Vous êtes sur la page 1sur 15

Faculté des Sciences et Techniques Settat

Département de Chimie Appliquée et Environnement

Travaux Pratiques

Vicia Lens

« Sciences et Ingénierie de l’Environnement »


Et
« Procédés et Ingénierie Chimique»

Réalisé par : Réalisé par :


 OULASRI OUMAIMA  BAHARI IMANE
 JDID YOUSRA  LMONTASSIR AYOUB
 ARIF SALWA  AIT KADDOUR ZAKARIA

Encadré par :

Mme.MERBOUH
Table des matières

2021/2022

Introduction

I. Partie théorique

Généralités sur l’éco toxicologie


a) Définitions
b) Techniques d’évaluation de la pollution en Eco toxicologie:
c) Les caractéristiques de Vicia Lens

II. Partie expérimentale

1. Le but de l’essai
2. Principe de l’essai
3. Les matérielles utilisés
4. Produits utilisés
5. Mode Opératoire
a) Tri et pèse des grains
b) Mise en culture
 Condition de culture
 Condition d’intoxication
c) La
mesure de
Introduction la
longueur

6. Expression des résultats


7. Interprétation

Conclusion :

L'écotoxicologie est née dans les années 70, à la suite de problèmes de santé
publique et de perturbation de populations animales provoqués par des
polluants.
Ainsi naissait l'éco toxicologie : " Etude des modalités de contamination de
l'environnement par les agents polluants naturels ou artificiels produits par
l'activité humaine ainsi que de leurs mécanismes d'action et effets sur les
êtres vivants qui peuplent la biosphère " (Ramade, 1977).
Pour mener à bien comprendre l’éco toxicologie, on a eu la chance de faire
des travaux pratiques dont on put transmettre notre savoir en savoir-faire ;
ce rapport du travail pratique permet de décrire de manière brève le
protocole suivis et les résultats de travail obtenus.

Le rapport ci-dessous est divisé en deux parties :


֎ La partie théorique dont on va traiter quelque information générale
concernant l’éco toxicologie et des termes lié à l’éco toxicologie.
֎ La partie pratique dont on va traiter l’essai d’écotoxicité (toxicité
aiguë) qu’on a effectué sur les lentilles Vicia Lens.
֎ Enfin la partie de résultats et interprétations.

I. Partie théorique

Généralités sur l’éco toxicologie


1.Définitions

La toxicologie est l’étude de ‘effet des substances naturelles ou des polluants d’origine
synthétiques sur les organismes vivants ou sur d’autres systèmes biologiques.

Objectif :
 Prévention des conséquences futures qu’on peut
atteindre de la libération d’un produit
 Déduire des valeurs maximales de contaminant
admissible pour l’environnement
 Evaluation de l’impact de la pollution sur l’écosystème
 Etude du transfert et de la circulation des polluants
dans un écosystème

2.Techniques d’évaluation de la pollution en Eco toxicologie:

Quatre critères pour évaluer l´impact d´une substance:

1. Mesure de la Quantité. - ppm/ppb et mM

2. Persistance. - Temps de demi-vie

3. Toxicité. – Génotoxicité
C’est la mesure de la capacité d’une substance à provoquer des effets néfastes et

Mauvais pour la santé ou la survie chez toute forme de vie.

 La toxicité aiguë

Est la toxicité induite, dans un court laps de temps (ex 24 h), par l’administration d’une

dose unique (éventuellement massive) ou de plusieurs doses acquises dans ce laps de

temps d'un produit ou mélange toxique.

IGUË Unique < 24 heures ON VA TRAVAILLER DANS CE RAPPORT SUR CE TYPE DE TOXICITE

HRONIQUE Répétée > 3 mois

4. Facteurs Eco toxicologiques:

֎ Facteur de bioaccumulation:
**F=conc. à T/ conc. à T-1
֎ Facteur de pollution:
**F= conc. dans le milieu / conc. dans le témoin
֎ Facteur de biomagnification
** F= conc. dans le maillon n/ conc dans le
maillon n-1
֎ Facteur de bioconcentration:
** F= conc. dans l’organisme/conc. dans le
milieu

3.Les caractéristiques de Vicia Lens :

Les lentilles cultivées, se retrouvant parfois localement en milieu

plus naturel... Stipules non dentées comme celles de Vicia lens .


Nomenclature de Vicia Lens :

Ordre : Fabales

Famille : Fabaceae

Genre : Vicia

II. Partie expérimentales :

1. But de l’essai :
Figure 1: Vicia lens
L’objectif de l’essai c’est d’étudier la toxicité aiguë

provoquée par sulfate de cuivre et le sulfate de cadmium sur la lentille terrestre vicia

Lens.

2. Principe de l’essai :

L’essai consiste à déterminer la CI50%, c'est-à-dire la concentration des produits testés


provoquant une inhibition de 50% de la croissance de la lentille terrestre, cultivée au
laboratoire sur un milieu artificiel (coton + eau). La culture est effectuée en lumière
monochromatique et s’effectue sur une durée de 7 jours.

3. Les matérielles utilisés :

Tubes à hémolyse
Porte-tubes
Coton
Balance
Fioles de 50 ml
Agitateur
Barreau magnétique
Pipette
Pince de laboratoire
Incubateur
Papier absorbant

4. Produits utilisés :

Solution de sulfate de cadmium (pour notre groupe)


Solution de sulfate de cuivre (utilisées par les autres groupes )
Lentille terrestre
Eau distillée

5. Mode opératoire :

a. Préparation des substances à étudier (les lentilles)

On opère à une sélection de 50 lentilles qui repose sur un tri objectif.

Le choix des 50 lentilles porte sur un aspect homogène du tégument qui ne doit
pas être déchiré pour calculer la moyenne puis l’écart type des poids mesurés
afin de déterminer l’intervalle sur lequel on va se baser pour choisir les 50
lentilles.
Après avoir effectué le choix selon ces critères, on a pesé chaque grain.
Après avoir pesé les grains, on a calculé le poids moyens, l’ écart type et par la
suite on a déterminé l’intervalle des poids des grains.
On a obtenu les résultats :

Lentille Poids (g)


1 0,0379
26 0,0375
2 0,0313
27 0,0404
3 0,0304
28 0,0345
4 0,0394
29 0,0393
5 0,0366
30 0,0327
6 0,0427
31 0,0316
7 0,0379
32 0,0419
8 0,0433
33 0,041
9 0,0464
34 0,0307
10 0,0393 35 0,0322
11 0,0384 36 0,0406
12 0,0377 37 0,0395
13 0,0308 38 0,0305
14 0,0395 39 0,0354
15 0,0373 40 0,0315
16 0,045 41 0,0366
17 0,0402 42 0,0289
18 0,0445 43 0,0273
19 0,044 44 0,0257
20 0,0302 45 0,0389
21 0,027 46 0,0339
22 0,0397 47 0,0323
23 0,0354 48 0,042
24 0,038 49 0,0381
25 0,0342 50 0,0401
Moyenne 0,036604
Ecart-type S 0,005019799

Moy-écart Moy+ecart
0,031584201 0,0416238

b)- Préparation des dilutions

Préparation des réactifs :pour préparer une solution de sulfate de


cadmium de concentration de 1000 mg/l, on a pesé 0,05 g de sulfate de cadmium,
on l’a mis dans une fiole de 50 ml, on l’a dilué manuellement avec un peu d’eau
distillée, puis on a ajouté de l’eau distillée jusqu’à le trait de jauge et on a agité
jusqu’à l’homogénéisation de la solution mère. De même, pour préparer la
solution de sulfate de cuivre.

Pour étudier la toxicité des deux polluants, on a effectué 3 séries de


mesures pour chaque produit. Chaque série contient 16 tubes à hémolyse avec
des différentes concentrations. Il s’agit des dilutions successives au ½ en partant
d’une concentration de 1000 mg/l jusqu’à 0.48 mg/l.. Parmi les 16 tubes il y a 4
qui sont des témoins qui ne contiennent que de l’eau distillée (0,5 ml) afin de
comparer la croissance des lentilles en présence ou en absence de substances
toxiques.
On a versé 1 ml de sulfate de cadmium dans le premier tube et 0,5 ml de
l’eau distillée dans les autres tubes, puis on a prélevé 0,5 ml du deuxième et on
l’a ajouté dans le tube qui se suit et on a continué de la même manière jusqu’à
le dernier tube sauf les témoins.

La même procédure est refaite pour le sulfate de cuivre.

On a introduit dans chaque tube un morceau de coton hydrophile dont


l’épaisseur ne doit pas dépasser 0.5 cm et doit être modérément tassé, et nous
avons mis par la suite chaque graine dans un tube puis les tubes vont être bouchés
par un autre morceau de coton de façon non hermétique pour permettre l’échange
de gaz.
c)- Condition de culture :

Les lentilles sont exposées à une lumière avec une photopériode de 16 h


de lumière et8 d’obscurité et à une température comprise entre 17 et 21 °C. Cet
exposition durera 7 jours après on mesure et on compare les germinations.

d)- La mesure de la longueur :

A l’aide d’une pince on a ressortit la plante du tube puis on a utilisé une règle pour mesurer

la longueur.
e)- La pèse des poids :

Après avoir mesuré la longueur de chaque plante, on a effectué la pesé des poids
Pour le sulfate de cadmium :
L perdu
TUBES C (mg/l) P (mg) L (mm) T% I%
(mm)
T1 0 0,159 57 - -
TEMOINS

T2 0 0,141 61 - -
0
T3 0 0,1497 49 - -
T4 0 0,1401 67 - -
Tp 1 1000 0,0717 0 0% 100% 58,5
Tp 2 500 0,0751 3 4% 96% 55,5
Tp 3 250 0,0777 7 8% 92% 51,5
AVEC POLLUANT

Tp 4 125 0,1062 20 46% 54% 38,5


Tp 5 62,5 0,1016 42 39% 61% 16,5
Tp 6 31,25 0,1054 46 44% 56% 12,5
Tp 7 15,625 0,1059 48 45% 55% 10,5
Tp 8 7,8125 0,13 50 77% 23% 8,5
Tp 9 3,9063 0,1419 52 93% 7% 6,5
Tp 10 1,9531 0,1421 53 93% 7% 5,5
Tp 11 0,9766 0,1342 53 83% 17% 5,5
Tp 12 0,4883 0,1469 50 99% 1% 8,5

La réponse en longueur
70

60

50

40

30

20

10

- Interprétation des résultats :


Notre essai consiste à déterminer la CI50%, c’est à dire la concentration des
produits testés provoquant une inhibition de 50% de la croissance de la lentille
terrestre. On le détermine par la projection sur l’axe des abscisses et on relève la
concentration qui inhibe 50% de la longueur.
On a trouvé donc :
Pour la longueur : CL50 = 105 mg /L
Pour sulfates de cuivres :

On a traité l’effet du sulfate de cuivre sur la germination des gaines. Les


résultats après la mesure des poids et longueurs pour les 3 essais sont réunis
dans les présents tableaux :

poids Longeur
MOYEN P Moy L T C% I% TC% I%
1000 0,10073333 1,83333333 64,4487097 35,5512903 39,5683453 60,4316547
500 0,10316667 2,06666667 66,0055449 33,9944551 44,6043165 55,3956835
250 0,10776667 2,1 68,9486031 31,0513969 45,323741 54,676259
125 0,1115 2,33333333 71,3371721 28,6628279 50,3597122 49,6402878
62,5 0,11476667 2,83333333 73,42717 26,57283 61,1510791 38,8489209
31,25 0,11663333 2,96666667 74,6214545 25,3785455 64,028777 35,971223
15,62 0,12633333 3,3 80,8274685 19,1725315 71,2230216 28,7769784
7,81 0,12966667 3,56666667 82,9601194 17,0398806 76,9784173 23,0215827
3,9 0,13136667 3,8 84,0477714 15,9522286 82,0143885 17,9856115
1,95 0,13176667 4 84,3036895 15,6963105 86,3309353 13,6690647
0,97 0,1328 4,13333333 84,9648113 15,0351887 89,2086331 10,7913669
0,48 0,1434 4,36666667 91,7466411 8,25335893 94,2446043 5,75539568
T 0,1563 4,63333333
Moyennes des lentilles non germées = 0
TAUX INIBITION (LONGUEUR)
70
60
50
40
30 LONGUEUR
CL50
20
10
0

Figure : Taux d'inhibition de germination des graines (longueur) en fonction de la dose de


sulfate de cuivre
- Interprétation des résultats :
Notre essai consiste à déterminer la CI50%, c’est à dire la concentration des
produits testés provoquant une inhibition de 50% de la croissance de la lentille
terrestre. On le détermine par la projection sur l’axe des abscisses et on relève la
concentration qui inhibe 50% de la population.
On a trouvé donc :
Pour la longueur : CL50 = 93,75 mg /L

Conclusion :
Ces travaux pratiques qu’on a réalisés au sein du Laboratoire de la Faculté
des Sciences et Techniques – Settat, montre qu’à côté de la partie positive des
éléments métalliques ou autrement dit les oligo-éléments s’ajoute une autre
partie qui est négative et qu’on observe dès les premiers accroissements de la
concentration de l’un de ces éléments et qui peut causer un danger pour les êtres
vivants tel que les plantes. Ce danger se manifeste par une intoxication qui
génère des nombreux symptômes tels que l’inhibition de la croissance et la
réduction de la biomasse. On tient vraiment à remercier Madame Chaimae
MERBOUH pour son soutien, ses explications et son encadrement durant toutes
les séances du TP.

Vous aimerez peut-être aussi