Vous êtes sur la page 1sur 4

Tronc Commun Scientifique Pr.

Youssef AADEL

Principe d’inertie

I. Effet d’une force sur le mouvement :


 Une force qui s’exerce sur un corps peut le mettre en mouvement, modifier sa trajectoire ou
sa vitesse.
 Les effets d’une force sur le mouvement d’un corps sont d’autant plus importants que la
masse du corps est plus petite.
 Si un corps est soumis à plusieurs forces, les effets de chacune entre elles s’ajoutent.
 Aristote croyait que la force était nécessaire pour maintenir la vitesse d’un corps mobile sur
un plan horizontal jusqu’à ce que Galilée prouve que le mouvement d’un corps sur un plan
horizontal lisse (sans frottement) n’avait pas besoin de force pour rester en mouvement
rectiligne uniforme.
 Système isolé : Un système est mécaniquement isolé s’il n’est soumis à aucune force.
 Système pseudo-isolé : Un système est pseudo-isolé si les forces extérieures auxquelles il est
soumis se compensent ∑ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗

II. Mise en évidence expérimentale du principe d’inertie :


1. Expérience 1 :

Le dispositif expérimental est constitué d’une table horizontale et d’un mobile autoporteur ;
équipé d’une soufflerie afin d’éliminer les forces de frottement.

On utilise un autoporteur équipé de deux éclateurs, le premier A fixé sur son axe de symétrie et le
deuxième M en un point de sa parie inférieur.
On lance l’autoporteur horizontalement en mouvement de translation sans rotation et on obtient
l’enregistrement suivant :

2. Expérience 2 :

On lance l’autoporteur sur la table horizontale en mouvement de translation avec rotation et on


obtient l’enregistrement suivant :

3. Conclusion :

On constate que le mouvement de A est rectiligne uniforme dans les deux cas.

Si on suppose que l’autoporteur peut glisser sur l’autre face, les points de l’axe ( ) ont un
mouvement rectiligne uniforme. Par conséquent, le point d’intersection des deux axes de
symétrie est en mouvement rectiligne uniforme.

Ce point est noté G appelé centre d’inertie.

2|Page Pr. Youssef AADEL


Chaque solide se caractérise par son centre d’inertie G confondu avec son centre de gravité (si le
corps est homogène).

4. Principe d’inertie (1er Loi de Newton) :

Enoncé du principe d’inertie :

Si un corps est isolé ou pseudo-isolé mécaniquement alors soit ce corps est immobile, soit que
son centre d’inertie G est animé d’un M.R.U

Mathématiquement :

∑ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗ ⇔ ⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗

⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗

Remarque :

 Nous appelons repère Galiléen tout repère dans lequel le principe d’inertie s’applique en
toute rigueur.
 Le principe d’inertie ne peut être vérifié qu’aux repères Galiléens.
 On considère le référentiel terrestre comme repère Galiléen pendant une durée courte.
 Nous appelons le mouvement de G (centre d’inertie) du corps par rapport à un repère
Galiléen le mouvement propre du solide.
 L’inertie d’un corps correspond à la difficulté de le mettre en mouvement ou de modifier
sa trajectoire.

3|Page Pr. Youssef AADEL


III. Centre de masse d’un système :

Le point G est considéré comme centre d’inertie d’un système (S) constitué d’un ensemble de
points matériels A1, A2, A3,…..,An de masses respectivement m1, m2, m3, ….., mn si
∑ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗

⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗

⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗

( )⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗

∑ ⃗⃗⃗⃗⃗ ∑ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗

∑ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
⇒ ⃗⃗⃗⃗⃗ La relation barycentrique

 Le centre de masse G d’un système composé des corps solides homogènes de centres de
∑ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
masses Gi et de masses mi est donné par la relation suivante : ⃗⃗⃗⃗⃗ avec O un

point quelconque fixe dans l’espace.

Exemple :

Ou se trouve le centre d’inertie G par rapport à G2

4|Page Pr. Youssef AADEL

Vous aimerez peut-être aussi