Vous êtes sur la page 1sur 7

Elaboré par : SALAH EDDINE LAHRAOUI

I-Définitions et objectifs de l’analyse financière :


L’analyse financière est une technique de gestion financière de l’entreprise permettant de
savoir des informations fiables sur l’état de santé ou la situation financière d’une entreprise en se
basant sur les états de synthèses fournis par la comptabilité générale à savoir : Le bilan, CPC
(comptes de produits et charges) ,ESG(Etat des soldes de gestion),Tableau de financement et en
fin ETIC (l’Etat des informations complémentaires) qui fournissent une image fidèle sur la
situation financière et patrimoniale de l’entreprise à un moment donné pour les parties prenantes
de cette dernière à savoir les banquiers, les nouveaux souscripteurs des actions...etc. Ainsi que
l’analyse financière est un outil permettant au financier de prendre des décisions financières et
éviter les risques financiers

L’analyse financière permet de mesurer 3 indicateurs


principaux:


1)-La solvabilité : La capacités de l’entreprise de rembourser ces dettes.


2)-La rentabilité : Est -ce-que l’activité de l’entreprise est rentable ?



3)-La liquidité : Est ce que l’entreprise se dote d’une capacité financière de rembourser
ces dettes à tel moment ?


II-ANALYSE BILAN


1-Définition et la structure du bilan comptable :


A) -Définitions :

Le bilan est un document comptable fournit par la comptabilité générale permettant


d’avoir des informations sur le patrimoine d’une entreprise dont les éléments de l’actif sont
enregistrés par leurs cout historique (valeur d’entrée) en respectant le principe comptable du cout
historique. Ce document consiste à classer les comptes selon l’ordre du plan comptable.

B) -La structure du bilan comptable

2-Le bilan financier :


A) -Définition
C’est un document qui représente la situation financière de l’entreprise c’est-à-dire sa
santé financière réelle. Le bilan financier consiste prolonger le principe comptable « le Cout
historique » par le biais d’évaluation des éléments de l’actif en se basant sur « la juste valeur »
et en classant les comptes en fonction de la durée (+/- ans), l’exigibilité (les dettes exigibles) et
enfin la liquidité (plus liquide et moins liquide)
B) -La structure du bilan financier :

3)-Le passage du bilan comptable au bilan financier :


Le passage du bilan comptable au bilan financier est basé sur un ensemble des opérations
des retraitements et reclassements afin d’obtenir la situation financière réelle de l’entreprise.

C’est quoi un retraitement ? C’est une opération de réévaluation des éléments
de l’actif en se basant sur la comparaison entre le cout historique et la juste valeur (le prix de
marché) afin d’obtenir le plus-value ou moins-value des éléments de l’actif.


C’est quoi un reclassement ? C’est le fait de reclasser les comptes selon


l’exigibilité, la durée et la liquidité.

Comment évaluer la structure de l’équilibre financier ?

1-Fonds de roulement = Les ressources stables - les emplois stable
=

Le financement permanent(CP+DLMT) - actif immobilisé

➔(Méthode haut de bilan)


Ou : FR=AC TOTAL y compris la trésorerie – PC TOTAL y compris la trésorerie
➔ (Méthode bas de bilan)

L’objectif est de savoir est ce que les ressources stables sont capables de couvrir le
financement des emplois stables c’est-à-dire le cycle d’investissement

2-Le besoin en fonds de roulement =

Actif circulant(Stock+créances) - le passif circulant(DCT).

L’objectif est de savoir est ce que le passif circulant est capable de financer l’actif
circulant c’est à dire les ressources circulantes sont capables d’honorer le financement
des emplois circulants.

3-trésorerie nette = Trésorerie actif - trésorerie passif


Ou Trésorerie nette = FR-BFR

➢ Lorsque FR>BFR, la trésorerie est importante. L’entreprise finance son BFR avec des
ressources stables (FR>0) ; 

➢ Lorsque FR<BFR, la trésorerie est négative. L’intégralité du BFR n’est pas financée par les
ressources stables. L’entreprise fait recours à des crédits bancaires à court terme pour
financer une partie de son BFR
D’où vient l’excédent du BFR ?
-La nature est le secteur d’activité.

-La taille de l’entreprise.


-La gestion du système de paiement (Les relations commerciales avec les clients et F/ses). -Les
accidents conjoncturels du marché.


NB : Pour réduire le BFR l’entreprise doit assurer :


-Une meilleure gestion de stock.

-Une meilleure gestion des délais de règlements des clients et fournisseurs c’est à dire une
meilleure gestion de trésor en termes d’encaissements des créances et les décaissements des
dettes.

Le bilan juxtaposé : C’est un document permettant d’avoir les variations et les


mouvements de patrimoines de l’entreprise entre deux années en se basant les bilans financiers de
ces deux exercices pour établir la balance de mutation.

Éléments N- N Variations Eléments N-1 Variations


1 N

AI CP

Stock DLMT

Créance DCT

TA TP

Le schéma à suivre pour établir la balance de mutations est la suivante :

*Augmentation de l’actif + Diminution du passif = Emplois


*Diminution de l’actif + Augmentation du passif = Ressources
NB : Le total des emplois doit égaliser le total des ressources
ELEMENTS EMPLOIS RESSOURCES

Actif immobilisé Variation + Variation -

Stock Variation + Variation -

Créances Variation + Variation -

Trésorerie Actif Variation + Variation -

Capitaux propres Variation - Variation +

DLMT Variation - Variation +

DCT Variation - Variation +

Trésorerie passif Variation - Variation +

TOTAL  Emplois  Ressources

➢ La variation de l’actif peut se traduit par l’investissement ou désinvestissement au niveau


des immobilisations, stockage ou déstockage...etc.
➢ La variation du passif se traduit par : augmentation/diminution du capital, des dettes...etc.

L’analyse du bilan par la méthode des ratios :

Définition d’un ratio :

Un ratio est un rapport de comparaison entre deux grandeurs du bilan. Il permet


d’analyser la structure financière et la rentabilité de l’entreprise

I)-Ratio de la structure financière


1-Ratio de l’autonomie financière (RAF) : Permet de mesurer l’indépendance de
l’entreprise vis-à-vis ses créanciers et donner des informations sur la solidité de
l’entreprise. Il doit être supérieur à 50%
➢ RAF= Capitaux propres/ Financement permanent > 50% OU DF/FP< 50%
➢ 2-Ratio de financement permanent (RFP) : Permet de mesurer la capacité des
ressources stables (Capitaux propres+DLMT) de financer les emplois stables (l’actif
immobilisé). Il doit être supérieur à 1. RFP= capitaux permanents/actif immobilisé

3-Ratio de la solvabilité : Consiste à mesurer la marge de sécurité dont bénéficient


les créanciers l’entreprise à long et court terme
➢ RS = Actif total/dettes totales

4-Ratio de la capacité de remboursement : Permet de mesurer la capacité de


l’entreprise de rembourser des dettes totales en utilisant sa situation nette

➢ RCR= CP/ Dettes totales / Ou RCR= DLMT / CAF Dans de cas la contribution
de la CAF doit honorer le remboursement des dettes de financement dans une
durée maximum de 3 ou 4 ans sinon les créanciers n’ont pas l’intérêt de prêter
l’entreprise.

II)-Ratio de la trésorerie


1-Ratio de trésorerie générale : Mesure la capacité de l’entreprise de rembourser ses


dettes par son actif circulant total.

➢ RTG = Stock+Créances+TA/DCT

2-Ratio de trésorerie à échéance / à terme ou réduite : Consiste à mesurer la


capacité de l’entreprise de rembourser ses dettes sans vendre ses stocks, C’est-à-dire la
contribution des éléments de l’actif circulant total hors stock dans le remboursement des
dettes du passif circulant total.
➢ RTE=Créances+Trésorerie actif/DCT
3-Ratio de la trésorerie immédiate : Consiste à mesurer la capacité de l’entreprise
de rembourser rapidement ses dettes (par les disponibilités de trésor) à court terme des
fournisseurs qui exigeaient u paiement immédiate
➢ RTI= Trésorerie/DCT
III -Ratio de la rentabilité financière
C’est un rapport qui permet de savoir la contribution des CP comme modalité de
financement dans la réalisation du résultat net de l’exercice.
➢ Résultat net de l’exercice / CP

Vous aimerez peut-être aussi