -- lent -- paresseux--
Pour les animaux puasque I'homme n'effraie pas conférencíer-- stuplde-- photographe -- fanatíque -- foetus-- Européen-- maniaque--
je t'mime pour aimer défunt -- convalescent -- homme -- fila unique -- mitraílleur -- buveur hugolâtre
je t'mime pour toutes lesfemmes que je n mimepas -- soldar víeíllard -- végétarien. ..
Le déroulement l.e déroulement
aiDemandar aux participants de chercher,à deux, lesraisons pour lesquelleson peut aimer . Écrire le début du polme au tableau. Indiquer que <'je füs » est un passésimple, tempo
quelqu'un. Echanger oralement en grand groupe. Ecrire le polme au tableau et inviter les utilisé dana la littérature, équivalent de «j'ai été )}. Faire identifier les mots connus et incon-
participantsàcommentercequ'ilévoquepoureux. . , , .' . .:.... nus. Demander aux participante de chercher les mots inconnus dans le dictionnaire. Leur
HDemander ensuite aux participants de choisir un sentiment, puas ae renecmr au'- ia-'u"' demander ensuite de les classeren catégories: adjectiÉsdécrivant le physique, I'aspect psy-
pour lesquelles ils I'éprouvent, aux situations qui le déclenchent. chologique, I'origine géographique, la profession, les goüts, les passions, I'âge, etc.
HÀ parir de ces raisons, leur demander de composer individuellement un [exte imitant le H Par groupe de deux, demander aux participants de paire,dana chaque catégorie, la livre la
ême de Paul Éluard avec ce qu'ils ont trouvé. plus longue possibleen 5 minutes.
]'ai peur pouvlJe suis teste pourIJe sub beureuxp'ur. '
La pise en commun
La mime en commun H Ensuite, chaque groupe lit tour à tour les mots trouvés. Les écrire au tableau pour Erre
siInviter les par icipann à compar'r leur poêm' vec celui de leur voisin(e) pour commenter, I'autoportrait imaginaire et collectifde la classe.Les participants expliqueront lesmots qu'ils
corrigem, améliorer le texte. ont utilisés et que les autres ne connaissent pas
HChaque participant lit ensuite son texte à voix haute H C'est une des Eaçonsde construire un univers lexical que la linguista Janine Courtillon*
appd\e k capital lexical commun & la cLmse.
Exemplo 4S. ptoductiOH
Variante
Jevousremercie
Je vous remercie pour m'avoir accompagné aussi longtemps. Proposercet exerciceà tigre individuel. Mélanger ensuite les trouvailles et propuser le résulrat
Pour tour les kilomàtres parcourus au groupe avec la même stratégie lexicale.
Je vous remercie d'avoir coüté aussi peu cher
Je vous remercie pour toutes les ampoules que je n'ai pas eues avec vous
Pourvos couleurs três vives qui vont avectous mes.vêtements
Jevous remercie de m'arder à courir si vire
Je vous remerciepour toutes les fois oü je suis arrivé à I'heure grâce à vous
Je vous remercie et je vous aime. mes chaussures.
Hasan, CAVILAM, niveauB2

PARTIE 1 1MITER. EMPRUNTER 25


PARTIE l IM ITERí EMPRUNTER
2 LES POÊMES l r 2 LES POÊMES

Feche 13 Feche 14 20 min


pourchaqueétape
Quelqu'un,quelquepart
un objetordinaire
t.'idée
Esquisser des personnages à travers des lieux, des caracréristiques, des actions ordinaires
À la maniêre de FrancêsPonte, jouer avec les mots pour décrire un objet, et le paire sortir
de I'ordinaire. Le déclencheur
Un extrait du polme d'Henri Michaux, Q eZg 'alz, gwe@zzeparf, ,4 'ászn,zre (Mercure de
-' "). France, 1996).
Quelque part, quelqu'un est né chien et abole à la lume
Quelqu'un est né chinoise et maintenant elle a dix-sept ans
Quelqu'un c'est une blonde et sa soeurest vive [... ]
Que[qu'un son pêxeest high]ander [... ]
Quelqu'un il veut encore un peu de crême[...]
Que[qu'un. cette tais i] p]eut fort [...]
d'une sorte de halos. ve tout un monde, à boire et à mangar... Quelqu'un, son enfance, c'est son Tle
Quelqu'un paire la soupeà la cuisine c'est son Tle[... ]
Le déroulement
Le déroulement
tableau. Demandar aux participante d'en deviner le tigre à partir des
HDisposer des Eeuillesde formar A3 sur les murs de la classe et sur les tables.
pro111)3ttions
suivantes: ille -- bouteille devin -- huitre -- bonbonniêre-- cocotte-minute HLire deux bois de suite quelques verá de (2Ke4#b#, gzze4zleparf pour permettre aux par-
ricipants de les comprendre et de s'en imprégner.
B Si besoin, expliquer le vocabulaire inconnu. Encourager les participante à laisser aller leur
HLes inviter ensuiceà déambuler dana la classe pour créer à leur tour, au gré de leur inspiration,

h$ÜSn:lUiiZiE::=.nul:úx: des personnages déGmispar des acdons ordinaires, des lieux, des détails physiques, en commençant
par « Quelque part, quelqu'un )}. Encourager les participants à écrire sur diHérenres feuilles.
La pise en commun
Ce premier temps d'écriture terminé, lesparticipanrs s'arrêtent devant une Êeuilleet lisent
chacun à leur tour un verájusqu'à épuisemenr des feuilles. La lecture se Eaitsanapausepour
donner I'impression de traverser une eoule et développer I'écoute des participants.
La pise en commun ,
Le prolongement
Claque participant lit son texte à voix haute, sanapréciser I'objet qu'il a décrit pour le Erre
deviner au reste du groupe. HDemander aux participante quels personnagespourraient serencontrer. Chacun choisit
ensuiredeux personnagesparmi cette 6oulecréée collectivement. Sur deux demi-Êeuilles,
Variantes demander aux parricipants de décrire précisément leurs personnages en les installant dana un
Tbut autre polme dece recueilde Ponte,ZeP r/jPrjs zÜffóaiei, peut être utilisé pour cette décor, un lieu, des habitudes, en leur donnant des caractéristiques physiques, mordes. ..
activité: il a ainsi décrit le pain, I'orange,le savon,etc. B Falte déposer toutes les demo-6euiUessur une table, puas en pairepiocher deux à chaque participant.
HDana un troisiême temps d'écriture individuel, les participants vont imaginer la rencontre
entre les deux personnagespiochés. Laisser un temps d'écriture sufíisant pour décrire et
raconter cette rencontre, sescirconstances, sesconséquences, une anecdore.
La pise en commun
Les participante lisent leurs productions tour à tour.

PARTIE 'l IM ITER. EMPRUNTER 27


z6 PARTIE l IMITERr EMPRUNTER
3. LES PHRASES ET LES TEXTES
3. LES PHRASES ET LES TEXTES Bi et +

(S z0-30 min.

Ficha 15 Feche 16 (i" étape)

Ü) 3o min
(z'étape)
Leslieux oÜ on a vécu
Écrire comme Marguerite Duras
L'idée
L'idée Raconter sa vie à travers les lieux oü on a vécu
Imitei le style d'un écrivain.
Le déclencheur
Un extrai du roman de Marguerite Duras, Za/zn,4lzdrázSf?Íner(POL 1992) Un extrait du roman deMartin Winckler, Zí'k?nzüf(POL 2002).
Depuis ma naissance, I'ai habité successivement :
11pleut.
-- dons un appartement de la <{colonne Voirol }}, un quartier d'Alger, (Algérie),
11pleut sur la mer
de i955 à 1961,
Sur les forêts, sur la plage vide.
-- dons un pavíllon préfabríqué à Natanya puas dons une maison ancienne à Jaffa

ll
l.e déroulement
! ==E"''''
INl:HBlllÊ:':;lz;:«::;!
(lsraêl), entre octobre-novembre i961et navembre 1962,
-- dons une demeure bourgeoise slse au 5 rue du (ou des) Chardon(s), à Pithiviers,
Loiret, entre i963 eti972..

Le déroulement
n Écrire I'extra t du [exte au tableau en respectantla disposition du texto. Demander aux
Écrire au tableau les premiêres phrases du texte de Martin Winckler. Proposer aux partici-
IÜiHEilâlli:T,s:n :;=::';=11ml ;z;-':«::-« ".'«:: pants de paireen 5 à 10 minutes une listesimilaire en conservant la premiêre phrase. S'ils
sono jeunes et/ou ont peu déménagé, proposer de paire la lestedes lieux de vacances, des
voyages scolaires, etc.

La pise en commun
HTour à tour, les participante lisent leur production.
H[)emander à chacun de commenter sa ]iste pour préparer ]e second temps de ]'exercice.

Le prolongement
phrases courtes, des répétitions, desphrases nominales.
HDemander ensuite de préciser les circonstances de ces changements, les personnes qui
La pise en commun étaient là, desdétails sur le lieu et les impressions qui en restent.
Les groupes lisent tour à tour leur production seusFormede dialogue, en lisant une phrase HChacun rédige en reprenant la lestemais en I'organisant comme un texte narratif:
surdeux. HCette secondeactivité peut se íàire en classeou à la maison.

Le prolonglBgD! .. . Exemplode production de I'activité de prolongement


Cette stratégie peut erre utilisée pour décrire une photo, [aconter un livre ou un Gilm et Un louc je suis née à Tokyo dana un quartier qui s'appelle Machiya. Pendant un mois I'y ai
n'importe quelle situation. vécu. Un mois aprês ma naissance. mes parents ont déménagé avec moi.
Ex.QP!!.glPgggSlin Depuis I'âge d'un moisjusqu'à mon entrée à I'école du cirque. I'ai habité dana un quartier qui
Soncostume.gris,triste. s'appelle Nagamochi. três banal, rien de spécial, plutât banlieue. quartier résidentiel et ensoleillé.
11 parle.
11 parle. LorsqueI'étais à I'école du cirque qui se trouve à Gunma. je me suis installée dans un petiz
11parle à la télévision.
Sesmainsparlentaussi. village super rural, rien de pratique ni d'amusant, sombre, avec au nord. au sud, à I'est. à
11 parle. lentement
I'ouest. des quatre câtés, des montagnes. Peu d'habitants, surtout des jeunes, troupes de
11a I'air fatigué, três fatigué, il me semble.
singes etfroid de canard.
Parcours«Plaisir de tire, plaisir d'écrire»,CAVILAM, été 2005
Asako, CAVILAM, 2010, niveau B2

PARTIE l IMITER. EMPRUNTER z9


28 PARTIE l IMITERr EMPRUNTER
3 LES PHRASES ET LES TEXTES r 3. LES PHRASESET LES TEXTES

Feche 18
Ficha 17
Nouvelles en troislignes
Lesprédictions de Ftançois Rabelais L'idée
Résumer três briêvement un faia divers réel ou imaginé de maniêre à le pairepencher du
Imiter les prédictions de Rabelais(exerciceproposé par François Boné, Zaz/süs maü sa f câté de I'humour noir.
,zdu/fes, Fayard, 2005). Le déclencheur
Des nouve]]es de FénixFénéon, ]Uaz/z,e/Zes f# aü Zlgnes(Gallimard, 1948).
Avec un couteau à fromage, le banlieusard marselllais Conte a tué sa soeurqui,
cornme lui épiciêre, lui faisait concurrence.
À 5 heures, Made teca entrait comme banhe chez le Docteur Metzger; à 8, elle
partait, emportant tour io ooo franca de fourrures et de bijoux.

':'' M
Elle tomba. ll plongea. Disparus.

Le déroulement
HLide, distribuir ou écrire au tableau des nouvelles de Félix Fénéon. Attirer I'attention des
participants sur I'eHet humoristique produit par les faits divers ainsi condensés.
années passées. HMestre à la disposition des participants des articles de journaux issus de rubriques Eaits
divers
V
l.e déroulement : .
H ll est possible de se procurer des falesdivers sur les cites suivants
-- http://fr.news.yahoo.com/inso]ite.htm]
-- http://www.tv5.org/cms/chame-francophone/indo/p-
1910-1nsolite.htm?rubi
17
HDemandar ensuite aux participanrs de condensar, à deux, le Eaitdivers de leur choix à la
maniêre de I'écrivain Félix Fénéon.
éfe.a fsser l elzz&zductions des participants. Redistribuer les textes aléatoirement pour
La pise en commun
propuser une sér'e d'intercorrection. Redonner ensuite son tente à claque groupe.
Faire une premiêre lecture à voix haute pour voar si les articles contractés atteignent leur
La mime en commun dimension humoristique. Si ce n'est pas le cas, une redistribution, puasune réécriture
Chaque groupe lit tour à tour ses«p'édictions » en alternant les voix. peuvent s avêrer interessantes.

Variante Variante
HOn peut, à I'inverse, prendre pour point de départ les nouvelles de Félix Fénéon pour paire
recréerle fait divers et I'article et ainsi travailler I'expansion de texto.
HProposer quelques nouvelles en trois lignes puis demander aux participants de rédiger, à
deux, I'article correspondant à la nouvelle de leur choix. Les participante doivent respecter
Exemplo de produçlj911
les rêgles de rédaction propres à un article : indiquer la date, le(s) lieu(x), les personnes,

iHWllHBiH#:!
I'événement,
lescausas.
..
HFaire une lecture collective des articles créés ou les afHcher dana la classe pour que teus
les participanrs puissent les découvrir. On peut aussi rassembler les articles en une sorte de
journal que lesparticipante peuvent lire à leur guise.
Amar, Pakistanais, BI, CAVILAM, janvier 201 1 Hl;écrivain J.-M. G. Le Clézio a, quant à lui, adopté cette démarche pour écrire les nouvelles
de Zz ronde ff ,zzf es$2íls Zlz,ers(Gallimard, 1982).

PARTIE l IMITER, EMPRUNTER 3


PARTIA l IM ÉTER EM PRU NTER
3o
3. LES PHRASESET LES TEXTES
3. LES PHRASES ET LES TEXTES

Feche 19 Feche 20
La rencontre de mes parenta Autoportraità 54 ans
L'idée
L'idée Faire son portrait à 54 ans.
Imaginer la rencontre de ses parents-
Le déclencheur
Un extrait du roman de Muriel Barbel:y,Z?ZekanreZa #/russo(Gallimard, 2006) oü Renée
Le dérait du roman de FrédéricBeigbeder,Un ramaz#u/zfuü(Grasset,2009). .
concierge d'un immeuble, Eaitson autoportrait peu flatteur.
Mamar. três jeune. une blonde aux cheveuxfins en robe légàre. aux yeux clairs.
bleu azul, dentsblanches,distinction timide... [...] Je m'appelle Renée.J'ai cínquante-quatro ans. Depuis 27ans, je suis la concierge
du 7, rue de Grenelle, un bel hotel partículier avec cour et jardim intéríeur, scíndé
Papa ; un Jeune lince et riche [...] i] a fait le tour du monde à dix-huit ans, concentra
en huit appartements de grand luxo, teus habitos, teus gigantesques.Jesuisveuve,
et passionnant, il a I'ceil vert perçant... [...]
La Fonte entre eux se nomme le sentier Damour, cela ne s'invente pas pente, laide, grassouíllette.J'ai desoignons aux pieds et, à en croire certainsmotins
I'essaie de m'imaginei cette rencontre. auto-íncommodants,une haleínede mammouth. je n'aí pasfait d'études, ai toulours
été pauvre, discrête et insignifiante.
Le déroulement
Le déroulement
HÉcrirel'extraitdutexteautableau. . . . . .:.... ..:.
HDemander aux participants ce qu'on trouxe danacetexte : une aescript'on p':ysiquç, "--' . Écrire lesphrasesau tableau. Demander aux participante de repérerles élémentsqu'elle
met en avant : prénom, age, proGession,situation de Eamille, description physique, détails
aussipsychologique des personnageset le lieu d'une premiêre [enconue.
(physique, social, impression générale).
n Demander aux panicipants d'imaginei à leur tour, individuellement, la rencontrede leurs
H Demander ensuite aux participante, quel que soft leur âge, de rédiger en lO lignes leur
parenas: description de la more, du pare, lieu de la rencontre, la scêne.
autoportrait à 54 ans. S'ils sont plus jeunes, ils imaginent qu'ils ont 54 ans aujourd'hui,
n Aprês 15 minutes d'écriture, p'oposer de travailler par deux pour corrigem,améliorer les
s'ils sont plus agés,ils racontent leur vie à cet âge.
textes produiU. e de .éécriture, ramasserles textes pour les redistribuer au hasard : chacun La mime en commun
va lira le texte d'un nutre.
Chaque participant lit son autoportrait.
La pise en commun
Exemplo de production
Chaque participant lit le texte qui lui a étédonné.
Je m'appelle lsabella et I'ai 54 ans. Je suis mariée et I'ai deux enfants. J'habite dans une
Variantes pente maison avec mon maréet avec nobre panthêre. Dons quelques années, je vais partir
en retraite et je souhaíte la venue de cette date. Alors je vais faire un tour du monde sur le
Hla rencr surf e mes ele : ds.parents ou d'autres membres de la Eamille; dos de ma panthêre. Je vais visíter toutes les villes et découvrir des cultures différentes. Mais
B la ;.ncontre de deux personnes célebres; en ce moment. c'est seulement un désír. Je suis encore assíse dais mon fauteuíl. à cõté de
Hla rencontreavessa füture femmeou son fütur maré. I'âtre. Je corrige des examens et je suis assez contente de la situation. mais il y a quelque
chose qui manque dons ma vie. Peut-être je dois changer quelque chore. mais je ne sais
pas quoi. C'est la tristesse et la vie quotidienne quí contrõlent la monotonie. Je veux fuguer
de ma peru et commencer un nouvel aspect de la vie
Staged'écriture, Drosendorf; novembre 2010

PARTIE l IMITER. EMPRUNTER 33


3z PARTIE l IMITERr EMPRUNTER
3. LES PHRASES ET LES TEXTES
3 LES PHRASES ET LES TEXTES

Ficha 21 Ficha 22 Fin Bi


début Bz

6) z0-30mín.
Portrait à la façon d'Adamsberg Les petits bonheurs
L'idée L'idée
Faire une listo de petits bonheurs.
Faire des portraits lapidaires, três bre6s.

Le déclencheur Le déclencheur
Deux extraits du roman de Fred vagas, Baúsz,ifeef rez,fe/ziíar2(Viviane Hamy, 200 1). Un extrair du journa] Zló/na#on du 9 juillet 1993 dans lequel Michel Butor Eaitune liste
Le commissaire Adamsberg, personnage principal des romans de Fred Vargas, n'arrive pas de ce qui le rend heureux :
à mémoriser les noms de sescollêgues.lci il décrit rapidement Noêl et Favre. C'est les nuages, les merveílleux nuages.
2 - C'est I'inventlon des automobíles sílencieuses.
Tête carrée, peru blanche, cheveux en brosse blonde et oreilles bien visibles égale
Noêl. Oreíiles. bruta]ité, Noê]. [...] 3 - C'estI'oiseauqui paria, I'arbre quí chance,et I'eau couleurd'or
joues pleines, nez gros, sourcils deus, tête de con égale Favre. Nez, sourcils, femmes, 4 - Siroter du thé à la menthe en attendant le levei du soleíl sur Petra.
favre. 5 - Marcher le long d'une plage ínterminable en ramassant des coquillages
6 - Êcouter le rossignol en dTnant sur la terrasse
Le déroulement 7 - Lebonheur, c'est tire dana lesyeux d'une femme qu'on aíme qu'elle a envieque voas le lui disiez.
H Écrire les phrases au tableau et demander aux participante.d'analyser la faço.n dona Adamsberg 8 - Serrar la joue d'un bébé contra sa barre
décrit sescollêgues: description des traits physiques les plus frappan [s de la tête, impression
Le déroulement
lka&. . . suivie d'une deuxiême phrase breve qui résume cette impression en quelques mota
sons article et ajoute un trair de comportement (&raia#fé J?cumes). . Écrire les phrases de Michel Butor au tableau. Laisser les participante les lire et leur demander
HDemander au niveau B l de choisir, à deux, une personne connue et de la décrire de cette d'exprimer ce qu'ils ressentent : décrivent-elles des chores plutât agréables ou désagréables ?
maniere. HLancer une discussiondans laquelle chacun choisit le petit bonheur qu'il préGereparmi
La mime en commun ceux de Michel Butor et explique pourquoi.
HInviter chaqueparticipant à s'inspiremdu texte pour écrire, à son tour, une listo de petirs
Chaquemandemlit sesphraseset le restedu groupeessaiede devinerde qui il s'agir. bonheurs. Par exemplo : Pre zór z//z raiz .zz/fa&!/ ízlr e /erxnsfe.

Le premiar prolongement (BI) HDemander une relecture à deux pour correction et amélioration.

H Demander de compléter le portrait des personnes choisies en ajoutant des détails sur Mimeen commun
I'aspect physique(grand, maigre. . .), vestimentaire, psychologique, etc. H Propuser une lecture à voix haute deslinces: chacun lit une phrase puaspassela parolo à qui veut
HChaque mandemlit ses phrases et le reste du groupe doit compléter ou discutir les nou- la prendre en 6onction de la phrase précédente, qu'elle lui ressembleou lui soft contradictoire.
velles propositions. HLes petits bonheurs s'ajoutent les uns aux autres pour Éormerun texte oral collectif:
Le second prolongemen! {!!} HCette lecrure aléatoire à voix haute favorise I'écoute et oblige à prêter atrencion aux textes
des autres.
Demander de rédiger en écrivant des phrases complêtes le portrait de la personne choisie
au début. Proposer une phrase initiale : Z,úpremiêre#ois gKe./2i renrom/rr. . ., jlz/ éM#nppé Exemplo de production
Siroter du vin rouge dans un café parisien
Variante Écouter la pluie tombei sur le toit avant de m'endormir
On peut aussidécrire rapidementun paysou raconterun film avecla mime stratégie. Répondre au sourire d'un inconnu dons la rue
Immensa espace,espagptol,asclclo,JL BotõeségateArgenürte. Femmes,tango, m.zté,Argentino. frotter ma joue contre le ventre de mon chat
Fransathntque, iceberg, nalifage éKale Titanic. I'odeur du café quand je me réveille
Ne rien faire et ne riemavoir envie de faire
Chanter une chansonet me dire que c'est vraiment pas mal Classe BI, CAVILAM, 20 1 1

PARTIE l IMITER. EMPRUNTER PARTIE l IMITER, EMPRUNTER 35


34
3 LES PHRASES ET LES TEXTES

Ficha 23 $
e
Emprunter une phrase
chapitre Leslistas et les inventaíres
L'idée
Écrire en empruntant les phrases d'un écrivain.
= = Feche 24 / L'inventaire de ma tête (Az/BI)
Le déclencheur
== Ficha 25 / Les métiers que je ne voudrais pas paire (Bi)
Deux phrasesde Philippe Claudel extrait de I'ouvrage, Q#e4zles-# i züxcenfnegreü(Balland, ©
2000). == Ficha 26/ L'inventaire de ma chambre(Bi)
I'ai plusieurs tais descendu en longe le couro du Mékong dons une gesto indochinoise
qui me faisait croiserdessampanschargésde bois précieux et descohortesde buffles b-
d'eau aux céus tendus seus des jougs de deck auvragés comme des sculptures. l 'ai Chapitre 2 : Lespoêmes
erré dons les forêts d'un vert tendTe de bambous et de kalicédras à écouter le cri
desoiseaux chanteurs tandis que le soirramenait au-dessusdespalmos lointaines
d'étranges nuages de corail.
==

==
Ficha

Ficha
27 / En deux, trois, quatro

28 / Les fenêtres (Bi)


vens (BI)
Ç
Le déroulement
== Feche 29 / Te voici (BI)
Écrire le texto au tableau. Faire repérer [ous les éléments concernant I'Asse.Expliquei si
besoinlevocabulaireinconnu. == Feche 30 / Écrire un polme surréaliste (BI/Bz)
Proposer aux participante d'écrire un texte similaire en changeant de lieu . changer le nom
du fleuve, du pays, des bateaux, des matiêres premiêres, des animaux typiques, des arbres,
Chapitre 3 : Les phrases et les textes
des bruits, des couleurs. H
Ecrire au tableau la matrice de phrase(légêrement simpliflée par rapport à celle de Philippe
Claudel pour Eaciliter leur [ravail). == Ficha 31 / Créer un carnal de voyage (Az/Bi)
«J'ai plusieurs Goês descendu en songe le couro du . . . . . ..- dans une gesto . . . . . . ' . . . . .qui
== Ficha 32 / Les cinq sons (Bi)
me faisait croiser des . .......... . chargés de ........ . et des cohortes de ........... . aux céus
tendus par les charges . . . == Ficha 33 / Un dialogue à propor d'art (Bi)
et de
j'd .né dana .. .. . .. .... d'un . . .. ..... de ............ et de .......... . . à écouler le cri des
tandis que le soir ramenait au-dessus des . . . . . . . . . . . . d'étranges nuages de
=!] Feche 34/ Écrire une nouvelle(Bi/Bz)
La mime en commun == Ficha 35 / Les métiers imaginaires (Bi)

Chacun lit son texte à voix haute ce qui composeun lona polme onirique et voyageur. ::!: Feche 36 / Encyclopédie absurdo (Bi/B2)
Reprendre les textes, les corriger si besoin et les donner aux participanrs == Ficha 37 / Inventar un livre et son auteur (BI/Bz)
Exemplo de production
=!] Ficha 38 / Inventar des proverbes (BI/Bz)
J'ai plusieurs fois descenduen longe le coursdu Douro dans une gente portugaise qui me
faisait croiser des navires chargés de vin précieux et des cohortes de taureaux aux céus =:] Feche 39 / Rêver de Bordeaux (BI/B2) n
tendus par les charges qu'ils tíraient sur les quais de Villa Nova de Gaia. J'ai erré dana les == Ficha 40 / 1nventer une tradition (Bz)
forêts d'un vert étrange d'eucalyptus et de magnolias tandis que le soir ramenait au-dessus
des toits aux charpentes de baton d'étranges nuages de vignes hautes.
Atelier d'écriture, CAVILAM, juillet 2008 ã

36
PARTIE l IMITER, EMPRUNTER
{{Ah, la noblesse de I'esprit, je laisse Pourquoiinventer?
cela à mes cochons d'anis ; Chacun de naus, si on lui donne des outils, peut inverter.
Pédagogiquement, dans I'invention, on va au-dela du simple apprentissage: on
moi, j'invente des costumes. >> François Augiéras donne aux participants I'occasion d'utiliser la langue « pour le plaisir »et non pour
être évalué. La langue, étrangêre ou maternelle, qu'ils apprennent souvent par
obligation, devient un outil de jeu, de plaisir et de partage avecla classe.l;écriture
inventive se révêle être une source de motivation.

Dans les années1970, Élisabeth Bing* a travaillé avec des enEantsdita caractériels,
réfractaires au systême scolaire et donc à I'écrit. Elle les a menés intuitivement
« On n'invente qu'aves le souvenir. » jusqu'à leur paged'écriture personnelle.Elle I'explique dans le récit de son expé-
Alphonse Karr rience, Erre /zqg? i./mgzí2 &zp/zgr (éd. des [emmes, 1976) : «Qu'importe si un
enfant ne produit que trois textes dons une année s'il les a écrits dans le plaisir. . .
Tour gesteest de tortura s'il est condamné de I'intérieur, mais si I'accord se crée
entre la personne et I'encre qui coule dons la plume la grimace se résorbe, et je vis,
plus tard, les plus réfractairesau geste,se mettre à écrire plus longuement que je
n'murais osé le souhaiter. . . >>.
«La vie estaussivide quelatête frente ans plus tard, des adultes écrivent toujours par plaisir dans les ateliers d'écri-
d'un adjudant-chef. ll ne s'y passe tien, ture 6ondéspar Élisabeth Bing et d'autres s'y forment à devenir animateurs.

ilfauttoutinventer.» Comment inventor?


Jean Gabin dans /)VPíZe.A4oêa
11Eautavant tour savoir convoquer le hasard.dpr/ar/, il paraít difHcile d'inventer un
métier. Pourtant, tous les participants le 6ont aisément. A partir de verbesdonnés
au hasard, transformés en noms et en associant les mots donnés au hasard égale-
ment, on crée rapidement de nouveaux métiers : colleur de pommes, marcheur de
grand-pare,collectionneur de nuagesou coureur de printemps-
À partir de ce déclencheur,lesparticipants utilisent dessavoir-pairequ'ils maítrisent
déjà, sansen avoir conscience: expliquei, décrire, raconter, argumenter, etc. Cela
leur permet de savoir <'quoi )>écrire.
Les participants peuvent ainsi continuer à inventei des métiers, mais aussi des pro-
verbes, des traditions, des écrivains, de eaussesdéfinitions lexicales. En mobilisant le

L e príncipe est d'utiliser des techniques fondées sur I'aléatoire et la production


collective- propuser d'inventei, d'imaginer des métiers, des prov'rbes, des tigres
hasard, on ne demande pas aux participants d'inventer, on leur donne les moyens
de le paire.Comme dans la ache 29 (Te voici) oü avant d'écrire des phrases,on
de livres, des écrivains, des biographies. ll s'agir de permettre d'écrire sana pour collecte des noms de villes, de lieux, de personnes, etc. qu'on associealéatoirement
autant avoir les connaissancesculturelles ou factuelles nécessaires et de «révéler»
entre eux pour obtenir un fil conducteur qui sert à «inventer), une situation.
I'imagination qui est en chacun de nous. Pour certamesaches, il y a juste une
Les participants sont souvent surpris par le résultat, surpris par leur propre créativité.
position : c'est cette idéede départ qui déclencheI'écriture, et non un extralt
r''r-''" C'est pour cette raison que la rubrique Déclencheur n'apparait p's dans Outre que cela leur donne confiance, ils y trouvent cette jubilation qu'on éprouve
certames aches. à la lecture de certains textos, littéraires ou non. Jamais ils n'auraient imaginé écrire

ÉC RITU RES C RÉATIVES PARTIE 2 INVENTER. IMAGINER 39


38
1. LES LISTES ET LES INVENTAIRES

des phtasescomme: Te uoici à LDonoü une uieiLLecome inteLLigentecanse auecun


p#n?#oa zZzf /zf óaqz/e. . . Cette phrasea été écrite par des adolescentsautrichiens,
três sabeset três scolaires, que leur production a surpris et amusés.
Ficha 24 Az et +

En leur permettant de prendre du plaisir à écrire, à inventei, on lave la barriêre L'inventaire de ma tête (5) z0-30 min.

aüective qui freme tout apprentissage : on n'apprend pas bien ce qu'on n'aime pas.
En leur donnant des raisons d'aimer écrire et inventor, on leur ouvre les portes de L'idée
la curiosité d'apprendre et de la motivation. Faire la listo de toutes les choses qu'on a dans la tête: des mots, des idées, des souvenirs
etc
Élisabeth Bing évoque aussi le partage et le groupe : «Nón seulement ce jour-là les
étudiants écrivirent-ils, mais ils furent étonnés et bouleversés par ce qu'ils avaient Le déroulement
écrit. Sur cesbasespremiêres,le travail du texte serait le plaisir qu'il importerait HEcrire au tableau la phrase suivante : <{Dans ma tête, il y a... ), et laisser les participants la
ensuite de leur pairepartager » (op. cif.). compléter librement en proposant des mots, des groupes de mots, desidées, dessentimento,
Nous proposons ici des activités en binâmes ou en groupes- Nous suggérons de dessouvenirs, des objets, etc.
HIJactivité se Eaitoralement, sanaréflexion préalable, de maniêre à encourager la spontanéité
paire changer les participants de groupe au sem d'une même séance. Nous invitons
despropositions. C'est aussi une maniàre de Eavoriserla cohésion de groupe en mutualisant
à des séances de lecture collective, de réécriture des textos des autres, individuel-
les souvenirs, les connaissancescommunes.
lement ou à plusieurs. HDans un second temps, demander aux participants de paireI'inventaire de leur tête à
Le groupe contribue ]ui aussi à ]'invention. ll motive à écrire avec les autres et I'écrit, individuellement.
même pour les autres. Découvrir les trouvailles d'un(e) autre participant(e) face HSelon le niveau, ou I'inspiration, I'inventaire será composé d'une simple listo de mots, de
à la même proposition d'écriture se révêle être une véritable source de surprise et groupes de mots pauscomplexes ou de phrases.
d'émerveillement. HPour les niveaux plus avancés,demander aux participants d'étoüer chacun des élémenrs
de la leste en le caractérisant au maximum.
En groupe, I'invention viendra du ride, d'une déâormation du réel, d'un lapsus, d'un
souvenir bien réel réinventé par les autres. . . Peu importe les textes qui naítront de Exemplo de production
ce moment, il en resteradu plaisir et du partagedans I'esprit des participants. Dons ma tête, il y a des mots que je connais et des mots que I'ai oubliés
Des souvenirs heureux et des souvenirs malheureux
Des idées bizarres, sérieuses,folles ou intéressantes
Des chores que I'mime et des choses que je n'aime pas
Des envies, des besoins, des regrets, des remords. des colares, des joies, des hontes
11y a des lieux qui n'existent pas,que I'ai imaginés lesjours de pluie oü il faisait trop froid
tour sortir
Des choses que I'ai faites et d'autres choses que je n'ai pas osé faire
Des livres, les filma, des tableaux que I'ai vus, lus, aimés. .
11y a mon chat, qui est mora quand j'avais 1 5 ans, mais que I'aimais beaucoup
Mon premier amoul qui m'a quittée et tellement faia pleurer. puis est devenu mon meilleur
ami
So-Hyun, niveau BI

4o ÉC R ITU RES C RÉATIVES PARTIE 2 INVENTER, l MAGINER


1. LES LESTES ET LES INVENTAIRES 1. LES LISTES ET LES INVENTAIRES

Ficha 25 Feche 26
Lesmétiers que je ne peux pas falte L'inventaire de ma chambre
L'idée L'idée
Faire la liste des métiers que I'on ne peut pas paireet expliquer pourquoi. Faire I'inventaire réel et imaginaire de tour ce qui se trouve dana la chambre « commune»
du groupe.
Le déroulement
Le déclencheur
HDemander aux participants de listar, dana un premiar temps, [outes les chores qu'ils
Un extrair de SW/zlgzl/
iaóaz/r..Píenr zü.paürnre, d'Atiq Rahimi(POL 2008) qu'on lira au
n'aiment pas paire en général, et toutes celles qu'ils n'ont pas envie de paire dana I'immédiat. cours de I'activité.
Mestre les propositions en commun à I'oral. La chambre est patife. Rectangulaíre. Elle est étouffante malgré ses muro clairs,
HEnsuite, demander à chacun de s'inspirer de cette listo d'actions qu'ils trouvent rébarbatives
couleur cyan, et sesdeux rideaux aux motins d'oiseaux migrateurs figés dons leur
pour choisir, ou inventei, le métier qui pourrait lesréunir. élan sur un ciel jaune et breu.
HNotei toucas les pro6essionschoisies, ou créées,au tableau.
HFaire ensuite écrire une « listo des métiersque je ne peux pas paireet pourquoi». Le déroulement
n Donner pour contrainte une lestede six métiersminimum. Le nombre peut variar selon HProposeraux pardcipants de paireindividuellement I'inventaire de leur chambre(ou de
le niveau et I'enthousiasme du groupe. leur bureau). Cet inventaire peut être objectif(liste des meubles,desobjets, etc.) maisaussi
Je ne pem surEoutpH êue. . . parca que.. imaginaire(riste de ce qu'il n' a pas, listo des souvenirs, liste des personnesqui y sonovenues
Je n'ai jamais eu envie d'être. . . parca que. . . ou pas, livre des rêves et des cauchemars, etc.).
HSelon le niveau du groupe, on peut travailler d'autres dormes HPour déclencherI'imaginaire, lira le [exte d'Atiq Rahimi.
]e ne pouwai jamais êHe. . . parco qae. . u Aprês 10 à 15 minutes, demander aux participants de travailler à deux et de mélanger les
]e dauraisjamais pu être. . . pavce qw. lestes.Leur demandard'éliminer environ un tiers des propositions des deux listespour que
La pise en commun le [exte ne soir pas trop long. lls doivent aussi corriger les erreurs.

Chacun lit sa listo. Encourager les commentaires et les comparaisons. La mime en commun
Variante Chaque groupelit la liste obtenueen alternant les voix. Chaque participant doit, dana
chaque lestelue, prendre en nomesdeux propositions.
Demander aux participante de lister le plus grand nombre de métiers, puasd'en choisir six
pour expliquei, à deux, pourquoi ils ne voudraient pasles paire.Aprês une miss en commun Le prolongement
à I'oral, propuser aux pardcipants de décrire, individuellement, un personnage type cxerçant HChaque participant rappelle lesdeux propositions qu'il a notéesrapidement précédemment.
ce métier : son caractere, son quotidien, son parcours, etc. Celui qui les a écrites les relia. Les écrire au tableau et demandar s'il y a des propositions
Exemplo de produclj!!! d'amélioration danala 6ormulation ou dana I'ordre d'apparition.
HOn obtient ainsi la lestede la chambre commune du groupe.
Je ne serei jamais écrivain. parce qu'il a I'air toujours fatigué avec sa chambre qui est três fale
J'adore faire du sport. mais je crossque I'écrivain ne peut pas à cause de I'écriture des livres.
Si un tour par malheur je deviens écrivaín. I'écrirai dons un parc ou à la mec dana la nature.
Je me promênerai tour les jours pour la santé et je ferai le ménage tour les week-ends pour
être d'humeuragréable.
Se-Eun, BI, CAVILAM, janvier 201 1

PARTIA 2 INVENTER. IMAGINER PARTIE 2 INVENTER. l MAGIN ER 43


4Z
2. LES POÊMES
2. LES POÉMES

Ficha 27 Feche 28
Endeus, trois ou quatro vens Lesfenêtres
L'idée
L'idée
Faire imaginer I'invisible.
Raconterunevie, un livre, un íilm sousla formed'un bref polme.
Le déclencheur
Le déclencheur . .
Le premier et le dernier vers d'un polme en prosa de Charles Baudelaire,Zes./Êzzéei, Ze p&e/z
Des vensde mirliton, vers de médiocre qualité qu'on trouvait autrefois sur les papiers
,& Earü o# P?rfzi Boêmes az / ase(Michel LéW- 1869).
d'emballage des bonbons. Celui qui regarde du dehors à travers une fenêtre ouverte, ne volt jamais autant de
11était garçon d'étage
chosesque celui qui regarde une fenêtre feímée
Elle était infirmiêre
Peut-être me direz-vaus : <<
es-tu sür que cette légende soft la vraíe? }>
lls se sono mis en mênage
Leurvie a été un enter Ledéroulement
Le déroulement HLes parcicipants choisissent une 6enêtre (une Eenêtreconnue et proche de chez eux, une
Genêtrephotographiée, dessinéeau tableau par les participante, celles d'un fiam en Éaisant
H Ecrire les verá au tableau. Expliquer que les vers de mirliton sono des verá faciles, safes
des arrêts sur image. . .) et commencent à imaginer ce qui se [rouve derriêre: personnes,
décor, objets, atmosphêre, histoires.
grande ambruo cpol:lque. livre ou un Gllm et de le résumer en deux, trois ou quatre
HLorsque chacun visualise sa eenêtre,écrire au tableau les deux verá de Baudelaire.
vers
H La seule contrainte : les rumes sono obligatoires.
a Demandar aux participantsde créer,en 20 minutes, un polme qui commencepar le
premier et le dernier vers du polme de Baudelaire en se laissant inspirar par la 6enêtrequ'ils
H Si possible, les verá doivent être de la même longueur. ont choisie, individuellement ou à deux.
La mime en commun Mime en commun
nChaquegroupelitsaproductionenalternantle.svoix. . .. . , . ..
B Faire une lecture ininterrompue de chaque polme créé pour donner I'impression d'une
Hll est possible ensuite d'ouvrir la discussion sur le livre ou le tilm qui a cte cnoisi
sorte de polme géant et motiver les participants à I'écoute des autresproductions.
!!PleblsSns0 . .. HChaque groupe sélectionne deux vers. Les écrire au tableau pour obtenir un polme
collectif:
H Pioposer de raconter ou d'imaginei desvier réellesou non. Les textos doivent obligatoi-
HExposer les poêmes obtenus sur un panneau en dorme de maison, cheque polme se trou-
rement comporter des limes.
vant derriêre une eenêtre fermée.
RLa miseen commun estla même.
HPropuser de lire ensemble le polme de Baudelaire complet.
Exemplos de production
Elle s'appelait Juliette et lui Roméo
Leur amour s'est fmi bien trop tõt

11est né à Vichy
11est mort à Paria
11a aussi vécu au Chili
Au Pérou.en ltalie
Classe BI, CAVILAM, 2010

© PhotoCR

PARTIA 2 INVENTERr l MAGINER


PARTIE 2 INVENTER. IMAGIN ER 45
2. LES POÊMES 2 LES POÊMES

Exemplo de production
Celui qui regarde du dehors à travers une fenêtre
Ficha 29
ouverte. ne voit jamais autant de choses que celui qui
regarde une fenêtre fermée.
Te voici
Qu'y a-t-il derriêre ces fenêtres ? L'ídée
Desamante au creux d'un lit aux draps défaits ?
Écrire un polme collectif en jouant avecle hasard.
Un homme qui dort, fatigué par son travail, par la vie. abruti par I'alçool, la drogue. le quotidien ?
De I'insouciance. du rêve. des récits de voyages, des posters de Corto Maltese, des disques Le déclencheur
de Lhasa. une photo de Louise Brooks, des livres empilés, des papiers qui traTnent? l. . .l Un extrait du polme de Guillaume Apollinaire, Za/ze,.,4Zraa6
(Gallimard, 1913) qu'on
Un adolescent qui lit Rimbaud et rêve de voyages? l. . .l écrira paus tard au tableau.
Tevoici à Coblenceà I'hotel du Géant
L'odeur du tempo enfermé dans des rideaux épais et lourds ?
Tevoici à Rime assísseusun néflier du japon
Peut-être me direz-vous : « es-tu sür que cette légende soit la vraie ? )>
Tevoíci à Amsterdamavec une jeune fílle que tu trouves belle et quí est lande
CR,C2

Tuesà Pauischezle jugo d'instruction


Commeun criminel on te met en état d'arrestatíon

Ledéroulement
HDessiner le tableau suivant

.t U

ns les activités

!
!
Ü
!

H[)emander aux participants ]O nome de vi]]e et ]es écrire dana ]a premíêre co]onne. Dais
la deuxiême,paireécrire 10 noms d'endroits dans la villa (un marché,une peace,etc.),
dana la troisiême 10 verbes d'action, dans la quatriême 10 nome de personnages et, dana la
cinquiême 10 adjectifs. Les participants proposenr leurs réponsesà I'oral.
H Demander ensuite aux participants de combiner le plus vice possible 5 lettres et 5 chifres. Par
exemplo: l a, 5 c, 7 d, 4 e, 10 b. ll s'agir de réunir des éléments pour créer desphrases.
HÉcrire alors au tableau I'extrair de Zo/zr qui va servir de modêle. Les groupes rédigent la
phrase dont ils ont «choisi » les éléments.
HInsisrer pour obtenir des phrases complexes avec des pronoms relati6s, desgérondiEs, des
prépositions, etc. Les participants peuvent rajouter deséléments ou « tricher ),avecle hasard
si le résultat est plus intéressant.

46
PARTIE 2 INVENTER, l MAGIN ER 47
r 2. LES POÊMES
2. LES POÊMES

La pise en commun
Chaque groupe va écrire sa phrase au tableau. La correction est collective. Des propositions
Ficha 30 BI/Bz

d'améliorations soft possibles. ã) zo-3o min.


Écrire un polme surréaliste
Exemplo de production
L'idée
Te voilà à Tokyo dons la rue principale en train de manger du pain avec une étudiante désespéree
Créer collectivemenr un polme surréaliste.
Tevoilà à New York dans un salon de thé en savourant I'odeur d'épices avec une vieille
femme qui marche avec une canne Le déclencheur
Te voilà à Parasà la peacedu marché en train d'acheter des vêtements avec un manager age Un extrair du polme ]ürz/rx/a/zazl z,zZI«?,de René Cear, .drama/escó se rs(Gallimard:
Te voilà à Mumbai au centre des flnances en cherchant le bon tram avec une jeune femme riche 1972-1975).
Te voilà à Shanghai au quartier commercial pour étudier avec une famille se disputant sons cesse Oríon s'éprend de la Poiaire
Lesamants soft inventifs dons I'inégalité ailée qui les recueílle sur le matiz
Stage d'écriture, Seitenstenen, février 201 0
il faut cessar de parler aux décombres.
Une écríture d'échouage. Celle à laquelle on m'oppose aujourd'hui.
Paysagerépété au sommet de la nuit sur qui se lave une lueur.
Labrülure du bruít. Louvesoir la neíge qui parvíent à en ételndre la cuisson.
Lesfemmes sonoarnoureuseset les hommes sonosolitaíres. l is sevolent mutuel lement
la solítude et I'amour

l.e déroulement
. Écrire lesversau tableauen respectantla disposition du [exte.
Faire des groupes, distribuer un vers par groupe. Aprês quelques minutes, chaque groupe
va expliquer et commenter son verá.
HArder les participants à comprendre que chaque vensdu polme n'a, apparemment, aucun
rapport avec les autres. Expliquer rapidement que le surréaJisme propose des rapproche-
ments inattendus pour créer une beauté poétique surprenante (voir la feche48 Cadavres
exquls).
HDemander à chaque participant d'écrire un vers en s'inspiranr du polme. Lessujetsdoivent
être à la troisiême personne, soft impersonnels, soft avec des sujets nominaux, comme dana
le polme. Les phrases nominales sono permites.
La mime en commun
HTour à tour, chaque participant lit son vens. Les écrire au tableau pour que le groupe puisse
avoir I'intégralité du polme collectif.
HCorriger les erreurs ensemble. On peut aussi propuser des améliorations.
a[)iscuter avec ]es participants de ]'ordre dana ]eque] ]es vens doivent être p]acés.
HTrouver collectivement un tigre.

PARTIE 2 INVENTER, IMAGIN ER PARTIE 2 INVENTER. l MAGINER 49


48
3. LES PHRASES ET LES TEXTES
2. LES POÊMES

Exemplo de production Feche 31


Une façon de voir le monde
Le printemps est I'époque oü les naviresdeviennentvens
La ville est morte sous une chaleur sinistre Créer un carnes de voyage
Le livre est resté ouvert sur la table L'idée
Leparfumqu'on respiresanssavoird'oü il vient Utiliser des images et des souvenirs, vrais ou invencés, pour raconter un voyage vécu ou
Lesvagues de la mer d'un violet velouté nous caressent envisage.
Ennuyés,
épuisésdansun mondesinistro Le déclencheur
Les parents malades, les enfants s'endorment
Des magazines, des photos, des informations sur des vilões ou des pays et des souvenirs.
11faut exploiter le bien pour éviter le mal
Aimel c'estvolerle temps Le déroulement
Polme des participante du parcours «Plaisir de lide, Plaisir d'écrire», aoüt 20 10, CAVILAM RDemander aux participants de choisir une villa ou un pays qu'ils ont visités ou qu'ils
voudraient visitei. Inur demandarà I'avanced'apporter desphotos de leur voyageet/ou de
chercher des ineormations sur les lieux choisis.
HLe tour de la séanced'écriture, mestre à la disposition des participants des magazines,des
ciseaux, de la colle et des Eeuillesde papier cartonné de 6ormat A3. Les magazinesproposés
vont servir de déclencheur et n'ont donc pas besoin d'être en lien direct aves les villes ou
'PÜ.q.«t ,éé.,ü"'; pauschoisis.
HPropuser aux apprenants de créer un carnesde voyage sur le lieu choisi selon la démarche
sulvante:
- Plier la eeuilleA3 en deux,pour obtenir un livret.
- Choisir une image et un titre pour la couverture, ainsi qu'un nom d'auteur.
Créer la quaErÍême de couverture, composée par exemple d'une image, d'un résumé, d'une
biographie de I'auteur, d'un commentaire.
Sur les deux pagescentrales, dispuser au gré de I'imagination photos, imagem,dessins.
Utiliser ensuite I'écriture pour glisser entre les imagemdes: légendes,citations, pensées,
idées, descriptions des lieux, personnes, impressiona personnelles, de maniêre à créer un
«pont)} entre les images.
La mime en commun
Inviter les participants à disposer leurs carnets de voyage sur les tables et les laisser circuler
pour qu'ils découvrent teus les carnets.
Encourager lesauteurs à décrire et commenter leurs carnets en s'appuyant sur leurs souvenirs
ou sur leur rêve de voyage.
Variante
Cerceaccivité est réalisabledês le niveau AI en demandant aux participanrs d'accompagner
leurs photos et images de légendes.

PARTIE 2 1 NVENTER. l MAGIN ER


5o
3. LES PHRASES ET LES TEXTES 3 LES PHRASES ET LES TEXTES

Feche 32 Feche 33
Les cinq sons Un dialogue à proposd'art
L'idée L'idée
Privilégier un senocomme source d'inspiration pour décrire un souvenir. Écrire un dialogue objectif7subjectif à parar d'un tableau.

Le déroulement Le déclencheur
Des reproductions de tableaux abstraits.
H Inviter les participants à se concentrar sur les 5 seno.
HPour cela,leur proposer de complérer librement et oralement les phrasessuivantes= Le déroulement
Avesmon nez, je peux sentir.. HExposer desreproductions de tableaux abstraits sur les muro de la classeet poder les mêmes
Avec mes yeux, je peux volt.
reproductions sur les tables.
Avec mesoreilles, je peux entendre...
HDemander aux participants de déambuler dana la salte, de regarder les reproductions de
Avec ma bouche, je peux go(éter.. rableaux et, à deux, de s'installer à la table sur laquelle se trouve le tableau de leur choix.
Avec mes maias, je peux toucher... . Demander aux randems ainsi créésd'écrire un dialogue en silence: le premiar participant
HLeur demander, en 10 minutes, le pausde détails possibles,le tempo limité permettant écrit sur la 6euille: « Ce tableau est.. . », termine la phrase, puis passela 6euilleà son parrenaire,
une sorte d'écriture automatique três spontanée.
qui, découvrant la réplique, poursuit le dialogue à propôs du rableauen commençant par
HDans un deuxiême temps, demander à chaque participant de choisir un senset d'écrire .Jetrouvequecetableauest... »
un inventaire des choses qu'il aime et n'aime pas, liées à ce sens.
HLe premiar à écrire a pour consigned'être le plus objectifpossible, de décrire lesdormeset les
HChacun lit son inventaire ; préciseraux participants qu'ils peuvent noter lesidéesqui leur couleurs de Eaçonréaliste et rationnelle, tandis que I'autre devra être subjectif. et décrire des
plaisent dans les inventaires lus par le groupe. sensationset des émotions. La longueur du dialogue dépend du niveau des participants.
n Dana un troisiême tempo, demander aux participante de décrire en dix lignes un lieu
de leur enEance
en privilégiant le sonschoisi précédemment.Leur demanderd'y entrer La mime en commun
mentalement, de le parcourir pour le décrire et raconter comment ils s'y sentaient, et ce HDemander aux participante de paireune lecture dialoguée de leur texte: ils tiennent la
qu'ilsy ontvécu. feuille à deux et tour à tour lisent les répliques en simulant une visite de musée.
La mime en commun HLestandems enchainenr la lecture desdialogues de maniêre aléaroire. Encourager le public
à ponctuer le dialogue de <IAh ! », « Oh ! ), et d'applaudissements.
HProcéder à une lecture à haute voix. On peut demander aux autres pmticipants de Eermer
les yeux pour se concentrer sur les sensations décrites. Le Drolongement
HEncourager ensuite les échanges de ressentis. HOn peut propuser, pour comparar. . . ou simplement apprécier, un dialogue extrair de la
piêce de Yasmina Reza,.4M (Acres Sud, 1994).
Marc : Tu trouves que ce tableau n'est pas blanc, Yvan ?
Yvan: Pastout à fait, non..
Marc : Ah bon. Et tu vais quoi comme cou]eurs? [...]
Yvan : Jevais des couleurs... Je vais du jaune, du gris, des ligues un peu ocre...
Mare : Et tu es ému par les couleurs.
Yvan : Ouí... je suis érnu par les couleuís.

HProposer aux panicipants de découvrir la piêce de théâtre deJean-Michel Robes,.A4mê óú#i,


mmê óaet de testar leur compréhension en Eaisantles uercices en llgne à I'adressesuivante: http://
www.tv5.org/TV5Site/enseigner-apprendre-francais/collection-35-Theatre.en.scenes.htm
Variante
Cette activité peut êrre réaliséeà partir de tableaux choisis au préalable par les participants

52 PARTIE 2 INVENTER. IMAGINER PARTIE 2 INVENTER. IMAGINER 53

LI
3. LES PHRASES ET LES TEXTES 3 LES PHRASES ET LES TEXTES

Ficha 34 Ficha 35
Écrire une nouvelle Les métiers imaginaires
L'idée L'idée
Utiliser les éléments principaux d'une nouvelle existante pour en créer une autre. Utiliser le hasardpour inventor un métier, le décrire,imaginar la 6ormationnécessaire
et
écrire la biographie imaginaire d'un des plus célebres représentants de cerce proGession.
Le déclencheur
Expliquer aux participants qu'une nouvelle est un récit généralement breu de construction Le déroulement
dramatique et présentanr peu de personnages. Les principaux composants d'une nouvelle B Demander aux étudiants de ater des verbesd'action : compter, criei, tromper, cacher.
sont : un titre, un ou des personnages, un élément de temps, un élément de lieu, une situa- u Les écrire verticalement au tableau.
tion de départ, des événements et une situation finde ou chute. B Puis demander de ater des noms d'objets ou des germes abstrails : vens, désert, buisson,
Exemples tirés du recueil d'Ande Saumont, Zef rralsi,z/zisdu d:m.z/zróf(Julliard, 2008). miroir. . . Les écrire aussiverticalement pour former deux colonnes
Le títre : <<Nous cherchions la vallée )> . TransEormer les verbes en nome : compteur, crieur, trompeur, cacheur.
Les personnages : <{5 anis >> u En utilisant le hasard(ou en trichant un peu pour que ce soit plus poétique) inventei
La situation initiale ; 5 anis à la recherche d'un lieu avecles participanrs plusieurs noms de métiers en relianr les deux lestes: cacheur de venta,
que d'autres n'ont jamais trouvé avant compteur de buissons, trompeur de miroirs, crieur de déserts.. .
Le moment : <<un tour )> . Puasdemander aux participante, à deux, de choisir un des métiers imaginés et de décrire
Le lieu ; <<Le lona d'une riviêre >> en 15 minutes en quoi il consiste.
La chuto ; <<Tous, íls m'avaient dít qu'ils savaient nager. >>
La mime en commun
Le déroulement Lesgroupeslisent tour à tour leur production sousdormede dialogue,en lisant chacun
. Écrire les éléments ci-dessus (ou d'auEresextraits d'une autre nouvelle) au tableau. une phrase sur deus.
H Individuellement, les participants écrivent et assemblentles éléments proposésdanaun
texte court. Le prolongement

HDonner un temps d'écriture de 10 à 30 minures selon le niveau de langue desparricipants HDemander ensuite d'imaginar la íormation à I'École nationale supérieuredes (par exem-
et le temps dont on dispose. ple) cacheurs de venta (ENSCV). Quelles matiêres sont étudiées? Quelle est la durée des
études? Etc.
La pise en commun HLes participante doivent ensuire rédiger une breve biographie d'un desplus célebresrepré-
H Paire lira à voix haute les nouvelles ainsi créées. sentants de cette proeession.
HProposer,pour clore I'activité, de lide la nouvelle dona sont extraits les éléments
déclencheurs. Exemplo de production
Un parleur de châteaux,c'est quelqu'un qui parle tout le temps des châteaux.C'est parti-
Variante
culiêrement inventé pour les enfants et pour les adolescents qui ne sont pas três intéressés
Créer une nouvelle collective selon le déroulement suivant : par le patrimoine.
HDistribuer une feuille par groupe. Pour devenir un parleur de châteaux, il faut parler beaucoup et três vite. Lavoix d'un parleur
HCheque groupe invente une situation de départ et confie sa Geuilleà un aucregroupe qui doit être endormante, c'est três important
poursuit la nouvelle en ajourant un événement perturbateur (un nouveau personnage, un 11y a deux grandes écoles dons le monde. Une se trouve en Algérie et I'nutre en Alaska
bruit dehors, un événementimprévu. . .) et passeà nouveau safeuille à un autre groupe.
La parleuse la plus célebre s'appelle Rapide Ment. Elle est née en 1967 en Algérie. Elle a
HLe groupequi reçoit la 6euilleimagine la résolution de la situation avant de passerla
reçu une formation approfondíe. Son succês le plus connu, c'était en 1993 quand elle a
6euille au groupe suivant.
endormi 70 étudiants à Versailles sons parler plus de 3 minutes.
HAu dernier tour, les groupes rédigent la situation Ginaleou chuto de la nouvelle.
HFaire une lecture à voix haute des nouvelles collectives ainsi créées.On peut ensuite Staged'écriture, Seitenstetten,février 2010

demander aux apprenants de donner un titre à chaque nouvelle.

54 PARTIE 2 INVENTER. IMAGIN ER PARTIA 2 INVENTER. IMAGINER 55


3. LES PHRASES ET LES TEXTES
3. LES PHRASES ET LES TEXTES

Ficha 36 Feche 37
Inventei unlivre etson auteur
Encyclopédie absuíde
L'idée .. . ..
L'idée
Décrire un animal, un pays, une ville, une coutume, etc. à la maniêre d'une encyclopédie Inventor un titre de livre, son auteur et rédiger la quatriême de couverture.
mais de eaçon absurde. Le déroulement
Le déroulement Écrire au tableau : Le, La, Les, Du, Dela, Des.
Demander ensuite aux participants un nom commun : bois, chat, église,etc. On ajoute à
HPropuser un animal, une idée, un pays, une personnalité, etc. et demander aux pa'ticipants
ce nom : Le, La, Les, De ou Du ou [)e]a. On obtient ainsi un nom propre : Dubois, Lebois,
tour ce qu ils savent sur le sujemchoisi. Préciser alors que toutes les informations vraies qu'ils
viennent de ater doivent être éliminées. On doit décrire à nouveau le sujet choisi mais en Lechat, Deschat,])eléglise, etc. Leur demander de choisir un prénom. Les féliciter car ils
viennent d'inventer íe nom d'un écrivain.
donnant uniquemenr des inEormations faussespour créer une encyclopédie absurde. Pour obtenir le tigre d'un livre, deux solutions :
HDemander au groupe de choisir un autre élément et de rédiger,à deux, une note comme
Hdemander des titres de livres que les participante connaissent -- des tigres longa -- comme
dana une encyclopédie mais en veillant à ce que toutes les informations solene Eausses.
}6)rzzgrazl óazlfzü & nz/!z,.,4& rfcóerróf Za rf/npspezz/u et on les « mélange » : }67agr .zzzóazzf
Pour décrire un animal, proposer un canevas: description, habitat, nourriture, habitudes,
du temosperda, À !a recbercbe& b naif. . .
etc. et, pour tinir, une anecdote.
Hdemander des mots concreta, abstraits, des nome propres et les associei.Par exemple : le
Pour une idée plus abstraite, leur demanderde donner des inEormations généralesmais
aussides détails et une anecdote. bois, les nuages, la liberté, la eatigue, Mozart, Zidane. . . et on obtient: Zf óaü z&s nwzzges,
Lajatigüe ck Libené, Les nuages cteMozart, Lafntigw deZiclane
La mime en commun Choisir le titre qui plait le plus au groupe et demander aux participants de rédiger à deux
Chaque groupe lit sa production en alternant lesvoix : chacun lit une phrase. la quatriême de couverture(c'est-à-dire la présentation au dos du livre, qui peut être un
résumé,un extrair ou un commentaire). Apporter un ou deux livres 6rançaispour que ce
Exemplode production soir plus clair.[)emander aux participants de rédiger sur une eeui]]eA4 pliée en deux pour
Le musée symboliser un livre.
L'oxygêne
C'est un lieu oü on trouve des animaux moras
C'est I'élément le plus dangereuxdans le La mime en commun
monde. La plupart des hommes meurent ã ou de la vaisselle três ancienne. En 2000, un
Chaque groupe lit son texto en alternant les voix, chacun lit une phrase sur deux. En général
causede lui. ll est três important pour les enfant qui visitait un musée avec ses parenta
les textes sono três diHérents les uns des autres malgré le tigre commun.
Martiens. En Europe, I'oxygêne est robe. en a disparu. Ses parents sont rentrés sons le
chercher.8 ans aprés,il a été retrouvé nu Variante
Amérique.bleu. L'oxygêne
adoreI'eau.Les
expériences avec I'oxygàne sont interdites. Les
danauneforêt prósde Nice.ll n'avaitpas Laisser chaque groupe paireson choix parmi les tigres obtenus.
chats en Russie n'ont pas besoin d'oxygêne. du tout grande.
Prolongemen!
Stage d'écriture, Seirenstetten, février 20 10
Demander de rédiger la biographie de I'écrivain imaginé et utiliser les titres non sélectionnés
Le prolongemçD! pour constituer sabibliographie. La rédaction peut sepaireen classeou à la maison. Selon
Reunir lesbinâmes en groupes de quatre et demandar une synthêsedu travail précédent: le groupe
les niveaux des participante, la biographie peut être écrite en phrasesnominales( 1905 :
naissancede Rémy Deléglise à Pauis.)ou verbales(Rémy Deléglise est né à Paria le 12 mais
A et le groupe B doivent négocierpow aboudr ensembleà un telaeunique de même longueur
1905 dana une Eamille modeste, etc.) .
que les tartes initiaux(en ne gardant que quelques éléments de la premiêre parti' de leur travail)

Variante
On peut demander à chaque groupe de choisir en secret un <(objet» encyclopédique et de
le remplacer pendant la lecture par "bip)'. Ze 'ó@» ujf 4 pó& Sida,. . Les autres essaient
de deviner de quoi il s'agit.

PARTIE 2 INVENTERr IMAGINER PARTIA 2 INVENTER. IMAGINER 57


56
11
3. LES PHRASES ET LES TEXTES
3 LES PHRASES ET LES TEXTES

Variante
Ficha 38 Donner un polme aux parricipants. Leur demandar de prendre lesmots qui riment entre
eux dans le polme et de les utiliser pour écrire de nouveaux proverbes.

Inventor des proverbes Exemplo de production


Abandonné sur le rivage/ Jamais une vue du village
L'idée
50 degrés seus zéro / Plateau cepas au goüt de frigo
Inventer des proverbesdrâles et absurdesen jouant aveclesmota.
Rien ne bouge / La terre estrouge
Le déclencheur Tête en arriêre / À travers le désert
Quelques proverbes français puas, au cours du déroulement, quelques Eauxproverbes. Train électrique sons fumée / Pare épuisé
Qui va à la chasse / Perd sa place
Staged'écriture, Seitenstetten,Rvrier 2010
Tel pêxe tel fila
Pierre qui roule/ N'amasse pas mousse
Tout ce qui brille n'est pas d'or
11ne faut pas vendre la peru de I'ours avant de I'avoir tué
Noêlau balcon / Pâques autison
Touspourun, un pourtous
Le déroulement
. Écrire les proverbes au rableau et demandar aux participante s'ils en connaissent d'autres.
Les écrire également au tableau. Les encourager ensuite à analyser les structures des proverbes :
Qui.. ./ Tel.. . tel.. ./ Nom + qui.. ./ Tour ce qui.. ./ ll ne Eaut pas+ infinitif.
H Souligner I'importance des rimos.
H Écrire ensuite de faux proverbes :
Neige en nouembTeINoêt m décembre
Hout ce qui btiLk n'estpas Dior
IL nejautpas se coucber sur h peru & L'ouro auant & L'auoir mé
IL d] a pas ü$mée safesIndiens
mousse
post un, rbume tour loas
HPuis demander, à deux, de détourner un proverbe en conservant sa structure mais en
changeantles mots. Donner un exemplepour que ce soit dair : Q#/ z'.z,à&zcó srpen#iú
phce dex\ent Qui ua en classepera sa fase.
HInsister sur le fait que le résulrat dois être drâle, inattendu et qu'il n'y a pas nécessairement
de sens.

La mime en commun
Chaque groupe lit le proverbe qu'il a détourné et le reste du groupe essaiede [etrouver le
vraiproverbe.

Le prolongemçD!
. Écrire au tableau un mot sur proposition du groupe. Cherchercollectivementun mot
qui rime avecle premiar sansmenircompre du sons.Créer ainsi plusieurs couples de mota
avec lesquels chaque groupe cherche des proverbes, logiques ou absurdos.
HChaque groupe lit ses propositions. Les écrire au tableau.

58 PARTIE 2 1 NVENTER, IMAGIN ER


3. LES PHRASES ET LES TEXTES 3. LES PHRASES ET LES TEXTOS

Feche 39 Ficha 40
Rêver de Bordeaux Inventor une tradition
L'idée L'idée
Choisir uneville oü on n'est jamaisalléet la décrirecommesi on y était allé. Inventer une tradition et la situar dans une ville imaginaire
Le déclencheur Le déroulement
Un extrair du roman de Fernando Pessoa,
Ze /fz,x?dr /7/z/xnzg iZZ:r/(Christian Bourgois
éditeur, 1999). Premíêre étape
Je me souviens tout d'un coup: ce ganiu-là savaít exactement quelles vales HÀ deux, les participante commencent par décrire une villa imaginaire en un paragraphe.
ferréesreliaient Parasà Bucarest,ou sillonnaient I'Angleterre de bout en bout et, lls doivent lui donnerun nom, la situer dans un paysréelou non, décriresesrues,ses
transparalssant malgré sa prononciation défectueusedesDons étrangers, on sentait maisons,sesquartiers, sesmonumento.
I'évídence radieuse de la grandeur de son âme. Aujourd'hui, il a dü exíster en tant HTour à tour, les groupeslisent leur production en alternant lesvoix.
que mort, maispeut-être un tour, devenuvieux, se rappellera-t-íl combien il est, Deuxiême étape
non seulement bien meilleur, mais aussi plus authentique, de rever de Bordeaux
H Raconter dans un deuxiême pmagrapheI'histoire de la ville: quand elle a été créée,par
que dedébarquerà Bordeaux.
qui(on peut bien sür imaginer des personnageshistoriques), son évolution au couro du
Le déroulement remps, les événements importants, les batailles, etc.
HTour à tour, les groupes lisent leur production, toujours en alternant les voix.
HÉcrire I'extrait au tableau. Expliquer que pour Pessoa« exister en tant que mort » signiGie
avoir une vie «normale )>,être marié, avoir deseneants,un travail, etc. Insister sur la derniêre Troisiême étape
ph ase : meiLkur etplHS autbentique & rêuer ü Bordam que de &barquer à Borüaw. . . qu\ B Dans le troisiême paragraphe,décrire une tradition propre à cette ville : quel jour cela
servira d'idée corte pour la production. se passe,que 6ont les habitants, quel est le sonsde cette tradition et son origine, etc.
H Demandar aux participan ts de choisir une villa oü ils ne sono pas allés mais dona ils rêvent. HTour à tour, les groupeslisent leur production comme précédemmenc.
HLeur proposer de raconcer un voyage dans cercevilla. ]Uofr; la lecture en trois temps permer de varrer I'activité et de déclencher un eüet d'ému-
n Proposer un canevas lation pour stimuler I'imagination.
-- I'époque de la visite ;
les premiêresimpressions liées au climat, à I'atmosphêre de la ville, aux premiêres Prolongement
visions; Réunir les trois paragraphes en un seus,en ne gardant que I'essentiel.
les monuments, les lieux visités(réels ou totalement imaginaires);
Exemplo de production
I'impression finde.
Au centrede la france.se trouve le petit village de Brumequi autrefoisfaisait partie de la
La mime en commun
Gauleet qui réussissaità se défendrecontre les Romainsen les trompant de la maniêre
HAprês le temps d'écriture individuel, demander de Éormer des groupes de deux pour suivante: chaque fois que les habitants entendaient une offensive des ennemis,íls se
relecture et améliorations.
roulaient dons la boue puasdans les feuilles de sorte que le feuillage les recouvrait entiêre-
HChaque participant lit non passon texto maisla production de la personneavecqui il ment. En conséquence.ils étaient três bien camouflés et les Romains ne pouvaient pas les
a travaillé.
trouver.Afin de rendre hommage à leurs ancêtres,les Brumienscontinuent cette tradition
Variantes le 30 septembre. Teus les habitants se roulent dans la boue puis dons les feuilles et passent
HAvec le même canevas,proposer de décrire un pausdona on rêve, un monument, un musée, etc. ainsilatournée.
HCette activité peut être prolongée avecla ache 31 C fr z car/zefíü z'Wílgr. Sraged'écriture, DrosendoÚ novembre 2010

6o PARTIE 2 INVENTER, IMAGINER PARTIE 2 INVENTER. IMAGI NER 6


chapitre 1: Les listas et les inventaires

== Feche 41 / Littérature définitionnelle (BI)

== Ficha 42 / Abécédaire (Bi)

=E: Ficha 43 / Les holorimes (Bz)

Chapitre 2 : Les poêmes

=!: Feche 44 / Un cera-volant (Ai/Az)

== Ficha 45 / Écrireun polme à partir de motaclés (Az/Bi)


= !: Feche 46 / Écríre pour découvrír, découvrir pour écrire (A2)

== Ficha 47/ Comment(te) dize adiou(Bi)

=E Ficha 48/ Cadavres exquis(Bi)


== Feche 49 / La stratégie Kodak (BI)

Chapitre 3 : Les phrases et les textos

=E: Feche 50 / La rencontre (Ai/Az)

=E] Feche 51 / De fontes les couleurs (AI/Az)

=!: Ficha 52 / Présentations progressivos (Ai/Az)

== Ficha 53/ À I'âge de...(Ai/A2)


= = Feche 54 / Avec des dés et des mots (AI/Aa/BI)

== Ficha 55/ Jeuxde pieds(de verte, de table ou de nez...)(BI)


== Feche 56 / Acrostíche (BI)

== Ficha 57 / Un texto chromatique (BI)

== Ficha 58 / Anadiplose et acromonogrammaticum (BI)

== Feche 59/ Sana bus ni jambes(BI)


=:: Ficha 60 / Des lettres et des Gaffes postales (BI/Bz)

=E Feche 61 / Les dés exquis (BI)

== Feche 62 / Écríresur Babelweb (teus niveaux)


« Créet, dons I'ordre de la chair Qual(s)jeu(x), et quelle(s) contrainte(s)
ou dons I'ordre de I'esprit, propuser?
Les contraintes constituent un obstacle dont le contournement nécessairedébloque
c'est sorrir de la prison du coros. la créativité.

Créer, c'est tuer la mora. » Les deux notions sono indissociables. Selon Régine Detambel*, Zzz#ormeófzlreaíe
l<omain Kolland (©manuscrit.com, 2002), «la contrainte est définie comme une obligation librement
choisie. ll ne s'agit donc pas d'une gêne, pas d'une restriction non consentie, pas
d'un empêchemen{.
»

« créer,c'estvivre deuxfois.» Le participant qui s'adonneà ce tape d'activité sevolt amenéà réutiliser un lexi-
que ou des dormesgrammaticalesinhabituelles qu'il n'avait peut-être même pas
Albert Camus conscience de connaítre. . .

11existe toutes sortes de contraintes d'écriture, I'OuLiPo* en a notamment imaginé


un grand nombre (soir Sitographie) et ce jeu autour des contraintes a donné des
« )e me demande si je ne suis pas tentes joyeux et jouissifs

en traia de jouer aves les mots. On peut proposer des contraintes :


- graphiques (écrire dans une forme donnée comme dans la feche 44 IJn cerf-
Et si les mota étaient faias pour ça ?» volant);
Balphabétiques (écrire selon I'ordre alphabétique par exemple, exercice proposé
15oris Vian
dans la feche 53 Â I'âge de. . . , les abécédaires ou les lipogrammes, tautogrammes,
anagrammes, épigram mes, etc.) ;
- syntaxiques (laisser le hasard choisir le type de mots utilisés, ce que propose la
ache 61 Les dés exquis) ;
L e príncipe est de créer avec les jeux et contrainres littéraires devenues classiques
depuis I'OuLiPo en les rendant accessiblesaux participants. ParEois,il n'y a pas . lexicales (n'utiliser que des mots à pré6ues ou sufEues) ;
de déclencheur, mais simplement une idée. - phonétiques (jouer sur les sonorités, paire des rumes, des holorimes), etc.
Les procédéset exercicesde style que I'on peut utiliser pour développer la créativité
et la motivation sononombreux : les jeux de transposition, de Eausses
traductions
Pourquoijouer? ou citations, de transEormation,de dé6ormation, desjeux de hasard,les cadavres
Le jeu définit des rêglesà respecter: une contrainte, un temps limité, un objectif exquis, etc.
à atteindre, et pareoistout cela entraineune compétition qui peut s'avérerpro-
ductive. Ces rêgles déterminent le cadre qui va déplacer I'eüort de I'apprentissage
linguistique vers la réalisation du jeu. Pourquoi impuser une contrainte ?
Cela permet de détourner la pressiondu moment d'apprentissage.Dans une activité Elle placa le groupe de participante dana une même situation inconfortable dont ils
ludique, le participant s'engaged'une maniêre double : il sair qu'il s'agir d'un jeu. ne pourront se sortir qu'en s'entraidant. C'est paul cela que la plupart des activités
Le jeu permet donc de s'investir plus personnellement dans I'activité d'apprentissage proposées se6ont en petiz groupe : la contrainte eavorisela coopération et la solidarité.
tour en étant capable de garder de la distance. Aprês tour, ce n'est qu'un jeu l La mise en commun de cesstratégies crée une véritable synergie de groupe.

Le jeu incite par ailleurs à aller puiser dans son imagination des mota de vocabulaire, Les plus grandeécrivains usent de contrainres pour éviter I'angoissanteet mythique
des 6ormules atypiques que I'on ne convoquerait pas sans lui. «page blanche». PaulVãléry, par exemple, avouait utiliser les contraintes pour écrire

ÉC RITU RES C R ÉATIVES PARTIE 3 JOUER, CRÉER 65


1. LES LESTES ET LES INVENTAIRES

quand I'envie et I'inspiration lui manquaient: il s'imposait les lettres initiales de


cheque phrase qu'il devait écrire à la maniêre d'un acrostiche pour démarrer son
texto et lancer I'écriture.
Ficha 41 Bi et +

(D 45 min.
On peut aussi évoquer Jean-Bernard Pouy* dona [ous les romans comportent des Littérature définitionnelle
conrraintes, certames ofRcielles, d'autres cachées,que seul le lecteur aguerri saura
déceler : par exemple dans S/rap Ze #elgr(éditions Estuaires, 2005), le dernier mot de L'idée
chaque paragraphe devient le narrateur du paragraphesuivant. mean-BernardPouy Découvrir un jeu de I'OuLiPo+: pairecréer des phrasescomplexesà partir d'une phrase
déclarelui-même : <.C'est ainsi que le plaisir d'écrire se renouvelle, chaque edis,à simple.
travers de pentes contraintes, cellesque je m'impose toujours » (interview donnée l.e déroulement
pour www.acrualite-litteraire.com le 6 novembro 2008.) a Apporter des dictionnaires français unilingues en classe.
Écrire peut signifier passer des heures à chercher une idée de sujet d'écriture, de HConstituer des tandemset leur demanderd'écrire une phrasesimple sur une Geuille,pour
dormeet de style. La contrainte et le jeu évitent cela : il ne s'agit plus d'aller de la passei au rendem voisin.
I'ldée au mot mais plutât le contraire. On peut travailler avecune listo de mots, HCelui-ci est chargé de remplacer dons cette phrase trois mots importants(nom, verbe,
adjectif) par leurs déGinitions respectives.
par exemple,et tour le plaisir va être d'essayerde trouver un lien entre eux.
HSelon le niveau desparticipante et leur profil, on demandera soir de chercher cesdéfinitions
La créativité n'est plus un objectif mais un outil nécessaire
: elle permet de sorrir dans le dictionnaire, soft de les imaginar.
dusilence. HSi I'on utilise un dictionnaire, inciter les participante à reEormulerles définitions
trouvées.
HUne bois la phrase transeormée,les participants y choisissent à nouveau quatre mota
À quelniveaujouer? importants, qu'ils soulignent, puis passentleur 6euille au groupe voisin.
B À partir de I'énoncéobtenu, demandar aux participants de renouvelerI'exercice; recopier
D'aprês le Cadre européen commun de réHrence (CECR) pour les langues (Outil I'énoncé sur une nouvelle 6euille en remplaçant les mota soulignés par leur définition.
de réRrence du français langue étrangêre dona les príncipes rejoignent parfoís ceux HOn obtient ainsi une phraseassazlongue et complexe.
des pratiquei d'écriture créative dons d'autres contextes), « I'utilisation de la langue
La pise en commun
pour le jeu ou la créativité jouent souventun rale important dons I'apprentissage»
(chapitre 4, S 4.3.4 «utilisation ludique de la langue», p. 47). HDemander à chaque mandemde tire le [exte ainsi obtenu afin que ceux qui ont écrit la phrase
de départ essaient de le reconnaitre.
Le jeu est en eHet une aide précieuseet ocre la possibilité de pairetravailler un HEncourager les commentaires et les comparaisons.
groupe de Eaçondynamique et diversifiée. ll met en scênedes compétences langa-
giêres, mais aussi sociales. Le prolongement
Voar la 6iche 48(Cadavres exquis) pour paire découvrir un autre jeu oulipien célebre.
11est ainsi possible de propuser des jeux d'écriture créative à tous niveaux. Pour les
niveaux plus petits, I'enjeu será plus modesto mais tour aussi amusant et créatif:
travailler plutât sur des phrasessimples en s'appuyant sur le hasard et I'aléatoire,
et puas,au fur et à mesure que le niveau augmente, propuser des contraintes plus
sophistiquées, portant sur des textes plus élaborés, structurés, tour en jouant sur
et avec les mots, leur senset leur sonorité.

On verra ainsi de plus en pauss'épanouir le plaisir de jouer avec les mots et le


plaisir d'écrire.

66 ÉC RITU RES C R ÉATIVES PARTIE 3 JOUER, CREER 67


l LES LISTES ET LES I NVENTAI RES l LES LISTES ET LES INVENTAIRES

Feche 42 Feche 43
Abécédaire* Les holorimes+

L'idée L'idée
Créer un dictionnaire encyclopédique collectif de la classe. Jouer sut les sonorités pour écrire diüérentes phrases prononcées de la même façon mais
composées de mots diHérents.
Le déclencheur
Le déclencheur
Des mots choisis par les participants.
Dons ces meubles laqués, rideaux et dais moroses,
Le déroulement Dance,mime,bleu laquais, ris d'oser des mota reses. Cbarks Caos
B Expliquei aux participants que, réguliêrementau courode I'année, on va travailler avec
Par les Bois du Djinn, oü s'entasse de I'effroi,
les ]ettres de I'alphabet pour écrire collectivement un dictionnaire encyclopédique, réel,
Parle et bois du gín 1... ou cent tosses de laia froíd. AlpbonseAlhos
imaginaire ou absurde (selon I'humeur du tour).
HLe príncipe est simple : pour chaque lettre de I'alphabet, les participants choisissent un Le déroulement
mot commençant par cette lettre et expliquent leur choix. HÉcrire les poêmes holorimes au tableau. Demander aux participants d'en préparer à deux
HCommencer par une séanceorale avec la lettre A A comme. . . Acceprer [outes les propo' une lecture à voix haute. Leur demander d'expliquer ce qu'ils remarquent, ce que les vens
sitions, les écrire au tableau. Demander ensuite au groupe de choisir un des mots et, à deux, ont de particulier.
de chercher le plus de commentaires possibles : expliquer les raisons du choix, les polysémies HUne bois les vers holorimes identifiés, leur proposer de trouver, à deux, des holorimes
possibles,des citations, des titres de livres, de filma, de chansonscomporrant le mot, etc. pour les expressions suivantes :
HLe but deI'activité estd'inciter les participantsà parler le plus possible. ]eune luoivim l Dês demais l C'étaient les gants l l:an, bumeut de h moteIJe #ai d'or que
HChoisir une autre lettre pour ne pasbloquer I'imagination (le dictionnaire peut s'écrire d'Hcinoi }M.es sonante butwes
dais le désordre)et demander à deux la même activité à I'écrit. HMestre les propositions en commun au tableau.
HAprês écriture (15 minutes environ), collecter les textes et les redistribuer au hasard pour (Pistas ü correcüon : Je d) Dois riem Ides dew maias l C'est ékgant ILa rue mean de t'amor,
une relecture-correction-amélioration(on écrit un dictionnaire, il Eautêtre le pausrigoureux ou h rumeur de b mer IJe ne ürs qued'un ail amai 68)
possible). Redonner ensuite à chaque groupe son texte corrigé. HPuasdemander aux participante d'inventei, toujours à deux, deux vensholorimes.
La pise en commun H Encourager I'invention, les approximations, comme dans les exemples proposés, I'objectif
étant de s'amuser avecles sonorités, pas de créer des holorimes parEdEs.
Demander les mota choisis, les écrire au tableau, les classerdana I'ordre alphabétique et les
paire lire dana cet ordre. La pise en commun

Le prolongement Chaque binâme lit le premier verá qu'il a imaginé pour laisserle restedu groupe deviner
le vers holorime correspondant, puas propose sa trouvaille.
Le but final est de réunir à la âin de chaque séance[outes les productions, de les conservar
(sous dorme papier ou inEormatique) pour avoir un dicdonnaire encyclopédique de la classe Prolongement
à la fin de I'année. C'est aussi un excellent moyen de íàire mémoriser le vocabulaire acquis HPropuser à chaque participant de choisir plusieurs verá parmi ceux que la classea imaginés
dons I'année.
pour écrire un texte narratifdans lequesils seront intégrés.
HFaire écourer22m/ Caazfeae
de SurgeGainsbourg, pour retrouver tous les mots avec
lesquels le chanteur joue (cacahouête, caoutchouc, carambar. . .) et ensuite demandar aux
participants d'en imiter lesparoles.
Pat exempXe \ ['ami Ta]an /a du ta]mt/ Qu'a Tabu?

68 PARTIE 3 JOUER. CREER PARTIE 3 JOUER. CREER 69


2. LES POÊMES
2. LES POÉMES

Feche 44 Ai/Az et + Feche 45


6) zo-3o mín.
un ceTf-volant Écrire un polme à partir de mots clés
L'idée L'idée
Jouer avec des mots simples pour produire un texte à I'eHet poétique 6ort.
Créer en s'appuyant sur la structure d'un polme.
Le déclencheur
Le déclencheur
Un canevasen dorme de cera-volant.
1. Un extrait du polme deJeanFollain, /lvp z/amaí/zr P/êX?du remos(Lepavé
2. Qu'est-ce que vivre, marchar, appeler
3. et courir
4.
fíxer son attentlon sur un objet dur,
5.
falte avec la bouche un léger murmure
7. et ramasserdu verte brísé
Le déroulement un soir dons la couí désertée?

HPrésenter la trâme au tableau en respectant la dorme du cera-volant. Le déroulement


HExpliquer que le polme final aura cette forme grâceà la diüérence de longueur des . Écrire le polme déclencheurau tableau,suivi du canevassuivant:
vers
a) LZuest-ce que
H Rédiger un premier cera-volant collectifpour Eaciliter la compréhension de I'activité. et
HDemandar au groupe de choisir un nom (objet, proeession...) et I'écrire sur la premiêre b) quer son attention sur
ligne (vens l). paire avec la bouche
HDemander ensuite dons I'ordre suivant : et ramasser
Vens2 : deux adjectiÊspour qualifier ce nom. c) un soir dons
Vens 3 : trois verbes pour décrire ce nom;
HArrirer I'attention des participante sur la structure du polme à imiter. Pour compléter le
Vens4 : quatre noms associésavecle nom du vensl
canevas, ils doivent ajouter :
Vens 5 : trois verbes associés avec le dernier nom du vens4.
a) 4 verbes infiniti6s/ Zhe/np&s.' manga Zoom/ ár/rr, ozf/er
Vens7: un nom opposéou lié au nom du vers 1, à écrire sur la derniêreligne (vers7).
b) 3 groupes de mots : un nom + un adjectif/ un adjectif + un nom / un nom + un adjectif
Vens 6 : deux adjectiGs pour qualifier le nom du vers 7.
Exemplo: une plante uevte
HDans un deuxiême tempo, propuser aux participante, à deux, d'écrire leur cera-volanten
suivant le mime déroulement. c] Un eu l Exemplos: une maison uiü, unjardin
H Demander à chaqueparticipant de composer un polme imitant celui de JeanFollain en
La pise en commun complétant les phrases du canevas.
Aprês I'écriture, les binâmes lisent tour à tour leurs producrions Les groupes qui écoutent H Paire tire les productions obtenues, les unes à la suite des autres, de maniêre à former un
sont chargésde trouver un titre à chequepolme, ce qui fàvoriseI'intérêt et I'écoute. polme géant collectif.

Exemplode production Exemplode production


Le ciel
Qu'est-ce que dormia vivre, lire
Bleu. lebre et écrire
Volecplaner,s'étendre fixer son attention sur une plante verte.
Anges, nuages, avion. un rêve
faire avec la bouche une porte fermée
S'imagineidormiafasciner et ramasserun livreouvert
Chaud.diabolique un soir dans une maison vide ?
L'enfer Élê.es de lycée, Bamberg, Allemagne
Noriko, CAVILAM, niveauA2

7o PARTIE 3 JOUER. CRÉER PARTIE 3 JOUER. CREER


2. LES POÊMES 2 LES POÊMES

Feche 46 Ficha 46 bis


Écrirepour découvrir, découvrir pour écrire Écrirepour découvrir, découvrir pour écrire
L'idée L'idée
Deux valespour aller à la rencontre d'un texte littéraire. Deux vozespour a1lerà la rencontre d'un texte littéraire
Ecüre avant de découlxür Décowudr atpantd'écüre
Le déclencheur Le déclencheur
Des papiers sur lesquels on a écrit quelques noms, verbos et pronome extraits du polme de Un extrait du polme de Charles Caos, Sa/z/zfr,Ze CaZZzer de g7@x(Stock, 1908).
JacquesPrévert, Z Se/ f 4 re/zro /rgEaM, C%oíefefazl es(Gallimard, 1972). Moi, je vis la vie à café, }'allume du feu dons I'été
Pleurantalors que c'est la fête. Dons I'usíne je suis ponte
Le déroulement
Lesgens disent : Commeil est bote l Pour les pítres je tais la quête.
Former de petits groupes et distribuer à chacun lespapiersci-dessous(aussidisponibles en Ensonhe, je suis mal café. Qu'importe l I'mime la beauté.
téléchargement sur xwrw.pug.fr) :
Le déroulement
LEPAS LE SOLEIL D'ÉTÉ PLEURE ELLE LE SOLEIL
HFormer des groupes de trois.
UNMIROIR UNENFANT COURT NT S'APPELLE LA SEINE HLira le polme au groupe en gardant une intonation narurelle.
LAVILLE LE PRINTEMPS REGARDE ELLE CONSOLE LEFLEUVE HDemander aux participante de notei individuellement les mots qu'ils ont compras sana
se eocaliser sur le sons du polme.
LE SOIR UNEPERSONNE RÉPOND SOUNT TOMBE PAÍS
HPar groupes, les participante comparent les listas obtenues et choisissent une dizaine de
mots.
Les participants composent le polme de leur choix aveccesmots. Seulecontrainte : utiliser
tour les mota. HÀ partir de cette leste,chaque groupe compose collectivement un nouveau polme.
La mime en commun
La mime en commun
Hl)emander à chacun desgroupes de lira la production obtenue, chaque participant prenant
Lecture à voix haute puis afnichage des poêmes dans la classepour que chaque participant
en charge une partie de la lecture.
puisse les lide à son rythme.
HEcrire le polme au rableau pour que les participante repêrent les mots identiques et com-
Le prolongement parent les textes. Encourager les échanges.
Découvrir le polme de Prévert disponible sur de nombreux cites Internet. Variante
HLe polme proposé est un exemple mais peut être remplacé par un nutre polme choisi dans
une anthologie de poésie ou sur Internet, par exemplo sur le site suivant :
11est possible de faire entrer le texte littéraire dans la classe.dês les petits niveaux,
http://www.poesie.net/framot2.htm
de maniêre simple et ludique. faire écrire d'abord, pour aller vensle texte ensuite. HSelon le niveau, on peut choisir des poêmes plus ou moins couros. Ceux de Robert Desnos,
peut se révéler motivant. René-Guy Cadou, ou encore Jacques Prévert peuvent érre utilisés pour les niveaux moins
avancés.
L'activité présentée sur cette page conduit par exemple les participants à réaliser
des productions personnelles de qualité sonschercher absolument à avoír du talent
ou à imiter celui d'un auteur.

La ache suivante (46 bis) propose quant à elle de partir du texte littéraire pour
déclencher I'écrlture de maníêre tout aussi valorisante.

7z PARTIE 3 JOUER. CREER PARTIE 3 JOUER. CRÉER 73


2 LES POÊMES 2 LES POÊMES

Feche 47 Ficha 48 Bi et +

ã) zo min. -l h

(selonl'activité)
Comment (te) dure adiou ? Cadavres exquís
L'idée L'idée
Écrire une lettre d'adieu à parar du célebre Z)#ez/nfr da mafílz de JacquesPrévert. Utiliser des dormes simpliflées de cadavres exquis pour créer des phrases surréalistes, des
questions-réponsesdrâles et des poêmes insolites.
Le déclencheur
Le polme de JacquesPrévert, Z)geuner z/ maü/z, 2ara&s, 1945(Gallimai:d, ©1 972). Le déclencheur
HLe cadavre exquis a été inventé à Paras,au 54, rue du Château, dana une maison oü vivaient
Le déroulement Marcel Duhamel, JacquesPrévert et aves Tanguy, vers 1925. Le príncipe : claque personne
HCe polme est fréquemment exploité en classepour son niveau de langue accessible.ll écrit un mot sur une Eeuille,la plie pour que ce mot ne soit pasvisible, la passeà son voisin
s'agir ici d'en dégager aussi la tension dramatique comme déclencheur à I'écriture. qui écrit un adjecdCla plie, etc. La premiêrephraseobtenue (selonles surréalistes)
a été
HDécouper le [exte en diüérents extraits et les distribuemaux participants. Demander aux Z,eca'cure exgz/üóoinnZez,i/z a ueaw,d'oü le nom du jeu.
participants de retrouver I'ordre du texte à partir des extraits distribués. Chaque groupe HEn classe,cette dormeestdifHcileen raison desaccordsmasculin-féminin/singulier-pluriel/
proposesasolution en la lisant à voix haute. On peut proposerune lecture debout, en cercle, verbes directs-indirecta mais on peut travailler avec des formes plus simples.
pour Eavoriser I'écoute et la concentration.
Le déroulement
H Ensuite, paire relever dans le polme tour les éléments indiquant une tension, de la tristesse,
un sentiment de solitude. Demandar à chaquegroupe de raconter I'hisroire suggéréepar H Distribuer une 6euille à cheque parricipant.
le polme. HAvec le systêmede eeuillestournantes, on peut proposer plusieurs activités.
HEnfin, demander d'écrire, à deux, la lettre laisséepar le personnage qui part, « sans une ])emander d'écrire la moitié d'une phrase commençant par Qz/'z/zd.. . , plier la 6euille, la
paro[e, sans [. . .] regarder)> à ce]ui qui reste, et qui p]eure. passerà son voisin qui, sur la eeuille reçue, doit écrire la fi n de la phrase commençant par
aZozs.. . Passerla 6euille à son voisin et recommencer.
HIncitem à paire des phrases courtes.
On peut varier les propositions : Si. . / ú/arl. . ., /:z/me. . . / mzüje /z2ime.pm, Je iaü /az/f
La pise en commun
suv. . .l 7rmisie ne sais riem sur. .. , C'est parco que. . . l que.
HDemander à chaque mandemde tire sa lettre à haute voix. H Pour obtenir un résultat plus surprenanl, suggérer d'utiliser des mota qui ne solene pas
HFaire une deuxiême]ecture à ]a suite, avecune intonation diüérente (à exagérer): triste, ceux du quotidien mais plutât des mota abstraits ou poétiques.
monotone, ironique, interrogative, désespérée,
folle. . . Hl;activité s'arrêtequand les6euillessonoremplies. Chaque participant a alors une Geuille
aves des phrases aléatoires.
Le prolongement H Formar des groupes de deux pour corriger, améliorer les phrases des deux 6euilles.
On peut décliner le mime texte seusdiüérentes dormesà la maniêre de Raymond Queneau* HProposer de «tricher» avec le hasard en mélangeant les parties de phrases pour que le
dans .Eüfrc/ces
zü fg&(GaHimard, 1947) : à partir de la lettre, paireécrire un courriel, une résultat soft plus amusant ou plus absurde.
carte postale, un texto, etc.

74 PARTIE 3 JOUER. CRÉER PARTIE 3 JOUER. CRÉER 75


2. LES POÊMES 2. LES POÊMES

La pise en commun
Demandar une lecture à haute voix dialoguée: le premiar participant lit la premiàre partie
Feche 49 Bi et +
de la phrase, le second la deuxiême.
6) -h
Premiêre variante Lastratégie Kodak
u Travailler avec des questiona-réponses L'idée
HEcrire une question commençant par Po xg of, plier la feuille, la passerà son voisin et Créer un polme en utilisant des phrasesd'un livre.
écrire une réponsecommençant par narre g#e.
Le déclencheur
(soir à titre d'exemple les générareurs de questions et de réponses sur Babelweb, Un monde
absurde,http://m9.babel-web.eu) [)es phrases prises dans des ]ivres en français.
HLe déroulementet la mimeen commun sonoidentiques. Le déroulement
Seconde variante B Raconter que BlaiseCendrars a écrit un recueil de poêmes, Koz&zÉ(Stock,1924) -- devenu
. Écrire un polme surréalisre.
par la suite Dor mr/zza/rfà la suite de la plainte de la société Kodak -- en « empruntant»
des phrases du roman de Gustave Le Rouge, .A4gs#rífzlx Zoc/f r Com/Z:m(Maison du livre
H Faire écrire une question avec:(2wksf-re g e c2sf. . . et une réponse avec rhf. . ., avec le
moderne, 1912-1913). Toutes les phrases de tous les poêmes ont été écrites par Le Rouge,
même systêmede eeuillespliées. En supprimant ensuite Quksí-cec'esf,sur le modêle du
Cendrars les a seulement recopiéeset organisées.
polme d'André Hardellet dans Z.aci/é.A4apzgo/.
1952, on obtient un polme :
Polme B Demander aux participanESd'apporter plusieurs livres en français qu'ils connaissent, ou
[...] L'amour -- c'est ce pays ouvert à I'infini par deux míroirs qui se font face des livres empruntés à la bibliothêque.
L'enfance -- c'est la clef rouillée que cachent les buis -- celle qui forcerait toutes H Plusieurs stratégies d'emprunt son [ possibles

[esportes[...] 1. Décider d'un chifre entre l et 10, 7 par exemple.On prend alors la septiêmephrasede
la septiême page, puis de la dix-septiême, de la vinga-septiême, etc.
Laplus belle récompensede I'homme -- c'est encore son sommeil
Et le mien tarde bien à venir 2. Prendre plusieurs livres et choisir des phrases avec la stratégie du chifre entre l et lO.
3. Ouvrir le livre auhasardet écrirela premiêrephrasede la page.
Exemplo de production On obtient alors un polme aléatoire et surréaliste.
La solitude c'est un líeu oü tout le monde est heureux 4. Choisir un thême (la description d'un lieu, d'une personne,etc.) et parcourir le livre (ou
les livres) pour noter les phrases qui se ratrachent à ce thême.
L'habitude c'est une femme três sympathique
La douleur c'est un animal domestique plutõt petiz On obtient alors un polme qui décrit une personne ou des lieux.
L'arbre - c'est une maison oü habitent les oiseaux Le prolongement
IJécole- c'est un lieu oü tout le mondedort Une bois le polme « écrit», demander aux participante, par groupes de deux, de reprendre
Le sentiment- c'est une chose qui sent bon leurs textes et de les améliorer en harmonisant les tempo, les sujers des verbespour obtenir
Lacoldre- c'est la languela plus utiliséedans le monde un polme cohérent.
Lesvacances
- c'estun fruíaanglais La mimeen commun
Une église - c'est une fleur de lune
Lesgroupes de deux ont ainsi quatre poêmes (deux chacun) , le premier obtenu avecle hasard
Un professeur - c'est le contraire de la paix et le secondretravaillé. Demander à I'un de lire le texto initial et à I'nutre le texte modifié.
Staged'écriture, Seitenstetten, Rvrier 2010 Le restedu groupe choisit celui qu'il préRereen expliquant pourquoi.

Exemplo de production
Au-dessus
descollines Peuà peu
Le ciel était plein de rougeurs Le ciel s'est assombra
Et le vent qui passait au-dessus d'elles Les lampes de la rue
Apportait icí une odeur de sel Se sono alors allumées brusquement
Phrasesempruntéesau romand'Albert Camus,ZÉiunngm(Gallimard, 1942).

76 PARTIE 3 JOUER. CREER PARTIE 3 JOUER, CRÉER 77


3. LES PHRASES ET LES TEXTES 3. LES PHRASES ET LES TEXTES

Feche 50 Feche 51
Larencontre Detoutesles couleurs
L'idée L'idée
Utiliser le hasard pour écrire la [encontre de deux personnages.Variante du cadavre exquis Décrire des personnavesà partir de couleurs inventées
avec des feuilles tournantes.
Le déclencheur
Le déclencheur Une couleur choisie.
Une succession de contraintes Éormelles d'écriture.
Le déroulement
Le déroulement
HPropuser une couleur aux participante. Leur demander de listar tous les objets, alimenta,
n Distribuemune Êeuilleblanche à cheque participant. Préciserqu'une EdisI'élément écrit, végétaux de cette couleur qu'ils connaissent.
il doit plier la feuille pour que son voisin ne puisse paslide ce qui y a été écrit. On recom- n On procede à une mise en commun à I'oral.
mencera I'opération jusqu'à ce que les feuilles solene remplies. B Formei ensuite plusieurs groupes. Donner une couleur à chaque groupe et demander aux
. Demandar à cheque participant d'écrire sur la feuille reçue deséléments les uns à la suite participants de créer une nouvelle liste.
des autres dons cet ordre de rédaction : B Norer les proposicions en deux colonnes au tableau.
1. «Le» + un adjectif masculin (ex.: &gxn/zd&gf/zdé /}xnnonálzairf.. .) ]=lxemDI,e
:
2. un nom d'homme célebre ou íàmilier(ex.: 7u&x CZç B.znnréOóama, P-Z). G., - tomate
rouge
prolessear.
..) ketchup
3. «rencontre» + <<la» + un adjectif au Rminin (ex.: rr ca e &ja/i & mera,ef/Ze#i', viande hachée
l,atReüse\
bleu mer
4. un nom de personnageféminin (ex.: Cléopâtre, Madonna, avocace,policiêre.. .) bouteille
5. le lieu oü ils se rencontrent (ex.: ü«. h ««Zoin Zb« é«&, ü«. & «él'o, í« -. /&
&sewe. . . \ roqueGort

6. « ils» + une action commune(ex. : f& óa/z,rnfZu z,i/z,i& sepramê/zení,i6 íe rqgan&zzr.


. .) HPropuser aux participants desnuances de couleur : bleu cyan, bleu marine, rouge vermillon,
7. « il dit : » + une phrase rouge carmin, etc. Les laisser remarquer la structure couleur + élément.
8.«elle répond:» + une phrase HLeur demander d'inventor, en petits groupes, des nuances de couleurs bizmres, absurdes
9. une conclusion(ex. : ef iÀ mezéremr) en associantles couleurs et les objets listés.
La mime en commun Exempk: rouge ketchup ou rouge steak hacbé.
HNoter toutes les couleurs absurdosinventées au tableau.
H Une edis les eeuilles remplies, les ramasser puas les redistribuem. Demander à cheque par- HÀ partir de ces couleurs inventées, demander à chaque participant de pairela descripdon
ricipant de corriger si nécessairele texte reçu et de le lire à voix haute. d'un personnageimaginaire.
HPour des niveaux plus avancés,cette activité peut être le point de départ à I'écriture d'un Ptopas\üon derem pXel C'est un bomme. IL a desye bku roqu4ort et üs cbeuem grü ordi-
récit
nateur. Importe une cbemise rosefoie gas auec un pantalon narrou cbampipon. Sa crauate est
rouWketchup et sescbaussuresmawon coca-coh.
Exemplo de production
Le fantastique Gandhi rencontre la magnifique Lady Gaga au sommet de I'Everest, ils font La mime en commun
une randonnée,il dit : <(1'aimebeaucouple chocolat)>,elle répond: {(je ne saispas )>.et ils Laisser les participants s'échanger les écrits et les lire. S'assurer que toutes les productions
partentà Paria. sont lues par teus lesparticipants.
Leur demandar de Gormerdes «couples » parmi les personnages décrits, pour imaginer un
dialogue, ou encourager les participante à utiliser ce procédé oralement entre eux.
]Moff; ll existe un dictionnaire imaginaire des couleurs :
http://pourpre.com/chroma/dia.php

78 PARTIE 3 JOUER, CRÉER PARTIE 3 JOUER, CRÉER 79


3. LES PHRASES ET LES TEXTES 3. LES PHRASES ET LES TEXTES

Ai et +
Ficha 52 (S Une séance Ficha 53 Fin Ai/
débutAz
de3o mm
autresà déterminer
â) 3omin
Présentations progressivos ÀI'âge de.
L'idée t.'idée
Se présenter en s'appuyant sur une ceuvre littéraire et son adaptacion cinématographique. Utiliser I'alphabetpour passerdu mot à la phrase,puasau texto.
Le déclencheur Le déroulement
Deux extraitsdu roman de Muriel BarbeW-ZifZÜanreda ó/üso/z(Gallimard, 2006). Des
H Faire écrire aux participante, à deux,. /:Üe lü. . . en haut d'une Éeuillecomme un tigre
extraits du Giim de Mona Achache, Ze Aéptsian,2009 et/ou desphotos desdeux personnages
Leur demander de compléter I'âgeà leur guise.
à imprimer sur http://www.allocine.fr
H Leur demander, toujours à deux, d'écrire I'alphabet verticalemenc, de A jusqu'à Z, sur le
je m'appelle Renée,j'aí cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7, rue de
câté gauche de la 6euille. Les inviter ensuite à utiliser chaque lettre pour débuter une phrase
Grenelle, un immeuble bourgeois. je suis veuve, pente lande,grassouíllette [...]
et raconter ainsi I'histoire d'un personnagefictif ou réel.
je m'appelle Paloma, j'aí douze ans, j'habite au 7, rue de Grenelle dons un appartement
de riches [... ] H Préciseraux participante qu'ils doivent utiliser absolument toutes leslettresl Lorsqu'une
lettre leur résiste,les encouragerà trouver une stratégie de contournement : inventor un
Le déroulement mot, un nom, une ville, un bruit, « tricher » avecle vocabulaire pour leslettres difliciles car
moins fréquentes en hançais (K, Y. X, Z par exemplo).
HProposer les deux extraits du roman aux participants. En 6onction du niveau du groupe,
donnerI'intégralitédu passage.
Au niveauAI , réviseraupréalablelesélémentsqui permet- La pise en commun
tent de seprésenter : nom, prénom, age, situation de eamille, adresse,numéro de téléphone,
Aprês I'écriture, lesbinâmes lisent tour à tour leurs productions.
profession, description physique.
HDemander aux participante ce qu'ils apprennent sur les deux personnagesprésentés. ll est Variante ou prolongement
possible de montrer ensuite des photos et des extraits du Gilm pour permettre aux participante Lorsque le príncipe est compris, les participante peuvent écrire un nouveau texte en don-
de compléter le portrait des personnages.
nant un âge diüérent à leur personnage,on peut ainsi créer une biographie en plusieurs
a[)emander aux participante, sur ]e même modê]e, de ]ister, individue]]ement, toutes ]es textes constituant plusieurs époques de la vie du personnage. Le récit resteau présent pour
inEormations possibles sur eux pour se présenter à I'écrit. le niveauAI.
Alíicher dana la classe les portraits rédigés.

Premiêre pise en commun Exemplo de production


À I'âge de 10 ans, Nord
Inviter les participants à circuler dans la classeet à créer oralement un jeu de questions-
Bernard I'Hermite s'est acheté un On saít que les Koalas ne
réponsesà partir des in6ormations récoltées sur chacun. Cette mise en commun va permettre
Camion Partent pas facilement de chez eux et
aux participants de niveau AI de mieux se connaitre et de réinvestir leurs acquis lexicaux.
D Qu'il fauty
Seconde mime en commun
Environ 38 tonnes pour Retournersouvent
pouren
Inviter les participante à créer un quiz à partir des in6ormations récoltées dana les diKérents Faire un Saisirun et le
portraits. Aves cette mise en commun, I'activité est un brise-glace qui Eavorisela cohésion Grand projet en Transporter dons
du groupe. Hauteur. Un camion. une
Le prolongement 11 a décidé de Voítureou un
Les participants de niveau AI/A2 peuvent revenir compléter et modi6ier leurs portraits Jeterla tour Eiffelet de la remplacerpar un Wagoncar il crie
Koala de Xiinquandon I'attrapeet
au 6il de leur progression. Les deux mêsesen commun successivespermettent d'entretenir
I'intérêt et de découvrir un roman et un Gilmfrançais. Là-bas dansla Y a pasde solution,il faut le laisserau
Montagne du Zoole plusproche.
SB,niveau B2

8o PARTIE 3 JOUER. CRÉER PARTIE 3 JOUER. CRÉER 8f


3 LES PHRASES ET LES TEXTES
3. LES PHRASES ET LES TEXTES

Ficha 54 Ai/Az et + Feche 55


ã) 3o mín
ou
Aves des dés et des mots leux de pieds (de verte, de table ou de nez. )

L'idée L'idée
Utiliser des dés pour donner des contraintes et écrire en s'amusant. Sensibiliser les participants aux pieds des vers, au rythme des mots.

Le déroulement Le déroulement
H Partager les participants en petits groupes Expliquer aux participants le príncipe des pieds et du découpagesyllabique. ll suííit de
H Demander à un groupe de lancer deux dés, la somme des chifres obtenus constituera le compter sur sesdoigts... Une syllabe peut comportemune letrre (2), deux (/a et jusqu'à 7
nombre de mots d'une phrase. (;/rzpArs) mais il y a toujours une voyelle au minimum.
. [)emander ensuite à un autre groupe de ]ancer un seusdé, le chifre obtenu será le nombre Un pied seprononce en un seul son.
de lettres du premier mot. Faire lancer ainsi le dé jusqu'à obtenir le nombre de lettre$ de Premiêre activité
chaque mot de la phrase à écrire.
HDemandar d'écrire quelques phrases ne comportant que des mota monosyllabiques.
H Laisser ensuite à chaque groupe un temps d'échanges et de réflexion pour écrire une phrase
qui respecte les contraintes Guéespar le hasard des dés.
BExpliquer qu'il y a des moyensde contourner les diMcultés: peüf (deux syllabes,donc
interdit) peut se dure : je /ze iz//sp êspzznZ ou Jf izz/s ptír.
HNe pashésiter à préciser aux apprenants que presquetoutes les astucessont permites pour }'habite - }e ub à
atteindre I'objectifl La ponctuation peut les arder (une phrase en suspens - .), les nome
Mon pêxe est pTofesseur = Mon phe est prof, etc.
propres (un nom de famille inventé, un nom de ville fictif. . .) ou [oute autre stratégie
H IJidée est d'arder les pardcipants à mettre en plane des stratégies de contournement de diRculté
permettant de créer.
HLaisserun temps suffisamment long pour que lesparticipante développent desstratégies HUne Goês la consigna comprime, demander aux participants d'écrire le plus de lignes pos
de contournement desdiMcultés. Un mot d'une seulelettre, par exemple,demanderapaus sibles aves des mots d'une seule syllabe. Le paussimple est de se décrire :Je i fs ÓZand zír
yeux obus. . . brun auxyeux noirs.
d'imagination l
La mime en commun La mime en commun

Pendant que les participante rédigent, écrire au tableau,de haut en bas, un numéro pour Chaque participant lit son texre, les autres participants contrâlent si la contrainte est
respectée.
chaquemot de la phrasequ'ils doivent écrire, celaEaciliterale décompte des mota pendant
la mimeen commun. Les participanrsviendront ensuireécrireau tableauleur phrase,en Le prolongement
disposant les mots en face des numéros. Les autres vérif\ent le nombre de mota d'un simple
HDemander d'écrire un texte donale premiar mot a un pied, le deuxiême deux, le troisiême
coup d'ceia.
trois, etc.
Le prolongement HPréciser qu'on admet les groupes de mots, la prononciation (ou non) des «e» muetset
[a diérêse [ci-ta-ti-on].
Si lesphrasescrééesle permettent, les assembler
en un texto ou bien en utiliser une pour
démaner une histoire et une autre pour la tinir. Toutes cesphrues peuvent ainsi constituir un Je [«ou-uea-mu-sana[ü pra-ti-qtmJÍh na-ta ti-on].
matériau brut à mestre au service d'une nouvelle production commune à tour le groupe. 1 2 3 4 5
HLa mimeen commun est la même.

Variantes
Proposer d'écrire
un paragraphe avec des mota du même nombre de pieds ;
-- un paragrapheavecdes mots ayanrun nombre de piedsuniquementpair ou impair (2,
4, 6,etc. ou 1, 3, 5,etc.);
un paragraphe en alexandrins(vers de 12 pieds) : chaque phrase dois comporter 12 pieds
mais ce n'est pas un polme, les rumesne sono pas obligatoires.

82 PARTIE 3 JOUER, CRÉER PARTIE 3 JOU ER, CRÉER 83


3. LES PHRASES ET LES TEXTOS 3. LES PHRASES ET LES TEXTES

Feche 56 Ficha 57
Acrostiche Un texto chromatique
L'idée L'idée
Utiliser un acrostiche* comme point de départ pour créer un texte. Ecrire à partir d'une couleur particuliêre.
Le déclencheur l.e déroulement
2 jazz(Gallimard i955)
Un extrairdu polme de Guillaume Apollinaire,,4óm, 2oêmes HDemander aux participante de choisir, à deux, une couleur et de pairela lestede tout
Lettresl Envoieaussi des lettres, ma chéríe ce que leur évoquecette couleur(sentiments, expressions,tableaux, imagem,associations
On mimeen recevoir dons nutre artillerie d'idées.. .). Mettre en commun toutes lesidées.
Une par tour au moins, une au moins, je t'en prie [.-] HDans un deuxiême temps, leur paire écrire, individuellement, un souvenir, la description
L'heure est venue, Adieu, I'heure de ton départ d'un lieu ou d'une personne, un dialogue ou un récit imaginaire inspiré par la couleur qu'ils
On va rentrer, il est neuf heures moins le quart ont précédemment choisie. Les laisser choisir la dorme textuelle qui leur convient. Passer
Une...deux... trois... Adieux de Nomes,
dons le Gard. auprês de chaque participant pour I'aider et pallier les difHicultés lexicales ou I'éventuel
Le déroulement manque d'idées.
HRedistribuer les textos en veillant à ce que chacun reçoive le texre d'un nutre. Demander
. Écrire le polme au tableau. Préciserle titre du recueil d'oü il a été tiré: Eaêmeià Zozz. à cheque participant de deviner la couleur détaillée dans le texte qu'il a seusles yeux, et de
HPréciserce qu'est un acrostiche: un polme dont I'initiale de chaquedébut de vensdorme I' amêliorer si besoin
un mot si on le lit de haut en bas. Demander aux participants quemmot est ainsi Gormépar
le polme proposé. La mime en commun
HChaque participant choisit un mot et I'écrit verticalement sur une 6euille.Ce n'est pas - Aprês correcdon, aMcher [ous les [extes sur les murs de la classe.
nécessairemenrun prénom, on peut varier lespossibilités. HInviter les participants à circulemde texto en texre pour les lire teus. Demander enfin de
HÀ partir de ce mot, composer un texte : chaque vers commence par une lettre de ce mot. regrouper les [extes par couleurs et de comparer les diHérentes déclinaisons d'une même
HLes phrases restent lebres, sanscontrainte de lien logique entre elles. couleur. Encourager les commentaires.
HFalte lide ensuite les textes, le reste du groupe retrouve le mot de départ.
HDans un second tempo, former des acrostiches-textes: écrire une phrase et la disposer sur
Variante
une 6euille à la verticale. Demander aux participants de créer un texte dona chaque phrase On peut paire travailler sur les couleurs en demandant d'écrire un récit ou une description
commence par un mot de la phrase de déparr. du «point de vue» d'un daltonien ou d'un aveugle.
Variante Ce type d'activité permet de travailler I'interculturel, puisque les couleursn'évoquent pas
les mêmes chores selon les cultures.
On peuc sélectionnet, à titre d'exemple, quelques acrostiches sur les cites suivanrs : http://
acrostiches.free.fr/ ou http://www.acrostiche.org/
Le site suivant génêre des acrostiches. . . Amusant pour comparei le résultat avec les produc-
tions des participante: htrp://wvrw.unpeudamour.com/poemes/acro.php

Exemplode production
La jeune fille entre dons le magasin
Poésie de cet endroit : magie. beauté.
C'est la premiêrefois qu'elle se sent si heureuse
Est-elle enfin devenue adulte ?
Facile de ne jamais oublier ce moment.
Hoe,BI, CAVILAM

84 PARTIE 3 JOUER. CRÉER PARTIE 3 JOUER, CRÉER 85


3 LES PHRASES ET LES TEXTES
T 3. LES PHRASES ET LES TEXTES

Feche 58 Ficha 59
Anadiplose et acromonogrammaticum Safesliras ni jambes
L'idée L'idée
Utiliser des contraintes* pour produire des textes. Démarrer un texto en excluant certames lettres puas les réintroduire petiz à petiz.
Le déclencheur Le déroulement
Deux jeux littéraires : I'anadiplose* et I'acromonogrammaticum*.
H Propuser aux participante de chercher un maximum de mota « sons bus ni jambes>,,
Le déroulement c'est-à-durequi contiennent seulement les lettres a, c, e, i, m, n, o, r, s, u, v, w- x.
HExpliquer aux participants le príncipe de I'anadiplose: le dernier son de chaque phrase HAvec les mots trouvés, inviter les parricipants à rédiger, individuellement, un [exte les
dois être le premier de la phrase suivante. Par exemple: /7 á /& e.PÜ anlf zfgarfon. utilisant teus ou en partie seulement. Les encourager à écrire le plus vice possible, sanstrop
réfléchir ni chercher de logique.
So pêro /ta/f m hde. .,4í/mirra ia coza/zzZf.. .(Exemplo donné par Y:ik Rivais dans Pnaffg e
óür./fzlx #aérn/res en rZaie, 9-.r2 am Retz, 1993.) On ne peut pas uti]iser ]e mot final pour HAu bout de 10 minutes,dirá aux participantsd'introduire desmots contenantleslettres
débuter la phrase suivante. t et d pour continuerleur texte.
HDemander d'écrire un texte avec cette contrainte, à deux de préférence pour rendre I'exer- HAprês quelques minutes encore, ajouter des mota contenant les lettres p et q et poursuivre
cice plus accessible.Préciser que les textes obtenus ne sono pasnécessairement logiques ou I'écriture du texte, toujours dans une sorte d'écriture automatique.
cohérents. Seusimporte le respect de la consigne. HFinalement, laisserlesparticipants achever le texte avecles mota qu'ils veulent sanscontrainte
de lettres.
La miss en commun H Proposer ensuite aux participante d'échanger leur texto avec leur voisin pour un tempo de
Chaque groupe lit son texte ; cheque apprenant, I'un aprêsI'autre, lit une phrase. Les autres réécriture (gommer les incohérences, corrigir les erreurs rencontrées et ajouter des détails si
doivent vériGier à I'écoute si la consigne est respectée. nécessaire).Les encourager à demander des précisions à I'auteur du [exte.

!!p!!jgngement La pise en commun


Ecrire un second [exte avecle même príncipe, mais préciserqu'il dois cede bois être cohérent Chaque participant va procéder à une lecture du texte qu'il a amélioré. Lire le texte d'un
et logique (ce qui est plus difncile). autre incite à paireune lecture soigneuseet facilite la participation des plus réservés.

Variante aves I'acromonogrammaticum


H Le príncipe de I'acromonogrammaticum, défini par Yhk Rivais, Pmügwe züxlezof #/#na/xrf
e/zrózssf,9-.r2 .zns(Retz, 1993) est d'enchainer non plus un son mais une lettre : la derniêre
lettre d'un mot est la premiêre du mot suivant. Par exemplo : ma' -- r/z'í«?.
H Commencer par une «chasseaux mots ».A deux, lesparticipants cherchent le plus grand
nombre possible de mots <.acromonogrammaticumiques )}.
a Selon le niveau des participante, on peut varrer les contraintes :
demanderd'enchainer un nom et un adjectif puis un verde, etc.
-- demandar de respecter I'ordre alphabétique(la derniêre lettre du mot précédent será la
lettre suivante de I'alphabetpour le mot suivant: haver soleil merveilleux. ..)
n Quand la «classe aux mota » est finde, demander d'écrire un {exte avec les mota trouvés
en respectantI'ordre dans lequel ils ont été trouvés.
Les textes obtenus sono EarGeluset drâles(ce procédé a été utilisé de façon détournée par
Jean-Bernard Pouy" dana Sírap Zr aee, Estuaire, 2005, oü le dernier mot de chaque para-
graphe devient le narrateur du paragraphe suivant).

86 PARTIE 3 JOUER. CRÉER PARTIE 3 JOUER. CRÉER 87


3. LES PHRASES ET LES TEXTES 3 LES PHRASES ET LES TEXTES

Cinquiême proposition
Feche 60 Bi et +
La lettre absurdo
q) 3omin.
- ih
(plusieursséances) HDemander de choisir, à deux, une partie du corpo, un objet, une ville, un paysage,un
Des lettres et des carnes postales pays, un livre,etc.
L'idée H Paire écrire une lettre à cet «objet ». Celle-ci dois comporter une tonalité(lettre de remercie-
ment, de protestation,de réclamation, déclaration d'amour ou de rupture, etc.) et respecter
TransEormer I'apprentissage des contraintes épistolaires en jeu.
les contraintes épistolaires d'une letrre eormelle.
Le déroulement n On peut ainsi écrire : Lettre à mon pied droit, Lettre à mon ordinareur, Lettre à Venise,
Lettre à ma mauvaisehumeur, Lettre à mon cerveau, etc.
Proposer aux participants d'écrire des lettres en respectant les contraintes 6ormelles(adresse,
HChaque groupe lit sa lettre. Les autres doivent les classer de la plus à la moins absurdo.
date, Gormules de politesse, paragraphe d'introduction, etc.) mais avec des thêmes absurdes
ou êtranges. Sixiême proposition
Premiêre proposition La lettre impossible
H Ecrire une carte postale de vacances(avec les inGormations habituelles sur le remps, la nourri- HDemander de choisir, à deux, deux personnages historiques qui n'ont pasvécu à la mime
ture, lesactivités) et y glisserune phrase imposée comportant une allusion mystérieusecomme époque(bules César et Sigmund Freud par exemple) et propuser d'écrire une lettre de Jules
pax exen\pXe'.]'ai rencontré cet bomme dona tu wfm soulientpartéou J'aifait comme à Venise. César à Sigmund Freud.
H Chacun lit sa carte et les autres doivent posei des questions sur I'allusion mystérieuse: Hll Eaurlà aussi respecter les contraintes épistolaires mais la tonalité n'est pas obligatoire : il
Qwi estcet homme? Que s'est-iLpasséà Vmise ? peut s'agir d'un courrier amical, de questiona. On peut aussiimposer une tonalité comme
contrainte.
Deuxiême proposition
HChaque groupe lit son texte. Les autres doivent choisir une lettre parmi celles desautres
H Écrire une carte postale d'un lieu précis, Paraspar exemplo,et décrire un paysagequi ne groupes, la paus drâle, la plus insolite, celle qu'ils prénerent
correspond en rien à ce lieu : Je f2&is zü Earü ozZóz mer esf m/zg7ze#gzzf.
..
H Chacun lit sa carte sana préciser le lieu(le remplacer par «bip )}). Les autres doivent essayer Leprolongement (de toutes les propositions)
de deviner de quemlieu il s'agit. HDemander de rédiger,à deux, une réponse à la lettre choisie.
H Les contraintes sont les mêmes
Troisiême proposition
La pise en commun
. Écrire, à deux, une lettre qui racon [e des vacances « anormales ), : soir des vacances passées
danason appartement sonsjamais en sortir, soir desvacancesdans un endroit qui n'est pasune Chaque groupe lit son texte aprês avoir rappelé briêvement le contenu de la premiêre
destination habituelle de vacances(abred'autoroute, cave,station essence,parking, etc.). lettre.
H Chaque groupe lit sa lettre, chaque participant lisant une phrase sur deux. Les autres
doivent classesleslieux du plus au moins «anormal ».

Quatriême proposition
H Les lettres à la Pierre Dac(humoriste français, achem, homme de radio, 1893-1975, célebre
pour son humour absurde et lou6oque):
lettre pour s'excuser de ne pas avoir le tempo d'écrire une lettre ;
lettre pour ne rien dure (il ne dois y avoir aucune ineormation mais la lettre doit respecter
les contraintes) :
-- lettre pour demander la 6onction de présidenr de la République(montrer ses qualités de
Eaçon drâle) ;
-- lettre pour expliquer qu'on n'aime pas écrire de lettres;
-- lettre oü on explique qu'on nesair pasécrire;
lettre de démission d'un poste qu'on n'occupe pas
H La mimeen commun est la même.

88 PARTIE 3 JOUER. CREER PARTIE 3 JOUER. CRÉER 89


3. LES PHRASES ET LES TEXTES 3. LES PHRASES ET LES TEXTES

Ficha 61 Ficha 62
Lesdésexquis Écrire sur Babelweb
L'idée L'idée
Utiliser des dés à contraintes grammaticales pour créer en s'amusant. Inciter les participante à poster leurs productions sur le site de blogs Babelweb
Le déclencheur
Un dé Eabriquépar les participants dont la matrice estdisponible sur le site Internet des
PUG (www.pug.fr, pagede I'ouvrage, rubrique Compléments).
Le déroulement l
l
HConstituer des petits groupes. Distribuir à chaque groupe plusieurs matrices de dés l
vierges.
B,b.c.,ü ? l
HDemander aux participanrs de créer un dé avec6 noms, ou avec6 adjecti6s,ou avec6
lH
verbos, ou avec 6 adverbes. . . On peut ainsi créer des dés avec des noms de personnes, des l
connecteurs temporels, des onomatopées, dessignos de ponctuation . . . l
HLe nombre de déset la nature des concraintes sono à déterminer en 6onction de plusieurs
critêres : nombre de participants, niveau de langue, temps dédié à I'activité..
H Préciser aux participants qu'ils créent ces dés pour un autre groupe.
H [)istribuer ]es dés à contraintes ainsi Éabriqués, chaque groupe en ayant ]e même nombre.
HLes participants ont 10 minuces pour lancei leurs dés et écrire un paragrapheen combi-
nant les mots obtenus.
r l
HAu bout des 10 minutes, les groupes laissent leurs paragrapheset changent de table, donc l
de dés. Leur demandar de lide le texte de la nouvelle table et de lancer les dés. lls vont cette
Goês
écrire la suite du texte entamé par le groupe précédent.
HLe nombre de tours est à déterminer en 6onction du nombre de participante. On peut donner
l
un temps total d'écriture limité, paireclore le texte par le groupe qui I'a commencé...
B
La mime en commun
l
HFaire tourner les participants une derniêre bois et leur demander de lide le texte qu'ils ont
l
seusles yeux. Leur laisser un moment pour qu'ils puissent gommer les imper6ections et l
surtout lesincohérencesliées à une écriture collective.
HCheque groupe lit ensuite le tente obtenu. La lecture a pour seul objectif un moment de
partage et de rires face aux textos générés.
nt narfaitement
Babelweb píopose dix blogs donacinq se
adaptésà I'écriture.

9o PARTIE 3 JOUER. CRÉER PARTIE 3 JOUER. CRÉER 9i


3. LES PHRASES ET LES TEXTES

Le niveau
Selon les blogs(le niveau indiqué est le niveau minimal requis pour réaliser la tâche).
Le déroulement
Proposer aux participants de mestre en ligne leurs productions pour qu'elles sorcent de la
lbécédaire
classeet solenelues par les internautes. lls deviennent ainsi des acteurssociaux et sortent
deleurrâle d'apprenant. de I'écriture créative
Proposítion 1: Récita de voyages (Az et +)
Mestre en digne des récits de voyages, voyages solitaires, en couple, en groupes, voyages
immobiles ...
Abécédaire Procédé littéraire qui consiste à utiliser toutes les lettres de I'alphabet de diHé-
IJadresse: http://m l .babel-web.eu rentes Eaçons: un texte dona les initiales des mots successi6ssesuivent par ordre alphabétique ;

Proposition z: l.e plus bel endroit du monde (Az et +) mode de classementde mota par ordre alphabétique. . .

Décrire ce qui est pour chacun le plus bel endroit du monde. Acromonogrammaticum Le príncipe de I'acromonogrammaticum, défini par Yãk Rivais,
IJadresse: http://m3.babel-web.eu /\zzr/gwe2rflrm #aérn/ref f/z cóuie, 9-/2 .zni(Retz, 1993) est d'enchatner, à la maniêre de
I'anadiplose, non pas un son mais une lettre : la derniêre lettre d'un mot est la premiêre du
Proposition 3 : Poêmes en liberté (AI et +)
mot suivant. Pm exemple : mn' -- riz/ízgr.
Mettre en ligue un polme.
Acrostiche Figure de style : un texte, en général un polme, dont I'initiale de chaque début
l;adresse: http://m6.babel-web.eu
de vensforme un mot se rapportantau thêmedu polme si on le lit verticalementde haut
Proposition 4 : l.a nouvelle Odyssée (BI et +) en bas.
Écrire sur un wiki un roman interactif oü chaque parEicipant continue le récit commencé Anadiplose Procédé selon lequel le dernier son de chaque phrase doit être le premier de
par d'autres. la phrasesuivante. Par exemple: /7 éía/r fluir zz jezfnz'gaxçon.Son pê e étn/r mande.
l;adresse: http://m4.babel-web.eu Admirei son courage.
Proposítion 5: Un monde absurdo (Bz et +) Anaphore Procédélittéraire qui répêtele même mot ou la même phraseau début de
Mettre en ligne des phrases, des questions, réponses absurdes, des photos absurdes pour chaque phrase ou vens.
jouer avec les mots.
Atelier d'écríture l;expression atelier d'écriture désignegénéralemen[ un entrainement
liadresse: http://m9.babel-web.eu
A
à I'écriture visant à développer la créativité des participante, en particulier au moyen de
contraintes proposéespar I'intervenant.
Pour teus lesblogs, les internautes peuvent commenter les texteset y réagir.
Bing, Élisabeth En 1969, Elisabeth Bing commence à travailler avesdesenEantsen diMculté

4
scolaire et psychique. Elle décrit son expérience dans un livre E/je agfailmgzl:à &zpagã
(éd. desEemmes,1976). En France, Élisabeth Bing est reconnue comme une desinitiatrices
des ateliers d'écriture.
4
Bon, François Écrivain français, né en 1953, auteur noramment de Zb /rrr?me#f (Verdier,
199 1) qui anime de nombreux ateliers d'écriture. soir : Zozíi&s maBio/zf .zdu//efet C7r.z/f
faz/ze zf r uie (Verdier, 1995). La sitographie mentionne plusieurs sêres qu'il anime.

Contrainte DiMculté imposée qui favorise la créativité. La contrainte peut donc être
linguistique (lexicale, grammaticale. . .), typographique (choix de lettres à utiliser ou pas),
stylistique, narrative, etc. IIOuLiPo en a notamment systémacisé I'utilisacion. Georges Perec
dansZa zZiiparlüam (Editions Denoé1,1969) a écrít un roman sanautiliser la lettre E, ce
qui s'appelleun lipogramme.

92 PARTIE 3 JOUER. CRÉER ÉC R ITU R ES C R ÉATIVES 93

g
Courtillon, lanine Docteur en linguistique appliquée à I'enseignement des langues, spé-
cialiséedanaI'approche communicative qu'elle a contribué à introduire concrêtement en
classede français avec, notamment, ]a méthode Hrró@e/ (Didier, 1982). Elle est I'auteur
de nombreux ouvrages et arcicles.

Déclencheur Ce qui constitue le point de départà I'écriture (texte,citation, contrainte,


photo, dessin, tableau, etc.).
liographie
Holorime Procédé consistant à écrire des mots, des phrases, qui, à la lecture, ont les mêmes
sons mais ne s'écrivent pas de la mime maniêre. HAwDitÉ A.,(2007), Z)ez,en/ráHz,a/n, z/n pm, óe'zwcaap,joalTio ámen/, Leduc S. Éditions.
Exempk: un cünarddeman& ü sacarte: vis canelEt Lt cartea ri. (ücane canati) H BTNG E., (1993), Z?fjf nageafj qzzlà &/age, Éditions des Gemmes.
OuLiPo OUvroir de Llttérature POtencielle, co-6ondéen 1960 par Raymond Queneau et H BoN F. (2005), Zaz/i &f mais io/zf .zdu/res, (méthode pour I'atelier d'écriture), édition
François Le Lionnais. Beaucoup d'écrivains à la recherche de nouvelles dormes de littérature
révisée et augmentée, Fayard.
ont participé et participenr toujours à ce mouvement (GeorgesPerec,Italo Calvino, Mano
cargas Llosa. . .). Les jeudis de I'OuLiPo se tiennent à la bibliothêque François Mitterrand HDes papous dans la tête, Les décraqués, (2004), Z'a/z/#a/aXfe,Gallimard / France Culture.
(Paria13'), à 19 heures. H DEIAMBEL, R., (1997), Z'Z?triz,zz/ZZrzm oa / /!#a ce Ze /2rr//wrf, Gallimard coll. <. Haute
Les pratiques oulipiennes sono três prisées par les écrivains participant à I'émission « Des eneance ».

papous dana la tête », difliisée les dimanche midi sur la radio France Culture et dana laquelle
- DoUÊNEI. L., JACKSONG., RAOUI. S.,(1 994), S/ Ü r7ma@ es.. . ,4ir/ler Ü #/#nnfZ/rf, &CTZírr,
les participante jouent avec les mots.
á'r/fzzre,Collection Libré Echange,Hatier/Didier.
Perec, Georges Ecrivain 6rançais,il entre à I'OuLiPo en 1966 et en devient I'une des
H EvRARO F., GiNEK A., (2005), Z'a/e#er z/ 'éfrirwre, Ellipses.
figures majeures. ll expérimente toutes sortes de contraintes formelles dans ses romans : Ea
dZP rf//on ([)enoé1,1969) roman écrir sans]a ]etrree, un ]ipogramme--, Z,eirfz,r f fef H FRENKJEL P, (2009), 90jmx ZZfr/f re, /iz/x? Zrr/re z/lz groupe, Chronique sociale.

(Juillard, 1972) oü la seule voyelle admire est au contraire le e --, Za z,/emade Z /npZo/ - HAooAD H., (2006), Ze ouz'eaa manai/n 27frimrr, Zulma.
(Hachette, 1978) qui multiplie les contrain [es narrarives et sémantiques pour resrituer
u Mn.i.ET G.,(2007), Jezóx#aénn/rei ; s7/zi/ier 2 /2rr/fzzre e /o ant az,er &s mon, Ellipses.
le quocidien des habitante d'un immeuble. Ce dernier roman a inspiré la miss en placa
des activités de simulation globale en classe. ll utilise les contraintes pour se (re)trouver et HOuLiPo, (1988), J/üs de # énn/ rrpofe/zrirZb, Gallimard.
exprimir son angoissede la disparition. HPlmETO., BoNrrACECI., (1999), 4rf#frs 22crimre. .A4odrZi'/npZai.Coll. Didactique du
Pouy, mean-Bernard Ecrivain français, spécialiste du roman noir (roman rraitanr de sujets français, ESF.
sociaux,critiquant la sociétésur Gondd'intrigue policiêre).ll est égalementéditeur; il a u RwÀxs''{., (\9')3Ü, Pratique ([esjeux Linéraires en c]asse,9-12 ans. Retz.
notamment crééla série policiêre « Lc poulpe» (éditions Baleíne) qui décline les aventures
- Rivais Y., (1 999), Jrm d' &W ef dZ'drzíxr, 7-/4 .z/zs, Retz.
de Gabriel Lecouvreursousla pluma de difFérenrsauteurs. Chaque tigre du «Poulpe»
est un calembour qui joue sur les sonorités. Exemplo: /l/zpfffi? éru7êr?a caÚ/-- et non à n RooARI G., (1998), Gznmma/rf z& /7maKfnaüa#, Rue du Monde.
café(Baleine, 1998). Grand adepto des pratiquei Oulipiennes, il en est le digne descendant : HRocnE A., GuiauET A., Votxz N., (1995, rééd. 2005), Z,}zfelíerz/7f i/#re, Bordas.
il participe réguliêrement à I'émission « Des papous danala tête)}. Nombre de sesceuvres
appliquent unecontrainte, le plus souventcachéeou masquéepar un réeltalent littéraire HRosstcNOL 1.,(2006), Z,'inz/fnf/am óÜszzfe#erlZ%icr/üre e/z/+zznce,l;Harmattan.
et un humour noir décapant. H STXCnAK F.,(2009), Ec#rr, /z p&zlf/r à par/& (& /ozli, Eyrolles.
Queneau, Raymond Romancier, ponte, dramaturge,d'abord três proche des surréalistes,
puasco-íondateur de I'OuLiPo, ll est surtout connu pour les Exerr/ref zú'igZe (Gallimard,
1947) et Zaz/e zúz#i& méHO(Gallimard, 1949). Créatifet plein d'humour, il porte dans ses
oeuvresune atrention particuliêre à la dormeet aux structures narratives, parGoiscachées.

94 ÉC RITU RES C R ÉATIVES ÉC RITU RES C R ÉATIVES 95


Ritographíe des matiêres
Hwww.francparler.org/parcours/ateliers.hrm : une réflexion et des pistas pour I'écriture Avant-propos 3
créative en classesur le site Francparler.
H www.cavilamenligne.com/docs/ecriture.atelier 2005.pdf: des textos et des exercices réalisés PARTI E l IM ITER. EM PRUNTER
au CAVILAM en 2005 dons les parcours <'Plaisir de lire, plaisir d'écrire».
H hctp://expositions.bnf.fr/lamer/ecrãre/accueil/accueil.htm: un atelier sur la mer avec de
nombreux déclencheurset des contraintes variées.Un três beausite de la BNF.
Chapitre l / l.es listas et les inventaires 11

11
Ficha1/ Parfoissi, parfois non.
Hhttp;//classes.bnflfr/ecrirelaville/ : une proposition : écrire la ville. . . IJn projet de François Ficha 2 / Les choses safesimportance 12
Bon. Un univers à explorem. Ficha 3 / Inventaire parental 13
H htrp://mediatheque.ville-bagnolet.fr/Atelier-d-ecritu re-Entre-medi-et. html : des ateliers Fiche 4 / ll y a un temps pour tout 15
d'écriture animés par François Bon. Ficha 5 / Les choses à paire (avant de mourir) 16
Ficha 6 / La liste des vistes 17
Hwww.regine-derambel.com : paper «Atelier » dana I'onglet de recherche pour accéder aux
ateliers d'écriture de Régine Detambel.
Chapitre 2 / Les poêmes 18
H www.ecriturecreative.net : des proposirions, des exercices, des textes.
Ficha 7 / Parodíer /ard/n d'b/verd'Henri Salvador 18
Hhrrp://ecriturecreative.over-blog.com : des propositions et des textes.
Ficha 8 / Lesoutils posés sur une table 20
Hwww.atelier-ecriture.com : I'atelier est fermé mais conservede nombreusespropositions 21
et textes. Ficha 9 / Anaphoíe
Ficha io / Écrire un polme en imitant Prévert 23
H www.lesaccenrstetus.com/pourquoi-ecrire-atelier.htm : des propositions d'écriture, des Ficha ll / le t'mime 24
jeux, des déclencheurs.. . La philosophie de I'atelier est; « Pour écrire, il Eautdéjà écrire» Ficha i2 / Autoportrait collectif. 25
(Maurice Blanchot). 26
Fiche i3 / Un objet ordinaire.
- w«w.zulma.fr/jeu.h tml : atelier d'écriture et jeux litréraires des éditions Zulma, avecdes Fiche i4 / Quelqu'un, quelque part 27
propositions de contrainte par exemple.
Hwww.tv5.org, rubrique « langue française» : des jeux, des, des quiz, des expressionsidio- Chapitre 3 / Les phrases et les textos 28
matiques proposées par TV5MONDE. 28
Fechei5/ Écrirecomme Marguerite Duras....... .
H www.r61.fr/emission/danse-mots : émission proposée par Yvan Amar à propôs du français, Ficha l6 / Leslíeux oÜ on a vécu 29
des mota, du langage. Ficha l7 / Lesprédictions de françois Rabelais 30
Ficha l8/ Nouvelles en trois ligues 31
Hwww.rfi.fr/IKr/pages/001/pago28.asp: un dossierpour la classepour mieux connaítre
I'OuLiPo : avec des exercices d'écoute, des propositions d'activités, des aches pédagogiques. Feche lg/ La rencontre de mes parents ........... 32
Ficha 20 / Autoportraít à 54 ans 33
Ficha zi / Portrait à la façon d'Adamsberg 34
Ficha 2z / Lespetits bonheurs 35
Fiche z3 / Emprunter une phrase 36

96 ÉC RITU RES C RÉATIVES ÉC RITU RES C R ÉATIVES 97


Feche48 / Cadavresexquls 75
PARTIE 2 INVENTER, IMAG IN ER
Ficha 49 / Lastratégie Kodak 77

41
Chapitre 1/ Les listas et les inventaires Chapitre 3 / Les phrases et les textos 78
Ficha 24 / L'inventaire de ma tête 41
42 Ficha 5o / La rencontre 78
Ficha 25/ Lesmétiers que je ne peux pas paire .... Feche 51 / De toutesles couleurs 79
ache z6 / L'inventaire de ma chambre 43
Ficha 5z / Présentations progressivas 80
Ficha 53 / ÁI'âge de... 81
44 82
Chapitre 2 / Les poêmes Ficha 54 / Avec des dés et des mots
44 Ficha 55/ Jeuxde pieds(de verte, de table ou de nez 83
Ficha27 / Endeux. trois ou quatro vens )

45 Ficha 56 / Acrostíche 84
Ficha z8 / Les fenêtres
47 Ficha 57 / Un texte chromatíque 85
Ficha z9 / Te voic
49 Ficha 58 / Anadíplose et acromonogrammaticum 86
Ficha 3o / Écrire un polme surréalíste
Ficha 59/ safes liras ni jambes .......... 87
51 ache 6o / Des lettres et des cortes postales 88
Chapitre 3 / l.es phrases et les textos Ficha 6i / Lesdés exquís 90
51
Ficha 3i / Créer un carnet de voyage Ficha 62 / Écrire sur Babelweb 91
52
Ficha 3z / Lescinq sons
Feche 33 / Un dialogue à propor d'art
53 Abécédaire de I'écriture créative 93
Ficha 34 / Écrire une nouvelle 54

Ficha 35 / Les métiers imagínaires Bibliographie 95


56
Ficha 36 /Encyclopédie absurdo
57 96
Ficha37 / Inverter un livre et son auteur Sitographie
58
Fiche 38 / Inverter des proverbes.
60
Feche39 / Rêverde Bordeaux
61
Ficha 40 /Inverter unetradítion

PARTIE 3 JOUER. CRÉER

67
Chapitre 1 / Les listas et les inventaires
67
Feche41/ Littératuredéfinitionnelle .......
68
Ficha 4z / Abécédaire
69
Ficha 43 / Lesholorimes

70
Chapitre 2 / Les poêmes
Ficha44 / un cera-volant..... 70

Ficha 45 / Ecrire un polme à partir de mots clés 71


Ficha 46 / Ecrire pour découvrir, découvrir pour écrire . . . 72
Ficha 46 bis / Écrire pour découvrir, découvrir pour écrire 73
74
Ficha 47/ Cornment(te) dize adieu ?

ÉC RITU R ES C R ÉATIVES 99
98 ÉC R ITU R ES C RÉATIVES
Dépât legal: Eévrier2018 N' imprimeur : 01 1962350
Impümé en France par PrésenceGvapbique - Monts.

Vous aimerez peut-être aussi