Vous êtes sur la page 1sur 2

Les ressources vegetales

La végétation de Diouroup pour l’essentiel arbustive. Malgré, les efforts consentis dans la
régénération des ressources naturelles, la végétation a connu une dégradation notoire au fil
des années causée principalement par l’action de l’homme.
Les espèces dominantes sont le baobab, le kaol, l’alome, le tamarinier, le ditax, le woul, le
neew, le darkasse, le rônier et enfin le manguier. Il existe aussi des espèces comme le
caïecédrat, le fromager qui sont généralement retrouvés à l’intérieur des habitations. Cette
végétation varie en fonction des différents types de sols et du climat. C’est ainsi que nous
avons deux (02) types de formations végétales dans la collectivité locale.
La strate herbacée qui est caractérisée par la prédominance des graminées annuelles parmi
lesquelles on peut noter Schoenefeldia gracilis, Aristida mutabilis, Eragrostis tremula et
Cenchrus biflorus. En outre, elle offre un potentiel nutritionnel important au bétail. C’est une
formation saisonnière, dépendante de la pluviométrie, et disparait de fur et à mesure que la
saison sèche avance.
La strate arbustive qui est composée essentiellement de ligneux . Les principaux ligneux
rencontrés sont les suivants:
- Espèces sur sols Dior : Adansonia digitata (Baobab), Tamarindus indica, Combretum
glutinosum (rate), Guiera senegalensis (nguer), Cordyla pinnata (dimb), etc
- Espèces sur sols Deck : Acacia seyal, Balanites aegyptiaca, Combretum microcanthum,
Grewia bicolor.etc.
Il est important de noter que le potentiel végétal est de plus en plus dégradé du fait des
mauvaises conditions climatiques mais de l’action de l’homme, ce qui a abouti à une
disparition progressive de certaines espèces comme : bouy, alom, dakhar, soump, nèw, oul,
dank etc.
Les ressources fauniques
Elles sont présentes dans les espaces forestiers qui lui servent de gîtes.
La grande faune qui existait, a pratiquement disparue du fait de la déforestation très avancée
de la zone et de la multiplicité des agressions sur le couvert végétal. En effet, les principales
espèces fauniques encore présentes dans la commune se limitent à de petits mammifères
comme les chacals, les écureuils, les lièvres, et les perdrix qui font l’objet de chasse.

Les Ressources hydriques


Les ressources hydriques comprennent au sens large, l’ensemble des eaux accessibles comme
ressources, c’est-à-dire utiles et disponibles pour l’être humain, les végétaux et les animaux.
On distingue :
- Le réseau hydrographique
L’hydrographie peut-être définie comme les étendues d’eaux que l’on peut observer à la
surface de la terre.
Le réseau hydrographique est principalement composé : De bas fonds inondables durant la
saison des pluies et d’eaux de surfaces (mares, marigots et rivières). Le cours d’eau le plus
important est le bras de mer qui traverse le villge de Fayil. Ce cours d’eau est d’autant plus
important qu’il permet aux populations de pratiquer la pêche et l’extraction saline qui sont des
activités prometteuses pour la commune.
On note aussi la présence de quelques mares temporaires dont les plus importants inondent les
villages de SENGHOR, NDIONGOLOR, DIORAL, NDIOUDIOUF, DOUDAM et NDIOB
NDOFFENE. Ces cours d’eau, utilisés à des fins d’abreuvement et de maraîchage par les
populations ont une pérennité de 6 à 8 mois.
- Le réseau hydrologique (hydrologie souterraine)
Les eaux souterraines sont essentiellement sont constituées par :
- La nappe maestrichtienne qui varie généralement entre 350 et 450m. Il est la source
d’alimentation des forages de la Communauté rurale. Il présente un important débit mais sa
qualité de l’eau laisse à désirer car elle est saumâtre et contient du fluor.
- La nappe phréatique quant à elle demeure peu profonde dans la majorité des cas on peut
l’atteindre, suivant la zone, entre 7, 8 et 10 mètres. Ce n’est que dans la zone de DOUDAM
qu’il faut descendre jusqu'à 15 voire 17 mètres.
Elle alimente les puits qui assurent aussi l’approvisionnement en eau et offre une eau de
qualité douce. Cependant, le taux de salinité est assez élevé dans la zone de Fayil avec une
moyenne de 1 gramme par litre.

Vous aimerez peut-être aussi