Vous êtes sur la page 1sur 49

Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 1 / 49

Fascicule d’exercices
d’électromagnétisme

John Martin, Dorian Baguette

I.P.N.A.S., bât. B15


Tél. : 04/366 28 64
email : jmartin@ulg.ac.be

2015–2016
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 2 / 49

Calcul vectoriel
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 3 / 49
Calcul vectoriel

Rappels sur les intégrales curviligne et superficielle

Une courbe C est paramétrée par un chemin r(t) = (x(t), y(t), z(t)).
L’intégrale curviligne (ou circulation) d’un champ vectoriel A le long d’une
courbe orientée C = {r(t) : t 2 [tA , tB ]} est notée
ˆ tB
dr
ˆ
A · d` et est par définition égale à A(r(t)) · dt
C tA dt

***

Une surface S est paramétrée par une couverture (r(u, v), K) où


r(u, v) = (x(u, v), y(u, v), z(u, v)) et (u, v) 2 K = [umin , umax ] ⇥ [vmin , vmax ].
L’intégrale superficielle (ou flux) d’un champ vectoriel A sur (au travers de) la
surface orientée S est notée
ˆ ˆ ˆ
A · n dS et est par définition égale à A(r(u, v)) · (@u r ⇥ @v r)du dv
C K
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 4 / 49
Calcul vectoriel

Rappels de calcul intégral

Quelques primitives à connaître...


1 1
ˆ ˆ
dx = ln(x) p dx = arcsinh(x)
x 1 + x2
ˆ
1
ˆ
x p
dx = arctan(x) p dx = 1 + x2
1 + x2 1+x 2

x 1 1 x
ˆ ˆ
dx = p dx = p
(1 + x2 )3/2 1 + x2 (1 + x2 )3/2 1 + x2

Chagement de variable régulier x = x(y)


b b0
dx
ˆ ˆ
f (x) dx = f (x(y)) (y) dy
a a0 dy

avec a = limx!a y(x) et b0 = limx!b y(x)


0

Remarque : • Toutes les primitives p


sont définies à une constante additive près.
• arcsinh(x) = ln(x + 1 + x2 ).
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 5 / 49
Calcul vectoriel

Théorèmes de Gauss et de Stokes

Formule de Gauss (du flux ou d’Ostrogradsky)


Pour tout volume donné V dont la frontière est une surface S régulière,
c’est-à-dire admettant une normale extérieure n presque partout, on a
ˆ ˆ
A · n dS = (r · A)dV
S V

Formule de Stokes(-Ampère)
Pourvu que A et r ⇥ A soient continus dans un domaine contenant la surface
S ouverte, limitée par le contour C, on a
˛ ˆ
A · d` = (r ⇥ A) · n dS
S S

avec les règles de signes habituelles concernant n et le sens de parcours de C.


Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 6 / 49
Calcul vectoriel

Scalaire, pseudoscalaire, vecteurs polaire et axial

C1. Démontrez que le produit scalaire entre deux vecteurs polaires (resp.
axiaux) est un scalaire (qui ne change donc pas de signe sous l’action
d’une réflexion). En corollaire, démontrez que la norme d’un vecteur est
un scalaire.
C2. Démontrez que le produit vectoriel entre deux vecteurs polaires définit
un vecteur axial.
C3. Démontrez que le produit mixte entre trois vecteurs polaires est un pseu-
doscalaire.
C4. Justifiez le fait que la position, la vitesse et la quantité de mouvement
d’une particule sont des vecteurs polaires, tandis que le moment cinétique
est un vecteur axial.
C5. Démontrez que le produit scalaire entre un vecteur polaire et un vecteur
axial définit un pseudoscalaire.

C6. Démontrez que le produit vectoriel entre un vecteur polaire et un vecteur


axial définit un vecteur polaire.
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 7 / 49
Calcul vectoriel

Dérivées de champs scalaires et vectoriels

C7. Démontrez que les règles usuelles de dérivation d’un produit (règles de
Leibniz) s’appliquent au produit scalaire et au produit vectoriel, i.e.

d(A · B) dA dB d(A ⇥ B) dA dB
= ·B+A· , = ⇥B+A⇥
dt dt dt dt dt dt

C8. Démontrez que la dérivée d’un champ scalaire V (r) dans la direction n,

@V (r) V (r + n n) V (r)
⌘ lim
@n n!0 n
est égale à rV (r) · n.

C9. Calculez la dérivée du champ scalaire V (r) = x e (y dans les di-


2
+x2 )

rections n = p13 (1, 1, 1) et n0 = cos ' ex + sin ' ey .

C10. La hauteur d’une colline est donnée par

h(x, y) = 10(2xy 3x2 4y 2 18x + 28y + 12).

Déterminez la position et la hauteur de son sommet. Déterminez ensuite


la direction et l’intensité de la plus grande pente au point (1, 1).
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 8 / 49
Calcul vectoriel

Développement en série et intégrales curvilignes

1
C11. Effectuez le développement en série de aux alentours de r0 = 0
|r r0 |
jusqu’à l’ordre 2 inclus.

C12. Calculez la circulation du champ vectoriel A = xy 2 ex + 2 ey + x ez le


long de la courbe C paramétrée par le chemin r(t) = (↵ t, ↵/t, ) pour
t : 1 ! 2, où ↵, 2 R.
ˆ
Solution : A · d` = ↵4 ln 2 ↵
C

C13. Soit le champ de force F = y ex x ey + ez et une courbe C paramétrée


par le chemin r(✓) = (a c + c cos ✓) ex + (b + c sin ✓) ey + c2 ✓ ez pour
✓ : 0´! 2⇡ où a, b, c 2 R. Quelle est la forme de cette courbe ? Montrez
que C F · dr = 0. Ce résultat implique-t-il que F est un champ de force
conservatif ?
ˆ
Solution : F · dr = 0. Non
C
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 9 / 49
Calcul vectoriel

Intégrales curvilignes et surfaciques

C14. Soit le champ vectoriel F = y(4x2 + y 2 ) ex + x(2x2 + 3y 2 ) ey .


Montrez que l’ellipse d’équation x2 /a2 + y 2 /b2 = 1 peut être paramétrée
par le chemin

r(t) = (a sin t, b cos t), t 2 [0, 2⇡].

Calculez la circulation de F le long de l’ellipse parcourue dans le sens


trigonométrique (t : 0 ! 2⇡).
Si l’ellipse est parcourue dans le sens horloger (t : 2⇡ ! 0), que vaut la
circulation ?
Solution : 12 ⇡ba3 , 12 ⇡ba3

C15. Vérifiez la validité du théorème de Gauss en calculant de deux façons


↵r
différentes le flux du champ vectoriel F(r) = 2 au travers de
p (r + a2 )3/2
la surface définie par l’équation |r| = 3 a.
p
Solution : F = 3 3⇡↵
2
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 10 / 49
Calcul vectoriel

Théorème de Schwarz

C16. Démontrez le théorème de Schwarz, qui stipule l’égalité entre dérivées


croisées d’un champ scalaire f pourvu que @x @y f et @y @x f soient
continues, i.e.
@2f @2f
= .
@x@y @y@x
Exprimez dans ce but la variation de f entre A et B, f = f (B) f (A),
respectivement le long des trajets ACB et ADB où A = (x, y), B =
(x + x, y + y), C = (x + x, y) et D = (x, y + y). Egalez ces deux
expressions et passez à la limite x ! 0 et y ! 0.
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 11 / 49
Calcul vectoriel

Divergence et rotationnel

C17. Montrez que la divergence et le rotationnel du champ A = ↵ r/r3 sont


nuls 8 r 6= 0 mais que le flux au travers d’une surface sphérique de rayon
R entourant l’origine est non nul.
Remarque : le champ coulombien en est un cas particulier.

C18. Montrez que le champ inhomogène A = ( x, y, 0) est simultanément


indivergentiel et irrotationnel.
C19. Montrez que le champ tournant
✓ ◆
e' y x
A= = , , 0
⇢ x2 + y 2 x2 + y 2
est simultanément indivergentiel et irrotationnel 8 ⇢ 6= 0, mais que la
circulation le long d’une boucle entourant l’axe ez est non nulle. Calculez
celle-ci pour un tour complet dans le sens trigonométrique autour de ez .
˛
Solution : A · d` = 2⇡
C
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 12 / 49

II

Électrostatique
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 13 / 49
Électrostatique

Rappels d’électrostatique

Force de Coulomb : F(r) = qE(r) avec E(r) = rV (r)


ˆ r0 =rB
Travail de la force de Coulomb : WCoulomb (rA ! rB ) = F(r0 ) · d`0
r0 =rA
Potentiel et champ électrique :
Particules ponctuelles Distribution de charges
N
X
1 qi 1 ⇢(r0 )
ˆ
V (r) = V (r) = dV 0
4⇡✏0 i=1
|r ri | 4⇡✏0 V |r r0 |
N
X
1 r ri 1 r r0
ˆ
E(r) = qi E(r) = ⇢(r0 ) dV 0
4⇡✏0 i=1
|r ri | 3 4⇡✏0 V |r r0 |3

Variation de potentiel électrique :


ˆ r0 =r1
V (r1 ) V (r2 ) = E(r0 ) · d`0 = WCoulomb,q=1 C (r2 r1 )
r0 =r2

Énergie potentielle électrique : U (r) = qV (r)


Loi de Gauss et équation de Poisson : r · E(r) = ⇢(r)/✏0 , V (r) = ⇢(r)/✏0
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 14 / 49
Électrostatique

Rappels d’électrostatique
X 1 qi q j
Énergie électrostatique : U =
paires
4⇡✏0 |ri rj |
1 ✏0
ˆ ˆ
= ⇢(r)V (r)dV = |E(r)|2 dV
2 V 2 R3
1 p·r 1 ⇣ p p · r⌘
Dipôle électrique ponctuel : V (r) = 3
, E(r) = 3
+3 5
4⇡✏0 r 4⇡✏0 r r
ˆ
Moment dipolaire électrique : p = ⇢(r)r dV
V

1 r r0 0
ˆ
E(r) = (r0 ) d` (r) ⌘ densité linéique de charge au
4⇡✏0 |r r0 |
C point r (en C m 1 )
1 r r0
ˆ
E(r) = (r0 ) dS 0 (r) ⌘ densité surfacique de charge
4⇡✏0 |r r0 |
S au point r (en C m 2 )
1 r r0
ˆ
E(r) = ⇢(r0 ) dV 0 ⇢(r) ⌘ densité volumique de charge
4⇡✏0 |r r0 |
V au point r (en C m 3 )
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 15 / 49
Électrostatique

Loi de Coulomb

E1. Une barre de longueur L porte une charge Q répartie uniformément sur
toute sa longueur. Calculez la force exercée par cette barre chargée sur
une charge ponctuelle q placée à une distance ⇢ de la barre dans le plan
de symétrie. Calculez le potentiel électrique dans ce plan.
1 Qq
Solution : F = p e⇢
4⇡✏0 ⇢ ⇢2 + (L/2)2
✓ ◆
Q L
V = arcsh
2⇡✏0 L 2⇢

E2. Un disque de rayon R situé dans le plan x – y porte une charge Q


répartie uniformément sur toute sa surface. Calculez la force exercée par
ce disque chargé sur une charge ponctuelle q placée en r = (0, 0, z) sur
l’axe de symétrie du disque (Oz). Calculez le potentiel électrique sur cet
axe. ✓ ◆
Qq z z
Solution : F = p ez
2⇡✏0 R2 |z| R2 + z⌘2
Q ⇣ p
V = R2 + z 2 z
2⇡✏0 R2
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 16 / 49
Électrostatique

Loi de Coulomb

E3. Une surface carrée de coté a, contenue dans le plan z = 0 et centrée


sur l’origine, est chargée uniformément en surface avec une densité sur-
facique de charge . Calculez le champ électrique en tout point de l’axe
Oz. Considérez la limite a ! 1 et la limite z a.
" r ! #
4 a2
Solution : E(r = z ez ) = arctan 1+ 2 1 ez
2✏0 ⇡ 2z

E4. En coordonnées sphériques, un champ vectoriel E a pour expression


E(r) = (er +sin ✓ cos ' e' )/r. Ce champ peut-il correspondre au champ
électrique généré par une distribution de charges statiques ? Si oui, quelle
est cette distribution ?
1 sin '
Solution : Oui. ⇢(r) = ✏0
r2
E5. Une sphère de rayon R, centrée sur l’origine, a sa moitié supérieure
(z > 0) chargée uniformément en surface avec une densité surfacique
de charge . Calculez la différence de potentiel électrique entre le point
P = (0, 0, R) et l’origine.
R p
Solution : V (P ) V (O) = ( 2 1)
2✏0
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 17 / 49
Électrostatique

Loi de Coulomb

E6. Calculez le potentiel et lepchamp élec- y


trique au point r0 = (a, a 3/2, 0) créé
par le système de charges ponctuelles re- q y
présenté sur la figure ci-contre. Calculez
le travail fourni par la force de Coulomb
suite au déplacement d’une charge q 0 du
q
point r0 à l’origine O. Calculez l’éner- O q
gie électrostatique de la distribution de x
charges.
p
(6 + 3)q
Solution : V (r0 ) =
12⇡✏0 a ⇣ p p ⌘
q
E(r0 ) = 2
9 + 3, 1 + 3 3, 0
24⇡✏0 a p
(6 + 3)qq 0
WCoulomb =
12⇡✏0 a
3q 2
U=
4⇡✏0 a
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 18 / 49
Électrostatique

Loi de Coulomb / Loi de Gauss

E7. Un plan infini (x – y) est chargé uniformément avec une densité surfa-
cique de charge . Calculez le champ électrique en tout point de l’espace.
z
Solution : E = ez
2✏0 |z|

E8. Un condensateur plan est formé de deux plans (x – y) de densités de


charges opposées ± qui se font face. Calculez le champ électrique en
tout point de l’espace.
Solution : E = ez entre les plans et est nul ailleurs.
✏0
E9. Un fil infini est chargé uniformément avec une densité linéique de charge
. Calculez le champ électrique en tout point de l’espace.
Solution : E = e⇢
2⇡✏0 ⇢

E10. Un cylindre infini de rayon R est chargé uniformément en volume avec


une densité volumique de charge ⇢0 . Calculez le champ électrique en tout
point de l’espace.
⇢0 ⇢ R 2 ⇢0
Solution : E = e⇢ à l’intérieur du cylindre, E = e⇢ en dehors.
2✏0 2✏0 ⇢
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 19 / 49
Électrostatique

E11. Calculez le potentiel et le champ électrique créé par une sphère de rayon
R chargée uniformément en volume avec une densité de charge ⇢0 .

Potentiel électrique :
1.2
( ⇣ ⌘
1 Q 3 r2
0.8 rR
⇢/⇢0

V (r) = 4⇡✏0 R 2 2R2


0.4 1 Q
4⇡✏0 R
r>R
0

1 Champ électrique :
V
4⇡✏0R
Q

E = Er (r)r/r avec
0.5

0 (
1 Qr
0.8 rR
Er

4⇡✏0 R3
Er (r) = 1 Q
r>R
4⇡✏0R2

0.4 4⇡✏0 r2
Q

0
0 1 2 3 4 où Q = (4⇡/3)R3 ⇢0 est la charge
r/R totale.
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 20 / 49
Électrostatique

Équation de Poisson

E12. Le potentiel électrique créé par un atome d’hydrogène neutre est de


q e ↵r ⇣ ↵r ⌘
la forme V (r) = 1+ . Déterminez la distribution de
4⇡✏0 r 2
charge correspondante et donnez une interprétation à votre résultat.
q↵3 ↵r
Solution : ⇢(r) = q (r) e , soit une charge ponctuelle positive
8⇡
(proton) et une charge diffuse négative (nuage électronique).

E13. On considère un modèle d’atome neutre dont la distribution de charges


q e r/a
crée le potentiel électrique V (r) = (potentiel de Yukawa).
4⇡✏0 r
Déterminez le champ électrique et la distribution de charges à l’origine
de ce potentiel électrique.
q(r + a)e r/a q
Solution : E(r) = er , ⇢(r) = q (r) e r/a
4⇡✏0 ar2 4⇡a2 r
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 21 / 49
Électrostatique

Développement multipolaire

E14. Une sphère de rayon R est chargée en surface avec une densité sur-
facique de charge (✓, ') = 0 cos ✓. Calculez la charge totale et le
moment dipolaire électrique de cette distribution de charges. En déduire
une expression pour le potentiel électrique à grande distance (r R).
R3 0 cos ✓
Solution : q = 0, p = (4⇡/3)R 0 ez , V (r) =
3
+ O(r ) 3
3✏0 r2

E15. On considère un ensemble de 4 charges ponctuelles : deux charges +q en


r = (±a, 0, 0) et deux charges q en r = (0, ±a, 0). Calculez la charge
totale, le moment dipolaire électrique et les composantes du tenseur
quadripolaire de cette distribution de charges. En déduire une expression
pour le potentiel électrique à grande distance (r a).
3qa2 x2 y 2
Solution : q = 0, p = 0, V (r) = + O(r 4 )
4⇡✏0 r5
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 22 / 49
Électrostatique

Énergie électrostatique

E16. Deux charges ponctuelles q1 et q2 de même signe, initialement au repos,


sont séparées d’une distance d. Calculez la vitesse des deux charges ponc-
tuelles après un temps infini (on négligera l’émission de rayonnement par
les charges). r
Solution : v1 = m 2
m1
v 2 , v 2 = q1 q2
4⇡✏0 d
⇣ 2
m2

m2 1+ m
1

E17. Estimez l’énergie électrostatique d’une paire d’ions dans un cristal uni-
dimensionnel, où les ions positifs et négatifs de charge q = ±e sont
séparés d’un pas a. Suggestion : calculez le travail à fournir pour ajouter
une paire d’ions à une extrémité du cristal et utilisez le développement
en série du logarithme : ln(1 + x) = x x2 + x3 + . . ..
2 3

e2 ln 2
Solution : Upaire =
2⇡✏0 a

E18. Une boule isolante de rayon R porte une charge totale Q répartie unifor-
mément dans tout le volume. Calculez l’énergie potentielle de la boule.
3 Q2
Solution : U =
5 4⇡✏0 R
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 23 / 49
Électrostatique

Énergie électrostatique

E19. Une coquille sphérique de rayon R est chargée uniformément sur toute
sa surface avec une densité surfacique de charge . Calculez l’énergie
potentielle de la coquille.
2⇡R3 2
Solution : U =
✏0
E20. Estimez l’énergie électrostatique d’une paire
d’ions dans un cristal ionique de NaCl, les ions
Na+ et Cl étant alternés le long d’un réseau
cristallin cubique de pas a ' 2.81 10 10 m.

Solution : L’énergie électrostatique


⇣ d’une paire d’ions
⌘ est donnée par
6e2
+ · · · . À titre informatif,
2
1 12e 8e2
Upaire = 4⇡✏0 a
+ 2a
p p
3a

ce résultat peut se mettre sous la forme Upaire = 4⇡✏


2
e ↵
0a
'
8.94 eV où ↵ ' 1.747... est appelée constante de Madelung.
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 24 / 49
Électrostatique

Énergie électrostatique

E21. Problème de Thomson.


ous l’effet de la répulsion électrostatique, N élec-
trons placés sur une sphère conductrice de rayon
R se répartissent de manière à minimiser l’énergie
potentielle totale. Calculez cette énergie poten-
tielle minimale pour N = 3 6. Les configura-
tions d’équilibre, illustrées ci-contre, sont respec-
tivement un triangle, un tetraèdre, une bipyramide
triangulaire et un octaèdre.
↵N e2 p p p
Solution : U = avec ↵3 = 3, ↵4 = 3 3/2, ↵5 = 1/2 + 3 2 +
p 4⇡✏ 0 R p
3, ↵6 = 3/2 + 6 2

E22. Un électron, situé dans une région de l’espace où règne un champ élec-
trique E = x2 ex , est initialement à la position r = (1, 2, 0) avec une
vitesse de module vi . Que vaut vf , le module de sa vitesse, à la position
r = (2, 4, 1) ? q
Solution : vf = vi2 3m 14e
e
avec e la charge élémentaire.
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 25 / 49
Électrostatique

Méthode des images

E23. Calculez la densité de charges induites sur un plan conducteur infini


(x z) relié à la terre lorsqu’une charge ponctuelle q est placée sur l’axe
Oy à une distance a du plan.
q a p
Solution : (⇢) = où ⇢ = x2 + z 2
2⇡ (⇢2 + a2 )3/2

E24. Un plan conducteur infini (x z) est relié à la terre. On place sur l’axe
Oy une charge 2q à une distance a du plan ainsi qu’une charge +q
à une distance 3a du plan. Calculez la force totale qui s’exerce sur la
charge +q. ✓ ◆
1 29q 2
Solution : F = ey
4⇡✏0 72a2

E25. Calculez la densité de charges induites sur une coquille sphérique conduc-
trice de rayon R reliée à la terre lorsqu’une charge ponctuelle q est placée
sur l’axe Oz à une distance a > R du centre de la sphère.
q (a2 R2 )
Solution : (r) = où r 2 surface de la sphère
4⇡R |r a ez |3
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 26 / 49
Électrostatique

Jonction p-n

E26. Une diode est un élément électronique composé d’un cristal de silicium isolant
dopé avec des impuretés rajoutant des porteurs de charge libres. La zone p est
porteuse de trous (charge positive) tandis que la zone n est porteuse d’électrons
(charge négative). Une fois la mise en contact des deux zones, la migration des
porteurs donne lieu, à une dimension, à la densité de charge illustrée ci-dessous.

- Justifiez la densité de charge de la figure


- Calculez le champ et le potentiel électrique le long de l’axe x ?
⇢ x2
Solution : V (x) = 0 si x < x , V (x) =

2✏0
x2
⇢ x
✏0
x + 2✏0 si
⇢ x2
x 6 x < 0, V (x) = 2✏+0 x2 + +✏0 + x + 2✏0 si
⇢ ⇢ x

0 6 x < x+ et V (x) = + (x+ x ) si x > x+


⇢ x+
2✏0

E(x) = 0 si x < x ou x > x+ , E(x) = 2✏0 x + ✏0


⇢ x ⇢ x

si x 6 x < 0 et E(x) = ✏0 x + ✏0 si 0 6 x < x+


⇢+ ⇢ x
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 27 / 49

III

Magnétostatique
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 28 / 49
Magnétostatique

Rappels de magnétostatique

Force magnétique : F(r) = qv ⇥ B(r) avec B(r) = r ⇥ A(r)


Champ magnétique B(r) et potentiel vecteur A(r) :
µ0 r r0 µ0 d`0
˛ ˛
B(r) = I d`(r0 )⇥ 0
A(r) = I
4⇡ C |r r | 3 4⇡ C |r r0 |

µ0 r r0 µ0 j(r0 )
ˆ ˆ
B(r) = j(r0 )⇥ dV 0 A(r) = dV 0
4⇡ V |r r0 | 3 4⇡ V |r r0 |
ˆ
Densité de courant : j(r) = ⇢(r) v(r), Courant : I = j · n dS
S
1 1
ˆ ˆ
Énergie magnétique : U = A · j dV = |B(r)|2 dV
2 V 2µ0 R3
µ0 m ⇥ r µ0 ⇣ m m · r⌘
Dipôle magnétique ponctuel : A(r) = 3
, B(r) = 3
+3 5
4⇡
ˆ r 4⇡ r r
1
Moment dipolaire magnétique : m = r ⇥ j(r)dV
2 V
m = I Sn pour une boucle de courant plane
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 29 / 49
Magnétostatique

Loi de Biot et Savart

M1. Calculez le champ magnétique produit par le passage d’un courant


constant d’intensité I dans un fil rectiligne infiniment long.
µ0 I
Solution : B(r) = e'
2⇡⇢
M2. Considérez une boucle circulaire de rayon R (dans le plan xy) parcourue
par un courant constant d’intensité I. Calculez le champ magnétique
généré par cette boucle en tout point de l’axe de symétrie.
µ0 I R2
Solution : B(r = z ez ) = ez
2 (R2 + z 2 )3/2
M3. Une bobine de Helmholtz est constituée de deux boucles circulaires pa-
rallèles, de rayon R, situées en z = ±a/2 et parcourues par un courant
constant d’intensité I. Déterminez la séparation optimale a entre les
deux boucles de manière à obtenir un champ magnétique le long de l’axe
z le plus uniforme possible aux alentours de l’origine.
Solution : a = R
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 30 / 49
Magnétostatique

Loi de Biot et Savart

M4. Calculez le champ magnétique au point O produit par le passage d’un


courant constant d’intensité I au travers du fil représenté ci-dessous.

µ0 I
Solution : B(O) = ez
4R

M5. Calculez le champ magnétique au point


O produit par le passage d’un courant
surfacique constant (densité surfacique
K) au travers du ruban circulaire repré-
senté ci-contre. ✓ ◆
µ0 K R2
Solution : B(O) = ln ez
2 R1
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 31 / 49
Magnétostatique

Loi de Biot et Savart

M6. Une boucle carrée de coté a est parcou-


rue par un courant constant d’intensité
I. Calculez le champ magnétique créé
par la boucle en tout point de l’axe z.

µ0 I a2 e z
Solution : B(z ez ) = ⇣ ⌘q
2⇡ a2 a2
4
+ z2 2
+ z2

M7. Un ruban de largeur L et de longueur infinie, situé dans le plan x y, est


parcouru par un courant constant d’intensité I s’écoulant vers les x < 0.
Calculez le champ magnétique en tout point de l’axe Oz traversant le
ruban en son milieu. ✓ ◆
µ0 I L
Solution : B(z ez ) = arctg ey
⇡L 2z
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 32 / 49
Magnétostatique

Loi de Biot et Savart

M8. Calculez le champ magnétique sur l’axe de symétrie d’un solénoïde par-
couru par un courant constant d’intensité I. Le solénoïde possède N
spires de rayon R sur une
" longueur totale L. #
µ0 nI x x L
Solution : B(r) = p p ex
2 R 2 + x2 R2 + (x L)2
où n = N/L est le nombre de spires par mètre.

M9. Un disque de rayon R chargé uniformé-


ment en surface (avec une densité super-
ficielle de charge ) est porté en rotation
à la vitesse angulaire !. Déterminez le
champ magnétique créé par le disque en
tout point de l’axe z.


µ0 ! R2 + 2z 2
Solution : B(r) = p 2|z| ez
2 R2 + z 2
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 33 / 49
Magnétostatique

Loi de Biot et Savart - loi d’Ampère

M10. Un cylindre de hauteur L et de rayon R, chargé uniformément sur toute


sa surface latérale, est mis en rotation à la vitesse angulaire !. Calculez
le champ magnétique sur l’axe
" de rotation (Oz) du cylindre. #
µ0 R! L 2z L + 2z
Solution : B(r) = p +p ez
2 4R2 + (L 2z)2 4R2 + (L + 2z)2

M11. Calculez le champ magnétique en tout point de l’es-


pace créé par un cylindre infini de rayon R parcouru
par une densité de courant constante j = j ez .
8
> µ0 I
>
< 2⇡⇢ e'
> ⇢ R
Solution : B(r) = où I = ⇡R2 j
>
>
: µ0 I⇢ e'
>
⇢<R
2⇡R2
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 34 / 49
Magnétostatique

Loi de Biot et Savart

M12. Deux fils infinis parallèles, séparés d’une z


distance 2a, sont parcourus par des cou-
rants opposés d’intensité I (voir figure).
Calculez le champ magnétique en tout
point de l’espace
x y

Solution : B(r) = (Bx , By , 0) où


✓ ◆
µ0 I a y a+y
Bx = +
2⇡ ✓ x2 + (y a)2 x2 + (y + a)2 ◆
µ0 I x x
By =
2⇡ x2 + (y a)2 x2 + (y + a)2
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 35 / 49
Magnétostatique

Développement multipolaire

M13. Calculez le moment dipolaire magné-


tique de la boucle de courant représen-
tée ci-contre. Déduisez-en l’expression
du champ magnétique à grande distance
(r R, L).

Solution : m = IR(2L + ⇡R) ez


µ0 IR(2L + ⇡R) ⇣ ez ez · r ⌘
B= + 3 r
4⇡ r3 r5

M14. Calculez le moment dipolaire magnétique de


la boucle de courant représentée ci-contre.
Déduisez-en l’expression du champ magnétique
à grande distance (r a).

Solution : m = 2a2 (0, 1, 1)


2µ0 a2 ⇣ ey ez y+z ⌘
B= 3
+3 r
4⇡ r r5
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 36 / 49
Magnétostatique

Force magnétique
M15. Dans trois expériences réalisées séparément, des particules chargées sont
envoyées avec une vitesse connue dans une région de champ magnétique
homogène. Les résultats de mesures donnent
v 1 = v1 e x F1 = 2q1 v1 (ez 2ey )
v 2 = v2 e y F2 = q2 v2 (4ex ez )
v 3 = v3 e z F3 = q3 v3 (ey 2ex )
Déterminez le champ magnétique B.
Solution : B = ex + 2ey + 4ez

M16. Une charge ponctuelle q1 de vitesse v1 produit un champ magnétique


µ0 v 1 ⇥ v r
B(r) = q1 où vr est un vecteur unitaire qui pointe de q1
4⇡ r2
vers r. Montrez que la force magnétique sur une seconde charge q2 , de
µ0 q 1 q2
vitesse v2 , est donnée par F1/2 (r) = v2 ⇥ (v1 ⇥ vr ). Calculez
4⇡ r2
la force F2/1 de q2 sur q1 . Existe-t-il une relation entre F1/2 et F2/1 ?
Solution : Seulement dans le cas où les charges se déplacent selon des
trajectoires parallèles côte à côte, auquel cas on a la troisième
loi de Newton F1/2 = F2/1 .
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 37 / 49
Magnétostatique

Potentiel vecteur et champ magnétique

M17. Calculez le champ magnétique associé au potentiel vecteur


µ0 I
A(r) = ln ⇢ ez
2⇡
p
où ⇢ = x2 + y 2 est la distance par rapport à l’axe Oz. Quelle densité
de courant est à l’origine de ce champ magnétique ?
µ0 I
Solution : B(r) = e' , soit le champ magnétique généré par un fil
2⇡⇢
infini parcouru par un courant constant d’intensité I.
M18. Calculez le champ magnétique associé au potentiel vecteur

A(r) = A0 e'

Quelle densité de courant est à l’origine de ce champ magnétique ?


A0 A0
Solution : B(r) = ez et j(r) = e'
⇢ µ0 ⇢ 2
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 38 / 49

IV

Électrodynamique
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 39 / 49
Électrodynamique

Rappels d’électrodynamique

Force de Lorentz : F(r, v, t) = q (E(r, t) + v ⇥ B(r, t)) (référentiel inertiel)

Équation de Maxwell :
⇢(r, t)
r · E(r, t) = ( Gauss )
✏0
✓ ◆
monopôles magnétique
r · B(r, t) = 0
jamais observés
@B(r, t)
r ⇥ E(r, t) + =0 ( Faraday )
@t
@E(r, t)
r ⇥ B(r, t) µ0 ✏0 = µ0 j(r, t) ( Ampère-Maxwell )
@t
Potentiels électromagnétiques et transformation de jauge :
@A
E= rV A0 = A + r
@t
@
B=r⇥A V0 =V
@t
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 40 / 49
Électrodynamique

Rappels d’électrodynamique

Remarque : les dépendances spatiale et temporelle des champs sont implicites


✏0 |E|2 |B|2
Densité d’énergie élm. : uém (r, t) = + [J/m3 ]
2 2µ0
Densité d’impulsion élm. : pém (r, t) = µ0 ✏0 S(r, t) [kg.s/m2 ]
1
Vecteur de Poynting. : S(r, t) = E⇥B [J/m2 .s]
µ0
Champs radiatifs :
p̈(tr ) sin ✓
Erad (r, t) ' e✓
4⇡✏0 c2 r
er ⇥Erad (r, t) p̈(tr ) sin ✓
Brad (r, t) ' = e'
c 4⇡✏0 c3 r

où p(tr ) = V ⇢(r, tr ) r dV est le moment dipolaire électrique de la distribution


´

de charges évalué au temps retardé tr = t r/c, et l’axe z est dans la direction


de p̈(tr ) = p̈(tr ) ez .
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 41 / 49
Électrodynamique

Transformations de jauge

ED1. Montrez que les potentiels vecteurs

A(r) = (B0 /2)( y, x, 0) (jauge symétrique)


A(r) = B0 (0, x, 0) (jauge de Landau)

décrivent tous deux un champ magnétique homogène selon Oz d’inten-


sité B0 . Trouvez une transformation de jauge qui relie A(r) et A0 (r).
Solution : (r) = B20 xy + C

ED2. La jauge axiale est définie par V (r, t) = 0. Montrez qu’il est toujours
possible de se placer en jauge axiale, et qu’en l’absence de charges, les
conditions de jauge axiale et de Coulomb (r·A = 0) peuvent êre choisies
simultanément (jauge de radiation).

ED3. Soit les potentiels A(r, t) = (x e t , 0, 0) et V (r, t) = 0. Donnez l’ex-


pression de potentiels équivalents vérifiant la condition de jauge de Cou-
lomb (r · A = 0) ou de jauge de Lorentz (r · A = ✏0 µ0 @t V ).
Solution : ACoulomb = 0, VCoulomb = ( x2 /2) e t .
ALorentz = x e t , VLorentz = (c/ )2 e t .
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 42 / 49
Électrodynamique

Ondes électromagnétiques

ED4. Trouvez des potentiels A(r, t) et V (r, t) qui décrivent une onde électro-
magnétique monochromatique plane (! = kc),
k E0
E(r, t) = E0 cos(k · r !t), B(r, t) = ⇥ cos(k · r !t)
k c
Solution : A(r, t) = E!0 sin(k · r !t) et V (r, t) = 0 (à une transforma-
tion de jauge près).

ED5. Soit les potentiels électromagnétiques

ei(kr !t)
A(r, t) = < [Ac (r, t)] et V (r, t) = 0 où Ac (r, t) = A0
r
avec ! = kc et A0 un vecteur constant. Montrez qu’ils représentent
une onde électromagnétique sphérique. Calculez les champs E(r, t) et
B(r, t) correspondants.
Solution : A(r, t) est une solution
⇥ à symétrie sphérique⇤ de l’équation
d’onde. B(r, t) = < (Ac (r, t)⇥r) r12 ik
r
et E(r, t) =
< [i!Ac (r, t)].
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 43 / 49
Électrodynamique

Équations de Maxwell

ED6. Trouvez les champs et les distributions de charge et de courant qui cor-
respondent aux potentielsA(r, t) = 4⇡✏ 1 qtr
0 r
3 , V (r, t) = 0.

Utilisez ensuite la fonction de jauge (r) = 4⇡✏ 1 qt


0 r
pour transformer
ces potentiels. Discutez.
Solution : E(r, t) = 4⇡✏
1 qr
0 r
3 , B(r, t) = 0, et ⇢(r, t) = q (r), j(r, t) = 0,
ce qui correspond à une charge ponctuelle au repos à l’origine
du système de coordonnées.
ED7. On considère les champs
1 qr
E(r, t) = ✓(vt r), B(r, t) = 0
4⇡✏0 r3
Montrez que ces champs satisfont aux équations de Maxwell et calculez
les sources correspondantes.
q
Solution : ⇢(r, t) = q (r)✓(t) + (vt r),
4⇡r2
qvr
j(r, t) = (vt r).
4⇡r3
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 44 / 49
Électrodynamique

Rayonnement électromagnétique

ED8. Une particule de charge q parcourt une trajectoire circulaire r(t) =


R(cos(!t), sin(!t), 0) de rayon R dans le plan x y à la vitesse angulaire
!. Calculez le vecteur de Poynting qui donne la distribution angulaire du
rayonnement émis par la particule.
q 2 R2 ! 3
Solution : S(r, t) = 2 (1 + cos2 ✓) er ou ✓ est l’angle entre
✏0 µ0 16⇡ c5 r2
l’axe Oz et la direction d’émission du rayonnement et r est la
distance entre l’origine et le point où le vecteur de Poynting
est évalué.
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 45 / 49
Électrodynamique

Energie électromagnétique

ED9. Soit un condensateur constitué de deux plaques


circulaires de rayon a espacées d’une distance
h ⌧ a. Sous l’action d’un courant I(t), les
plaques du condensateur acquièrent une den-
sité surfacique de charge (t) donnant lieu à un
champ électrique homogène de module E(t) =
(t)/✏0 au sein du condensateur. On suppose
une charge lente, c’est-à-dire |dI(t)/dt| ⇡ 0.
Calculez l’énergie électromagnétique à l’intérieur
du condensateur en fonction du temps ainsi que
sa variation temporelle. Calculez le vecteur de
Poynting et le flux d’énergie accumulée par le
condensateur.
✓ ◆
✏0 E 2
Solution : U = (⇡a2 h)
2
dU dE
= ⇡a2 h ✏0 E(t)
dt dt
✏0 a dE
S= E(t) e'
2 dt
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 46 / 49
Électrodynamique

Variation de flux magnétique

ED10. Un cadre métallique rectangulaire contenu dans le plan


x y, de dimension L⇥`, est placé à une distance d d’un
fil électrique parcouru par un courant lentement variable
I(t) = I0 sin(! t).
Calculez les champs magnétique et électrique
produit par le fil (en l’absence du cadre)
Calculez le vecteur de Poynting en tout point de
l’espace
Calculez le flux magnétique au travers du cadre
métallique
Déterminez la force électromotrice générée dans le
cadre métallique

Solution : B(t) = µ0 I0 sin(!t)


2⇡⇢
e' , E(t) = !µ2⇡ 0 I0
ln(⇢) cos(! t) ez ,
µ0 I02 ! sin(! t) cos(! t)
S(t) = 4⇡⇢
e⇢ ,
µ0 I0 ` d+L
B (t) = 2⇡ sin(! t) ln( d ),
Estat (t) = ! µ2⇡0 I0 cos(! t) ln( d+L d
)
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 47 / 49
Électrodynamique

Approximation quasi-statique

Soit l’expression exacte du champ magnétique pour une densité de courant


arbitraire variable dans le temps j(t),
ˆ 
µ0 j(r0 , tr ) @t j(r0 , tr )
B(r, t) = 0
+ ⇥ (r r0 )dV 0
4⇡ V |r r | 2 c|r r0 |

Montrez que cette expression redonne la loi de Biot-Savart au temps t (et non
au temps retardé tr = t |r r0 |/c),

µ0 j(r0 , t) ⇥ (r r0 ) 0
ˆ
B(r, t) = dV
4⇡ V |r r0 |3

lorsque la densité de courant varie lentement, c’est-à-dire peut être approchée


par le développement limité au premier ordre :

j(tr ) = j(t) + (tr t)@t j(t) + ...


Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 48 / 49
Électrodynamique

Source radioactive

ED11. Une source radioactive quasi-ponctuelle, initialement neutre (en t = 0)


et située à l’origine, émet électrons d’énergie Ee par seconde, de
façon radiale et isotrope (rayonnement ). On négligera l’action des
forces électromagnétiques entre les électrons émis.
Quand les électrons se trouvant à une distance r de la source
ont-ils été émis ?
Déduisez-en la densité volumique de charge ⇢(r, t) du système et
montrez que la densité de(courant est donnée par
e
e si r > v t
4⇡r 2 r
j(r, t) =
0 sinon
Déterminez le champ électrique en tout point de l’espace en
tenant compte de la charge ponctuelle positive (dépendante du
temps) à l’origine
Déterminez le champ magnétique en tout point de l’espace
Calculez le vecteur de Poynting
Exercices d’électromagnétisme John MARTIN | 2015–2016 49 / 49
Électrodynamique

Potentiels retardés

ED12. Vérifiez que les potentiels retardés


⇣ ⌘
ˆ ⇢ r0 , t |r r0 |
1 c
V (r, t) = dV 0
4⇡✏0 V |r r0 |
⇣ ⌘
ˆ j r0 , t |r r0 |
µ0 c
A(r, t) = dV 0
4⇡ V |r r0 |

1 @2
sont solutions des équations d’onde (avec ⇤2 ⌘ )
c2 @t2
⇢(r, t)
⇤2 V (r, t) =
✏0
⇤2 A(r, t) = µ0 j(r, t)

et obéissent à la condition de jauge de Lorentz


@V (r, t)
r · A(r, t) = ✏ 0 µ0
@t

Vous aimerez peut-être aussi