Vous êtes sur la page 1sur 2

Résumé

L’article ETATS DES LIEUX ET PRESPECTIVES DU TOURISME EN ALGERIE, il a été publié dans le
magazine juristourisme 177 - juin 2015 par l'auteur Seddik Larkeche Docteur en droit, docteur en sciences de
gestion, ancien expert titulaire près de l’Organisation internationale des experts.

Pour le thème développé pour l'organisation et l'avenir du secteur du tourisme en Algérie avec la proposition
d'axes et schémas stratégiques du tourisme en Algérie avec la proposition d'axes et schémas stratégiques du
secteur du tourisme.

L’auteur parle de l’avenir de l’Algérie alors que le prix du carburant chute, principale ressource du pays, le
forçant à repenser son modèle économique, Le secteur du tourisme peut donc être un puissant moyen d’absorber
cette crise sociale, car il est source de fortes répercussions sur l’emploi et les secteurs durables. En outre,
l’Algérie a été confrontée à de nombreux défis.
L’Algérie bénéficie de ressources naturelles et culturelles exceptionnelles, contradictoires et diversifiées, lui
permettant de miser sur le marché du tourisme comme outil de croissance .Le problème auquel l’Algérie doit
répondre pour parvenir à l’émergence d’un secteur touristique dynamique, capable de se positionner vis-à-vis de
ses voisins marocains, est fondamentalement lié à la stabilité de son environnement politique et économique , Le
deuxième obstacle majeur est lié aux infrastructures touristiques, qui présentent certaines lacunes en termes
de qualité de service, d’outils techniques souvent obsolètes et de règles minimales d’hygiène. Il a également
évoqué un nouveau modèle de gestion du secteur touristique où l’Algérie avait lancé un plan stratégique pour
2030, défini SDAT 2030 (Master Plan for Tourisme Développement). Les cinq objectifs du SDAT 2030 sont les
suivants : Faire du tourisme l’un des moteurs de la croissance économique algérienne pour le développement
d’une économie alternative et combiner la promotion du tourisme avec l’environnement, Promotion du patrimoine
historique, culturel et religieux ; Améliorer durablement l’image de l’Algérie.

Enfin, l’auteur a mentionné les plans politiques et économiques de développement. La condition de base est liée
à la stabilité politique du pays, ce qui doit être fait à long terme. (Libye, Mali) , la politique actuelle est sous
pression, notamment en ce qui concerne les jeux de pouvoir et la représentation entourant la succession du
président Bouteflika. Au niveau économique, le SDAT 2030 lancé par le Ministère du Tourisme est utile dans sa
conception, mais ses effets sur les terres sont très susceptibles d’être pauvres. La première priorité n’est pas
de se spécialiser dans le tourisme mais de renforcer le capital humain et la richesse algérienne à l’intérieur et à
l’extérieur du pays. Nous sommes convaincus que les paris sur le potentiel humain à travers des investissements
intensifs dans la formation et la recherche peuvent avoir un impact très positif à moyen terme sur le tourisme,
et la deuxième priorité est liée à la diaspora algérienne. Nous considérons que ces populations doivent être au
cœur de la nouvelle stratégie algérienne de développement du tourisme. La troisième priorité est de considérer
que le tourisme d’affaires doit continuer à se développer mais ne pas être le pilier du tourisme algérien. La
quatrième priorité est liée au choix stratégique du développement du tourisme côtier, de la nature et de la
découverte.

Conclusion :

Le secteur du tourisme pourrait être le nouvel axe stratégique du développement de l’Algérie, en retirant
l’économie des loyers de carburant.
NOM :CHIAHI
PRENOM :AMINA MALEK
MASTER 1 TRUN-COM
GROUPE :11

Vous aimerez peut-être aussi