Vous êtes sur la page 1sur 11

Cours N° 9 :

La SADT
DÉROULEMENT DE LA SÉANCE
TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES MOYEN DURÉE

Fin du cours {? heures}

Page 1 sur 11
Tableau de comité de lecture
Date de lecture Lecteurs Observation Remarques rédacteur Date modifications
21 avril 2002 CROCHET David Première version 21 avril 2002

Quote of the day :


Fournir ma contribution aux autres est ma philosophie.
Et la vôtre ?

Si vous avez lu ce T.P. et que vous avez des remarques à faire, n'hésiter pas et écrivez-moi à l'adresse suivante :
Ce dossier contient : E-Mail : Adresse Professionnel :
Crochet.david@free.fr CROCHET David
• Un dossier élève (pages 4 à 9) Professeur de Génie électrique
• Un dossier prof (pages 10 à 15) Lycée Joliot CURIE
• Un transparent (page - à - ) Place du Pigeon Blanc
02500 HIRSON
(Adresse valable jusqu'au 30 juin 200

Page 2 sur 11
Cours N° 9
La SADT
Niveau : 1 STI GET Lieu : Salle de cours Durée : ? heures
Organisation : groupe ½ classe, travail individuel

LIAISON AU RÉFÉRENTIEL

B1




PRÉ-REQUIS

Les élèves doivent être capables :

-
-

OBJECTIFS

Les élèves devront être capables de :


-
-

NIVEAU D'APPRENTISSAGE

- Apprendre à (savoir intégré)


- Apprendre à (savoir actif)

MÉTHODE

- Passive

Page 3 sur 11
B 1 – AUTOMATIQUE ET INFORMATIQUE
INDUSTRIELLE
S.T.I. - G.E.T. COURS N° 9
L'AUTOMATISATION
DOSSIER PÉDAGOGIQUE

La SADT

Objectif :

Matériel :

Documents :
Aucun document autorisé

Secteur : Salle de cours Durée : ? heures

Nom, Prénom : Classe, Groupe :

Page 4 sur 11
La SADT

1. Relations interne à un système automatisé


Un système automatisé peut se présenter suivant 3 grandes parties, chacun assurant
une fonction indispensable au fonctionnement d'un système.

• Une P.O. (Partie Opérative)qui effectue physiquement les actions. Il effectue des
opérations (remplir des bouteilles, cuire les chips, déplacer une charge …). On dit
aussi, qu'il produit une valeur ajoutée à la matière. Les actions effectuées par la
P.O. sont ordonnées par la P.C., en échange, la P.O. informe de son état (position,
température, vitesse…)
• Une P.C. (Partie commande) qui donne les ordres à la P.O. suivant un programme
préétablit en fonction des informations qu'il reçoit de la P.O.. Suivant la complexité
du système, la P.C. peut être câblée (tout la commandes est effectué par des
systèmes contact + relais) ou automatisé (à base d'un ou plusieurs automates
programmables). De plus il permet la communication avec l'opérateur (voyant,
écran, bouton…)
POSTE CONTRÔLE
Commande manuelle : Signalisation :
- Bouton poussoir OPÉRATEUR voyant, écran,
sonore

PARTIE COMMANDE

Interface TRAITEMENT DES Interface de


d'entrée OPÉRATIONS : sortie
Logique séquentielle

RÉSULTATS :
Fonctions spécifiques :
ÉTATS DU ORDRES
Comptage,
PROCESSUS
temporisation

PARTIE OPÉRATIVE
PROCESSUS DE
Capteurs, Actionneurs :
FABRICATION OU
codeurs Moteurs, vérins
MACHINE

2. Représentation fonctionnelle structurée


La SADT (Structured and Analysis Design Technic) est une représentation
verticale (par niveaux hiérarchiques) par blocs fonctionnels. On l'appelle aussi
analyse descendante, car plus on descend dans l'analyse, plus on arrive à des
fonctions de plus en plus spécifiques
La démarche d'analyse est décomposée en blocs fonctions (appelé blocs
fonctionnels) qui eux même sont décomposés en d'autres blocs fonctions.

Page 5 sur 11
Le premier niveau spécifique au système Niveau A-0
portera toujours le nom de A-0 (A tiré
zéro)
Les niveaux hiérarchiques supérieurs
(c'est à dire qui utilise ce système)
porteront les noms de A-1, A-2 …
Niveau A0

Le niveau hiérarchique immédiatement


inférieur au A-0 qui décompose en partie
le système porte le nom de A0.

Les niveaux hiérarchiques suivant


prennent le nom du niveau Niveau 1

immédiatement précédent avec un indice


supplémentaire
A-0

Niveau 2
1

3
A0

11 31
12
32

13 14 33
A1 A3

141

142

143
A14

La méthode de décomposition SADT permet de hiérarchiser les actigrammes


(graphiques d'activité) selon la convention suivante :
- Le niveau A-0 : c'est le niveau le plus élevé ; il présente le contexte générale du
système (module d'origine)
- Le niveau A0 : ce niveau se décompose en 3 à 6 boîtes repérées A1, A2, A3 … A6.
- Le niveau A1 : La boite A1 se décompose en boîtes A11, A12 …
Et ainsi de suite

Page 6 sur 11
3. Modules d'activité
C R E W

ENTRÉE SORTIE
ACTIVITÉ
Matière d'œuvre (MO) (MO) + Valeur ajoutée

FAIRE … SUR
Énergie Énergie adaptée
Informations Informations traitées
- Matière d'œuvre
- Énergie
- Information Compte rendu

SUPPORT D'ACTIVITÉ
Moyens techniques
Le module d'activité comporte obligatoirement :
- Un rectangle qui représente la limite avec l'extérieur
- L'activité sur la matière d'œuvre, l'énergie ou l'information (entrée) qui caractérise la
fonction d'usage du module
- Les entrées : Elles peuvent recevoir la matière d'œuvre, l'énergie, les informations
- Les sorties : la matière d'œuvre avec sa valeur ajoutée, ainsi que les comptes rendus
et les déchets
- Le support d'activité : dispositif technologique qui assure l'activité
- Les contraintes de pilotages qui se décomposent en :
• C : Contraintes de configuration qui indiquent la capacité à changer
d'activité. La configuration du système peut être modifiée soit par le
logiciel (programme d'automate), soit par le matériel
• R : Contraintes de réglages qui concerne l'ajustement d'un ou plusieurs
paramètres, sans modification de l'activité (par exemple réglages d'une
vitesse ou d'un déplacement)
• E : Contrainte d'exploitation qui concerne la mise en marche et arrêt du
système. Elles peuvent s'appliquer, pour des raisons de sécurité, sans
intervention de l'opérateur
• W : Contrainte énergétique, qui sont liées à l'action ou à la force
motrice du système.

Page 7 sur 11
B 1 – AUTOMATIQUE ET INFORMATIQUE
INDUSTRIELLE
S.T.I. - G.E.T. COURS N° 9
L'AUTOMATISATION
DOSSIER PÉDAGOGIQUE

La SADT

Objectif :

Matériel :

Documents :
Aucun document autorisé

Secteur : Salle de cours Durée : ? heures

Nom, Prénom : Classe, Groupe :

Page 8 sur 11
La SADT

1. Relations interne à un système automatisé


Un système automatisé peut se présenter suivant 3 grandes parties, chacun assurant
une fonction indispensable au fonctionnement d'un système.

• Une P.O. (Partie Opérative)qui effectue physiquement les actions. Il effectue des
opérations (remplir des bouteilles, cuire les chips, déplacer une charge …).On dit
aussi, qu'il produit une valeur ajoutée à la matière. Les actions effectuées par la
P.O. sont ordonnées par la P.C., en échange, la P.O. informe de son état (position,
température, vitesse…)
• Une P.C. (Partie commande) qui donne les ordres à la P.O. suivant un programme
préétablit en fonction des informations qu'il reçoit de la P.O. Suivant la complexité
du système, la P.C. peut être câblée (tout la commandes est effectué par des
systèmes contact + relais) ou automatisé (à base d'un ou plusieurs automates
programmables). De plus il permet la communication avec l'opérateur (voyant,
écran, bouton…)
POSTE CONTRÔLE
Commande manuelle : Signalisation :
- Bouton poussoir OPÉRATEUR voyant, écran,
sonore

PARTIE COMMANDE

Interface TRAITEMENT DES Interface de


d'entrée OPÉRATIONS : sortie
Logique séquentielle

RÉSULTATS :
Fonctions spécifiques :
ÉTATS DU ORDRES
Comptage,
PROCESSUS
temporisation

PARTIE OPÉRATIVE
PROCESSUS DE
Capteurs, Actionneurs :
FABRICATION OU
codeurs Moteurs, vérins
MACHINE

2. Représentation fonctionnelle structurée


La SADT (Structured and Analysis Design Technic) est une représentation
verticale (par niveaux hiérarchiques) par blocs fonctionnels. On l'appelle aussi
analyse descendante, car plus on descend dans l'analyse, plus on arrive à des
fonctions de plus en plus spécifiques
La démarche d'analyse est décomposée en blocs fonctions (appelé blocs
fonctionnels) qui eux même sont décomposés en d'autres blocs fonctions.

Page 9 sur 11
Le premier niveau spécifique au système Niveau A-0
portera toujours le nom de A-0 (A tiré
zéro)
Les niveaux hiérarchiques supérieurs
(c'est à dire qui utilise ce système)
porteront les noms de A-1, A-2 …
Niveau A0

Le niveau hiérarchique immédiatement


inférieur au A-0 qui décompose en partie
le système porte le nom de A0.

Les niveaux hiérarchiques suivant


prennent le nom du niveau Niveau 1

immédiatement précédent avec un indice


supplémentaire
A-0

Niveau 2
1

3
A0

11 31
12
32

13 14 33
A1 A3

141

142

143
A14

La méthode de décomposition SADT permet de hiérarchiser les actigrammes


(graphiques d'activité) selon la convention suivante :
- Le niveau A-0 : c'est le niveau le plus élevé; il présente le contexte générale du
système (module d'origine)
- Le niveau A0 : ce niveau se décompose ne 3 à 6 boîtes repérées A1, A2, A3 … A6.
- Le niveau A1 : La boite A1 se décompose en boîtes A11, A12 …
Et ainsi de suite

Page 10 sur 11
3. Modules d'activité
C R E W

ENTRÉE SORTIE
ACTIVITÉ
Matière d'œuvre (MO) (MO) + Valeur ajoutée

FAIRE … SUR
Énergie Énergie adaptée
Informations Informations traitées
- Matière d'œuvre
- Énergie
- Information Compte rendu

SUPPORT D'ACTIVITÉ
Moyens techniques
Le module d'activité comporte obligatoirement :
- Un rectangle qui représente la limite avec l'extérieur
- L'activité sur la matière d'œuvre, l'énergie ou l'information (entrée) qui caractérise la
fonction d'usage du module
- Les entrées : Elles peuvent recevoir la matière d'œuvre, l'énergie, les informations
- Les sorties : la matière d'œuvre avec sa valeur ajoutée, ainsi que les comptes rendus
et les déchets
- Le support d'activité : dispositif technologique qui assure l'activité
- Les contraintes de pilotages qui se décomposent en :
• C : Contraintes de configuration qui indiquent la capacité à changer
d'activité. La configuration du système peut être modifiée soit par le
logiciel (programme d'automate), soit par le matériel
• R : Contraintes de réglages qui concerne l'ajustement d'un ou plusieurs
paramètres, sans modification de l'activité (par exemple réglages d'une
vitesse ou d'un déplacement)
• E : Contrainte d'exploitation qui concerne la mise en marche et arrêt du
système. Elles peuvent s'appliquer, pour des raisons de sécurité, sans
intervention de l'opérateur
• W : Contrainte énergétique, qui sont liées à l'action ou à la force
motrice du système.

Page 11 sur 11