Vous êtes sur la page 1sur 94

JOEL DUEZ (Frater lacobus)

Traité Pratique
de
Magie Blanche Arabe
ES

Secrets des Magiciens de Marrakech


Rituel d'initiation et passation des Pouvoirs
Désenvoñtement et Contre-Envoñtement
Invocations des Djins
Retour d'Affection — Talismanie

- EDITIONS JACQUES BERSEZ


L'auteur m'a dit : «il est temps de révéler certains
secrets, pour combattre toute cette multitude de sorciers
en herbe qui ne cesse d'augmenter et qui propage ses malé-
fices en toute insouciance». Le nombre de sortilèges ne
cesse d’augmenter ce qui est paradoxal à notre époque, mais
d’une triste réalité.
Ce livre, exclusivement de magie blanche, révèle les
secrets des magiciens de Marrakech et, pour. une pratique
d'initiation rituelle, le lecteur deviendra un t’âleb digne
de ce nom. Devenu nouveau membre d’une fraternité dont
l’éggrégore est très puissant, le lecteur n’aura qu’à appliquer
les méthodes enseignées à chaque page de cet ouvrage.
Le pouvoir étant en lui, il pourra alors aider son prochain,
le délivrer de toutes les malédictions physiques et mentales.

RESUME des MATIERES


Les Ingrédients et les Produits à Utiliser — Initiation personnelle
et consécration du Tapis d'évocation — Rituel de Consécration — Les
travaux de désenvoütement — Les Protections en plomb — Diagnostic
de lenvoütement par l’huile — Désenvoûtement par la bombe — Dé-
senvoûtement des 7 mercredis — Charge d’un anneau de désenvoû-
‘ement — Désenvoütement par le sceau de Soleîman ben Daoud —
Désenvoñtement Sexuels — Dénouage de l'Aiguillette — Médecine
Æermétique Arabe. «Pour ouvrir le coffre-fort des Femmes fermé par
Shäïtane». — Grand rituel de contreenvoütement dit de l’Araignée (eau-
auile et plomb) — Consécration du masque Arabe protecteur — Alpha-
et de correspondance - Invocation du Djin TEKAL — Invocation
lu Djin YAKOUB-le-Rouge — Invocation à AHMEL, Roi des Djins
Autres pratiques magiques — Les Djins numériques — Techniques de
etour d’Affection — Magie du cadenas vert — Magie des amandes — Les
utres domaines de la vie : TALISMANIE — Divination Arabe par le
Coran —. É
JOEL DUEZ
(Frater IAcObus)

CEE]

Traite Pratique
de
Magie Blanche Arabe

CEE]

Préface et Notes de Jacques Bersez

x * *

EDITIONS JACQUES BERSEZ


PREFACE

L’insolite et le merveilleux, plus que tout


autre chose, font palpiter le cœur des enfants et
ne s’oublient pratiquement jamais. Comparée
aux évènements, l’enfance n’est guère lointaine
de notre passé. Aussi des rêves et quelques sou-
venirs qui ont marqué l'inconscient de naguère
résurgitent quelquefois et, furtivement, illuminent
notre regard, juste le temps qu’il faut pour faire
vibrer une petite corde sensible toujours présente,
même si oubliée comme les vieux jouets. Ce petit
livre de Magie Blanche Arabe vous fera revivre
sans doute ces contes orientaux où, d’un chameau
ailé au tapis volant, on visite un univers féérique
construit de perles, de joyaux, de dômes et de
minarets. Tout est grandiose et magique, plus
rien n’étonne pas même ces bons génies emprison-
nés dans quelques lampes à huile. Comme les fables
d’autrefois, les légendes d’antan se rendaient
volontairement ou non — complices de la transmis-
sion et de la perpétuité d’un message et, l’atti-
rance de l’extraordinaire qu'ont les jeunes fait en
sorte que la mémoire enfantine coopère de bon
cœur à cette «tradition» orale.
Or, dans cet ouvrage de Frater lacobus,
les ténèbres du quotidien disparaissent comme
soufflés par le vent chaud du désert, et la bleuté
du ciel pur qu'on découvre à la place est à l’i-
mage de la sincérité omniprésente dans toutes les
pages. Certes le dépaysement est total au fur et
à mesure des rencontres : la Djellabah, le tapis,
le poignard et tous les parfums. On y trouve aussi
le Coran sans doute pour nous remémorer que
Dieu est miséricorde mais qu’il juge aussi nos
actes. Pour cause en effet, ce livre essentiellement
pratique a été écrit volontairement pour qu’il
pèse son poids du bon côté de la balance. Il est
écrit non plus pour faire rêver mais pour initier le
plus grand nombre de lecteurs. Il est écrit surtout
pour donner à ces derniers le pouvoir de combattre
efficacement un grand nombre de misères dues
à la jalousie, à la bêtise et, faut-il le dire, à l’attrait
du gain.
Si l’on trouve paradoxal qu’un tel livre parais-
se à notre époque, comment peut-on ignorer tous
ces nouveaux sorciers qui grouillent un peu partout
en vampirisant leurs proies pour conserver leurs
honoraires. L'auteur, qui s’est rendu compte de ce
phénomène épouvantable, a obtenu l'autorisation
de ses pères pour dévoiler ces secrets dits «de la
main droite». Son livre est tracé comme la main
de Fatima, fille du prophète, il donne aussi le
pouvoir de protection contre les forces occultes
et nous sommes heureux de l’éditer.

Jacques Bersez
INDRODUCTION
La Magie Blanche Arabe

La Magie Arabe, la vraie, nous fait rêver,


car elle nous fait penser aux contes des mille et
une nuits où de puissants génies et des magiciens
aux anneaux de pouvoir interviennent dans une vé-
ritable féérie. Cependant nous avons pu nous ren-
dre compte qu’aucun texte valable n’existe sur la
science des «talebs» Arabes. (Un taleb est une sorte
de prêtre-guérisseur, et aussi désenvoüteur).
Par le biais de la Franc-Maçonnerie spiritua-
liste, nous avons pu approcher ces initiés, tant au
Liban qu’au Maroc et vu le nombre imposant de
«souilleurs de l’occulte» ; c’est-à-dire sorciers et
envoûteurs, nous nous sommes décidés à écrire
ce petit livre qui sera fort utile à l'Etudiant sincère
ainsi qu’au professionnel en Cabinet.
A l'origine, nous pensions divulguer ces
connaissances par des cours ; mais cela ne serait
pas juste car les moyens pécuniers de certains
ne leur permettraient pas cet enseignement. Nous
profitons de cette petite introduction pour remer-
cier sincèrement Mr Bersez qui permet cette
édition, après les indispensables Rituels de Magie
Blanche Vaudou.
Dans ce livre nous nous attarderons longtemps
sur les techniques du désenvoûtement et sur la
Talismanie Arabe.
Nous aborderons aussi succintement la
Médecine Hermétique Arabe et les Techniques
de retour d’affection.
Un mot sera aussi dit sur les Djins et leur
action dans la Science Talismanique et les actions
à distance. Ainsi l’étudiant sera en possession d’un
véritable receuil pratique de Magie Arabe et pourra
ainsi agir sur sa vie et soulager les misères humai-
nes, ce qui lui permettra d’avancer plus avant sur
le sentier périlleux de l’Initiation et de la Réalisa-
tion Intérieure.
Nous avons éliminé de cet enseignement pra-
tique toute la sorcellerie. Cependant il est toujours
possible de mal utiliser ces données, pour la satis-
faction égoïste des sens et des bas-instincts.
À ceux qui seraient tentés par cette voie péril-
leuse, nous lançons ce magistral avertissement :
«Nous nous lavons les mains de votre œuvre
mauvaise et prions le ciel et les forces de justice
divine de vous maudir suivant vos méfaits ; par le
nom neuf fois béni de Solefman ben Daoud».
Ceci étant fait ; notre Conscience étant en paix ;
nous allons avancer ensemble sur le chemin de
la pratique de la Magie Arabe pour la plus grande
gloire du Dieu Unique, tout puissant et tout
miséricordieux.
Frater lacobus
CHAPITRE I

I — Les Ingrédients et les Produits à utiliser :


Pour bien pratiquer les techniques divulguées,
l'Etudiant devra se procurer les objets et fournitu-
res suivants :
— Un Coran (Arabe-Français) se trouve
facilement.
— Un poignard à lame courbe et dont le man-
che est en bois ou en caoutchouc (isolant).
— Un tapis blanc sur lequel sera peint le
Mandala d’Initiation et des Pratiques rituelles. (1).
— Un chapeau blanc Arabe (se trouve très
facilement dans les quartiers Arabes.
* Nous verrons plus tard comment utiliser
ces «outils Magiques».

1) Mot tiré du Sanskrit signifiant «cercle». Un Man-


dala est une peinture construite autour d’un point central
dont les dessins et symboles sont donc concentriques.
Un mandala ne comporte que des symboles, aucune
inscription ; il est peint sur un tissu de choix avec des
colorants choisis selon la symbolique. Il existe au Tibet
de nombreux «Tanka» (matière du mandala) représentant
divers mandala qui servent — selon leur nature — de support
à la méditation Dans cet ouvrage le terme «mandalay» est
significatif de «Tanka», c’est-à-dire un tissu aux gravures
symboliques.
* En outre, le praticien se procurera impéra-
tivement les produits catalyseurs suivants :
— Du Safran — Sert à écrire les écrits talis-
maniques.
— Des plumes neuves et un porte-plume.

— Du Djaoui blanc.
— Du Djaoui gris.
Servent dans les travaux de désenvoñtement

— Du soufre
— Des pierres Juives.
— De la mue de serpent (2).
Servent pour le dénouement de l'aiguillette.
— Du Armel.
— De la Helba.
Servent pour les retours d'affection.

— Du fashouh.
— Du plomb.
— Des pièces de monnaie en Cuivre.
— Du laurier.
— Du Chæb.
Aussi pour les Désenvoñtement.

2) En Europe, il est assez difficile de trouver de la


mue de serpent autant qu'il est délicat de la demander
chez le pharmacien ! Comme il est dit et redit au long de
cet ouvrage, seule la symbolique compte. Aussi nous
pouvons tout aussi bien remplacer cette peu de serpent
par quelque chose d’autre de nature Saturnienne. Entre
autres, citons la calcédoine à peau de serpent, l’onyx,
le corail noir, cyprès, lierre, renoncule, ébénier, etc.
Hormis ces principaux produits, d’autres
produits courants tels le sel, le sucre, le charbon
de bois pulvérisé sont aussi utilisés.

Il — Initiation personnelle et consécration du


Tapis d’évocation.
L'Etudiant se procurera donc tous ces ingré-
dients et objets rituels et procédera alors à leur
consécration et à son Initiation personnelle. Le
mieux est de réserver une petite pièce pour la
pratique. Cette pièce sera uniquement réservée à
cet usage et sera d’abord purifiée en brûlant
abondamment du Djaoui Blanc (3).
Une remarque est ici à faire. Le Djaoui
est un produit très puissant dont l’utilisation
est fortement répandue dans les Pays Arabes, et
les talebs affirment que ce mélange attire Malaïka
et fait fuir Shaïtane ; c’est-à-dire qu’elle attire
le bon génie et fait fuir le mauvais génie.

3) Dans nos temps modernes qui imposent des


logements exigus, il est souvent difficile de réserver une
pièce pour quelques opérations magiques. En fait on peut
aisément transformer n'importe quelle pièce en «Oc-
cultum» sauf : chambres, cuisine, lavabos et WC. Il faudra
que la pièce choisie soit débarassée des aménagements
purement personnels et purifiée au préalable avec du
Djaoui blanc en grande quantité.
En effet, la doctrine musulmane, comme la
kabbale Hebraïque, nous affirme que l’homme
a le côté gauche négatif, siège du Diable personnel
et que le côté droit est le siège de l’Ange gardien.
À l’heure de chaque choix important, chacune
de ces deux entités essaie d’influencer la conscien-
ce.

— Donc, quand la pièce est purifiée, l’Adepte


se purifiera lui-même par «un bain de fumée de
Djaoui», gardant l'esprit concentré sur Dieu
et sur son but personnel.
— Le Postulant procédera ensuite à la consé-
cration rituelle de la Nappe — Tapis d’Evocations.
Ce tapis d’évocation devra servir dans tous les
cas sauf pour les actions magiques qui demandent
le traçé d’un mandala spécial. Dans tous les cas
aussi le masque (qui sera traité plus loin) devra
être situé au nord à l'extérieur du tapis. Il est
nécessaire de le prévoir assez grand de manière
à pouvoir opérer aisément. La place de l’officiant
se situe au milieu du tracé soit sur le croissant
lunaire.

Il peint en noir sur le Tapis le pentagramme


et en bleu le croissant lunaire dans sa phase ascen-
dante.
— Il pose à chaque pointe du pentagramme
un papier écrit.
— Sur le papier 1 est le pentagramme.
— Sur le papier 2 est le prénom de la mère
de l’officiant.
— Sur le papier 3 est le prénom usuel de
l'officiant.
— Sur le papier 4 est le nom ésotérique
de l’officiant (donné par lui-même).
— Sur le papier 5 est le but de l’officiant.
De plus, sur le croissant lunaire évolutif,
l’officiant aura déposé une feuille de parchemin,
une aiguille et fera brûler du Djaoui blanc.
L’Adepte est prêt à réaliser sa grande consé-
cration.

Qu'il n’ait pas peur ; car si cette consécra-


tion est capitale, elle n’est pas dangereuse et ne
peut en aucun cas être comparée au pacte que le
«Shaïtani» ou sorcier passe avec Iblis, l’Ange
noir qui n’est autre que Lucifer ; appelé Samaël
chez nos frères Hébraïsants. (Samaël = poison
de Dieu).
Cette cérémonie de consécration rituelle et
d’acceptation du postulant dans l’état de Taleb
doit se faire en lune montante un jour de la se-
maine et à l’heure ou Jupiter natal est en bon
aspect avec la Lune du jour. Ceux qui ne connais-
sent pas l’astrologie s’adresseront aux Editions
ou a un astrologue de leur connaissance.

II — Rituel de Consécration :
L'officiant se trouve nu hormis un pagne
cachant ses parties intimes. Il se prosterne longue-
ment et prie Dieu tout-Puissant de bien vouloir
l’accepter comme «Taleb» et Désenvoûteur
I1 prend alors le papier n° 1 (il est au centre du
pentagramme la feuille de parchemin devant lui) ;
puis il prend les papiers 2, 3, 4 et 5 et les brûle
avec des feuilles de laurier. Durant ce temps, il
pense fortement à son but et se met en harmonie
avec la Conscience Cosmique (4).

Quand il ne reste que des cendres, il en


imprègne son pouce droit et se oint le front, la
gorge, le cœur et l’arrière de l'épaule gauche
en disant à chaque onction : «Bismillah» — (Merci,
mon Dieu) — Ces gestes rituels étant faits, il
s’assoit et il prend une aiguille de la main droite,
Il se pique alors le petit doigt de la main gauche
et, avec son sang, dessine ce qui suit sur sa feuille
de parchemin (5).

4) Se mettre en harmonie avec la conscience cosmi-


que correspond à une pratique spirituelle où l'esprit, dé-
gagé des tourments, recherche par la méditation à s’unir
aux puissances supérieures. Il faut que l’adepte ait la sen-
sation d’être incorporé dans le macrocosme ou le corps
du monde, de s’unir à l'esprit saint.
5) Le lecteur doit comprendre que c’est le petit
doigt de la main gauche qui trace directement sur le parche-
min, non seulement l'étoile à cinq branches, mais aussi
les deux mots «Pouvoir» et «Savoir». Ces mots sont écrits
en français mais peuvent être tracés aussi en Arabe, cela
n’a aucune importance. Seuls le pentagone étoilé et l’in-
tention de l’opérateur sont déterminants.
POUVOIR
SAVOIR
C'est le sacrifice du sang, le sang de l’opéra-
teur qui va permettre de faire un pacte avec lui-
même et orienter le cours de sa vie vers la voie
du bien et des Forces Evolutives.
Ce sacrifice peut surprendre mais il est tradi-
tionnel et a lieu lors de certaines hautes — Initia-
tions Rituelles.
C'est le seul sacrifice sanglant exigé pour la
Voie Magique. A partir de ce moment, le Mage
s’est consacré lui-même et tout son être est en jeu.
En effet, la bible ne dit-elle pas : «Le sang est le
véhicule de l’Ame».
Quand le parchemin est bien sec, l’Adepte va
concrétiser ce pouvoir en lui-même en faisant ce
qui suit :
— Il repasse sur le Pentagramme et chaque
lettre des mots Pouvoir et Savoir avec chaque doigt
en commençant par le petit doigt de la main gau-
che ; après s’être encensé longuement chaque
doigt, plus les mains et les avant-bras avec du
Djaoui Blanc.

— Bientôt, il va ressentir des fourmillements


au bout de ses doigts ; fourmillements qui mon-
teront jusqu'aux coudes. Il saura alors que le pou-
voir est en lui, pour la plus grande gloire de Dieu
Tout-Puissant.

— Par suite, le Mage se constituera un grimoire


(livre d’or par exemple) sur lequel il collera son
Parchemin Consacré à la 1ère page. Puis il notera
tous ses travaux sur son grimoire. Il veillera à ce
que personne ne puisse toucher ce parchemin ;
les risques encourus pouvant être très grands.

Nous avons maintenant affaire au Postulant


dûment consacré ; mais à qui il manque encore
le chapeau, le poignard et le coran.
— Lorsque le grimoire est constitué, le postu-
lant prendra son chapeau blanc puis son coran
et les consacrera avec le poignard en traçant au-
dessus de chaque pièce le pentagramme rituel.
— Puis le postulant peindra un pentagramme
rouge sur le manche peint en blanc et il sera ainsi
prêt à combattre avec la bénédiction du grand
Archange MIKAIL.
— Il est à noter que le Taleb Arabe opére
souvent torse-nu. Ici, dans nos régions plus tempé-
rées, le postulant pourra harmonieusement porter
une robe blanche de cérémonie.
CHAPITRE II

I — Les travaux de Désenvoûtement :

Nous avons vu ce que doit faire le Postulant


pour son auto-consécration. Afin de conclure avec
cette action, nous dirons que l’homme qui fait ce
pas quitte le domaine profane pour pénétrer
dans le Monde Psychique où il devra faire ses
preuves et qu'aucun retour en arrière n’est possible.
Il est à noter qu’une femme peut valablement
réaliser cette consécration et devenir adepte de
la Magie Arabe. Un seul interdit pour elle : la
période menstruelle.

Cependant, il faut aussi ajouter, et nous pou-


vons en parler par expérience personnelle ; que
jamais, le praticien ne sera abandonné par les
forces divines et supérieures s’il ne dévie pas de
sa voie. Une chaîne et une Fraternité invisibles
relient entre eux tous les praticiens ; créant ainsi un
Eggrégore dont il fait partie. Nous pouvons même
ajouter que ce livre constitue en fait le ler pas de
la voie traditionnelle authentique qui fait du
praticien un «Practicus». (Mot du grade dit Prac-
ticus dans la tradition Occidentale telle qu’elle
est véhiculée par la Golden Down, entre autres).
I — Les Protections en plomb :
Maintenant, nous allons aborder le passion-
nant et capital domaine du Désenvoütement.
Pour réaliser ces pratiques avec succès avec
un minimum de dangers, le taleb se constituera
une double protection en plomb :

MIKAIL
Les plaques de plomb feront 15cm x 15cm
et seront fixées sur les épaules par 2 petits cordons
noirs. En effet, cette puissante protection est régie
par Saturne . Il y aura donc intérêt à dûment
consacrer cette double protection un Samedi de
lune Ascendante à heure det (soit la lère ou 8ème
heure planétaire dès le lever du Soleil).
— Pour la consécration, le praticien se mettra
au centre de son Tapis Rituel et gravera les deux
plaques. Dès que le traçage a été éxécuté, il fera
l’Invocation suivante en traçant les sceaux dans
l’air avec le poignard au-dessus des plaques de
plomb :
« © ! Puissant Ange Kassial, Puissant Ar-
change Zaphqil pénétrez ce talisman de puissance,

Re
afin qu'il me protége dans ma lutte contre les
forces des ténèbres, pour la plus grande gloire de
Dieu Tout-Puissant ! ».
III — Diagnoctic de l’envoûtement par l’huile :
Nous conseillons pour les opérations à venir,
le port de gants afin de ne pas mélanger le fluide
vital aux émanations de l’Envoûtement perturbant
le champs aurique des malades.
Nous allons commencer par les techniques les
plus simples pour terminer par les grandes opéra-
tions. C’est le Mage lui-même qui ressentira quelle
est la formule la plus appropriée. Nous lui conseil-
lons en premier chef de cerner par le tarot, le
pendule ou le rituel de l’huile que nous donnons
ici, quel est le degré de l’envoûtement :
Le praticien prend une assiette neuve consa-
crée à l’heure de * et verse de l’eau claire à l’inté-
rieur, puis une pincée de gros sel. Puis il dit à
l’envoûté de tremper le bout du majeur gauche
dans de l’huile d’olive.

La personne laisse alors, en se concentrant


fortement sur son mal et ses symptômes, tomber
5 gouttes d’huile dans l’eau, si les gouttes éclatent
et se mêlent à l’eau ; il y a envoûtement réel
qui peut conduire à la mort s’il n’est pas arrêté.

Ayant déterminé l’envoûtement, le praticien


doit donc faire face au mal et dégager la personne.
IV — Désenvoütement par la «bombe» :
Prendre un morceau de lin noir ou de soie
noire de 15cm x 15cm. Mettre à l’intérieur :
— 1 pincée de gros sel.
— 1 pincée de camphre.
— 5 baies de genièvre.
— 5 grains de poivre Noir.
— un brin de thym.

Fermer le tissu avec un fil de coton noir en


faisant 7 tours D. Donner cette «bombe» à l’en-
voûté qui la portera à même là peau pendant 9
jours et la jettera dans l’eau courante 9 jours après,
jour pour jour et à la même heure. La tradition
ordonne à la personne de jeter ce sachet et de
partir sans se retourner.
— Ce remède est appelé bombe car la person-
ne ressentira une sensation de chaleur de plus en
plus forte au niveau du plexus solaire où est
fixé le tissu.
— Au bout des 9 jours, l’envoûté devra se
faire faire une protection afin d’éviter le retour
d’envoûtements possibles. (Le désenvoûtement
est comme la pénicilline pour «tuer» une grippe
et la protection est le vaccin «anti-grippe. Une pro-
tection ; comme un vaccin, doit être renouvelée,
tous les 7ans).

— La protection sera faite un lundi de lune


montante à heure de lune. Le praticien mettra dans
un sachet de soie blanche :
— Du Choeb en poudre.
— Un noyau de datte.
— Une gousse d’aïl.
— Une pincée de gros sel.
— Une mèche de cheveux de la personne.
Fermer ce sachet par un fil de coton blanc.
7 tours 2. La personne portera le talisman sur la
peau pendant 3 mois puis pourra le mettre ensuite
dans son sac portable.

V — Désenvoütement des 7 Mercredis :


Le praticien préparera un petit récipient dans
lequel il mettra un peu d’alcool à brüler. Puis il
mettra une mèche de cheveux de la personne
envoütée,
— Une pincée de sucre en poudre.
— une pincée d’encens pur.
— une gousse d’ail.
— une pincée de sel gros.
Il fera brûler le tout et recommencera le rituel
durant 7 mercredis à la 1ère heure dès le lever du
Soleil. Cette technique est efficace pour les petits
désenvoütements.
VI — Charge d’un Anneau de Désenvoûtement :
Cette méthode est plus puissante et permet le
dégagement rapide et le soulagement quasi immé-
diat lors d’envoûtements bénins.

MiPRiL

Ô Anneau
Le dimanche à l’heure solaire (1ère ou 8ème
dès le lever su Soleil), le praticien dessinera au sa-
fran ce Mandala sur une feuille de parchemin et
fera l’Invocation suivante :
«EL CHAI MIKAIL, daignes sanctifier cette
créature de parchemin pour la plus grande gloire
de Dieu Tout-Puissant».
Lorsque la consécration aura eu lieu et que
le Mage aura parfumé la feuille avec du Musc et du
Santal rouge, il prendra un anneau de couleur
blanche et le laissera le temps de réciter 7 fois
mentalement l’Invocation à Mikaïl.
Il ne lui restera plus qu’à le donner à la
personne qui le portera au pouce gauche durant
7 jours heure pour heure (6).
Nous allons maintenant passer aux techniques
plus élaborées du désenvoufement et du contre-
envoûtement.

VII — Désenvoûtement par le Sceau de Soleîman


ben Daoud.
Autrement dit, cette action utilise le Sceau
isocèle de Salomon. Le Sceau est ici isocèle car
plus conforme aux ondes de forme nécessaire au
désenvoûtement.

6) Sous d’autres cieux et en d’autres temps plus


riches, l'anneau était d'ivoire. Mais dans ce rite la ma-
tière n’a que peu d’importance. Nombreux sont les «taleb»
et l’auteur lui-même qui utilisent un anneau de rideau
en plastic blanc.
Cierge 7
Praticien

0
Charbon ardent

Envoûté

Le praticien trace sur le sol avec du sel fin


ou du charbon de bois pulvérisé le Mandala orienté
Nord-Sud (les Talebs le tracent avec le poignard
rituel à même le sol). Le «taleb» et l’envoûté
prennent respectivement leur place dans le Man-
dala, on allume le cierge avant l’opération. Puis
il prend un morceau de Choeb et trace unit sur le
front de l’envoûté puis il tourne 3 fois le morceau
de choeb autour de la tête dans un sens, puis à
nouveau 3 fois dans l’autre sens.
Il agit de la même façon au cœur, puis aux
reins. Ensuite il fait travailler du Choeb en le met-
tant sur du charbon incandescent (charbon chimi-
que ardent). Quand le morceau de Chæb est de
nouveau solide en matérialisant la nature du sor-
tilège, le praticien prend avec des pinces en bois
le Chœb travaillé et le pose sur le papier au sud.
L'envoüté se tourne alors vers le Sud et se concen-
tre sur l’ensemble papier-Chœb pour bien cercler
le maléfice. Pendant ce temps, le Mage pointe son
poignard Rituel sur le Chœb et cercle le papier et
le Chœb ?.
Quand tout est réalisé, la personne quitte
le Mandala et le praticien peut éteindre le Cierge
du Nord qui le relie aux Forces Blanches Supérieu-
res. Puis il met le papier et le Chæb dans un sac de
tissu de couleur noir et le donne à la personne qui
ira le jeter, suivant la tradition, dans l’eau courante.
(7).
VIII — Désenvoütement Sexuels :
a) Le Dénouage de l’Aiguillette.
Ce procédé est une bénédiction car elle per-
met souvent de redonner l'honneur d’un homme
ou d’un couple. En effet, il est de plus en plus

7) C'est-à-dire : une rivière, un fleuve. Il faut exclure


les égouts, les mares, étangs et lacs.
courant que d’éxécrables personnages sans foi
ni loi aient recours à ces pratiques impies qui ren-
dent un homme impuissant et le conduisent fata-
lement à la diminution, à la folie et à la mort,
au bout de plusieurs années.

Pour débloquer l’impuissance, donc dénouer


l’aiguillette, le praticien mettra du charbon incan-
descent dans un cannoun (récipient arabe en fer
forgé).
Il fera venir la personne nouée et lui dira de
se mettre nue sous une djellabah ou une grande
robe. Il est à noter que seuls les hommes peuvent
être noués par sorcellerie. Donc, quand le noué
est prêt, le praticien mettra le cannoun entre les
2 pieds et y ajoutera les ingrédients suivants :

— Fashouh.
— Djaoui gris.
— Mue de serpent ou autre en analogie avec
Saturne.
— Une pièce de monnaie en cuivre.
— Soufre.
— Une pierre juive.
La fumée des produits va monter jusqu’aux
parties intimes du noué et la délivrance sera faite à
l'éclatement de la pierre juive. La puissance du
nouement sera à l'avenant de l’éclatement.
— Quant cet éclatement béni a eu lieu, le
praticien prendra la pièce de cuivre rougie par le
feu et la jettera dans un verre d’eau bien fraîche
qu’il redonnera à boire à la personne. Cette eau
lustrale libérera d’autres forces bénéfiques dans son
organisme, mais cette fois-ci de l’intérieur.
— Cette technique de dénouement est néces-
saire pour le praticien et nous sommes conscient
ici de rendre service à de nombreux malheureux
qui voient une vie famiale parfois harmonieuse
brisée par les menées occultes de misérables pervers
dont l’évolution d’esprit est au niveau de leurs
pratiques. La seule consolation est de savoir
qu’un jour ou l’autre, dans cette vie ou dans une
autre, le Karma frappera, dur et impitoyable car
plein de justice et écrasera la tête maudite de ces
impies.
b) Médecine Hermétique Arabe — «Pour
ouvrir le coffre-fort des femmes fermé par Shai-
tane».
Nous avons vu la technique de dénouement de
l'aiguillette. Cette technique s’applique aux hom-
mes. Nous avons dit aussi que seuls les hommes
pouvaient être noués. Cependant, il n’est pas
rare de voir des femmes jeunes jolies et physio-
logiquement saines, devenir frigides ou ne pas
pouvoir concevoir.
Souvent, lors de l’acte sexuel, ces femmes
éprouvent une gêne et ont réellement mal. Par
suite, l’acte les dégoûte et elles vivent dans la
hantise du moment où elles devront s'acquitter
de ce qui est devenu une corvée : le devoir con-
jugal.
Neuf fois sur dix, c’est l’œuvre d’un Shaïtani
impie qui est à l’origine de ce déplorable bloquage.
Heureusement, le Taleb possède 2 produits très
efficaces qui sont le Armel et la Helba.
Le praticien donnera à la femme bloquée
du Armel et de la Helba en quantité suffisante
pour qu’elle réalise le traitement qui suit :
— Durant tout un cycle de Lune Montante,
soit 14 jours ; et ce à compter du ler jour de lune
montante, avant de se coucher ; la femme fera
brûler du Armel sur des charbons ardents et lais-
sera bien la fumée monter et pénétrer son intimité.
Puis, tous les matins au réveil, elle fera sa
toilette intime avec du jus de Helba qu’elle laisse-
ra infuser jusqu’à obtention d’un liquide foncé.
À la fin du cycle lunaire, tout ira déjà beaucoup
mieux.

En tout cas, 3 mois de traitement, soit 3


cycles de lune montante viendront à bout du
maléfice et la femme retrouvera une vie conjugale
tout à fait normale.
CHAPITRE HI

1 — Grand Rituel de Contre-Envoûtement dit de


l'Araignée - Eau - Huile et Plomb.

NORD

Personne assise ou témoins de la personne


si elle n’est pas présente.
Le praticien prendra un grand carton ou
une nappe (les talebs- Arabes tracent le Mandala
à même la terre. Ceci est valable pour tous les
Mandalas, nous ne le répéterons plus), et dessinera
le Mandala Octagonal ci-dessus. Il disposera 8 cou-
pelles dans lesquelles on versera de l’eau salée. les
4 feuilles de papier seront anotées comme suit :
— N-E = présomption d’envoütement.
— S-E = douleurs ressentie.
— S-O = Action nécessaire de Vengeance.
— N-0 = retour à l’envoyeur sans atténuation,
mais sans choc en retour pour le praticien et l’en:
voûté.
Il est à noter que les initiés Arabes ne mettent
pas 8 coupelles ; mais 8 coquilles de fruits de mer
(moules) ramassées le Samedi au lever du Soleil, en
Lune montante, sur la plage (8).
Le Mage tient son poignard Rituel en main
droite et fait assoir la personne au centre du Man-
dala d’action.
I] fait tomber par la personne 3 gouttes
d'huile dans les 2 récipients du Nord-Est (la per-
sonne utilise, comme déjà vu, son Majeur gauche).
S’il y a des «yeux» formés par l’huile dans l’eau,
il y a envoûtement. La personne doit alors conti-
nuer avec l’huile d'olive par les 2 coupelles du
Sud-Est.

8) On peut très bien œuvrer avec des coquilles St


Jacques mais il est évident que ceux qui habitent l’intérieur
des terres devront les acheter chez le marchand au moment
et heures indiquées.
Si aucun œil n’apparaît, le sort était petit et
disparaîtra entièrement dès que le praticien aura
poignardé les yeux des coupelles du Nord-Est.

Si des yeux sont existants au Sud-Est, l’en-


voûtement est sérieux mais non encore mortel.

De toute façon, avant de faire continuer la


personne, le Mage doit poignarder rituellement les
yeux des 4 coupelles du Nord-Est et du Sud-Est.

Il demande alors à l’envoûté d’agir de même


au Sud-Ouest. Si rien n'apparaît, le désenvoûte-
ment est fini. Si des yeux apparaissent à nouveau,
le danger est réel et le contre-envoûtement s’impo-
sc.

A cet instant, le mage revêt sa double pro-


tection en plomb et découpe un morceau de plomb
de Scm x Scm. Le mieux est d’utiliser des carrés
de plomb prédécoupés et rituellement consacrés
un Samedi de Lune montante au lever du Soleil,
sous les auspices de l’Ange Kassil et de l’Archange
Zaphaïl. Il agira alors avec l’envoûté de la même
manière qu’avec le Chœb pour le sceau isocèle de
Soleiman ben Daoud.

Il prendra donc 4 morceaux de plomb qu'il


fera fondre et que l’envoûté jettera lui-même
dans les 2 coupelles du Sud-Ouest ; crevant par la
méme occasion les yeux s’y trouvant.
L'envouté continuera cependant au Nord-
Ouest et le rituel entier sera répété s’il le faut, ce
qui, rassurons l'Etudiant, est très rare.

Quant le travail sera entièrement achevé,


le praticien donnera un talisman à la personne -
Talisman réalisé sur parchemin le ler lundi au lever
du soleil de la lune montante. (Le praticien aura
avantage à consacrer plusieurs talismans à cette
occasion).

AKOUAIL,
Grand Djin
de l'Eau
dont le Prince
est
NEPTUNE

Ceci est le talisman écrit au Safran sur le


parchemin. Il sera donné à la personne traitée par
la technique de l’Araignée - Eau - Huile - Plomb,
qui le brûlera 7 mois plus tard.
La fonction de ce puissant Djin est de proté-
ger la personne par les forces bénéfiques de la mer,
donc de l’Inconscient Collectif.
II — Consécration du masque arabe protecteur -
Alphabet de correspondance.
Avant d’aborder les pratiques de Haute-Magie
qui sont très dangereuses car on lutte contre des
forces négatives parfois colossales ; il est bon de
donner maintenant le rituel de construction et
de consécration du masque Arabe protecteur.

Nez du
Masque

Î
Pouce gauche

Bouche
du masque.

Grande planche de bois d'Olivier peinte en Marron foncé


C'est une pratique excessivement secrète
que nous divulgons maintenant, mais nous savons
que l’heure est venue et nous remercions Dieu
Tout-Puissant de le permettre.

Ce masque sera accroché dans la pièce secrète


ou l’occultum permettra au taleb de se mettre
en contact avec les forces générées par ce masque
grâce au rite mystique de l'identification. Le mas-
que a environ 50cm de haut. Le carré magique
du poignet sera tracé en blanc et coloré au safran
sur toute la surface.
Ce masque met le praticien en contact avec
les forces cosmiques magiques par excellence,
ainsi qu’avec les Djins par le biais de l’Alphabet
Magique et des lames majeures du Tarot.

nû(s Djaoui Gris


QU

Cierge Ü ï Cierge
MASQUE

\y es
Huile d'olive Eau

Cierge
Ce masque rituel protége contre les Forces
Occultes de la Main gauche... Les Initiés compren-
dront. Pour réaliser cette protection, le praticien
posera son masque sur un petit autel (nappe
blanche et à gauche, le Coran ouvert à n’importe
quelle page).

Il met du gros sel sur toute la surface de


l'Autel et pose le masque dessus. Il allume alors
les 2 cierges du haut et le Djaoui. Il allume alors
la 3ème bougie. Il reste assis devant l’Autel, puis
allume alors un brasier composé de gros-sel, char-
bon de bois pulvérisé, lierre grimpant et romarin
situé à doite de l’Autel.

Le praticien se concentre alors et entre en


contact avec les forces cosmiques en action.
Durant tout le temps où le brasier se consumme,
il frappe rituellement les mains comme suit (com-
me pour les batteries rituelles dans la Franc-Maçon-
neric).
XX — x — x
gros petit petit
coup coup coup

Quand le brasier est éteint, le praticien


broie la poudre avec un petit pilon et redes-
sine avec sur l’envers du masque les yeux, le nez
et la bouche, pour protection. fl est à noter que
ce rituel fait appel aux Force Plutoniennes profon-
des de l’Inconscient - En effet, le symbôle astro-
logique de pluton n'est-il pas 6 ?
Dans ce rituel ; nous avons parlé de l’Alphabet
magique qui permet l’utilisation usuelle des Arca-
nes majeurs du tarot. Le voici :
— Le Bateleur,
— La Papesse,
— L’Impératrice,
— L'Empereur,
— Le Pape,
— L’Amoureux,
— Le Chariot,
OnmoAOowxz>
— La Justice,
C0
\D

RO
WG
I — L’Eternité,
10 — La Roue de Fortune,
11 — La Force,
12 —Le Rendu,
w — La Mort,
14 — La tempérance,
15 —Le Diable,
16 — La Tour Foudroyée,
nHOVOZETR
17 — L'Etoile.
18 — La Lune,
19 — Le Soleil,
& 20 — Le jugement,
21 —Le Monde,
NX<c-
22 — Le Fou ou le Mat.
Nous utilisons ici les correspondances As-
trologiques de l’Ordre Rosicrucien de la Golden
Dawn, seules correspondances valables à notre
avis.
Quand à l’alphabet, il est directement dérivé
des traditions magiques Arabes ainsi que de la Rose
Croix Pythagoricienne chez qui nous avons eu
l'honneur d’être initié. En effet, il faut savoir
que le légendaire Christian Rosenkreutz, fondateur
de l’ordre de ia R + C, passa se faire initier à
Damas en Syrie et à Fez, au Maroc.
CHAPITRE IV

1 — Invocation du Djin TEKAL :


Mais ne nous laissons pas entraîner trop loin
de notre sujet et revenons à notre Magie Blanche
Arabe.
Nous avons, dans notre étude sur le masque
rituel et sa consécration, parlé des Djins. Le mo-
ment est venu de parler d’eux en évoquant un Dijin
Puissant, un Djin solaire, familier de Soleîman ben
Daoud (Salomon fils de David).
Il est à noter que ce Djin est utilisé pour
toutes les actions éclairées et aussi pour la recher-
che des trésors — domaine Solaire par excellence
(domaine que nous ne conseillons d’ailleurs à per-
sonne ; les risque Karmiques étant trop grands).
Ce Djin a pour nom TEKAL et doit être
évoqué dans le cercle traditionnel de 2m de diamè-
tre un dimanche matin au lever du soleil et en
lune montante.
Voici le Sceau de ce Djin.
Il doit être tracé au Safran sur une feuille
de parchemin. Ensuite ce parchemin doit être par-
fumé par un mélange de musc et de bois de santal
rouge.
Ce Sceau doit être mis au Nord du cercle,
dans le triangle À des apparitions. Le postulant
doit être en tenue complète, tenant le poignard
en main droite, protection de plomb.
Il faut l’évoquer alors mentalement en lui
donnant l’ordre, au nom de Dieu Tout-Puissant
de se manifester dans le triangle prévu à cet effet
(9).

Le praticien ressentira bientôt la manifesta-


tion du Djin et il doit pour ce faire être attentif
À tous les effets (courant d'air, bruits, sons de clo-
iche). Parfois le talisman se met à vibrer. Dès que le
contact est entamé, poser mentalement la question,
méditez sur le résultat à détenir ; puis renvoyer
mentalement le Djin dans son domaine. Attendre
dans le cercle la fin de l'heure planétaire, puis se
lever et clore le rituel en effaçant toutes les traces.
Ce rituel est parfois éprouvant. II est à noter
que, d’après la tradition, Tekal à l'apparence d’une
grosse souris qui est son véhicule. Lors des évo-
culions, la souris se manifeste, puis le Djin sort

9) Généralement le cercle se trace à même le sol


ils il est possible de le faire avec du sel où du charbon
de bois. Le triangle des apparitions se trace aussi de même,
à un peu près, 70cm à l'extérieur du cercle.
de cette souris comme un jet de fumée se maté-
rialisant. La souris et l'esprit étant «psychiques»!
bien entendu.
Pour certains Etudiants moins téméraires
et donc plus sages, il existe une autre technique
d’Evocation. Elle consiste à confectionner et con-
sacrer le Sceau du Djin suivant le rituel déjà
mentionné. Puis, au lieu d’évoquer directement,
il suffit de mettre le talisman sous la tête durant
plusieurs nuits, jusqu’à apparition de l'esprit en
rêve. Cette 2ème technique est beaucoup plus
prisée par les talebs Arabes.

Mais nous ne clôturerons pas ce paragraphe


sans mettre en garde le postulant. Ne jouez pas
avec un Djin si vous ne voulez pas qu’il joue avec
vous. En outre, Tekal est un Djin indépendant
qui ne peut être asservi. Cependant nombre d’entre
eux travaillent et servent [blis dont la compagnie
n’est pas à recommander.

II — Invocation du Djin YAKOUB - le - Rouge :


Les Djins dont très nombreux certes mais
peu sont ceux qui s’invoquent sans dangers car
leur nature serait plûtôt de servir Iblis (le diable).
Seul un mage confirmé par l'expérience peut
s’avanturer à les invoquer. Néanmoins si le rituel
est correctement exécuté, il est possible de
faire travailler certains de ces djins qui opèreront
sous la couverture de leur chef. Mais c’est toujours
le chef que l’on invoque en premier, lequel délégue
un djin.
Yakoub - le - rouge a sous ses ordres les quatre
Djins - au - Sabre. Son sceau est un carré au centre
duquel figure un autre carré orange. Des sabres
sont dessinés aux quatre angles, voir figure.

JL
Il s’invoque un mardi en lune descendante. Il
faudra aussi confectionner une bague de plomb
dans laquelle on enchassera un rubis. Cette opé-
ration se fera un samedi de lune montante à l’heure
de saturne. Cette bague se porte au majeur de la
main droite. Son aspect est terrifiant autant que sa
ruse cst fine et que sa force est colossale. Il peut
rendre les services que l’on attend de la nature
de Mars, planète assez sanguinaire. On utilise donc
ce djin dans des cas absolument désespérés lorsque
votre vie et celle de votre famille est en REEL dan-
ger de mort. Autrement vous risquez fort d’en faire
les frais. Le cercle est le même que pour Tékal.
III — Invocation à AHMEL, ROI des Djins
Cette entité règne sur les 4 points cardinaux
et commande donc quatre seigneurs. Ce sont eux
que l’on invoque au nom d'AHMEL. Une bague
de plomb est nécessaire comme pour YAKOUB
mais la pierre à enchasser sera une calcite orange.
Au nord commande RAHMELIDAN son signe est
un octogone jaune, il s'occupe des opérations
solaires et lunaires. A l'Est, RAHMELI dont le
sceau est un triangle bleu, se charge des opérations
de Vénus, d'amour. RAHMELON, au Sud, s’occu-
pe des affaires de Mars. Il est comparable à Yakoub
dans ses effets. Son sceau est un pentagramme
rouge traversé par un trident pointe en bas. A
l’ouest règne RAHMELAD ;Sa figure est un carré
vert clair dans lequel est dessiné le sceau de Salo-
mon en vert foncé. Les occupations sont jupité-
riennes et mercuriennes.

Rituel : Pour Rahmeli, Rahmelon et Rahme-


lad, on trace un cercle a même la terre ou avec
du sel ou encore du charbons de bois, en tout du
cercle le triangle des apparitions. Pour Rahmeli-
dan un octagone à même la terre. On opère aux
jours et heures planétaires qui conviennent selon le
djin choisi et en lune montante. l’heure planétaire
terminée, on enterre le sceau et/ou la charge
dans un trou et du miel et des graines dans un autre
trou.
. Note : Pour Rahmeli, il faut faire brûler le
benjoin et ci-dessous les paroles spéciales pour un
retour d’affection : «Je t'invoque, toi Rahmeli par
le benjoin. Les gens t'apellent benjoin et Rahmeli
mais moi je t'apelle le djin très puissant. Renvoies
moi par les 7 clés les 7 dormants, les rues, mon)
bien-aimé qui m'a délaissé(e}». Pour les autres :
«Je t'invoque toi … au nom d'AHMEL...» Enfin
il est très important, c'en est même vital, d’avoir
le masque pour toutes ces opérations.

IV — Autres Pratiques Magiques :


Reprenons maintenant la suite des opérations
de désenvoütement. Nous avons vu quel est l’AI-
phabet Magique utilisé et une de ses applications
au Masque Rituel de Protection.

Nous allons utiliser maintenant la technique


des carrés Magiques pour les opérations de désen-
voütement.

1) Ecriture de Contre-Envoûtement et de protec-


tion.
Cette écriture est à faire un Samedi à heure
de Saturne (soit la 1ère ou la 8ème à compter du
lever du soleil) et en lune montante. Il utilise le
symbôle 6 combien universel du serpent.

Il faut savoir, en effet, que d’après les tradi-


tions Magiques Arabes, les serpents sont de puis-
sants Djins et que la représentation rituelle de cet
animal met le bénéficiaire en harmonie avec ces
Djins.
NOUS des

Jules Nombres correspondants


(2-lères et 2 dernières lettres) d’après l’Alphabet

Les noms des ennemis occultes sont notés


s’ils sont connus ; sinon noter : «ennemis occultes»
Le carré est à faire au safran sur une feuille de
parchemin. À donner à la personne qui doit
l’enterrer dans un terrain inculte. La personne
devra faire un autre trou un peu plus loin dans
lequel elle mettra des graines (10) et du miel en
disant cérémonieusement les paroles suivantes :

10) Les graines comme le miel sont des offrandes


symboliques et qui sont adaptées au climat. Dans nos
pays tempérés, nous pouvons changer l’offrande en se
fiant au conditions du lieu. Néanmoins, comme il est
facile de respecter le rituel autant utiliser les graines.
On choisira celles-ci en fonction des meilleurs légumes
ou fruits qui poussent dans sa région.
«Oh toi, puissant Djin — Serpent, je t'offre
ces présents en échange de tes bienfaits ! Va, au
Nom de Dieu Tout-Puissant !». (11).

2) Technique du carré coupé.

:u
£$
2
2
£
LA

Prenons encore le prénom de Jules. Le postu-


lant réalise ce talisman un mardi de lune montante,
de préférence à l’heure de Mars ô . Le trait de
séparation sera très épais. Comme toutes les écri-
tures celle-ci sera faite au safran ; nous ne le répé-
terons plus.

11) Dans cet exemple, il est pris comme prénom


celui de Jules. Comme exemple aussi nous aurions pu
prendre celui d'Alexandre, ce qui aurait donné : À L
pour les deux cases du haut et E R pour les 2 du bas et,
respectivement pour l’autre carré chiffré : 1-10 et 5-16.
Cette technique de désenvoûtement se fait
obligatoirement en présence de la personne envoü-
tée. Le praticien demande à la personne de se con-
centrer fortement et de couper alors vigoureuse-
ment la partie néfaste de la partie protectrice.
Le praticien prend la partie néfaste (il porte
gants et protection pectorale-dorsale en plomb),
la roule et l’emprisonne bien dans de la cire vierge
qu’il fait couler d’un cierge ou qu’il a réservée
à cet effet. Il donne cette partie négative à la per-
sonne qui va la jeter de suite dans l’eau courante,
suivant la tradition. Quand cette personne re-
vient, le praticien utilise la partie protection
en la mettant dans un petit sac de lin rouge (soie
rouge) dans lequel il met un morceau de Chœb, du
Armel et de la Helba. La personne peut porter ce
talisman dans son sac à main.
— Le praticien peut aussi faire une écriture
supplémentaire de contre-envoütement du Djin-
serpent, à enterrer.
— C’est la pratique, l’expérience et l'intuition
du praticien qui auront toujours, nous le savons,
le dernier mot.

3) Pour expulser les Djins de Magie Noire. Exor-


cisme Arabe.
C'est en effet par un exorcisme particulier
que le Taleb expulsera un Djin ou un Démon
tourmentant le corps de l’âme d’un possédé.
Pour cette opération très dangeureuse, le praticien
mettra le chapeau rituel, les gants et la double
protection en plomb. De plus, il tiendra le poi-
gnard rituel sans sa main droite.

NORD

f MIROIR
16G:
(e$ 1)

Djaoui Blanc Cierge

Le praticien donne un morceau de Chœb


à la personne qui est assise devant le miroir et
lui dit de bien se frotter le visage avec, puis de
frotter aussi toute la surface du miroir.
Le Djaoui répand son parfum et sa fumée,
le cierge est la seule et unique lumière devant.
Au fond de la pièce, au sud, sont allumés 3 cierges
de protection.
Dès que, à la demande du praticien la person-
ne se concentre sur son mal et ses tracas, celui-ci se
concentre fortement et dessine l'esprit, Djin
malfaisant ou démon, suivant la transformation
du visage de la personne. Cet esprit est dessiné sur
du parchemin avec un crayon de papier.
Dès que le dessin est fini et ce sans plus atten-
dre car le danger est réel, le praticien met le papier
sur un récipient et jette du gros sel dessus puis il
Nous allons prendre le cas d’un élevage et de
la propriété. Pour cela, le praticien va tracer le
Mandala Octogonal au centre de la pièce maîtres-
se de l’habitation principale. Avant de créer le
Mandala, il récupére un peu de poils de chaque
animal existant, même mort (quelques plumes
pour les poules), un peu de poussière de maison
et une petite mèche de cheveux de chaque person-
ne habitant ou travaillant à la propriété de façon
durable. Bien mélanger le tout et le disposer sous
un récipient transparent contenant de l’eau bien
claire.

Cierges

Ceci étant fait, il se met à éxécuter le mandala


rituel en créant l’Octogone. 8 cierges reliés entre
eux par du sel fin ou du charbon de bois pulvérisé.
Les cierges sont allumés ; et le praticien peut alors
donner un morceau de plomb dümant consacré
préalablement au chef de famille. Celui-ci se
concentre fortement et peut être aidé par les autres
habitants de la propriété, leur faire former une
chaîne de pensée, en se tenant tous en cercle
(sauf le praticien, bien sûr).
Il est ici à noter que l'efficacité de la chaîne
n'est plus à démontrer. Les Francs-Maçons et les
martinistes sauront de quoi je veux parler. Leur
faire briser la chaîne dès que le chef de famille se
sent prêt. La personne doit alors faire fondre le
plomb et le verser d’un coup sec dans le récipient
plein d’eau claire.
Naturellement, le plomb a ainsi matérialisé les
maléfices. Ne jamais toucher ce plomb et le jeter
sans plus tarder dans l’eau courante sans se retour-
ner (jeter l’eau également).
L’adepte fait alors brüler les témoins des
personnes et des animaux avec du gros sel, du
Chæœb pulvérisé et du Fashouh. Quand le tout
est réduit en cendres, le praticien introduira ces
cendres dans 8 œufs préalablement vidées et
rebouchera les trous des coquilles avec la cire
correspondant à la bougie du même point octo-
gonal.
Il ne restera plus qu’à enterrer les œufs autour
de toute la propriété y compris l’élevage, en pre-
nant bien soin que chaque œuf enterré correspon-
de bien à chaque bougie de l'Octogone intérieur.
— Ce rituel est très secret et très efficace dont
un aspect incomplet est connu par le triangles
des œufs, pointe au Nord. Ici, l'étudiant se voit
révélé pour la lère fois la technique complète
utilisés par les initiés Arabes et par ceux de la
R +C pythagoricienne. D'ailleurs, la valeur du nom-
bre 8 et de l'Octogone n’est plus à démontrer.
En effet, les chevaliers du temple en avaient fait
leur nombre sacré, nombre des 8 koua de la cosmo-
gonie orientale.

La dernière technique de désenvoûtement et


de protection est une technique talismanique
qui aura avantage à suivre immédiatement la
technique de l’Octogone des œufs.
Prenons le cas d’une propriété enregistrée
(acte d’aquisition, donc acte de naissance) le 26
Mai 1924.

9
26
di, Mai
Us]
8 5 10

Ayant obtenu ces 4 nombres, le praticien


pourra établir le talisman suivant au safran et sur
parchemin (12).

12) Note très importante : Il se peut, et cela dans


toutes les opérations futures, qu’un nombre dépasse 22 ;
dans ce cas il est intraductible en lettre. Pour se faire il
faut retrancher 22 du nombre obtenu. Ainsi 26 deviendra
4 (26 — 22 ) et 35 deviendra 13 (35 — 22). Dans cette
tradition seul le retranchement compte, la réduction
théosophique n’existe pas.
8:-.5. "10:26;
Suivant l’Alphabet
LE L F

Le pliage coupe k[J en deux, le bas vient sur le haut.


Ce talisman sera plié suivant les flèches et
mis dans un petit sachet de tissu de la couleur
du jour de l’enregistrement de la maison.
Lundi = Blanc
Mardi = Rouge
Mercredi = Gris
Jeudi = Bleu
Vendredi = Vert
Samedi = Noir
Dimanche = Jaune doré.
Dans ce sachet seront ajoutés du laurier, du
sel gros et du Djaoui balnc ainsi que du Chœb
pulvérisé. Le sachet talismanique sera alors suspen-
du au-dessus de la porte d’entrée de la maison.
Il est à noter qu'ici, la Main de Fatima, main
droite, est employée avec le pentagramme Etoilé.
En effet la Main de Fatima (Fatima était la fille
du prophète) est une protection courante chez
tous les Arabes. Nous pouvons assurer d’après
notre expérience qu'elle est une protection très
efficace.
Nous venons donc de voir un beau panorama
sur les techniques de désenvoûtement, contre-
envoûtement et protection suivant la tradition
Arabe.
Certains symbôles se retrouvent dans des
Sociétés secrètes et des ordres initiatiques ; notam- .
ment la rose + croix pythagoricienne. Il est vrai
que la tradition est Universelle. Nous avons vu le
rôle des Dijins et celui de Tekal, en particulier.
Avant de passer au chapître suivant, consacré aux
carrés Arabes et aux techniques du retour d’Af-
fection ; nous allons étudier des Djins particuliers
appelés Djins numériques.

V — Les Djins Numériques :


Ce sont des esprits, des entités qui ne sont
liés ni aux planètes, ni aux signes du zodiaque,
ni à Iblis ; mais aux nombres. Pythagore disait :
«Dieu est un géomètre», et les Francs-Maçons
connaissent (bien) le symbôlisme des nombres
puisque chaque degré d'initiation est lié à un nom-
bre particulier ; par exemple, le 18ème degré du
Rit Ecossais Ancien et Accepté, appelé chevalier
Rose + Croix et qui est un degré purement christi-
que a comme nombre 33 ; en effet un chevalier
R +C titulaire du 18ème degré a pour Age Symbô-
lique 33 ans. Pour en revenir aux Djins numériques,
leur utilisation est véritablement très efficace.
Il est bon d’ajouter à ce stade des enseignements,
que le praticien multipliera encore l'efficacité
en éxécutant les talismans et les écritures basés sur
les Djins numériques, en respectant les heures et les
jours planétaires, toujours en lune montante.

1) Djin de base 4 à faire les jour et heure de ñ .

4 16 20 24
D R V X
Sert aux actions matérielles et aux désenvoü-
tements. C’est le seul talisman où nous trouvons
un nombre dont la valeur est supérieure à 22.
En effet, afin de respecter la progression du nom-
bre 4, nous respectons la règle suivante (qui est en
fait la seule exception).
V 20
X 21 24
EL
Z 225 3
Lorsque le talisman est dûment réalisé, le
donner à la personne qui ira l’enterrer dans un
terrain inculte, bénéficiant des courants telluriques.
(La terre = la matière = nombre 4 = la pierre cu-
bique).
Nous donnons ici un exemple afin que l’Etu-
diant puisse bien saisir la marche à suivre. Il
s’agit du désenvoûtement de Jules.
——————
Si le praticien décide d’utiliser la Main de
Fatima, il mettra les lettres aux doigts dont le J
de Jules toujours au Majeur. Toujours bien res-
pecter ensuite l’ordre suivant, par ordre des let-
tres (13) :

13) Explication des calculs . Première colonne ho-


rizontale donne les 2 dernières lettres du prénom pris
en exemple soit JU (L) ES = JUES. La Seconde colonne
horizontale donne réspectivement les nombres correspon-
dants aux lettres. La 3ème colonne marque le nom du
Djin de base 4 soit D.R.V.X. En dessous et en 4ème colon-
ne on trouve les chiffres respectifs à D.R.V.X. soit 4, 16,
20, 24. Pour trouver les lettres finales il convient de faire
une addition des colonnes verticales : 8 + 4 = 12 ; 19
+16 = 35,5 +20 = 25,17 +24 = 41. D'où le ré-
sultat 12. 35. 25. 41. On sait que les nombres supérieurs
à 22 ne sont pas traduisibles en lettres ; on retranche donc
22 ce qui donne finalement : 12 (qui ne bouge pas), 13
(35 — 22), 3 (25 — 22), et 19 ( 41 — 22). Les lettres en
correspondance sont donc : N pour 12, O pour 13,C pour
3, U pour 19. Ces lettres se répartissent comme il est in-
diqué dans la figure.
a
el
(e] £Z
2
Z

2 —
[æ) FE
A
EE AN
SE
es

o

®
© &
Pouce Auriculaire Index Annulaire

2) Djin de base 2 = jour et heure de? :


2 4 8 12
B D I N
Ce djin ne sera utilisé uniquement pour un
célibataire qui désire se marier. C’est sa seule
utilisation. Supposons Jules désirant sincèrement
se marier avec Annie et la rendre heureuse, alors
voici la marche à suivre :

Nom du Djin base 2

Deux lères lettres Jules ct le


deux demières de Annie.
Dans ce cas, Jules devra porter ce talisman
sur lui jusqu’à réalisation du mariage. Le brûler
ensuite. À noter que le praticien peut le mettre
dans de la soie verte avec des graines de Armel et
de Helba mélangées, avec un peu d’ambre, pour
en augmenter la puissance.

Nous en profitons pour mettre à nouveau


en garde l’Etudiant contre une utilisation abusive
de ce Dijin. Tôt ou tard le malheur le frapperait.
Qu’il noublie jamais le symbôlisme de l’Arcane
X du tarot : La Roue de Fortune ; or une roue,
ça tourne !.

3) Djin de base 3 - Jour et heure de Dre


3 9 18 21
C K T X

Ce talisman est utilisé pour la Santé ; pour


redonner Force et vigueur à un organisme fatigué
suivant le Karma de la personne, biensür.

Ce talisman sera mis dans un tissu de soie


bleue avec du laurier et de l'olivier (feuilles).
A brüûler après retour à la santé.
3 = Hfe[als)
Nous venons de voir les Djins numériques,
outils puissants basés sur une logique mathémati-
que. En effet :

D OR V x
4 16A
2024 ou 4Ÿ+(x
24)
LR
4x4 +4 +4 _
=
B D I N Ë
2LT
4. ur BNot 12 ou2?+4
3
E
2x2 x2 +4
£
E
a
C OK T x
LAJB_21 ou(3x3x3) +3
3x3 x3 +3 39 +3.

Comment ne pas voir l’harmonie en tout et


surtout en magie. Cette logique et cet ordonne-
ment géométrique ne peuvent que nous inciter
à nous incliner devant Dieu tout-puissant et à
respecter ses lois pour le bien de l’Evolution.
CHAPITRE V

1 — Techniques de retour d’affection :


Nous voici parvenu au chapitre traitant de
la magie d'Amour. Que l’Etudiant sincère se rassu-
re, tout ce que nous allons divulguer ici sera, com-
me tout le livre d’ailleurs (on ne peut servir Dieu et
Mammon), évolutif et ne visant qu’à rétablir une
harmonie perturbée.

II — Magie du cadenas vert.


Cette technique simple et efficace permet
de faire revenir au foyer conjugal une femme
ou un mari volage. Nous tenons à préciser qu’il
faut nécessairement des liens profonds précédant la
rupture pour que le retour soit effectif.
Bien, ceci étant dit, continuons. Le praticien
se procurera le matériel suivant un vendredi de
lune montante à heure de Vénus, impérativement.
— Un morceau de lin blanc
— Un cadenas de couleur verte.
. — 2 bougies de couleur verte.
— Une plume et un porte-plume neuf (le
porte plume sera peint en vert).
— Du safran
— Un morceau de soie verte ou une nappe
verte (2m x 1m environ).
Cette nappe, le safran, le porte-plume et les
bougies serviront pour les travaux de Magie d’a-
mour. Nous engageons donc l’Etudiant à se pro-
curer un petit stock de bougies vertes (des bougies
utilisées une fois ne peuvent plus servir ; sauf pour
le même cas).
Le ler vendredi de lune montante, à heure de
£, le ler vendredi qui suivra l’achat des ingré-
dients, le praticien disposera un petit autel sur
lequel il mettra la nappe verte et 2 bougies vertes
qu’il allumera (tout le matériel sera préalablement
purifié dans la fumée de Djaoui.

14 — 09 — 1945
J
A
MARIE - CLAUDE

02 — 1947

Alors le praticien inscrira les données des 2


personnes à réharmoniser au safran sur le morceau
de lin blanc.
En haut sera la date de naissance du deman-
deur ; et en bas celle de la personne à faire revenir.
Verticalement sera le prénom du (ou de la)
demandeur ; et horizontalement celui de la person-
ne à faire revenir.
11 faut choisir une lettre-clé commune aux
2 personnes, de façon que les 2 prénoms forment
une + la plus parfaite possible. A ce moment,
le praticien découpe la lettre-clé et la fait tenir
sur le cadenas vert avec un peu de coulée de bougie
verte. Il passe le cadenas dans le trou (clé-décou-
pée).

Maintenant, 2 solutions se présentent


a) Le praticien se concentre fortement et
invoquant la personne partie, lui ordonne de
revenir au foyer conjugal en fermant d’un coup sec
le cadenas vert.
b) Ou alors il donne le travail au demandeur
qui éxécutera lui-même la fermeture du cadenas.

Personnellement nous pensons que la 2ème


solution est la meilleure ; en effet, le mage n’é-
prouvera jamais autant l’envie que le demandeur
de faire revenir le partenaire volage. Le tout est
une question d’énergie et nous pensons que le
travail est mieux valorisé karmiquement si c’est
le demandeur qui éxécute la fermeture du cadenas
vert.
Le travail sera alors déposé sous le matelas
conjugal jusqu’au retour de l’être aimé, le garder
ensuite dans un endroit inviolable.
Il est à noter que la tradition affirme que le
praticien doit acheter un cadenas qu’il fait ouvrir
par le vendeur ou une autre personne et qui ne de-
vra alors être refermé qu’au moment du travail.

III — La Magie des amandes.


Cette technique s’applique pour le même cas ;
c’est-à-dire en cas de retour d’affection légitime.
Il y a deux méthodes de la Magie des aman-
des ; la lère est talismanique ; la 2ème utilise une
charge triangulaire. Nous allons maintenant les
étudier une par une.

a) Méthode talismanique :
Cette écriture est à effectuer un vendredi
de lune montante à heure de vénus. Le praticien
mettra son autel de Vénus et tracera le talisman.
au safran sur un morceau de parchemin.
—————— ————

Jules est ici le demandeur et le praticien


s’éfforcera de bien respecter l’ordre des nombres,
ce qui est capital. La. 3ème amande sera repliée
sur la 2ème et le tout sur la lère. A mettre dans
un petit sac de soie verte avec du Armel, de la
Helba et un peu d’ambre et porter sur soi jusqu’à
réalisation du désir. Brûler après.

b) Méthode de la charge triangulaire :


Pour effectuer cette charge, le praticien fera
3 talismans au lieu de un ; mais au lieu de les
ANN\€ JALBR 0102
4, 413.10 S.L.L.Z
mettre dans de la soie verte, il faut les plier jus-
qu’à ce qu’il entrent dans 3 coquilles d'amande.
Ensuite, les enterrer en triangle suivant le schéma
suivant :

NORD

refermé avec de la
coulée de bougie verte.

17 cm environ
(Arcane XVII)

D
A donner au demandeur qui ira enterrer la
charge triangulaire. Dans ce cas, creuser un trou
au centre du triangle et y mettre des graines et
du miel afin de nourrir et remercier les entités de
la terre (Djins de la terre qui sont appelés gnômes).
Nous venons de voir 2 méthodes d’action
très puissantes et qui portent leurs fruits ; à condi-
tion que le demandeur soit sincère et ne veuille
faire revenir son partenaire par orgueil ou par
dépit. Que l'Etudiant n'oublie jamais que nous
travaillons ici en Magie Blanche uniquement
et qu’il ne s’agit pas de dominer autrui ou de for-
cer un destin ; mais de rétablir l’Harmonie et la
joie de vivre par Dieu unique, Tout Puissant et
tout miséricordieux.
Ce troisième chapitre sur le retour d’affection
pourra paraître court ; cependant nous savons
que toutes les clés de la Magie Arabe Evolutive
ont été remises à l'Etudiant qui peut, suivant son
intelligence et son intuition utiliser les Dijins et
conjuguer certaines clés pour obtenir encore plus
d’efficacité. En effet, plus le praticien soulagera
de misères et plus sa force et sa puissance grandi-
ront et plus la divinité lui permettra, par l’Intui-
tion et l’Imagination, d'augmenter ses connaissan-
ces. Toutes les clés sont ici transmises, nous le ré-
pétons. Et ainsi de Practicus, l'Etudiant deviendra
philosophe pour pouvoir un jour, si dieu le veut,
déchirer le voile qui lui révélera alors les portes
sacrées de l’Adeptat. Mais qu’il travaille s’il veut
arriver à ce niveau, sans jamais se plaindre, car
lAdage Ancien ne dit-il pas qu’il y a beaucoup
d’appelés et peu d’Elus ?

Nous allons aborder maintenant, après cette


parenthèse nécessaire, la suite de ce petit livre.
livre.
Ce chapitre va révéler, une autre clé, celui
de la numérologie utilisant non seulement le pré-
nom d’une personne ; mais aussi celui de sa mère.
En outre, nous étudieront divers domaine de la
vie, tels les ventes et achats, les procès, la santé.

III — Les autres domaines de la Vie. Talismanie.


1) Numérologie prénom personne “# prénom
de sa mère.
Prenons par exemple :
JULES fils de MARIE
MAR
U L{YS 2 lettres communes

MARIE = 11. 1. 16. £. f.


JULES = 44.19.10. $. 17.
I commun =) 8 +8 = 16.
E commun 35 +5 = 10.

Numérologie de Jules fils de Marie


16. 10. 11. 1. 16. 19. 10. 17.
Cette clé peut être utilisée dans tous les
carrés magiques déjà vus et dans ceux qui vont
être dévoilés dans ce 4ème chapitre.

2) Talisman réalisé pour vendre ou ache-


ter un bien.

(a
ke k

(8 À

36
Ce talisman sera réalisé un Mercredi de lune
montante à heure de oude (là, voir les thèmes
astraux).
Dans cette écriture est utilisé le Sceau de
Soleîiman Ben Daoud.

Ici, les nombres dépassent 22 et cela est


normal, car c’est de grandes multiplications qui
doivent être réalisées pour de telles opérations
commerciales.
Il est d’ailleurs à dire que, dans ce talisman,
le praticien fait intervenir les Djins numériques
de base 6, 7 et 8.

6 12 18
NT Ne S
AE 6 6 +6 6+6+6

36 42 48
Le \
\/= 6x6 (6xÈ) 46 (6x8)16+6
ou6x6 ou6x8

Cette puissante écriture sera réalisée au


Safran et nous allons maintenant voir le talisman
complet et sa réalisation.

Ici, nous avons Christine qui veut vendre


une maison.
Christine Cristine (pas de H dans l’Alphabet
magique).
ÉTA
ce
À

36

4f R
58 = 58 — 44 = 14 = P. (44
22=
x 2).
64 = 64 — 44 = 20 = V.
60 = 60 — 44 = 16 =R.
30 = 30 — 22 il 8 =I.
C P V P I sera donc le Djin personnalisé qui
va aiser Christine à bien vendre sa maison (sans
excès, ni perte).

Pliage : Plier la main de Fatima sur le Sceau


de Soleïman Ben Daoud ; et enterrer le talisman
près de la maison. là encore, ne pas oublier de
donner du miel et des graines au Djin en guise
de remerciement et aussi comme nourriture néces-
saire pour bien accomplir sa mission.

3) Talisman pour un couple qui a des diffi-


cultés pour avoir des enfants.
Tout d’abord, le praticien s’assurera qu’il
n’y a pas de nouage chez l’homme ni de fermeture
shaïtanique chez la femme. Ce talisman est de
toute façon à éffectuer après un dénouage d’Ai-
guillette ou un Déblocage féminin.

Cette écriture sera impérativement effectuée


un jeudi de lune montante et à l’heure de J upiter}
Bien sûr, le Mage ne pourra rien faire s’il y
a une carence physiologique chez l’un ou l’autre
partenaire ; cependant nous avons eu ce cas et
le talisman a permis, ou plutôt favorisé la réussite
d’une opération compliquée pour une femme.
Celle-ci a d’ailleurs ensuite été la maman d’une
belle petite fille. Dieu est vraiment miséricordieux
et permet souvent des miracles ; mais nous n’y
prêtons pas attention.
Pour établir le talisman, nous allons prendre
les prénoms Jules et Annie.

Bas
gauche
Marquer ici le nombre
d’enfants désirés.

Ici le pliage est important.


Plier le haut droit sur le bas gauche ; puis le
haut gauche sur le bas droit. Ensuite le bas gauche
sur la pliure haut droite et enfin le bas droit sur
la pliure du haut gauche.
Mettre le talisman dans de la soie bleue et
mettre dedans de l’ambre, du armel, de la helba,
du laurier et de l’Olivier (feuilles).
C'est la femme qui portera costamment le
sachet sur elle jusqu’au ler accouchement. Le
brüler après.
4) Talisman pour l’harmonie d’un couple
sans enfants.
Nous pensons que l'Etudiant s’est désormais
familiarisé avec l’alphabet et la technique des
carrés magiques.
Nous prenons donc .encore Jules et Annie :
ee —_——_——

ci, Annie prime car ce sera elle qui portera


les enfants et les mettra au monde. Il est à noter
que ce talisman sera fait un vendredi de lune mon-
tante et à heure de$ ;
Plier la partie (1) sur la (2) et l’ensemble sur
la (3). Le praticien mettra ce talisman dans un tis-
su de soie verte avec du Armel, de la Helba, de
lAmbre et du Djaoui Blanc (le Djaoui servant
de protection contre tout envoütement éventuel).

5) Talisman pour l’Harmonie d’un couple


ayant des enfants.

ler enfant - fille - Raphaelle.


R + A + L +E
16
+ 1 + 10 + 5 = 32

2ème enfant - garçon - Joselyn.


J +0 + Y + N
8 +13 + 8 = 41
+12

J+S= 8 +17 = 25
A+TE= 1+5= 6
31 = 22 +9 et 73 = (2 x 22) +29
————————————
T T eus
cl C'0
S'SUIR'G

atanop
SUOUUTH
np
+ F ær) Guy
Comme loi constante, nous aurons toujours
le nombre du père (73) supérieur à celui de la
mère (31). C’est que le père est considéré comme
principe actif et chef de famille. Il a le désavan-
tage d’être le plus loin de l’unité.
En effet, la loi Occulte dit que l’homme est
positif sur le plan physique alors que la femme
est de polarité négative. Cependant sur le plan psy-
chique, la femme est positive alors que l’homme
est négatif. C’est pour cela que les meilleurs mé-
diums et voyantes ont toujours été et seront tou-
jours des femmes.
Les 2 enfants Raphaelle et Jocelyn prennent
8 cases pour eux deux. Ce carré magique peut donc
être fait pour 8 enfants, 1 lettre pour chaque en-
fant. Au-delà de 8, ne prendre que les 8 lers
enfants.
Il est aussi à noter que ce talisman doit être
détruit par le feu à chaque nouvelle naissance ;
et être refait en tenant compte du nouveau-né.

Cette écriture sera faite au safran le ler


jeudi de la lune ascendante à la lère heure plané-
taire de Q. soit dès le lever du soleil. Il y aura avan-
tage à la faire lorsque 4 se trouve enf $ en Xou
dans le signe du #3. (Signes de force pour % ).
Le talisman sera mis dans de la soie bleue
avec de la Helba, du Djaoui blanc, des feuilles de
laurier et d’olivier. C’est le chef de famille (en
principe le père) qui portera ce sachet qui peut
aussi bien être mis dans la maison (chambre des
parents).

6) Talisman pour donner la victoire dans les


procès.
Nous l’avons déjà assez répété, ce livre se veut
évolutif et bénéfique. Il n’est donc pas dans notre
propos de divulguer des procédés malsains basés
sur la sorcellerie.
Ce talisman que nous donnons ci-après
he pourra en aucun cas léser un adversaire honnête.
Cependant le jugement, même en cas extrême
sera clément et conciliateur.
Il est une loi occulte que l'Etudiant doit
aussi connaître. Lorsqu'un être humain ou non,
nait sur cette terre ;il est bénéficiaire d’une «cer-
taine dose» de chance ; un certain pourcentage,
pourrait dire, lui permet certains écarts. Cepen-
dant, si l’être ne fait pas d’écarts et gére bien
ce pourcentage, son Karma bénéfique s’en trouvera
augmenté. Bien sûr, ce pourcentage est fonction
du thème astral, de l’Evolution spirituelle et d’au-
tres facteurs appelés hérédité karmique. En prenant
un autre exemple, négatif cette fois, l'Etudiant
comprendra mieux.
Prenons un être vil et méprisable qui n’a que
la haine au cœur et qui ne connait que la sorcelle-
rie et la destruction. Cet être qui est en fait un
assassin et un lâche va se fabriquer des protections
occultes. Cet être aura donc largement fait des

2182
écarts. Ce qui fait que, outre la malédiction qu'il
s’est donné lui-même pour ses incarnations futures
par la pratique de l’art interdit, il devient débiteur
de la chance, dans tous les domaines ; et, selon la
loi de la Balance, un pourcentage inverse égal au
pourcentage d'écart devra être payé à Karma.
Bien sûr, cet être pourra dire : «Je m'en mo-
que ; car dans la prochaine incarnation, ce ne
sera plus moi !».
A un tel être, nous répondrons qu’il est plus
limite et plus bête qu’une oie car c’est son âme,
la même âme qui subira les conséquences de ses
actes fous et vils. Que ces lois, Ami lecteur, ne quit-
tent jamais ta mémoire et prends pour exemple
ce grand initié que fut Papus qui préféra mourir
envoüté plutôt que répondre et se défendre.
Après cette longue et capitale parenthèse,
revenons à nos moutons et voyons comment doit
être réalisé le talisman pour les procès.

Lors du paragraphe relatif au Djins, nous


avons vu que le Djin de base 4 soit :
D R V X
4 16 20 24
est utilisé pour les désenvoütements et pour les
actions matérielles.
Ici, il est aussi utilisé afin que le jugement
qui s’appuie toujours sur le carré soit magnanime
et conciliateur. Si nous prenons l’Arbre Cabalis-
tique, nous dirons, et les Rosicruciens de la Golden
Dawn nous comprendont, que ce talisman fait
pencher la Balance vers Chesed au lieu de Geburah.

4+8=1I2 24 +17 =41 Ici, Jules est


16+8=24 20 +17=37 concerné.

Nous obtenons: 12. 24. 4]. 37


12. 2. 19. 15
N. B. U. Q
Ce talisman sera réalisé un Jeudi de Lune
Montante et à heure de Jupiter! impérativement.
Il sera écrit au safran sur un morceau de parchemin
et sera mis dans de la soie bleue avec du Chæb pul-
vérisé, des feuilles de laurier et d'Olivier.
Il est porté par le bénéficiaire jusqu’au juge-
ment et est ensuite brûlé par le Feu.
Il est à noter qu’il est absolument obligatoire
de consacrer un talisman par affaire ou par procés.
Naturellement, dans tous ces talismans et ces
écritures, le postulant emploiera de préférence
la clé des 2 prénoms (bénéficiaires et celui de sa
mère). En effet, la mère étant les racines de tout
être vivant, le talisman en sera d’autant plus
efficace.
Ici, nous ajoutons du Chœb pulvérisé pour
protéger le bénéficiaire de toute action occulte
déloyale de la partie adverse.

7) Talisman pour la prospérité en affaires et


en commerce.
Ce travail est sans aucun inconvénient pour
le bénéficiaire à la condition de ne nuire par aucu-
ne concurence déloyale.
a ————

Ce talisman sera effectué au Safran le ler


mercredi de la lune montante à heure de % ou le
ler jeudi à heure de ® (voir thème astral du béné-
ficiaire) et sera mis dans un sachet de soie bleue
CAL): ou grise (Mercure) avec du Djaoui gris, du
Bénéfices et
prospérité
dans le commerce

Profit et exten-|
sion commer-
ciale:

SAR
8. SA

pit x
Chœb pulvérisé, de la Helba, des feuilles de laurier
et d’olivier et le carré magique de Jupiter. Valorisé
à ses. heures et jours planétaires de lune montante.

Rabattre la partie (1) sur la partie (3) ; la


partie (2) mise au centre, étant le carré magique
de).
I
La somme de chaque ligne du carré de ÿdonne
34, quelle soit verticale, horizontale ou diagonale.
Ici sont mis du Djaoui gris, du Chœb pour
palier aussi contre toute attaque ou menée occulte
visant à bloquer l’affaire ou le commerce.

8) Talisman pour la Santé. A l’heure de Ju-


piter, en lune montante.
Avec cette action va se terminer ce 5ème
chapitre de notre livre. En effet, nous avons fait
un vaste tour d’horizon de la Magie Blanche Arabe.
Nous répétons une dernière fois que toutes les clés
sont données et que ce livre constitue en fait le
ler pas vers l’Initiation telle qu’elle est transmise
par la R + C pythagoricienne ; détentrice de cette
splendide Magie Arabe traditionnelle dans ses
aspects numériques et évolutifs tout au moins.
ME 1 = G & 5 2
AE
HE:
Un

SE
£
<a
S

Ici, sur le doigts sont marquées les lettres


du prénom.
Si le prénom est court, voici comment opé-
rer : (luc).

L
C c
Si le prénom est long, voici comment opé-
rer (Francine).

CA Nu)
3 #

FE)
> \ Me
(au-2

c) Rituel de Guérison.
Ce rituel est le seul que nous connaissions.
C'est aussi la seule fois ou le Taleb n’est pas au
centre de son tapis mais au nord de celui-ci. Le
malade prend place au centre du tapis, regarde
vers le nord et fait donc face au Taleb. Quatre
cierges de cire pure seront disposés aux quatre
autres branches de l'étoile. Le masque du mage
sera disposé face à lui, au sud, entre les deux cor-
nes. En fait le mage regarde le diable de la maladie,
l'étoile dans son sens inverse. Bien entendu il est
préalablement muni de toutes les protections,
y compris son poignard. À portée de sa main il
aura eu soin de préparer 3 coupelles : une d’eau,
une de sel, et une d’huile d’olive.
Le Taleb se concentre avec l’aide de son mas-
que et prie intérieurement. Ensuite, et ceci tou-
jours en priant intensément pour la guérison,
il va se déplacer muni — la première fois — de la
coupelle d’eau (voir figure).
NORD

a” es Oe 1 praticien
3 coupelles 'i

le malade

masque
à SUD L

NORD

Il se place en 1, prie et jette quelques gouttes ;


il fait de même en 2, puis en 3, en 4 et lave la par-
tie malade du patient. Ce lavage est symbolique
bien-sûr. Ensuite il revient à sa place au nord et
recommence son circuit muni de sel puis une
autre fois d’huile, ce qui termine l'opération.
À savoir cependant que l’eau lave le corps de la
maladie ; le sel chasse les démons de la maladie
astrale et que l’huille à pour rôle de cicatriser
la plaie.
CHAPITRE VI

I — Méthode de divination Arabe par le coran.


Notre Alphabet est maintenant parfaite-
ment connu et c’est grâce à lui que nous allons
pouvoir obtenir des conseils pour mieux gérer
notre vie ; par l'intermédiaire d’un livre Saint.

1) Question d’une mère pour son enfant.


(Annie pour son fils Lucas) pour son Ave-
nir. Conseil en haut et à doite de la page.
11 21 9 22

LA SR
2) Jules pour le résultat d’un procés.

AGE H]PFDate du procès:


su Lohe) 5-11-1949-
LABS) 5. 11-5015
Ici le conseil est à lire haut gauche | haut droit
13-15
3) Réponse à une question précise :
Toujours avoir 5 nombres de 1 à 44 (22
est ici doublé).
ex : Mon affaire va-t-elle bien marcher ?
5 — 8 — 14 — 20 — 35 = 82

82 5 Page 16 en haut à doite et à la


32 ©” 2ème ligne.

©
Naturellement, le tarot a ici son mot à dire
et les 2 nombres trouvés sont 16 et 2. La tour
foudroyée et la Papesse. La Papesse incite à obte-
nir l’appuie d’une Femme ou d’une firme plus
grande et la Tour Foudroyée incite à la prudence
(le 2 dans le cas montre aussi une dualité, donc
une opposition dont il faut se méfier à tout prix).
En outre, le praticien peut aussi utiliser
la géomancie pour obtenir ses 5 nombres, une
sorte de géomancie numérique :

5 8 14 20 35
root NT Net
13 22 34 55
Lea Le LVL VV
A. AR 2 L
8,1 8
19 19
LA LA
Le

©
Attention à la Dualité (ici Nombres de 1 à 9)
Aussi avec les 22 Arcanes Majeurs du Tarot :

14 20 S
Le AT NS LE à 3
_34 55
22 144,
13 22 12 1
_35 34 23
2 2 ‘2
1 12 01
25
"2
03 13

Attention à la Tour Foudroyée


Ici nous venons de dévoiler un procédé
rapide et très efficace des mancies utilisées par les
Talebs Arabes. Puisse l'Etudiant l’utiliser et tenir
compte des sages avis donnés par les nombres
et par le coran. D'ailleurs, l'Etudiant pourrait
tout aussi bien utiliser d’autres livres Saints telle
la Bible ou la Bahgavad-Gîta. Cependant ce pro-
cédé est utilisé par les Arabes et il convient de
leur en laisser la pérennité et l’originalité.
CONCLUSION

Voici le moment venu de nous quitter, car


tout ici-bas à une fin, pour les bonnes comme
pour les mauvaises choses.
Etudiant, mon ami, peut être un jour mon
Frère, je te confies ces enseignements qui furent
longtemps secrets et l’apanage d’une société
Secréte Arabe liée à un Cercle Kabbalistique
et à la R +C Pythagoricienne.
Mets cette sagesse à profit et sois un phare
et un guide pour ceux qui sont dans les ténèbres.
Tu pourras t'établir et ouvrir un Cabinet si tu en
ressens l’appel. Sois alors juste et équitable et
n’abuses pas de ton pouvoir tout neuf au détri-
ment des âmes en peine qui viendront te voir
avec espoir.
Puisses-tu être béni par Dieu et les Forces
Supérieures et avancer ainsi vers la grande lumière
de l’Illumination. Peut-être seras-tu surpris de voir
des sociétés secrètes Arabes, Hébraïques et Rosi-
cruciennes d’être liées ensemble ; mais n’oublies
jamais que la Tradition est Universelle.

Frater IACOBUS
— Orange :$ , & (sur le pouce) et le 6 (situé sur le
mont de Vénus).
— Vert : &. le 20 (situés sur l’index).
— Noir :f ,O (sur le majeur), le tracé du nez et
le chiffre 21 ; Puis les yeux et la bouche.
— Jaune :©Ô X, 19 (sur l’annulaire).
— Bleu : FA, À , 14 (sur l’auriculaire).
— Rouge À , 15 (sur le mont de Mars) et 10 dans
la plaine de Mars.
— Gris D) et 18.
Le poignet est peint au Safran ;les chiffres,
lettres et carré en Blanc.

5) INVOCATIONS :
Encore une fois, nous mettons l’accent sur
la prudence qu’il faut observer avec les djins. Le
premier conseil est celui de suivre scupuleusement
le livre et de ne rien tenter tant que les opérations
préalables et les protections faites. Le second
est de ne jamais invoquer pour le plaisir de faire un
essai : ce serait appeler les pompiers et les gendar-
mes en pleine nuit pour leur dire que tout va bien.
De même le djin serait mécontent et saurait s’en
souvenir... Tant que les autres livres n’initiation de
Frater IAcObus ne sont pas parus, nous vous
conseillons de travailler uniquement avec le Djin
TEKAL, car celui-ci fut asservi par Soleîman ben
Daoud. Les autres sont libres et sous la coupe
d’Iblis, même si Salomon a su les faire travailler.
Tekal pourra donner une multitude de renseigne-
ment utiles dans tous les domaines de la vie, soit
de la divination aux conseils. Mais il faudra néan-
moins se servir de toutes les protections. En
tous cas nous invitons le lecteur à se perfectionner
dans la confection des Talismans en faisant mieux
connaissance avec les Djins numériques.

TABLE DES MATIERES

CHAPITRE 1.
Les Ingrédients et les Produits à utiliser.
Initiation personnelle et consécration du
Tapis d’évocation.
Rituel de Consécration.

CHAPITRE IL.
Les Travaux de désenvoûtement.
Les Protections en plomb.
Diagnostic de l’envoütement par l’huile.
Désenvoütement par la bombe.
Désenvoütement des 7 Mercredis.
Charge d’un anneau de désenvoûtement.
Désenvoütement par le sceau de Soleïman
Ben Daoud.
VI — Désenvoûtement sexuels.
a). Dénouage de l’Aiguilette.
b). Médecine Hermétique Arabe. «Pour
ouvrir le coffre-fort des Femmes fermé
par Shaïtane».
CHAPITRE III.
Grand rituel de contre-envoûtement dit de
l’Araignée (eau - huile et plomb).
Consécration du masque Arabe protecteur
Alphabet de correspondance.

CHAPITRE IV.
Invocation du Djin TEKAL.
Invocation du Djin YAKOUB-e-Rouge.
I -— Invocation à AHMEL, Roi des Djins.
Autres pratiques Magiques.
Les Djins numériques.

CHAPITRE V.
Techniques de Retour d’Affection.
Magie du cadenas vert.
Magie des amandes.
Les autres domaines de la vie : Talismanie.

CHAPITRE VI.
Divination arabe par le Coran.

Imprimé par SEPRINT


7, rue Francis Combe
95000 CERGY
NO 2028
pour le compte des
ÉDITIONS JACQUES BERSEZ
BP. 1-77510 Villeneuve-sur-Bellot
L6 (6) 404-82-84

Dépôt légal : 3€ trimestre 1984


ISBN 2-900-272-88-2

DEMANDEZ NOTRE CATALOGUE

Vous aimerez peut-être aussi