Vous êtes sur la page 1sur 16

Manipulation n°1 : MATERIALISATION D'UN GRAFCET PAR DES BASCULES RS

I- MATERIALISATION D'UNE ETAPE PAR UNE BASCULE RS

I-1 Rappel : On matérialise une étape par une bascule RS à priorité au SET:
Lorsque Q=1 l'étape X est dite active pour cela il fallait que la condition d'activation
ACX câblée sur l'entrée SET soit vraie.
Lorsque Q=0 l'étape X est dite désactive et la condition de désactivation DACX câblée
sur l'entrée RESET soit vraie
ACX S Q X ou Q

DACX R
NB les Qi sont les Xi étapes du grafcet

I-2 Etude de la bascule RS à partir d’une bascule JK


Dans cette manipulation on s’en servira d’un simulateur logique où sont implantées des
bascules JK (7476). Nous utiliserons ces bascules JK pour des bascules RS en utilisant
seulement les entrées de forçage PREST(PR) et RESET(RES).
Bascule RS
1°) Relevée de la table de vérité (figure 1):
Inverseur

S 1 Q Q
PR
Bascule
JK
RES
R 1
Figure 1

En utilisant deux interrupteurs SW0 et SW1de la maquette et une bascule JK.


Relier SW0 à PR et à LED0 (visualisation), Relier SW1 à RES et à LED1 (visualisation)
Relier la sortie Q de la bascule à LED2 (visualisation)
* Identifiez le niveau actif de PR et RES pour la bascule
* Relevez la table de vérité ci-dessous :

PR RES Qt Qt+1
0 0 0
0 0 1
0 1 0
0 1 1
1 0 0
1 0 1
1 1 0
1 1 1

2°) Déduire la priorité de la bascule est elle à RES ou à PR

1
II-1 ETUDE ET CABLAGE D'UNE ETAPE INITIALE
Action associée à
Qn-1 Qn (Xn)
&
tn-1 ≥1 1 PRn =Sn Qn Validation de la
transition tn(Sn+1)
Init
Désactivation de
RESn =Rn l'étape Qn-1 (Rn-1)
1
& 1
Qn+1

II-1-1°) Déterminer à partir du logigramme ci dessous les expressions logiques de ACXi et


DAXi (i : initiale)
II-1-2-a) Faites le câblage :
SW0 -------> Qn-1 ------->LED0
SW1 -------> tn-1 ------->LED1
SW2 -------> Init ------->LED2
La sortie Qn ------->LED3
SW3 -------> Qn+1 ------->LED4

II-1-2-b) test :
1- Activez l’étape Qn-1 en mettant SW0 =1
2- Que devient la transition tn-1 ?
3- Rendre la réceptivité associée à tn-1 vraie en mettant SW1 =1
Quel est alors l’état de la transition tn-1 ?
4- relevez l’état de l’étape Qn
Que devient normalement l’état de l’étape Qn-1 et le réaliser.
5- On suppose que l’étape Qn+1 est activée pour ceci on met SW3 =1, que devient l’état de
l’étape Qn.
6- Effet du signal Init :
On active Init en mettant SW2=1 que devient l’état de l’étape Qn.

II-2 ETUDE ET CABLAGE D'UNE ETAPE NON INITIALE

tn-1 Qn-1 Action associée à


Qn

& 1 PRn =Sn Qn Validation de la


1 transition tn (Sn+1)
Désactivation de
l'étape Qn-1 (Rn-1)
RESn =Rn
≥1 1
Init
Qn+1
II-2-1) Faites le câblage d’une étape Xn non initiale :

2
SW0 -------> Qn-1 ------->LED0
SW1 -------> tn-1 ------->LED1
SW2 -------> Init ------->LED2
La sortie Qn ------->LED3
SW3 -------> Qn+1 ------->LED4

II-2-2) Reprendre les mêmes étapes de II-1-2-b)

III- ETUDE ET CABLAGE D'UNGRAFCET


Pour la mise en œuvre de la méthode d’implantation d’un grafcet par la méthode câblée, nous
avons choisi un grafcet simple représenté sur la figure 2. Il est constitué d'une étape initiale et
d’une étape non initiale à laquelle est associée l’ action A . Le Schéma de câblage est donné
par la figure 3

10

2
1 A

a
Figure 2

Réalisez le câblage ci-dessous et faites le test.


a

&
≥1 1 PR0 =S0
Q0

& 1 RES0 =R0

1 PR1i =S1
&
Q1

≥1 1 RES1 =R1

Init
Figure 3
1
3
Manip 2 : PROGRAMMATION EN LADDER
1 Configuration du projet.
a) Ouvrez Unity Pro XL par double clic sur le sigle Unity Pro dans le bureau ; dans la
barre du navigateur de projet cliquez sur nouveau projet; Ensuite sélectionnez
configuration puis choisissez la plate forme automate Modicon 340 puis le processeur
BMX P342020 avec coupleurs Modbus et Ethernet intégrés terminer par OK.

b) Faire apparaitre le bac de l'automate en double cliquant sur Bus de l’automate et


ajouter les différentes modules d'E/S :
– 16 E TOR : DDI1602 (position 1)
– 16 S TOR : DRA1605 (position 2)

Ceci se fait par


double clic dans la
position 1(le
module), une
fenêtre s’ouvre
dans laquelle vous
choisissez
DDI1601 module
d’entreés TOR
24VDC sink,

4
Vous procédez de même pour le module de sortie par double clic sur la position2 et vous
choisissez DRA1605.
c) Vous terminez par fermer la configuration matérielle.

d) Enregistrez votre projet en lui donnant un nom dans le bureau sous le dossier TPEEI.

2 Saisie des Entrées et des Sorties et édition des données


Au lieu de manipuler par la suite, dans le programme, des adresses on remplit la table de
correspondance en utilisant des symboles qui représenteront ces variables adresses.
a- Saisie des variables élémentaires :
Ceci se fait dans le navigateur de projet par double clic sur variable élémentaires puis vous
saisissez les symboles et les adresses qui les correspondent du tableau ci-dessous (Noter bien
que ce choix est arbitraire, mais une fois c’est fait il faut le respecter lors du câblage des
entrées et des sorties automate).
Ne saisissez pas la désignation qui représente un commentaire.

Symbole Adresse Désignation


m %I0.1.0 Entrée bouton poussoir marche
a %I0.1.1 Entrée bouton poussoir arrêt
INIT %I0.1.2 Entrée bouton d’initialisation
KM %Q0.2.0 Action DEMARRER Moteur

3 Programmation de la tâche

Dans le navigateur du projet vous sélectionnez programme, puis vous


sélectionnez tâches ensuite vous sélectionnez sections:

5
4. en sélectionnant sections et clic gauche de la sourie :

Vous créez alors une nouvelle section par OK, vous donnez un nom (par exemple Mon
LADDER) et choisissez LD (voir image ci-dessous).

6
Une fenêtre s’ouvre vous permettant de saisir les réseaux ladder de votre projet, vous
choisissez le symbole graphique de chaque élément : contact NO, contact NF, bobine… pour
réaliser les équations de fonctionnement de l’automatisme à étudier. (voir image ci-dessous)
Exemple de programmation d’une transition X10-X11 ou action :

7
4 Transfert du programme dans l’automate

5 APPLICATION
Implanter et tester les programmes LADDER correspondants au grafcet suivant selon les trois
variantes vues dans le cours.

10 Initialisation assurée par le bouton


poussoir INIT

20
MAV1 du moteur

m et INIT sont des boutons poussoirs à contact normalement ouvert


a est un bouton poussoir à contact normalement fermé.

8
Manipulation N°3 : PROGRAMMATION D’UNE PLATE FORME MODICON 340
EN GRAFCET SOUS UNITY PRO XL
1 Configuration du projet.
e) Ouvrez Unity Pro XL par double clic sur le sigle Unity Pro dans le bureau ; dans la
barre du navigateur de projet cliquez sur nouveau projet; Ensuite sélectionnez
configuration puis choisissez la plate forme automate Modicon 340 puis le processeur
BMX P342020 avec coupleurs Modbus et Ethernet intégrés terminer par OK.

f) Faire apparaitre le bac de l'automate en double cliquant sur Bus de l’automate et


ajouter les différentes slots d'E/S :
– 16 E TOR : DDI1602 (position 1)
– 16 S TOR : DRA1605 (position 2)

Ceci se fait par


double clic dans la
position 1(le rack),
une fenêtre s’ouvre
dans laquelle vous
choisissez
DDI1601 module
d’entreés TOR
24VDC sink,

9
Vous procédez de même pour le module de sortie par double clic sur la position2 et vous
choisissez DRA1605.
g) Vous terminez par fermer la configuration matérielle.

h) Enregistrez votre projet en lui donnant un nom dans le bureau sous le dossier TPEII.

2 Saisie des Entrées et des Sorties et édition des données


Au lieu de manipuler par la suite, dans le programme, des adresses on remplit la table de
correspondance en utilisant des symboles qui représenteront ces variables adresses.
b- Saisie des variables élémentaires :
Ceci se fait dans le navigateur de projet par double clic sur variable élémentaires puis vous
saisissez les symboles et les adresses qui les correspondent du tableau ci-dessous (Noter bien
que ce choix est arbitraire, mais une fois c’est fait il faut le respecter lors du câblage des
entrées et des sorties automate).

Ne saisissez pas la désignation qui représente un commentaire.

Symbole Adresse Désignation


CM %Q0.2.0 Commande Monter
CD %Q0.2.2 Commande Descendre
CL0 %Q0.2.3 Allumer Lampe étage0
CL1 %Q0.2.4 Allumer Lampe étage1
CL2 %Q0.2.5 Allumer Lampe étage2

Liste des entrées logiques disponibles :


Symbole adresse Désignation
ae0 %I0.1.0 Appel étage 0
ae1 %I0.1.1 Appel étage 1
ae2 %I0.1.2 Appel étage 2
ai0 %I0.1.3 Appel cabine 0

10
ai1 %I0.1.4 Appel cabine 1
ai2 %I0.1.5 Appel cabine 2
aru %I0.1.6 Arrêt urgence
e0 %I0.1.7 Présence étage0
e1 %I0.1.8 Présence étage1
e2 %I0.1.9 Présence étage2
Sur %I0.1.10 Surcharge cabine

b) Edition de variables adresses bloc de fonction : timers et compteurs

11
3 Programmation de la tâche
Dans le navigateur du projet vous sélectionnez programme, puis vous sélectionnez tâches
ensuite vous sélectionnez sections

Etape 4. en sélectionnant sections et clic droit de la sourie :

Vous créez alors une nouvelle section par OK, vous donnez un nom (par exemple mon G7) et
choisissez SFC (voir image ci-dessous).

12
Une fenêtre s’ouvre dans le navigateur de projet qui vous permet de saisir votre grafcet en
utilisant la barre des outils graphiques : étape, transition, divergence en OU, convergence en
OU, divergence en ET, convergence en ET ……

Méthodologie de saisie de grafcet :

13
Création d’une transition :

Exemple de programmation d’une transition X10-X11 :

14
La programmation d’une action se fait de la même manière que une transition en ladder

15
4 Transfert du programme dans l’automate

5 Applications

Se référer aux grafcets développés en TD sur le monte charge que vous saisissez et testez.

16

Vous aimerez peut-être aussi