Vous êtes sur la page 1sur 2

Université Hassan 1er AU 2020/2021

Faculté des Sciences et Techniques Settat Parcours GEGM


Département de Physique Appliquée

Série d’exercices de Thermodynamique


Exercice 1. Déterminer la valeur de la constante des gaz parfaits R, lorsqu’elle est exprimée :
1. en l.atm.mol−1 .K −1
2. en J.mol−1 .K −1
3. en l.mmHg.mol−1 .K −1
4. en cal.mol−1 .K −1
Exercice 2. En utilisant la théorie cinétique des gaz parfaits, calculer la vitesse quadratique moyenne
des molécules de dioxygène (O2 ) à la température T = 20o C.
Exercice 3. L’équation d’état d’un système thermodynamique est : ln VV0 = a(T − T0 ) − b(p − p0 ) ;
a, b, V0 , T0 et p0 sont des constantes.
1. Déterminer le coefficient de dilatation isobare α.
2. Que signifie le coefficient b ? justifier votre réponse.
R
Exercice 4. Les coefficients thermoélastiques d’un gaz contenant une mole sont donnés par : α = pV
et χT = VRTp2 où p est la pression, V est le volume et T est la température. R est une constante.
Trouver l’équation d’état du gaz. En déduire celle relative à n moles.

Exercice 5. Un gaz parfait subit une transformation isotherme réversible à la température T0 le faisant
passer de l’état (p0 , V0 ) à l’état (p1 , V1 ). Calculer le travail reçu par n moles de ce gaz.

Exercice 6. On considère un cycle réversible, d’une mole de gaz


parfait, représenté par un rectangle sur le diagramme de Clapey-
ron (p, V )
Calculer le travail échangé au cours de chaque transformation en
fonction des coordonnées (pi , Vi ) ; i variant de 1 à 4.

Exercice 7. On comprime adiabatiquement n moles d’un gaz parfait de rapport γ constant, occupant
initialement le volume V1 à la pression p1 et à la température T1 , en appliquant brutalement sur le gaz
une pression p2 telle que son volume se trouve réduit à V2 .
On pose : x = VV12
[ ]
1. Montrer à l’aide du premier principe que : x = γ−1 γ
1 p1
γ−1 p2
+ 1
2. En déduire l’expression du rapport xmin au dessous duquel on ne peut plus comprimer le gaz
quelque soit la pression p2 qu’on exerce sur lui.
3. calculer numériquement xmin pour un gaz monoatomique (γ = 35 ) et diatomique (γ = 57 ).
Exercice 8. Un gaz parfait subit les transformations réversibles suivantes :
1 → 2 : compression isotherme jusqu’à p2 = 6 p1
2 → 3 : dilatation isobare jusqu’à V3 = V1 /3
3 → 4 : détente adiabatique
4 → 1 : refroidissement isochore
J
On donne : T1 = 300K, p1 = 1 atm, V1 = 6 litres, γ = 1, 4 et R = 8, 32 mol.K
a. Représenter le cycle des transformations dans le diagramme de Clapeyron.

1
b. Donner les expressions de la pression, du volume et de la température pour les états (2), (3) et
(4), en fonction de p1 , V1 et T1 . Calculer numériquement ces valeurs.
c. Calculer les travaux et chaleurs échangés pour toutes les transformations subies. Préciser no-
tamment le sens des échanges.
Exercice 9. On mélange de façon adiabatique une masse d’eau m1 = 10kg à T1 = 27o C avec une
masse de glace m2 = 1kg à T2 = −10o C. On donne :
- la chaleur latente de fusion de la glace : L = 336 Jg .
- la capacité calorifique massique de la glace : Cg = 2, 15 g.Jo C
- la capacité calorifique massique de l’eau : Ce = 4, 2 g.Jo C
1. Calculer la température d’équilibre Teq du mélange.
2. Calculer la variation d’entropie de la glace et de l’eau.
3. En déduire l’entropie créée.
Exercice 10. Un récipient A, à parois adiabatiques, de volume V1 = 1l, contient de l’air (gaz supposé
parfait) sous la pression atmosphérique (p1 = 1bar), à la température T1 = 25o C. On le met en com-
munication, grâce à un robinet, avec un récipient B de volume V2 = 3l, parfaitement vide et dont les
parois sont calorifugées.
A robinet B
1. A l’aide du premier principe de la thermodynamique, appli-
qué au système (A+B), montrer que la détente du gaz est p1
V1
isotherme. En déduire la pression finale du système.
T1
2. Calculer la variation d’entropie de l’air, au cours de cette
détente en suivant un chemin réversible. Air Vide

Exercice 11. On possède un morceau de fer chauffé à T2 = 88o C de masse m = 100g et de capacité
J
calorifique C = 0, 46 g.K . On plonge ce morceau de fer, pour le refroidir, dans un grand bac d’eau
(source froide) à la température T1 = 8o C.
1. Calculer la variation d’entropie du morceau de fer lorsque Fer
sa température passe de T2 à T1 . Est-ce que le fer a reçu de
l’entropie ?
2. Appliquer le 1er principe de la thermodynamique au système
Eau
isolé (fer + eau). En déduire que Qf er = −Qeau .
3. Est-ce que cette transformation est réversible ?
justifier la réponse.
Exercice 12. Au cours d’un cycle moteur de Carnot, un fluide thermique reçoit 420 J de la source
chaude à 200o C. La source froide est à 17o C. Le travail fourni par le moteur est de 120 J.
1. Déterminer la quantité de chaleur cédée à la source froide. Quel est le rendement de ce moteur ?
2. Le fonctionnement de ce moteur est-il réversible ? Justifier votre réponse.
Exercice 13. Une pompe à chaleur reçoit une quantité de chaleur QB d’une source froide (Lac) à
température constante TB = 280K et cède une quantité de chaleur QH à une source chaude (réservoir
d’eau). La masse d’eau du réservoir est m = 1 tonne, sa température TH passe de 293K à 333K et
J
sa capacité calorifique est C = 4, 19 103 kg.K
1. Détermine la quantité de chaleur, QH , cédée à la source chaude.
2. En supposant le cycle de la pompe réversible, détermine la quantité de chaleur, QB , reçue de la
source froide.
3. Quelle est la variation d’entropie de la source froide.
4. Déterminer le travail total reçu par la pompe. En déduire l’efficacité thermique de la pompe.

Vous aimerez peut-être aussi